Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Petit Prince • Astalée •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Petit Prince • Astalée • Mer 19 Avr - 21:13

« Tu me feras ton DM pour demain midi maximum, point barre. »

Léo soupire, il ne comprend rien aux mathématiques, tout ce qu’il sait, c’est que ce devoir il a intérêt à le rendre, et il ne faut pas qu’il soit fait n’importe comment, comme il a l’habitude de le faire. Il pourrait très bien le faire à la va-vite et demander à l’intello de sa classe de vérifier les fautes. Mais deux problèmes s’imposent. Un, depuis quand il y a des intellos dans les Origines. Deux, l’intello elle a une sale gueule, et le cabot en a marre de la voir de trop près. Trois, il a une victime parfaite pour faire son boulot à sa place. On peut dire que ses anciens amis avaient de très bonnes informations pour lui. Il aurait directement pu aller voir le kid, avec sa tête de victime et son effroyable peur des cabots, mais le doberman voulait lui laisser un peu de répit. Malheureusement pour lui, il va bientôt s’en prendre pleins les dents.

Alors le canidé attrape la feuille la fourre dans son sac et sors de la salle, en claquant la porte au nez du prof, il a beau lui aboyer dessus c’est bien le brun qui a les crocs. Avant que le professeur, avec sa pseudo-barbe de prépubère n’arrête de crier, Léo regarda le plafond et frappa dans le néon qui comme d’habitude est en train de déconner. De toute façon, le mec qui est chargé de la logistique finira bien par le réparer, un jour ou l’autre. Et maintenant il reste plus qu’une chose à faire, trouver cet empafé d’écailleux et l’obliger à faire ça pour moi. Contrairement à l’intello, il doute que le gamin aura envie de lui rouler une pelle. On se demande bien pourquoi elle lui fait ses devoirs gratis, et pourquoi il ne veut plus voir sa tête à moins de trois tables de lui.

Il est bientôt dix-sept heures, il suppose que notre ami à écailles doit se trouver dans sa chambre, et puis même si ses camarades de chambre sont présents, Léo se fera un plaisir de les virer un par un pour s’occuper du bleuet. Espérons juste pour ce gamin qu’il ne sera pas assez con pour résister. Ça ne pourra qu’énerver un peu plus l’Origine. Et l’Unique sait que l’énerver ne serait pas une bonne idée. Il parcourt le couloir assez rapidement, il savait déjà où se trouvait sa chambre. Il avait préparé son coup à l’avance. Il savait qu’il en aurait besoin. Il toque doucement à la porte, et lorsque les quelques mèches bleues se sont mises à dépasser dans la pénombre, le brun a enfoncé la porte d’un simple coup de pompe et as pénétré la chambre. « Wesh. Dis t’es prêt à me rendre un petit service ? Pas grand-chose t’inquiète, juste t’es sympa, tu me fait mon DM de maths, j’ai cru comprendre que t’étais une tête. Hein ? Dis, tu vas être sympa hein ? »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Sam 22 Avr - 19:23


« De tous les dangers,
le plus grand et le plus réel, c'est la peur. »

Ce jour-là, j'ai cru un instant
pouvoir tenir tête à la mienne.

19 avril, à l'heure des clubs :

Ces deux derniers mois, tant de choses s'étaient enchaînées dans la vie d'Astalée que le jeune hybride ne savait plus où donner de la tête. Pas un seul moment de répit ne lui avait été accordé depuis l'assassinat qui avait eu lieu dans l'enceinte du lycée, et seul son récent enrôlement dans le club d'Hôtes du lycée avait apporté un peu de gaieté dans un quotidien un peu trop nuageux.
Lentement mais sûrement, le jeune homme sentait un éloignement se creuser entre sa précieuse amie Yamina et lui-même, celle-ci étant généralement trop occupée par ses activités en tous genres pour lui accorder un peu de temps. Cette constatation faisait mal au cœur du caméléon, il avait beaucoup de mal à l'accepter, mais il espérait qu'une fois toute cette agitation à Xényla calmée, tous deux pourraient à nouveau passer plus de temps ensemble.


Le matin même, le professeur Akatsuki avait fait un cours passionnant à propos de la notion de l'Enfer et des enfers dans la Grèce Antique à sa classe, un sujet fort intéressant pour lequel il leur avait demandé de faire une rédaction pour la semaine suivante. Alors aujourd'hui, penché sur le petit bureau lui appartenant dans la chambre qu'il partageait avec deux de ses camarades, Astalée était occupé à rédiger un devoir conséquent, plongé dans une réflexion intense.

L'hybride avait profité de l'absence fortuite de ses colocataires pour prendre de l'avance dans ses devoirs, ayant préalablement prévenu Oscar de son absence au club d'Hôte pour l'occasion. Même s'il lui avait déjà proposé de le laisser faire ses devoirs là-bas s'il le souhaitait, le jeune Évasion avait tout de même du mal à rester concentré dans l'environnement singulier de ce club. Certes, les jeunes filles qui le fréquentaient avaient rapidement compris qu'il était plutôt de genre à vouloir qu'elles ne l'importunent pas trop, mais l'endroit restait peu propice à la réflexion littéraire.
Alors lorsqu'il s'y rendait, Astalée se contentait de lire des livres, interrompant parfois sa lecture pour avoir un brin de conversation avec une élève - généralement pour lui poser des question à propos de son ami Oscar, qui semblait avoir une certaine popularité au sein de la gente féminine. Le jeune homme avait même une fois partagé ses petites techniques de manucure avec l'une d'entre elle, qui avait été impressionnée par les parures qui habillaient ses ongles chaque jour.

Un sourire apparaissant sur ses lèvres alors que son stylo continuait de courir élégamment sur la copie double qui commençait à bien se remplir, Astalée laissa son regard s'attarder sur ses ongles turquoise, fraîchement peints quelques minutes plus tôt. C'était une nouvelle couleur qu'il avait décidé d'acheter sur un coup de tête, la dernière fois qu'il était sorti en ville avec Yamina, peu avant les derniers sombres évènements.
C'était la première fois qu'il portait ce vernis d'ailleurs, maintenant qu'il y pensait.

Toc toc toc.

Derrière lui, quelqu'un venait de toquer à la porte de sa chambre. Ce bruit léger sortant l'hybride de ses réflexions, Astalée arrondit rapidement le -e qui clôturait sa phrase, avant de reposer tranquillement son stylo sur son bureau. Soupirant doucement, il se leva ensuite tranquillement de sa chaise pour se diriger d'un pas léger vers la porte en bois, curieux de savoir qui pouvait bien le déranger à cette heure.
Sans se presser, le lycéen arriva bientôt au niveau de celle-ci pour en abaisser la poignée.

BOUM.

A peine avait-il commencé à ouvrir la porte que celle-ci échappa soudain à ses doigts, se fracassant dans un vacarme assourdissant contre le mur de la chambre. Surpris, Astalée recula instinctivement d'un pas, levant légèrement les bras devant lui dans un réflexe de protection presque animal.
Que diable venait-il de se passer ? Pourquoi avait-on enfoncé sa porte de la sorte ? Telles étaient les questions que l'hybride se posait lorsqu'il vit un pied suspendu dans l'air, là où sa porte se tenait encore une fraction de seconde plus tôt.

Baissant légèrement les bras, Astalée leva doucement les yeux vers la personne qui avait défoncé sa porte sans la moindre délicatesse. Mais lorsque son regard croisa celui de l'élève qui lui faisait face, son expression se figea soudain dans une expression de terreur sincère, alors qu'il sentait l'ensemble des muscles de son corps se tendre.

Un hybride canin.

Les lèvres tremblantes, le caméléon pouvait pratiquement sentir le frisson qui agitait les écailles de son dos, tandis que son visage et ses cheveux pâlissaient légèrement.

Pourquoi fallait-il que ça soit un hybride canin, là, face à lui ?

« Wesh. Dis t’es prêt à me rendre un petit service ? Pas grand-chose t’inquiète, juste t’es sympa, tu me fais mon DM de maths, j’ai cru comprendre que t’étais une tête. Hein ? Dis, tu vas être sympa hein ? »

Depuis quand était-il une grosse tête en mathématiques ? De toute évidence, le jeune homme qui était venu quérir de son aide ne le connaissait que très mal, car l'hybride ne brillait que pour les matières littéraires.

Mais malgré cette réalisation, Astalée restait parfaitement silencieux. Pas un mot ne semblait vouloir franchir ses lèvres, il se contentait de garder les yeux fixés sur le jeune homme qui lui faisait face, priant pour qu'il ne s'approche pas davantage.

Blblbl:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Dim 23 Avr - 0:38

Le gamin aux cheveux bleus ne dit rien, Léo, non plus, il rigole juste presque en voyant l’air effrayé que l’écailleux ne tente même pas de cacher. Léo c’est brutus et ça lui plaît, surtout quand ça peut lui permettre d’avoir des services gratis. Il n’a pas le temps de s’emmerder avec les détails. Alors les règles, il se torche le cul avec. Et il les fait bouffer à qui voudra lui rappeler. Le kid ressemble un peu à un chien effrayé quand il sait qu’il a fait une connerie, et qu’il a honte d’aller voir son maître quand il l’appel avec un ton sec. C’est comme s’il savait qu’il finirait par se prendre un coup dans la gueule. Par contre que le bleu ne dise rien, c’est sympa, mais ça fait chier le brun. Il veut une réponse sur le champ, et il espère bien qu’elle ira dans son sens. Sinon les genoux du caméléon risquent de douiller.

« Tu comptes répondre à la question un jour ou bien ? Parce que j’ai pas ton temps moi ? » Il réfléchit un instant avant de se fendre d’un sourire narquois. « Oh pardon, j’oubliais que toi et les cabots, c’était une grande histoire d’amour. Merci Vincent. » Le temps que le gosse comprenne ce qu’y lui arrive, le devoir ne sera jamais rendu à temps et ça, ça commence à chauffer les oreilles de Léo. « Bon, bouge-toi le cul, faut le rendre demain. » Il s’avance rapidement vers le bureau fixe un instant la copie qui traîne, lit quelques lignes. Putain d’historiens. La feuille vole vers la poubelle, et l’énoncé du Devoir Maison se retrouve immédiatement sur la table.

Il fait volte-face, fixe le gamin et soupire en voyant qu’il ne s’active toujours pas, il est passé du chien craintif au binoclard lèche-cul à qui t’as envie de mettre des claques à chaque fois que tu le croise et ça rend d’autant plus l’Origine fier de son délit. « Grouille-toi, si tu veux pas que je retourne toute ta chambre, et que je m’occupe de te botter le cul pour finir le travail. Ah, et t’oubliera pas de mettre tous les calculs hein ? Parce que concrètement, je m’en branle des explications mais le prof non. »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Mer 26 Avr - 15:00


« Tu comptes répondre à la question un jour ou bien ? Parce que j’ai pas ton temps moi ? »

Cette voix cinglante secoua légèrement Astalée, qui leva lentement les yeux vers son visiteur inopiné. Devant lui, celui-ci sembla réfléchir un instant, avant de planter son regard dans le sien, le visage fendu d'un sourire narquois qui ne présageait rien de bon.

« Oh pardon, j’oubliais que toi et les cabots, c’était pas une grande histoire d’amour. Merci Vincent. »

Cette dernière phrase sonna comme un coup de massue sur le caméléon, tandis que son regard rond de peur observait l'élève face à lui. Non. C'était impossible. Il ne se pouvait tout de même pas que cet élève connaisse son ancien frère adoptif...
C'était un véritable cauchemar, ça ne pouvait tout simplement pas être réel.

Et pourtant, si l'on en croyait l'expression que lui montrait cet élève au sourire malsain, celui-ci connaissait véritablement celui qui s'était tant amusé à faire de la vie d'Astalée une souffrance continue. Ce jeune homme avait la même étincelle brillant dans son regard que l'autre bouledogue, ce regard froid de cruauté qui semblait partagé par tous les hybrides de son espèce.

« Bon, bouge-toi le cul, faut le rendre demain. »

L'hybride canin peu patient ne se fit pas prier pour entrer de lui-même dans la chambre, avançant le plus naturellement du monde vers le bureau du caméléon. Arrivé face à celui-ci, il ramassa ensuite le devoir que le jeune Évasion s'appliquait à faire il y a encore quelques minutes, avant de tout simplement froisser le papier pour l'envoyer dans la corbeille la plus proche. Bouche bée, Astalée vit ses efforts atterrir dans la poubelle, tandis que le jeune homme aux cheveux ébène écrasait un énoncé sur le bois de son bureau d'un geste brusque.

Lorsque l'inconnu fit volte-face pour darder le caméléon d'un regard dépourvu de la moindre once de gentillesse, celui-ci sentit une fois de plus ses muscles se tendre. Mais cette fois-ci, au-delà de la peur que lui inspirait cet élève, c'était l'indignation qui montait en lui. Et pourtant il ne bougeait pas, il restait immobile, son esprit hurlant à cet hybride de quitter sa chambre.
Celui-ci d'ailleurs sembla très rapidement s'irriter du manque de réaction d'Astalée car il se mit bientôt à soupirer, pour reprendre la parole d'un ton plus froid que jamais.

« Grouille-toi, si tu veux pas que je retourne toute ta chambre, et que je m’occupe de te botter le cul pour finir le travail. Ah, et t’oublieras pas de mettre tous les calculs, hein ? Parce que concrètement, je m’en branle des explications mais le prof non. »

À ces mots, le jeune Évasion sentit son corps bouger de son propre chef, obéissant comme par automatisme à la demande que l'autre lui aboyait pour se rapprocher de lui. Il fit cela lentement, les jambes engourdies par la peur et les mains tremblantes occupées par de légers spasmes de malaise.

N'osant pas regarder l'autre hybride dans les yeux, il se dirigea plutôt vers l'énoncé que celui-ci avait posé sur son bureau, l'empoignant pour le mettre sous ses yeux. Lorsqu'il en parcourut l'énoncé, force était de constater pour lui que ce que cet élève lui demandait de faire ne faisait pas partie de points forts du caméléon. Pour avoir à peine commencé à étudier ces formules, Astalée savait parfaitement que ces calculs lui prendraient des heures à finir, probablement même toute la nuit.
Reposant la feuille sur son bureau, il passa une main dans ses cheveux, le regard fixé sur le sol. Il ne pouvait pas se permettre de passer la nuit à faire le devoir de quelqu'un d'autre, il n'avait lui-même pas encore fini les siens pour le lendemain et n'avait pas envie de se prendre des heures de colle pour avoir osé aller en cours sans faire son travail. C'était tout simplement inconcevable, il ne pouvait pas courir le risque que cela lui fasse perdre la bourse qui lui permettait actuellement d'étudier ici.

Non.
Il ne voulait pas, il ne pouvait pas se laisser marcher dessus de la sorte.

« Non. » Astalée déglutit péniblement, tâchant de reprendre la parole d'une voix plus assurée, évitant toujours soigneusement le regard de l'autre lycéen en gardant les yeux rivés sur la feuille d'énoncé qui avait pris place à l'endroit où son propre devoir reposait encore un peu plus tôt. « Je... ne ferai pas ton devoir. »

Le jeune homme avait beau avoir fait de son mieux pour calmer la peur dans sa voix, n'importe qui aurait été en mesure de sentir le manque de confiance qui se dégageait de ses mots. Le caméléon était tout simplement terrifié face à cet hybride, et la seule chose qui lui permettait actuellement de ne pas se plier à la demande absurde de celui-ci était le fait qu'il évitait toujours de le regarder dans le banc des yeux.
Reculant de quelques pas en pointant du doigt le devoir sur son bureau, Astalée reprit bientôt la parole, le regard toujours fuyant.

« Tu... tu ferais mieux d'aller demander à quelqu'un d'autre de t'aider à faire ça, je ne suis vraiment pas un expert en mathématiques. »

Devant lui, les tremblements de sa main suffisaient non seulement à lui faire honte, mais également à l'angoisser davantage à propos de la suite que risquait de prendre cette discussion. La brute face à lui n'avait pas besoin d'être un génie pour se rendre compte qu'il était dans l'incapacité totale de pouvoir se défendre le moins du monde face à quelqu'un comme lui. Si le nom de Vincent avait été lâché un peu plus tôt, ça n'avait pas été par hasard : ce chien connaissait sa peur panique de son espèce, sinon il ne se serait pas adressé à lui.
Il était tellement plus simple de forcer quelqu'un à se plier à sa volonté lorsqu'on savait exactement ce que cette personne redoutait le plus.

Tout ce qu'Astalée était en mesure de faire à présent, c'était de prier pour que l'excuse de son manque d'expertise en mathématiques suffise à faire changer d'avis ce cabot. Ça, ou qu'au moins sa tentative d'échappatoire ne mette pas cet élève en colère contre lui. Et quelque chose lui disait que ce jeune risquait d'être moins conciliant que Sacha lorsqu'il avait pu tenir tête à celui-ci quelques semaines plus tôt.
Il n'y avait tout simplement pas la moindre parcelle de bonté dans les yeux de la bête face à lui, il le savait.

Il n'avait même pas besoin d'essayer de les sonder pour le comprendre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Sam 29 Avr - 21:45

« Non. » L’Origine mine de ne pas avoir compris. Il a bien dit qu’il ne ferait pas mon devoir, là ? Il sait pas à qui il a affaire ou bien ? Le brun sort les crocs, sans un mot, le gamin a l’air de vouloir continuer à parler. « Je... ne ferai pas ton devoir. » Le gamin a bégayé comme jamais. Pleure pas kid, il ne va pas te faire la peau ni te bouffer jusqu’à la moelle, il va simplement te fracasser une côte ou deux jusqu’à ce que tu répondes favorablement à sa demande.  Rien de bien méchant, en somme n’est-ce pas ?  « Tu... tu ferais mieux d'aller demander à quelqu'un d'autre de t'aider à faire ça, je ne suis vraiment pas un expert en mathématiques. »

Ce petit con se fout de ma gueule ou bien ? Léo soupire avant de lâcher un petit grognement. Comme si les têtes boutonneuses qui sont assez cons pour idolâtrer leurs calculatrices ne l’envoyaient pas assez chier comme ça. En plus, le bleu est en train de trembler. C’est pathétique. C’est bien parce que Léo savait que sa victime ne se rebellerait pas plus qu’il l’avait choisi. Autant ne pas trop se prendre la tête et s’en prendre à la cible la plus simple. Au maximum il risquait quoi ? Se prendre un blâme ? Aller chez le proviseur parce qu’il a osé menacer un camarade ? Il n’en avait rien à faire de tout ça.

« Allez, ressaisis-toi, prend ton courage à deux mains. Et ose l’ouvrir à nouveau. Ou alors, t’arrête ta période pseudo-rebelle, tu t’assois, et tu fais ce que je t’ai demandé très gentiment. » Il n’a pas utilisé un ton agressif pour lui dire cela. De toute manière, il sait très bien que l’écailleux ne se rebellera plus. Et s’il tente de le faire, il se fera recadré manu militari.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Mar 2 Mai - 17:00


Face au caméléon légèrement tremblant, l'hybride canin ne semblait en rien enclin à écouter ce que celui-ci avait à dire. Le chien montrait les crocs, et Astalée devait faire tous les efforts du monde pour ne pas fixer ses canines avec effroi, préférant concentrer son attention sur ses mains pour ne pas avoir à regarder sa peur dans le blanc de l’œil.
Une chose était certaine, son refus d'obtempérer n'avait pas été bien pris par cet élève, de cela il était maintenant absolument sûr et certain.

Bien qu'il n'avait aucune envie de se laisser marcher dessus, Astalée était toutefois incapable de soutenir le regard du cabot pour appuyer ses propos ou essayer un tant soit peu d'asseoir son refus de se plier aux règles de son camarade. Il voulait lui tenir tête, il refusait de n'être que le pauvre petit caméléon effrayé par les chiens qu'il avait toujours été, mais la peur que lui inspirait ce type d'hybrides était tout simplement impossible à faire taire aussi facilement.
Il fallait qu'il se dresse contre ce jeune homme, il le savait, mais son corps ne semblait pas encore en mesure de le comprendre, se contentant de trembler face à lui.

Bientôt, il sentit le regard doré de l'hybride se planter sur lui, tandis qu'un long soupir échappait aux lèvres de celui-ci. Après quelques secondes, un grognement menaçant remonta de sa gorge, traduisant certainement l'impatience du cabot.

« Allez, ressaisis-toi, prends ton courage à deux mains. Et ose l’ouvrir à nouveau. Ou alors, t’arrêtes ta période pseudo-rebelle, tu t’assois, et tu fais ce que je t’ai demandé très gentiment. »

Le chien avait beau avoir dit cela calmement, la menace dans le ton de sa voix restait pour autant tout aussi présente que précédemment. Le calme avant la tempête, très probablement.

Et pourtant, aussi effrayé que pouvait l'être Astalée, quelque chose lui revint soudain en tête. Ce moment où il était retombé par hasard sur Vincent, et que celui-ci en avait profité pour se jouer de sa peur et en profiter - comme il l'avait toujours fait. Ce jour-là, le caméléon se souvenait être resté totalement pétrifié face au bouledogue et dans l'incapacité totale à lui tenir tête. Il avait finit contre le mur, la main de son ancien demi-frère plaquée contre sa gorge.
Se plier à sa volonté ne l'avait pas sauvé, c'était l'intervention d'une tierce personne qui avait mis fin à ce petit jeu malsain.

Il n'avait pas envie de l'admettre, mais Astalée se rendait compte qu'il ne pouvait plus accepter qu'on le malmène sans rien dire. Avec des gens comme Vincent ou ce garçon face à lui, dire oui revenait à accepter qu'ils le prennent pour victime.
Et il en avait assez de n'être que ça.

Rassemblant tout le courage dont il pouvait faire preuve, le jeune homme leva les yeux vers celui qui le menaçait. Il avait réussi à stabiliser sa voix et à s'adresser à lui calmement, bien que très doucement.

« Je ne ferai pas ton devoir. »

Cela lui faisait mal au cœur de l'admettre, mais peut-être Sacha MadStolker avait-il raison après tout : peut-être était-il temps pour lui de changer, de ne plus laisser les démons de son enfance le briser. Il avait seulement besoin d'être ferme, de ne plus montrer sa peur et de se dresser contre les gens comme cet hybride qui lui faisait face. Peut-être cela suffirait-il à le débarrasser des gens comme lui : combattre la brutalité par la fermeté.

Il pouvait le faire.

Astalée prit une longue inspiration, tâchant toujours de soutenir le regard de l'hybride face à lui. La peur était toujours présente dans ses yeux, mais le caméléon faisait tout pour la maîtriser, la faire taire. Il ne voulait pas la laisser prendre le pas.
C'est pourquoi il reprit bientôt, de la voix la plus ferme possible.

« J'aimerais que tu sortes de ma chambre maintenant. »

Après avoir dit cela, il montra d'un signe de tête la porte de sa chambre, toujours grande ouverte.

Si ce chien était de la même trempe que Vincent, peut-être allait-ce jouer à son avantage : il n'oserait jamais faire quoi que ce soit que les autres élèves puissent voir ou entendre. Sans compter que ses colocataires pourraient revenir à tout moment et que Drevia, s'il n'était pas l'élève le plus menaçant du lycée, restait un délégué, ainsi que l'un des membres piliers du club de combat.
Les cabots comme lui étaient des couards après tout. Ils montraient les dents tant qu'ils se savaient en position de force, mais Vincent finissait toujours par rentrer les crocs dès qu'il courrait le moindre risque de se faire prendre - ou qu'il se trouvait fasse à plus fort ou plus nombreux que lui.

Cette brute stupide n'allait pas avoir le dernier mot, pas cette fois.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Mar 2 Mai - 21:57

« Je ne ferai pas ton devoir. » Il prit une longue inspiration avant de continuer. « J’aimerais que tu sortes de ma chambre maintenant. » Il aimerait. Mais Léo, il n’aime pas le ton qu’il prend avec lui. Après tout même s’il lui a conseillé de se reprendre et de prendre la bête par les deux cornes, il ne s’attendait absolument pas à ce que celui qu’il considère comme un gamin ne se rebelle plus longtemps jusqu’à lui demander de sortir. Léo implose, mais il ne dit rien et se dirige vers la porte, l’ouvre et la referme bruyamment en fermant le verrou. Cette fois tu vas morfler. Il s’approche dangereusement du caméléon s’empresse de le bloquer contre le mur.

« Tu disais donc ? Tu veux pas faire ce que je t’ai demandé ? »  Léo empoigne le col du bleuté et se dirige vers le bureau du jeune homme pour venir le plaquer contre le meuble en bois. L’Origine fulmine, il n’apprécie pas qu’on lui résiste, et encore moins quand il est réellement dans le besoin. Si l’Évasion ne fait pas tout de suite ce qu’il lui a demandé, il risque d’y avoir des dégâts. Car ce devoir il en a réellement besoin, et il est prêt à tout pour obtenir l’aide de l’hybride. Après tout, si les menaces ne fonctionnent pas, il va bien falloir en finir avec les poings. Quel dommage.

Il le tient comme une marionnette, le relève, avant de le jeter au sol et d’écraser son genou sur les côtes du jeune garçon. Ce qui risque de le faire suffoquer quelque peu. Au bout de quelques secondes, il se relève et prend le premier objet qui lui tombe sous la main pour le jeter sur sa victime du jour. La trousse de l’élève frappe ses hanches avant de s’éparpiller dans tous les recoins de la pièce. Il doit regretter de ne pas avoir écouté quand on lui avait demandé maintenant.

Le grand brun se place au-dessus de lui, enchaîne les crochets du droit et du gauche dans l’estomac du jeune Évasion, avant d’écraser son poing contre les parties génitales du jeune garçon, enfin, ce qu’il en reste maintenant. Une chose est sûre, il ne risque pas de jouer aux marioles avant un bout de temps. Léo se relève puis soulève une dernière fois l’écailleux, avant de l’asseoir sur sa chaise de bureau. « Prêt à collaborer maintenant ? »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Mer 3 Mai - 14:00


Si Astalée avait bel et bien espéré que son camarade suive gentiment sa demande et sorte de sa chambre, il ne s'attendit pas le moins du monde à voir celui-ci tout simplement se diriger vers la porte de celle-ci, sans un mot. Le caméléon regardait cette scène, bouche bée. Était-ce donc aussi facile de se débarrasser de lui ? Avait-il donc eu raison de penser qu'il serait aussi peu enclin à risquer de se faire prendre que les autres hybrides de son type ?
C'était comme si un énorme poids se soulevait enfin de ses épaules : refuser était peut-être vraiment la solution après tout.

Mais lorsque le chien arriva au niveau de la porte, au lieu de simplement passer celle-ci pour s'en aller, le lycéen empoigna violemment sa poignée pour la claquer brutalement. Il avait fait cela en restant à l'intérieur de la chambre, ce qui n'augurait rien de bon. Ravalant sa salive, Astalée le vit ensuite refermer le verrou de sa porte, d'un geste aussi brusque que rapide.
C'est probablement à cet instant qu'il comprit qu'il venait de faire une erreur de jugement monumentale à propos de la personne qui lui faisait face.

Rapidement, l'hybride canin se retourna pour fondre à nouveau sur lui, une lueur menaçante brillant au creux de ses yeux. Astalée sentit ses jambes trembler légèrement à cette vision et avant même qu'il n'ait le temps d'esquiver le moindre geste, il se retrouva bientôt plaqué contre le mur, observant avec terreur l'élève qui se tenait devant lui.

« Tu disais donc ? Tu veux pas faire ce que je t’ai demandé ? »

Alors qu'il commençait à ouvrir la bouche pour s'apprêter à répondre, Astalée vit la main de l'autre voler vers son col pour l'empoigner fermement, avant de l'envoyer valser contre son bureau. Plaqué contre le meuble en bois, le caméléon sentait la peur battre dans ses veines, le martelant avec autant de violence que cet hybride qui exerçait tant de pression sur lui. Il était parfaitement terrifié, il avait l'impression d'être totalement à la merci de ce chien, et son corps ne semblait pas même vouloir essayer de lui opposer la moindre résistance.

Tout à coup, l’Évasion sentit la main de son camarade le tirer en arrière, le forçant à se détacher du meuble pour se relever, pour ensuite le repousser avec violence sur le sol. À peine son dos eut-il le temps de toucher le parquet de la chambre que le caméléon vit un genou s'écraser sur lui, pour venir se presser contre ses côtes. Fermant les yeux dans un hoquet de douleur, Astalée était tout à fait incapable de se libérer de l'entrave de ce lycéen, ayant l'impression que le genou de celui-ci la transperçait les côtes.
Le jeune homme peinait à respirer de la sorte et pendant un instant, il crut que l'objectif de l'autre fut de lui faire perdre conscience. Mais il sentit alors la pression contre lui diminuer et ouvrit les yeux, pour voir le cabot se diriger vers son bureau. Alors qu'au sol, Astalée essayait tant bien que mal de se relever un tant soit peu, il vit ensuite l'hybride canin lui lancer sa trousse dessus, frappant ses hanches avant de déverser son contenu tout autour de lui.

C'était une véritable humiliation que cet élève lui faisait subir, il en avait pleinement conscience.

Tandis qu'il faisait de son mieux pour se relever, l'autre hybride se jeta bientôt à nouveau sur lui, le chevauchant de sorte à ce qu'il ne puisse plus bouger. Pendant un instant, le caméléon plongea son regard dans celui de la bête qui lui montrait les crocs, comprenant rapidement ce qui allait bientôt se passer. Tremblant de part en part, Astalée ferma les yeux alors qu'il sentit un premier poing s'écraser contre son ventre, lui coupant la respiration en faisant retomber son dos contre le plancher de la chambre.
Rapidement, d'autres coups s'enchaînèrent, tous plus violents les uns que les autres, arrachant parfois des cris étouffés de douleur du caméléon maîtrisé. Essayer de se protéger de ses bras ne servait à rien, car les poings qui s'écrasaient contre son ventre repoussaient aisément ses frêles mains qui tentaient vainement de faire barrière à cette pluie de coups.
Il voulait hurler, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Il voulait supplier son bourreau d'arrêter, mais sa bouche n'arrivait qu'à se tordre dans une grimace de douleur.

Et lorsqu'un ultime coup vint le frapper directement entre les jambes, Astalée ne put que sentir son corps se recroqueviller sur lui-même, terrassé par la souffrance.

Incapable de faire le moindre mouvement, le caméléon meurtri avait l'impression de mourir, chaque parcelle de sa peau le tiraillant comme si ses organes essayaient de sortir de son être. Lorsqu'il sentit la main de l'hybride canin l'agripper à nouveau, il crut que le déluge de coups reprendrait, son esprit hurlant pour que vienne de l'aide, pour qu'on le sauve.

Mais il savait que personne n'allait venir.

Il savait que cette situation, il avait été le seul à l'avoir provoqué.
Il savait qu'il n'aurait jamais du essayer de faire front à l'hybride, et que ces coups étaient là pour lui rappeler sa place.

Cependant, au lieu de sentir d'autres coups pleuvoir sur lui, Astalée fut forcé à se relever, l'autre élève l'asseyant bientôt de force sur la chaise de son bureau.
Immobile, le caméléon resta en place quelques secondes, avant de sentir la présence sur sa droite légèrement se rapprocher, comme une ombre menaçante. Il n'osa même pas envoyer le moindre coup d’œil à ce jeune homme quand il entendit la voix de celui-ci s'élever près de son oreille, le ton doucereux.

« Prêt à collaborer maintenant ? »

Vissé sur sa chaise et le regard trouble face au bois dur de son bureau, Astalée sentit des larmes de douleur couler le long de sa joue. Il ne voyait rien, seulement des étoiles danser devant ses yeux, clignotant au rythme des vagues de douleur qui prenaient son ventre et son bas-ventre. Les mains tremblantes, il peinait à rester droit sur sa chaise, son corps se courbant naturellement de lui-même, comme pour le protéger à retardement.

Hochant la tête sans oser regarder son bourreau, le jeune homme parvint à articuler une réponse brève, dans un souffle douloureux.

« Oui. »

Il avait honte. Honte d'avoir pu croire un instant qu'il était en mesure de faire face à plus fort que lui, honte de n'avoir pas été capable de se défendre ne serait-ce que d'un seul coup face à cet hybride. Et plus que tout, il avait honte d'avoir pu imaginer que les paroles que Sacha lui avait adressé il y a de cela quelques semaines aient pu avoir la moindre valeur, la moindre véracité.
Qu'avait-il gagné à avoir essayé de faire fi de sa peur et tenir tête à l'hybride canin qui se trouvait à côté de lui ?
Le jeune homme avait beau chercher, il ne voyait rien.

Tout ce que cette altercation lui avait appris, c'était sa grossière erreur d'avoir pu penser un instant que ce chien pouvait être comme Vincent. Parce qu'en définitive, ce qu'il savait à présent, c'était que le garçon aux canines acérées sur sa droite était probablement bien pire que tous les hybrides canins qu'il avait pu rencontrer jusqu'à présent.
Et cette réalisation lui glaçait le sang.

Pour la première fois, il avait essayé de combattre sa peur.
Et il avait compris qu'il ne le ferait probablement plus jamais.

J'aurais difficilement pu me tromper davantage.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petit Prince • Astalée • Mer 3 Mai - 20:51

Léo est fier de lui, sa victime a fini par obtempérer à son plus grand plaisir. Finalement ses techniques d’intimidation ont fini par porter leurs fruits. Il se dirige vers la porte après avoir entendu la réponse positive de son camarade, il ouvre la porte et avant de sortir, regarde l’élève qui a commencé à s’atteler à son travail. Léo esquisse un petit sourire en le voyant se triturer les méninges. Même si ça aura été douloureux pour le bleu, au moins il peut se dire que maintenant c’est fini. D’autant plus qu’il ne risque pas de vouloir se rebeller à nouveau face au cabot, et ça, ça impose le respect.

Il sort la tête dehors. « Conseil d’amis. Va te procurer une poche de glace au plus tôt, si tu veux pas que ça enfle. Ah, et qu’on soit d’accord, il ne s’est jamais rien passé. » Il ferme la porte, laissant seul et en sécurité le jeune Évasion. Et maintenant, il est assuré à quatre-vingt-dix pourcents que son devoir sera fait, et même s’il est mal fait, il sait que sa note sera meilleure que celle qu’il aurait pu avoir tout seul. Peut-être moins bonne que celle qu’il aurait pu avoir avec l’intello de sa classe, mais quelque chose d’à peu-près correct.

Le lendemain, Léo s’est rendu de nouveau dans la chambre du jeune bermudien, alors que celui-ci venait à peine de se lever. Ses camarades de chambres avaient déjà déguerpi, à croire que l’hybride avait pensé à tout, parfait. Le brun attrapa sa copie, remercia le caméléon d’un simple mouvement de tête avant de se diriger à vitesse grand V vers la cafétéria. Il fallait qu’il le rende avant midi, et pour que cela paraisse naturel, il fallait bien qu’il le rende à l’heure demandé, ou alors avec quelques minutes de retard.

Résultats des comptes, un onze sur vingt avec comme observation : « Peut mieux faire, mais déjà de très bons efforts, attention tout de même à rendre vos devoirs à l’heure. »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Revenir en haut Aller en bas
Petit Prince • Astalée •
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: