Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Jeu 26 Fév - 22:37

Alors que les rayons du soleil pénétrait doucement dans la chambre caressant délicatement le visage paisible et endormi de Shura, celui-ci s'éveilla en grognant alors qu'un petit filet d'air frais venait jouer entre ses orteils, après s'être fait violence pour se forcer à se lever sa coloc avait visiblement ouverte la fenêtre en grand avant de partir. Shura soupira un grand couq avant de partir se doucher et de s'habiller, après avoir attraper son sac avec deux trois change de sport Shura sortie avant de partir rapidement hors du bâtiment.

Bon... J'ai pas encore ma fiche de cours alors autant profité de mon temps libre. j'irais bien visiter la salle de sport... Mais avant un ptit joggins me fera du bien ça réveil !

Commençant à courir à une rythme régulier attirant de nombreux regards au passages, c'est vrai que sa tenu n'était pas vraiment faite pour la course ou n'importe quel autres sports après tout. Après une petites dizaines de minutes de course Shura s'arrêta devant la fameuse salle de sport, vue de l'extérieur la salle semblait tout de même assez imposante maintenant Shura attendait de voir l'intérieur !

Pfiiu ils se refusent rien ici ! Je vais peut être m'y plaire plus que prévu moi.

Après quelques secondes supplémentaires d'admirations Shura entra à l'intérieur de la batisse, en y entrant Shura demanda son chemin jusqu'à la salle d'entrainement qu'il recherchais. En entrant dans la salle Shura fût tellement surpris qu'il se figea sur place en laissant tomber son sac en face de lui se tenait une cas-y copie de Feu son meilleur ami Raphaël, ses cheveux rouge même si il était bien moins long avait une teinte pratiquement identique, seulement comme la personne ne cessait de tourner autour du sac de sable qu'il était entrain de martyriser Shura du faire face à une cruelle désillusion en voyant le visage de cette personne, son visage était complètement différent différent de son ancien meilleur ami. C'est seulement après avoir remarquer ce détail que toutes les autres différences sautèrent au visage de Shura, la vie pouvais parfois réserver des surprises et celle-ci en fût une des plus cruelle. Néanmoins après observation Shura pouvait noter certaine petites erreurs tant dans sa posture que dans sa façon de frapper et malheureusement certains réflexes son dur à faire disparaître et c'est tout naturellement que Shura ne pût s'empêcher de conseiller le jeune homme en face de lui:

Yo ! Je voudrais pas tant que ça te déranger mais le placement de ta jambe droite est mauvais il suffirait de la balayer pour que tu ne t'affale par terre comme un sac de riz ! Tu devrais la placer plus en arrière et décaler ta jambe gauche d'un cran. Quand à tes couqs il ne sont pas mauvais étant donner la "combattivité" de ton adversaire seulement tu ferais mieux d'expirer légèrement entre chaque frappes sinon tu t'épuisera plus rapidement et n'oublie pas de prendre une grande inspiration après chaque enchaînements.

Tout cela avait été dit avec un sérieux incroyable sans la moindre trace de dénie ou de mépris.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Ven 27 Fév - 11:09

Il était tôt le matin lorsque je me suis réveillé (comme a mon habitude) pour faire ma routine matinale avant de m'entraîner. Après avoir pris une bonne douche, tout en prenant soin de ne pas réveiller ma coloc' (comment s'appelait-elle déjà? ... Bref, elle était pas commode), Je pris mes affaires de sport et me dirigeai vers le complexe sportif au pas de course avec mon chien. Comme toujours, il n'y avait personne si tôt, c'était parfait. Le chien bronchait un peu, encore à moitié endormi.

Une fois là-bas, je me changeai en affaires plus appropriées et enfilai mes mitaines de combat libre. En me dirigeant vers le sac de sable, je découvris qu'un autre gars avait changé de sac, celui que j'utilise étant certainement trop grand et lourd pour lui. Je ne pus m'empêcher de jurer en cherchant où était l'autre. Forcément je ne le trouvai pas.

Ça commence bien...


Pas le choix, j'allais devoir utiliser celui là. Pendant une bonne heure, je lâchais ma frustration à petite dose sur ce pauvre sac. Je ne pouvais même pas y aller sérieusement, c'était rageant. Mon chien s'était désintéressé et dormait sous un banc derrière mon sac de sport. Au bout de cette heure, alors que j'étais bien dans mon monde, un gars arriva dans la salle et me regarda bien 5 minutes, il fit même tomber son sac je croit. Je ne fis même pas l'effort de regarder qui c'était. Tant qui ne me gênait pas, il pouvait faire ce qu'il voulait. D'un coup, je l'entendis commenter :

-Yo ! Je voudrais pas tant que ça te déranger mais le placement de ta jambe droite est mauvais il suffirait de la balayer pour que tu ne t'affale par terre comme un sac de riz ! Tu devrais la placer plus en arrière et décaler ta jambe gauche d'un cran. Quand à tes coups il ne sont pas mauvais étant donner la "combattivité" de ton adversaire seulement tu ferais mieux d'expirer légèrement entre chaque frappes sinon tu t'épuisera plus rapidement et n'oublie pas de prendre une grande inspiration après chaque enchaînements.

Parce qu'il pensait que j'étais sérieux? Bon ok. J'allais lui montrer moi!
Puis je me dis à moi même en grommelant :

- ....Agaçant... -puis, je soupirai-

Je me remis alors correctement sur mes appuis et changeai complétement de position. Je m’appuyai sur ma jambe gauche, tout en gardant mes poings serrés près de mon torse avant d'envoyer un coup de genou avec ma jambe droite dans le sac qui s'écrasa au sol dans un grand fracas (qui en passant, réveilla mon chien). J'expirai un bon coup avant de lui dire, irrité et d'un ton glacial :

-Voilà pourquoi je me bat pas sérieusement avec ce sac là.

Je me tournai vers le gars, les bras croisés et l'observai. Il m'était alors inconnu. Il avait des cheveux noirs et des yeux rouges (qui avaient la classe!), un peu étranges d'ailleurs, mais pas plus bizarre que la couleur de mes cheveux (qui ne sont pas teints!). Il était un peu plus grand que moi, il devait faire un bon 5cm de plus que moi.
Je repris :

-Eh bah, t'es un sacré gars toi! T'as de la chance d'être tombé sur moi! -je commençais à redevenir calme- Venir sur le territoire des Liberté et interrompre un gars qui s'entraîne, c'était risqué, un autre gars t'aurait arraché la tête! -je commençai à sourire-
Sinon, t'es nouveau nan? Et t'es pas Liberté, ça se saurait. T'es visiblement bon en sport pour un gars d'une autre classe! Tu pratiques des sports de combats nan? Tes conseilles étaient parfaitement justes.

Même si je les ai pas suivis...

Avant qu'il ai le temps de répondre je recommençai à parler cette fois complétement calme et de bonne humeur :

-Ah oui, moi c'est Yuuma, Kurotsuki Yuuma, et je suis comme tu l'auras compris : un Liberté. Et toi tu es? -je lui adressai un grand sourire-
Ah, et désolé si je t'ai parut froid avant, mais j'aime pas être interrompu les rares fois ou je suis concentré sur quelque chose, finis-je en me grattant derrière la nuque. Je suppose que je devrais quand-même te remercier pour tes conseils de tout à l'heure puisqu'il n'y avait rien de méchant alors... Merci!

Il y eu après un grand fracas à l'extérieur. Mon chien se releva brusquement avant de courir dans la direction du vacarme. Je ne sais pas si le gars avait remarqué mon chien avant, mais là il l'avait clairement vu. Ce bruit, on aurait dit du matériel qui se casse la figure. Je m'empressai de suivre le chien tout en lui criant de revenir.

Tout en me dirigeant vers la porte extérieur, je dit (car visiblement, le noiraud était derrière moi) :

- C'est quoi ce bordel? Une baston dans le local? Une course-poursuite? Une blonde?
Rhaaaa.... Et ce stupide chien qui m'attend pas!







Hors RP:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Sam 28 Fév - 21:58



Lalegün sortait de sa chambre, l'esprit étrangement tranquille. Ces derniers temps, il avait plutôt tendance à être sous pression, mais il semblait que ce jour-là, sa paranoïa n'avait pas entendu le réveil.

Et franchement, ce n'était pas pour lui déplaire. Il n'aimait pas se sentir oppressé, et la solitude forcée qu'il devait endurer lui coûtait beaucoup - à son grand dam. Sa clé, dans le creux de sa main et ses mains fourrées dans les poches de son bonnet-écharpe, elle était en lieu sûr. Alors, tout plein d'assurance, il avait pris son nouveau violon, empreint fait au lycée suite au... triste et accidentel décès de l'ancien, lors de sa rencontre avec Mio. Il lui restait de cette perte un goût amer, mais il fallait s'en accommoder, de toute façon. Le garçon avait bidouillé une attache en bandoulière sur l'étui, afin de pouvoir se balader plus facilement avec l'instrument. Il sentait revenir en lui sa nature première, insouciante et énergique, qui avait eu tendance à se faire discrète avec toutes ces histoires. Aujourd'hui, il craignait moins de se faire attraper ou ennuyer. De toute façon, il n'y avait pas que lui, qui possédait l'un de ces fameux objets, et il n'était donc pas l'unique victime. Peut-être pas non plus la plus vulnérable, mine de rien. Cette pensée lui soutira un sourire satisfait.

Malheureusement, ce sentiment de légèreté ne dura pas. Dès qu'il eut croisé les regards insistants d'un groupe d'élèves, il vit tout le poids de sa méfiance lui retomber dessus. Danger.
Lalegün s'empressa de s'éloigner de ces individus menaçants. Ils semblaient hésiter, hors de question de commettre la même erreur qu'eux. Où aller et pourquoi ? Il ne voulait pas prendre le temps d'y réfléchir, et se dépêcha tout simplement par le chemin le moins à découvert, les petits détours qui lui permettaient de ne croiser personne. Il se faisait violence pour ne pas perdre son calme, se maudissant pour avoir aussi stupidement baissé sa garde - ce n'est pas parce qu'on se réveille de bonne humeur qu'on va passer une bonne journée, mais le garçon n'avait jamais su assimiler ce genre de principes. Au bout d'un petit moment, il parvint aux installations sportives.

Ce n'était franchement pas son milieu. En plus, la salle de sport devait être remplie de Libertés, qui étaient parmi ceux qu'il craignait beaucoup. Ils disposaient de force physique, et contre ce genre de puissance, Lalegün ne pouvait rien du tout. Il balaya le lieu du regard, attentivement, et visa un arbre de taille respectable. Parfait ; s'il grimpait assez haut, on ne le repérerait pas trop facilement. Un soupir de soulagement s'échappa d'entre ses lèvres, il aurait au moins le temps de se calmer un peu, tranquillement. Il trottina donc avec entrain jusqu'à son but.
Arrivé au pied de l'arbre, il considéra celui-ci de bas en haut. Etant de petite taille, il lui apparaissait comme un géant. Fasciné, il resta planté là quelques minutes, avant de se rappeler le but premier de sa venue, et de s'atteler à la tâche. Le bois grinçait sous son poids pourtant très léger, et se hisser de plus en plus haut s'avérait ardu : les prises étaient rares. Une chance qu'il ait déjà, par le passé, suffisamment expérimenté l'art de grimper aux arbres.

L'Evasion jeta son dévolu sur une grosse branche. L'écorce produisait encore ces inquiétantes plaintes, mais il ne jugea pas ce détail important. En jetant un coup d'oeil, il eut facilement pu dire que le sol était au moins trois, voire quatre mètres en dessous de lui. Un nouveau sourire enfantin illumina son visage ; il adorait se retrouver ainsi perché. Tout content, il en oubliait la fatigue naissante de ses bras, et se dit qu'il pourrait monter encore un peu plus haut.
Ce qu'il fit.
C'est donc quasiment arrivé aux dernières branches qu'il décida d'au moins faire une pause. Il avisa celle où il était possible de s'asseoir la plus proche, se hissa dessus, et... CRAC

Sur l'instant, Lalegün ne comprit pas trop ce qu'il se passait. Non sans un cri surpris, il vit la pourtant imposante branche sur laquelle il se trouvait choir, suivie d'un tas d'autres qu'elle emporta sur son passage. Puis, carrément, le tronc qui céda sous toute cette poussée. Evidemment, il chuta avec tout ce beau monde. Le tout dans un vacarme monstre.
Bravo la discrétion, Lalegün !
Mais arrivé en bas, ce n'était pas la première chose à laquelle il pensait. Il était plutôt choqué du miracle de n'avoir rien de cassé. Une vive douleur se répandait dans son bras gauche, sur lequel il était tombé, et quelques côtes, mais rien d'insupportable. Il resta quelques secondes sous le choc de ce qui venait de se passer, puis se redressa malgré tout - avec une grimace de douleur - pour vérifier s'il n'avait pas perdu la clé. Fort heureusement non, et il en ressentit un intense soulagement. Le violon aussi avait survécu. Ensuite, second réflexe : regarder autour de lui.

Malheur ! Des gens avaient entendu. En tous cas, ce type aux cheveux rouges qui avait eu la curiosité d'ouvrir la porte, oui. Il s'était fait repérer. Danger. Le garçon se mordit la lèvre inférieure, en proie à un soudain grand stress. Il ne pouvait pas s'enfuir comme un voleur, quelque chose lui intimait que ce n'était pas la bonne solution. Il y avait un témoin, de toute façon.
Autant faire en sorte que ça se passe au mieux ; il inspira, ignora du mieux qu'il put les douleurs qui résonnaient en choeur dans son corps, et se releva. De loin, il adressa un petit signe de main au gars qui le regardait.

- Je... Je dérange ? Demanda-t-il de loin avec un petit rire nerveux, tout en se sortant du tas de branches et d'écorce dans lequel il était empêtré.

Il était gêné. Très. Ce sentiment ne lui rendait pas souvent visite, mais là il s'installait bien posément chez lui. Et le sourire peint sur son visage en disait long là-dessus.

- C'était pas vraiment prévu, que la branche se casse... Enfin, personne n'est mort - sauf l'arbre c'est sûr - mais... désolé ?

Sa voix, en fin de phrase, montait encore plus dans les aigus. Il ne savait pas trop comment justifier la situation. Son bras douloureux replié contre sa cage thoracique et légèrement courbé par le contrecoup au niveau des côtes, Lalegün regardait l'inconnu avec l'inexorable envie de disparaître au fond d'un trou pour toujours.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 1 Mar - 5:33

Shura continuer d'observer le rougeau entrain de s'entrainer c'est vrai après couq il aurait mieux fait de se taire après tout Shura ne connaissait encore personne ici, certe il savait se défendre mais bon personne n'est jamais à l'abri d'un imprévue. Il suffisait que ce mec en face de lui soit un poil trop susceptible pour qu'il interprète mal le sens de ses paroles. Un léger doute pris part dans l'esprit de Shura quand le gars entrain de s'entrainer grommela quelque chose, étant trop loin la compréhension n'était pas vraiment possible, néanmoins celui-ci entrepris de changer de position en replaçant totalement ses appuie préférant priviligier sa jambe gauche alors qu'il plaçait ses bras près de son torse, cette position rappela légèrement celle des boxeur bien que le placement des bras était trop bas pour vraiment correspondre à ce style de combat, dailleur le splendide couq de genoux qu'il envoya sur le sac et qui décrocha celui-ci fini de mettre fin au interrogation de Shura, visiblement ce garçon ne pratiquait pas vraiment un style défini de sport de combat où alors c'était un style "libre" préférant copier certains mouvement de style de combat pour les réutiliser de manière à surprendre un adversaire? l'avantage de ce genre de "style" était la variéter et la surprise qu'elle engendrait en combat mais ceux qui pratiquer ce genre de chose essayait rarement de parfaire leurs maîtrises des différents mouvements copier... De toute façon ce n'était pas vraiment la question puisque le garçon en question pris enfin clairement la parole le ton Froid et irriter.

Voilà pourquoi je me bat pas sérieusement avec ce sac là.

<< Visiblement je l'ai un peu énerver je crois... C'est malin, je n'ai pas vraiment peur mais si je pouvais éviter les ennuie alors que je viens de passer seulement une nuit ici ce serais pas du luxe. Moi et ma manie d'ouvrir ma grande... bref...>>

Alors que son interlocuteur lui lançait un regard assez froid le regard de Shura lui dévia vers un mouvement qu'il avait perçu derrière un sac de sport, celui du rougeau sans doutes. Ce qui ce révéla dailleur être un chien, assez imposant quand même avec une tête de chien de garde en plus. Finalement le jeune homme que Shura avait interrompu dans son entrainement repris la parole:

Eh bah, t'es un sacré gars toi! T'as de la chance d'être tombé sur moi! Venir sur le territoire des Liberté et interrompre un gars qui s'entraîne, c'était risqué, un autre gars t'aurait arraché la tête !
Sinon, t'es nouveau nan? Et t'es pas Liberté, ça se saurait. T'es visiblement bon en sport pour un gars d'une autre classe! Tu pratiques des sports de combats nan? Tes conseilles étaient parfaitement justes.


Conseilles que tu n'a aucunement suivie je te signal !Pensa tout simplement Shura au tac-o-tac.

Avant même que Shura est pu lui en faire la remarque le rougeau repris immédiatement la parole sans même lui laisser le temps de répondre alors qu'il reprenait d'une voix plus calme, un grand sourire peint sur le visage.


Ah oui, moi c'est Yuuma, Kurotsuki Yuuma, et je suis comme tu l'auras compris : un Liberté. Et toi tu es?
Ah, et désolé si je t'ai parut froid avant, mais j'aime pas être interrompu les rares fois ou je suis concentré sur quelque chose, finis-je en me grattant derrière la nuque. Je suppose que je devrais quand-même te remercier pour tes conseils de tout à l'heure puisqu'il n'y avait rien de méchant alors... Merci!


<< Me remercier pour des conseils que tu n'a pas suivie? Tu m'apparait être quelqu'un de bien étrange toi... Mais plutôt sympathique je dois l'admettre.>>

Avant même que Shura ne puissent enfin répondre un grand fracas ce fît entendre à l'extérieur fessant ce précipité le chien précédement cité dehors, le jeune Yuuma à sa suite. Bordel mais le monde ne voulait plus qu'il prennent la parole ou quoi? d'abord l'autre ne le lui laissent pas en placer une et quand enfin une opportunité se présente c'est un gros vacarne qui l'en empêche ! Finalement le fameux Yuuma repris la parole en passant près de lui

C'est quoi ce bordel? Une baston dans le local? Une course-poursuite? Une blonde?
Rhaaaa.... Et ce stupide chien qui m'attend pas!


Ouai le doute n'était plus permit Yuuma était bien le proprio du chien. Shura du tout de même dissimuler un léger sourire qui avait prit place sur son visage suite au remarque de Yuuma, attrapant son sac en 4éme vitesse Shura pris la suite de Yuuma pour découvrir un jeune garçon visiblement plus jeune qu'eux au milieux de débris de branches juste en dessous d'un arbre, assez petit ses cheveux mauve se mariait plutôt bien avec son seul oeil visible, non enfaite le détail le plus voyant sur son apparence était son étrange bonne donc les oreilles beaucouq trop longue au gout de Shura servait de "gants" au jeune garçon. Shura soupira un grand couq avant de se diriger vers lui en sortant une petite trousse de premier soin de son sac. (Bah oui quoi? Si vous sortiez vous aussi d'un club de combat où la pitié lors des combat était un mythe lointain vous aussi vous seriez préparer en cas de besoin !) Après un rapide examen visuelle qui semble t-il mis extrêmement mal à l'aise le jeune ado, Shura lui tendit sa petite trousse de soin avant de repartir vers l'intérieur du complexe sportif alors qu'il pris une voix on ne peut plus sérieuse.

A vue de nez tu n'a que de petites écorchures mais bon on est jamais trop prudent alors rentre je vais voir si ta rien de casser et autant éviter de faire ça en public ! Je sais pas ce qui ces passé mais tu devrais faire plus gaffe à toi c'est dangereux un arbre je pense que tu le saura à l'avenir !

Sans même vérifier si le jeune garçon le suivait Shura alla se placer près de Yuuma pour pouvoir lui parler.

Tu ma donner beaucouq de question je t'en donnerais les réponse mais d'abord faut s'occuper du petit je sais pas ce qu'il à fichu avec cette arbre mais j'ai pas envie d'être attaquer pour non-assistance à personne en danger si il lui arrive un truc... Et aufaite moi c'est Shura, Hônodenki Shura !

Shura rentra finalement dans le complexe sportif avant de s'installer sur un des bancs tout en soufflant un couq.

<< La journée s'annonce chargée...>>
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 1 Mar - 14:21

En arrivant dehors, je tombai sur un gars aux longs cheveux mauves, visiblement mal à l'aise. En plus mon chien fonça vers lui le renifler et lui tournait autour. J'espère qu'il n'a pas peur des chiens ou on est mal barés...

- Je... Je dérange ? demanda-t-il, visiblement paniqué.

Il a peur de moi? ... Remarque les autres Libertés sont pas commodes...
Je me rapprochai et le petit gars repris :

- C'était pas vraiment prévu, que la branche se casse... Enfin, personne n'est mort - sauf l'arbre c'est sûr - mais... désolé ?

Mon chien revint vers moi, visiblement satisfait d'avoir put identifier l'inconnu.
Je soupirai puis lui répondit en souriant :

-De quoi tu t'excuse? Soit content d'être entier! Sinon, tu lui as fais quoi exactement à cet arbre pour finir comme ça? -Ma curiosité me tuait-

Le gars de tout à l'heure arriva peu après moi et s'approcha de l'étrange garçon en soupirant et en sortant ce qui semblait être... une trousse de secours? de son sac. Il observa un certain temps l'autre et lui dit :

-A vue de nez tu n'as que de petites écorchures mais bon, on est jamais trop prudent alors rentre je vais voir si t'as rien de casser et autant éviter de faire ça en public ! Je sais pas ce qui s'est passé mais tu devrais faire plus gaffe à toi, c'est dangereux un arbre je pense que tu le saura à l'avenir !

On dirait un papa-poule! .... Mais en fait, quel âge a le "ptit"? Il est au Lycée, il peut pas être aussi jeune qu'il en a l'air, nan?

Le garçon était blanc comme un linge, il fallait que je trouve un moyen de détendre l'atmosphère. Mais Mr.Trousse-de-secours se rapprocha alors de moi avant de me dire :

-Tu m'as donné beaucoup de questions, je t'en donnerais les réponse mais d'abord faut s'occuper du petit. Je sais pas ce qu'il à fichu avec cette arbre mais j'ai pas envie d'être attaquer pour non-assistance à personne en danger si il lui arrive un truc... Et au faite moi c'est Shura, Hônodenki Shura !

Je lui sourit, puis il rentra se mettre sur un banc. Il s'appelait donc Shura? Bon à savoir. Je me tournai de nouveau vers l'inconnu qui semblait hésiter à rentrer et lui adressa un grand sourire :

-Tu peux rentrer, on va pas te manger tu sais? Ah! Et je suis désolé si mon chien à put t'effrayer ou je ne sais quoi, il est complètement imprévisible, je ris légèrement, à croire qu'il me ressemble un peu trop!

J'ouvris la porte et regardai le ptit gars, un immense sourire plaqué au lèvres :

-Si tu es effrayé par des Libertés potentiellement présent, rassure-toi, il n'y a que moi à cet heure-ci! Vas-y rentre, Shushu t'attend avec sa trousse de secours! je ris légèrement à ses mots, quel type étrange ce balade avec ça? (dixit le mec aux cheveux rouges qui se trimballe avec un chien H/24)

Shushu... ça sonne bien! j'ai trouvé son nouveau surnom! Mouahaha!
Visiblement, je n'allais pas pouvoir reprendre l'entraînement avant un bon bout de temps... Mais temps pis! J'adore faire de nouvelles rencontres!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 1 Mar - 22:43


Un sourire chaleureux naquit sur le visage de l'inconnu, et c'eut l'immédiat effet de détendre Lalëgun. Il n'avait pas l'air mauvais - il faut se méfier, oui, mais un geste gentil pouvait tout lui faire croire. Un gros chien vint le renifler ; impressionné par la taille de l'animal, il n'osa pas tout de suite se jeter dessus pour le câliner.

- De quoi tu t'excuses ? Soit content d'être entier ! Sinon, tu lui as fais quoi exactement à cet arbre pour finir comme ça?

Non, il n'avait vraiment pas l'air de lui vouloir du mal. Le garçonnet esquissa le geste de tendre la main vers le canidé, mais il s'empressa de revenir auprès de celui qui semblait être son maître. Déçu, son sourire s'effaça. Il aimait bien les chiens... Son oeil coula, malgré lui, vers la cachette de sa clé. N'oublie pas, n'oublie pas que tu dois y faire attention.
Il allait parler, oubliant déjà sa déception et répondant avec entrain au sourire du gars, mais quelqu'un d'autre fit son apparition. Un second jeune homme, plus grand et coiffé d'une chevelure noire. Celui-ci se dirigea droit vers lui, il se crispa. Que lui voulait-il ? Pourquoi venir comme ça, sans s'annoncer, sans rien dire ? Puis il le vit sortir quelque chose de son sac, soupirant, pour venir près de lui et l'examiner. Etonné, il se laissa faire, gêné, sans cesser de lorgner l'inconnu. Il n'avait pas totalement l'air de faire ça de bon coeur, en plus. Par précaution, il fourra sa main libre dans l'attache de son bonnet où se trouvait la clé.

- À vue de nez tu n'as que de petites écorchures mais bon, on n'est jamais trop prudent alors rentre je vais voir si t'as rien de cassé et autant éviter de faire ça en public ! Je sais pas ce qui s'est passé mais tu devrais faire plus gaffe à toi, c'est dangereux un arbre je pense que tu le sauras à l'avenir !

Ce discours avait un ton moralisateur que Lalegün prit un peu mal. Il n'avait pas fait attention, oui, mais enfin, il n'était pas mort non plus. Néanmoins, la proposition de vérifier s'il n'y avait rien de grave ne le rebutait pas totalement. Ces deux-là devaient être de sportifs, probablement des Libertés, ils devaient s'y connaître en blessures. Et il avait mal, il ne pouvait le nier.
Seulement, il était comme bloqué. Ses pieds refusaient d'entrer dans le gymnase, où il y avait probablement beaucoup de monde, et donc beaucoup de potentiels agresseurs. Le type à la trousse de secours s'éloigna, adressa quelques mots à l'autres, et disparut dans le bâtiment. Pâlot, Lalegün regarda la scène se dérouler et hésita encore.  

- Tu peux rentrer, on va pas te manger tu sais ? Ah ! Et je suis désolé si mon chien a pu t'effrayer ou je ne sais quoi, il est complètement imprévisible, à croire qu'il me ressemble un peu trop !

C'était cheveux rouges qui venait de parler. Il dégageait quelque chose qui le mettait beaucoup plus en confiance, avec sa joie et son sourire communicatifs. C'était rassurant.  

- Si tu es effrayé par des Libertés potentiellement présents, rassure-toi, il n'y a que moi à cet heure-ci ! Vas-y rentre, Shushu t'attend avec sa trousse de secours !

Shushu ? C'était qui ça, Shushu ? L'autre gars ? C'était bizarre comme nom. Mais il aimait bien, il le trouvait amusant. Le croyant sur parole sans réfléchir, il répondit à son sourire et s'avança vers la porte qu'on lui ouvrait si gentiment.
Par chance pour lui et sa naïveté, le Liberté n'avait pas menti, personne à l'horizon. Lalegün respirait beaucoup plus librement ; le malaise qui le hantait s'envola d'un coup. Il semblait qu'il était tombé sur des personnes bien intentionnées.
Shushu était assis sur un banc, il le rejoignit en vitesse et lui sourit.

- Tu es sûr que ça t'embête pas ? Je voudrais pas te faire perdre du temps.

Sans attendre de réponse, il s'assit sur le banc à côté de lui. À peine assis, ses pieds commençaient déjà à tambouriner le sol et lui à trépigner. Saleté d'hyperactivité.

- Pour te faciliter la tâche : j'ai juste mal au bras droit et aux côtes, là, dit-il en désignant les parties concernées, après je sais pas si c'est grave, mais je peux encore tenir debout donc ça va, non ? Moi c'est Lalegün, au fait. Et je te remercie ! Vraiment, ça m'arrange que tu t'occupes de ça, j'ai pas envie de retraverser tout le lycée pour aller jusqu'à l'infirmerie, à cause du jeu des clés... en plus si je suis blessé, j'ai encore moins de chance face aux autres.

Il s'arrêta un peu de parler. Il en disait trop ; si ça trouve, cette nouvelle connaissance ne savait même pas qu'il était porteur de clé. Il réprima un soupir. Cette fichue chasse l'empêchait de se faire de nouvelles connaissances, et c'était absolument insupportable.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Lun 2 Mar - 13:48

Cheveux violets n'avait pas l'air d'avoir confiance en nous au premiers abords, il semblait se méfier (surtout de Shu) mais finalement, il me sourit avant de rentrer et rejoindre Shura. Je m'empressai de les suivre en compagnie de Cerbère ('fin, ce nom ne lui allait pas du tout scellé, donc je l'appelais part ce qui me passais par la tête comme "mon gros" ou encore "Bébère" sous cette forme). Le garçon s'approcha du banc tout en souriant à Shu. Je m'installai à gauche de Shushu tout en gratouillant la tête du chien, laissant un place à sa droite pour le garçonnet. Le petit pris la parole en s'adressant à Shura :

- Tu es sûr que ça t'embête pas ? Je voudrais pas te faire perdre du temps.

Il s'assit et continua:

- Pour te faciliter la tâche : j'ai juste mal au bras droit et aux côtes, là, après je sais pas si c'est grave, mais je peux encore tenir debout donc ça va, non ? Moi c'est Lalegün, au fait. Et je te remercie ! Vraiment, ça m'arrange que tu t'occupes de ça, j'ai pas envie de retraverser tout le lycée pour aller jusqu'à l'infirmerie, à cause du jeu des clés... en plus si je suis blessé, j'ai encore moins de chance face aux autres.

Lalegün? C'est cool comme prénom! Mais je suis sûr d'avoir vu ce nom quelque part! Mais où? Je devrais vraiment plus faire attention à ce qui m'entoure...

Lalegün semblait trépigner sur son banc, il ne tenait visiblement pas en place très longtemps. Il avait parlé des clés, cette "guerre" était vraiment omniprésente...
Attends...Il évite les autres, donc les autres en ont après lui, donc si mon hypothèse tiens la route il possède un clé nan?
Je ressorti de mes pensées, clé ou pas, j’avais pas envie de m'attaquer à un gars blessé et poursuivi, surtout qu'il avait l'air sympa.

Puisqu'il semblait ne pas tenir en place, j'essayai de trouver comment l'occuper le temps que Shura l’ausculte. Je me rappelai alors que plus tôt, Lal' (j'avais décidé de le surnommer ainsi) avait essayé d'interagir avec mon chien. Voilà la solution!

Je sifflai mon chien qui, entre temps, était parti Dieu ne sait où. Il arriva presque instantanément et je me tournai vers Lalegün, tout sourire :

- Tu peux le caresser si tu veux! Il est adorable comme chien, même si il en a pas l'air! J'ai vu que t'avais essayé avant, mais il est pas toujours à l'aise avec les gens qu'il connait pas. Ah oui aussi, moi, c'est Yuuma!

Le chien était assis devant nous et regardait Lal' en penchant légèrement la tête sur le côté. Qui pourrait croire qu'il était dangereux dans ces moments là?

-Cette histoire de clés, c'est une bonne idée à la base mais certains l'a prenne beaucoup trop au sérieux, ou alors utilisent des méthodes pas très fair-play... C'est un peu dommage! Et puis sa renforce les images clichés de chaque classe malheureusement. Disons, je comprends pourquoi tu voulais pas rentrer dans le bâtiment tout à l'heure. N'empêche ça doit être dur d'avoir une clé. -A ces mots, je lui sourit-

Pendant que Shura continuait de s'occuper du ptit gars, il y eu pas mal de boucan à l'extérieur. Je devinai la présence d'un groupes de personnes. Je me levai en faisant signe à mon chien et me dirigeai vers la porte. Ils en voulaient sûrement après la clé de Lalegün. Je les entendait à travers le mur.

-Il est où?
-Il est forcément par là!
-Il serait pas assez fou pour rentrer? Haha! Il est fichu!

Je reconnu quelques voix, il y avait des Libertés dans le tas. Je fis craquer ma nuque un bon coup avant de fracasser la porte, en prétendant être en colère. Mon chien restant sagement caché à l'intérieur, attendant un potentiel signal.

-Nan, mais vous allez la fermer à la fin?! Y en a qui s'entraînent! Allez gueuler ailleurs! C'est quoi votre problème?

Les non-Libertés du tas avaient la frousse de leur vie, mais comme je m'y attendait, il en fallait plus pour faire partir des Libertés. Je les regardaient toujours d'un air méchant, bénissant (pour une fois) mon père d'avoir hérité de ses yeux rouges et de son regard de Yakuza lorsque je suis en colère. Les non-Libertés bredouillèrent vaguement des excuses avant de partir en courant. Mais les mecs de m classe étaient là, ancrés dans le sol a me fixer. J'avais les bras croisés et me tenait devant la porte.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Mer 4 Mar - 4:40

Après s'être assit Shura ouvrit complétement sa trousse de secours et de la placer sur le banc, pendant ce temps le jeune garçon qui avait démolit ce pauvre arbre innocent lui arriva vers Shura un grand sourire sur le visage, visiblement il était beaucouq plus à l'aise qu'il y'a quelques minutes.

Tu es sûr que ça t'embête pas ? Je voudrais pas te faire perdre du temps.

A vrai dire non ça ne le dérangeais pas vraiment après tout il n'avait rien d'autres à faire de sa journée et puis une bonne action ne fessait jamais de mal même si Shura aurait bien râler un peu pour la forme...

Pour te faciliter la tâche : j'ai juste mal au bras droit et aux côtes, là, après je sais pas si c'est grave, mais je peux encore tenir debout donc ça va, non ? Moi c'est Lalegün, au fait. Et je te remercie ! Vraiment, ça m'arrange que tu t'occupes de ça, j'ai pas envie de retraverser tout le lycée pour aller jusqu'à l'infirmerie, à cause du jeu des clés... en plus si je suis blessé, j'ai encore moins de chance face aux autres.

Bien au moins il pouvait localiser les douleurs ça facilitait l'examen et ça prouver que sa tête n'était pas toucher, où du moins trop peu pour avoir de réel conséquences puisque qu'il se rappelait son prénom. Une chose néanmoins sauta au yeux de Shura, le jeune Lalegün semblait gravement s'inquiéter du jeu des clés et de ce que pouvais lui faire les autres lycéens, donc soit il possédait une clé... Ce qui était fort probable soit il était extremement parano mais cette hypothèse n'était pas vraiment à envisager puisqu'il avait suivit Shura et Yuuma à l'intérieur du bâtiment, ou alors il était très naïf. C'était dailleur peut être même un condenser de toutes ces hypothèse qui était vrai mais ça il n'y avait qu'un moyen de s'en assurer... Alors que Shura allait prendre la parole Yuuma siffla pour attirer son chien, tandis que le bruit des pieds de du jeune ado qui martelait continuellement le sol commençait à taper sur le système de Shura.

Tu peux le caresser si tu veux! Il est adorable comme chien, même si il en a pas l'air! J'ai vu que t'avais essayé avant, mais il est pas toujours à l'aise avec les gens qu'il connait pas. Ah oui aussi, moi, c'est Yuuma!Dit-il tout sourire à l'intention du petit Lal' tandis que le chien en question nous regardait tous en penchant légèrement la tête.

Cette histoire de clés, c'est une bonne idée à la base mais certains l'a prenne beaucoup trop au sérieux, ou alors utilisent des méthodes pas très fair-play... C'est un peu dommage! Et puis sa renforce les images clichés de chaque classe malheureusement. Disons, je comprends pourquoi tu voulais pas rentrer dans le bâtiment tout à l'heure. N'empêche ça doit être dur d'avoir une clé.

<< Yuu' n'a pas tort sur ce coup... Je trouve vraiment cette histoire de chasse au clé vraiment étrange. Je me demande si la direction de cette école ne cherche pas juste à tester ses propres élèves, pour voir comment ils se débrouillent en situations de méfiances et de conflits, pour voir comment ils réagissent face au stress de toujours devoir se méfier de tout le monde. Dailleur, je me demande si tout ça n'a pas un but caché... Voir les rancunes et les différences qui dé-unissent les classes? Non peu probable... Bof après tout ce n'est pas si important pour le moment. Par contre je suis surpris, Yuuma a l'air d'avoir lui aussi compris que Lalegün doit être un porter d'une de ces fameuses clé. Je me demande comment il va réagir... Par contre si ce gnome n'arrête pas de bouger je vais devoir le paralyser moi même !>>

Alors que Shura allait demander au "gnome" en question de relever sa manche et son pull du coter ou il avait mal un raffut pas possible se fît entendre dehors alors que des voix devenait de plus en plus audible. Tandis que Shura prêtait l'oreille à cette conversation Yuuma se leva et partit en direction de la porte en fessant signe à son chien de le suivre.

Il est où?
-Il est forcément par là!
-Il serait pas assez fou pour rentrer? Haha! Il est fichu!

Shura compris sans difficulté que les individus en question n'était pas la par hasard il cherchait quelqu'un résolument.

<< Ma main à couper que notre jeune hôte n'est pas inconnu à cette chasse à l'homme...>>


Nan, mais vous allez la fermer à la fin?! Y en a qui s'entraînent! Allez gueuler ailleurs! C'est quoi votre problème?


En regardant vers l'entrée Shura pût constater que non content d'être plusieurs leurs regard trahîssait une certaines peur mais en même temps il semblait reconnaître Yuuma, était ils de la même classe?
Shura haussa légèrement les épaules avant de parler d'une voix pleine de sympathie et de compatissance:


Vue ce qu'il ce passe et au vue du nombres d'élèves qui te course je suppose que l'arbre tu essayait de te cacher dans ses branchages non? Shura poussa un profond soupir avant de commencer à se lever en prenant un regard sévère. Je suppose que ce n'est pas facile d'être un porteur de clé... Quand pense tu Lal'-kun? Dailleur ça me fais penser je me suis pas présenter... Je m'appelle Shura, Hônodenki Shura, maintenant que le présentation sont faite je vais devoir te demander de retirer ton haut...

Devant le visage profondément choquer de Lalegün Shura repris aussitôt sa phrase pour dissiper ses doutes.

Non non ne t'inquiète pas je n'ai aucune mauvaises intentions n'y idées perverses, c'est juste pour que je puisse voir l'ampleur des dégats... Vois tu je pourrais tâter la ou tu à mal pour voir un peu ce que tu a seulement un contact serais extremement dangereux... Pour toi.

Pour appuyer ses dires Shura posa sa main sur un des pieds en fer du banc, qui fût rapidement parcouru d'une arc électrique.

Les contacts "humains" me sont proscrit à cause de ce que tu vient de voir... Maintenant attend moi une petite minute je reviens...

Après s'être totalement redresser Shura partie lui aussi vers l'entrée avant de se poster au coter de Yuuma.

Si vous venez juste pour causer du raffût je vous conseille de dégager !

La peur précédemment causer par Yuuma dîsparut progressivement des visages de toutes les personnes compossant encore l'attroupement remplacer par un agacement mêler à de la colère.

-Toi ont ta pas sonné tes sur le territoire des Liberté ici alors tu ferais mieux de faire profil bas si tu veux pas d'ennuis !
-Ouai et puis d'abord tes qui? Tes pas d'ici sinon on t'aurais deja vue !
-On s'en fiche les gars on est pas la pour ça ! Yuuma, on à vue le petit mauve porteur de clé entré ici, tes de notre classe tu devrais nous aider à le chopper ! A moins que tu ne veuille garder le mérite d'avoir pris la clé juste pour toi... Ce serais très mesquin ça !

Les autres membres de la troupe eux gardait le silence en comptant bien il était tout de même 8 personnes ! Autant de monde pour une simple clé? Ce n'était plus de la crainte ou de la stratégie à ce niveau la s'était juste de la lâcheté pur ! Dailleur détail troublant ils semblaient se scinder en deux groupes égo, projetait-ils de se battre? Ce n'était pas impossible seulement ce ne serais sûrement pas eux qui donnerait le premier coup ! Pour Shura attaquer une personne à plusieurs pouvais se concevoir selon certains schémaet certaines données mais pas quand c'était juste pour de la violence gratuite ! Oooh ils voulaient se battre? Ils seraient servit !

Yuuma, Tu ma poser diverses questions tout à l'heure je vais répondre à l'une d'entre-elles ! Tu ma demander si je pratiquais un sport de combat. La réponse est oui maintenant laisse moi démentir une de tes phrase. Tu disais que si j'avais déranger un autre que toi durant son entraînement il m'aurait arracher la tête? Je vais te montrer qui est celui qui aurait arracher la tête de l'autre !

A la fin de sa phrase le visage de Shura pris un aspect terrifiant sont sourire était tellement étendu qu'il lui donnait un air de psychopathe, ses yeux rougeoyait plus qu'à la normal, tendis que ses cheveux s'élevait légèrement plus dans les airs sous le coup de l'électricité statique qui s'accumulait autour de son corps. Tout à coup de petits arcs électriques prirent naissance, dansant autour du corps de Shura le tout donnait un rendu qu'on aurait pu qualifier de démoniaque !

Yuuma... Je suis désolé mais si il y'a bien une chose que je ne supporte pas c'est la lâcheté et le manque de respect... Des membres de ta classes on voulu s'attaquer à quelqu'un avec un nombres de membres effarant et je ne supporte pas ce genre de personnes !!!

Sans même attendre de réponse de la part de Yuuma, Shura fonça vers le petit groupes qui s'était former de son coter en prenant la posture de combat caractéristique de son style d'art martial: la jambe droite était légèrement plus en avant que la gauche qui elle était en retrait, le bras gauche bien tendu paume ouverte prête à accueillir la moindre frappe tandis que le bras droit lui restait replier près du flanc droit près à décrocher de puissance frappe pour mettre fin au combat !

Dailleur en parlant de combat... Shura arriva sur son premier adversaire qui trop surpris par la rapidité de l'action de fît même pas le moindre geste pour tenter d'empêcher Shura de venir enfoncer son poing dans le ventre légèrement grassouillet du garçon, tout en déversant sa foudre dans le malheureux qui ne pût rien faire pour empêcher cela. Le corps du garçon retomba inanimé au sol mis KO par le puissant courant électrique qui avait traverser son corps, tandis que deux de ses trois compères eux se ruèrent sur Shura pour lui faire payer l'affront fait à leur camarades le troisième lui resta en arrière en psalmodiant des choses incompréhensible à Shura alors qu'un cercle lumineux apparaissait à ses pieds l'un des deux combattants qui fonçait sur Shura lui recouvrit ses poings de métal rutilant tandis que l'autre crée un genre de Bô de combat en cristal de couleur bleu ciel. Shura sourit en voyant celui au poings de fer se ruer sur lui en premier ne comprenait-il pas qu'il venait de se condamner lui même à une défaite certaine? Alors que Shura plaçait ses deux paume en avant il eu la désagréable surprise de sentir un puissant choc dans son dos qui le fît vaciller, l'autre garçon avec son Bô de combat l'avait contourner très rapidement sans qu'il se s'en rende compte trop absorber par sa futur victoire sur son "homologue "poing de fer".


<< Rapide ! Il ne faut pas que j'oublie que j'ai beau faire un sport de combat il non pas choisie la classe sportif pour rien ! Ca va être tendu aujourd'hui ! >>

En reprenant le contrôle de sa chute Shura esquiva juste à temps un couq de poings ascendant du colosse au poing de fer alors que sous la puissance du choc certaines lattes du parquet explosèrent.

<< Sérieusement?! Bordel heureusement que j'ai esquiver mes côtes aurait morfler sévère sinon ! J'ai interêt au me méfier de lui en particulier, malgré qu'ils ne soient plus que 3 il sembles être le pillier du groupes au niveaux des dégats...>>

Avant même d'avoir pu réfléchir d'avantages plusieurs traits de lumières vinrent percuter son dos brulant ses vêtements et sa peau lors du choc. Après un rapide couq d'oeil il semblait que c'était le 3eme membres le responsable de cette attaque et avec ça il venait de lui tuer sa veste préférer... Cette fois c'était décider ils allaient morfler...

Shura repris contenance avant de foncer vers celui qui l'avait frapper avec son Bô en cristal, son compère "poing de fer" essaya d'entraver la route de Shura seulement c'était mal le connaître. Shura passa tout simplement en dessous du colosse en une simple glissade avant de se relever et de faire plusieurs petits sauts sur le coté pour éviter les assauts répété du combattant au Bô quand la cadence eu suffisamment ralenti Shura attrapa le Bô de combat sous l'oeil surpris de son propriétaire. Shura profita de la surprise du jeune combattant pour claquer sa paume sur le visage de son adversaire en déversant une telle quantité de foudre dans son corps que ses sourcils prirent feu, Shura attrapa alors le corps inconscient du garçon pour s'en servir de bouclier contre les rayon lumineux du troisième membres du quatuor. La salve passer, Shura du jeter le corps de son adversaire au sol pour pouvoir esquiver un autre couq du colosse au poings de fer.


<< Il m'aurait frapper alors que j'avais son pote dans les bras?! Il est complétement secoué ce type !>>

Shura sauta par dessus le colosse occupé à retirer son bras enfoncer dans le parquet, au vue de sa masse il lui faudrait un peu de temps pour le mettre KO avec son pouvoir, trop de temps quand Shura regarda que le 3eme membres avait presque fini de préparer une autres salve de traits de lumières, le colosse passait donc au second plan ! Shura fonça pour évité le compte à rebours qui menait à une autre salve préparant son poing en dosant un maximum de foudre à l'intérieur pour être sûr de le mettre à terre en un seul couq. Arriver à sa hauteur le visage de son jeune adversaire se tordit en un rictus qui déplut fortement à Shura au vue de ce qu'il annonçait, car ce ne fût pas plusieurs trait qui partirent mais juste un sauf que sa taille était largement supérieur à ceux de tout à l'heure si Shura se fessait toucher le combat serait certainement fini. Juste avant de se faire toucher Shura sauta sur le coté pour esquiver le rayon qui continua sa route jusqu'au fond de la salle, fessant peu de cas de ce qu'il ce passait derrière lui Shura repris sa course pour enfin enfoncer son poing remplit de foudre sur le doux visage de son adversaire qui avait une expression médusé qui aurait fait rire n'importe qui dans une autre situation.

Ce n'était plus qu'un simple duel désormais mais Shura avait déja gaspiller pas mal d'énergie utiliser autant son pouvoir était commun oui... mais courir, esquiver et frapper autant l'avait assez fatiguer il était fort mais pas inépuisable, il fallait finir le combat au plus vite avant qu'il ne puissent plus réagir correctement ! Shura entreprit une toute nouvelle tactique, c'était complétement fou et si il se loupait il pourrait le regretter mais le jeu en valait la chandelle, il créa dans ses paumes des afflux de courant massif qui lui arrachèrent quelques gouttes de sueurs supplémentaires créant alors dans l'air des frictions électrostatique qui transformèment les éléments métalliques environnant (en l'occurrence les poing du colosse) en éléments magnétiques autrement dit... En aimant ! Le deux poings du colosse s'entrechoquèrent dans un bruit sourd alors que ceux-ci commençait à se comprimer l'un l'autre, dans un cri de frayeur très peu viril le colosse désactiva son pouvoir avant de sortir en pleurant devant ses doigts désormais briser.

Sans même regarder ou en était Yuuma, Shura retourna auprès de Lal' avant de s'affaler sur le banc en respirant bruyamment tout en prenant un voix mi-amusé mi-épuisé.


Ok c'est bon j'ai fait mon sport pour la journée ! Tu peut me passer ma bouteille d'eau S'il te plaît? Elle est dans mon sac mais j'ai la flemme la tout de suite... Ce serait super sympa...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Jeu 5 Mar - 23:07

- Tu peux le caresser si tu veux! Il est adorable comme chien, même si il en a pas l'air! J'ai vu que t'avais essayé avant, mais il est pas toujours à l'aise avec les gens qu'il connait pas. Ah oui aussi, moi, c'est Yuuma!

Le sourire de Lalegün s'agrandit. Yuuma, il fallait qu'il retienne ! Il regarda le chien, qui la tête penchée sur le côté, faisait de même. Tout content, il tendit la main pour la plonger dans la douce fourrure de l'animal, et finit par être si absorbé par cette activité qu'il ne fit même plus attention à ce qu'on lui disait, ou ce qu'il se passait.
Ce qui le réveilla, ce fut quand le chien se déroba pour aller auprès de son maître.

- Nan, mais vous allez la fermer à la fin?! Y en a qui s'entraînent! Allez gueuler ailleurs! C'est quoi votre problème ?

Il le regarda d'un air étonné s'énerver contre les types dehors. Bah, qu'est-ce qu'il lui prenait d'un coup ? Soit il était d'un naturel très colérique, soit il y avait un truc qui clochait. Son cœur se mit à battre en voyant ceux qui ne s'étaient pas débinés ; un truc lui disait qu'il avait à voir avec cette histoire.

- Vu ce qu'il se passe et au vue du nombre d'élèves qui te coursent je suppose que l'arbre tu essayait de te cacher dans ses branchages non ? Je suppose que ce n'est pas facile d'être un porteur de clé... Qu'en pense tu Lal'-kun? Dailleurs ça me fait penser je me suis pas présenté... Je m'appelle Shura, Hônodenki Shura, maintenant que les présentations sont faites je vais devoir te demander de retirer ton haut...

Cette demande soudaine lui fit ouvrir un grand oeil - cela lui rappelait étrangement sa rencontre avec Ambroise. Ce souvenir lui fit monter un peu de rouge aux joues, ça n'était pas le moment d'y penser. Enfin, il n'avait pas les mêmes intentions que lui quand même ? Et puis avec ces types dehors et Yuuma qui se querellait avec eux, il n'était pas rassuré. Avant qu'il ne se reprenne, Shura - qu'il continuerait résolument d'appeler Shushu, parce que c'était plus rigolo - reprit la parole :

- Non non ne t'inquiète pas je n'ai aucune mauvaise intention ni idée perverse, c'est juste pour que je puisse voir l'ampleur des dégâts... Vois-tu je pourrais tâter là ou tu as mal pour voir un peu ce que tu as seulement un contact serais extrêmement dangereux... Pour toi.

Il put respirer plus librement, mais sa curiosité le titillait fortement. Plus dangereux ? Comment ça ? Puis, on lui fit la petite démonstration. Lalegün demeura muet d'admiration devant l'électricité qui parcourut la barre de fer, impressionné par un tel pouvoir. Il l'enviait un peu, aussi. Le sien était pratique, mais pour se défendre, c'était autre chose ! Alors qu'avec ça, Shura ne devait pas avoir de mal à se faire respecter. Waouh.

- Les contacts "humains" me sont proscris à cause de ce que tu viens de voir... Maintenant attends-moi une petite minute je reviens...

Finalement, c'était peut-être un peu triste, comme don. Déjà que quelques semaines à l'écart le déprimaient, alors passer sa vie tout seul, c'était synonyme d'Enfer sur Terre, pour lui. Shura se leva pour aller chercher des noises aux autres et, accessoirement, prêter main forte à Yuuma. Et Lalegün, sans entendre les mots que s'échangeaient les adversaires, suivit le combat qui résultat des pourparlers avec une attention toute particulière. À vrai dire, admiration n'était plus le mot qui convenait ; il eut fallut en inventer un pour décrire ce qu'il ressentait. Yuuma et Shura, ces jeunes hommes forts et courageux, étaient proches de l'idéal qu'il se faisait, de ce qu'il aurait voulu devenir. Ce genre de personnes, ça le faisait rêver. Huit personnes... pouvoir se battre contre huit personnes ! C'était absolument merveilleux, prodigieux, tout ce qu'on veut. Lalegün en restait frissonnant, admiratif, béat.
Puis Shura, suite à une démonstration tout à fait imaginative et tactique, revint s'affaler sur le banc à côté de lui.

- Ok c'est bon j'ai fait mon sport pour la journée ! Tu peux me passer ma bouteille d'eau s'il te plaît ? Elle est dans mon sac mais j'ai la flemme là tout de suite... Ce serait super sympa...

Il était transpirant, éreinté, et gardait cette sorte de classe. Lalegün resta sans bouger quelques instants, le regardant, avant d'enregistrer l'information et de se lever d'un coup.

- O-oui bien sûr !

Il courut jusqu'au sac pour fouiller dedans avec énergie, et revint rapidement avec la bouteille. Il trépignait, sautillait autour de Shura, en aillant même oublié la douleur de ses blessures. Justement, un grand sourire candide s'était peint sur son visage, son oeil pétillant d'un tas d'émotions.

- Wah ! C'est super impressionnant ! Puis ton pouvoir aussi... Vous êtes trop classes, toi et Yuuma ! Hihi, ce qu'ils ont pris, ceux-là ! Comment vous faites pour faire tout ça, là ? Questionna-t-il en essayant vaguement - et de manière totalement caricaturale - d'imiter une position de combat vue plus tôt.

Il parlait avec emportement, un peu dans le vide. Puis il se retourna vers son interlocuteur, se collant quasiment nez à nez avec lui, passant sans transition de l'hilarité et l'engouement à un sérieux total :

- T'embête pas pour mes blessures Shushu, j'irai à l'infirmerie plus tard. Vous me défendez sans que je vous demande rien, c'est déjà beaucoup !

Puis il se tut une seconde, avant de le toiser d'un air méfiant. Et si on essayait encore de profiter de sa naïveté ? Sa paranoïa de retour, il se fit la remarque qu'user un peu de son pouvoir ne ferait pas de mal. Il attrapa le menton de Shura et le força à le regarder dans l'oeil.

- Il faut juste que je m'assure d'un truc, le prends pas mal, je t'adore déjà, mais... vous êtes pas en train de ruser pour préparer un coup bas hein ? ce serait pas gentil.... et c'est pas la peine d'essayer mentir, mon pouvoir t'en empêche.

Il ponctua cette affirmation d'un petit sourire. Il cogitait afin de savoir s'il interrogerait Yuuma aussi, histoire d'être sûr ; mais fallait déjà qu'il revienne vers eux.

[HRP : désolée de ma rep pas terrible x3]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Ven 6 Mar - 14:38

Shura. Une partie de moi l'adorais et une autre était complètement irritée en sa présence. On peut appeler ça, un rivale? un "frienemy". Pourquoi il m'irritait si facilement? J'en étais pas sûr... mais la chose qui était certaine, c'est qu'au moment d'arriver pour "m'aider", il m'irritait. Beaucoup. Donc, Shura arriva et me dit :

-Yuuma, Tu ma poser diverses questions tout à l'heure je vais répondre à l'une d'entre-elles ! Tu ma demander si je pratiquais un sport de combat. La réponse est oui maintenant laisse moi démentir une de tes phrase. Tu disais que si j'avais déranger un autre que toi durant son entraînement il m'aurait arracher la tête? Je vais te montrer qui est celui qui aurait arracher la tête de l'autre !

-Je ne parlais pas de ces... choses, tout à l'heure! je soupirai, Je pensais plutôt à Mio en disant ça. Je te montrerais qui c'est à l'occasion.

Sur ce, comme si il n'avait rien entendu, il partit en sucette, avec de l'électricité autour de lui et provoqua nos amis les abrutis.

-Yuuma... Je suis désolé mais si il y'a bien une chose que je ne supporte pas c'est la lâcheté et le manque de respect... Des membres de ta classes on voulu s'attaquer à quelqu'un avec un nombres de membres effarant et je ne supporte pas ce genre de personnes !!!

-Tu vas me laisser en placer une oui? Moi non plus je ne supporte pas ce genre de personnes, faut arrêter de juger sans connaître mon gars! J'ai qu'une seule envie, c'est de leurs faire bouffer la terre!

Encore une fois, j'avais l'impression de parler avec un mur. Il fonça droit dans le petit groupe formé près de lui, ils étaient 4 donc j'en déduisit que j'allais prendre l'autre groupe de 4.

Le pouvoir de Shura était impressionnant, je devait l'admettre. Mais je n'allais pas utiliser le mien sur des gars comme ça. Ce serait un coup à se faire insulter par Cerbère pour l'avoir descellé pour des faibles. Et, au fond de moi, j'aimais bien garder mon pouvoir relativement caché, c'est mieux quand les gens n'ont pas peur de mon chien je suppose. Bref.

Je ne faisais plus du tout attention à Shura, il allait s'en sortir. Il avait une grande gueule mais il était visiblement fort. Alors que mon groupe était encore sous le choc de l'attaque surprise de Shu sur les autres, je leurs rappelai ma présence en envoyant mon poing dans la figure du plus grand du tas. Au bruit, je dirais que sa mâchoire n'a pas apprécié. Alors qu'il était déstabilisé j'en profitai pour lui faire une balayette tout en évitant l'attaque du deuxième, qui visiblement avait activé son pouvoir. Le deuxième m'attaquai sans cesse avec ses espèces de griffes métalliques tandis que le 3ème déplaçait son ami blessé du lieu de bataille avant de revenir à la charge. J'évitai un coup de griffe qui passa à un poil de mon visage avant de choper le bras de n°2 et de lui le retourner tout en envoyant un coup de pied dans l'estomac du quatrième qui se tordit de douleur avant qu'un grand flash lumineux m'aveugle. Le troisième produisait une lumière insupportable. Je fermai les yeux.

Il en faut plus pour m'arrêter!

Tout en gardant les yeux fermer, je me calais sur les mouvements et la respiration de mes adversaires. Je tenais toujours le griffu alors je le projeta de toute mes forces dans la direction du 4ème que j'avais repéré alors qu'il toussait bruyamment suite à mon coup de pied précédent. Le griffu s'écrasa au sol par dessus son ami et, d'après les plaintes que j'entendais, avait les griffes coincées dans le sol. J'essayai de rouvrir les yeux, en essayant de m'habituer à la lumière, en vain.

-Tch. Il est relou.

Alors je changeai de "stratégie" (je n'en avais pas en réalité, je combattais toujours au "feeling", sur le moment présent, ce qui rendait mes actions complètement imprévisibles. Un style pratique puisque l'ennemie ne peut pas prévoir ce que je vais faire ensuite, si moi-même je ne le sais pas.), Je siffla et mon chien sorti en trombe du bâtiment où il attendait sagement. Je lui dit alors via télépathie :

Chope la cuisse de tête d'ampoule!

Il fonça sans se soucier de la lumière, son flair lui servant de guide à la place de ses yeux. Il bondit et mordit la cuisse de "Flash" qui hurlai et arrêta d'émettre cette lumière insupportable. Au même moment, Shura semblait avoir fini en collant littéralement les mains d'un colosse aux poings métalliques. Je lançai un dernier regard glacial aux 4 de mon groupe. Le premier s'était réveillé et était parti en courant, n°2 et 4 étaient coincés par terre et tête d'ampoule courait partout en hurlant, mon chien n'ayant toujours pas lâché sa cuisse. Shura était rentré, je regardai alors tout les gars qui étaient dans un sale état et leurs dit, toujours froid et "en colère":

-Je vous déconseille de revenir nous faire chier ou on serait ravi de vous réduire en morceaux, encore et encore jusqu'à ce que vous ayez compris la leçon.

Je siffla et rentrai, mon chien me suivit, visiblement content.
Merci mon beau! lui dis-je mentalement en lui souriant.

J'arrivai là où les autres se trouvaient, fatigué et en sueur, je constatai que Shu était dans le même état. Il était affalé sur le banc. Je m'affalai à mon tour tout en regardant mon sac.

Arf, trop loin. Je tournai la tête vers mon chien qui haletait. Tu peux me ramener mon sac, s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit? Tu auras une grosse récompense après, je te promet! l'implorai-je du regard.

Du point de vue des 2 autres, ça devait être très bizarre mais tant pis, j'ai rien à leur cacher de toute façon. Le chien s'exécuta, à mon grand étonnement, et tira mon sac par la lanière pour me le ramener. Il allait très certainement me tuer la prochaine fois que je le déscèlerait...

Je ne savais pas trop ce qui s'était passé pendant mon absence mais Suhshu semblait réfléchir et le petit Lal' avait vraiment une tête indescriptible, il souriait mais il semblait en même temps très sérieux.
Je buvais tout en observant la scène avant de finir par leur demander :

-Il se passe quoi au juste?

J'étais curieux de savoir. Je caressait mon chien, qui avait la tête posée sur mes genoux en regardant Lal' d'un air interrogateur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 8 Mar - 7:19

Après s'être installer sur le banc et suite à sa demande un petit blanc s'installa entre Shura et Lalegün avant que celui ne se lève rapidement en bagayant une réponse:

O-oui bien sûr !

Lalegün se précipita sur le sac de Shura pour revenir avec ladite bouteille tout en sautillant un peu partout visiblement très exciter même son seul oeil visible semblait s'illuminer de joie.

<< Au moins y en a un qui s'amuse... Il me rappelle un peu Raphaël le jour où il s'était enfilé toute une bouteille de saké, on a bien ris ce jour la... >>

Le sourire de Shura disparut progressivement au rythme ou certains souvenirs plus ou moins heureux ressortait devant ses yeux tandis que Lal' lui continuait son monologue en gambadant tout autour de lui tout en essayant vaguement d'imiter un posture de combat assez ridicule ce qui eu le don de faire revenir le sourire sur son visage.

Wah ! C'est super impressionnant ! Puis ton pouvoir aussi... Vous êtes trop classes, toi et Yuuma ! Hihi, ce qu'ils ont pris, ceux-là ! Comment vous faites pour faire tout ça, là ?

Beaucoup de sang de sueurs et d'entrainement...

Visiblement le jeune Lalëgun ne l'écoutait même pas ou ne l'avait pas entendu Shura aurait très bien pu parler avec un sourd qu'il aurait obtenue plus de réaction ! Seulement il se passa quelque chose d'inattendu, le jeune Lalegün colla presque son visage au sien en délaissant son attitude enjouer d'il y a quelques secondes pour un sérieux incroyable.

T'embête pas pour mes blessures Shushu, j'irai à l'infirmerie plus tard. Vous me défendez sans que je vous demande rien, c'est déjà beaucoup !

<< Quoi? J'aurais fais tout ça pour rien? Hors de question mon pote ! Que tu le veuille ou non je vais voir si ta rien ! C'est vrai quoi, j'ai l'air si mal en point pour qu'il me prennent en pitié?

Shura ne fût pas au bout de sa peine puisque après un petite seconde cette fois ce fût de la méfiance qu'il put lire sur le visage de son jeune homologue tandis que celui-ci attrapait son menton tendis que les mains de Shura se crispait sur le banc en concentrant son pouvoir dans ses jambes pour éviter que Lalegün ne se prennent une trop forte décharge, soit il était fou ou alors il était incroyablement téméraire pour le toucher alors qu'il lui avait dit que les contactes lui était interdit ! Shura se demandait si il sentait seulement encore ses doigts en ce moment.

Il faut juste que je m'assure d'un truc, le prends pas mal, je t'adore déjà, mais... vous êtes pas en train de ruser pour préparer un coup bas hein ? ce serait pas gentil.... et c'est pas la peine d'essayer de mentir, mon pouvoir t'en empêche.

<< Tu m'adore? C'est la première fois que l'on se voit et on ces à peine parler ! >>

Sur le coup la question resta en travers de la gorge de Shura avant qu'il ne se reprennent, son visage prenant une mine blaser alors qu'il balançait une forte pichenette sur le front de Lal" ainsi qu'une petite décharge électrique au passage

Je viens de presque me faire écrasé et broyé les côtes pour te protégé de ces "chasseurs" de clé et la seul chose à laquelle j'ai droit en retour c'est de la méfiance? Merci ! Pour te répondre franchement que ton pouvoir soit actif ou pas... Non je ne prépare pas un mauvais coup ! C'est la première fois que je te vois et en plus je suis arriver ici il y a même pas une semaine ! cette histoire de clés ne m'intéresse franchement pas ! Dailleur... Excuse moi de m'avancer je me trompe peut être mais si j'avais vraiment voulu cette clé, à l'heure actuel tu ne l'aurais déja plus !

Après cette Tirade Shura s'enfonça dans ses réflexions, que s'était-il passer dans la vie de Lalegün pour qu'il soit s'y méfiant envers ceux qui l'aide? C'était étrange tout ça... Yuuma choisir dailleur ce moment pour revenir s'affalant lui aussi sur le banc.

Tu peux me ramener mon sac, s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit? Tu auras une grosse récompense après, je te promet!Dit-il en s'adressant à son chien qui s'exécuta immédiatement.

<< Pas mal ça ! J'aimerais bien avoir un chien qui exauce mes désirs aussi... >>

Après avoir bu un peu d'eau Yuuma regarda Lal" en particulier tout en caressant son chien.

Il se passe quoi au juste?


Reprenant un air sérieux Shura ne laissa pas le temps à Lal de répondre.

notre jeune ami ne nous fait pas confiance malgré que nous venions de le sauver de ces chasseurs de clés ! Voilà ce qui ce passe ! Bon... Personnellement je me fout de ces clés... Maintenant mon petit Lal" infirmerie ou pas tu va retirer ton haut que je puisse voir ce que ta, j'ai pas fais l'effort de sortir ma trousse de soin pour des prunes !  

Le visage de Shura s'illumina brièvement avec qu'il ne tourne la tête vers Yuuma, un léger sourire en coin.

Aufaite ne prend pas trop ce que j'ai dis tout à l'heure au sérieux... Je me suis laisser emporter par la rage et un peu par l'adrénaline je l'admet... Ce qui me fais royalement chier c'est que ces mecs ont ruiné mes fringues...

Shura retira sa veste et sa chemise désormais tout deux affubler d'une très grande ouverture dans le dos et dont les bord des trous était désormais brulés avant d'aller les mettres dans une poubelle proche et d'enfiler un débardeur noir après l'avoir sortie de son sac. Sous les yeux interloqués de Lalegün et Yuuma.

Quoi? Me regardez pas comme ça j'ai toujours un change dans mon sac au cas où ! Enfin bref... C'est pas le sujet... Après ça, ça vous tente d'aller manger un truc? J'ai faim...

Après sa tirade Shura ouvrit sa trousse de soin pour en sortir un petit pot qu'il posa à coter de lui après s'être assit et avec remonter son pantalon pour découvrir les différents bleus et petits hématomes naissant suites aux coups de Bô. Après avoir ouvert le pot et avoir étaler méticuleusement l'étrange crème sur ses "blessures" Shura tandis le pot à Yuuma pour voir si il en avait besoin ou pas
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 8 Mar - 20:44


Lalegün émit un petit couinement en se recevant la pichenette - ainsi que la petite décharge électrique.

- Je viens de presque me faire écraser et broyer les côtes pour te protéger de ces "chasseurs" de clé et la seule chose à laquelle j'ai droit en retour c'est de la méfiance ? Merci ! Pour te répondre franchement que ton pouvoir soit actif ou pas... Non je ne prépare pas un mauvais coup ! C'est la première fois que je te vois et en plus je suis arrivé ici il y a même pas une semaine ! cette histoire de clés ne m'intéresse franchement pas ! D'ailleurs... Excuse moi de m'avancer je me trompe peut-être mais si j'avais vraiment voulu cette clé, à l'heure actuelle tu ne l'aurais déjà plus !

Lalegün considéra le jeune homme avec une petite moue dubitative. Soit, il n'avait pas tort sur tous les plans. Mais on n'était jamais trop prudent, quand même. Il se recula légèrement, pour laisser à Shura le loisir de respirer en toute liberté.

- Il se passe quoi au juste ?

Lalegün tourna la tête vers Yuuma, qui, visiblement mort de fatigue, les regardait. Il allait rétorquer quelque chose, mais remarqua avec joie que le chien le regardait - peut-être qu'il voulait encore des caresses ? À cette pensée, un sourire candide naquit sur son visage, et puis il oublia la question du jeune homme. De toute façon l'autre répondit à sa place :

- Notre jeune ami ne nous fait pas confiance malgré que nous venions de le sauver de ces chasseurs de clés ! Voilà ce qui ce passe ! Bon... Personnellement je me fous de ces clés... Maintenant mon petit Lal' infirmerie ou pas tu vas retirer ton haut que je puisse voir ce que t'as, j'ai pas fait l'effort de sortir ma trousse de soin pour des prunes !

Il eut un peu honte, tellement qu'il ne tiqua même pas sur le "mon petit". Il se rendait compte d'à quel point sa méfiance pouvait être ridicule. Ils étaient deux, pourquoi se seraient-ils embêtés à risquer de se faire passer à tabac, alors qu'ils n'avaient qu'à cueillir la clé sur lui ? Double force contre une seule faiblesse, il n'y avait pas photo, et l'issue du combat n'aurait pas été un mystère.
Puis Shushu adressa quelques mots qu'ils ne comprit pas à Yuuma, avant de se déshabiller et de sortir des vêtements de rechange de son sac. Il eut envie de rire. Ce gars avait décidément de tout dans son sac.

- Quoi? Me regardez pas comme ça j'ai toujours un change dans mon sac au cas où ! Enfin bref... C'est pas le sujet... Après ça, ça vous tente d'aller manger un truc? J'ai faim...

Faim, ce mot parla à Lalegün. Il se pencha au dessus de Shushu pour attraper son sac - sans demander sa permission, évidemment - et s'éloigna comme un éclair pour aller s'asseoir auprès de Yuuma, tendant une main vers le chien, farfouillant dans le sac avec l'autre. Il était souriant, comme d'habitude.

- Coucou le chien ! Je peux te caresser maintenant ? Tu t'appelles comment ? Et diiiiiiis Shushu, t'as quoi d'autre dans ton sac ? Puis moi je veux bien aller manger après, j'ai faim, j'ai rien avalé aujourd'hui ! Et merci aussi Yuuma, d'ailleurs... promis, j'arrête de me méfier de vous.

Il fit passer son regard de l'un à l'autre pour appuyer ces dernière paroles. Sa main ne rencontrait pas grand chose d'intéressant pour le moment, si bien qu'il reporta surtout son attention sur le chien, le regardant d'un oeil curieux.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Dim 8 Mar - 21:46

C'est Shu qui répondit à ma question :

- Notre jeune ami ne nous fait pas confiance malgré que nous venions de le sauver de ces chasseurs de clés ! Voilà ce qui ce passe ! Bon... Personnellement je me fous de ces clés... Maintenant mon petit Lal' infirmerie ou pas tu vas retirer ton haut que je puisse voir ce que t'as, j'ai pas fait l'effort de sortir ma trousse de soin pour des prunes !

Wow, je m'y attendais pas à celle-là. 'fin si, un peu, mais quand même.
Le grand retour de Shushu le papa-poule!

Je comprenais un peu la méfiance de Lal', mais c'était légèrement vexant. Je soupirai avant de dire :

-Je suppose qu'en se mettant à sa place, on serait un peu parano aussi, nan? Bref. J'ai pas la force de me prendre la tête là. J'ai mal à la tête. Et puis j'ai faim. Surtout faim! -je leur souris-

Shushu vint vers moi et me dit :

-Au faite ne prend pas trop ce que j'ai dis tout à l'heure au sérieux... Je me suis laisser emporter par la rage et un peu par l'adrénaline je l'admet... Ce qui me fais royalement chier c'est que ces mecs ont ruiné mes fringues...

Je me contentai de le regarder en souriant. Je ne lui en voulais pas, moi aussi je suis du type "pas sympa du tout" dans ce genre de situation. Donc, il sorti un un haut de rechange de son sa...WAIT, WHAAAT? Ce type à tout dans son sac?! Hum. Il reprit la parole :

- Quoi? Me regardez pas comme ça j'ai toujours un change dans mon sac au cas où ! Enfin bref... C'est pas le sujet... Après ça, ça vous tente d'aller manger un truc? J'ai faim...

Je ris avant de lui répondre :

-Yep! Je crève de faim moi! Et lui aussi je crois, dis-je en désignant mon chien.

Lal' pris soudainement le sac à Shuu en s'étalant de tout son long pour l'attraper pour me rejoindre ensuite alors que j'étais hilare devant cette spontanéité. Puis il s'adressa à mon chien avec comme des étoiles dans les yeux. Il commença à le caresser tout en fouillant le sac de Marie Poppins.

- Coucou le chien ! Je peux te caresser maintenant ? Tu t'appelles comment ? Et diiiiiiis Shushu, t'as quoi d'autre dans ton sac ? Puis moi je veux bien aller manger après, j'ai faim, j'ai rien avalé aujourd'hui ! Et merci aussi Yuuma, d'ailleurs... promis, j'arrête de me méfier de vous.

- Le chien, c'est Berus, et j'ai la flemme de vous expliquer pourquoi ce nom. Sinon, je m'amuse à l'appeler Bébert, mais c'est juste pour le taquiner! Je marquai une pose, Ouai bon, ça paraît bizarre dit comme ça mais je vous expliquerais! Mais t'inquiète pas Lal' , je t'en veux pas pour ta méfiance, c'est normal quand on ai H24 sous pression!

Lal' nous regardait avec insistance, il était visiblement affamé et semblait captivé par mon chien. Je me levai et pris mon sac.

-Bon, on y va?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Mar 10 Mar - 15:09

Shura soupira un bon coup en voyant que l'attention de Lalegün eût encore été détourner par le chien de Yuuma, décidément il voulait continuer d'ignorer ce qu'il avait ou quoi? Finalement Le petit Lal" se tourna de nouveau vers Shura pour agripper son sac et "s'enfuir' jusque derrière Yuuma pour aller ensuite caresser le chien et fouiller dans son sac:

Coucou le chien ! Je peux te caresser maintenant ? Tu t'appelles comment ? Et diiiiiiis Shushu, t'as quoi d'autre dans ton sac ? Puis moi je veux bien aller manger après, j'ai faim, j'ai rien avalé aujourd'hui ! Et merci aussi Yuuma, d'ailleurs... promis, j'arrête de me méfier de vous.

Yep! Je crève de faim moi! Et lui aussi je crois.Parla Yuuma en désignant son chien.  Le chien, c'est Berus, et j'ai la flemme de vous expliquer pourquoi ce nom. Sinon, je m'amuse à l'appeler Bébert, mais c'est juste pour le taquiner! il marqua une pose, Ouai bon, ça paraît bizarre dit comme ça mais je vous expliquerais! Mais t'inquiète pas Lal' , je t'en veux pas pour ta méfiance, c'est normal quand on ai H24 sous pression!

Le sourcils droit de Shura fessait tellement de bond qu'on aurait pu éclairer toutes une maison si il avait été raccorder à un générateur. Lal" venait de lui piquer son sac, fouiller dedans et avait en prime eu l'audace de l'appeler "Shushu" pendant qu'il caressait le chien de Yuu" comme si de rien n'était?! Il voulait avancer l'heure de sa mort ou quoi ?!! Yuu" lui regardait Lal' et Shura depuis quelques secondes avant de se lever en attrapant son sac.

Bon, on y va?

Shura poussa un grognement mécontent avant de fouiller de façon anarchique dans sa trousse de secours pour en sortir un petit tube remplie de petite pilules bleu ainsi qu'un flacon rempli d'une matière transparente ressemblant à du gel coiffant avant de les balancer à la figure du petit Lalegün un air sadique sur le visage.

Je crois pas t'avoir donner l'autorisation de farfouiller dans mon sac !!! C'est vrai quoi ! Je fouille pas ton bonnet pour trouver ta clé moi que je sache ! Puis d'abord c'est quoi ce surnom bizarre? Je suis pas une fichu peluche !!!  

Après avoir soufflé un grand coup Shura referma sa trousse de soin et la rangea dans son sac après l'avoir repris à Lalegün sans oublier de lui lancer un regard du style "Je te surveille maintenant alors fait gaffe le voleur de sac !" .

Les pilules c'est des anti-douleur pas très puissant, dans le flacon par contre c'est pour guérir les bleu et les contusions légères. Ah ! Les pilules pas plus de 2 par jour ! c'est pas très puissant mais elles ont un petit contrecoup sur la digestion... Alors je ferais gaffe si j'étais toi ! En plus je dois repasser chez l'apothicaire pour refaire le plein moi...

Quelques secondes après son petit monologue Shura se leva et commença à se diriger vers la porte.

Bon on va manger où vous voulez dormir ici? Sauf si...

Shura se retourna un léger sourire sur le bord des lèvres en regardant Lalegün.

... Notre jeune ami veux continué à ravager les arbres du coin?

Devant la petite moue boudeuse de Lal", Shura rigola sans même s'en cacher alors qu'il tentait de reprendre un visage plus sérieux.

Et sinon Yuuma? Je savais pas que les animaux était autoriser dans l'enceinte du lycée, ta pas peur que l'un des pions choppe ton chien pour le mettre dehors?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Lun 6 Avr - 18:13




Le chien se leva au moment que Yuuma, laissant Lalegün revenir tranquillement à la réalité pour tomber sur un Shura visiblement en colère qui fouillait dans sa trousse de secours. Malgré cette observation, il n'avait pas prévu qu'il lui enverrait de quoi se soigner en plein visage. Il laissa échapper un petit cri de surprise et contempla les médicaments maintenant sur ses genoux.

- Je crois pas t'avoir donné l'autorisation de farfouiller dans mon sac ! C'est vrai quoi ! Je fouille pas ton bonnet pour trouver ta clé moi que je sache ! Puis d'abord c'est quoi ce surnom bizarre ? Je suis pas une fichue peluche !  

Instinctivement, il avait rentré la tête dans les épaules, comme un petit garçon qui se faisait gronder. Mais le mince sourire malicieux qu'il avait aux lèvres indiquait bien qu'il s'amusait de la situation, plus qu'autre chose. On venait de lui livrer sans concession un moyen de taquinerie, avec ce Shushu, et cela fonctionnait si bien qu'il ne comptait pas s'en débarrasser. Le sac lui fut repris, non sans un regard plein d'avertissements, et Shura poursuivit :

- Les pilules c'est des anti-douleur pas très puissant, dans le flacon par contre c'est pour guérir les bleus et les contusions légères. Ah ! Les pilules pas plus de 2 par jour ! c'est pas très puissant mais elles ont un petit contrecoup sur la digestion... Alors je ferais gaffe si j'étais toi ! En plus je dois repasser chez l'apothicaire pour refaire le plein moi...

Lalegün lâcha un "merci" accompagné d'un grand sourire et rangea tout cela avec sa clé, dans l'attache de son bonnet. C'était pratique, cet accessoire-là. Il était vraiment content d'être tombé sur des personnes un tant soit peu bienveillantes - et avec une véritable infirmière parmi eux. Il se leva, et s'étira, de concert avec le jeune homme aux cheveux noirs.

- Bon on va manger ou vous voulez dormir ici ? Sauf si notre jeune ami veut continuer à ravager les arbres du coin ?

Le sourire du garçon s'effaça. Il ne trouvait pas ça drôle, non seulement ç'avait été une expérience relativement humiliante, mais en plus il s'était fait mal - bon, pas à en mourir, mais tout de même... il aurait pu se casser quelque chose. En plus, il ne l'avait même pas fait exprès. Il songea qu'il faudrait demander aux deux jeunes hommes de se taire à propos de tout cette histoire, histoire d'éviter les problèmes ; il n'avait jamais eu de problèmes avec l'administration, mais il doutait que son air désolé et une petite voix attendrissent le principal ou le CPE au point de lever toute punition. Et il n'avait pas envie de se faire punir.
Shura posa ensuite une question à leur autre ami, qui aurait pu grandement préoccuper Lal' vu qu'elle concernait Berus. Mais, froissé par la remarque de tout à l'heure, il n'avait pas la tête à y penser. Alors, avant que Yuuma n'ait pu répondre, il attrapa son étui à violon et poussa les deux sportifs dehors.

- Vous discuterez dehors, j'ai faim, moi ! Et puis je préférerais manger à l'extérieur, la cafétéria, y a trop de monde, on va encore se faire attaquer. Où vous voulez je m'en fiche, le plus proche ce sera le mieux.

Sa voix trahissait son agacement. Il marqua une courte pause, pour jeter un regard courroucé à Shura.

- Puis sache que je vais laisser les arbres tranquilles pour un petit moment, madame l'infirmière.

Il croisa les bras sur ces mots et préféra attendre qu'ils se décident pour un lieu précis. De toute façon il avait bien comme projet de bouder pendant tout le trajet.

[HRP : Je mets tout ce temps pour vous sortir ça, désolée, en ce moment j'ai du mal à Rp mais vous pouvez me taper quand même ;w;]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura] Jeu 9 Avr - 19:05


- Vous discuterez dehors, j'ai faim, moi ! Et puis je préférerais manger à l'extérieur, la cafétéria, y a trop de monde, on va encore se faire attaquer. Où vous voulez je m'en fiche, le plus proche ce sera le mieux.
- Puis sache que je vais laisser les arbres tranquilles pour un petit moment, madame l'infirmière.


-Je suis pour, qu'on mange dehors!

Et beh! Il avait pas l'air hyper content le ptit Lal' n'empêche!
Bref.
On avait visiblement tous la dalle, et Lalegün sortait déjà, boudeur. Je le suivit et Shushu fit de même, mon chien aussi par la même occasion.
Je me rappelai de la question précédemment posée par Shura :

-Ah oui, j'ai faillit oublier, je t'explique l'histoire du chien une fois installés Shura!

Après avoir tous pris de quoi manger, nous nous installèrent dehors, sous le soleil. C'était un coin agréable et un peu à l'écart. J'allais nourrir mon chien après le repas, dans la chambre où se trouvaient tous le nécessaire. J'étais bien installé à table, Bérus à mes pieds quand je repris la parole :

-Donc, Shura! Pour faire simple, j'ai un autorisation spéciale pour avoir le chien avec moi à Xénila  les animaux ne sont normalement pas admis mais dans mon cas, ils avaient pas trop le choix d'accepter mon chien si ils m'acceptaient moi. En gros, mon pouvoir est directement lié à ce petit gars! -je tapotai la tête du chien- En plus, il y a pas de raison de le refuser, il m'obéit au doigt et à l’œil. Mon pouvoir et assez long à expliquer, donc c'est toi qui voit si tu veux plus de détails!

Je pris une gorgée d'eau avant d'enchaîner :

-Mais je suis pas le seul à avoir un animal nan? Je croise souvent un type qui se trimballe un serpent dans les couloir. Faut pas croire, la vie au lycée avec un animal, surtout quand il est aussi... spécial que Bérus, c'est pas de tout repos! Mais ça peut être assez fun aussi!

L'ambiance à table était relativement gaie, mise à pat la tête boudeuse de Lal'.
Maintenant que j'avais parler de mon pouvoir, je décidai d'interroger Shushu sur le sien :

- Sinon, Shura : Ton pouvoir, est impressionnant! Et puis, tu m'as l'air doué pour trouver des solution en cas de problème nan? L'idée de tout à l'heure pour cloué le gars sur place était géniale!


H.R.P:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yuuma makes you laugh in Crimson!
Merci beaucoup à Alexei <3


Parce que je l'aime et j'en suis fière :3:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~D.C de Eirin Keiko~ (Et Jun Akatsuki, et Owen H. Anderson)
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 207
Revenir en haut Aller en bas
Un entrainement qui tourne au vinaigre ! [Yuuma-Lalegun-Shura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous qui tourne au vinaigre ? [ Pv Dragger Jack ] [ FB 1923 ]
» "La Moutarde" qui tourne au vinaigre.
» Une histoire de cornichon qui tourne au vinaigre
» Quand une soirée tourne au vinaigre (Edward & Ophelia)
» Une Traque qui tourne au vinaigre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: