Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Il faut que je te parle [SHANE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Il faut que je te parle [SHANE] Mar 7 Juin - 6:02


18 ans. J'ai 18 ans depuis trois jours maintenant. C'est tellement étrange. Je suis majeure aux yeux de la loi désormais. Je remplis officiellement toutes les conditions pour être chef de clan. Alors je vais bientôt quitter Xényla. J'ai choisi de le faire quelques jours après Battle School. Cela me permettra de dire en revoir à tout le monde et d'expliquer certaines choses. Principalement à Shane. Car il faut qu'il comprenne qu'il y a une petite chance pour qu'il ne me revoit jamais en vie.

Ma vengeance arrive. Elle n'est pas loin de ma main maintenant. Bientôt, Masayuki sera vengé. Ou alors je serais morte. Tout le monde est persuadé que si la tension est si forte entre les Vangarsenn et les Fujiwara c'est parce qu'ils ont tué Mitsuki, mon dernier frère. Pourtant, pas le moins du monde. Certes, j'ai un ressentiment envers eux avec cette histoire mais je n'ai jamais été très proche de Mitsuki et de toute manière, il n'avait pas l'esprit de clan. Non, si cela va si mal entre nos deux clans c'est plutôt parce qu'ils ont obligé mon père a se plier pour ensuite faire payer sa faute à mon bras droit, ami et amour Masayuki. C'est seulement pour ça que je leur en veux à mort. C'est seulement pour ça que je me suis jurée de tuer Le Chef, ce dirigeant despote qui se prend pour un membre du conseil depuis qu'il y a placé sa femme.

Avec un soupir, je me passe la main dans les cheveux. Cette chambre où j'ai partagé tant de choses, dans moins d'un mois, je la quitte. Quelle étrange sensation. Je sens mon ventre se serrer. Finalement, je n'atteindrais jamais la troisième année. Mais qu'importe. Pour diriger, pas besoin de diplôme.

Je viens d'envoyer un texto à Shane. Pour lui demander de me rejoindre sur le toit. Il fait que je lui parle. Il a besoin de savoir, de connaître mon histoire. Parce que, j'ai beau avoir réussi à ne rien montrer, pas un soir n'est passé sans que je ne pense à Masayuki, pas une semaine n'est passée sans que je me réveille en pleine nuit à cause d'un cauchemar le concernant. Pas un seul. On pourrait croire que je l'ai oublié, ce n'est pas vrai. Même lorsque je suis avec mon grand Passion, son ombre plane au dessus de nous. Il a été bien trop important pour moi pour que je l'oublie en 3 ans. Et même si cela fera bientôt un an que je suis avec Shane, Masayuki reste et restera le premier homme dans ma vie. Alors cette vengeance, je dois la faire. Pour me permettre d'avancer.

La porte s'ouvre au loin. Moi, je reste accoudée à ma rambarde. Il va bientôt me rejoindre, je le sais. Il lui faut faire quelques pas avant de le voir, je suis à l'autre bout du toit. Avec un soupir, je laisse tomber ma tête entre mes bras avant de la relever. Courage Mio.
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 314
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Mar 14 Juin - 14:20


L'anniversaire de Mio, c'était il y a quelques jours. Les Libertés n'avaient pas organisé de fête cette fois. Personne n'avait vraiment le cœur à faire la fête. Je lui avais souhaité bien sûr, mais je n'avais pas eu le courage de lui donner son cadeau. Du coup je l'avais tout le temps dans mon sac avec l'espoir d'oser lui donner. Je sais pas pourquoi je ne lui avais pas donné le jour même... La pauvre avait du croire que j'avais oublié son anniversaire alors que pas du tout... J'étais pas capable d'oublier quelque chose de si important, je l'avais rencontré ce jour là. Déjà 1 an que je la connaissais... Et bientôt 1 an qu'on était en couple. J'avais déjà tout prévu, je ne pouvais rien laisser au hasard, pas pour elle..

J'étais un peu fatigué don aujourd'hui je n'avais pas quitté ma chambre. L'atmosphère au lycée me pesait. Mais bon, tout finira bien par rentrer dans l'ordre. Il y aura toujours une cicatrice, mais il faudra tenter de l'oublier.
J'entendis mon portable sonner et je savais exactement qui s'était. J'avais mis une musique spéciale pour chacun. Et là c'était ''If love was crime'' une musique humaine. Je n'écoutais que ça d'ailleurs. Rares étaient les musiques bermudiennes qui m’intéressaient. Mais donc cette musique c'était pour Mio. Les paroles correspondait à ma vision de notre amour et en même temps c'était une chanson très rythmée, qui me donnait à chaque fois le sourire et l'envie de chanter. Si je traduis grossièrement, ça dit que si l'amour était un crime, nous serions des criminels, que comme les étoiles une nuit d'été, nous pouvons briller pour toujours. J'adorais cette chanson.
Je regardais donc mon portable pour lire le message de Mio. Elle me demandait de la rejoindre sur le toit. Elle ne m'expliquait pas pourquoi, mais la voir ne me posait aucun problème.

Malgré mon état de larve dans ma chambre, j'étais en quelques sortes déjà prêt à la rejoindre. J'avais pris une douche ce matin après m'être levé et j'avais une tenue adaptée à la journée. Je mis donc juste mes chaussures et pris mon sac. J'aurais peut-être le courage de lui donner son cadeau.
Je marchais dans les couloirs d'un pas rapide, plus vite je serais sur le toit, plus vite je verrais Mio. Je souriais, avec tout ce qui s'était passé dernièrement j'avais passé toutes les phases. La phase dépressif, sauf que pleurer ça me va pas. La phase super froide, sauf que ça c'était clairement pas moi. La phase agressif... Sauf que les combats c'est pas pour moi. J'étais donc à nouveau moi. Plus fort peut-être, enfin je le croyais. Ma force à moi c'était mon sourire, ma joie de vivre. Pas des larmes, pas un visage fermé, pas des coups. Non, un sourire. C'est ça ma force et c'est ça dont les gens ont besoin.

Les marches de l’escalier menant au toit n'était plus très nombreuses. Encore quelques unes et je retrouverais Mio. Je les gravis et ouvris la porte. Il y avait un petit vent frais là-haut. C'était agréable. Je refermai la porte et essayai de trouver Mio du regard. Elle n'était pas de ce côté du toit, je fis donc le tour et la vis accoudée à la rambarde. Ses cheveux voletaient légèrement au vent, mais elle avait la tête posée entre ses bras. Mais elle la releva assez vite.
Je m'avançais vers elle, j'avais envie de la prendre dans mes bras, mais de dos s'était impossible. Si je le faisais je risquais d'écraser ses ailes, ce qui n'était absolument dans mes intentions. Donc finalement, arrivé à son niveau, je me mis juste à côté d'elle. Elle semblait avoir le regard perdu dans le vide. Ça avait beau faire 1 an, parfois, j'arrivais encore à être intimidé par sa beauté. Et là c'était le cas. Mais pourtant... Son regard perdu dans le vide comme ça, son silence... D'habitude ce n'était pas comme ça. C'est vrai, qu'en ce moment on se voyait moins qu'avant à cause des tensions entre nos classes et moi ça me touchait vraiment. Elle aussi d'ailleurs et elle faisait tout pour qu'on se voit. Mais là... Je le sentais au fond de moi, elle semblait perturbée par quelque chose.

-Mio ? Ça va ?

Ouai... C'était tout ce que j'avais trouvé à dire. J'avais beaucoup de trucs à dire, mais... Ça pouvait attendre. Je me faisais peut-être que des idées, depuis des jours je psychote pour rien, mais j'avais impression qu'elle était troublée ou quelque chose du genre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Mer 6 Juil - 12:04


Il avance. Il avance et se place à mes côtés. Comme d'habitude. Un an. Un an c'est long mais court en même temps. Dans une vie c'est rien. Dans des années de lycée, ça fait une éternité. Une éternité. Une petite éternité à côté de l'immense que j'ai passé à côté de Masayuki.

- Mio ? Ça va ?

Non ça va pas. Ça va pas mon amour parce que je vais devoir te dire quelque chose qui va te faire pleurer. Qui me fera aussi certainement pleurer. Que je vais te livrer mon plus grand secret. Que tu me haïras peut-être pour ça. Je tourne mon visage vers lui.

- Il faut que je te dise quelque chose. Qui risque de ne pas te plaire.

Dois-je lui dire immédiatement ? Dois-je commencer par la fin ou le début ? Dois-je omettre des choses ou pas ? Je ne sais pas quoi faire. Je ne le sais pas mais d'un autre côté, lui cacher une seule petite chose serait pire que le trahir. Pour cette histoire, je n'ai pas le droit de garder quelque chose pour moi. Cela ne serait pas juste pour lui.

- On s'assoit sur un banc ? Ça sera certainement mieux.

La nouvelle pourrait lui scier les jambes. Je préfère le savoir déjà assis. Je ne veux pas le voir tomber. Une fois posés, je l'observe. Son visage aux traits fins, ses yeux inquiets et remplis d'amour. Cet homme m'a fait craqué en peu de temps alors que je me pensais intouchable à l'amour depuis sa mort. Il a ravivé une flamme de vie et d'espoir dans mon cœur froid. Il m'a rappelé que je n'étais pas morte avec Masayuki. Son sourire est source de vie. Si je reste en vie, je m'accrocherais à lui comme jamais avant. Les autre croient que c'est moi qui le protégé, en vérité c'est lui qui me protège de moi-même.

- Ce que je m'apprête à te révéler, c'est toute ma vie avant Xényla. Ça ne sera facile ni pour toi, ni pour moi. Tu y es préparé ?

Si il me répond non, je ne lui dirais pas maintenant. Mon but n'est pas de le détruire psychologiquement. Je veux qu'il m'aide, qu'il soit l'épaule sur laquelle je me repose lorsque mes obligations seront trop lourdes. Il n'est pas issu d'un clan certes, mais il m'aidera tout de même. Un esprit nouveau ne fera pas de mal. Et puis, je pourrais toujours l'introduire. On a jamais interdit officiellement les mariages hors clans. Les autres Fujiwara n'auront qu'à s'y faire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 314
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Ven 8 Juil - 0:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Elle tourna son doux visage vers moi. Mais il était grave. Marqué par un sentiment, un sentiment profond.

-Il faut que je te dise quelque chose. Qui risque de ne pas te plaire.

Déjà que je ne souriais pas vraiment, j'avais l'impression que je souriais encore moins. Qu'est-ce qui ne pouvait pas me plaire venant d'elle ? Depuis le début tout me plaisait chez elle... Même quand je ne le savais... Quand je ne savais pas que je l'aimais...
Mio semblait réfléchir à quelque chose. Puis elle me dit :

-On s'assoit sur un banc ? Ça sera certainement mieux.

Mais... Plus elle parlait, moins j'avais l'impression qu'elle en disait. J'étais inquiet. Je n'aimais pas ce qu'il se passait. Je n'aimais pas le ton de sa voix. Je n'aimais pas la lueur dans son regard. Je me posais tout un tas de questions. Pourquoi on était ici... Pourquoi parlait-elle si peu... Pourquoi je n'osais pas parler...
Nous allâmes nous asseoir sur un banc tout proche. Je m'étais toujours demandé pourquoi il y avait des bancs sur le toit. Maintenant ils avaient une utilité.

-Ce que je m'apprête à te révéler, c'est toute ma vie avant Xényla. Ça ne sera facile ni pour toi, ni pour moi. Tu y es préparé ?

C'était donc ça... On avait jamais parlé de notre vie avant le lycée. On avait jamais vraiment pris le temps. Ou alors je n'avais jamais eu envie de le faire... Je ne voulais pas qu'elle sache que mon sourire était comme un bouclier pour moi. Je ne voulais pas qu'elle m'aime pour mon histoire... Je voulais qu'elle m'aime pour moi. C'était donc pour ça qu'elle non plus ne m'avait jamais rien dit ? Pour les mêmes raisons que moi ? C'était en tout cas ce que me laissais comprendre ses mots...



Mio...



Je perdis mon regard dans l'horizon. Je ne savais plus quoi répondre. Depuis que j'étais là d'ailleurs... Ce qu'elle s'apprêtait à me dire c'était son passé... Le passé d'une personne c'est sa vie, ses joies, ses peines... Est-ce qu'elle se sentait obligée de le faire ? Certainement... Mais pourquoi ? Mais...
Au fond de moi je n'avais pas envie qu'elle me dise son passé... J'avais le sentiment que si elle le faisait tout allait changer. Une boule commençait à prendre place dans mon ventre. Je ne voulais pas que tout change... J'avais déjà perdu presque un mois à cause de ma déprime... J'avais peur de la perdre et je m'en éloignais. Mio... Mio c'était devenu une partie de moi. On parle souvent de son amour comme sa moitié... Elle était plus que ma moitié, c'était mon tout.
Mais en même temps... Si elle voulait me parler... C'est ce que je devais avoir le courage de l'écouter... Et c'était elle qui me donnait ce courage. Je bougeais ma main et attrapais la sienne.

-Je... Je suis prêt.

Pour confirmer ce que je disais, je tournais mon visage vers le siens, avec un petit sourire. Mais ça ne devait pas la tromper. Elle pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Lun 11 Juil - 20:25


Sur son visage, je vois un peu de sa stupeur, de son inquiétude aussi. À force de me détourner du sujet principal, je l'embrouille encore plus et lui doit paniquer. Je ne veux pas de ça. Alors je pose ma main sur la sienne. Ça va aller mon ange. On est pas obligé d'en parler tout de suite. Certes c'est maintenant que j'ai le courage de le faire mais je le retrouverais bien à un autre moment si tu le désires. S'il te plaît, dis quelque chose. Je l'observe. Cela se voit qu'il est tourmenté, qu'il a peur. Il ne faut pas. Tout ne changera pas. Jamais. Lui dire ça rendra notre amour plus fort. Plus résistant. À force d'être avec lui j'ai appris à le connaitre et ainsi, à tomber encore plus amoureuse. Alors, mon passé l'aidera, lui aussi, à me connaître plus en profondeur, à comprendre certaines de mes réactions.

Nous sommes si différents mais pour. Autant, nous restons complémentaires. Il est là pour me calmer et me dynamiser tandis que je suis là pour renforcer sa confiance et lui apprendre à se battre. Je suis la force physique, il est la puissance mentale. The body and the mind. Personne ne peut nous séparer puisque nous ne sommes qu'un. Et sais qu'il pense la même chose que moi puisqu'il pose sa main sur la mienne. Il ne veut pas entendre, cela se voit, mais il le fait tout de même. Parce que nous sommes un, et pour être un, il faut que chacun connaisse l'autre moitié du nous.

- Je... Je suis prêt.

Et moi je t'en remercie. Je lui adresse un petit sourire et prends une grande inspiration. Autant commencer par le début.

- Comme tu dois peut-être le savoir, dans ma famille, on était 4 enfants. Mes trois grands frères et moi. Les deux premiers ont quitté le clan ou du moins, ont refusé de le diriger. Le troisième, Mitsuki, s'est fait tuer dans une affaire de drogue. Il s'est fait tuer par les Vangarsenn. C'est comme ça que l'animosité entre nos deux clans à commencer. Puis mon père est mort et j'ai pris la tête du clan. Il s'est passé plusieurs années... Et un jour des hommes des Vangarsenn sont venus chez moi et ont tué Masayuki avant de me demander de payer la dette de mon père.

Je soupire et respire un grand coup pour chasser les larmes naissances qui arrivent au coin de mes yeux.

- Notre clan n'est pas très riche et mon père s'était endetté auprès du Chef en essayant de payer celle de mon frère. Dans tous les cas, on a fait payer à un innocent la dette d'un mort. J'ai réussi à obtenir trois ans de sursit et je suis allée à Xényla. Désormais, les trois années sont écoulées. Je vais bientôt aller le voir. Mais je ne le rembourserai pas. Nous en avons à peine les moyens. Non, je me battrais contre lui et je le tuerais. Ou alors ce sera fini.

Finalement, j'essuie mes yeux avant de regarder le vide. C'est plus simple que de le regarder lui.

- Après, je ne fais pas ça seulement par fierté et par refus de m'abaisser face à lui. Je le fais surtout pour venger la mort injuste de Masayuki. C'était un ami d'enfance. Nous avons grandi ensemble et progressé ensemble. Il m'a aidé à tenir l'école de mon père après sa mort. À la fin, nous étions tellement liés que naturellement, nous sommes tombés amoureux... Ça a été mon premier amour... Il a été mes toutes premières fois... Mon tout premier ami, mon tout premier adversaire... Tout... Et il a été décapité sous mes yeux...

Je secoue la tête, toujours en fuyant son regard. Pourquoi je lui raconte ça ? Je veux le faire souffrir ? Qu'est ce que ce tu fais ma pauvre Mio ? Il faut que je le rassure. Je me tourne vers lui et passe ma main sur ma joue.

- Mais tu m'as redonné le sourire, tu m'as redonné espoir en la vie. Évidemment, Masayuki aura toujours une place dans mon cœur, mais toi tu as conquit tellement de choses en moi qu'il m'est normal de t'aimer. Je ne veux pas te perdre. C'est pourquoi je vais me venger et ensuite, je retournerais auprès de mon clan, pour les aider. Mais ne t'inquiète pas. Je ne quitterais pas la capitale. J'attendrais que tu es fini tes études.

Après, je lui montrerais mon chez-moi. Il découvrira à quel point la région de Monvalbume est belle. Et puis, il rencontrera mon clan. Mon gentil clan, ma famille.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 314
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Mer 13 Juil - 13:44


Mio me fit un petit sourire. Il n'était pas vraiment assuré... Je n'aimais pas ça... J'avais peur. Peur comme les dernières semaines. J'avais eu peur de la perdre parce qu'elle était en Liberté. Et maintenant c'était différent.

-Comme tu dois peut-être le savoir, dans ma famille on était 4 enfants. Mes trois grands frères et moi. Les deux premiers ont quitté le clan ou du moins, ont refusé de le diriger. Le troisième, Mitsuki, s'est fait tuer dans une affaire de drogue. Il s'est fait tuer par les Vangarsenn. C'est comme ça que l'animosité entre nos deux clans a commencé. Puis mon père est mort et j'ai pris la tête du clan. Il s'est passé plusieurs années... Et un jour des hommes des Vangarsenn sont venus chez moi et ont tué Masayuki avant de me demander de payer la dette de mon père.

Je voyais des larmes commencer à apparaître aux coins des yeux de Mio. Je n'avais qu'une envie lui dire d'arrêter là. Lui dire qu'elle en avait suffisamment dit. Mais... Je ne pouvais pas... Je sentais au fond de moi qu'elle devait me dire tout ça... Je ne savais pas si en me le disant elle ressortait les fantômes du passé, ou si au contraire, elle les chassait. Elle aussi avait perdu sa famille... Toute sa famille ? Je ne savais pas... Mais c'était bien pire que moi...
Elle soupira. Elle voulait parler, mais en même temps... Cela semblait si difficile...

-Notre clan n'est pas très riche et mon père s'était endetté auprès du Chef en essayant de payer celle de mon frère. Dans tous les cas, on a fait payer à un innocent la dette d'un mort. J'ai réussi à obtenir trois ans de sursit et je suis allée à Xényla. Désormais, les trois années sont écoulées. Je vais bientôt aller le voir. Mais je ne le rembourserais pas. Nous en avons à peine les moyens. Non, je me battrais contre lui et je le tuerais. Ou alors ça sera fini.

Se battre... Le tuer ou... Ces derniers mots mirent un peu de temps à se clarifier dans ma tête. Je n'osais même pas croire ce que j'avais compris. Je ne voulais pas le croire. Je ne voulais...
Alors que des larmes commencèrent aussi à naître à mes yeux, Mio essuya les siennes. Elle avait détourné le regard. Elle regardait en face, sans bouger. Ses yeux étaient sans éclats. Ils brillaient, mais pas pour la même raison que d'habitude. Ils brillaient à cause des larmes qu'elle venait à peine d'essuyer.

-Après, je ne fais pas ça seulement par fierté et par refus m'abaisser face à lui. Je le fais surtout pour venger la mort injuste de Masayuki. C'était mon ami d'enfance. Nous avons grandi ensemble et progressé ensemble. Il m'a aidé à tenir l'école de mon père après sa mort. À la fin, nous étions tellement liés que naturellement, nous sommes tombé amoureux... Ça a été mon premier amour... Il a été mes toutes première fois... Mon tout premier ami, mon tout premier adversaire... Tout... Et il a été décapité sous mes yeux...

Ses dernières phrases... Ses derniers mots... Ils eurent l'effet d'une bombe dans mon esprit. Les larmes qui étaient restées à mes yeux jusqu'alors, glissèrent sur mes joues. Elle coulaient et je ne savais plus si j'avais envie de les retenir. Je...
Ma main, qui ne tenait pas la sienne, vint se placé devant ma bouche. Comme si je n'arrivais pas à le croire ou comme si je réfléchissais... Non... C'était parce que je voulais m'empêcher de pleurer. Mais je n'y arrivais pas. Je n'y arrivais pas, parce que ses mots tournaient dans ma tête. Ils tourbillonnaient...
J'avais baissé la tête, et mes larmes qui coulaient tombèrent, une à une, sur mon pantalon. Preuve de cette tristesse qui m'avait pris... Elle m'avait pris depuis longtemps... Mais elle ne se manifestait que lorsque ça l'arrangeait.
De la douceur sur ma joue. C'est ce qui me fit un peu reprendre mes esprits. Mio avait passé sa main sur ma joue. Elle l'avait passée tout en douceur... Je relevais les yeux vers elle.

-Mais tu m'as redonné le sourire, tu m'as redonné espoir en la vie. Évidemment ; Masayuki aura toujours une place dans mon cœur, mais toi tu as conquit tellement de choses en moi qu'il m'est normal de t'aimer. Je ne veux pas te perdre. C'est pourquoi je vais me venger et ensuite, je retournerais auprès de mon clan, pour les aider. Mais ne t'inquiète pas. Je ne quitterais pas la capitale. J'attendrais que tu es fini tes études.

Ses mots là, au contraire de ceux d'avant qui avaient eu l'effet d'un bombe, avaient l'effet... Mais non... Ils avaient l'effet d'une bombe eux aussi. Mais pas la même bombe. Une bombe d'espoir peut-être... Elle était moins puissante que l'autre... Mais... Elle était là.
Sans réfléchir plus longtemps, je passais mes bras autour de Mio. Sans réfléchir, mais sans toucher ses ailes, je la serrais contre moi. J'avais besoin de la sentir auprès de moi... J'avais besoin... J'avais besoin d'elle.
Je ne voulais plus la lâcher. Je restais silencieux, la tête sur son épaule. Je voulais parler. Je devais parler. Mais je n'y arrivais pas. Je n'arrivais pas à parler parce que je l'avais écoutée. Je n'y arrivais pas parce que j'étais comme ça... Peut-être un brin trop sensible. Peut-être pas aussi fort que Mio... Mais j'étais moi. Et être moi était ce qui... Ce qui me faisait avancer... Ce qui a fait que sans le savoir, j'avais en face de moi la fille sans laquelle je ne pouvais vivre.

Après quelques minutes de silence, pendant lesquelles je m'étais arrêté de pleurer, je finis par la lâcher. Je la lâchais physiquement seulement...
Je tentais quelques mots...

-Je... Mio... Enfin... Merci...

Quatre mots... C'était tout dont j'étais capable. Elle m'avait raconté son passé, ses peines... Toutes ces choses qui font d'elle la fille qu'elle était désormais. Et tout ce que je répondais c'était quatre malheureux mots qui mis bout à bout ne voulaient rien dire... Il fallait que je me ressaisisse vraiment... Mio ne méritait pas que je reste silencieux comme ça, face à tout ce qu'elle m'avait dit. Je devais au moins la rassurer... lui dire que j'allais bien malgré tout ça... Même si je lui mentais un peu... Je devais la rassurer...

-Tu... Enfin je, t'es redonné espoir en la vie... Toi c'est complètement différent... Tu m'as fait découvrir la vie. Avant toi j'étais rien. J'étais qu'un petit Shane... Tu comprends ? On a avancé ensemble pendant toute une année... Cette année fut si courte, mais si puissante. J'ai appris à te connaître... Maintenant encore plus... J'ai appris à t'aimer, et maintenant pour toujours... Mais toi... Tu...

Je ne devais pas pleurer... Je ne devais pas... Je devais rester calme. Je savais tout d'elle, enfin j'en avais l'impression. Mais elle savait rien de moi... Est-ce que après ce qu'elle venait de me dire, lui parler de moi serait égoïste ? Ou au contraire, ce serait ne pas lui parler de moi ? Non... Je savais son histoire... Et c'était son droit de savoir le miens aussi... Je devais arrêter de mentir...

-Toi tu ne sais pas qui je suis... Tu sais pas d'où je viens. Je ne t'ai jamais rien dit... J'aurais sûrement du. Mais maintenant, je suis obligé, je me sens obligé... En connaissant ton passé, je ne peux plus me permettre de te mentir...

Mio avait réussi à parler... Mais est-ce que moi j'allais y arriver ? Bien sûr... Il le fallait. Même si j'étais encore tourmenté par ses mots... Il le fallait, pour elle, pour moi.

-Moi, j'avais une sœur. Je t'ai toujours dit que j'étais fils unique... Mais non... J'avais une sœur. C'était la meilleure sœur de l'univers... Chaque jour elle me regardait avec ses grands yeux bleus et son sourire angélique. Et elle avait cet aura protecteur... Une grande sœur... Mais... Tout ça c'était arrêté à mes 4 ans. En une seconde... Presque rien... J'avais tout perdu... Ma sœur et mes parents... Je les avais tous perdu... Le jour de mon anniversaire qui était censé être la marque de ma vie jusqu'à la fin, était devenu depuis une marque de mort... de tristesse... de...

Les larmes coulaient à nouveau sur mes joues... En voulant me protéger, je n'avais fait que mentir à Mio... Même mon sourire le plus vrai, le plus sincère n'était qu'un mensonge... Parce que ma bonne humeur et ma joie n'était que mon bouclier, ma protection face aux menaces.... Mais quelles menaces... La menace, pour moi, c'était la vie...
Je pris la main de Mio dans les miennes.

-Je suis désolé... Je n'ai fait que te mentir... En un an, tu n'as jamais su la vérité. Tu n'as jamais su que j'avais une sœur, tu n'as jamais su que mes parents étaient, tu n'as jamais su ma véritable date d'anniversaire... Tu n'as jamais su qui j'étais... Je suis... Je suis... Vraiment désolé...

Mon regard ne voulait plus croiser le siens... Je m'en voulais... Je l'aimais et pourtant... J'avais peur... Parce que je l'aimais elle, mais elle... Est-ce qu'elle aimait le Shane souriant ? Ou le vrai Shane...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Jeu 21 Juil - 14:58


La spontanéité de Shane, c'est l'une des choses que j'adore chez lui. Sans un mot, il me prend dans ses bras. Si lui en a besoin, moi également. Alors, je m'accroche à lui et enfouis mon visage dans son cou. Mes larmes coulent, coulent sans s'arrêter. Me purge de la douleur si longtemps enfouie. Son odeur, sa présence. Je suis si bien avec lui que cela me permet d'être moi. Et actuellement, mon véritable moi a besoin d'expulser toutes les larmes de son corps, d'expédier cette souffrance au loin, dans le vent. Ces bras qui me serrent sont ma bouée de sauvetage. Je ne vais pas le lâcher. Pas tout de suite. Lorsque mes épaules ne tressautent plus comme au départ, lorsque je commence à respirer à moitié normalement, Shane se calme également. Puis il s'écarte, il me lâche. Parce qu'il sait que je ne vais pas tomber. Pas tout de suite.

- Je... Mio... Enfin... Merci...

Il n'y a que lui pour me remercier de lui avoir livrer mon histoire. Mais ce merci colle un pansement sur la déchirure de la révélation. Alors je lui souris. Un petit sourire rempli d'amour, comme mon cœur pour lui.

- Tu... Enfin je t'ai redonné espoir en la vie... Toi c'est complètement différent... Tu m'as fait découvrir la vie. Avant toi j'étais rien. J'étais qu'un petit Shane... Tu comprends ? On a avancé ensemble pendant une année... Cette année fut si courte mais si puissante. J'ai appris à te connaître... Maintenant encore plus... J'ai appris à t'aimer, et maintenant pour toujours... Mais toi... Tu...

Je ne cherche pas à comprendre ce qu'il cherche à me dire. Mes yeux sont seulement embués de larmes. Ce qu'il dit me touche tellement. Évidement que cette année a été des plus puissantes. Une relation comme je n'en ai jamais connu avant s'est créée. Une relation des plus magiques. Les mots ne peuvent pas décrire la fusion qui règne entre nous. Pourtant, de prime abord nous semblons si différents, si éloignés. Qui aurait cru que nous finirions ensemble ?

- Toi tu ne sais pas qui je suis... Tu ne sais pas d'où je viens. Je ne t'ai jamais rien dit... J'aurais sûrement dû. Mais maintenant, je suis obligé, je me sens obligé... En connaissant ton passé, je ne peux plus me permettre de te mentir...

Connaissant Shane, je sais qu'il s'en veut de m'avoir caché sa vie. Je le sens. Pourtant, il n'y a rien à se reprocher. En un an, il est normal d'avoir encore des secrets. Parce qu'en un an, on ne délivre pas facilement toute sa confiance. Parce qu'on a encore trop l'habitude de garder pour soi. Je souris, doucement, et me prépare à l'écouter.

- Moi, j'avais une sœur. Je t'ai toujours dit que j'étais fils unique... Mais non... J'avais i,e sœur. C'était la meilleure sœur de l'univers... Chaque jour elle me gardait avec ses grands yeux bleus et son sourire angélique. Et elle avait cette aura protectrice... Une grande sœur... Mais... Tout ça c'était arrêté à mes 4 ans. En une seconde... Presque rien... J'avais tout perdu... Ma sœur et mes parents... Je les avais tous perdu... Le jour de mon anniversaire qui était censé être la marque de la vie jusqu'à la fin, était devenu depuis une marque de mort... de tristesse... de...

Le voir pleurer équivaut à toutes les souffrances du monde. Je sers les dents, sans rien dire et je l'observe. Il n'a pas fini, je le sens. Pourtant, je vois à son visage, à ses larmes que tout son être est chamboulé. Ça fait beaucoup. J'ai également les larmes aux yeux. Oui, Mio la forte, la puissante, est aussi sensible, surtout à l'existence des gens qu'elle aime. Lorsqu'il prend ma main, je le regarde. Son visage n'est pas tourné vers moi. Il fuit, il me fuit. Pourtant, il n'a rien fait de mal.

- Je suis désolé... Je n'ai fait que te mentir... En un an, tu n'as jamais su la vérité. Tu n'as jamais su que j'avais une sœur, tu n'as jamais su que mes parents étaient, tu n'as jamais su ma véritable date d'anniversaire... Tu n'as jamais su qui j'étais... Je suis... Je suis... Vraiment désolé.

Je secoue la tête en souriant. Parfois, mon pauvre amour va bien trop loin et se prend bien trop la tête. Je caresse tendrement sa main avant de poser ma tête sur son épaule. Là, je reste quelques instants silencieuse. Je ne veux pas briser cet instant. Pas besoin de mots pour exprimer des sentiments. Finalement, après un soupir, je me prépare à prendre la parole.

- Tu sais Shane... Je n'ai pas besoin d'une histoire pour comprendre au fond de moi que je t'aime. Je n'ai pas besoin de mots pour tomber amoureuse. Le Shane que je connais est une partie du vrai Shane, celui que tu me laisses apercevoir en est une autre. Cela ne m'empêche en rien de t'aimer. Ça me prouve d'ailleurs le contraire.

Je relève la tête vers lui et oriente de ma main son visage. Là, je le regarde droit dans les yeux avant de poser mes lèvres sur les siennes. Il faut qu'il comprenne que jamais rien ne nous séparera. Encore moins des mots ou un passé. Ce qui compte c'est le présent. Le futur aussi. Au bout de ce qu'il m'a paru une éternité autant qu'une seconde, je m'écarte de lui et passe mes doigts dans ses cheveux pour le recoiffer.

- Tu n'as pas besoin de t'excuser de tout et de rien. Pourquoi t'excuser d'une barrière que tu as posé pour te protéger ? Tu me l'ouvres, c'est plutôt à moi d'être désolée d'y entrer. Mais je ne le suis pas. Parce que nous ne sommes pas en faute. Nous sommes seulement en confiance. Seulement amoureux.

Ses mots, je veux qu'ils atteignent son cœur, qu'ils le réchauffent et le rassurent. Parce qu'il en a besoin et que mes attentions seules ne suffiront pas. Je veux qu'il comprenne que jamais je ne lui reprocherais de se protéger du mal que peut faire la vie. De me révéler des secrets profondément enfouis. Après tout, je reste quand même la fille qui vient de lui dire qu'elle en a aimé un autre et qu'il reste à jamais dans son cœur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 314
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Sam 23 Juil - 13:23


Mon regard fuyait. Chaque mot que j'avais dit résonnait dans ma tête. Mais aussi chaque mot que Mio avait dit. Je les entendais. Ils me troublaient. Je ne savais plus quoi penser ? Je ne savais plus beaucoup de choses sur le moment. Mais... J'étais sûr de l'aimer. J'en étais complètement certain. Et là, rien n'aurait pu m'enlever cette certitude.
Je sentis les doigts de Mio effleurer ma peau. Une caresse lente et agréable. Des frissons parcoururent tout mon bras. Puis sa tête vint se poser sur mon épaule. Nous ne disions plus rien. Seul le bruit de nos respirations se faisait encore entendre. Les autres sons avaient tous disparu. Nous étions là ensemble. Nous étions ensemble partout.

Sans enlever sa tête de mon épaule, j'entendis Mio soupirer. Elle allait parler. Je le savais. Je le sentais. Elle allait peut-être me pardonner. Ou alors... Non... Elle ne pouvait pas m'en vouloir...

-Tu sais Shane... Je n'ai pas besoin d'une histoire pour comprendre au fond de moi que je t'aime. Je n'ai pas besoin de mots pour tomber amoureuse. Le Shane que je connais est une parie du vrai Shane, celui que tu me laisses apercevoir en est une autre. Ce la ne m'empêche en rien de t'aimer. Ça me prouve d'ailleurs le contraire.

Elle... Oui. Elle devait avoir raison. Non. Elle avait raison. C'était certain. Elle m'aimait pour ce que j'étais. Et je l'aimais pour ce qu'elle était. Nous nous aimions. C'était impossible de dire le contraire. C'était...
Je me fis couper dans mes pensées par la main de Mio. Elle l'utilisais pour tourner mon visage vers elle. Je ne devais plus fuir son regard. Je la laissais donc faire et mes yeux s'ancrèrent dans les siens. Mais cela dura seulement quelques secondes, juste après elle vint poser ses lèvres sur les miennes. Un baiser dans un moment pareil. C'est ce dont j'avais besoin... Elle aussi certainement. Nos lèvres collées qui à chaque fois me faisaient un effet particulier. À chaque fois, j'avais l'impression qu'un baiser me rendait plus fort et en même temps... Je me sentais tellement vulnérable. Vulnérable face à Mio. Vulnérable face à notre amour. C'était mon plus grand point faible, mais au fond c'était ma plus grande force.

Le baiser dut prendre fin. C'était inévitable. Mais malgré tout, je le sentais encore. Mes larmes ne coulaient plus, mais mes yeux étaient encore humide. J'étais triste et en même temps vraiment heureux. Je n'avais qu'une envie, c'était de goûter de nouveau au plaisir de son baiser. Mais je n'osais pas. Comme à chaque fois... Il me fallait un courage plus puissant pour ça. Ma timidité n'était qu'avec Mio, dans l'amour. Je l'aimais et pourtant je n'osais pas... Malgré tout...
Mio avait mis fin à notre baiser. Mais le lien entre nous était encore présent. Certainement grâce à ses doigts qu'elle passaient dans mes cheveux. Elle les passait dans mes mèches... Dans mes cheveux noirs qui contrastaient magnifiquement avec ses cheveux blancs. Une certaine harmonie entre nous, même au niveau capillaire.

-Tu n'as pas besoin de t'excuser de tout et de rien. Pourquoi t'excuser d'une barrière que tu as posé pour te protéger ? Tu me l'ouvres, c'est plutôt à moi d'être désolée d'y entrer. Mais je ne le suis pas. Parce que nous ne sommes pas en faute. Nous sommes seulement en confiance. Seulement amoureux.

Ce qu'elle disait... Depuis avant, elle avait complètement raison... Je... Je ne... Non, je n'avais pas besoin de m'excuser. Elle non plus n'avait pas besoin, elle avait raison. Je lui avais ouvert cette barrière, comme elle l'avait fait juste avant. Notre amour, grâce à cette confiance, n'en sera que plus fort. C'était évident... On avait besoin de cette mise à plat. On avait besoin de se parler. Cela faisait trop longtemps. Pendant des jours et des jours, nous ne nous étions presque plus parlé. Et ça c'était ma faute. J'avais eu trop peur de la perdre. J'avais eu peur de tout. J'avais même failli commettre l'irréparable. J'avais... J'avais failli détruire ce couple. Non... Je n'aurais pas pu... Je m'en serais voulu... Toute ma vie...

Une larme coula sur ma joue, je m'empressais de l'essuyer. Je ne devais plus pleurer. Mio ne méritait pas que je pleure pour elle. Elle méritait que je souris pour elle, parce que je la trouve belle. Elle méritait que je ris avec elle, parce que je trouve la vie plus belle avec elle. Elle méritait ça.
Je la regardais droit dans les yeux. Sans savoir quoi rajouter. Je la regardais droit dans les yeux parce que je ne voulais plus jamais quitter son regard. Je voulais que rien ne puisse nous briser. Nous étions seulement amoureux d'après elle. Mais j'avais l'impression que c'était plus que ça. L'amour, avant Mio, je n'y connaissais rien. J'avais tout découvert avec elle. Nous étions en juin. Cela faisait seulement 11 mois que je savais ce qu'était le véritable amour. J'avais appris en voyant ses yeux, son visage ce qu'était qu'aimer une personne. Depuis le premier jour, je l'aimais. C'était la première fois et au fond de moi je n'arrivais pas à me défaire de l'idée que je voulais que Mio soit aussi la dernière... J'y croyais.

Sans cesser de le regarder. Je ne pus m'empêcher de penser à quelque chose... Mio m'avait qu'elle avait eu un copain avant moi. Je le savais... C'était évident. Cela se voyait que je n'étais pas le premier. Et puis, une fille comme elle devait forcément beaucoup plaire. Mais... Elle m'avait dit qu'il aura toujours une place dans son cœur. Je le comprenais mais... En même temps je me sentais mal. Je ne savais pas pourquoi. J'avais besoin de savoir qui, pourquoi... Je...

-Mio ? Je... Non...

Je voulais parler, mais qu'est ce que j'allais dire. Elle m'avait vraiment rassuré. Peut-être devrais-je le faire aussi... Mais en avait-elle besoin ? Je ne savais pas. Ou peut-être que si. Elle en avait besoin. Reprend toi...
Il fallait que je me lance. J'allais lui dire ce que je pensais. Je le devais encore. Mais cette fois, il n'était pas question de passé, mais de futur. Elle en avait parlé. J'allais en remettre une couche.

-Tu... Enfin. Je le comprend tout à fait. Tu m'as parlé de ton premier amour. Tu m'as dit qu'il aura toujours une place dans ton cœur. Je le comprend. Il t'aimait avant moi.... Je ne suis pas là pour prendre sa place... Je ne suis pas assez fort pour ça. Je suis juste là parce que je t'aime. Parce que pour moi, tu es la première. Tu le sais... Avant toi, je n'avais jamais ressenti quelque chose d'aussi fort. Je ne savais même pas que j'avais enfouis au fond de moi une timidité. Il n'y a que pour toi que je suis timide... Notre amour me rend tellement vulnérable et pourtant je sais que tu es là pour me protéger...

Est-ce que ce que je disais avait du sens ? Cela m'importait peu. J'avais besoin de lui parler. Je pourrais parler avec elle tout le reste de ma vie. Juste la regarder dans les yeux et ouvrir mon cœur.
Je me mis à sourire. C'était le meilleur moyen de lui faire comprendre que les nouvelles larmes qui coulaient sur mes joues n'étaient plus des larmes de tristesse. Peut-être encore un peu, mais j'étais heureux. Soulagé aussi. Mais... Oui. C'était elle qui me rendait heureux.

-Si j'ai bien compris... Tu rentres chez toi. Je ne te verrais plus beaucoup pendant les prochaines années... Je devrais être triste. Avoir encore plus peur de te perdre. Mais tu as dit les mots qu'il fallait... Désormais je sais que tu vas m'attendre. Je vais finir le lycée pour nous deux. Je vais devenir plus fort, pour toi. Tu peux compter sur moi... Parce que moi, je vais compter sur toi...

Je soupirais légèrement. J'avais l'impression que toute ma vie se jouait ce soir. J'avais déjà eu cette impression. Le soir de la sortie scolaire il y a un an en premier. Tout avait commencé là-bas. Et puis notre première fois. Ce moment où notre amour nous a permis de fusionner. Plus rien ne pourra nous séparer. J'en étais certain désormais.

-Parce que... Je t'aime. Ma raison d'avancer c'est toi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut que je te parle [SHANE] Mar 2 Aoû - 14:24


Voir une larme couler sur sa joue, cela me sert le cœur. Je sais bien qu'il est profondément touché par ce que je lui dis et qu'il pleure parce qu'il ne peut, de toute manière, pas se retenir. Pourtant, cela me fait comme un heurt en pleine poitrine. Je ne peux m'empêcher de m'en vouloir de lui avoir dit des mots qui le rendent triste, même si il essaie de me le cacher en essuyant ses yeux. Je le connais, je sais quand il va mal. Mais ses yeux me rassurent un peu. Il me fixe et je lis de l'amour, cela me rassure. De toute façon, qui pourrait briser un amour comme le notre ? Il est bien trop fort, bien trop puissant. On s'est trouvé et on ne se perdra pas. Je ne sais pas si je finirai ma vie à ses côtés, j'ai appris sur le bout de mes doigts à quel point elle est imprévisible, mais je peux seulement dire une chose. Le plus de temps que je passerais avec lui me sauvera très certainement d'une folie et d'une décadence certaine. Une bouée, il est ma bouée pour le monde que je gouverne.

- Mio ? Je... Non..

Je le regarde avec un air doux et compréhensif. Que veut-il me dire ? Certainement quelque chose d'important. Alors, je souris et attends qu'il se livre.

-Tu... Enfin. Je le comprend tout à fait. Tu m'as parlé de ton premier amour. Tu m'as dit qu'il aura toujours une place dans ton cœur. Je le comprends. Il t'aimait avant moi.... Je ne suis pas là pour prendre sa place... Je ne suis pas assez fort pour ça. Je suis juste là parce que je t'aime. Parce que pour moi, tu es la première. Tu le sais... Avant toi, je n'avais jamais ressenti quelque chose d'aussi fort. Je ne savais même pas que j'avais enfouis au fond de moi une timidité. Il n'y a que pour toi que je suis timide... Notre amour me rend tellement vulnérable et pourtant je sais que tu es là pour me protéger...

Ces mots sont si adorables, évidement que je suis la première pour lui et cela me flatte grandement. Après, savoir que lui croit seulement qu'il est protégé, cela me contrarie. Ne sait-il pas à quel point il est important pour moi ? À quel point il me soutient avec ses sourires et ses câlins ? Qui a dit que l'amour n'était pas aux solution aux problèmes ?

- Si j'ai bien compris... Tu rentres chez toi. Je ne te verrais plus beaucoup pendant les prochaines années... Je devrais être triste. Avoir encore plus peur de te perdre. Mais tu as dit les mots qu'il fallait... Désormais je sais que tu vas m'attendre. Je vais finir le lycée pour nous deux. Je vais devenir plus fort, pour toi. Tu peux compter sur moi... Parce que moi, je vais compter sur toi...

Il est vraiment trop craquant quand il fait ses discours remplis d'amour. Je ne m'en lasse pas de ses déclarations enflammées car elles me réconfortent et me rappèlent que même si tous pleins de choses m'assaillent, quelque part, j'ai un homme qui m'aime.

- Parce que... Je t'aime. Ma raison d'avancer c'est toi.

Avec un sourire, je passe une dernière fois ma main dans ses cheveux avant de me lever. Là, je me place devant lui et lui embrasse le front.

- Moi aussi je t'aime, mon cœur. Et tu es également ma raison d'avancer.

On se soutient mutuellement alors comment voulez-vous nous séparer ? Je sais qu'il m'attendra comme moi, je le ferai. Alors, je dois seulement le rassurer encore. Sans lui demander son avis, je le rire pour qu'il quitte le banc, je veux lever la tête pour observer son beau visage, je veux voir à quel point il est grand et rassurant.

- Tu sais, je vais rester à Daunae tout le temps de ta scolarité. Je ne rentrerai en Monvalbume que lorsque toi, tu auras fini ta scolarité. Elle ne prendra pas trop de temps je pense. Seulement une année ou deux.

Je compte principalement sur la curiosité de Shane et sa soif d'apprendre. Il réussira tous ses examens sans aucun souci. Après tout, c'est quand même lui qui m'a aidé pour mes leçons d'histoire humaine et langues humaines, la philo également. Et ses résultats sont impressionnants. Jamais je n'ai eu sa moyenne. Personnellement, si je n'avais pas eu le sport, mes examens, j'aurai eu des difficultés.

Toujours souriante, je l'entraîne vers la porte du toit. Je commence à avoir un peu froid, et puis, j'ai envie de manger avec lui ce soir donc je l'emmène avec moi. Dans les escaliers, je m'arrête et me tourne vers lui. Je pense qu'il se pose de nombreuses questions sur qui était Masayuki et je ne pense pas être à même de lui expliquer qui il était pour moi. Ce serait trop douloureux pour nous deux.

- Si tu veux savoir qui était Masayuki, je te conseille d'aller interroger certains membres de mon clan comme mes gardes du corps, Takao et Takumi. Ils sauront t'en parler avec un œil plus neutre et plus juste.

Sur ces mots, je reprends ma descente, en silence. Après autant d'aveux, le silence n'est que le bienvenu. De toute manière, nous pourrons parler à table.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je parle en royalblue[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plus Badass 2016 ▲ RP de 2016
avatar
IV ▲ Chef de Clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 314
Revenir en haut Aller en bas
Il faut que je te parle [SHANE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut que je te parle ! Ft Ulrich
» Il faut que l'on parle ! [Gaël]
» ROXARYS ❖ Rox, assis toi faut que je te parle (8)
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: