Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Un soutien inattendu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Un soutien inattendu [ft. Sacha] Jeu 27 Avr - 22:00


« Toute chaîne fatigue,
et si on la secoue elle déchire. »

Je pense que je savais alors
que mes limites avaient été atteintes.

27 avril, à l'heure des clubs :

Le printemps commençait enfin à s'installer. Bientôt, le mois de mai pointerait le bout de son nez et on arriverait enfin à ce moment de l'année, à ces semaines angoissantes qui annonçaient la période tant redoutée des examens de fin d'année.
Au lycée Xényla, cette période rimait toujours avec travail, devoirs, et une tension palpable se faisait ressentir chez les élèves les plus studieux - ou tout simplement ceux arrivant au terme de leur scolarité dans cet établissement. Et dans le cas d'Astalée, qui était actuellement dans sa dernière année d'étude, on pouvait dire que le stress de l'arrivée imminente de cette cascade d'examens arrivait au moment le moins opportun.


Il était relativement inutile de préciser que depuis maintenant plusieurs semaines, le jeune Évasion était mal à l'aise au sein même de l'établissement où il étudiait. Outre les évènements récents qui avaient touché Xényla - et plus particulièrement la classe des Passions -, déclenchant sur l'hybride un état d'angoisse lié à une peur que quelque chose de pire n'arrive, à cela s'étaient ajoutés plusieurs détails qui le rendait aujourd'hui plus lessivé que jamais.
Il ne cessait d'étudier, de se préparer au mieux pour les examens de fin d'année, dans l'espoir de décrocher la bourse qui lui permettrait de continuer des études supérieures après le lycée. Mais alors qu'il avait plus que jamais besoin de calme et d'espace pour se concentrer sur ses études, le jeune homme avait du faire face ces derniers jours à un enchaînement de problèmes qui l'empêchaient de mener son travail à bien.

En effet, la semaine précédente, Astalée avait fait la rencontre de Léo Abberline - rencontre qui s'était achevée dans une douleur atroce pour lui - et depuis ce jour, le caméléon se sentait plus que jamais en danger à chaque instant, et ce où qu'il se trouvait. Ce jour-là, cet hybride canin n'avait pas hésité à venir le provoquer dans sa propre chambre et à l'y rouer de coups pour lui demander de se plier à ses volontés pour s'occuper de ses devoirs. Trop faible, et surtout bien trop terrorisé par les canines de cet élève pourtant plus jeune que lui, le caméléon n'avait eu d'autre choix que de se résoudre à suivre les ordres du cabot.
Dans sa propre chambre, dans le lieu où il aurait du se sentir le plus en sécurité. Un endroit où l'ombre de ce chien rôdait à présent dès qu'il relâchait un peu son esprit.

Bien que cet échange de coups avait eu lieu il y a de cela maintenant une semaine, le jeune homme avait toujours l'impression que les ecchymoses - qui commençaient à peine à s'effacer - de son ventre le brûlaient. Peut-être était-ce simplement par honte, mais il n'avait pas osé parler à qui que ce soit de ce qu'il s'était passé : dans un lycée qui encourageait ses élèves au combat, avait-il la moindre raison de se plaindre de quelques coups ?
Alors il n'était pas même allé voir l'infirmière, ni le médecin du lycée. Astalée avait toujours simplement attendu que ses bleus ne se soignent d'eux-même, alors que ceux-ci soient un peu plus tenaces que d'autres n'y changerait rien pour cette fois.
Après tout, personne n'était en mesure de les voir, comme ils étaient cachés sous ses vêtements.

Ou du moins ils l'étaient. Mais ça, c'était sans compter sur la petite journée à thème que le club d'Hôtes avait décidé d'organiser ce jour-là.
Et ce jour-là, l'ambiance avait été consacrée aux mille et une nuits.

Astalée n'avait pas osé demander à Oscar de réviser son choix pour le thème du jour, ayant déjà raté les deux dernières activités du club à cause de la montagne de travail sous laquelle il croulait ces derniers temps. Mais lorsqu'il était arrivé au club aujourd'hui, on ne pouvait pas dire que le visage de l'hybride s'était illuminé le moins du monde lorsqu'on lui avait tendu un vêtement léger et dévoilant pratiquement tout le haut de son corps. Heureusement pour lui, il n'était pas totalement torse-nu, mais le tissu léger et tout fait de transparence de son haut à manches longues ne cachait en rien la sombre tâche sur son ventre.
Dire qu'il était mal à l'aise dans cette tenue aurait été un doux euphémisme.

Voilà pourquoi en cet instant, l'hybride bleu était plus fatigué que jamais.
Sur l'un des canapés du club, il adressait un sourire absent aux jeunes filles qui l'entouraient, concentrant son pouvoir pour essayer au mieux de cacher le noir des cernes qui ornaient ses yeux, ainsi que les bleus verdâtres de son ventre. L'effet de son pouvoir n'était encore qu'infime lorsqu'il essayait de changer la couleur de sa peau de la sorte, mais le fait qu'il n'ait que de petites zones précises de son corps à changer rendaient la tâche possible.
Éreintante, mais possible.

D'ordinaire, le caméléon n'était pas celui qui attirait le plus les regards de ces demoiselles au club. Il n'était ni aussi beau qu'Oscar, ni aussi souriant et énergique que Charly et diable, il était bien loin d'être aussi bien bâti que Sacha. Il avait d'ailleurs été bien surpris de voir que le mentaliste avait également rejoint ce club, mais depuis leur dernière rencontre dans sa salle de bain, Astalée n'avait pas une seule fois essayé de reparler à l'Origine.
Toujours était-il que le jour avait été particulièrement mal choisi pour la soudaine popularité du jeune homme.

Trop poli pour demander à ces jeunes filles de plutôt aller tenir compagnie à l'un de ses camarades, l'hybride faisait maintenant des efforts depuis une bonne vingtaine de minutes pour rester le plus souriant possible, et essayer de participer à la conversation avec elles. Mais force était de constater que depuis plusieurs minutes, Astalée sentait la fatigue prendre le pas sur son esprit, et il peinait de plus en plus à trouver quoi dire à ces élèves, alors qu'il devait en même temps se concentrer sur l'utilisation de son pouvoir.
Elles ne cessaient de parler en même temps, et le jeune homme devait avouer qu'il ne faisait même plus attention à ce qu'elles pouvaient bien être en train de lui dire.

Alors que ses yeux cherchaient à se fermer un instant, Astalée sentit soudain quelqu'un prendre sa main droite, le réveillant mentalement assez pour qu'il plante son regard dans celui d'une jeune fille qui semblait s'extasier sur sa manucure.

« Woaw, c'est toi qui as fait ça ? Ma copine qui est venue l'autre jour m'a dit que tu les faisais toi-même, tu pourrais m'apprendre ? »

Le cerveau tournant totalement au ralenti, l'hybride resta un instant à observer cette élève sans un mot, clignant simplement des yeux. Bien qu'il avait parfaitement entendu chaque mot qui avait traversé ses lèvres, Astalée n'avait tout simplement aucune idée de ce qu'elle venait de lui demander.  Tout ce qu'il était en mesure de faire, c'était de passer du visage de cette fille à ses mains, qui avaient attrapé la sienne.
Et cette réalisation mettait le jeune homme soudain bien mal à l'aise.

« Et en plus ta main est toute douce, c'est fou ! Il faut absolument que nous dises quel produit tu utilises. »

Autour d'eux, les autres jeunes filles s'étant pressées à passer l'heure du club en compagnie du caméléon ne cessaient de glousser, l'encourageant les unes après les autres à leur faire étalage de son savoir-faire en matière de manucure. Ça, et lui demander si elles pouvaient vérifier de la douceur de ses mains, un peu jalouses du traitement de faveur auquel la fille qui lui faisait face avait droit à cet instant.

Astalée, lui, ne savait tout simplement plus quoi répondre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Sam 29 Avr - 10:10

Rien ne s'était passé depuis un moment dans la vie du Madstolker, enfin rien de bien intéressant mis à part qu'il avait changé de club. Il avait laissé le club de journalisme pour celui d'hôte. Il ne savait absolument pas comment il en était arrivé là. Comment, par l'Unique, comment un minuscule Processus avait réussi à le convaincre d'intégrer son club ? Par quel miracle ? Qu'est-ce qui c'était passé dans la tête de l'Origine pour qu'il accepte.

Les mots d'un certain Evasion -lui aussi présent en ce vingt-sept avril dans la salle- lui revinrent en tête comme pour lui rappeler ce jour où par le plus grand des hasards il était entré dans sa salle de bain pour se cacher.

"Si tu sais ce que tu vaux, tu devrais peut-être songer à le montrer aux autres"

Lui qui avait horreur du contact avec les autres le voila en face d'une demoiselle probablement une Evasion plutôt mignonne bien que fortement bavarde. Il la regardait d'un air absent, repassant encore et encore ces quelques mots tout en posant discrètement ses yeux écarlates sur l'hybride assis non loin derrière la demoiselle qui lui parlait, d'il ne savait quoi d'ailleurs. Il remarqua par ailleurs un quelque chose qui semblait clocher chez l'Evasion aux cheveux bleus. Finalement il reporta son regard flamboyant sur l'élève face à lui. Elle termina son histoire avec toute l'attention dont Sacha pouvait faire preuve, bien qu'il n'en avait rien à faire.

Après encore quelques minutes de discussion durant lesquelles la mignonne Evasion rougissait de temps à autres sous les commentaires du mentaliste qui lui offrait des sourires plus craquant les uns que les autres, cette dernière finit par se faire raccompagner jusqu'à la sortie par le Bermudien qui lui baisa la main avant de lui offrir un nouveau sourire.

- Au plaisir de te revoir.

A son tour elle laissa se dessiner sur son visage un sourire lumineux avant de répondre le feu aux joues.

- Je reviendrais promis !

Un petit rire cristalin s'échappa d'entre ses fines lèvres alors que le Madstolker s'étonna de la voir aussi joyeuse. Lui qui jouait pourtant la comédie se trouva touché par ce simple geste. Finalement elle tourna les talons laissant alors Reol sans la moindre cliente. Tandis qu'il quittait la porte pour aller prendre une bouteille d'eau afin de se rafraichir, toutes ses pensées se percutaient dans son esprit. Peut-être que ce club était le moyen de montrer ce qu'il valait réellement ? Il n'y avait rien à dire, il y avait mieux pour le prouver.

Revenant avec sa bouteille d'eau entre les mains, il s'adossa à un mur observant le caméléon entouré de plusieurs demoiselles.

- , c'est toi qui as fait ça ? Ma copine qui est venue l'autre jour m'a dit que tu les faisais toi-même, tu pourrais m'apprendre ?

L'Evasion avait l'air plus qu'extenué et pourtant Sacha était surpris de constater que ce dernier ne les envoyait pas voir ailleurs. A quel point pouvait-il être gentil ? L'Origine ne lâcha pas son camarade des yeux comme pour déceler le moindre petit détail, de ses mains il ouvrit sa boisson avant d'en avaler quelques gorgées. Il écoutait avec attention le monologue des demoiselles.

- Et en plus ta main est toute douce, c'est fou ! Il faut absolument que nous dises quel produit tu utilises.

Qu'allait-il faire face à toutes ces Bermudiennes fortement curieuses? Passant une main dans ses cheveux ébouriffés comme toujours, le noiraud pesa le pour et le contre. Après tout tout cela ne le regardait pas le moins du monde alors pourquoi se donnerait-il du mal? Peut-être parce qu'il voulait avoir le dernier mot? Peut-être car il souhaitait prouver à l'hybride qu'il valait mieux que ce à quoi il avait été comparé?

Soupirant, le ténébreux referma sa bouteille d'eau et la posa non loin avant de s'approcher du groupe. Il atttapa le poignet de l'Évasion sans la moindre hésitation, comme toujours il se montrait sûr de lui, confiant. Il ne faisait nullement attention à l'hôte qu'il avait approché de son corps, au lieu de cela il observa les jeunes clientes qui leur faisaient face. Sacha en attirant Astalée contre lui avait par il ne savait quel miracle, réussi à faire lâcher la main dite douce de celle de la demoiselle

- Astalée il me semble qu'on t'appelle par là-bas.

Pointant le lieu où ils s'étaient tous habillés pour le thème du jour -les 1001 nuits-, il planta ses yeux dans ceux du jeune homme comme pour le pousser à réagir, peu importe ce qu'il comptait faire du moment qu'il comprenait le message que Sacha tentait de lui faire passer. Il ne l'avait pas croisé depuis un moment, il allait vraiment finir par croire que le destin voulait faire quelque chose du caméléon, de l'écureuil -qu'il n'avait d'ailleurs pas vu depuis le jour à la salle de théâtre- et lui.

- Si vous le voulez bien mes demoiselles, je vais prendre la relève, j'espère que vous n'êtes pas déçues !

Un sourire des plus tendre était dessiné sur le visage du Madstolker. Réfléchissant rapidement devant les clientes qui ne comprenaient visiblement rien, Reol reprit sur un ton doux et convaincant.

- Je m'occuperai bien de vous promis !

Il sentait alors qu'il avait toute l'attention de ces dernières. Relâchant le caméléon il le poussa discrètement vers le lieu montré plus tôt, à la place il s'empara de la petits main de l'élève qui n'avait cessé de poser des questions à Astalée.

- Un refus me briserait le coeur en milles morceaux

Posant contre son torse à l'endroit où se situait son coeur le noiraud laissa la main de la Bermudienne contre ce dernier, les observant toutes avec un regard pétillant comme s'il voulait qu'elles aient pitié de lui. A cette simple pensée le ténébreux frissonna, il ne voulait faire pitié à personne encore moins à ces choses. Il n'aimait pas jouer ce rôle tellement étrange, c'était contraire à ce qu'il était réellement et ça il détestait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Dim 30 Avr - 20:21


Tandis qu'il gardait les yeux perdus dans ceux de la jeune fille qui lui faisait face, un peu absent, Astalée sentit soudain le canapé sur lequel il était assis s'affaisser légèrement, alors que quelqu'un semblait prendre place à côté de lui. Devant lui, les yeux de certaines des clientes du club s'agrandirent soudainement, alors qu'il sentit une main l'arracher à l'emprise de celle de la jeune fille face à lui.
Bientôt, le caméléon sentit son corps se faire attirer sur sa droite, finissant bientôt contre le corps de la personne qui venait de s'asseoir près de lui. S'en suivit un léger émoi chez les filles devant lui, certaines posant même leur main devant leur bouche, le regard brillant. Le jeune homme cligna des yeux, légèrement perturbé par tout cela, avant de les lever pour voir contre qui il se trouvait.

Lorsqu'il vit le visage de Sacha devant lui, tourné vers les clientes du club, Astalée retint un hoquet de surprise, essayant de comprendre ce qu'il était en train de se dérouler. Mais il n'eut pas le loisir de se perdre en réflexions que celui-ci s'adressa bientôt à lui, visiblement pas gêné le moins du monde par la proximité actuelle de leurs corps.

« Astalée il me semble qu'on t'appelle par là-bas. »

L'esprit embué, l'hybride planta ses yeux azur dans les rubis rougeoyants qui le fixaient, avant de suivre du regard l'endroit que son camarade lui pointait du doigt - à savoir la pièce adjacente, dans laquelle les membres du club s'étaient changés un peu plus tôt. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre ce que Sacha était en train de faire, réalisant finalement qu'il lui offrait une porte de sortie à cette conversation avec les clientes du club.

Pourquoi l'Origine faisait cela ? Astalée n'en n'avait strictement aucune idée. Mais il reprenait déjà, offrant toute son attention aux demoiselles qui semblaient tout aussi perdues que le caméléon, toujours contre Sacha.

« Si vous le voulez bien mesdemoiselles, je vais prendre la relève, j'espère que vous n'êtes pas déçues ! »

Le jeune Évasion n'avait jamais vu son camarade présenter un visage aussi souriant de sa vie. Bien qu'il pouvait douter de la sincérité de ce sourire, celui-ci n'en restait pas moins chaleureux - et visiblement, il commençait déjà à faire son petit effet sur les jeunes filles face à lui.
Et comme pour appuyer ses propos, Sacha reprit bientôt la parole, le ton plus doux et amical que jamais.

« Je m'occuperai bien de vous, promis ! »

Totalement dépassé par les évènements, Astalée eut l'impression d'être suspendu dans le temps un instant, oubliant de faire quoi que ce soit. Heureusement, bientôt, le jeune homme qui le tenait encore jusqu'alors relâcha sa main, l'éloignant doucement de lui pour l'encourager à quitter le canapé. Devant lui, les clientes étaient à présent accrochées aux lèvres du brun ténébreux, apparemment charmées par ses paroles.
Profitant de ce petit coup de pouce de Sacha, l'hybride se leva péniblement du canapé, adressant un léger sourire d'excuse aux quelques jeunes filles qui s'étaient détournées du Mentaliste pour l'observer partir. Celles-ci semblèrent rapidement le pardonner, pour se concentrer à nouveau sur Sacha qui venait de prendre les mains de l'une d'entre elles.

« Un refus me briserait le cœur en milles morceaux. »

Décidément, ce jeune homme savait parfaitement comment faire chavirer les cœurs de ces demoiselles. Lorsqu'il posa la main de la jeune fille contre son torse, Astalée eut l'impression d'entendre les cris internes de toutes ces clientes qui regardaient la scène en totale pâmoison. Il était finalement bien content d'enfin pouvoir se dégager de leurs griffes : le jeune homme n'aurait su dire combien de temps encore il aurait pu tenir à utiliser son pouvoir pour garder bonne mine dans son état actuel.
Adressant un vague hochement de tête de remerciement à son camarade, le caméléon tourna bientôt les talons pour se diriger vers la salle que Sacha lui avait pointé du doigt plus tôt, espérant y trouver un peu de calme et de tranquillité.

Arrivé à mi-chemin de son objectif toutefois, Astalée sentit son portable dans sa poche soudainement vibrer, lui signifiant un appel. Il s'arrêta un instant, comme pour s'assurer qu'il ne soit pas en train de rêver : il n'utilisait jamais son téléphone, et hormis Yamina et le secrétariat du lycée, il ne lui semblait pas que quiconque ait son numéro.
Haussant légèrement les sourcils de surprise, il enfonça sa main dans sa poche pour en extirper le petit appareil endommagé, observant les chiffres affichés à l'écran.
Il ne connaissait pas ce numéro.

« Oui, allô ? »

Portant l'appareil à son oreille, le jeune homme s'interrompit un instant dans sa marche, un peu hésitant. Lorsque la voix au bout du fil lui répondit pour confirmer son identité, il ne tarda pas à le faire. Mais l'hybride était plus perdu que jamais : cette voix lui était totalement inconnue.

Alors qu'il reprenait sa marche vers la pièce de sa destination, Astalée avait repris une allure plus modérée, tâchant de faire abstraction du bruit ambiant du club autour de lui. Son attention n'était plus portée à présent que sur ce que l'inconnu à l'autre bout du fil pouvait bien lui dire. Et visiblement, cette personne avait beaucoup de choses à lui dire.
C'était apparemment le membre du personnel d'un établissement médical dont il n'avait jamais entendu parler avant qui s'adressait à lui. Quelqu'un qui avait retrouvé son nom dans le registre de l'un de leurs patients, chose qui ne faisait absolument aucun sens. L'hybride n'avait aucune famille, il n'avait aucune raison d'apparaître dans les papiers de qui que ce soit.

Arrivé devant la pièce où il s'était changé plus tôt, il abaissa bientôt la poignée de la porte de celle-ci, absorbé par ce que la voix dans son oreille lui disait.

« Nous vous appelons au sujet de Lidya Galaght. »

Cette phrase résonna plusieurs secondes dans son esprit avant que le jeune homme n'en saisisse le sens. Lidya Galaght, c'était le nom de sa mère biologique.
Astalée ne comprenait plus rien, sa fatigue était-elle en train de le rendre fou ? Pourquoi diable quelqu'un l'appellerait-il au sujet de sa mère ? Il n'avait plus eu la moindre nouvelle concernant cette femme depuis qu'on l'avait envoyé à l'orphelinat, alors pourquoi maintenant ?

Tremblant légèrement, il expira un instant, avant de s'adresser à son interlocuteur le plus poliment possible, la voix douce.

« Je- je crois que- vous devez faire erreur, veuillez m'excuser. »

Raccrochant au nez de l'autre, il éloigna lentement le combiné de son visage, l'observant un moment au creux de ses mains.

Il ne comprenait pas. Il ne voulait pas comprendre. Il ne pouvait qu'avoir rêvé. Ou bien Léo avait trouvé le moyen de le harceler moralement en trouvant le nom de sa mère et en lui faisant une mauvaise farce, il n'y avait pas d'autre explication.
Oui, ce devait être cela.
Le brutaliser n'avait pas dû suffire au doberman, il avait du ressentir le besoin de venir lui gâcher l'existence jusque dans sa vie privée.

Se dirigeant lentement vers l'une des fenêtres de la pièce, Astalée eut l'impression de sentir son ventre le brûler. Instinctivement, il posa une main sur celui-ci, à l'endroit où son pouvoir cachait ses bleus. Une fois au niveau de la fenêtre, il ouvrit celle-ci en poussant un long soupir, avant de prendre une longue inspiration de l'air frais de l'extérieur, les yeux fermés.
Il n'en pouvait plus de cette journée.
Il n'en pouvait plus de tous ces efforts qu'il devait rassembler pour garder la tête haute et paraître sous son plus beau jour. Il avait besoin de réfléchir, mais son esprit ne voulait tout simplement pas lui obéir. Il avait l'impression que tous ses membres lui étaient douloureux, alors que ces blessures étaient en bonne voie de guérison depuis quelques jours déjà.

Se plaçant dos à la fenêtre qu'il avait ouvert, Astalée gardait les yeux fermés alors qu'il appuyait son dos contre le mur.
Il fallait simplement qu'il reste ici quelques minutes, et les activités du club seraient enfin terminées. Il pourrait enfin retourner à sa chambre, et y chercher un peu de sommeil. S'enterrer sous ses couvertures pour ne plus avoir à utiliser son pouvoir pour se cacher.
Il ne demandait que cela.

Se laissant aller contre le mur, le jeune homme glissa lentement pour se mettre sur le sol, ramenant ses jambes à lui. Dans ses mains, son portable s'était remis à vibrer : l'appel venait du même numéro que précédemment. Appuyant sur le bouton rouge de son téléphone, l'hybride décida de l'ignorer et reposa son portable à côté de lui.
Après un petit moment, l'écran de son téléphone s'alluma à nouveau pour lui afficher une notification. Un message l'attendait sur son répondeur.

La main crispée sur son portable, Astalée n'en pouvait plus.
Il envoya simplement le petit appareil voler, pour le voir atterrir par miracle sur ses affaires un peu plus loin devant dans la pièce.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Lun 8 Mai - 0:30

Les demoiselles réagissent exactement comme l'avait prévu l'Origine. Il avait presque l'impression qu'elles allaient tomber dans l'inconscience. Il existait donc réellement ce genre de spécimen à Xényla... C'est qu'elles changeaient vite d'avis.

L'hybride lui s'était bien rendu jusqu'à la pièce pointée plus tôt par Sacha, il lui avait d'ailleurs semblé que les pas de celui-ci étaient las. Le délégué n'en connaissait absolument pas la raison mais l'Évasion était clairement épuisé., comme s'il n'avait pas fermé l'œil depuis des jours.

Reportant son attention sur les clientes le Madstolker s'était arrangé pour les satisfaire comme il se devait. Après tout il avait promis de bien s'occuper de chacune d'entre elles. Seulement quelques minutes après le départ du lycéen aux cheveux bleus, les activités du club prenaient fin.

Soulagé de pouvoir ENFIN retourner dans sa chambre et ne plus en sortir quitte à sécher prochainement les cours, le mentaliste alla rejoindre Astalée dans la pièce avoisinante.

En ouvrant la porte, Reol avait pu constater qu'un téléphone avait volé pour finalement atterrir sur les affaires  du caméléon. La fenêtre était ouverte et le Bermudien près de celle-ci, avait une sale gueule aujourd'hui.

Sans un mot le ténébreux referme la porte et se dirige vers ses affaires. Il s'étire de tout son long puis passe sa grande main gauche dans ses cheveux ébènes. Un petit soupir s'échappe d'entre ses lèvres et il ne tente même pas de le justifier ou quoique ce soit d'autre.

Il retire d'un geste presque professionnel sa veste et la dépose non loin de lui.

- Dis donc toi.

Sa voix ressemblaient à un écho qui avait traversé la pièce plongée dans le silence depuis un petit moment.

- Ca me regarde pas mais t'as l'air bien plus fatigué que d'ordinaire. T'as des problèmes?

Dos à l'hybride Sacha ne savait pas trop pourquoi il lui posait la question. Après tout, ce n'était pas son problème. Retirant son pantalon, ce dernier était allé rejoindre la veste.

D'une main l'Origine s'empare de son jean noir et l'enfile en attendant une réponse de l'hybride présent derrière lui. Le téléphone a l'air de s'agiter sur les affaires du Bermudien, se mettant face à lui me mentaliste referme sa braguette et de son regard de feu, observe Astalée.

Qu'attendait-il pour récupérer son objet et répondre? Déjà avant tout, pourquoi en entrant ce pauvre l'appareil avait fait un petit vol plané jusqu'à cette pile d'affaires? Le.Madstolker sentait que quelque ne tournait pas rond avec le jeune homme.

- Tu ne réponds pas?

Question stupide, dont la réponse était bien sur que non. Franchement est-ce que le caméléon avait l'air de répondre? Non. Est-ce qu'il semblait vouloir y répondre? Toujours non.  Reol se rendait compte qu'il était vraiment mauvais pour faire la conversation.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Sam 13 Mai - 0:13


Astalée aurait eu besoin de temps pour se remettre un peu d'aplomb, pour essayer de reprendre son calme et repartir tranquillement d'ici, avant que les activités du club ne se terminent et qu'on risque de le rejoindre ici.
Mais bien entendu, tout ne se passa pas exactement comme il l'aurait souhaité.

À l'instant même où le téléphone qu'il venait de lancer retomba sur le sac de l'hybride, la porte de la pièce s'ouvrit, révélant derrière elle l'arrivée de Sacha MadStolker. Si celui-ci vit ce que le caméléon venait de faire toutefois, il n'en pipa pas le moindre mot, se contentant de refermer la porte derrière lui pour se diriger vers ses propres affaires.
Baissant la tête vers ses genoux ramenés à lui, Astalée observa du coin de l’œil son camarade se diriger vers ses propres affaires, ne prêtant visiblement pas attention à lui ou à ce qu'il venait de faire. Sacha s'étira plutôt, avant de passer une main dans ses cheveux, laissant bientôt échapper un léger soupir qui perturba doucement le silence de la pièce. Offrant la vision de son dos musclé au caméléon, le lycéen retira ensuite sa veste d'un geste rapide, qu'il déposa non loin de lui.

Gardant le silence, l'hybride ne détournait pas son attention de lui, ne sachant trop quoi faire ni penser. Du côté de son sac, il pouvait entendre son portable continuer de vibrer, mais il n'avait pas la moindre intention d'essayer d'y répondre à nouveau. Il voulait simplement se cacher, disparaître, priant pour que Sacha continue de faire comme s'il n'était pas présent dans cette pièce et s'en aille, le laissant à son sort.
Sans qu'il ne le remarque, il avait même rendu sa respiration la plus silencieuse possible depuis l'arrivée de celui-ci dans la pièce, comme pour s'effacer totalement.

« Dis-donc toi. »

Bien que l'interjection n'ait pas été prononcée durement, Astalée sentit ses muscles légèrement se raidir à l'entendre, comme si son camarade avait pu sentir le regard qu'il posait sur lui. Les mains sur le sol, ses poings s'étaient un peu plus crispés qu'il ne l'étaient déjà, tremblants. Il se rendit compte par la même occasion qu'il n'avait pas lâché des yeux ce jeune homme depuis son entrée dans la pièce, sans toutefois trop savoir pourquoi.
C'était comme s'il redoutait que Sacha ne lui fasse du mal s'il le quittait un instant du regard, bien qu'il ne semblait pas lui présenter la moindre hostilité à l'instant présent.
Ça, ou quelque chose d'autre que le caméléon ne saisissait pas.

Ne laissant pas au silence le temps de s'étirer trop longtemps après l'avoir brisé une première fois, le Mentaliste reprit bientôt la parole, toujours dos à son camarade.

« Ça me regarde pas mais t'as l'air bien plus fatigué que d'ordinaire. T'as des problèmes ? »

Surpris, Astalée releva légèrement la tête, le regard toujours fixé sur son camarade qui commençait maintenant à retirer son pantalon. Bientôt, celui-ci rejoignit la veste qu'il avait retiré quelques secondes auparavant, pour que l'Origine commence à enfiler son jean, probablement en attente d'une réponse de sa part.
Rien dans ce qu'il venait de lui demander ne faisait sens actuellement.

Depuis quand ce lycéen se souciait-il de son bien-être ? Et comment avait-il réussi à percer la fatigue de l'hybride alors que celui-ci s'était entêté à la cacher de son mieux durant la dernière heure ? Pas même Oscar ne lui avait fait la moindre remarque à ce sujet lorsqu'il était venu pour les activités du club, et pourtant le jeune Processus était bien plus proche de lui que Sacha ne pouvait l'être.
Cela ne pouvait que vouloir dire une chose : l'utilisation de son pouvoir avait été une perte de temps, pour que même une personne aussi désintéressée que lui ait compris. Les autres avaient simplement du être trop polis pour lui dire quoi que ce soit. Et cette réalisation ne donnait que plus envie encore à l'hybride de se terrer au fond d'un trou, sentant sa poitrine tout à coup s'alourdir davantage.

Tous ses efforts éreintants avaient donc été vains.

Lorsqu'il vit Sacha commencer à bouger pour venir le rejoindre, Astalée ne le regardait plus qu'à travers une sorte de filtre invisible, l'esprit ailleurs. Il ne savait plus quoi dire, quoi penser. Devait-il répondre à son camarade ? Se taire ? Avait-il réellement envie de parler de ses problèmes à quelqu'un comme lui ?
Certainement pas.
Et pourtant, la boule dans sa poitrine ne faisait que grandir davantage alors qu'il entendait son portable vibrer de plus belle, quelque part derrière le lycéen qui était maintenant face à lui. Un détail sonore qui ne semblait pas avoir échappé à ce dernier, si l'on en croyait le regard furtif qu'il adressa au petit appareil avant de planter ses iris flamboyantes dans celles du caméléon.

« Tu ne réponds pas ? »

Astalée n'était pas à l'aise dans cette situation, une fois de plus.
La fois de trop, très certainement.

C'est rien d'important, j'y répondrai plus tard.

Voilà les mots qu'il aurait voulu entendre franchir ses lèvres en réponse à la question de l'impressionnant jeune homme lui faisant face. Ce qu'il aurait du dire pour ne pas que cet élève qu'il connaissait à peine ne s'attarde sur lui, pour qu'il hausse les épaules et s'en aille alors qu'Astalée le convaincrait que sa fatigue n'était due qu'à un léger manque de sommeil provoqué par l'arrivée imminente des examens. Sacha l'aurait probablement cru, comme tous les autres.
Une autre solution aurait été de se taire. Se taire et s'en aller, sans laisser l'occasion à cette conversation de s'étirer davantage, sans risquer de montrer l'étendue de son exhaustion à son camarade.

Mais rien de tout cela ne se réalisa.

Ses yeux bleus noyés dans ceux du Mentaliste, Astalée avait soutenu le regard de son camarade un moment dans le silence le plus total, uniquement perturbé par les vibrations incessantes de son téléphone. Mais à chaque nouvelle vibration, le jeune homme avait l'impression de sentir sa fatigue l'assaillir davantage, son corps lui hurler la douleur qu'il ressentait toujours au niveau de son abdomen.
Il voulait se lever, partir, mais il ne s'en sentait pas la force.
Il voulait sourire et mentir pour rassurer l'autre, mais ses lèvres le refusaient.

Et pourtant, il essaya tant bien que mal de le faire.

Esquissant un début de sourire, convaincu qu'il parviendrait comme il avait toujours eu l'habitude de le faire de revêtir un masque trompeur, Astalée s'était légèrement agité sur le sol, desserrant les poings pour prendre appui sur le sol. Il voulait croire qu'il pourrait le faire, qu'il arriverait à mettre une dernière fois ses problèmes de côté pour retourner à sa chambre.
Mais la réalité lui rappela rapidement qu'il n'en serait pas capable.

À peine avait-il eu commencé à se redresser que le jeune homme se sentit vaciller, le forçant à s'aider de l'appui du mur dans son dos pour se mettre debout. La main droite sur le rebord de la fenêtre pour plus de maintien, il eut l'impression de voir trouble un instant, ayant détaché son regard de Sacha pour le diriger vers le sol. La tête ainsi penchée, Astalée put voir sur son ventre pâle une tâche sombre lentement réapparaître, signe de la limite à l'utilisation de son pouvoir.
À cette réalisation, le caméléon se mordit la lèvre, essayant de se concentrer au mieux pour le faire revenir, sachant pertinemment que si ses bleus étaient de retour, ces cernes l'étaient certainement également. Et il ne pouvait pas supporter que Sacha le voit dans cet état : quelques secondes de plus, c'était tout ce qu'il demandait.
Un temps précieux qu'on ne lui accorderait pas.

Comprenant rapidement que ses efforts pour faire appel à son pouvoir étaient parfaitement vains, l'hybride se retourna bientôt pour faire face à la fenêtre, tournant ostentatoirement le dos à son camarade. Au coin de ses yeux, le jeune homme sentait les larmes lui monter - mélange de fatigue, de saturation et de honte.
De toutes les personnes devant lesquelles cela aurait pu arriver, pourquoi avait-il fallu que ça soit Sacha MadStolker à quelques pas de lui ?

Ce portable qui ne cessait de faire du bruit dans son dos le tuait, et il sentait qu'il le rendrait bientôt fou si cela ne cessait pas. Si bien que sa voix s'éleva bientôt faiblement dans la pièce, alors qu'il s'adressait à Sacha.

« Est-ce que tu pourrais... juste l'éteindre ? »

Appuyé sur le rebord de la fenêtre, Astalée ferma les yeux un instant, avant de les rouvrir, pour regarder le parc entourant le lycée depuis celle-ci. Contre le bois dur du rebord, ses mains s'étaient à nouveau fermées en poings tremblants, alors qu'il se courbait davantage en avant, pour essayer de cacher au mieux son ventre de son camarade.

Il devait être tellement risible aux yeux de Sacha, incapable d'aller mettre fin aux appels qui le dérangeaient tant. Faible, comme toujours.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Dim 14 Mai - 11:16

Pas une seule réponse. Et ce pendant de longues secondes voire minutes. Le caméléon soutenait le regard de Sacha qui, le questionnait. Les vibrations du téléphone avaient tendance à irriter le Madstolker qui ne supportait pas ce bruit répétitif.

Si l'hybride ne se décidait pas, l'Origine allait finir par exploser l'appareil d'une simple pression de la main. Il n'y avait rien de plus chiant que ce bzzz bzzz bzzz et puis cet écran qui s'illuminait avant de s'éteindre tel un feu.

Finalement, Astalée semble enfin réagir et un sourire  se peint sur son visage. Reol lève un sourcil peu convaincu. A quoi essayait-il de jouer? Celui qui mentirait le plus longtemps?  Serrant les deux le noiraud aurait bien attrapé l'Évasion par le col, mais ce serait revenir en arrière. Après tout il savait que le Bermudien en face de lui ne le détestait pas.

Prenant une grande inspiration, Sacha se calma alors que face à lui le lycéen aux cheveux bleus bougeait. Il l'observa faire toujours avec le bruit désagréable du téléphone qui ne cessait d'insister derrière. Le caméléon avait bien du mal à se relever, ça crevait les yeux ! En plus il avait baissé les yeux comme sili une fois de plus il avait souhaité éviter le regard flamboyants du mentaliste.

A son tour Sacha observa l'hybride, il avait pu remarquer une tâche des plus étrange sur sa peau. Il doutait fortement que ce soir du  à son côté hybride caméléon. D'ailleurs, il avait dû s'aider du bord de la fenêtre pour ne pas s'écrouler comme une merde sur le sol.

- Est-ce que tu pourrais... juste l'éteindre ?

Le lycéen avait enfin parlé ! Dans sa voix le Madstolker avait remarqué un petit quelque chose qui sonnait faux. En plus de cela, il avait rapidement tourné le dos comme pour se cacher. Visiblement la couleur étrange de sa peau n'aurait jamais dû se faire voir et encore moins par le noiraud.

Sans un mot le délégué s'exécuta. En prenant le téléphone, il pu constater que le numéro n'était pas enregistré ce qui lui sembla bien étrange. Et puis s'il n'avait pas rêvé les tâches sombres sur l'hybride, ce numéro qui insistait tant et qui pourtant n'était pas enregistré, Reol arrivait à des conclusions presque plus folles les unes que les autres mais qui pourtant tenaient parfaitement la route.

Seulement il ne décrocha pas à la place de son camarade. A la place il fit comme prévu : éteindre le téléphone. Fronçant les sourcils il reposa l'appareil sur les affaires de l'Évasion et avant d'aller vers ce dernier, il attrapa sa chemise l'enfila.

Néanmoins il ne prit pas le temps de la boutonner, en quelques pas il était derrière le lycéen à la touffe bleue et de sa main sur son épaule, l'Origine le força à se tourner.

De ses yeux écarlate, le Madstolker parcourait des yeux chaque centimètre de peau du Bermudien. Son regard était  visiblement à bout, il était très certainement exténué.

- Qui t'as fait ça?

Il était évident que ces bleus provenaient de poings et non pas d'un coup dans un meuble ou autre. Sacha en était certain, l'hybride avait prit cher.

Le Madstolker ne lâchait pas l'épaule d'Astalée et enxore moins son regard planté dans le sien. Il ne partirait pas sans savoir le pourquoi du comment. Et puis le caméléon n'en avait parlé à personne, le délégué pourrait mettre sa main à couper qu'il n'était même pas passer à l'infirmerie. Soupirant il reposa sa question.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mer 24 Mai - 21:50


Alors qu'Astalée restait penché sur le rebord de la fenêtre, bien trop conscient de la présence de son camarade derrière lui, il entendit bientôt Sacha s'éloigner de lui pour lentement se diriger vers l'endroit d'où les vibrations de son portable pouvaient se faire entendre. Soulagé d'avoir un peu d'air, l'hybride soupira doucement, fermant à nouveau les yeux pour écouter ce qu'il se passait dans son dos.
S'il en croyait le silence qui venait enfin de s'installer dans la pièce, l'autre lycéen avait mis fin aux appels en chaîne sur son téléphone.

Ouvrant les yeux, l’Évasion baissa lentement la tête pour fixer ses poings toujours serrés en tremblants, avant d'avaler difficilement sa salive. Il ne savait trop pourquoi, mais le simple fait de ne plus entendre son portable vibrer lui donnait à la fois l'impression de revivre un peu, mais aussi de succomber plus encore à toute cette pression qu'il ressentait. Il n'en pouvait tout simplement plus de cette situation, de cette fatigue constante qu'il traînait depuis une semaine, de cacher son mal-être derrière un sourire auquel il ne croyait pas lui-même.
Maintenant, il attendait seulement que Sacha ne sorte de cette pièce pour le laisser à son sort. Parce qu'il ne voyait strictement aucune raison pour son camarade de rester avec lui dans cette pièce.

Mais au lieu d'entendre les pas de l'Origine s'éloigner pour se diriger vers la porte, Astalée perçut plutôt le bruit de ceux-ci se rapprocher et avant qu'il n'ait le temps de réellement s'en rendre compte, il sentit bientôt le poids d'une main se poser sur son épaule.
Si ce contact surprit assez l'hybride pour le faire légèrement sursauter, ce coup sur lui n'en fut pour autant pas violent - et ce malgré le fait que Sacha venait de forcer l'hybride à se retourner pour lui faire face. En fait, ce geste lui avait presque semblé tranquille et rassurant, comme s'il découvrait qu'une part de lui avait espéré que son camarade ne le laisse pas seul.
Il ne savait pas pourquoi le MadStolker n'était pas simplement parti, ni pourquoi il le regardait maintenant dans le blanc des yeux, mais sa présence avait quelque chose d'étrangement apaisant pour lui.

Clignant des yeux pour chasser l'envie de ceux-ci d'en laisser échapper une larme, Astalée respira profondément avant de planter son regard dans celui de Sacha. Devant lui, le jeune homme qui se tenait debout avait apparemment pris le temps de chercher une chemise pour se revêtir un minimum, bien qu'il n'ait visiblement pas jugé utile de la boutonner, exposant donc sa musculature aux yeux de l'hybride.
Cela lui rappela une fois de plus à quel point il pouvait paraître frêle - et ce malgré sa taille honorable - en comparaison au Mentaliste.

En silence, le regard ardent de l'Origine se mit à parcourir l'ensemble du corps de son camarade, celui-ci ne bougeant pas d'un poil, avant de finir par se replanter dans ses yeux. Et avant même que l'hybride ne puisse songer à détourner les yeux, les lèvres de Sacha se mirent à bouger, le ton presque sec du jeune homme claquant entre les murs de la pièce.

« Qui t'as fait ça ? »

Le poids dans sa gorge lui parut plus lourd que jamais lorsque Astalée entendit l'autre lycéen lui poser cette question, ses yeux rouges plantés dans les siens. Presque par réflexe, il avait légèrement déplacé ses bras devant lui, cachant vainement la tâche sur son ventre. Il savait bien qu'il était trop tard maintenant que Sacha l'avait vu, mais il n'en ressentait pas plus l'envie que celui-ci ne quitte son regard pour observer celle-ci davantage.
Il aurait donné n'importe quoi pour revenir quelques minutes en arrière et prendre le temps de se rhabiller avant que Sacha ne rentre dans cette pièce.
Pour ne pas que son bleu ne soit vu, pour ne pas avoir à en parler.

Un léger silence s'étira, suivi du soupir de l'Origine.
Il reposa ensuite sa question une deuxième fois, dardant toujours son camarade de son regard ardent.

Baissant les yeux, le caméléon se mordit l'intérieur de la joue, secouant la tête de gauche à droite.
Comment aurait-il pu révéler à Sacha l'identité de celui qui l'avait mis dans cet état ? Si Léo venait à apprendre qu'il l'avait dénoncé à qui que ce soit, il savait que sa réaction à cela risquait d'être plus violente encore que leur dernière entrevue la semaine précédente. Et cette seule idée suffisait à le décourager à répondre au Mentaliste.
Astalée ne pouvait toutefois s'empêcher de se demander en quoi cette information pouvait-elle bien intéresser Sacha ? Ça n'était pas la première fois que le jeune Évasion pouvait s'être fait malmener par autrui, et pourtant c'était bien la première fois que quiconque y portait la moindre attention. Il n'allait pas retenir ça contre son camarade bien entendu - ils n'avaient jamais été amis après tout -, mais il ne comprenait tout simplement pas en quoi cette fois pouvait bien être différente des autres.
Tout ce qu'il pouvait imaginer, c'était que cette question ne traduisait qu'une curiosité de la part du Mentaliste à savoir qui pouvait bien cogner aussi fort que lui.

Après seulement quelques secondes durant lesquelles l'hybride se fit ce petit débat interne, il finit par relever les yeux pour regarder à nouveau son camarade, un faible sourire aux lèvres. Ce sourire n'avait rien de calculé, représentant simplement la manifestation de la carapace que le jeune homme gardait autour de lui, comme une habitude.
Il espérait seulement encore pouvoir dresser un mur entre son camarade et lui.
Plus encore, il espérait lui-même pouvoir se convaincre qu'il n'allait pas si mal que cela.

Levant sa main droite pour la poser sur celle que Sacha avait gardé sur son épaule, Astalée soupira brièvement, avant de s'adresser à lui d'une voix presque éteinte.

« Moi-même. »

Retirant doucement la main de son camarade de son épaule, il ne lâcha ses doigts qu'après quelques secondes, ce bref contact lui donnant l'impression que la main dans la sienne avait réussi à légèrement calmer ses tremblements. Entourant son ventre de ses bras pour ne pas laisser le loisir à ceux-ci de reprendre, il recula ensuite d'un pas, évitant toujours du regard le Mentaliste.
Un léger rire s'échappa de ses lèvres avant qu'il ne reprenne la parole, essayant de son mieux de maîtriser sa voix pour qu'un ton blagueur s'en réchappe.

« C'est tout ce qu'on gagne à vouloir prendre confiance. »

Sa voix se craquela légèrement alors que l'hybride avala sa salive, secouant la tête pour laisser apparaître un nouveau sourire sur ses lèvres, les yeux humides.
Il avait été si naïf, si sot de se croire capable de faire face à plus fort que lui. Et à quoi cela lui avait-il mené finalement, si ce n'était qu'à se prendre une rouée de coups qu'il aurait pu éviter en faisant simplement ce qu'il lui avait été demandé ? Il considérait réellement avoir sa part de responsabilité dans ce qu'il lui était arrivé et se blâmait d'avoir pu imaginer un instant pouvoir changer et se dresser face à l'une de ses plus grandes peurs.

Lorsqu'il reprit la parole, il murmurait presque, parlant plus pour lui-même que pour Sacha. Il ne se laissait plus entraîner que par la lourde boule qu'il sentait grandir au creux de sa poitrine.

« Si j'avais juste dit oui, on n'en serait pas là. »

Ne sachant trop si son corps ou son esprit était celui à l'abandonner à cet instant, Astalée laissa tomber ses fesses sur le rebord de la fenêtre pour s'y asseoir, avant de prendre son visage dans ses mains. C'était comme si tout en lui avait décidé de craquer indépendamment de sa volonté. Comme si la pression qu'il retenait depuis ces derniers jours avait décidé d'atteindre sa limite, et qu'il ne pouvait plus que subir son retour de bâton.
Il ressentait plus que jamais un besoin de parler, et pourtant il s'entêtait encore à se taire.
Mais il savait que ce mutisme ne pourrait plus durer bien longtemps.

Entre ses doigts, de fines larmes avaient commencé à couler, parcourant lentement ses joues pour venir mourir au niveau de son menton.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Ven 9 Juin - 20:31

Tandis que le noiraud attend une réponse, l'hybride face à lui reste aussi muet qu'une tombe. Pourtant Sacha refuse de le lâcher des yeux et encore moins de repartir comme s'il n'avait rien vu. D'ailleurs l'Evasion semblait toujours vouloir cacher tant bien que mal les taches sur sa peau.

Une fois de plus le caméléon fuyait, regard baissé il garda le silence. Ce silence commençait à agacer le mentaliste, il aurait presque préféré entendre le téléphone du bleu vibrer encore et encore, pourtant d'habitude il était le premier à réclamer le silence et à l'apprécier au bruit. Néanmoins, malgré l'irritation qui avait l'air de petit à petit l'envahir, il resta de marbre, certain que l'hôte face à lui allait finir par dire quelque chose.

Rester. Calme. Oh bordel de merde.


Et heureusement pour le Bermudien aux cheveux bleus -et probablement pour tout le lycée- le Madstolker avait été le plus zen du monde. Au contact de la main que le petit Bermudien avait posé sur la sienne, Reol ne put s'empêcher d'ouvrir de grands yeux. Il était étonné par ce geste, il s'attendait à tout mais sûrement pas à ce que le jeune homme le touche.

Un soupir résonna dans la pièce et ce n'était pas le ténébreux pour une fois, pourtant l'Unique savait à quel point le grand lycéen pouvait soupirer en quelques minutes.

Puis finalement une voix.

« Moi-même. »

Les yeux couleur sang de l'Origine furent traversés par une lueur d'étonnement. Il ne comprenait pas, il avait probablement peur de comprendre. Astalée était-il si mal qu'il pensait au pire? Sacha sentit sa main bouger mais ce n'était pas lui. Le lycéen face à lui retira la main du délégué et pour la énième fois il fuyait en reculant sans adresser le moindre regard au Madstolker.

Le rire qui s'échappa d'entre les lèvres du bleu fit frissonner le noiraud, quel genre de rire était-ce? Un son fort peu agréable à l'oreille, un rire qui semblait être rempli de désespoir tout en étant tellement ironique.

- C'est tout ce qu'on gagne à vouloir prendre confiance.

Le mentaliste observa sans un mot l'hybride qui secoua la tête, aussi insensible qu'il pouvait paraître, le lycéen en chemise pu déceler dans la voix de son camarade une réelle détresse

- Si j'avais juste dit oui, on n'en serait pas là.

Il ne parlait plus que dans un murmure, un soupir presque inaudible. Passant comme à son habitude sa main dans ses cheveux Sacha ne savait comment réagir face à cette situation. Il regretterait presque de s'être mêlé de ce qui ne le concernait pas. L'Evasion s'installa complètement las sur le rebord de la fenêtre cachant son visage entre ses deux mains et pourtant malgré cela, Reol remarqua les larmes glisser de ses yeux océan.

Et merde.


S'approchant du lycéen, le noiraud posa sa main derrière sa tête avant de la guider jusqu'à son épaule droite. Il ne savait pas exactement si ce qu'il faisait était juste ou non, il n'était absolument pas habitué à ceci, mais malgré tout il le fit.

Plus étonnant encore, tandis que doucement il glissait ses doigts sur les cheveux d'Astalée, le délégué des Origines ajouta dans une voix presque naturelle une chose qu'il n'aurait jamais pensé dire.

- Si t'as besoin de parler, parle.

Il laissa le silence s'installer pendant quelques secondes pendant qu'il se questionnait sur ce qu'il se passait et surtout, sur les mots à employer.

- Si t'en ressens l'envie... Alors j'écouterais ce que tu as à dire sans commentaire, aucun.

Le ténébreux détourna alors son regard écarlate du bleu, de sa seconde main il se gratta l'arrière de la nuque avant de passer celle-ci à travers ses cheveux en courbant la tête vers l'arrière.

[ Dans quoi j'me suis embarqué encore...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Ven 9 Juin - 23:00



Astalée ne s'était probablement jamais senti aussi faible, aussi vulnérable qu'en cet instant. Après tous les efforts qu'il avait fait pour tenter de paraître bien, pour que son entourage ne se doute en rien de son état, le voilà qui craquait purement et simplement devant le premier venu. Un premier venu qui s'était avéré être l'une des personnes devant lesquelles il aurait tout fait pour ne jamais paraître dans cette position.
Et cette seule pensée ne faisait qu'accroître la densité de la boule qui grandissait dans sa poitrine.

Il allait mal, il le savait depuis longtemps.
Mais plus que jamais, il s'en rendait compte aujourd'hui.
Il n'aurait simplement jamais cru que cela pourrait un jour échapper à son contrôle de la sorte.

Le visage enfoui dans ses mains, il n'osait pas risquer le moindre coup d’œil à son camarade. Il ne pouvait qu'imaginer que celui-ci le dévisageait avec mépris, s'il en croyait le silence qui s'était à nouveau étalé dans la pièce. Après tout, Sacha MadStolker n'avait jamais été connu pour sa patience ou pour sa nature bienveillante, même s'il avait pu lui venir en aide par le passé. C'était comme s'il était voué à toujours voir l'hybride dans ses moments les plus difficiles sans le savoir : il devait certainement le trouver particulièrement pathétique, à le voir pleurer pour la deuxième fois devant lui.
Il était prêt à tout entendre de la bouche de l'Origine, à subir ses railleries de son mieux.

Il ne s'était toutefois certainement pas attendu au geste de son camarade qui suivit.

Sans qu'aucun mot ne soit prononcé, Astalée avait entendu l'autre élève s'approcher de lui et sans qu'il ne bouge le moins du monde, le caméléon sentit bientôt une main se poser doucement sur l'arrière de sa tête pour la guider vers l'avant : Sacha venait de placer le front de l'hybride contre son épaule. Si le caméléon fut surpris par ce geste, il le fut encore davantage lorsque la main de son camarade se mit à glisser le long de ses cheveux pour les caresser, comme pour le réconforter.
D'autant qu'il ne pouvait s'en souvenir, jamais il n'avait eu le droit à ce genre de geste de la part de qui que ce soit avant cela. Jamais personne ne l'avait pris dans ses bras que dans le seul but de l'aider à se sentir mieux.
Et pourtant, c'était exactement ce que le supposé violent MadStolker venait de faire.

« Si t'as besoin de parler, parle. »

La douceur dans la voix qui venait de dire ces mots n'avait rien à voir avec la personne à laquelle Astalée avait pu avoir affaire auparavant, et le jeune homme enfonça un peu plus son visage dans la chemise qui l'accueillait. Juste pour une fois, juste pour cette fois, il allait oublier qui était Sacha. Il allait laisser de côté le masque que lui-même se forçait tant à porter au quotidien, et simplement redevenir un élève malheureux.
Le réconfort que son camarade lui adressait ne le poussait qu'à accepter cela, à accepter qu'il puisse se laisser aller pour une fois.

Parce qu'il n'était pas seul.

« Si t'en ressens l'envie... alors j'écouterai ce que tu as à dire sans commentaire, aucun. »

Peut-être avait-il imaginé ces mots, mais lorsque Astalée les entendit, il eut l'impression que toute sa vie, il n'avait attendu que cela. Pas parce qu'il espérait que Sacha ne les prononce, mais simplement parce qu'on ne les lui avait jamais adressé auparavant. On n'avait jamais cherché à le comprendre, si bien qu'il avait toujours pensé que ce qui le touchait n'était finalement peut-être pas digne du moindre intérêt pour quiconque.

Le visage toujours posé sur l'épaule de Sacha, il put sentir celui-ci légèrement remuer. La main qui courrait encore quelques secondes plus tôt dans sa chevelure venait de s'en retirer, et l'hybride réalisa qu'il était peut-être temps de se débarrasser d'une part de ce qui l'encombrait pour soulager un peu son mal-être.
L'Origine avait raison : pour une fois, il ressentait réellement non pas l'envie, mais le besoin de parler.

« Je... j'en peux plus. »

Ne pouvant se résoudre à détacher sa tête de l'épaule qui l'avait accueilli, Astalée avait simplement expiré ces mots de la sorte, le visage caché dans la chemise de Sacha. C'était plus simple pour lui, comme ça. Comme s'il ne disait cela qu'à son oreiller, comme s'il s'en débarrassait sans avoir à affronter le jugement de la personne à laquelle il s'adressait.

« Le lycée, les cours, » il déglutit avant de reprendre. « Les coups... »

Bougeant son bras droit, il leva doucement un poing fermé et tremblant pour le poser contre le torse de son camarade, juste à côté de l'endroit où sa tête restait enfouie dans la chemise du Mentaliste. Astalée ne voyait rien des réactions de Sacha, il ne savait pas ce que celui-ci pouvait bien penser, mais de rester contre lui apportait à l'hybride une chaleur qui semblait l'empêcher de simplement exploser sur place.

Parler - ne serait-ce qu'un tout petit peu - lui donnait l'impression de se délester d'un poids qu'il ne se sentait plus capable de soutenir seul. Et pour le moment, le jeune homme en oubliait qu'il s'était promis de ne rien dévoiler de son passé à qui que ce soit à Xényla.
Si bien qu'il s'entendit bientôt enchaîner, la gorge serrée, tandis qu'il arrêtait les larmes qui s'écoulaient de ses yeux.

« Je suis venu ici pour changer de vie, tu sais. Plus de fausses familles, plus de violence... Mais ça me suit partout, ça ne s'arrête jamais. »

La voix de l'hybride se faisait tremblante, peu assurée, et si les larmes avaient cessé de couler sur les joues d'Astalée, celui-ci n'arrivait maintenant plus à refermer ses yeux azurés. Comme si le tissu de la chemise de l'Origine avait les réponses à ses interrogations, comme si sa couleur neutre confirmait ses dires. Il se rendait compte qu'il était finalement en train d'abandonner, qu'il ne se sentait plus la force d'essayer de changer.
Lorsque Léo était venu le harasser dans sa chambre, il avait fait l'erreur de croire qu'il pouvait devenir quelqu'un d'autre, qu'il pouvait se dresser contre l'injustice qui aimait à le frapper.

Et il en avait payé le prix fort, ce que la douleur qui le prenait aujourd'hui dans le bas de son ventre avait décidé de lui rappeler.

« Et je peux plus faire ça. Je peux plus. »

Difficilement, le jeune homme ravala sa salive avant de lever son deuxième bras en direction de l'épaule de Sacha.
Il ne savait pas ce qu'il cherchait en posant sa main sur lui, mais il avait ressenti le besoin de le faire : il se rendait simplement compte qu'il avait besoin de contact.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mer 14 Juin - 0:48

Étonnamment, le caméléon ne réagit pas comme aurait pu penser le délégué. Celui-ci s'était attendu à n'importe quoi, par exemple qu'il le repousse avant de sourire comme il l'avait fait plus tôt, ou envoyé qu'il soutienne son regard comme ce jour dans sa salle de bain. Bref n'importe quoi sauf à ça.

L'Évasion s'était décidé à parler, un soupir, un murmure douloureux.

- Je... j'en peux plus.

Sans mot le Madstolker avait continué à tendre l'oreille. De toute manière sue pouvait-il répondre? "Ah non ça va t'as l'air d'aller bien, large." En continuant le geste de sa main sur ses cheveux, le mentaliste regarde depuis la fenêtre les quelques lycéens qui passent.

Il se sent, maladroit. Il n'a jamais réconforté qui que ce soit. Jamais. Et puis l'hybride n'avait pas eu la réaction à laquelle il s'attendait. S'il l'avait envoyé bouler, Sacha aurait laissé tomber en de disant que de toute manière il ne savait pas s'y prendre.

- Le lycée, les cours...

Le Bermudien s'arrête quelques secondes, comme si ce qui allait suivre était tellement improbable que lui-même ne voulait pas y croire.

« Les coups.. »


Le poing d'Astalée se pose contre le torse du noiraud, qui ne fait pas un geste. Les yeux écarlates de l'Origine deviennent sombres. Il aurait voulu croire que toutes les hypothèses qu'il avait pu faire n'étaient et ne seraient que des hypothèses. Seulement la réalité était bien plus cruelle.

- Je suis venu ici pour changer de vie, tu sais. Plus de fausses familles, plus de violence... Mais ça me suit partout, ça ne s'arrête jamais.

Sa voix tremble, elle est peu assurée, on peut y entendre tout le mal être du lycéen. Mais comme promis Sacha ne fit aucun commentaire, il écoutait. Sans un mot il laissait l'Évasion vider son sac. Le ténébreux sentait sa chemise mouillée, probablement par des larmes qui auraient échappées à l'hybride. Mais quand bien même, il garda le silence.

- Et je peux plus faire ça. Je peux plus.

C'est alors que le bleu bougea, passant son autre bras sur l'épaule du Madstolker. Celui-ci ne sachant que faire resta pendant quelques secondes sans faire le moindre mouvement.

Merde j'fais quoi moi maintenant...?

Sans un commentaire il laissa le lycéen faire, en continuant doucement de caresser les cheveux plutôt doux de celui-ci.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mar 27 Juin - 18:00


Son bras entourant aussi fermement qu'il le pouvait l'épaule de son camarade, Astalée se sentait étrangement en sécurité. Cet impressionnant lycéen qui avait pu lui faire du mal par le passé, l'hybride n'en avait à présent plus peur.
Expliquer ce changement d'opinion vis-à-vis de lui était bien inutile de son point de vue, car d'une évidence certaine : sans qu'on ne le lui demande, sans que rien ne l'oblige à le faire, Sacha était simplement là. Malgré le fait que les deux lycéens n'aient jamais eu la moindre forme d'amitié entre eux, malgré le fait que leurs échanges n'aient pas toujours été particulièrement aimables.
Et Astalée ne lui demandait rien de plus.

Lorsque l'hybride sentit une fois de plus la main de son camarade courir dans ses cheveux, un faible sourire parcourut ses lèvres, tandis qu'il fermait les yeux quelques instants. C'était si doux comme sensation, si chaleureux. C'était peut-être égoïste de sa part, mais il appréciait la présence du Mentaliste dans cette pièce, et lui était particulièrement reconnaissant de ne pas l'avoir fui lorsqu'il en avait eu l'occasion. Il aurait eu envie de prolonger ce moment pendant des heures s'il le pouvait, mais il savait bien que cela n'était pas une option.
Il en profita tout de même pendant une minute qui sembla s'étirer agréablement, presque salvatrice.

Les yeux clos, il soupira alors doucement, brisant le silence qui s'était installé. Il resserra ensuite légèrement son étreinte contre Sacha avant de le relâcher, pour lentement éloigner son visage de l'épaule qui l'avait accueilli. Le visage cerné par la fatigue, le jeune homme levait des yeux reconnaissants vers son camarade.
Malgré la situation pour le moins étrange dans laquelle il se trouvait, pour la première depuis des jours, Astalée se sentait presque bien. Épuisé, blessé, émotionnellement piétiné, mais en un sens soulagé.

Il n'avait pourtant pas dit grand-chose à son camarade, mais rien que ces quelques phrases l'avaient libéré d'un poids immense. Et tout cela parce que le jeune homme devant lui avait fait preuve d'un semblant de compréhension envers lui.

« Merci. »

Le regard planté dans les iris rougeoyants qui lui faisaient face, Astalée avait prononcé ce simple mot avec toute la sincérité dont il pouvait faire preuve. Le ton de sa voix pouvait bien être fatigué, il espérait tout de même que Sacha comprendrait à quel point ce remerciement pouvait être important pour lui. Il n'avait rien voulu de l'échange qui venait de se passer entre eux, et l'hybride se doutait bien que son camarade aurait certainement préféré ne pas en faire partie s'il en avait eu le choix, mais le fait qu'il soit resté l'avait réellement touché.
Il n'avait pas besoin de lui tenir compagnie, et pourtant il l'avait fait.
Peut-être Astalée n'avait-il eu besoin que d'une main tendue pour l'aider à repartir, à mieux supporter tout cela.

C'était nouveau pour lui - étrange, mais indubitablement plaisant.

Mais alors qu'il entendait les personnes dans la pièce voisine s'agiter, Astalée sembla revenir à la réalité. Il réalisait que l'heure de club était bien finie, que les dernières jeunes filles à côté quittaient les hôtes encore présents et que ceux-ci ne tarderaient plus à venir les rejoindre ici. Qu'il devrait bientôt revêtir son masque tombé et se rhabiller de sorte à ne pas inquiéter Oscar qu'il espérait en quelque sorte éviter.
Il fallait donc qu'il se reprenne rapidement en main, maintenant que les larmes sur ses joues avaient eu le temps de sécher.

« Je sais que je n'ai aucun droit de te demander des faveurs mais... »

Un sourire spastique étira ses lèvres tandis qu'il plaçait inconsciemment ses mains devant la tâche ornant son ventre, soutenant le regard de l'Origine.

« Ne dis rien de tout ça à personne s'il te plaît. C'était juste un moment de fatigue, c'est tout. »

Il avait beau se savoir faible et certainement pas parmi les lycéens les plus virils de cet établissement, Astalée ne voulait pour autant pas que qui que ce soit d'autre ne soit mis au courant de ce qu'il venait de se dérouler dans cette pièce. Il regrettait évidemment que sa trop forte sensibilité l'ait fait craqué de la sorte, et c'était justement pourquoi il espérait que son camarade garderait le silence à propos de tout cela.
Il n'avait certainement pas l'air bien menaçant - ça n'était d'ailleurs pas son but en soi -, mais il espérait que malgré le fait qu'ils ne soient pas amis, Sacha comprendrait l'importance que cette faveur représentait pour lui.
Il n'avait pas particulièrement envie d'attiser la pitié ou de donner une raison de plus à Léo de revenir lui faire tâter de ses poings.

Tout ce qu'il attendait, le regard planté dans celui de l'impressionnant Mentaliste qui lui faisait face, c'était un signe d'approbation de sa part.
Une main tendue de plus.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mar 27 Juin - 22:00

Au bout d'un certain temps, le caméléon finit par se calmer. Ses larmes ne semblent plus glisser le long de ses joues pourtant il reste agrippé à Sacha qui de son côté ne bouge pas d'un centimètre. Un petit soupir, une légère étreinte et l'hybride s'éloigne du mentaliste qui ne dit rien. Après tout il avait promis de ne faire aucun commentaire alors ce serait jusqu'au bout.

Leurs regards se croisent et le Madstolker peut nettement distingué une lueur de remerciement dans ses yeux bleus.

- Merci.

L'Origine se retient d'ouvrir de grands écarquillés, il se sentait surpris par un merci aussi sincère. C'était étrange comme situation. Fidèle à lui-même, le délégué se contenta de passer sa main dans ses cheveux de manière nerveuse avant de lâcher un "Hm" qui pour lui signifiait simplement un de rien.

Tandis que dans la pièce à côté tout le monde semblait s'agiter, le ténébreux fut ramené à lui par la demande assez spéciale de l'Évasion.

- Je sais que je n'ai aucun droit de te demander des faveurs mais...Ne dis rien de tout ça à personne s'il te plaît. C'était juste un moment de fatigue, c'est tout.

Levant un sourcil le noiraud croyait rêver. Il n'était certes pas du genre à se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais jusqu'à preuve du contraire garder ça pour soi n'était sûrement pas la meilleure chose à faire.

S'il se faisait frapper il ne devait pas se taire, qu'est-ce que le blondinet des évasions foutait? Fallait le faire quand même pour ne pas remarquer l'état déplorable du bleu. Voilà une raison de plus pour lui retirer son rôle, la première raison étant tout simplement que Sacha ne le supportait pas. Insupportable, il était insupportable. Le Madstolker pouvait presque voir en ce gringalet une Winter chose version garçon eurk.

Croisant les bras sur son torse, le mentaliste était surpris de voir que le caméléon soutenait son regard. Soupirant devant cet air déterminé, l'Origine commençait à croire au destin. Pour qu'ils se tombent dessus aussi souvent il était évident que ce n'était pas un simple hasard.

- De toute manière j'y gagne rien à le répéter.

Et puis ça ne le concernait pas, si l'hybride voulait garder ça secret c'était son problème. Soupirant il passa une nouvelle fois sa main dans ses cheveux ébènes. Si quelqu'un devait s'en préoccuper c'était les professeurs et le p'tit con de délégué de sa classe mais pas lui. Il avait déjà à faire avec les cons de première année d'Origine.

Finalement il se détourna du Bermudien pour retourner à ses affaires. Le bleu n'avait pas du tout épargné sa chemise blanche. Elle n'était plus toute sèche du côté de son épaule.

Il attrape néanmoins un papier du fond de son sac et y note son numéro. Il s'approche une nouvelle fois d'Astalée et lui met le papier dans les mains. Il ne lui laisse pas le choix et retourne vers son sac

- Hésite pas si t'as besoin de quelque chose

Il ne savait pas pourquoi mais il l'avait fait sans chercher plus loin.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mer 28 Juin - 15:00



L'attente.
Le silence.

Face à l'hybride, Sacha venait de hausser légèrement un sourcil à l'entente de sa demande, les bras croisés.
Astalée ne s'en étonna pas vraiment, conscient que son camarade ne devait certainement pas être capable de se mettre à sa place. L'Origine était quelqu'un de respecté et craint dans ce lycée, quelqu'un n'ayant aucun mal à asseoir son autorité lorsqu'il en ressentait l'envie ou le besoin, il n'était probablement pas de ceux qui laissaient un incident simplement couler.

Néanmoins, après avoir soutenu le regard du caméléon pendant un certain temps, le jeune homme finit par laisser un soupir lui échapper, signe peut-être de sa capitulation.

« De toute manière j'y gagne rien à le répéter. »

Laissant échapper un soupir supplémentaire, Sacha passa bientôt sa main dans ses cheveux - un geste qu'il semblait particulièrement affectionner lorsqu'il discutait avec l'hybride. Il ne semblait en rien enchanté à l'idée de tenir la promesse que le jeune Astalée pouvait lui demander, mais ce dernier le croyait assez sincère pour le faire malgré tout. L'Origine pouvait avoir bien des défauts d'après la plupart des élèves de Xényla, il n'avait pour le moment jamais donné l'impression au caméléon de manquer à ses paroles.
Une chose relativement rare, lorsque l'on y réfléchissait bien.
Dans tous les cas, l'hybride lui était reconnaissant, aussi réticent le jeune homme pouvait-il être à l'idée de ne rien dire à qui que ce soit de ce qu'il venait de se dérouler. Il hocha donc simplement la tête, un faible sourire aux coins des lèvres.

Face à lui, Sacha venait de se détourner de lui pour se diriger vers l'endroit où il avait laissé ses affaires, sans un mot. Astalée le regarda faire, tandis que lui-même se détachait du rebord de fenêtre sur lequel il était resté depuis plusieurs minutes, avançant lentement en direction de son propre sac. Il était effectivement temps pour eux de faire leur chemin, avant que cette pièce ne soit prise d'assaut par les autres membres du club.
Il était temps qu'il se change, avant que son bleu ne soit vu par d'autres.

Lorsqu'il arriva au niveau de son sac, l'hybride risqua un coup d’œil vers son camarade qui semblait occupé à écrire quelque chose, penché lui-même sur ses propres affaires. En quelques secondes à peine, il se redressa ensuite pour venir rejoindre Astalée, alors que celui-ci venait de sortir sa chemise de son sac.
Un peu décontenancé par la vision du Mentaliste qui venait à lui, Astalée cligna des yeux d'incompréhension, pour voir son camarade bientôt prendre sa main libre et y mettre un petit papier. Le caméléon baissa alors les yeux pour observer le petit morceau de page de cahier, sur lequel ce qui semblait être un numéro de téléphone avait été griffonné.

« Hésite pas si t'as besoin de quelque chose. »

Sacha avait dit cela avec un détachement spectaculaire, avant de rapidement tourner à nouveau les talons, s'en retournant vers son sac.

En un sens, cette action était presque adorable - si l'on oubliait bien sûr qu'elle venait d'un lycéen de presque deux mètres de haut, et non d'un enfant de six ans. L'Origine voulait visiblement donner l'impression qu'il ne disait cela que par politesse, alors qu'il se faisait certainement un minimum de soucis pour Astalée, pour lui proposer de rester en contact de la sorte.
Quelque chose que le caméléon appréciait du fond du cœur.

« D'accord. »

Timidement, Astalée souriait.

Il était certain qu'il ne se serait jamais douté qu'un jour, Sacha et lui puissent se rapprocher comme ils venaient de le faire.
Et pourtant, voilà où ils se tenaient à présent.

Alors que Sacha retournait s'affairer autour de son sac, l'hybride se mit de son côté à ôter les vêtements que le club lui avaient prêté pour les remplacer par les siens. Finissant de fermer chacun des boutons de sa chemise bleu nuit, il soupira doucement, soulagé de cacher enfin son ventre de façon définitive : plus de risque que qui que ce soit ne voit les marques de son tête-à-tête avec Léo à présent, c'était véritablement apaisant.
Le petit papier du Mentaliste toujours dans sa main, il rangea enfin celui-ci dans la poche de son pantalon, se baissant finalement pour attraper son sac. Après avoir bien refermé la poche de celui-ci, il ramassa délicatement les vêtements du club qu'il allait déposer dans un casier prévu à cet effet, avant de se diriger vers la sortie de la pièce.

Une fois arrivé devant la porte de celle-ci toutefois, il marqua un arrêt, la main sur la poignée.

« Tu sais, je le pensais vraiment. Merci beaucoup. »

Il tourna ensuite la poignée de la porte pour se diriger vers la pièce voisine, usant une dernière fois de son pouvoir pour couvrir au moins quelques secondes les cernes sous ses yeux - au cas où il croiserait l'un de ses autres camarades. Il était certain de pouvoir au moins tenir le temps de sortir de la salle du club d'hôtes, quitte à s'écrouler dans son lit une fois arrivé dans sa chambre.
Et quelque chose lui disait qu'il n'en aurait pas été capable, sans l'aide de Sacha.

Aujourd'hui, il aurait semblé qu'il venait de gagner un ami.

Peut-être que finalement
j'en avais besoin.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un soutien inattendu. Mer 28 Juin - 17:46

Sacha n'avait pas laissé le choix à l'hybride, après libre à lui de l'utiliser ou non.

- D'accord.

Il avait été simple dans sa réponse et pourtant le Madstolker sentait que le caméléon n'hésiterait pas à le contacter. Il risqua un coup d'œil vers le bleu et remarqua un sourire timide sur son visage. Quelque chose lui disait que cet Évasion allait finir par le faire changer, à cette pensée il soupira. Il était de toute évidence trop tard pour faire marche arrière.

Chacun de leur côté, ils s'occupaient de ranger leurs vêtements et affaires. Mouchoir en main l'Origine sécha du mieux qu'il pouvait l'épaule de sa chemise tandis que l'Évasion lui se dirigeait vers la porte.

Néanmoins alors que Sacha lança son mouchoir dans la poubelle non loin de là, Astalée reprit la parole après s'être arreter quelques secondes.

- Tu sais, je le pensais vraiment. Merci beaucoup.

Alors qu'il fermait sa chemise il s'arrêta au bouton du milieu. Pour que l'hybride le remercie autant c'est qu'il avait réellement besoin de vider son sac. Le ténébreux reprend la fermeture de sa chemise tandis qu'Astalée passe le pas de la porte le noiraud répond presque dans un murmure.

- J't'en prie.

Finalement il redresse les yeux alors que la porte se referme. Si un jour on lui avait dit qu'il ferait tout ça pour un Évasion il nous aurait rit au nez. Le mentaliste reste pendant quelques minutes pensif avant de revenir à lui en voyant les autres membres entrer.

Il ajuste son col et aussi étonnant que cela puisse paraître, il plie naturellement les vêtements du club et les range. Sac sur l'épaule il s'en va sans un mot, comme à son habitude.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
Un soutien inattendu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messages de soutien
» soutien d'orque
» COMITE DE SOUTIEN A NAFISSATOU DIALLO
» Un courrier inattendu
» Soutien continu de Washington à Haïti, promet Hillary Clinton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: