Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Chambre 1.... Lapine... Câlins.... Coupiiiiine ! [ft. Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Chambre 1.... Lapine... Câlins.... Coupiiiiine ! [ft. Emma] Ven 25 Déc - 0:39

Seule à ma table à la cafétéria, je ne cesse de soupirer la tête posée sur la table à côté de mon plateau repas. Je suis fatiguée, épuisée, complètement morte. Ca m'apprendra à rassembler mes affaires à la dernière minutes alors que je dois me lever tôt pour aller à l'administration le samedi matin à 8h ! Je ne me coucherais plus jamais à 4h15 alors que je me lève tôt !

D'ailleurs, je m'attendais à tout sauf à ce que ma visite ne dure que 2 minutes ! Et donc en gros je me suis levée a 7h30 pour passer 2 minutes dans les bureaux administratifs... Je soupire une nouvelle fois en pensant à mes chères heures de sommeil parties en éclat. Environ trois heures de dodo, tout ça pour me dire qu'au final ma nouvelle chambre serait le numéro une...

- C'est pas juuuuuusteuuuh dis-je en ayant les larmes aux yeux. Je pourrais retourner dormir mais je ne dormirais pas ce soir... Soupirant une nouvelle fois je me relève et commence à manger mon chocolat chaud et mon petit pain au chocolat. Je le dégustais lentement en profitant de ce goût unique. C'était si bon, si délicieux ! Si je m'écoutais... J'en prendrais plus qu'un !

Je termine mon petit-déjeuner aux alentours de 8h30, il est encore tôt. Je doute que ce soit une bonne idée d'aller toquer à la porte de ma nouvelle chambre… J'irais toquer quand l'heure sera… Plus adéquate !

- Que pourrais-je faire en attendant ? Je réfléchissais en regardant l'aiguille des secondes faire des tours.

- Hawn je sais ! J'avais eu une révélation, je me redressais et après avoir débarrassé ma place je pris mon sac de cours et mon sac rempli de mes affaires et d'un pas motivé je sortais de la cafétéria pour aller déposer tout cela devant la porte de la chambre.

Ceci étant fait je repartais pour la bibliothèque pour emprunter quelques romans que je pourrais lire dans la soirée avant d'aller dormir. Après avoir passé une demie heure voir plus à être éblouie par tous ces bouquins je regardais l'heure.

- 9h45 hm hm…. Je vais m'occuper encore une heure. Dis-je pour moi-même Je pris mes trois livres et sortis de la bibliothèque pour me diriger désormais vers le toit.

Je montais tous les escaliers et une fois arrivée en haut j'ouvris la porte. L'air était frais et forcément, je me mis à éternuer une première fois. Puis une deuxième fois et comme on dit jamais deux sans trois… J'éternuais une troisième fois n'échappant ainsi pas à cette règle.

Je m'avançais et fermais la porte derrière moi puis m'assis par terre et préparai mes écouteurs et un de mes livres. Le vent fouetta mon visage, je fermais les yeux et éternuais une nouvelle fois. Je me mouchais puis repris ma lecture avec de la musique dans les oreilles.

C'était l'histoire d'un adolescent nommé Alex. Il avait été accusé à tort pour avoir tué son meilleur ami. Il se retrouvait donc dans la pire prison « La Fournaise ». Grand bâtiment aux murs intérieurs rouges comme l'intérieur d'un être vivant. Il y rencontre du monde et fera tout pour en sortir. Ahhh il était si intéressant, si prenant, je lisais sans me lasser. Curieuse de connaître la suite à chaque fin de chapitre. Impossible de m'arrêter...

Une heure et quart plus tard, je fermais mon livre calmement, retirais mes écouteurs et lâchais un soupir heureux.

- Je veux la suite ! Dis-je à voix haute. Ce roman est une pure merveille, je ne suis pas déçue !

J'arrêtais ma musique et regardais l'heure :

11h03


Je devrais peut-être aller voir si les résidents de la chambre numéro une étaient levés… Bien ! Pensais-je en me mettant sur mes deux pieds. Je tapais sur mon derrière pour enlever les quelques poussières accrochées et ramassa mes livres avant d'ouvrir la porte et de redescendre vers la chambre.

Je descendais les escaliers avec joie, en tentant tout de même de ne pas trébucher. Dans les couloirs de l'immense lycée, je gambadais avec un petit sourire sur les lèvres. Ma lecture m'avait mise de bonne humeur !

Je finis par arriver devant la porte, mes affaires étaient toujours là donc personne n'est sortie ou entrée. Je restais devant l'entrée fermée pendant cinq minutes qui m'étaient apparues comme des heures.

Je n'osais pas toquer de peur de déranger. Peut-être qu'il n'y avait personne… Peut-être que si mais que ces personnes dormaient encore… Après tout c'était probable ! Je dormais bien jusqu'à 13h30 le week-end.

Je fermais les yeux et réfléchissais... Est ce que je devais toquer ou au contraire non?

- Je toque ! Non je toque pas ! Si je toque ! En fait non ! J'étais dans un dilemme bien compliqué et en plus devant une porte

Rapidement mes pensées furent interrompues par un bruit.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre 1.... Lapine... Câlins.... Coupiiiiine ! [ft. Emma] Mer 30 Déc - 16:20

Lapine, câlins, coupiiiiine!




Qui avait osé troubler mon sommeil à une heure pareille !? Même Lalegün ne fait pas une telle chose! Mes petites oreilles sont fragiles et ce n'est pas une porte qui va faire en sorte que le bruit soit moins fort. Ce n'est pas si insonorisé que ça par ici. Il est certain que le but premier c'est de faire des chambres et non pas de nous permettre d'avoir un silence total à l'intérieur. Quantité avant la qualité, il semblerait! Peu importe. Un grand BOOM! m'avait réveillé en sursaut alors que je rêvais que j'étais dans un champ de carotte comme celui de mes parents et que mes frères et moi nous cherchions la plus IMMENSE carotte du monde! Je suis certaine que j'étais sur le point de la trouver en plus de ça. Mais non, quelqu'un m'avait réveillé juste avant ça. C'est en grommelant que je me levai du pied gauche...littéralement. Je sentais que ma journée allait être fortement désagréable. Oui, il y a des journées comme celles-ci ou je suis moins de bonne humeur. Je fais semblant de l'être parce que je n'ai pas envie qu'on me demande pourquoi je ne vais pas bien. Logique complètement idiote, mais ce n'est qu'un détail. J'ose espérer que je pourrais faire une sieste dans l'après-midi,  ce serait bien, comme ça, cette nuit, j'allais pouvoir vaquer à mes occupations habituelles, j'avais un projet en cours, une idée toute bête de me faire encore une fois une robe (j'ai une tonne de robe sérieusement! Mais puisque j'adore en porter, ça me fait plaisir! ) Cette robe est à la fois rouge, rose et blanche! C'est un ensemble thématique pour la Saint-Valentin. C'est une fête un peu idiote selon moi, je n'ai pas d'amoureux et ça me va très bien comme ça d'ailleurs, mais je trouve que c'est une jolie fête pour dire à ceux qui nous sont proches qu'on les aime.

Je sais. On est tout juste après Noël et je parle déjà du mois de février. Je mérite de m'applaudir. Avec tout ce sarcasme dans ma tête, je finis par me lever. Pour vrai. Ce n'est pas parce que j'ai posé mes pieds sur le sol tout froid que cela signifie que je suis debout. Je laissai glisser mes pieds jusqu'à ma chaise et m'affala dessus, fixant mon projet pour ma prochaine robe. J'avais passé quelques heures de ma nuit précédente à le faire... Et pourtant, lorsque je suis allée me couchée, je le trouvai parfait. Mais plus maintenant.

Je soupirai. Je ne comprenais pas ce qui ne fonctionnait pas sur mon dessin. Peu importe, je chiffonnai la feuille et la jetai. C'était le temps de recommencer. Une nouvelle feuille en main, armée de mes crayons de couleur, je fis de nouveau essais....J'en fis plusieurs. Cinq. Aucun était de mon goût. J'avais envie de pleurer. Fort mécontente de mes résultats peu concluant, je pris ma serviette, ma petite robe rouge et blanche et mes collants noirs et je filai sous la douche.

J'y restai un long moment, Lalegün pouvait bien attendre un peu. Je me savonnai, lentement encore en train de réfléchir sur mon projet... Je crois qu'il va attendre un peu. C'est comme un manque d'inspiration que j'ai après avoir cousu autant d'éléments pour des personnes différentes. Je crois que je vais faire des bijoux prochainement...Et je devrais me réapprovisionner en billes et cordes. J'avais fait des bracelets pour tous les membres de ma famille...encore vivant... comme cadeau de Noël... Je posai ma tête sur le mur de la douche, laissant l'eau me couler sur la tête, tachant de me changer les idées.

Je fermai l'eau puis sortis. Ce ne fut pas long que je mis mes vêtements puis sortis, serviette sur la tête. Mon ventre me criait que j'avais besoin d'une carotte. Plusieurs mêmes. J'allai les chercher dans ma cachette secrète.

PURÉE DE CAROTTES!

Il ne m'en reste déjà plus! Mon air maussade et fort peu sympathique me repris soudainement et j'enfilai mes petits souliers noirs qui ont un léger talon afin d'aller chercher des carottes dans les cuisines de l'établissement. Il était bien mieux d'en avoir eux! Sinon...Ce serait vraiment une journée pourrie! Les yeux rivés sur le sol, ma serviette toujours sur la tête, j'ouvris la porte puis je fonçai dans quelque chose... Quelque chose de visiblement humain... Du moins,vivant!

Ne m'attendant pas à une telle chose, je poussai un cri effrayé, je bondis vers l'arrière, sur la défensive, retirant ma serviette sur la tête, dévoilant mes oreilles et cheveux encore mouillé. J'essayais ensuite de faire un mouvement de karaté avec les bras, donnant ainsi l'impression que je savais en faire, alors que c'était loin d'être le cas.

-  Qui êtes-vous !? Que faites-vous ici!? Vous.... Vous nous espionner c'est ça hein!? Je le savais! Mon grand frère me l'avais dit! Vous n'êtes pas une évasion hein? Si oui, je ne vous crois pas! Sinon vous nous espionnerait pas de la sorte! Et d'ailleurs, pourquoi le faites-vous !? On ne fait rien de louche, vous savez! AH! Je sais! C'est vous qui avez volé mes dernières carottes!

Je m'approchai de la demoiselle aux cheveux bleus et derrière mes lunettes, je plissai les yeux.

- Z'êtes qui ? répétai-je, un peu craintive. C'est pour ça que je posai autant de questions. J'avais peur de l'inconnu et des inconnus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre 1.... Lapine... Câlins.... Coupiiiiine ! [ft. Emma] Mer 30 Déc - 20:34

Tandis que je réfléchissais encore à : si je devais toquer ou non, je fus interrompu par un bruit. Rapidement je me retrouvais les fesses contre le sol du couloir. Froid, peu accueillant, dur.... Je vous présente le sol quoi...

- Le sol est plus dur que ce à quoi je m'attendais... Dis-je avec une grimace pleine de douleur.

Juste en face de moi des jambes fines, je remontais peu à peu mon regard vers le haut et découvrais une fille, elle avait fait un saut en arrière et avait lâché un cri.

- Euh.... Laissais-je échapper d'entre mes lèvres

Elle avec de très jolies et très mignonnes petites oreilles de lapin. Elles sont blanches, comme du coton, elles paraissent si douces ! Ses cheveux sont aussi blancs que la neige et eux paraissent soyeux. J'étais éblouie elle dégageait tant de douceur !

Je plongeais mes yeux dans les siens. Ils étaient comme les miens ! Un sourire se dessina sur mes lèvres. Puis il disparut, en regardant de plus prêt elle semblait effrayée. De plus elle gesticulait dans tous les sens.

Que faisait-elle?

Je restais sans rien dire. Pour être honnête je ne savais pas vraiment quoi dire face à cette lapine agitée. Tandis que je l'observais et que je tentais de comprendre elle se mit à me poser mille et une questions.

-  Qui êtes-vous !? Que faites-vous ici!? Vous.... Vous nous espionner c'est ça hein!? Je le savais! Mon grand frère me l'avais dit! Vous n'êtes pas une évasion hein? Si oui, je ne vous crois pas! Sinon vous nous espionnerait pas de la sorte! Et d'ailleurs, pourquoi le faites-vous !? On ne fait rien de louche, vous savez! AH! Je sais! C'est vous qui avez volé mes dernières carottes!

J'ouvris la bouche prête à répondre à ses premières questions et la rassurer sur le fait que je n'avais pas touché à ses carottes je venais d'arriver comment aurais-je pu? Mais... Elle s'approcha de moi et m'observais derrière ses lunettes avant de me questionner telle une détective

- Z'êtes qui ?

J'attendais un instant pour être sûre de pouvoir répondre. Pendant ce moment court qui semblait s'éterniser je réfléchissais, je l'avais effrayée à ce point?

- Je... Je suis Sekai Yoki. Je n'espionnais pas, et si si je.... vous? Assure je suis bien une évasion... Et euh.... Je n'ai pas volé de carottes.... Je commençais par répondre à ses premières interrogations puis fis une pause de quelques secondes avant de reprendre. Je suis Sekai Yoki je suis désolée pour cette frayeur que j'ai produit. J'hésitais à toquer...

Je la regardais en espérant qu'elle me croit. Je passais mon doigt sur ma joue et recommençais

- Je suis vraiment désolée si j'avais su je serai venue dans l'après-midi... Pour tout te dire j'ai du changer de chambre, l'ancienne hé bien... Disons qu'elle a eu un petit problème... Je ris nerveusement j'ai la nette impression de m'enfoncer à chaque paroles prononcées... Je suppose que tu ne me crois pas ? Questionnais-je en plongeant mon regard rempli d'espoir dans le tien à la recherche de réponses

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Revenir en haut Aller en bas
Chambre 1.... Lapine... Câlins.... Coupiiiiine ! [ft. Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calypso Aria Haverton ► Emma Roberts
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: