Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Comme on se retrouve [SACHA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Comme on se retrouve [SACHA] Jeu 27 Oct - 14:49


Allongée sur une chaise longue, je soupire d'aise. Voilà maintenant deux heures que je me dore la pilule sous ce soleil clément. Enduite d'huile de monoï, ma peau prend des couleurs, c'est parfait. Toute fière de ma teinte foncée, je souris avant de me remettre sur le ventre. À peine vêtue d'un bikini tenant plus de la ficelle qu'autre chose, je n'aurais pratiquement aucune marque repoussante. Quel bonheur.

Je jette un coup d'oeil en arrière et observe mes jambes fraîchement épilées. Heureusement que l'esthéticienne est passée, j'aurai pleuré sinon, et cela aurait ruiné mon maquillage. Non, vraiment, il ne me reste que peu à assembler pour me faire l'épilation définitive de toutes mes jambes. Et l'Unique soit loué, la technologie avancée permettait de faire cela rapidement et sans aucune douleur. Le rêve de toute jeune fille. Bientôt, ce sera fini les poils, à jamais.

Une sonnerie retentit, me tirant de ma micro sieste par la même occasion. 15h00. Bon, j'ai une heure pour me passer sous la douche, m'habiller et retourner au lycée. Pourquoi ma dernière heure du jeudi est à 16h ? Après un étirement et deux soupirs, je rentre dans ma grande maison pour rejoindre l'une de nos quatre salle de bain. Un bain moussant à la lavande et à l'abricot plus tard, je ressors, entourée d'un peignoir bleu clair. S'habiller. Comble de tristesse, je dois encore choisir une tenue.

Direction le dressing. Suite à un choix extrêmement complexe, je décide de prendre tout autre chose et c'est ainsi que je me retrouve en robe de lin beige aux entrelacs tissés vert anis me tombant à mi-cuisses. Absolument divin. Une retouche de maquillage, des escarpins et des accessoires plus tard, j'attrape un gilet gris de la dernière mode et passe à la coiffeuse pour retoucher ce chignon qui part en cacahuète.

Finalement, je réussis à arriver pile lorsque la cloche sonne. C'est la récréation, il me reste encore quinze minutes de pause. Attrapant mon sac à main sur le siège passager, je sors de ma voiture et passe le portail du lycée. Dans les couloirs, tous les élèves parlent de leur dernière heure, des clubs et diverses choses. Certains me saluent. J'apprécie. Mais heureusement pour moi, ça se vide vite, dès que les casiers sont passés en fait. Maintenant, il n'y a plus que quelques élèves qui marchent. D'ailleurs, l'un d'eux me fait vraiment penser à quelqu'un. Je le dépasse avant de me retourner complètement sur lui.

- Reol MadStolker ?

Il me tourne le dos mais je suis persuadée que c'est lui. Comment oublier cet enfant ?
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [SACHA] Jeu 27 Oct - 16:44

Jeudi. J'commence grave à en avoir marre d'ce jour, certes j'avais pas toutes les heures de cours prises mais bordel c'quoi ces matières de merde?! Langues Humaines? Bermudi? Et j'vous raconte pas mon aprem... EFD soit étude fondamental des dons, expliquez-moi cette merde. Et en dernier histoire. La, grande, joie.

Le seul point positif si j'ose dire c'est qu'je peux pioncer en paix, sauf aujourd'hui, les profs m'ont brisé les noix avec leurs histoires d'écoute et tout leur blabla. Qu'ils aillent se faire foutre eux aussi. Puis après ce p'tit con au club de combat. Putain de bordel de merde quoi. Mais j'sais pas pourquoi j'ai grave un très mauvais pressentiment, genre j'suis pas au bout d'mes surprises...

Ce s'rait trop simple qu'les dernières heures de cours s'passent tranquilles... D'ailleurs l'est quelle heure...? Ah ouais c'vrai ya la récrée. J'ai la flemme d'y r'touner, en vrai l'toit il est pas mal pour pioncer tranquille, ou tout simplement pour pas voir la tronche des cas d'ce lycée.

J'm'étire puis j'finis par m'lever. J'm'approche de la rambarde et j'observe tout ce p'tit monde. Jl'es trouve tous tellement con, j'vous assure qu'il y a d'la matière... Bon j'vais bouger d'là avant d'rencontrer quelqu'un. Genre un Evasion.... J'suis pas dans c'lycée d'puis longtemps mais apparemment y'a des sacrés cas dans cette classe....

J'ramasse mon sac et j'me tire. Étonnamment les couloirs sont plutôt vides... Y'avait genre quelques élèves encore mais vraiment pas grand monde. Ca m'rassure pas du tout... J'soupire, vivement la fin d'la journée.

- Reol MadStolker ?

Je m'arrête sur place, cette journée est une grosse blague de très mauvais goût. J'serre le poing gauche, c'pas l'moment d'me faire chier mais genre vraiment.

- C'est Sacha MadStolker pigé?! Appelle-moi encore comme ça et j'te crève sur place.

J'me tourne vers la personne qu'a osé m'appeler comme ça avec un regard des plus froids. Hm hm ce s'rait pas l'autre vieille de Malatesta. Qu'est-c'qu'elle m'voulait encore celle-là? C'était la dernière chose que j'voulais voir, un bonbon rose ambulant sérieux. Moi qui pensais ne plus jamais croiser sa sale tête visiblement c'est loupé... C'qui est sur c'est que si j'avais eu des flingues à la place des yeux elle s'rait morte sur place tellement j'la foudroie du r'gard.

-Hm hm, Miranda Malatesta... Ca f'sait un moment, z'avez pas bien grandi d'puis la dernière fois apparemment. Qu'est-c'qui m'vaut cette interpellation au juste? C'pas qu'j'ai pas toute la vie mais un peu quand même alors si vous pouviez accoucher ce s'rait vraiment pas mal.

Ca d'vait être ma phrase la plus longue d'la journée... 'Fin quoique y'avait eu c'matin avec l'autre minus. Plus j'la regardais plus j'avais mal aux yeux, j'plains la personne qui va d'voir supporter cette guimauve...

J'la détestais elle aussi mais genre vraiment. Elle m'a toujours appelé par ce putain de surnom de merde, elle avait bien plu à l'autre gonzesse d'la maison. Avec son sens de la déco "hors normes" et "sa gentillesse" elle était parfaite d'après madame MadStolker, ouais j'dis pas ma mère parce qu'elle l'est pas.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [SACHA] Ven 28 Oct - 16:37


Ah vraiment. Comment oublier cet enfant au langage si fleuri ? Alors qu'il se retourne, je le dévisage. En haussant les sourcils sur le ton qu'il vient d'employer. Évidemment. Je ne pensais pas qu'il serait à Xényla.

- Hm hm, Miranda Malatesta... Ça f'sait un moment, z'avez pas bien grandi d'puis la dernière fois apparemment. Qu'est-c'qui m'vaut cette interpellation au juste ? C'pas qu'j'ai pas toute la vie mais un peu quand mêma alors si vous pouviez accoucher ce serait vraiment pas mal.

La politesse de cet enfant est à se tirer une balle dans le pied. Je soupire avant de croiser les bras en le détaillant du regard. Il a pas toute la vie ? Dommage, pour m'avoir mal parlé, je vais peut-être le faire attendre un peu. Dans sa famille, il n'y a que lui qui n'a pas une once d'élégance. Sa famille est charmante pourtant.

- Je ne m'imaginais pas que tu viendrais à Xényla. Ta mère m'avait parlé de tes "problèmes d'adaptation". En Origine je suppose.

Pourquoi mon cher cousin se récolte-t'il toujours les cas ? C'est à se demander. Enfin, Reol n'en a que pour une année même pas. Avec un peu de chance il se fera encore virer. On ne sait jamais.

- Tu es toujours aussi impoli à ce que je vois... Ça fait pas très honneur à ta famille.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, j'aime bien les MadStolker. Ce sont des gens adorables avec qui on peut parler facilement. Cela m'attriste un peu de voir ce cas débarqué dans un lieu de chance inouï et de ne pas en profiter. Au contraire, il casse tout ce qu'ils entreprennent. C'est un peu dommage.

- Tu appelles ta mère parfois ? Elle ne cracherait peut-être pas sur des nouvelles de temps en temps.

Oui, j'abuse un peu, ça ne devrait pas me regarder. Mais je l'aime bien cette femme. C'est pas de ma faute.
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [SACHA] Ven 28 Oct - 17:57

Elle croise ses bras et m'regarde en m'détaillant visiblement, elle pourrait faire ça plus discrètement sérieux. D'mon côté je soutiens son r'gard hors de question d'baisser les yeux surtout d'vant elle !

- Je ne m'imaginais pas que tu viendrais à Xényla. Ta mère m'avait parlé de tes "problèmes d'adaptation". En Origine je suppose.

Sérieux parfois j'aimerais qu'mes yeux soient des lasers pour exterminer les p'tits insectes dans son genre. Déjà qu'est-c'que ça peut lui foutre que j'sois dans c'bahut ou non? J'aimerais bien ne pas lui répondre mais j'sens qu'si j'répond pas elle va m'retomber d'ssus. Du genre "Hé bien on a perdu sa langue?" sale garce.

- Hm, vous supposez bien... Vous m'impressionnez, z'êtes d'venue intelligente d'puis la dernière fois? J'en suis ravi ça doit être assez éprouvant comme changement nan?

J'voyais dans ses yeux qu'elle espérait qu'il m'arrive une merde. J'le voyais comme le nez au milieu d'la figure. Cette vipère... J'l'ai jamais supportée elle était exactement comme "ma mère" une vraie bourge jusqu'à la moelle fallait pas être un génie pour capter qu'elle v'nait des beaux quartiers. Avec sa tenue, son nom, sa façon d'parler oh bordel qu'est-c'que j'détestais ça....

- Tu es toujours aussi impoli à ce que je vois... Ça fait pas très honneur à ta famille.

- J'en ai rien n'a foutre d'votre politesse. Si vous voulez savoir j'me torche le cul avec. Pour votre part si j'peux m'permettre vous êtes toujours aussi superficielle et chiante, mais j'vous en veux pas vous y pouvez rien, bourge un jour bourge toujours. Maintenant si vous permettez votre Grâce j'me tire. J'lui tournais l'dos prêt à r'partir. Une seconde de plus avec ce chewing-gum et j'finirais par lui éclater sa tronche superficielle contre le mur.

-Tu appelles ta mère parfois ? Elle ne cracherait peut-être pas sur des nouvelles de temps en temps.

J'me stoppe net, pourquoi elle m'parle d'cette vieille? Genre c'est ma mère? Quelle grosse blague. J'lâche un p'tit rire, elle est toujours aussi drôle c'te meuf !

- Mais oui ! Chaque soir je prends mon petit téléphone et je lui donne de mes nouvelles pendant des heures haha ! J'adore lui parler si vous saviez madame Malatesta ! Hihi !

Dos à elle j'parlais d'une voix niaise, comme un p'tit gosse de bourge, ah mais c'est c'que j'étais d'venu ! J'me devais d'être dans mon rôle ! Bordel heureusement qu'j'ai pas une voix pareille ! Ce serait... Insupportable. J'aurais mis fin à mes jours d'puis un moment.

- Honnêtement c'une blague? Cette meuf m'a pas porté pendant neuf mois, elle a pas souffert pour m'mettre au monde. Alors vous êtes mignonne vous m'parlez pas d'elle comme si elle était ma sois disant 'mère'

J'me retourne et m'approche du malabar. Cette fois j'rigole plus elle m'a grave gonflé.

- Ecoutez-moi bien j'le répèterais pas. D'jà, z'avez beau apprécier grandement c'te famille moi j'ai pas choisi d'en faire parti capté? Alors m'faites pas chier, si elle voulait vraiment des nouvelles comme vous l'dites elle l'aurait fait comprendre.

J'm'arrête de parler. J'crois qu'j'ai jamais eu un visage aussi impassible... Elle va p'tet m'lâcher la naine maintenant? C'pas qu'j'étais pressé d'aller en cours loin d'là, mais lui parler m'rendait dingue. Sérieusement de quoi elle se mèle celle-là j'lui d'mande moi si elle appelle sa mère pour des nouvelles? NON. Et, jusqu'à preuve du contraire j'm'en moque. Ouais mais j'ai pas fini dire c'que j'pense.

- Ensuite j'vois pas en quoi ça vous r'garde, ouais vous êtes au courant pour mes "problèmes d'adaptation" mais j'm'en branle complètement. Vous avez r'looké la baraque cool, et après? Vous pensez qu'vous êtes en droit d'me dire c'que j'dois faire ou non? J'vous prierais d'plus m'saouler avec ça, j'ai pas pour habitude d'frapper les plus p'tits qu'moi encore moi les femmes mais j'hésiterais pas face à vous quitte à m'prendre une raclée ou à m'faire virer.

Ouais j'en n'ai rien à foutre, de toute manière c'pas comme si j'rêvais d'rester ici. De toute manière le daron trouvera toujours un moyen pour qu'j'aille au lycée. Complètement taré c'mec, il pourrait dépenser des millions pour qu'j'reste pas dans sa baraque. Avec toujours l'même discours, "étudier c'est important plus tu auras fait d'études plus tu seras important. Quand tu auras atteint la perfection tu pourras reprendre l'entreprise !" qu'il aille s'faire foutre lui aussi.

P'tin manquerait plus qu'elle m'pose des questions sur c'bouffon, puis pourquoi pas aussi sur le blondasses de service, elle m'saoule c'te Malatesta qu'elle s'occupe un peu d'son cul non? Ah mais j'y pense elle s'occupe déjà d'elle faut qu'elle vise plus haut, s'occuper de c'qui la r'garde pas !

Rah en plus elle a explosé mon débit d'parole c'te garce, c'vraiment une journée d'merde. J'sais pas pourquoi j'suis pas resté dans la chambre ou mieux j'aurais du sortir en ville me foutre dans un coin seul et pioncer jusqu'à c'soir. J'y penserai la prochaine fois....

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [SACHA] Lun 31 Oct - 13:42


La politesse, je vous dis, la politesse. Ce gamin est à redresser de toute urgence et si ses parents n'y arrivent pas, je vais m'en charger. C'est pas un petit merdeux dans son genre qui m'achèvera. Oh. Attention. Bébé Reol est vexé que j'ai parlé de sa mère qui pour lui ne l'est pas. Désolée mon petit, mais on est pas obligé de porter des enfants pour être leurs parents. Ce serait bien complexe sinon.

En tout cas, il est bien énervé. C'est un ridicule à faire pâlir les mouches. Non mais vraiment. Ce petit mal élevé devrait avoir le droit à une maison de redressement. Heureusement pour lui, Xényla est là pour lui. On ne peut pas lâcher un jeune homme pareil dans les rues de la ville. Menacer une membre du personnel enseignant. Moi par dessus le marché. Avec un petit sourire, je le juge bien profondément avant de soupirer.

- Tes paroles Reol, vraiment, tes paroles. Tu es un cas qui profite de la gentillesse de cette pauvre famille. J'espère que tu t'en rends compte.

J'attrape un bout de sa veste et le tire vers moi. Là, ma main si délicatement manucurée se transforme un une flaque d'acide qui commence, petit à petit, à ronger les mailles du tissu.

- Heureusement pour eux, tu es tombé à Xényla. Ne crois pas que cela va être une partie de plaisir. On est pas exclu si facilement et tu vas découvrir ce qu'est la politesse.

Sans un mot de plus, j'enlève ma main qui redevient absolument lisse et parfaite et rajoute un petit sourire carnassier.

- J'espère que tu n'as pas peur des cauchemars. Il y a certaines personnes dans ta classe qui n'hésitent pas à utiliser leur pouvoir.

D'un coup de hanches, je pivote et repars en direction de la salle des professeurs. Ce petit idiot mérite qu'on le rééduque. Et j'en fais une priorité. D'ailleurs, j'en parlerai à ses professeurs.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

emploi du temps

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [SACHA] Lun 31 Oct - 16:59

Elle me r'garde avec le genre de r'gard qui juge, avant d'sourire. On dirait bien qu'madame n'a pas supporter que j'm'en prenne à elle en la menaçant.

- Tes paroles Reol, vraiment, tes paroles. Tu es un cas qui profite de la gentillesse de cette pauvre famille. J'espère que tu t'en rends compte.

J'serre les dents et les poings, faut que j'lui foute mon poing dans sa gueule pour qu'elle retienne que j'm'appelle Sacha?!

- Sacha..... J'm'appelle SA-CHA.

J'la foudroie encore plus avec mes yeux. Elle m'gonfle elle veut pas dégager ça m'ferait grave plaisir pour une fois. Pauvre famille... Pauvre... Famille...? C'quoi encore c'te blague? Elle m'attrape par la veste, genre d'jà d'loin j'la trouve repoussante et c'te vieille bourge me fout d'vant son nez.

- Heureusement pour eux, tu es tombé à Xényla. Ne crois pas que cela va être une partie de plaisir. On est pas exclu si facilement et tu vas découvrir ce qu'est la politesse.

- Croyez le ou non j'ai pas l'intention de d'venir poli surtout pas avec vous.

Sa main s'transforme en flaque d'acide, ma bête commence doucement à s'déchirer. Sans un mot d'plus elle m'lâche. Super c'sympa pour ma veste....

- J'l'aimais bien c'te veste... Z'avez tendance à abuser parfois. Personne vous a d'mandé d'm'interpeler.

J'remet en place du mieux qu'je peux mon vêtement en soupirant. Sale garce. Honnêtement quand j'la r'garde j'me dis qu'j'ai une très bonne raison d'détester le monde entier, surtout ces Bourges de merde. Superficiels jusqu'à la moelle, ils sont bien dans leurs richesses, ils s'inquiètent pas d'grand chose. Et c'te garce. De quoi elle s'mêle c'qui s'passe dans c'te famille la r'garde PAS.

- J'espère que tu n'as pas peur des cauchemars. Il y a certaines personnes dans ta classe qui n'hésitent pas à utiliser leur pouvoir.

- J'meurs d'envie d'les voir... C'qui est certain c'que dès qu'j'en aurais l'occasion j'me ferais une joie d'vous refaire la face.

Elle s'tourne dans un p'tit mouvement d'hanche à la hauteur d'la peste qu'elle est. J'la r'garde s'dandiner dans la direction inverse à la mienne. La sonnerie donne un première fois, j'ai b'soin d'frapper pour évacuer d'urgence, sinon j'vais finir par la rattraper et lui envoyer une bonne droite en plein dans sa sala gueule. J'frappe donc de toutes mes forces dans l'mur à côté d'moi. Les deux/trois personnes en r'tard qui passent à côté d'moi m'observent. En r'tour mes yeux écarlates les dissuadent d'continuer.

Un jour j'lui ferais la peau à c'te Malatesta. Sur cette pensée j'décide qu'j'en ai assez eu et qu'les dernières heures iraient s'faire foutre.
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Revenir en haut Aller en bas
Comme on se retrouve [SACHA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: