Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Lun 23 Mai - 15:41


Assis devant son ordinateur, Mikhaïl lança un regard en direction de l'horloge qui ornait le mur de son bureau. 12h43, il avait pris un peu de retard dans sa paperasse aujourd'hui. Il soupira légèrement : parler directement avec les élèves et leur parents était mille fois plus amusant que de répertorier les absences des cancres du lycée, mais c'était tout de même une partie intégrante de son travail à laquelle il n'échapperait pas, même s'il mettait beaucoup de temps à s'occuper de cela. Le grand homme s'étira sur sa chaise de bureau, manquant de peu de faire tomber son chapeau de sa tête. Un gargouillis sonore se fit alors entendre dans la pièce, lui offrant une excuse parfaite pour prendre une pause repas bien méritée : c'est vrai ça, on ne peut pas travailler le ventre vide, alors il finirait de s'occuper de ça après avoir rempli sa panse !
Se levant énergiquement de sa chaise, Mikhaïl remit sa veste de costume et sa petite cape rose, attrapant également au passage un petit panneau qu'il accrocha à la porte en sortant de son bureau pour indiquer aux élèves qu'il reviendrait plus tard. On venait rarement le voir pendant la pause déjeuner, mais il mettait un point d'honneur à ne jamais quitter son poste sans laisser d'indications aux personnes qui pourraient potentiellement le chercher. Une fois la note accrochée sur la porte, le CPE prit la direction de la cafétéria, saluant d'un mouvement de chapeau les rares personnes qu'il croisait sur son chemin.

Une fois arrivé à la cafétéria, le grand homme empoigna un plateau repas pour se placer dans la courte file d'attente du self, laissant traîner ses yeux et ses oreilles dans la grande pièce à la recherche d'une connaissance avec qui il pourrait passer sa pause. Il n'y avait que très peu de monde dans la salle : à quelques tables de lui, il pouvait voir l'un des professeurs du lycée - un jeune homme aux cheveux verts et au regard mauvais. Il ne connaissait pas vraiment ce collègue, mais quelque chose lui disait que s'asseoir à sa table serait une très mauvaise idée... De toute façon, il faisait si beau que manger à l'intérieur serait bien dommage, il décida donc qu'il irait dehors aujourd'hui, pour profiter du soleil radieux et de ses rayons apaisants : il était resté enfermé toute la matinée, alors un peu d'air frais lui ferait le plus grand bien !
Lorsque son tour pour se servir arriva, Mikhaïl adressa un grand sourire à la cuisinière ainsi qu'aux autres membres du personnel de la cafétéria : ils étaient tous vraiment gentils et avaient été particulièrement compréhensifs lorsqu'il leur avait expliqué son régime alimentaire spécifique. La jeune femme face à lui lui rendit son sourire, avant d'aller chercher son plat qu'elle sortit d'une sorte de grosse boîte isotherme derrière elle. Elle revint rapidement avec une assiette sur laquelle trônaient deux morceaux de viande sanguinolents, ainsi que quelques poissons crus non vidés. Mikhaïl prit ensuite une petite salade pour sa tortue, un morceau de pain, ainsi qu'un éclair au chocolat et deux parts de tarte à la fraise qu'il ajouta à son plateau avant de se diriger vers la salle extérieure de la cafétéria.

Une fois dehors, il put constater qu'il n'y avait pas vraiment foule là non plus. Beaucoup de gens avaient mangé bien plus tôt et la plupart des personnes restantes semblaient sur le point de finir, à l'exception d'une jeune femme qu'il pouvait apercevoir, assise seule et plutôt loin de la porte où il se tenait. Comme elle n'avait pas l'air d'être sur le point de s'en aller, il décida d'aller rejoindre cette personne : elle était seule, lui aussi, alors autant être seuls à deux, c'était plus convivial !
Mikhaïl traversa donc la distance qui les séparait et s'approcha de la table, la contournant pour se placer face à sa nouvelle rencontre de la journée. Maintenant qu'il était plus proche d'elle, il lui semblait vaguement la reconnaître : il était sûr de l'avoir déjà croisé dans les couloirs avec une blouse sur le dos - un si joli visage, ça ne s'oubliait pas si facilement -, elle devait donc faire partie du personnel médical du lycée. Il posa son plateau sur la table, avant d'adresser un sourire à la jeune femme qui lui faisait face.

- Bonjour ! Ça te dérange si je m'installe pour manger avec toi ? J'ai vu que tu mangeais toute seule, alors... Je me suis dit qu'on pourrait se tenir compagnie ? Si tu veux pas, c'est pas grave, j'irai autre part !

Même s'il avait son petit Ragnar pour lui tenir compagnie au cas où la jeune femme refuserait sa demande, il espérait tout de même qu'elle accepte de déjeuner avec lui : pour le moment, il n'avait essuyé que de cuisants échecs auprès de ses autres collègues, ceux-ci n'appréciant pas particulièrement ses habitudes alimentaires. Et puis il trouvait toujours ça triste de voir des gens rester seuls dans leur coin, sans sourire : lui au moins avait la chance de toujours avoir un compagnon avec lui, alors il espérait que sa présence à la table de sa collègue lui apporterait un peu de compagnie et de joie en cette belle fin de matinée !
Avant qu'elle ne puisse vraiment lui dire quoi que ce soit, Mikhaïl enchaîna, se rendant compte qu'il n'avait même pas pris la peine de lui dire son nom alors qu'ils se rencontraient pour la première fois.

- Oh, j'allais oublier les bonnes manières ! Je ne crois pas qu'on se soit déjà présentés : Mikhaïl Melorovitch Malenkov, CPE, enchanté. Mais tu peux m'appeler Misha !

Tout en se présentant, il souleva poliment son haut-de-forme, laissant entrapercevoir sa petite tortue qui dormait paisiblement sur le haut de sa tête, avant de le remettre en place. Il planta ensuite son regard doré dans celui de sa collègue, ses mains dans le dos, se baissant en avant pour se mettre plus ou moins à la même hauteur qu'elle. Il attendait avec impatience son approbation pour qu'il puisse se joindre à sa table et faire connaissance.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

Fiche - Journal

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Ven 27 Mai - 6:01


3 heure du matin. Pandore regarde son réveil d'un œil vide. Plus de réserve de prozac. Monsieur ne lui en a toujours pas ramené. En plus, elle peut pas aller en commander en pharmacie vu qu'elle a pas d'ordonnance. Qui croirait que cet antidépresseur lui sert de somnifère ? Alors, l'infirmière se retrouve seule sur son lit, à ne pas réussir à fermer l'oeil. Puisque c'est ainsi, elle décide de se rendre au lycée. Dans la réserve de médicaments, il devrait bien en avoir une dose. Elle prend une douche avec des gestes lents et mal coordonnés. C'est toujours la même chose quand elle sort brusquement du sommeil. Elle n'arrive à rien faire dans la rapidité. Alors elle est longue. Très longue. Deux heures plus tard, la voilà dans la rue, à marcher lentement vers le lycée. Cela pourrait être dangereux de traverser à pied, la nuit, le pire quartier de la capitale. Mais Pandore n'a pas peur. Elle est trop endormie pour ça. Non, en vérité, le quartier la connait. Après tout, la jeune femme a passé quelques années de sa vie à trainer les rues, alors les gens du quartier la connaissent un peu. Surtout maintenant en fait, c'est la protégée de Mr Le Principal, membre du conseil de l'île, c'est pas la femme à aborder avec des idées douteuses.

Au lycée, elle entre sans problème. Il est déjà 6h30 du matin, la vie commence tout juste. Elle est encore dans les premières à arriver. C'est toujours comme ça, sauf quand elle dort suffisamment et alors, elle est en retard dans ces moments-là. Enfin, qu'importe. L'infirmière est seule dans son lieu de travail et, sans aucun scrupule, prend un comprimé d'antidépresseur. Puis deux autres. Avec ça, elle dormira bien deux heure de plus. Elle s'allonge sur un lit et c'est parti ! Kristal ne lui en voudra pas. Elle commence à avoir l'habitude.

Assise devant son assiette, Pandore mange lentement. La fourchette à la bouche, mâcher longuement, avaler doucement, recommencer. Elle suit son rituel qui fait qu'elle mange depuis presque une heure. Une entrée et la moitié de son plat principal. Décidément, elle ne finira jamais son plateau. Celui-ci est composé d'aliments communs. Des petits pois et un steak dans l'assiette, un reste de crudités dans un ramequin et une tarte à la fraise dans une petite coupelle. En bref, rien qui indique le régime si particulier de cette femme. Pourtant, lorsqu'elle mange cette viande, elle dort très bien la nuit et se trouve légèrement plus énergique qu'habituellement. Légèrement.

Un plateau entre dans son champ de vision et, lentement, elle relève la tête, délaissant son morceau de viande sur sa fourchette. Le propriétaire de l'objet est un homme pratiquement vêtu de rose. Cela agresse les yeux mais heureusement, ses lunettes la protège un peu.

- Bonjour ! Ça te dérange si je m'installe pour manger avec toi ? J'ai vu que tu mangeais toute seule, alors... Je me suis dit qu'on pourrait se tenir compagnie ? Si tu veux pas, c'est pas grave, j'irai autre part !

D'un hochement de tête, Pandore l'invite à s'asseoir mais il ne semble pas s'en apercevoir et continue à parler.

- Oh... j'allais oublier les bonnes manières ! Je ne crois pas qu'on se soit déjà présentés : Mikhail Melorovitch Malenkov, CPR, enchanté. Mais tu peux m'appeler Misha.

La jeune femme le regarde. Mikhail. Ce doit être le nouveau dont Monsieur lui a parlé. Si elle rapporte des informations sur lui, elle aura peut-être ses antidépresseurs. Alors il lui faut en obtenir. Oh, il a une tortue. Sur sa tête. Sous son chapeau. L'infirmière sort donc son block-note et répertorie les informations qu'elle a déjà. Mikhail Melorovich Malenkov. CPE. Tortue sur la tête. Sous le chapeau haut de forme. Puis, avec sa main, elle l'invite à s'asseoir. Pourvu qu'il ait des informations. Elle se présente en langue des signes et lui explique pourquoi elle note dans son carnet avant de se souvenir que peu de personnes connaissent cette langue. La jeune femme le regarde dans les yeux.

- Pandore Bellone Keyphalos. Infirmière. Muette. Oublie beaucoup. Note dans carnet. Meilleur souvenir. Enchantée.

Son pouvoir n'est pas très développé. Elle a toujours appris à signer alors elle utilise peu son pouvoir. Résultat, elle ne peut pas faire de phrases et cela complique parfois les discussions. Mais d'un autre côté ce n'est pas si grave. Après tout, elle a peu de conversations avec autrui.
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Dim 5 Juin - 14:31


Alors qu'il venait de se présenter, le visage penché sur son interlocutrice, Mikhaïl observa la jeune femme sortir un petit block-note pour y inscrire quelque chose. Une fois cette petite opération terminée, elle l'invita à s'asseoir d'un geste de la main, ce que l'hybride s'empressa de faire. Il recula donc son visage, puis applaudit d'excitation avant de s'asseoir tranquillement sur sa chaise, ne quittant pas des yeux la jeune femme, avant de poser sagement ses mains sur ses genoux.
L'hybride pencha légèrement la tête sur le côté lorsque sa voisine de table commença à gesticuler devant lui, s'exprimant apparemment en langue des signes. Mikhaïl avait déjà vu quelqu'un parler de cette façon lorsqu'il était plus jeune, mais c'était la première fois qu'on s'adressait à lui de cette manière, aussi, il essayait tant bien que mal de deviner ce qu'elle pouvait bien être en train de lui raconter - mais autant dire qu'il avait beau faire de son mieux, il n'avait strictement aucune idée de ce qu'elle pouvait bien être en train de lui dire. Une fois qu'elle eut finit de signer ce qu'elle avait à lui dire, la jeune femme planta son regard dans le sien, l'hybride se sentant relativement gêné de n'avoir strictement rien compris à ses signes.

- Pandore Bellone Keyphalos. Infirmière. Muette. Oublie beaucoup. Note dans carnet. Meilleur souvenir. Enchantée.

Mikhaïl ne put retenir un petit sursaut de surprise lorsqu'il entendit une petite voix résonner à l'intérieur de son crâne. Il cligna des yeux, ceux-ci toujours rivés sur la personne face à lui. C'était bien elle qui venait de lui parler en utilisant une sorte de télépathie ? Ça ne pouvait être qu'elle. Les mots de l'infirmière semblaient hésitants, mais il était ravi qu'elle ait un autre moyen de communiquer avec lui, lui permettant ainsi de la comprendre. Il posa ses coudes sur la table, laissant son menton reposer sur ses paumes, avant d'adresser un regard admiratif à la jeune femme.

- Ouah... Pandore... Ça te va bien, c'est joli comme nom, je l'avais jamais entendu avant. Et c'est pratique ton pouvoir, tu peux aussi lire dans les pensées ou juste parler comme ça ? C'est fatigant ?

Ne quittant pas Pandore des yeux une seule seconde, il gratifia la jeune femme d'un grand sourire, puis entreprit d'enlever son chapeau pour le poser sur la table à proximité de son plateau. Il porta ensuite à nouveau ses mains à sa tête, attrapant délicatement sa petite tortue pour la placer sur les bords du haut-de-forme à plat, avant de lui présenter son petit ramequin de salade. Comme son ami Ragnar semblait toujours endormi, il tapotant doucement la carapace rose du petit animal, lui signalant qu'il était l'heure de manger.
Toujours tourné vers Pandore, il pointa ensuite son torse de son pouce, le visage très sérieux avant de reprendre la parole, légèrement penché en avant, chuchotant presque pour que seule Pandore puisse entendre ce qu'il allait lui dire.

- Et je comprends, moi aussi je note des choses pour pas les oublier. Sur des post-it. Comme ça, j'ai juste à les coller quelque part où je les verrai pour me souvenir. Mais faut faire attention, parce que des gens trouvent ça drôle de tous les mélanger ou de les cacher pour faire des blagues.

Il recula ensuite au fond de sa chaise, se tordant les doigts en pensant aux fois où on lui avait effectivement fait ce genre de blagues. Les gens ne comprenaient pas à quel point il pouvait avoir besoin de ces petits post-it alors il ne leur en voulait pas quand ils s'amusaient à les cacher, mais il ne trouvait vraiment pas ces blagues drôles : elles lui donnaient l'impression d'être totalement inutile et perdu, et c'était plutôt frustrant.
Il secoua soudain énergiquement sa tête, se redressant de toute sa hauteur et donnant un grand coup de ses poings sur la table. Pas le temps de chouiner, il avait une collègue à apprendre à connaître ! Son visage affichait à nouveau de grands yeux pétillants et un large sourire acéré destiné à la gentille infirmière : il avait tant de choses à lui dire, tant de questions à lui poser... Il aimait vraiment faire de nouvelles rencontres !

Alors qu'il s'apprêtait à poser une question à Pandore, un grognement bruyant s'échappa de son ventre, le ramenant à la réalité et lui rappelant à quel point il était affamé. Le grand bonhomme se rassit sagement sur sa chaise, confus que son ventre ait fait autant de bruit et relativement certain que la jeune femme l'avait entendu elle aussi.

- Je suis vraiment désolé pour ça, je suis affamé et...

Il s'interrompit alors, se rendant compte qu'il avait commencé à parler très vite et qu'il était en train de se justifier pour quelque chose qui n'en valait pas forcément la peine. Il reprit donc d'une voix plus calme, afin de mettre toutes les chances de son côté pour poser une question relativement capitale à sa collègue.

- Euh... Dis... Ça te dérange si j'utilise pas de couverts pour manger ? Il pointa du doigt le contenu de son plateau, puis ses dents pointues. Parce que bon... Ça coupe vraiment pas bien ces trucs-là, c'est pas franchement pratique.

Mikhaïl remuait nerveusement sur sa chaise, cherchant de sa main gauche la carapace rassurante de son ami quadrupède. Une fois celle-ci trouvée, il se mit à caresser le dos du petit animal de façon inconsciente, ses yeux toujours rivés sur Pandore, cherchant son approbation : c'était une chose que de l'accepter à sa table, mais il avait encore peur qu'elle n'apprécie pas trop d'avoir face à elle quelqu'un qui déchiquette sa viande crue avec les dents. C'était tout de même relativement peu commode et pas franchement ragoûtant comme spectacle, alors il préférait lui demander son autorisation avant de le faire.

Gomeeen:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

Fiche - Journal

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Dim 3 Juil - 17:22


Le jeune homme en face d'elle sursaute. Il ne doit pas avoir l'habitude d'entendre une voix dans sa tête. Pandore le regarde sans vraiment le voir. Ses pensées sont fixées sur la dose de prozac qu'elle recevra si elle ramène de nombreuses informations. Elle prie pour qu'il soit bavard. Elle a besoin de dormir, vraiment.

- Ouah... Pandore... Ça te va bien, c'est joli comme nom, je l'avais jamais entendu avant. Et c'est pratique ton pouvoir, tu peux aussi lire dans les pensées ou juste parler comme ça ? C'est fatiguant ?

Elle n'a pas l'habitude. Pourquoi lui pose-t'il autant de questions ? Elle ne s'y retrouve plus. Alors elle note dans son carnet : ''Pose beaucoup de questions'',''Personne curieuse''. Ça intéressera peut-être le Principal, on ne sait jamais. Pendant ce temps, Mikhail s'occupe de son animal de compagnie si particulier. Il le réveille doucement. Si Pandore était plus réveillée, elle aurait trouvé ça mignon. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle ne réagit pas lorsque le jeune homme rose se penche vers elle.

- Et je comprends, moi aussi je note des choses pour pas les oublier. Sur des post-it. Comme ça, j'ai juste à les coller quelque part où je les verrai pour me souvenir. Mais faut faire attention, parce que des gens trouvent ça drôle de tous les mélanger ou de les cacher pour faire des blagues.

Voilà qui est intéressant. L'infirmière attrape une nouvelle fois son block-note pour noter avant d'oublier. D'un côté, elle plaint ce pauvre homme qui doit chercher ses post-it, certainement cachés par des Origines. Les Origines font beaucoup de farces à Xényla. Elle en voit aussi régulièrement à l'infirmerie.

Le choc des poings sur la table sort la pauvre Pandore de sa rêverie et elle cligne des yeux lentement, en regardant d'un œil morne ce collègue un peu énergique. Pourquoi est-il toujours comme cela ? Et pourquoi ne mange-t'il pas si son ventre lui demande ?

- Je suis vraiment désolé pour ça, je suis affamé et...

La jeune femme ne comprend vraiment pas. Cet homme parle beaucoup mais ne dit rien de bien constructif. Pourquoi s'excuse-t'il ? Ne peut-il pas rester calme, sans bouger ?

- Euh... Dis... Ça te dérange si j'utilise pas de couverts pour manger ? Parce que bon... Ça coupe vraiment pas bien ces trucs-là, c'est pas franchement pratique.

Lorsque sa demande atteint le cerveau et la compréhension de Pandore, celle-ci hoche la tête. Ce n'est certainement pas ça qui lui coupera l'appétit. D'ailleurs, elle vient de se rappeler que son assiette n'est pas encore vide et qu'en plus elle a envie de sa tartes aux fraises. Elle reprend donc le manège qu'elle a arrêté depuis que Mikhail s'est assis à sa table. Elle ne sait pas quoi lui dire à cet homme si semblable à un enfant. Qu'est-ce que le Principal voudrait savoir ? Sa couleur préférée ? L'infirmière devine sans problème qui s'agit du rose. Finalement elle va se contenter de ce qu'elle comprend à peu près.

- Antécédents médicaux ?

C'est la seule chose qui lui est passé dans la tête. On verra bien ce que ça donne.
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Lun 4 Juil - 22:19


Pour toute réponse aux nombreuses questions du CPE rongé par la curiosité, Pandore ne répondit que d'un hochement de tête à la dernière, lui indiquant au moins qu'il aurait le droit de manger à son aise. Mikhaïl sourit de reconnaissance envers la jeune infirmière - bouche fermée, une fois n'est pas coutume - et se pencha avidement sur son plateau pour empoigner un premier morceau de viande qu'il coupa en deux à l'aide de ses dents, avant de l'engloutir goulûment. Aah, que c'était bon de manger ! Il en attrapa ensuite la deuxième moitié, prenant cette fois plus de temps pour la mâcher correctement avant de l'avaler : il n'était pas un animal tout de même, il savait se tenir devant une femme.
Il releva ensuite la tête pour regarder à nouveau Pandore devant lui qui avait recommencé à manger. Elle était étrange, si calme, et le jeune homme n'aurait pu expliquer pourquoi, mais il lui trouvait un air presque triste. Peut-être était-ce parce qu'elle lui semblait particulièrement grise - comme l'une de ses poupées en porcelaine, qu'il avait perdu il y a quelques années et qu'il avait retrouvé couverte de poussière. Alors qu'il s'apprêtait à replonger dans son assiette, se forçant à ne pas bombarder la jeune infirmière de tas de questions, la voix de celle-ci se fit entendre à nouveau dans son esprit.

- Antécédents médicaux ?

Mikhaïl cligna des yeux. Quelle question étrange pour faire connaissance avec quelqu'un. En plus, maintenant qu'il y réfléchissait, la jeune femme n'avait même pas répondu à ses propres questions ! Mais qu'importe, il était bien assez heureux qu'elle lui adresse la parole et qu'elle le laisse manger à son aise, et sa blouse d'infirmière lui indiquait qu'il pouvait tout à fait faire confiance à cette personne. L'hybride se redressa sur sa chaise, s'essuyant les mains sur une serviette tout en contemplant Pandore avec des yeux surpris.

- C'est un peu bizarre comme question, c'est pour mon dossier médical ?

Il se gratta la tête, avant de lancer un regard en direction de sa petite tortue, pour vérifier si elle avait bien commencé à manger. Mikhaïl se mordilla nerveusement l'intérieur de la joue, constatant que Ragnar n'avait toujours pas daigné ouvrir les yeux, pas même pour dire bonjour à sa nouvelle amie : quelle impolitesse, son ami lui faisait vraiment honte parfois ! Il se tourna ensuite à nouveau vers Pandore, pas tout à fait sûr du type d'antécédents médicaux qu'elle attendait qu'il lui livre.

- Hum. Laisse-moi réfléchir... J'ai un rendez-vous programmé chez le dentiste tous les trois mois pour vérifier si toutes mes dents sont bien saines. J'ai eu quelques caries et rages de dents, mais rien de grave. Depuis que je suis adulte, je ne me suis jamais rien cassé, et... Hum... Avant ça, je sais pas.

Tout en lui répondant, Mikhaïl avait ramassé sa cuillère pour la faire tourner entre ses doigts. Rester en mouvement lui permettait de mieux se concentrer sur son discours et de ne rien oublier. Si Pandore avait besoin de ces informations, il devait faire de son mieux pour ne pas la décevoir : il avait appris - bien à ses dépends - que les membres du personnel médical n'appréciaient généralement pas vraiment qu'on leur cache des choses. Et ce même lorsqu'il leur expliquait ses petits problèmes de mémoire.
Alors que son regard s'était tourné à nouveau vers son ami à la carapace rose qui avait enfin décidé d'ouvrir les yeux et de commencer à se remuer un peu, un détail important lui revint à l'esprit.

- Oh ! Je suis daltonien aussi, je vois pas vraiment les couleurs, que des nuances de gris. Sauf le rose, et un peu le rouge et le violet, mais c'est moins coloré que le rose pour moi. Mais sinon j'ai une très bonne vision, surtout dans la pénombre.

Ayant toujours eu ce petit handicap de la vision, Mikhaïl en oubliait parfois presque qu'il n'était pas normal de voir la vie en rose et gris. Cela ne l'avait jamais vraiment dérangé, pour être honnête, et il était même plutôt heureux de sa condition : il ne pouvait pas imaginer un monde ou le rose n'aurait été qu'une couleur parmi tant d'autres, pour lui, c'était tout à fait impossible !
L'hybride replongea son regard dans celui de son interlocutrice qui s'appliquait à manger le contenu de son plateau avec une lenteur extraordinaire. Il se demandait bien de quelle couleur étaient les yeux de la jeune femme tiens, mais il avait peur de poser la question et de passer pour un parfait ignorant. Tout en replongeant sa main vers son plateau pour attraper l'un de ses poissons crus, Mikhaïl réfléchissait : avait-il oublié quelque chose ? Alors qu'il s'apprêtait à manger la suite de son repas, l'hybride interrompit son action pour reprendre la parole, songeur.

- Ah. Et si j'ai été suivi par des psychologues, ça compte aussi ?

Oui, ça devait probablement compter aussi, logiquement. Le jeune homme regarda le vide quelques instants, puis se reconcentra sur sa nourriture qu'il se remit à manger tranquillement, perdu dans ses pensées. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas été voir son dernier psychologue, mais il avait totalement oublié le nom et l'adresse de celui-ci. Mikhaïl soupira légèrement : il n'aimait pas vraiment ce psychologue, il n'avait aucune envie de retourner le voir. Et puis il allait bien en ce moment, il en chercherait un nouveau en temps voulu, il pouvait bien se débrouiller tout seul comme tout le monde.
L'hybride se replongea ensuite dans son plateau et finit rapidement son plat principal, avalant purement et simplement les deux poissons crus qu'il restait encore dans son assiette. Il gardait les yeux fixés sur sa voisine de table, observant sa façon si lente de se nourrir. C'était tout de même vraiment étrange, peut-être était-elle malade ? A cette idée, Mikhaïl commença à nerveusement se tordre les doigts : si elle était malade, il fallait vite qu'elle retourne à l'infirmerie, elle pourrait s'évanouir à cause de la chaleur du soleil si elle restait dehors sans protection !

- Dis, pourquoi tu manges aussi doucement ? Tu as mal au ventre ? Tu es malade ? Je peux te prêter mon chapeau si tu veux te protéger du soleil.

Le jeune CPE était prêt à lui tendre son haut-de-forme si Pandore le lui demandait, la main posée sur sa bordure : la jeune femme paraissait si pâle, elle devait réellement être malade et lui ne l'avait même pas remarqué, quel piètre collègue il faisait...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

Fiche - Journal

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Ven 8 Juil - 19:20


Il ne répond pas tout de suite. Heureusement d'ailleurs car Pandore peut se permettre de manger une dernière bouchée avant d'attraper son stylo pour noter. Qui sait ? Les informations obtenues pourraient se révéler intéressantes pour le Principal. Quant à elle, elle s'en fiche. Tant que c'est marqué sur la fiche médicale, elle s'en souvient. Sinon les informations qu'elle récolte ne lui servent à rien puisqu'elle les oublie dès qu'elle quitte des yeux son carnet.

- C'est un peu bizarre comme question, c'est pour mon dossier médical.

L'infirmière hoche la tête. En effet, ça pourra servir. Si elle y pense. Peut-être le notera-t'elle lorsqu'elle retournera à son bureau. Mystère ! Par contre, elle apprécierait qu'il se dépêche. Elle a envie de manger, elle. Mais Mikhaïl ne l'entend pas de cette oreille vu qu'il réfléchit encore un peu avant de lui livrer une bride d'information.

- Hum. Laisse-moi réfléchir... J'ai un rendez-vous chez le dentiste tous les trois mois pour vérifier si toutes les dents sont saines. J'ai eu quelques caries et rages de dents, mais rien de grave. Depuis que je suis adulte, je ne me suis jamais rien cassé, et... Hum... Avant ça, je ne sais pas.

Pandore note, note, sans un mot. Enfin plutôt, sans aucune expression particulière. Elle ne semble ni concentrée ni dans la lune. Elle est juste là, sans rien vivre. Au regard des autres la jeune femme semble étrange, elle n'en doute pas, mais d'un autre côté, qu'en a t'elle à faire ? De toute manière, tout ce qui compte c'est le prozac. Ou la chair de Mentaliste. L'homme est long à répondre, elle voit bien qu'il cherche dans sa mémoire. Le pauvre, l'exercice demandé doit être bien complexe.

- Oh ! Je suis daltonien aussi, je vois pas vraiment les couleurs, que des nuances de gris. Sauf le rose, et un peu le rouge et le violet, mais c'est moins coloré que le rose pour moi. Mais sinon j'ai une très bonne vision, surtout dans la pénombre.

Cela par contre requiert son attention. Daltonien ? Ça doit bien faire 3 boîtes d'antidépresseur ça. La protégée du Principal sourit légèrement tout en continuant de gratter le papier. Finalement la pêche méritait qu'elle arrête son repas. Elle remet ses lunettes sur son nez et observe le CPE. La voit-il en gris en ce moment même ? Comment arrive t'il à voir le monde et sa beauté si il ne peut voir qu'une couleur et ses nuances. Le pauvre a du en souffrir de nombreuses fois. Quelle étrangeté tout de même, ne voir qu'en rose. Finalement, la jeune femme recommence à se nourrir, toujours pleine de flegme.

- Ah. Et si j'ai été suivi par des psychologues, ça compte aussi ?

Pandore s'arrête de manger pour le noter. Évidemment que cela compte. Son protecteur s'en donnera à cœur joie avec tous ses renseignements. La jeune infirmier affiche un petit sourire bien réel lorsqu'elle reprend ses couverts. À elle le sommeil ! Et la tarte à la fraise ! Il ne lui reste plus qu'un quart de son plat principal, elle y arrivera si personne ne la coupe dans son élan.

- Dis, pourquoi tu manges doucement ? Tu as mal au ventre ? Tu es malade ? Je peux te prêter mon chapeau si tu veux te protéger du soleil.

Malheur sur elle. Cela la coupe immédiatement. Pandore observe cet hurluberlu qui pose des questions bien étranges. Elle penche la tête sur le côté en fronçant les sourcils. Malade ? Elle n'est pas malade de ce qu'elle sait, elle n'a pas non plus de souci avec le soleil. De plus, sa vitesse est tout à fait normal. Elle mange même plutôt vite. Décidément, Mikhaïl reste un drôle de bonhomme.

- Pas malade. Très bien. Mange normal. Comprends pas.

Peut-être a-t'il un problème de compréhension face à son calme légendaire. Lui faut-elle lui expliquer ? Mais en même temps, qui y-a-t'il à expliquer ? Elle est comme tout le monde sur cette planète. Certes elle est la seule à ne pas courir partout mais tout de même, elle se trouve plutôt normale. L'insomnie ne change rien à tout ça. Alors elle hausse les épaules et reprend son repas. Si elle arrive à finir sa tarte avant 14h elle s'offre un café en rentrant.
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Dim 24 Juil - 15:40


Pandore notait tout, silencieusement, tandis que le CPE lui livrait le maximum d'informations dont il se souvenait au sujet de ses antécédents médicaux. Le visage de la jeune femme semblait toujours parfaitement statique, probablement parce qu'elle se concentrait à ne rien oublier de coucher sur papier. Lorsque Mikhaïl évoqua son daltonisme, il cru voir un faible sourire se dessiner sur son visage fin, alors que l'infirmière ne cessait pas de noter. Pandore ne disait rien, mais par moment, elle s'arrêtait, notamment pour remettre ses lunettes en place ou pour l'observer. En voyant cela, le requin se posa une question : existait-il des lunettes pour corriger son problème de perception des couleurs ?
L'infirmière, elle, avait repris ses couverts pour recommencer à manger, alors que son collègue chassait cette pensées pour se reconcentrer sur sa réponse à la question qu'elle lui avait posé. Lorsque Mikhaïl révéla le fait qu'il était suivi par des psychologues, il fut plutôt surpris de constater que plutôt que de le regarder avec dédain, la jeune femme lui sourit. Elle posa ensuite ses couverts pour noter ce qu'il lui avait dit, le visage plus lumineux qu'auparavant. Quelle femme étrange. C'était bien la première fois qu'on ne grimaçait pas en apprenant cela, et Mikhaïl était plutôt heureux de voir qu'elle ne semblait pas le juger pour ce qu'il venait de lui révéler.

Pandore venait de reprendre ses couverts pour manger lorsque son collègue s'inquiéta pour son état de santé, remarquant sa lenteur à manger. Elle leva la tête vers lui, la pencha légèrement sur le côté et fronça les sourcils, son sourire ayant maintenant totalement disparu de son visage. Le requin rose se raidit légèrement en voyant ce changement soudain d'expression sur le visage de la jeune femme : avait-il fait une bêtise ? Dit quelque chose de mal ? L'infirmière ne tarda pas à répondre à ses nombreuses interrogations, sa voix résonnant à nouveau dans sa tête.

- Pas malade. Très bien. Mange normal. Comprends pas.

Elle haussa ensuite les épaules et reprit son repas, plongeant à nouveau ses yeux dans son assiette, laissant face à elle un Mikhaïl tout pantois. Elle n'était pas malade. Il était rassuré bien sûr, mais en même temps, plutôt gêné. Le jeune homme baissa la tête, tordant nerveusement ses doigts à la recherche des bons mots à dire dans ce genre de situation, mais rien ne lui semblait approprié après lui avoir sous-entendu qu'elle avait l'air malade alors qu'elle se sentait parfaitement bien. Il savait que les jeunes femmes pouvaient vraiment être vexées par ce genre de remarques, c'est donc pour ça qu'il décida plutôt de faire profil bas et de ne pas s'enfoncer davantage.

- D'accord.

Durant les quelques minutes qui suivirent, le repas se déroula dans le silence le plus total. Mikhaïl ne savait comment rattraper sa petite bourde, et s'était tout simplement remis à manger, engloutissant son repas d'une traite, avant de s'attaquer à son premier dessert, armé de sa cuillère. Le CPE leva quelques instants les yeux pour observer la jeune femme face à lui. Il y avait encore tant de questions qu'il voulait lui poser : d'où venait-elle ? Depuis quand était-elle infirmière ici ? Qu'est-ce qu'elle aimait faire durant son temps libre ? Mais étrangement, il tut absolument toutes ses questions, laissant à Pandore le loisir d'apprécier un rare moment de calme en sa compagnie. Il ne savait trop pourquoi, mais il avait l'impression qu'il ferait mieux de ne pas trop la bombarder de questions en tous genre : si elle utilisait son esprit pour parler directement dans sa tête, peut-être était-ce fatiguant pour elle après tout ?
Alors qu'il se posait toutes ces questions, le visage de Mikhaïl se marqua soudain d'une expression d'effroi : depuis quand était-il ici à manger ? Quand avait-il quitté son bureau ? Il engloutit son dernier morceau de tartelette, laissa tomber sa cuillère puis jeta un coup d’œil terrorisé à sa montre, avant de soupirer de soulagement. Tout allait bien, il était parfaitement dans les temps - une demi-heure pour manger, il n'avait donc pas dépassé l'horaire qu'il s'imposait. C'est qu'il ne voulait pas laisser son bureau vide pour trop longtemps et risquer de décevoir ses collègues et les élèves en ne remplissant pas correctement ses fonctions de CPE !

Posant les yeux sur le deuxième dessert qu'il lui restait dans son assiette, une idée germa dans l'esprit du gentil requin pour se faire pardonner son indélicatesse précédente. Pandore semblait aimer ce dessert, puisqu'elle avait mis tellement de temps à le savourer, alors quoi de mieux pour lui exprimer son regret et ses remerciements pour lui avoir tenu compagnie que de lui offrir quelque chose qu'elle appréciait ? D'un geste lent, il prit la petite coupole contenant son dessert, puis l'avança pour la déposer sur le plateau de sa voisine.

- Tiens, c'est pour toi, tu aimes bien les fraises je pense non ?

Mikhaïl lui adressa ensuite un timide sourire, puis baissa la tête, encore un peu effrayé à l'idée qu'elle puisse rejeter son cadeau. Il espérait sincèrement lui faire plaisir en lui offrant cette simple tartelette. Comme elle restait silencieuse face à lui, une légère vague de stress monta en lui, lui faisant machinalement porter ses doigts à ses cheveux. Il entortillait maintenant une mèche rose autour de son index, évitant toujours Pandore du regard. Le jeune homme réfléchissait à tout vitesse : si elle ne disait rien, c'est qu'elle devait accepter son cadeau, non ? Cette idée le rassura et, après avoir pris une profonde inspiration, il parvint à chasser sa timidité et planta son regard dans celui de l'infirmière, plus sûr de lui et prêt à expliquer son geste.

- Pour te remercier d'avoir passé un peu de temps avec moi. C'est vraiment gentil de m'avoir laissé manger avec toi. Garde-la pour plus tard si tu as plus faim, mais je tiens à te l'offrir. J'ai vraiment passé un bon moment, ça fait toujours plaisir de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire de nouveaux amis.

Il marqua une pause, pensif. Étaient-ils vraiment amis maintenant ? Il regarda la jeune femme qui lui faisait face, son visage toujours impassible. Elle ne le voyait probablement pas encore comme son ami, mais il avait tout de même l'impression qu'ils étaient maintenant un peu plus proches de ce type de relation que de celui de simples collègues - ou du moins, c'est ce qu'il espérait. On ne pouvait pas dire que les gens se bousculaient pour devenir ses amis, alors ce genre de simple discussion était déjà pour lui un immense pas en avant vers une amitié nouvelle.
Le CPE se leva alors, puis, d'un geste doux, attrapa Ragnar au creux de ses mains pour le ranger délicatement dans la poche de son veston, laissant sa mignonne petite tête rose en dépasser. Il sourit ensuite à Pandore, tendant le bras pour attraper son haut-de-forme, et après avoir fait tourné celui-ci d'un geste rapide entre ses doigts, le porta à sa tête, non sans adresser à l'infirmière un salut d'au revoir au passage. Il prit ensuite son plateau à une main et enjamba le banc sans la moindre peine, et, avant de se diriger vers l'intérieur du bâtiment, adressa un dernier sourire à sa nouvelle ami, ainsi qu'un petit signe de la main.

- Il faut que je retourne travailler, à bientôt j'espère !

D'un vaporeux mouvement de sa cape, le voilà qui se retournait vers la porte vitrée qui menait à l'intérieur de la cafétéria, le pas léger et guilleret. Vraiment, il était absolument ravi de travailler ici. Ça ne faisait qu'une poignée de jours qu'il avait mis les pieds ici, et déjà il avait réussi à partager un repas avec l'une de ses collègues : c'était mieux que ce qu'il avait fait en plusieurs années dans ses lieux de travail précédents, un véritable pas de géant ! Cette journée s'annonçait tout à fait charmante : il espérait qu'elle allait continuer de la sorte et qu'il aurait beaucoup à faire dans son bureau et beaucoup d'élèves à aider pour la finir en beauté.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

Fiche - Journal

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore] Lun 29 Aoû - 8:07


La réponse qu'avait formulé la jeune infirmière dans l'esprit de Mikhaïl avait coupé court à toute forme de conversation future. L'hybride s'était refermé dans un mouvement d'excuse tandis que Pandore n'y accordait pas une once d'attention. Elle était seulement fixée sur la nourriture qu'elle avalait, encore et toujours, à petites bouchées. La remarque n'avait fait aucun effet, elle ne changeait pas sa façon de faire et restait toujours égale à elle-même.

En silence, les deux collègues finissaient leur repas. La Mentaliste n'y voyait aucun problème car cela lui permettait de ne pas épuiser inutilement son cota de paroles. Tout le monde ne communiquait pas avec les mains, malheureusement. Mais elle s'était promis, dans un coin de son carnet, de trouver du temps pour l'enseigner à Kristal, la médecin. Elle cherchait toujours.

Dans un élan de bonté soudain, le petit CPE offrit sa dernière part de tarte à la fraise. Étonnée, elle le regarda, un peu perdue. Pourquoi lui offrait-il cela ? Avait-elle fait quelque chose de spécial ? L'infirmière en doutait, cependant le cadeau était de choix et elle ne crachait jamais sur une tarte à la fraise. Toujours était-il qu'il souhaitât expliquer son geste. Et vu la longueur de son discours, la jeune femme passa outre. Mais elle eut tout de même la politesse de continuer à le regarder et de ne pas retourner à son gâteau.

Après son soliloque, Mikhaïl se leva et lui adressa un au revoir avant de la quitter. Sans s'en préoccuper plus que nécessaire, la cannibale attaqua sa seconde tarte à la fraise. Vu de cette manière, cela rendait la situation presque risible mais compréhensible vu que le Principal lui avait formellement interdit de manger qui que ce soit. De son établissement. C'était pourquoi elle trouverait un moyen de se fournir sa viande si spéciale.
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Revenir en haut Aller en bas
Et si on mangeait ensemble ? [ft. Pandore]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Faisons des trucages tous ensemble
» Haiti-Cuba-Brezil Vont Travailler Ensemble sur la Sante Publique
» Activités dans l'ensemble du Canada ''Ensemble pour Haiti''
» La boîte de Pandore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: