Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Combat Grade II personnel [MARIA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Combat Grade II personnel [MARIA] Dim 5 Juin - 19:47


Rester debout pendant que le Principal fait son discours, c'est fatiguant. Je viens d'en faire les frais. Sans un mot, je repars dans les vestiaires pour attendre que les différents combats passent. À mon avis, vu comment c'est parti, je suis bonne pour passer en dernière. Je soupire et lisse la queue de cheval que j'ai faite pour ne pas me gêner avec ses cheveux si longs. Tadi participe à ce combat. Il est dans les Grade IV. À la dernière Battle School il est arrivé premier. Peut-être que cela fera pareil aujourd'hui. Le problème c'est que nous sommes obligés de nous battre en une journée. Aucun moyen de se reposer. En plus, le médecin scolaire participe à l'événement. Heureusement que Pandore est là avec Elias que l'on a dépêché exprès. Je soupire une nouvelle fois et m'éloigne un peu plus de l'arène. Je n'ai pas envie de voir les combats qui vont se dérouler. Je préfère attendre tranquillement des vestiaires, assise sur un banc, attendant que les hauts-parleurs de la salle appellent mon nom.

Cela met du temps. Sept combats sont passés. Ça a bien du durer une heure leur truc. Ce qui veut dire que derrière, ce sera longtemps aussi. Enfin bref, on vient d'appeler mon nom. Je me lève et passe la porte. J'ai juste le temps d'entendre le nom de mon adversaire. Dorofey. Ça ne pouvait pas mieux tomber. Je vais pouvoir le réduire en miettes devant tout le monde et obtenir de lui silence et soumission. Quel bonheur. C'est donc avec un sourire aux lèvres que je pose ma basket blanche et orange sur le sable à peu près propre à part des tâches de sang et de sueur un peu partout. Hum, charmant. J'avance jusqu'au milieu et esquisse un rictus moqueur à cet homme si odieux. Je me suis habillée en conséquence avec un leggings noir et un débardeur moulant orange. Qui sait ? Peut-être que la vue d'un cœur de femme -contrairement à sa cousine- le déconcentrera encore plus.

Particulièrement fausse, je lui tends la main.

- J'espère que ce sera un beau combat Dorofey.

Et que je pourrais réduire ta petite face de rapace.  
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mar 7 Juin - 23:19


Il y avait de fortes probabilités que peu de gens se soient attendus à voir Maria Dorofey Leowdaeg participer à la seconde édition de la Battle School. Il savait se battre sans aimer particulièrement cela, son pouvoir n'était pas particulièrement offensif ; en soi, les raisons de sa présence demeuraient mystérieuses. Mais le fait est qu'il se trouvait là, comme les autres, à faire semblant d'écouter le discours du Principal. Il observait tout le monde en attendant que ça passe, et une fois que l'autorisation leur fut donné, se dirigea vers les vestiaires où ils devraient attendre leur tour.
Il avait donc repéré ses potentiels adversaires, et à vrai dire, ne savait pas trop s'il devait s'en réjouir ou non. Miranda, Astrid, et Abigail. Se battre contre sa cousine ne le dérangeait pas, il savait que ce serait de bonne guerre et qu'aucune rancune ne subsisterait de cet affrontement, mais la perspective de se prendre un jet d'acide dans le visage un peu plus. Sans pouvoir trop se l'expliquer, il ne parvenait pas à se convaincre que Miranda se gênerait parce qu'ils partageaient le même sang. Abigail ? C'était probablement l'adversaire qui l'arrangerait le plus. Elle ne l'aimait pas, lui pas vraiment non plus, et vu la petite teigne que c'était, il était sûr qu'elle frappait fort, ce qui ne serait peut-être pas pour lui déplaire - avantage au combat : la douleur importunait moins le psychiatre que la plupart des gens, les marques sur son corps en témoignaient. Restait Astrid, qui était un cas spécial : si Maria aurait bien voulu lui lever la main dessus, ç'aurait été dans des conditions plus intimes, s'il était possible de s'exprimer ainsi. Quoique, se retrouver face à elle et la battre aurait constitué une bonne excuse pour la raccompagner chez elle, ou lui demander son adresse pour lui envoyer un petit quelque chose en dédommagement. En tous cas, savoir où elle habitait. Hmh, il y avait là sujet à réflexion.

Maria ne prit pas la peine de se mettre plus à l'aise, si ce n'est qu'il prit le temps de réunir ses cheveux en un chignon élaboré à base de tresses et d'enfiler des chaussures avec six centimètres de talons en moins. Cape sur le dos, chemise et pantalon, il était très bien comme cela. Bien entendu, le masque répondait toujours à l'appel. Ensuite, pour passer le temps, il s'installa nonchalamment sur un banc du vestiaire, allongé sur le dos, occupé à réfléchir.
Le temps passa, extrêmement lent. Il ne stressait pas le moins du monde, il était simplement pressé de suivre le déroulement des événements. Mais son tour vint, et alors, il se dirigea vers la scène avec un peu de précipitation.

La silhouette en face de lui. C'était Abigail. Il sourit ; prépare-toi maria, ça va être drôle. Il y avait de fortes chances qu'elle l'envoie au tapis, mais tant pis. Il se réjouissait tout de même de ce duel - bien qu'une petite voix lui susurrait, au fond de lui, qu'il aurait préféré se retrouver face à une certaine autre personne.

- J'espère que ce sera un beau combat Dorofey.

Beau combat ? Ah, ça. Beau, peut-être, mais pas très loyal. Il prolongea le contact deux secondes supplémentaires, sa main emprisonnée dans  la sienne, et activa son pouvoir. Il eut un instant d'absence, durant lequel toute la vie d'Abigail lui passa devant les yeux. Etourdi par cette sensation nouvelle, car il ne maîtrisait pas encore cette part-là de son pouvoir - ce devait être la troisième fois qu'il l'utilisait - il chancela un peu, saisi d'une légère nausée. Des tas de choses se mélangeait dans sa tête, d'abord floues, puis elles se clarifièrent. Il se surprit à avoir du mal à différencier ce qui appartenait à O'Neil et ce qui était sien. Quelle drôle de sensation, que de mêler leur deux mémoires. C'était... stimulant. Et extrêmement troublant. Il cligna des yeux, et resserra sa prise sur la main de la jeune femme tout en finissant de rassembler ses esprits. Elle pouvait bien commencer : lui, il avait du ménage intérieur à faire. Elle allait voir si elle ne voulait pas déclarer forfait, quand il lui suggérerait de divulguer ses plus noirs secrets. Il l'aurait, l'adresse de sa bibliothécaire, ça oui : et si pour cela il fallait coucher Abigail, il ferait en sorte de s'y prendre comme il le devait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maria te retourne le cerveau en Blueviolet
avatar
I ▲ Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 133
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mar 14 Juin - 20:25


Cet idiot me tient la main bien plus longtemps qu'il ne le devrait. Avec une moue dégoutée, je m'écarte de quelques pas. Qu'il ne m'approche pas trop, je ne voudrais pas me salir. Vraiment, lorsque je le vois, je ne peux m'empêcher de le trouver laid. Pas physiquement car, à vrai dire, il est plutôt bel homme, non, mais lorsque je sais ce qu'il y a dans son cerveau, cela me dégoute. Littéralement. Avec un soupir, je passe une main dans mes cheveux.

- T'es au courant que tu vas perdre pas vrai ? Tu ne fais pas le poids face à la gravité.

Petit sourire en coin, je me prépare à lui en faire voir de toutes les couleurs. Sans un mot, je me recule encore d'un pas. Ce que je vais faire pourrait se révéler salissant au bout d'un moment. D'un claquement de doigts, sa gravité se réduit suffisamment pour le soulever dans les airs avant que je lui fais retrouver une gravité bien plus forte qu'habituellement. Mange-toi ça vilain homme.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mar 14 Juin - 20:25

Le membre 'Abigail C. O'Neill' a effectué l'action suivante : Le hasard du combat


'Départage 2ème Grade' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mer 15 Juin - 22:16


Pour avoir été violent, ce choc avait été violent. Déjà étourdi par la masse d'informations qui avaient pénétré son esprit d'un bloc, il crut défaillir. Un violent mal de tête s'était niché à l'arrière de son crâne. À quatre pattes, il resta un instant immobile, prenant de profondes inspirations. Il eut été dommage de s'arrêter là, et bien sûr, il allait commencer l'offensive. Malheureusement, son adversaire avait un pouvoir qui pouvait faire plutôt très mal, et bien qu'il s'y fut préparé, ses os rechignaient à se voir de nouveau écrasés contre le sol de l'arène. Même pour un sadomasochiste, ce n'était pas du meilleur effet. Mais aucune colère ne l'animait alors : il savait qu'elle allait regretter, parce que par exemple, il ne se rappelait pas d'avoir lui-même entretenu une relation interdite avec un élève, pas plus que de s'être fait enlever son fils. Ça, ça appartenait à cette chère Abigail, et il avait, rien que là, deux armes destructrices : la peur et la tristesse.
Maria se releva, souriant, une main sur son chignon pour vérifier si celui-ci était toujours en place. Il poussa un léger soupir.

- Moi, si je fais le poids ? Tu as raison, peut-être pas. Je devrais déclarer forfait, non ?

Il fit mine de s'étirer. Son attitude toute entière transpirait la moquerie, il pouvait sentir l'irritation de la jeune femme comme si elle était sienne - enfin, elle était bel et bien sienne, grâce à son pouvoir, en fait. Avant qu'elle n'esquisse le moindre geste, il poursuivit.

- Ah, je ne te conseille pas de tenter de m'écraser une nouvelle fois contre le sol. Des problèmes avec l'alcool ? Je pourrais t'aider si tu es gentille.


Son sourire s'élargit.

- D'ailleurs, comment va Tadi ?

Et voilà, sa petite bombe était lancée. Maria n'allait pas lever le petit doigt pour forcer Abigail à poser les épaules au sol : elle le ferait parce qu'il le lui demanderait, il venait de le décider.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maria te retourne le cerveau en Blueviolet
avatar
I ▲ Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 133
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Ven 17 Juin - 15:32


Bingo. Il vient de bien souffrir. Le voir à 4 pattes devant moi en est pratiquement jouissif. Cet être si dégoutant, je le domine, je le tiens en mon pouvoir. J'hésite à en remettre un coup avant de me dire que ce serait pas plus mal de le faire souffrir le plus longtemps possible. Alors je le laisse se relever, avec un petit sourire.

- Moi, si je fais le poids ? Tu as raison, peut-être pas. Je devrais déclarer forfait, non ?

Je hoche la tête même si ce ne serait pas drôle. D'un coté, j'ai envie de l'écraser, d'un autre coté, je ne compte pas perdre mon temps avec lui. Tandis qu'il s'étire, je croise les bras en le toisant du regard. Que fait-il alors ? Il abandonne ?

- Ah, je ne te conseille pas de tenter de m'écraser une nouvelle fois contre le sol. Des problèmes avec l'alcool ? Je pourrais t'aider si tu es gentille.

Oh. Comment il sait ça lui ? Mon sourire s'efface et je m'apprête à ouvrir la bouche pour lui dire de se taire quand...

- D'ailleurs, comment va Tadi ?

Là c'est trop. Je brise en deux pas l'espace qui nous sépare et l'attrape par le col.

- Que viens-tu de dire ? Tu veux mourir ?


S'en est trop. Mon poing fuse et va se loger dans sa joue. Je ne sais même pas ce qui me retient de lui arracher son masque. Mes yeux lancent des éclairs. Je vais vraiment le tuer. Pourquoi parle-t'il de Tadi ? Comment le sait-il ? Et pour l'alcool ? Enfin non, ce qui est le plus important c'est Tadi. Personne ne doit savoir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mer 22 Juin - 17:23


Une sourde douleur se répandit dans sa mâchoire quand le poing de son adversaire vint à sa rencontre. Maria en eut le vertige. Elle avait de la poigne, Mlle O'Neill, il l'avait toujours su. Sur ce point, ils auraient pu s'entendre, mais pas dans ces circonstances. Pour ajouter à sa satisfaction présente, elle réagissait très bien, et il avait, apparemment, touché les points sensibles. Il se racla la gorge.

- Hum, hum. Pas maintenant, c'est vrai. Mais si tu prévois de me mettre à mort un peu trop tôt - par exemple aujourd'hui - je ne trépasserai pas sans te faire comprendre que tu aurais mieux fait de t'abstenir.

Son sourire réapparut. Elle comprenait très bien ce qu'il entendait par là.

- Je sais des choses, ajouta-t-il d'une voix basse, se délectant de chaque mot, des tas de choses sur toi, Abigail. Je n'ai pas intérêt à parler trop fort, ou à parler tout court. Tu sais ce qui me ferait hausser la voix, par exemple, là, maintenant ?

Il marqua une pause, les yeux dans les siens. Une tension intense s'était établie entre eux.

- Perdre ce combat.

Et il ne la quitta pas des yeux, attendant de voir sa réaction. Au passage, il utilisa son pouvoir pour alourdir l'ambiance - qui sait, peut-être que cela la pousserait à céder à sa demande. Il était on ne peut plus heureux d'être tombé sur elle : cet affrontement se déroulait à merveille ! Et il gagnerait en beauté, si elle se montrait bien docile. Sinon, il n'aurait pas de remords à le lui faire regretter. Dompter la sauvage Abigail o'Neill ? Cette perspective illuminait presque autant sa journée que celle de se retrouver en face à face avec sa bibliothécaire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maria te retourne le cerveau en Blueviolet
avatar
I ▲ Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 133
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Mer 22 Juin - 20:51


Ses mots. Ses mots me touchent. Me font mal. Ses menaces ne sont pas un jeu. Si je veux garder ma vie, il faut que je perde ce combat. Que je perde fierté et puissance pour conserver ma petite vie que j'essaie difficilement de rendre parfaite. Cela m'en fait serrer les dents. Mes yeux sont sur le point d'échapper des larmes. Dororey. Connard. Va mourir. Je tombe à genoux sans un mot. Sans rien échapper. Seul un regard vide. Je m'apprête à poser mes épaules sur le sol avant de me rappeler que je ne tomberais pas seule. En peu de temps la gravité de mon adversaire est tellement forte qu'il est obligé de poser ses genoux lui aussi. Comme moi. Nos visages sont en face. Je grimace et me retiens de lui cracher dessus.

- Si je dois tomber, je t'entrainerai dans ma chute. Je perdrais, mais tu toucheras le sol aussi. Je te ferais savoir ce qu'est d'être vaincu par une femme bien plus forte que toi.

Je l'attrape par les épaules et l'entraine avec moi dans ma chute. Bien évidemment, je touche le sol en première. Mais lui aussi. Avec un petit sourire je regarde le ciel et laisse une larme coulée. Il faut que j'aille me reposer. Et emmètre l'éventualité d'utiliser Ambroise comme arme contre Dorofey.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Sam 25 Juin - 23:03

Quand elle activa son pouvoir, Maria se laissa faire, sa joie en rien entachée - malgré le choc qui opposa ses genoux au sol. Lui faire toucher le sol aussi ? Bah, si cela pouvait lui faire se sentir moins misérable. Il ne se sentait pas d'humeur difficile : la vaincre sans avoir eu à bouger le petit doigt était bien assez gratifiant. Jubiler est un mot faible pour décrire ce qu'il ressentait en cet instant précis. Elle allait se courber devant lui, se coucher et on le déclarerait, lui, Maria Dorofey Leowdaeg, vainqueur de cette première manche. Reste à avouer, il eut préféré quelque chose de plus burlesque : la pousser du bout de son petit doigt pour la faire tomber, ou quelque chose du genre.

Etaient-ce des larmes qu'il voyait briller au coin des yeux de cette charmante dame ? Waouh, voici ses attentes surpassées. Il ne se souvenait pas la dernière fois qu'il avait ressenti chose pareille - apparemment, O'Neill non plus. Il se demandait combien de temps sa mémoire resterait mêlée à la sienne, et se promit de l'explorer comme il se devait. Au pire, cela l'occuperait au moins jusqu'au prochain combat.
Finalement, Abigail lui fit aussi toucher le sol. Maria se releva et s'épousseta d'un geste désinvolte, avant de se tourner vers elle, toujours assise.

- Eh bien ma chère Abi, je saurai te remercier d'avoir accédé à ma requête ! Vois le bon côté des choses : tu auras le reste de ta journée de libre. S'il y a besoin, tu sais qui gère la cellule psychologique !

Peut-être que le clin d'oeil qu'il lui avait adressé ne s'était pas vu à travers le masque, mais il n'attendit pas de le savoir avant de se diriger vers la sortie, tout gonflé d'orgueil et de satisfaction.
Humiliation publique : fait. À la prochaine, Abigail !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maria te retourne le cerveau en Blueviolet
avatar
I ▲ Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 133
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat Grade II personnel [MARIA] Sam 2 Juil - 20:51


L'homme était un peu déçu de ce qu'il venait de voir. C'était parti pour être un super combat et tout avait été réduit à néant. Cependant le spectacle n'avait pas été gâché pour autant. Non, grâce à ce Dorofey/Maria, il avait pu voir l'humiliation de celle qui le bloquait toujours dans ses plans : Abigail Caitlinn O'Neill. Avec un petit sourire, il applaudit à tous rompre. Cet homme, il le voulait dans ses rangs. Le Principal nota dans un coin de son esprit qu'il lui faudrait enquêter sur lui par le biais de Pandore. Après coup, il le ferait arriver à un pouvoir hors norme. Maria Dorofey Leowdaeg venait de devenir le potentiel successeur du membre du conseil le plus ambigü.

- Je vous laisse rejoindre votre vestiaire car vous aurez bientôt à combattre.

Toujours son petit sourire aux lèvres, il retourna s'assoir et savoura son cocktail exotique.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
Combat Grade II personnel [MARIA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Le Château de Combat
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: