Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
3 Eleves ▲ 97 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 221 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
5 Eleves ▲ 127 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
5 Eleves ▲ 246 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 142 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
11 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
6 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Arrêt du cœur • Lily •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Arrêt du cœur • Lily • Lun 17 Juil - 0:22

« Voyons voir... Comment tourner ça, officiellement ? Si tu rentres dans ta chambre, j'y fais un saut aussi parce que, après tout, tu serais cap' de te faire la malle si je t'y laisse seul. Ça m'a l'air de faire l'affaire, comme excuse. Mais d'abord, finissons cette ronde. » Sourire aux lèvres il exalte. Il ne dormira pas cette nuit, et elle non plus. Il met ses deux mains dans ses poches, n’ayant plus aucune attraction à portée de main à part son téléphone dont il préfère économiser la batterie. Il pensera à le remettre à charger en retournant dans sa chambre. La suite de la ronde lui paraît une éternité, et il finit par céder à l’ennui. Gauche droite, gauche droite, le mouvement de la lumière devient vite lassant, et il lui tarde très fortement de retrouver sa chambre. Ça le gonfle de voir exactement la même chose tous les deux mètres. Il pourrait presque décrire parfaitement le bois de l’encadrure des portes et du contour des fenêtres. Il finit par porter son attention sur le carrelage et compte tous les carreaux sombres. Si ce n’est pas l’activité la plus amusante au moins, elle a au moins le mérite de réussir à lui occuper l’esprit quelques minutes, juste le temps d’arriver en fin devant sa chambre.

Arrivé devant la porte, il l’ouvre sans ménager les charnières qui retiennent la porte et se moque éperdument du bruit qu’il peut faire dans la pièce, de toute manière ses colocataires ont fini par prendre la poudre d’escampette comme lui. Ils n’ont pas oublié de mettre des oreillers sous les couettes pour simuler leurs présences, une bonne initiative. Il attrape les oreillers et les vires pour faire de la place à la demoiselle. « Installe-toi j’vais chercher de quoi jouer. Ah et fais pas attention à la non-présence de mes camarades hm ? » Il jette ses chaussures à l’autre bout de la pièce, retire également sa veste, un peu trop étouffante pour l’air ambiante dans les dortoirs. Il se met à fouiller dans l’un des sacs sous son lit avant d’attraper enfin sa console de jeu noire ainsi qu’une poignée de jeu. On y retrouve FF VII, Crash Bandicoot 3, Grand Theft Auto LCS, ainsi que God of War parmi tant d’autres auxquels il n’a pas joué depuis plusieurs mois, voire années. Sa console a pris la poussière et après allumage, il admire non sans surprise que la mémoire de sa console n’en a fait qu’à sa tête. Il la pose sur le lit avec les jeux avant de se relever. Il ne manque plus que son téléphone à mettre en charge et il pourra profiter pleinement de sa soirée. Chargeur enfoncé dans la prise, smartphone en équilibre sur le bord de sa tête de lit, il ne compte plus le nombre de fois où il a été le repêché derrière. « Prête à prendre ta raclée ? J’ai pas oublier comment tu t’es assise sur moi, ça va se payer. »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Léo casse des bouches en LightCoral
©
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Revenir en haut Aller en bas
Arrêt du cœur • Lily •
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LYCEE XENYLA
 :: Dortoirs :: 1er Étage :: Chambre 15
-
Sauter vers: