Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Retrouvailles tant attendues [AARON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Retrouvailles tant attendues [AARON] Jeu 5 Mai - 17:58



La fatigue. Ses copies commencent vraiment à me fatiguer. Il me fallait des notes pour ce trimestre qui approche de sa fin et résultat, je me retrouve à corriger les dissertations des 3ème année, les exposés des 2ème et les contrôles de connaissances des 1ères. Des Passions. Parce que sinon j'ai les commentaires d'oeuvres des 3ème année Évasion et les études de documents des 2ème année d'Origine aussi. Je vous dis pas le boulot que c'est. J'ai les yeux explosés et le fessier ankylosé. Être assis trop longtemps, ça fait mal. Très mal.

Je soupire et me retiens de me masser les fesses lorsque je vois la pile qui me reste. En plus, j'ai beau avoir de très bonnes copies, beaucoup me mettent des âneries sans noms. Et ça, ça mine vraiment le moral. Je soupire de nouveau, en barrant en rouge une idiotie. Non, les asiatiques ne mangent pas du riz parce qu'ils ont constamment la diarrhée. Vraiment, parfois, je me demande si ils réfléchissent.

En sirotant un jus d'orange, je me balade dans ma salle vide. Que deviendrais-je sans mes élèves ? Une chômeuse, sûrement. Je ne serais plus. J'aurai perdu, une nouvelle fois, une raison de vivre. Je souris avant de retourner m'assoir. Autant finir rapidement ses copies. Ce sera fait.

Je corrige, je corrige et je corrige, encore et encore. Je suis passée aux exposés de mes deuxième année qui sont pas trop mal. Surtout celui de Luna et Shane. Il est intéressant. Justement, je suis en train de le corriger quand quelqu'un toque à la porte de la salle. Elle a beau être ouverte h24, mes élèves savent qu'il faut frapper avant d'entrer. Juste pour me prévenir. Je relève donc la tête et souris au nouveau venu. C'est un petit garçon très discret de Processus. Il me fait penser à mon fils avec ses cheveux violets et son prénom : Aaron. Mais ça ne peut être lui, il est bien trop grand. Mon petit n'a que bientôt 10 ans maintenant. Encore 5 ans et il viendra peut-être. Avec un charmant sourire, je pose mon stylo.

- Bonjour Aaron, qui y a t'il ? Je peux faire quelque chose pour toi ?

Il est vraiment trop mignon cet enfant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Lun 23 Mai - 23:15

Les pas du jeune garçon le dirigeaient tel un automate au travers des couloirs du lycée. Serrant contre lui son ours en peluche, son visage affichait son habituel expression impassible, mais à l’intérieur de l’enfant, son cœur battait à tout rompre.

Un pas, puis un suivant.

Chacun de ces pas le rapprochait un peu plus de cette vérité.
Mme O’Neill, c’était à cette femme qu’il souhaitait faire un face à face bien déterminé de la rencontrer. C’était à sa mère qu’il voulait parler.

Depuis son arrivé, il n’avait cessé d’observer Abigail avec cette même question en tête ; Est-ce elle sa mère ?
Malgré que cette femme réponde à tous les critères que ses grands-parents lui avaient faits de sa mère, il a longtemps hésité. Tout particulièrement pour la peau mate de Mme O’Neill, ayant lui-même la peau tellement blanche qu’elle en était presque translucide, voir, maladive. Discrètement et silencieusement, Aaron passait ses cours d’histoire humaine à observer, analyser. Ce qu’il détestait par-dessus toutes ces observations fut les regards déplacés que les autres portaient sur sa mère. De quel droit se permettaient-ils de jeter un œil si pervers sur elle ?  Aaron était jeune, pas stupide, et voir comment les autres percevaient Abigail le dégoutait, il n’arrivait pas à l’accepter.

Absorbé de ses pensées, le jeune Processus ne s’était pas aperçu qu’il était dorénavant devant la porte de la salle de classe d’histoire humaine. Il pouvait la voir au travail, assise à son bureau. Elle n’avait toujours pas constaté la présence de l’enfant, ce qui permit à Aaron de se ressaisir, serrant de plus bel Théo contre lui.

Il cogna.

Bonjour Aaron, qui y a t'il ? Je peux faire quelque chose pour toi ?

Le garçon se sentit se figer lorsque la femme relevait la tête dans sa direction, un sourire maternel sur le visage. Cette expression naturelle qu’elle portait sur les élèves était aussi un détail qui le bouleversait beaucoup. Elle avait l’instinct maternel en elle et en découvrant cela, il ne pouvait s’empêcher d’être jaloux de tous les autres et encore, de lui en vouloir.

Toujours sur le pan de la porte, Aaron tripotait avec ses doigts sa peluche, les yeux dirigés sur le sol. Tant bien que mal, le jeune garçon parvint à sortir un faible « oui » tout en hochant la tête faiblement. Il se décida enfin à pénétrer dans la classe, toujours aussi hésitant. Il jeta un regard rapide derrière lui, comme pour s’assurer que personne ne l’espionnait. Finalement, il releva la tête vers Mme O’Neill qui attendait patiemment ce qu’Aaron souhaitait lui partager. Il baissa de nouveau les yeux, piétinant sur place.  

Dites, c’est vrai ce que l’on raconte sur vous, que vous avez un enfant ?

Toujours sans relever les yeux, il attendait une réponse de la femme. Lorsqu’elle la lui fournit, il ne répondit rien, se contentant de tourner les talons pour aller fermer la porte de la classe.
Dos à elle, il se permit de prendre une grande respiration afin de se calmer. Il ne savait pas comment lui dévoiler être son fil, alors il avait décidé de lui montrer. Peu à peu, la douloureuse transformation de son corps se fit. Il changeait de taille tranquillement, sentant ses os et ses muscles se contracter, ses traits s’adoucir, et son visage devenir celui d’un enfant de 9 ans. Rapidement, ses vêtements devinrent trop grands pour lui, mais il n’y faisait plus attention. Le garçon détestait subir l’effet de son pouvoir, autant pour la douleur ressentit que pour la très grande fatigue que cela lui procurait. Chaque fois qu’il retrouvait son apparence originelle, il pouvait dormir plus de douze heures afin de récupérer, mais présentement, ce n’était pas le moment pour faire une sieste.

Le pauvre cœur d’Aaron battait à l’intérieur de sa poitrine à une telle vitesse. Il avait peur. La plus grande peur de l’enfant est de se faire rejeter par sa mère, si seulement elle était bel et bien sa mère. Il avait toujours le dos tourné, serrant fortement Théo contre son petit corps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Sam 2 Juil - 15:13


La question d'Aaron est certainement la plus étrange que j'ai entendu de toute ma carrière. Pourtant j'en avais eu des demandes bizarres, mais là ça battait un record. Ai-je le droit d'y répondre ? Cela concerne tout de même ma vie privée, les élèves sont censés l'ignorer. Cependant, ce n'est pas n'importe quel élève, c'est Aaron, et mon cœur me dit de lui répondre très franchement.

- Oui c'est vrai. On m'en a privé mais cela ne m'empêche pas de l'aimer. Il doit te ressembler un peu, en plus il s'appelle Aaron aussi. Mais il n'a que 10 ans. Peut-être qu'un jour il viendra à Xényla.

Pendant que je lui réponds, il va fermer la porte de la salle. Cela m'interpelle mais je n'en fait rien. Pour une obscure raison, je le laisse faire ce qu'il souhaite. Même lorsqu'il se passe quelque chose de très étrange. Comme un changement de corpulence assez perturbant. En effet, en moins de 5 minutes le garçon de 15 ans vient de laisser place à un enfant beaucoup plus jeune. Genre 10 ans. 10 ans, comme Aaron. Mon bébé Aaron. Sa question du début et sa nouvelle condition me fait me poser maintes questions. Serait-ce mon enfant ? Aaron est en effet né la peau plutôt pâle vu que son père l'était, il avait bien une touffe de cheveux violet, son père avait un pouvoir lié au corps et le mien l'est également un peu donc il est tout à fait possible qu'il ait le pouvoir de se faire vieillir. Bref, beaucoup d'élément concordent. Alors, j'esquisse un pas vers lui, puis un deuxième, toute tremblante. C'est mon fils ? Est-ce vraiment mon fils ? Des larmes coulent de les yeux mais je n'y prête pas attention. Seul compte la petite silhouette en face de moi. Je tombe à genoux et tourne l'enfant vers moi. Ses joues rebondis, ses grands yeux violet. Qu'il est beau.

- A-Aaron ? T-Tu es vraiment A-Aaron ? Mon bébé ? Tu es mon bébé ?

Je le serre de toutes mes forces contre moi. Aurais-je vraiment retrouvée mon enfant ? Ai-je vraiment cette chance inouïe ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Mar 19 Juil - 22:39

Mme. O’Neil ne disait rien. Le silence et l’attente étaient terriblement effrayant et pesant pour le pauvre Aaron qui se refusait de regarder la femme de face.
Enfin, il se mit à entendre les bruits de pas derrière lui. Ils étaient hésitant, mais bien présent. Le jeune enfant était figé sur place, n’arrivant plus à émettre le moindre mouvement. Il commença même à regretter de s’être montrant et à se questionner s’il ne s’était pas trompé alors qu’il ne s’était encore rien passé. Disons tout simplement que l’attente était insoutenable.

Soudainement des mains le saisirent, le jeune Processus eu l’impression que son cœur manqua un battement au moment précis où il sentit le contact des mains pour le retourner sans avertissement. Il suivit le mouvement sans protester, beaucoup trop paniqué pour réagir.

Il retint son souffle.

Aaron se retrouva face au visage d’Abigail, les joues reluisantes sous les larmes qui avait coulées de ses yeux. Elle était agenouillée à son niveau.

A-Aaron ? T-Tu es vraiment A-Aaron ? Mon bébé ? Tu es mon bébé ?

N’ayant toujours pas eu le temps de se permettre la moindre réaction, elle l’encercla de ses bras. Sa mère le prenait dans ses bras pour la toute première fois. L’enfant ne réagissait toujours pas à l’étreinte, toujours avec cette même impression de ne pas pouvoir bouger. Les bras branlant, il fixait les bureaux de classe face à son regard sans savoir quoi faire.

Il avait enfin retrouvé sa mère.

Finalement, il se mit à trembler jusqu’à ce qu’il éclate à son tour en sanglot. Le garçon laissa tomber au sol sa peluche tant adoré pour venir passer ses bras au tour du cou de sa mère, laissant couler les larmes, collé contre elle. Toute la peur et le stress ressentit plus tôt avaient entièrement disparu pour laisser place au soulagement. Il se sentait bien. Au travers de deux sanglots il réussit à articuler difficilement.

Maman…
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Lun 25 Juil - 15:36


Mon enfant. Est-ce vraiment mon enfant que je sers dans mes bras ? Est-ce vraiment le fruit de mes entrailles qui se trouve contre moi. Mon cœur, mon ventre, mon âme, tout me souffle que cet enfant est le mien, qu'il est le bébé Aaron que j'attends depuis bien trop longtemps. Contre moi, je sens ce petit être passer de l'impassibilité aux tremblements. Il enserre mon coup de ses bras d'enfants et pleure à chaudes larmes. En sentant cela, je ne peux m'empêcher de le serrer un peu plus dans mes bras et de lui caresser le dos pour le calmer. Je couvre également son cuir chevelu de baisers. Comment faire autrement alors que tout l'amour que j'ai contenue ses 10 dernières années ressort en un instant.

- Maman.

Ce mot, ce petit mot, me comble comme jamais mère n'a été comblé. Mes larmes reprennent mais cette fois-ci, un sourire se trace sur mes lèvres. Quel bonheur de le retrouver. Vraiment, je ne m'en lasserais jamais de l'avoir contre moi. En gardant toujours son petit corps contre moi, je lui caresse les cheveux, le dos, pour m'assurer qu'il est bien là. Mon fils. Après un certain temps passé l'un contre l'autre, je l'écarte pour pouvoir le regarder. Je détaille son visage, ses traits encore arrondis par l'enfance, ses grands yeux cernés, il est magnifique. En le recoiffant un peu, je ne peux m'empêcher de sourire. Oui, cet enfant, décidément, je l'adore.

- Aaron ? Mais... Mais comment as-tu pu entrer à Xényla ? C'est ton père qui t'a laissé venir ici ?

Qu'a fait son père ? L'a-t'il bien traité ? Ses cernes m'inquiètent. Dort-il bien ? Tout ce passe-t'il bien durant les cours ? Comment vit-il à Xényla ? N'est-ce pas un peu difficile pour un enfant de 10 ans ? Vraiment, tout cela m'inquiète énormément.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Dim 9 Oct - 6:39

Alors c’était cela ressentir le réconfort d’une mère ? « As-tu vu Théo, nous l’avons retrouvé. » Pensait l’enfant tandis qu’il continuait de trembler et de pleurer sous les douces caresses de sa mère. Il ne pouvait rien faire mieux, l’émotions avait pris sur lui. Mais ses caresses, ses baisers… Tout cela était tellement réconfortant pour Aaron qui n’avait que très rarement reçu la moindre affection. Son père n’était celui qui embrassait souvent son enfant disons. Après un certain temps, les larmes du jeune Processus s’arrêtèrent ainsi que ses tremblements, rassuré par l’étreinte d’Abigail.

Sa mère… Il avait peine à y croire.
C’était réelle tout ça, ce n’était pas une mauvaise blague ? Sa mère qui avait tant cherché était maintenant face à lui, une rencontre encore plus belle qu’il ne se l’était imaginé. Un léger rire enfantin s’échappa d’Aaron. Difficile d’expliquer la signification de ce rire. Peut-être pour le stress ressenti plutôt qui retombait ou encore un rire rassuré ou même apaisé. Dans tous les cas, le garçon se sentait heureux.

Après un moment, sa mère brisa l’étreinte pour observer son fil un radieux sourire sur les lèvres. Ce qui fit sourire à son tour l’enfant, un sourire plus timide, mais qui signifiait déjà beaucoup.

Aaron ? Mais... Mais comment as-tu pu entrer à Xényla ? C'est ton père qui t'a laissé venir ici ?

De nouveau un rire enfantin, cette fois, plus joyeux alors qu’Aaron secouait la tête de gauche à droite. Il se penchait pour récupérer son ourson échappé au sol un peu plus tôt, beaucoup plus rassuré de l’avoir entre ses bras. Surtout, de cette manière Théo pouvait mieux admirer Abigail pour laquelle le jeune garçon était si fier.

Papa est mort.

Il dit cela d’un ton complètement indifférent, comme s’il était en train de dire qu’il faisait soleil dehors. Même qu’il continuait d’afficher ce sourire timide alors qu’il poursuivait.

C’est grand-maman et grand-papa qui m’ont aidé. Ce n’était pas difficile de passer l’examen et pour mon pouvoir, j’ai fait croire qu’il me faisait rajeunir. Tout ça pour te retrouver maman.

À ces derniers mots, Aaron affichait un air fier, attendant que sa mère le soit aussi pour tous les efforts qu’il a fait pour la retrouver. Attendant une réponse de sa mère, il frotta ses yeux fatigués négligemment tout en lâchant un bâillement épuisé. Il était peut-être excité de retrouver sa mère, mais la fatigue causée par son pouvoir était toujours bien présente et il ne cessait de la combattre pour rester éveillé face à sa mère. Il n’allait certainement dormir dans de telle circonstance.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Sam 15 Oct - 19:01


Son rire enfantin réussit à me faire oublier son étrange réaction. Qu'il est beau mon bébé, le plus beau du monde. Il faut l'avouer, même les humains n'en feraient pas d'aussi parfaits. Et puis sa façon de tenir son ourson est bien trop adorable.

- Papa est mort

Ah. Là ça casse tout. Certes, j'avais souhaité sa mort de nombreuses fois après qu'il m'ait pris Aaron mais que ce soit réel ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Cet homme avec qui j'avais vécu un an de ma vie en plein bonheur, le savoir mort me chamboule bien trop. Et Aaron le dit tellement naturellement. A-t'il eu conscience que c'était son père qui était décédé ?

- C'est grand-maman et grand-papa qui m'ont aidé. Ce n'était pas difficile de passer l'examen et pour mon pouvoir, j'ai fait croire qu'il me faisait rajeunir. Tout ça pour te retrouver maman.

Mon fils c'est le meilleur. Combien croyez-vous qu'il y ait d'enfants de dix ans qui réussissent si bien à berner tout le monde rien qu'avec leur intelligence ? J'ai enfanté d'un surdoué. Avec un large sourire, je le regarde se frotter les yeux, comme l'enfant qu'il est. Quel adorable petit être. Doucement, je caresse ses cheveux et l'approche de moi. Qu'il ne s'inquiète pas, Maman est là désormais.

- Je suis si heureuse de t'avoir près de moi. Je suis certaine que grand-maman et grand-papa se sont très bien occupés de toi en mon absence.

J'enlève volontairement toute allusion à son père. Cet homme ne mérite pas que l'on s'y arrête et puis, ça l'aidera peut-être à finir son deuil. Toujours est-il que j'ai retrouvé mon fils adoré, qu'il se trouve dans les bras et que je l'aime plus que tout.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues [AARON] Sam 22 Oct - 5:28

Aaron ne s’était jamais senti aussi bien et aussi fier de lui. Il adorait voir le regard pétillant de sa mère qui laissait transparaître sa joie et sa propre fierté envers son fil. L’enfant était heureux lui-aussi, il souriait à sa mère. Encore de ces caresses si réconfortantes qui lui fut offertes avant de se retrouver une nouvelle fois dans cette chaude étreinte maternelle. Il l’avait demandé et cherché si longtemps ce précieux moment…

Je suis si heureuse de t'avoir près de moi. Je suis certaine que grand-maman et grand-papa se sont très bien occupés de toi en mon absence.

Lui aussi l’était, heureux. Pour répondre à cela, il serait un peu plus fort sa tendre mère entre ses petits bras d’enfant. Il avait tant à apprendre sur sa mère, tant à découvrir de cette relation. Cette femme était un inconnu pour le jeune garçon, mais c’était comme s’il l’avait toujours eu à ses côtés malgré ces dix dernières années à vivre sans elle. Mais une question prenait les devants sur bien d’autre.

Maman ? Pourquoi pendant tout ce temps tu n’étais pas là ?

Mais cette toute petite voix, cette voix fatiguée et à peine consciente des paroles qui étaient dites. Aaron commençait à s’endormir malgré le combat qu’il faisait pour rester éveillé. Ses paupières étaient déjà fermées depuis qu’il avait rejoint les bras de sa mère, n’arrivant plus à les maintenir ouvertes. Allait-il réussir à rester éveiller pour entendre la réponse ? L’enfant commençait à se sentir partir. De toute manière, était-ce réellement important la connaître cette réponse ?
Et il s’endormit.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles tant attendues [AARON]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles longtemps attendues
» << Les 9 vies tant attendues >> [ suite ] { pv Edelun }
» Les retrouvailles tant désirées ♥ KOLEYLAPAWAAAA ( oui va y'avoir du hot )
» Des retrouvailles tragiques...
» The third temptation [Aaron]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: