Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Dim 8 Mai - 16:31


Les clés. Faut qu'on finisse ce jeu en vitesse. Et donc, plus il sera fini vite, moins j'aurai de temps pour récupérer de clé. Il faut que je me batte. Avec un sourire, je me lève de mon lit et pars sous la douche. Je ferais mes étirements dans la chambre et j'irai chercher mon âme crédule ensuite. On a des croissants dans la chambre donc je déjeunerais là. Après une douche rapide, je m'attache les cheveux en queue de cheval, nettoie mon visage sans pour autant le maquiller et enfile un leggings noir sous un débardeur bleu. Ça ira bien. De toute manière, vu que je suis en Liberté on pourra pas croire que c'est fait exprès. J'enfile des baskets et commence mon échauffement après l'enfournement de mon croissant. La jambe droite, puis la gauche, le dos, la nuque, tout mon corps y passe. Vu la souplesse que j'ai après cet échauffement, le mec -ou la fille- va douiller grave. Vraiment.

Cela fait, je me brosse les dents pour avoir une bonne haleine. Une Fujiwara doit toujours être respectable et ouvre ma porte. Sur qui je vais tomber ? Je me demande bien. Mais en passant devant la porte des petits Évasions, Lalegün en sort. Bras droit et C:Maestro. Décidément, j'ai vraiment de la chance. En plus je le connais un peu donc ça facilite les choses. Avec un petit sourire, j'enlace ses épaules.

- Lalegün ! Ça faisait longtemps, comment tu vas ? On va manger ensemble ?

Manger ouais. Il va déguster mon poing surtout mais ça il ne le sait pas encore. Je l'amène vers le chemin de la cafétéria toujours avec mon sourire ultra faux sur le visage. Qu'il est crédible ce petit. Vraiment, il me ferait presque de la peine. Presque. Mais je fais ça pour ma classe. Parce qu'on ne peut pas se permettre de perdre, même si on a un tueur dans nos rangs. On est tous un peu des tueurs à notre manière. Genre j'ai déjà tué moi. Et ce n'est pas grave. Bref, nous voilà pratiquement à l'intérieur du self. Je l'attaquerai là-bas. Un bon coup de plateau dans les dents, ce sera drôle. D'ailleurs en parlant de plateau, on vient d'en prendre un et de se mettre dans la file.

- Tu comptes prendre quoi comme petit déjeuner ?

Le mettre en confiance. Toujours. Ensuite tu la lui brises. Toujours.
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 309
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Dim 8 Mai - 19:30


Lalegün, ce matin et comme tous les matins, s'éveilla allègrement au son de son réveil. À peine levé, il était comme une pile électrique, les gestes rapides, trépignant et triturant tout ce qui se trouvait à sa portée. Il ne s'attarda pas sur son reflet dans le miroir, qui, en ce moment, lui nouait l'estomac, mais plutôt sur le choix de l'instrument qui allait l'accompagner aujourd'hui. Comme il s'était habillé n'importe comment, il eut le temps d'y réfléchir comme il fallait et opta pour le mélodica, qu'il glissa dans son sac. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas sorti, celui-là, et voir un peu l'extérieur lui ferait le plus grand bien. Après avoir cherché son bonnet pendant dix bonnes minutes, manqué cent fois de renverser les fleurs d'Anny, et au passage réduit la chambre à l'état de paysage post-apocalyptique, il se rappela pour la énième fois qu'il ne l'avait plus. Peut-être qu'il demanderait à Ambroise de le lui rendre plus tôt, finalement. De toute façon c'est l'intention qui compte, non ?

Bon, ce n'était pas le moment de réfléchir à ça. Cette pensée rapidement balayée par des dizaines d'autres, il n'eut pas de mal à passer à autre chose et sortit de sa chambre, tout content, comme d'habitude. Non loin, il vit quelque chose qui le rendit encore plus jouasse : Mio, la Liberté avec laquelle il avait traversé quelques péripéties. Il admirait Mio ; grande, forte, belle, c'était l'archétype exact de ce qu'il aurait voulu être. Mais ils ne se parlaient pas beaucoup, bonjour quand ils se croisaient dans les couloirs, de petites conversations très basiques, rien de plus. Il l'aimait bien quand même. Quand elle lui proposa de manger avec lui, c'est bien sûr de son habituelle humeur enjouée qu'il accepta. Ensemble, ils cheminèrent donc jusqu'à la cafétéria, Lalegün aux anges d'avoir pour compagnie son modèle féminin.

- Tu comptes prendre quoi comme petit déjeuner ?

Comme il ne savait pas, Lalegün lui répondit quelque chose au hasard et c'est donc ce qu'il prit. Ils allèrent ensuite s'asseoir à une table un peu reculée et Lalegün, avec entrain, entama la conversation comme à son habitude, tout joyeux, l'entretenant de tout et de rien. La journée ne s'annonçait pas si mal, lui qui angoissait à cause de cette histoire de clés. Mio était gentille.

[HRP : il n'y a strictement rien dans cette réponse, je suis désolée, si t'arrives vraiment à rien avec dis-le moi ;w;]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Lun 9 Mai - 17:51



Le laisser choisir, ne pas précipiter les choses. J'attrape un bol de céréales avec du lait avant de quitter la file et de le suivre jusqu'à une table. À peine assis, le petit garçon commence la conversation, l'entretenant un peu tout seul. Moi je suis concentrée. Comment faire pour le mettre K.O. Je peux lui prendre la tête pour la fracasser contre son plateau mais il y a une probabilité pour qu'il la bloque et dans la position où je serais, je pourrais difficilement forcer. Il me faut une autre méthode. Tout en réfléchissant, je mange un peu de céréales pour donner le genre. Qu'est ce que je pourrais tenter ? Le tirer vers le bas pour qu'il se mange le bord de la table ? Non, ça ne marchera pas assez bien. Je dissimule un soupir avant de chercher une autre solution. Oh mais oui. Je sais. Avec un grand sourire, je regarde ma future victime.

- C'est bon ce que tu as pris ?

Quelle question innocente. J'attends qu'il me réponde avant de lancer le contenu de mon bol sur lui. Puis je me lève, attrape mon plateau, le tourne de biais et le fracassé contre son visage. Mieux qu'une baffe.

- Voilà pourquoi j'ai toujours adoré les crédules. On peut facilement leur prendre leur bien. Du genre, leur clé.

Bye la clé des Évasions, cette fois c'est les Libertés qui dominent.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 309
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Lun 9 Mai - 17:51

Le membre 'Mio S. Fujiwara' a effectué l'action suivante : Le hasard du combat


'Départage 3ème Grade' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Mer 11 Mai - 16:39


En cet instant, il sembla à Lalegün qu'il n'avait jamais ressenti une telle colère. Pourtant, ses parents s'étaient fait assassiner et on l'avait défiguré à coup de tison. Sauf qu'à aucun de ces moments il ne s'était senti trahi. Là, outre le nez que Mio venait probablement de lui casser vu le sang qui s'en écoulait, il se sentait surtout blessé de voir que c'était elle qui avait fait cela. Elle avait été le chercher, lui avait souri, s'était montré gentille, avec en tête les mêmes sombres desseins depuis le début. Et lui, il avait marché. Là était la deuxième chose qui le mettait en rage : sa crédulité. Bon dieu, s'il y avait chez lui un trait de caractère que jamais il ne supporterait, c'état bien celui-ci !

Autour d'eux, on s'agitait. Les autres élèves n'interviendraient pas - Ambroise l'aurait peut-être fait s'il n'était pas relégué à l'infirmerie - mais ils suivraient les événements avec intention. Elle pensait qu'il allait se recroqueviller en tremblant ; elle ne savait pas que même s'il était loin d'avoir sa force, il en avait vu des pires qu'un plateau dans le visage. Les souvenirs lui revenaient en tête, et il sentit le côté droit de son visage douloureusement chauffer. Psychologique. C'était psychologique. La panique au ressentir de cette vieille brûlure fit enfler sa rage. Mio voulait jouer le jeu des clés ? Elle ne serait pas la seule. Se battre, en temps normal, il n'y pensait même pas. Là, cela lui semblait évident ; de toute façon, il n'allait pas laisser tomber devant tout ce monde. Perdre ? Possible, mais Lalegün était un rêveur, n'importe quoi lui semblait réalisable, y compris se défendre face à Mio.
l'oeil unique du garçon observa la scène et fit le compte, laissant passer une seconde de battement. Le goût du sang dans sa bouche était tout nouveau, quelle drôle de sensation. Ce n'était vraiment pas bon. Probablement contre toute attente, il se jeta sur Mio. Plus précisément sur les pieds de Mio. Ce fut sans aucun doute grâce à l'effet de surprise et au liquide répandu sur le sol, mais il parvint l'y faire glisser. Il espérait qu'elle s'était fait mal en tombant, voire même cognée la tête. Pas de pitié, pas de compassion, Lalegün était un être rancunier. Il s'extasiait presque d'avoir réussi, mais il fallait se reconcentrer ; diantre, pour une fois dans ta vie, Lalegün, concentre-toi ! Et s'il courait ? C'était ce qu'il faisait tout le temps, jusque-là, ça avait fonctionné. Le hic, c'est que cette fois-ci, il se sentait en colère. Terriblement en colère. À genoux après avoir renversé Mio, il décida donc de se jeter de nouveau sur elle, sur son dos, lui tirant les cheveux. Il aviserait après ; pour le moment, il voulait lui faire mal, bien plus qu'il ne désirait protéger sa clé.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Sam 21 Mai - 16:18


Le connard. Je viens de me ramasser sur le sol et tout ça, c'est de sa faute. Il va payer. Non, plutôt, il va morfler, morfler fort. Je me tortille pour me relever lorsque ce mollusque avarié se place sur mon dos. Là, c'est moi qui souffre. Il a oublié mes ailes ce con. J'en lâche un petit cri de douleur tellement cela fait mal. C'est hyper douloureux cette zone, le fourbe. Et en... Aie ! Ce con me tire les cheveux ! Mais il s'est passé quoi depuis notre précédente rencontre ? Avant c'était qu'un simple mouflet et maintenant il se transforme en teigne ? Ça va pas le faire ça ! Je grince des dents et essaie de me dégager. Ce ne sera pas simple mais il va souffrir.

D'un coup de bassin et avec l'appui de mes avant-bras je me soulève et bascule sur le côté droit. L'autre idiot est toujours accroché à moi et à mon humble avis, il ne s'attendait pas à ça. Je lui attrape sa jambe droite, la coince sous mon corps et la tend au maximum. Lorsque tout semble bon, j'arque mon coude et donne un profond coup dans le genou alors que je relève sa jambe en même temps. Un grand crac résonne dans le self et brise le silence. Je viens littéralement de lui briser le genou. Désormais, sa jambe forme un angle bien étrange. Avec un sourire satisfait, je me lève et pose ma basket sur le reste de sa jambe.

- Alors ? Tu vas me la donner ta clé ou j'appuie encore dessus ?

Pour appuyer mon propos, je lègue un peu de mon poids à mon pied gauche. Lequel est posé sur sa charmante jambe droite. Il faut éviter de mettre en colère une Fujiwara c'est pas bon pour la santé après.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 309
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Mer 25 Mai - 13:06

Il n'y avait pas à dire, se mesurer à Mio fut sûrement la chose la plus imprudente qu'il avait jamais entreprise. Mais, malgré l'ignoble douleur qui traversait sa jambe et lui faisait tourner la tête. Il manqua de tomber dans les pommes mais tint bon, de grosses larmes perlant au coin de ses yeux. Il avait presque oublié ce que c'était, d'avoir mal comme ça. Ces sensations se mêlaient au goût du sang dans sa bouche, il contint comme il put la nausées qui lui agitait le coeur. Elle voulait sa clé. Il hésita à la lui donner, puisqu'après tout, Lalegün trouvait qu'il s'était bien battu, pour son gabarit et l'inégalité évidente de cet affrontement. Tout le monde savait qui allait gagner depuis le début, il avait montré qu'il avait du cran, alors que pouvait-il faire de plus ? impossible de se défendre dès à présent, vu l'angle que formait sa jambe. Il ne pouvait ni s'enfuir, ni se débattre, ni quoi que ce soit d'autre. Enfin si, il y avait une chose qu'il pouvait encore faire.
Il adressa à Mio un sourire tordu, un peu défiant, et retourna ses poches vides.

- Tu veux ma clé ? T'as qu'à la trouver.

L'énerver. Il n'était pas à un coup près.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Mar 7 Juin - 6:22


Je vais le taper. Vraiment. Ce petit con se croit plus malin que moi à me montrer ses poches vides avec un sourire. Trouver sa clé ? Et puis quoi encore, je suis pas un chien moi, c'est lui qui va me l'apporter. Ou je l'emmènerais pour qu'il me montre sa cachette. Avec un sourire en coin je m'abaisse à son niveau, libérant sa jambe inutilisable.

- Lalegün... Es-tu fou ? Ne te rends-tu pas compte de qui tu as en face ? Hé... On ne joue pas avec moi, alors amène-moi à ta clé.

À mon avis, c'est que lorsqu'il aura pris une vraie raclée qu'il me dira où elle se trouve. Alors je me lâche et des coups de pieds viennent se loger dans son ventre. Peut-être ai-je frappé l'estomac. Peut-être qu'il va cracher du sang, mais au final, qu'importe. Tant qu'il me donne ce que je veux. Lorsque son ventre me fatigue, je lui attrape les cheveux pour le soulever avant de lui mettre une bonne baffe. Le même schéma se répète quelques fois mais je sais que si je veux des infos, il me le faut conscient.

- Dis-moi où elle est. Si tu me mens, ne t'attends pas à ce que je sois douce.

Avec un sourire carnassier, je l'engage à parler. Vu sa tête, il risque de tout dévoilé maintenant. Ou alors, il est vraiment idiot.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 309
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Jeu 9 Juin - 19:10


La douleur. Lalegün ne savait même plus où il avait mal. Sa jambe tordue ou son nez qui saignait ? Après tout, peut-être cela lui venait-il du ventre, que Mio semblait avoir pris un certain plaisir à lui réduire en miette. Il ne voyait pas comment ses intestins avaient pu résister à ses assauts répétés. Il se demandait, quelque part au milieu de son esprit vague, si cette clé valait la peine de se laisser battre à mort. Il voulait que tout cela s'arrête, il voulait s'allonger et dormir. Mais Mio ne le laisserait sûrement pas faire, pas tant qu'elle n'aurait pas obtenu ce qu'elle voulait. Il posa un regard vitreux sur elle, les joues rougies par les gifles qu'elle lui avait dûment décollées. Il n'avait même plus suffisamment de force pour être en colère, mais se fit la promesse de vouer une haine terrible à cette Liberté qui l'avait molesté, humilié, et profité de sa confiance aveugle.

Il fallait faire un choix. Il faut dire que la menace faisait son effet : si elle s'était montrée douce jusque-là, il n'osait songer à ce qu'elle pouvait lui réserver s'il tentait de jouer les héros. D'un autre côté, les autres l'admireraient, s'il tenait bon, s'il luttait. Avait-il déjà suffisamment lutté ? Peut-être ? Il aurait aimé dire que oui, pour pouvoir lâcher les armes. C'était à lui d'en décider, après tout, personne n'allait arriver pour lui dire quoi faire. Il ne se souvenait pas que d'autres Evasions se soient faits passer à tabac pour leur clé. Mais qu'importe ; à leur place il en voudrait à ce Lalegün qui n'était pas prêt à laisser l'ennemi le battre jusqu'à le plonger dans l'inconscience.

- Dans le piano.

La somnolence avait pris le dessus. Il n'en pouvait plus. Ses yeux se fermaient d'eux-mêmes alors qu'il s'entendait communiquer le lieu où il avait caché la clé. Personne ne serait allé démonter le grand piano de la salle de musique, et il avait jugé qu'y dissimuler son bien serait plus prudent que de le garder sur soi. Il n'eut pas le temps de s'en vouloir d'avoir révélé son emplacement : comme soulagé de ce poids en moins - car après tout, ensuite, ce serait fini - il se laissa aller et ferma les yeux. Plus de douleur, plus de clé, plus rien.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN] Jeu 23 Juin - 12:37


Le piano. Il l'a caché dans le piano. Quel piano ? Celui de la salle de musique ? Surement, je ne vois que là pour un piano. Mais je n'irai pas seule. J'attrape le corps inconscient de ma victime et le porte sur tout le chemin menant à la salle de musique. J'ai de la chance, il n'est pas bien lourd.

Après l'avoir posé contre la porte, je me lance à la recherche de cette fichue clé. J'ouvre tout ce qu'il est possible d'ouvrir. Dans celui à queue, elle doit y être. Bingo. Avec un petit sourire j'attrape l'objet et l'observe. C'est quelle clé déjà ? Celle de la salle des profs. C'est parfait. Avec un sourire, je la range dans ma brassière et retourne près du corps. Il est si marqué, j'y suis vraiment allée fort. Mais je ne l'ai pas tué, ni blessé à vie. Il s'en remettra. Au pire, son Ambroise veillera sur lui. Enfin j'espère.

De nouveau, j'ai repris Lalegün, je le porte jusqu'à l'infirmerie. Jamais je ne le laisserais croupir dans un coin. J'ai certes été méchante et violente, cela reste pour une cause légitime. Alors, lorsque je le tends à Pandore, je lui demande de garder le silence sur qui l'a apporté. Je ne veux pas qu'il sache que c'est moi. Je veux qu'il grandisse, qu'il me haïsse pour qu'il comprenne qu'il ne survivra pas en restant ainsi. C'est essentiel.

Je le laisse, et pars vers les installations de sports. Un peu de défoulement ne me fera pas de mal.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 309
Revenir en haut Aller en bas
J't'embrouille ni vu ni connu [LALEGUN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ni vu, ni connu mais là c'est toi qui m'embrouille [Poste Unique]
» le plus grand virus jamais connu
» [Sondage]Comment avez-vous connu le forum ? (important)
» François l'embrouille Péage
» Après une "embrouille"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: