Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Une simple mélodie [Erwan & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Sam 24 Déc - 19:33


Cet après-midi m'a épuisée. Je suis bien contente de rentrer chez moi. D'habitude, je n'ai pas besoin d'autant travailler en une journée. Mais là, je ne sais pas ce qui c'est passé dans la tête des élèves, mais tout le monde avait des questions, tout le monde voulait emprunter de livres. C'était un grand n'importe quoi. En plus, bien sûr, des livres étaient mal rangés, j'ai du faire des fouilles pour les retrouver. Pourtant, c'est super simple. Franchement, il ne pourrait pas y avoir un système de rangement plus simple et plus efficace.
Je ne veux plus jamais d'une journée comme ça. Maintenant que je suis chez moi, j'ai juste besoin de repos. Tient… Je pourrais peut-être aller voir Owen au bar. Sa compagnie ne peut me faire que le plus grand bien. Oui, je vais aller au bar. Comme ça, ma soirée rattrapera ma journée. En plus, Owen me manque, c'est horrible.

Mais d'abord, une douche. J'ai besoin d'une douche. Je vais donc dans la salle de bain et pose toutes mes affaires. J'ouvre le jet d'eau et me glisse en-dessous. C'est toujours aussi agréable de sentir l'eau chaude couler sur sa peau en hiver. Je ne m'en lasserai jamais.
Une fois ce petit instant de plaisir passé, je sors de la douche. Je ne vais clairement pas remettre les vêtements de la journée. Je ne dirais pas que j'ai fait tellement d'effort physique aujourd'hui au point de suer à l'intérieur, mais presque. Je change donc complètement de tenue. En plus, faire un effort pour Owen ne me dérange pas du tout. J'enfile donc une de mes robes préférées, une avec un nœud au niveau du cou et un dans le dos. Je mets également des collants noirs. À part le nœud dans mes cheveux et mes chaussures, je n'aurai besoin de rien d'autre.

Je sèche rapidement mes cheveux et dispose le nœud. Maintenant, plus que les chaussures et ça sera bon. Je préviens Abi que je pars et me dirige vers l'entrée. Une veste aussi ! Il serait bête que j'attrape froid. Donc une fois les chaussures mises, je mets également une veste. Maintenant, plus rien ne peut m'arrêter. Owen, j'arrive !
Dans le couloir de l'immeuble, je me dirige directement vers les escaliers. J'allais commencer à les descendre quand j'entends du bruit. Mais pas n'importe quel bruit, de la musique. Ce n'est pas la première fois que j'entends de la musique. Parfois c'est de la guitare et parfois c'est du piano. En ce moment, c'est un air de guitare que j'entends. C'est vraiment joli. Je n'ai jamais su qui jouait si bien, il est temps pour moi de mettre fin à ce mystère !

Doucement, je m'approche d'une porte. Mais ce n'est évidemment pas celle-là, je le saurais si Kris jouait d'un instrument aussi bien. Enfin, peut-être qu'elle me cache des choses. Hum… Non. Je n'ai jamais vu de piano dans son appartement. Je continue donc mon investigation. Ça ne peut pas provenir de mon appartement, peut-être le suivant.
Arrivée devant la porte, je colle mon oreille contre celle-ci. Si mes souvenirs sont bons, c'est Jun et Alexei qui vivent ici. C'est marrant d'imaginer ces deux profs, que tout oppose, vivre ensemble. J'aimerais bien voir comment c'est à l'intérieur. Mais en tout cas…

-Non… Ça ne vient pas d'ici…

Je parle en chuchotant, comme un constat à moi-même. Je vais bien finir par trouver d'où vient cette musique. Je répète la même opération sur la porte de l'appartement d'à côté. Mais aucun bruit à l'intérieur. Bon, il ne reste qu'une porte. Je colle donc mon oreille à la dernière porte. La musique vient bien d'ici ! Je suis contente d'avoir trouver. Mais je me demande bien qui peut vivre ici.
Soulagée d'avoir trouver la bonne porte, j'hésite presque à toquer. Mais je reste un petit moment, oreille collée à écouter la mélodie.

-C'est vraiment joli ce morceau…  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Dim 25 Déc - 4:05

 
Une simple mélodieUne surprise inattendue


Enfin de la nouveauté ! Hier Erwan a enfin eu l’acquisition d'un nouvel objet ! Un vrai canapé ! Bon, j'avoue que dit comme ça, ça fait un peu tache. Mais mettais vous sa place. Son appartement dans un piteux états. Et il tente tant que mal de rénover. Il fini tout les jours crever avec toutes ces foutus réparations. Alors avoir un canapé pour un peu de confort quoi de mieux ! En plus il est tout neuf, en cuir. Bon après il fait vraiment tâche par rapport au reste du mobilier. Mais bon la décoration de Erwan est le tout dernier de ses problèmes. En tout cas ça lui a fais un sacré investissement. Mais ça va être son cadeau de noël. Il faut savoir se faire plaisir ! Non ? En tout cas depuis la dernière fois. Par contre il prends des précautions. Car Lucky avec ses vilaines griffes peut l’abîmer. Et ça il ne le veut surtout pas. Il doit rester dans un été parfait. Alors il a acheté également un coussin spécial Lucky pour qu'il puisse s'y mettre. Ce coussin avait le dessin de Iago, vous savez, le perroquet dans Disney! C'est lui même qui a choisi de prendre celui-ci. Bine que Erwan n'aime pas vraiment, il lui a pris quand même. 

Erwan est satisfait de sa journée. Même malgré tout les problèmes qu'il a enduré. Il fait avec, c'est comme ça la vie. Il a bien envie de jouer un petit morceau avec sa guitare. Il se posa sur le canapé et se met tranquillement à en jouer. Quoi de mieux de jouer tout en étant assis bien confortablement. Il étais tellement absorbé qu'il n'a pas remarquer une chose. C'est que pendant ce temps Lucky en à profiter pour sortir par la fenêtre. Je crois qu'il a surement du sentir quelque chose. Le perroquet rerentre par l'immeuble mais par l'entrer. Il vole les différents étages jusqu'à arriver au derniers. La chose que l'oiseau à remarquer n'étais rien d'autre qu'une jeune femme en train d'écouter aux portes. La jeune ne semble pas avoir remarquer sa présence et notre perroquet ne va pas hésiter à se faire remarquer.


- Boooooooooooonjour madame ! Cette porte n'est pas à vendre madame !

Erwan entendant son perroquet s'arrête de jouer et se dirige vers sa porte. Il se demande se qu'il se passe derrière cette porte.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Mar 27 Déc - 17:53


Je n'ai pas fait attention à la hauteur de ma voix. Le morceau que j'entends est tellement joli. J'ai juste envie de rester et de l'écouter. Désolé Owen, je vais arriver un peu plus tard. Enfin, en même temps, il ne sait même pas que j'ai pour but d'aller le voir. Donc c'est bon, je n'ai pas à m'excuser, tout va bien.
Il faudrait peut-être vraiment que je toque, ça serait mieux. Mais je ne sais même pas quoi dire. Je n'ai aucune raison valable de toquer chez lui. Certain pourrait vouloir lui demander de faire moins de bruit, mais moi, j'aime beaucoup. Hum… C'est compliqué.

-Boooooooooooonjour madame ! Cette porte n'est pas à vendre madame !

La voix derrière moi me surprend complètement. Je sursaute et manque de tomber. Ça ne se fait pas de faire peur aux gens comme ça ! Franchement, cette personne devrait avoir honte. Bon, au moins, grâce à lui, je ne suis plus collée à la porte. C'est un bon début. Par contre, c'est quoi cette dire de porte pas à vendre ? Je ne veux pas l'acheter.
Je me retourne vers l'homme qui m'a surpris. Mon air complètement interrogateur devient un air abasourdi. C'est un perroquet ? Un oiseau vient de me parler. Enfin, c'est un peu spécial quand même. Mais vraiment. Je m'attendais à tout sauf à un perroquet. Plutôt non, je ne m'attendais à rien. D'habitude ces couloirs sont seulement un lieu de passage. Personne ne s'arrête pour parler, encore moins de perroquets.

J'ouvre la bouche pour parler. Mais une chose me fait encore réfléchir. Comment se fait-il qu'un perroquet se retrouve seul dans ce genre d'endroit ? Qu'il parle, je veux bien, ce sont des choses qui arrivent, mais qu'il se ballade seul, pas trop. Je suis bien perturbée. Mais en même temps, je suis amusée. J'ai envie de discuter avec lui. Ce type d'occasion ne se reproduira sûrement jamais.

-Bonjour monsieur. Vous habitez ici ?

Et en disant cela, je pointe la porte contre laquelle j'étais appuyée avant. Franchement, je n'ai vraiment pas trouvé mieux. Mais il doit y avoir pire. Et puis en même temps, s'il me parle de la porte, c'est sûrement qu'il doit avoir un lien avec elle. Par contre, je dois vraiment être en train de divaguer. Je parle à un perroquet et en plus, j'imagine qu'il a un lien avec une porte.
C'est très étrange tout ça, surtout que je n'ai pas encore bu. D'ailleurs, en parlant de boisson. Non, en parlant de perroquet ; Je suis sûre et certaine de l'avoir déjà vu quelque part… Peut-être au lycée ? C'est peut-être un hybride perroquet qui me joue un tour.

-On s'est pas déjà vu quelque part ?

Ça va trop loin je crois. J'essaye de commencer une conversation avec un perroquet. Si quelqu'un me voyait, il me prendrait pour une idiote. D'ailleurs ? La musique s'est arrêtée non ? Mais oui. J'espère vraiment que la personne qui jouait ne va pas sortir ici.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Jeu 29 Déc - 4:23

 
Une simple mélodieUne jeune femme derrière la porte

Lucky est content d'être devenu le centre de l'attention de la jeune femme. On dirait qu'elle ne sait pas qu'elle a à faire avec un animal. Il arrive souvent que les gens confondent ses bêtes avec les hybrides. Les perroquets sont dotés du grande intelligence. Ils arrivent à mémoriser et à répéter la phrase quand le contexte correspond. Surtout ce perroquet qui a été éduquer pour traduire toutes les paroles de notre musicien.   Il commence à s'approcher d'elle et à s'envoler pour se poser sur l'épaule de la jeune femme. Il se permet aussi de s'amuser en mettant les cheveux blonds de l'inconnu sur son bec. Lucky a tout une éducation à se refaire. Est-ce qu'un jour, il arrêtera enfin de faire des bêtises ? On ne s'amuse pas comme ça avec les gens !

Erwan était bien dans son canapé, mais il doit aller ce que fait son animal de compagnie. Son instinct devine déjà qu'il est en train de s'amuser avec quelqu'un. Que dis-je ! Il n'a même pas besoin de ça pour le savoir ! N'importe qui est capable de le savoir. Il vous suffit d'à peine 5 minutes pour comprendre que c'est un coquin. Et si vous n'êtes pas capable de le deviner, vous en serai sa victime, jusqu'à ce que vous finissez par comprendre qui il est vraiment. Il sait déjà très bien, même pas besoin d'un sixième sens pour le savoir. Il laisse sa guitare sur le canapé puis se dirige à sa porte d'entrée. Il déverrouille sa porte et ouvre la porte.

Il découvre une jeune femme blonde. Avec son perroquet qui tente tant bien que mal de s'emmêler dans les cheveux. Erwan se met à tendre sa main pour toucher la tête du perroquet avec son index. Lucky se mit à frissonner et remarque le regard de colère que porte Erwan. Il laissa un soupir, il est habitué à la fin, c'est devenu quotidien avec lui. Ce n'est pas tout ça, mais il y a quelqu'un d'autre qui attendait devant la porte depuis un moment. Il suppose logiquement que la cause en est sa propre musique. Ce n'est pas possible de jouer tranquillement, même chez-soi ? Bon, c'est vrai qu'il faut respecter son voisinage. Mais on est au beau milieu de la journée et ce n'est pas non plus comme s'il joue mal. Mais après avoir juger comme un vieil idiot, il se mit donc à demander à son perroquet la raison de sa venue :

- Bonjour , mon nom est Erwan et ce génie sur votre épaule s'appelle Lucky !

Erwan se mit à faire les yeux noir au perroquet :

- Cet... Idiot... Cet idiot sur votre épaule s'appelle Lucky... Veuillez l'excuser pour toutes ses bêtises. Pour qu'elle raison êtes-vous donc devant ma porte ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Dim 29 Jan - 19:34


Donc, je suis en pleine discussion avec ce volatile. Enfin pas vraiment, c'est assez compliqué. Discuter avec un oiseau ça ne doit pas être courant. C'est peut-être un hybride aussi. C'est tellement possible ça. Un Bermudien qui s'amuse à me jouer un tour. Mais je ne connais pas d'hybride perroquet qui vit dans cet immeuble. En même temps, je ne connais pas vraiment tous les habitants. On devrait peut-être se faire une petite fête ou quelque chose ? Pour qu'on puisse tous se rencontrer. Même si bon, on est dans le Quartier Nord, je n'ai pas vraiment beaucoup d'espoir. Peut-être juste avec les membres de Xényla. C'est à méditer, je pense.
Quoi qu'il en soit, le perroquet s'est mis à bouger, il ne fait plus du sur place. Sans crier gare, il vient directement se poser sur mon épaule. Je suis juste complètement surprise. Déjà, il me parle et en plus, il vient se poser sur mon épaule. Et j'ai un petit supplément, il joue même avec mes cheveux. Ou du moins, il les pose sur son bec.

Là, deux possibilités s'offrent à moi. D'abord une très probable. C'est un simple perroquet qui veut juste s'amuser. Il a dû se perdre et en me voyant, il essaye de trouver de la compagnie. En y réfléchissant, ce n'est pas si plausible que ça. Mais ensuite, on a la possibilité tirée par les cheveux. Ce perroquet serait effectivement un hybride perroquet et attention, c'est là que mon esprit part très loin. Cet homme est tombé amoureux de moi et du coup, là, c'est une tentative de drague. Je dois avouer que ça serait flatteur, mais plutôt raté. C'est mignon en tout cas de par la maladresse.
Mais je pars trop loin. Ce n'est certainement qu'un simple perroquet. Il faut que j'arrête de partir aussi loin.

J'entends une clef se tourner. Oh non. La personne qui jouait de la guitare, c'est elle. La porte s'ouvre. Je ne sais pas quoi faire, ou me mettre. Ce n'est pas vraiment une situation banale. C'est un homme, mais pas n'importe quel homme. J'ai l'impression de le connaître, de l'avoir déjà vu quelque part. Mais qui est-ce ?
En tout cas, il a un regard froid qui se dirige vers moi. J'ai l'impression qu'il va me tuer. Ou alors, c'est vers le perroquet. Je préfère cette option. Mais pourquoi regarderait-il un perroquet avec autant de colère ? Ça n'a pas de sens. Actuellement rien n'a du sens. De plus, sans rien dire, il vient toucher la tête de l'oiseau. Il frissonne, moi aussi. Vraiment, je ne pensais pas vivre ça.

Il ne se passe rien. Un silence de mort règne. Qui va dire le premier mot ? Je ne pense pas que ça soit moi, la situation me met un peu mal à l'aise. Est-ce que ça va être cet homme ? Il n'a pas l'air très ouvert à la discussion. Du coup, je ne vois plus que le perroquet. Mais cette idée me semble complètement absurde.
Ah moins que ? Mais que fait cet homme ? Que quelqu'un l'arrête, j'ai l'impression qu'il est en train de faire une incantation avec ces mains. Je l'observe un peu mieux et je comprends. Je me trompe, il est en train d'utiliser le langage des signes. Mais, malheureusement, je ne sais pas le parler moi, je ne comprends pas ce qu'il dit. Comme c'est gênant. Mais je sais qu'il n'est pas sourd, sinon ça serait bien trop compliqué de jouer de la guitare, enfin, je crois. Du coup, je peux lui dire que je ne comprends. J'allais d'ailleurs le faire quand l'oiseau s'est mis à parler :

-Bonjour, mon nom est Erwan et ce génie sur votre épaule s'appelle Lucky !

STOP. Que vient-il de se passer ? L'oiseau s'appelle donc Erwan ? Non ce n'est pas ça. J'essaye de tout replacer dans ma tête. Par l'Unique, j'ai compris. C'est l'homme en face de moi qui s'appelle Erwan et donc le perroquet s'appelle Lucky. L'un a parlé en langage des signes et l'autre a traduit en bermudiens. C'est donc son perroquet. Woh ! C'est dingue !

-Cet... Idiot... Cet idiot sur votre épaule s'appelle Lucky... Veuillez l'excuser pour toutes ses bêtises. Pour quelle raison êtes-vous donc devant ma porte ?

C'est amusant au final comme situation. Je me détends complètement. Lucky, le perroquet, retranscrit ce que dit Erwan, l'humain, mais parfois dit aussi ce qu'il pense. C'est vraiment pratique ! C'est aussi super fascinant ! Je ne suis pas déçue d'avoir écouté à sa porte au final. Ma curiosité ne me fait pas toujours défaut.
Mais il faut que j'arrête de regarder ce fameux Erwan sans lui répondre. Donc je lui souris.

-Bonjour, je suis votre nouvelle voisine. On s'est vu l'autre jour…

Mais non ! Je ne suis pas tant détendue que ça au final. Le regard qu'Erwan a est vraiment froid. J'ai stressé et j'ai dit n'importe quoi. C'est une publicité ridicule des humains. Ils sont capables du meilleur comme du pire eux. Vraiment, je dois faire peine à voir là. Il faut absolument que je me rattrape :

-Pardon… Excusez-moi… Je m'appelle Astrid Kumarlik et je suis très fatigué.

Je tente un petit rire gêné pour me détendre. Mais il n'est pas très efficace. Maintenant, il faut juste que je justifie ma présence ici. Est-ce que je mens ? Non. Je vais juste dire la vérité.

-J'aime bien la musique… Et je dois avouer que vous jouez vraiment bien ! Je n'ai pas pu m'empêcher de venir écouter à votre porte, je suis désolée. Mais juste après, votre perroquet est venu et une fois m'avoir informé que votre porte n'est pas à vendre s'est posé sur mon épaule.

Voilà, j'ai tout dit. Il sait toute la vérité et rien que la vérité. Peut-être qu'il n'en demandait pas tant. C'est vraiment gênant comme situation, vraiment beaucoup. Ou alors c'est juste moi qui suis gênante, c'est possible. Je suis toujours dans l'abus, vraiment je ne sais plus quoi faire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Lun 27 Fév - 3:44

 
Une simple mélodieLa conseillère du principal


On peut lire la surprise de la jeune femme quand elle voit ce perroquet lui répondre. Erwan lui laisse le temps de comprendre la situation. Il est habitué maintenant malgré que, quand il étais jeune, il ne supportait pas. Ça donne un sentiment de différence qu'il refusait d'accepter. Et puis ça pouvait en faire rire certains. Mais avec l'age, il finit par comprendre, et ces réactions ne lui font même plus effet. Lucky lui profite de ce moment de silence pour se gratter à l'aide de son bec. Cette jeune fille à la tête blonde semble mignonne. C'est à se demander ce qu'elle peut bien traîner dans cette banlieue. Ce n'est pas le genre de personne qu'on s'imagine dans le quartier nord. On pourrait la comparer à une enfant perdue dans la rue. Et pourtant , elle est là, comme si c'est parfaitement normal. L'inconnue lui fait un magnifique et lui réponds :


- Bonjour, je suis votre nouvelle voisine. On s'est vu l'autre jour…


Une nouvelle voisine ? Oh mon Dieu pauvre jeune femme. Qu'est qui lui arrive pour tomber dans un tel trou à rat ? Espérons qu'elle sache se protéger toute seule , elle en aura surement besoin. Erwan étais surpris d'un tel voisinage. Ce serait donc sa mélodie qui l'a attiré au dernier étage. Celle-ci doit doit être un  curieuse. On devine aussi à sa tête qu'elle aime l'art. En tout cas Erwan semble intimider l'intimider. Ce n'est pas une surprise après tout qui s'attends à ce qu'un joueur de piano a cette tête là ? Et puis il s'impose de plus facilement avec sa grande taille et son silence. En tout ça semble bien amuser son animal de compagnie qui s'amuse à tremble pour faire croire qu'il en à peur. Le musicien le corrige en lui en faisant un pichenette sur son corps. Ce n'est pas drôle de se moquer d'elle, la pauvre. Mais ça ne l'empêche pas de se reprendre :


- Pardon… Excusez-moi… Je m'appelle Astrid Kumarlik et je suis très fatigué.


Elle faisait un petit rire qui laisse Erwan... Complètement de marbre... Il n'est pas du genre à calmer l'ambiance celui-là. Mais maintenant il sait que celle-ci à un nom. Et ce nom, ce n'est pas n'importe lequel, il l'a déjà entendu quelque-part. Il est sûre de l'avoir entendu quelque part celui-là. Erwan se doit connaitre le nom des conseillers du principal. Et quelle surprise d'entendre qu'elle vient d'en citer un ! Il se paralysa sur le moment. Peut-être est-elle venue pour faire une inspection. En tout cas il ne l'a jamais vus, ou du moins pas selon ses souvenir. En même temps il reste cloîtrer dans la salle de musique. Après il n'a pas à s'étonner qu'il ne connait pas ses collègues. C'est pas en allant chercher du café en salle des professeurs qu'il va en connaitre du monde. En tout cas il va tenter d'être d'être tendre avec cette jeune fille. Il n'aimerai qu'elle dise du mal sur lui au principale. Car c'est bien lui qui décider à tout moment virer notre hybride. Il tire son col pour essayer de s'enlever un peu de pression. Qu'est qu'elle va lui sortir  si elle voit le terrible appartement du dernier étage ? Mais on dirait qu'elle n'a pas finit de s'expliquer.


- J'aime bien la musique… Et je dois avouer que vous jouez vraiment bien ! Je n'ai pas pu m'empêcher de venir écouter à votre porte, je suis désolée. Mais juste après, votre perroquet est venu et une fois m'avoir informé que votre porte n'est pas à vendre s'est posé sur mon épaule.


Le professeur tourne sa tête vers son oiseau, il se disait que décidément cet oiseau a un instinct très affûté. Erwan l'a aussi, normalement, mais depuis la mort de Falco tout a changé. Il n'arrive plus à se concentrer, les choses deviennent de plus en plus difficile pour lui. L'hybride soupira un moment pour sortir de sa pensé. Son animal lui fais toujours de sacrés histoires, et la jeune femme n'y a pas échappé. Ce fourbe profite du mieux qu'il peut d'un moindre moment d’inattention. En tout cas les paroles, bien qu'il ne le montre pas, qu'il aime qu'on compliment ses compositions. Il se doit d'être gentille avec elle, c'est une invité importante. Quand il pense qu'elle peut aller voir à volonté son supérieur. Elle dispose d'une sacrée chance  que lui n'a pas accès. Il fait signe de rentre à la jeune demoiselle d'entrer dans son chez-soi. Espérons que le mobilier tienne debout pour aujourd'hui.


Une fois à l’intérieur, il n'hésita pas à pointer son canapé. Car dans tout ce qu'il y a, c'est bien le seul présentable. Mais écoutez ! Depuis la rencontre de Sharif, on s'est sacrément bien améliorer ! Il y a maintenant plus problème de fuite ! Bon par contre depuis le temps il n'a pas pris le temps de se racheter un nouveau lit. Mais bon il fallait choisir un investissement et ça étais celui du joli canapé. En tout il la laisse s’asseoir sur ce qui lui coûte un mois de salaire, elle a intérêt à faire attention la miss ! Sinon c'est un méchant hybride qu'elle risque d'avoir ! Et pour être franc je ne lui conseille pas d'en avoir un. Une fois la dame assise il se retourna vers elle en montrant un paquet de poudre de café pour savoir si elle en souhaite. Pendant ce temps Lucky est au coin, sur le perchoir, il est puni pour avoir fais le petit malin !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une simple mélodie [Erwan & Astrid] Jeu 13 Avr - 11:31

Le silence qui se met en place en rajoute encore plus à ma gêne. Pourquoi est-ce que je viens écouter aux portes moi ? Je devrais peut-être rester à ma place parfois. Enfin en tout cas, voilà que cet Erwan m'invite à rentrer chez lui. Est-ce que je dois accepter ? Non parce qu'il me fait un peu peur. Pas qu'il soit effrayant, mais il n'attire pas forcément la confiance. Même pas du tout.
Bon, je n'ai rien à perdre. J'accepte de rentrer dans son appartement en faisant un petit sourire gêné pour le remercier. Au départ, je voulais aller voir Owen, mais je peux très bien remettre à plus tard. Son bar est toujours ouvert très tard et il ne va pas m'en vouloir. Il ne sait même pas que je voulais venir. Tout va bien. En plus, c'est toujours agréable de faire connaissance avec ses voisins. Il était temps d'ailleurs.

La première chose qui me frappe quand je rentre, c'est le désordre. Est-ce que c'est réellement possible d'avoir un appartement si mal rangé. Je connais un petit professeur de littérature qui ferait une syncope en voyant ça. Rien que cette idée me fait sourire. Mais ce n'est pas si drôle que cela au final, ça ne doit pas être facile de vivre ici tous les jours. Après, si ça ne le dérange pas, tant mieux pour lui.
Alors que j'observe la pièce qui se présente à moi, Erwan me pointe son canapé. Ce qu'il y a d'intéressant à noter, c'est qu'il dénote complètement avec le reste de la pièce. Ce meuble-ci est neuf, tout à fait propre et en bon état. Cet homme essaye donc de faire des rénovations dans ce bazar ? Quelle bonne idée. Je vais donc m'asseoir sur ce canapé et continue à observer la pièce avec un regard d'enfant. Je vois même le piano. Qu'est-ce que j'aimerais bien savoir en jouer. Je devrais peut-être apprendre un jour ? Ça se tient.

En reportant mon regard sur l'homme, je vois qu'il me présente un paquet de café. Je comprends rapidement que c'est une demande. Cela ne doit pas être facile d'être muet. Il aurait très bien pu rester 5 minutes à me tendre ce paquet si je n'avais pas tourné le regard.

-Oh, c'est vraiment gentil ! J'accepte volontiers un café.

Je lui souris. Finalement, j'ai bien fait de rentrer dans son appartement. Cet homme est tout ce qu'il y a de plus normal. Il ne me veut aucun mal et me propose même à boire. En plus, un café, c'est une bonne idée. Si je bois de la caféine, je serai encore plus réveillée avec Owen ce soir. Je pourrai peut-être réussir à arriver à son niveau de forme la nuit. Même si ce n'est pas sûr. Son hybridité lui permet d'être pleinement réveillée la nuit.
Bon. Par contre, il faut que je trouve de quoi parler. Ça me gênerait vraiment de juste profiter de son hospitalité. Je vais essayer d'un peu apprendre à le connaître.

-Donc… Tu… Enfin… Vous habitez seul ici ? Je veux dire seul avec Lucky ?

Déjà, j'ai réussi à retenir le nom de son perroquet. Je suis certaine de marquer un point avec ça. C'est tout mieux quand on arrive à retenir des petits détails tout sauf insignifiant. En plus, il est mignon cet oiseau. Il a même son petit perchoir dans un coin de la pièce. En vérité, un perroquet, c'est très différent d'un chat, mais ça se rapproche sur certains points. J'ai tout de même l'impression qu'il y a plus de complicité entre cet homme et son perroquet qu'entre moi et Luciole. Enfin bon, il doit l'avoir depuis bien longtemps. Et cette façon dont l'oiseau arrive à retranscrire ce que dit le maître, c'est si admirable. Ce n'est pas quelque chose que l'on voit tous les jours. Pourtant, c'est comme si je l'avais déjà vu.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
Une simple mélodie [Erwan & Astrid]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» erwan no galerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: