Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Ven 29 Avr - 7:55


Les oiseaux chantent.

Eux sont joyeux mais Xényla ne l'est pas. J'ai assisté il y a peu au discours du Principal. Un Liberté a tué un Passion. À cause du jeu des clés. Et lui ne l'a pas arrêté. J'ai beau ne pas connaître particulièrement la victime, c'est choquant quand-même. Techniquement, celui qui devait mourir chez les Passions c'était moi. Pas lui. Dans la classe, on est tous mal. Surtout Luna et c'est compréhensible. Elle est déléguée. Le poids doit être énorme. J'aimerai l'en décharger. Mais actuellement je suis dans un lit à l'infirmerie et j'ai beau me remettre petit à petit, ça prends du temps. Il paraît qu'aujourd'hui j'aurai mes résultats. J'ai hâte mais peur en même temps. Qui sait ce que je peux avoir ?

J'attends donc, seul sur mon lit. L'infirmière est sortie aider un élève, la médecin est partie chercher mes résultats. Tout seul. On est tout seul aussi dans la mort. Ce pauvre gars, il était tout seul. Et l'autre, son assassin, il est tout seul en prison. Qu'est ce qu'il va faire en prison. De base, c'est pas un tueur, alors ils vont le mettre avec des vrais et comment il en ressortira. Il sera fichu après. Le Principal est une ordure. Avec ses jeux tordus qui n'apportent du plaisir qu'à lui, il nous fait souffrir. Mais en même temps, sans Xényla je ne pourrais jamais devenir puissant, au dessus de tout.

D'un autre côté, ma quête de pouvoir n'a plus aucun sens à présent. J'en suis à un point où je me rends compte que j'ai changé. Frôler la mort, jongler avec survie et décès, ça te fait réfléchir. Moi j'ai réfléchi. À quoi cela sert cette quête de pouvoir si c'est pour mourir avant de l'avoir réussie ? À quoi ça sert d'être un dirigeant mort ? Et pour impressionner qui ? Mon père ? Il est certainement mort maintenant. Mes amis ? Ils n'ont pas besoin de ça. Lalegün ? Ça m'étonnerait qu'il aime la souffrance et le sang. Non, sincèrement, ma soif de pouvoir n'a plus aucun sens. Ce qui compte c'est de vivre, vivre heureux et entouré de personnes que l'on aime.

La porte de l'infirmerie s'ouvre et me coupe dans ma réflexion. C'est Mlle Lya, la médecin scolaire. Je lui souris de mon lit.

- Bonjour Mlle Lya. Vous allez bien ? Alors, mes résultats ?


Que va-t-elle m'apprendre ? J'appréhende un peu mais en même temps, je semble me rétablir. Il y a peut-être une chance.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Sam 30 Avr - 19:58


Kristal déambulait dans le quartier Ouest, perdue dans ses pensées, une grande enveloppe brune dépassant de l'intérieur de son blouson. Aujourd'hui était un jour particulier : les résultats d'analyse de son patient le plus sérieux étaient enfin arrivés, aussi elle n'avait pas perdu de temps pour aller les récupérer à l'hôpital de la ville. Le petit Ambroise était bloqué à l'infirmerie depuis si longtemps... Et les nouvelles qu'elle allait lui donner, si elles n'étaient pas catastrophiques, étaient loin d'être bonnes pour autant.
La jeune femme sentait une boule se former au creux de sa poitrine en y pensant - le cas du petit Passion lui tenait vraiment à cœur, même si elle ne s'en était pas autant occupée que sa collègue. Elle réfléchissait à la manière qu'elle devrait employer pour lui annoncer ce qu'il avait. Elle n'était pas particulièrement douée pour être rassurante : elle avait plutôt pour habitude d'annoncer les faits et de passer directement à la phase de traitement, mais ça n'était clairement pas le genre d'attitude à adopter face à de jeunes élèves. Le médecin soupira, continuant son bout de chemin en direction du lycée. Les rues étaient plutôt désertes aujourd'hui, la ville semblait particulièrement calme à cet instant et Kristal arriva bien vite devant les grilles du lycée, suivant ses pas qui la guidaient sans même qu'elle n'y prête attention.

Depuis le discours du principal, la tension qui régnait au sein de l'établissement était palpable. La jeune nymphe pouvait sentir le regard de certains élèves se poser sur elle lorsqu'elle les croisait : c'était tout à fait normal, elle était maintenant l'un des jokers à battre, et elle était même plutôt étonnée de ne pas s'être fait attaquer pour le moment. Elle ne savait pas combien d'élèves avaient entendu parler de son altercation sanguinaire avec le gardien du lycée, peut-être était-ce cela qui les décourageait de l'attaquer ? Elle n'avait pourtant pas réutilisé son pouvoir de façon offensive depuis son premier jour, elle aurait donc plutôt dû sembler être une cible facile, du moins c'est ce qu'elle imaginait.
Le médecin traversa rapidement les couloirs, atteignant bien vite la porte de l'infirmerie. Elle entra tranquillement dans la pièce, sortant l'enveloppe de l'intérieur de sa veste et scanna l'endroit pour constater que l'infirmière n'était plus là. L'atmosphère au lycée étant plutôt propice aux accidents, elle ne s'en étonna guère et se tourna plutôt vers le visage souriant qui la regardait depuis l'un des petits lits d'hôpital du fond de la pièce.

- Bonjour Mlle Lya. Vous allez bien ? Alors, mes résultats ?

La jeune femme rendit son sourire à son patient tout en retirant son blouson qu'elle envoya valser sur le lit le plus proche d'elle. Elle n'avait pas besoin de s'embarrasser de bonnes manières en présence du jeune Ambroise : ils se voyaient pratiquement tous les jours depuis son arrivée ici et elle voulait qu'il se sente aussi bien que possible en sa compagnie, alors elle était plutôt transparente dans sa façon de se comporter en sa compagnie.

- Bonjour Ambroise. C'est plutôt à moi de te poser la question, comment tu te sens aujourd'hui ? Elle agita l'enveloppe dans sa main droite. Tes résultats en détail sont là, je les ai déjà étudié quand je suis allée les récupérer à l'hôpital, c'est pour ça que ça a pris un peu plus de temps que prévu pour revenir. J'espère que tu n'étais pas seul trop longtemps ?

La jeune femme s'avança en direction du lit où le jeune garçon se trouvait, lui tendant l'enveloppe pour qu'il puisse y jeter un œil de lui-même pendant qu'elle lui expliquerait exactement ce que ces résultats voulaient dire. Il ne comprendrait probablement pas ce que voulaient dire les chiffres sur ces papiers, mais elle savait qu'à sa place, elle aurait voulu pouvoir regarder ses résultats d'analyse de ses propres yeux.
Kristal tira une chaise pour s'asseoir face au jeune garçon, essayant d'afficher un visage qui se voulait amical et rassurant. Elle tenait à annoncer la nouvelle dans le climat le plus serein possible, pour ne pas trop le brusquer, même si elle restait plutôt concernée par son état de santé.

- D'abord, je tiens à te rassurer : ton état ne risque plus d'empirer au même point qu'il y a quelques mois, maintenant qu'on sait exactement ce que tu as.

Le médecin ne lui mentait pas, ce jeune garçon avait été dans un état de faiblesse incroyable d'après ce que Pandore avait pu lui rapporter. Mais maintenant, elle et sa collègue avaient toutes les cartes en main pour l'aider à se sentir un peu mieux. Elle reprit la parole d'un ton calme, plongeant son regard dans celui de son interlocuteur.

- D'après tes résultats, on a pu constater que tu avais une insuffisance au niveau du cœur qui produit une mauvaise irrigation de tes veines. Tu as également une maladie génétique qui a entraîné un problème au niveau de ta moelle osseuse : tu vois les chiffres ici ? Elle pointa du doigt le bas d'une feuille que le petit Passion tenait. C'est ton taux de globules blancs et de plaquettes. A cause de ton problème de moelle, ils sont en sous-nombre, c'est la cause principale d'une bonne partie de tes douleurs.

La jeune femme s'interrompit pour laisser à Ambroise le temps d'assimiler ce qu'elle venait de lui annoncer. Le plus important pour le moment, c'était de ne pas trop le presser et de rester à l'écoute.  Elle employait des mots simples pour banaliser la situation, car elle ne voulait pas que le jeune garçon se noie dans des termes médicaux qui ne représenteraient rien pour lui. Elle se préparait également à répondre à toutes les questions que l'élève lui poserait : elle avait tout son temps et ne voulait pas l'assommer d'informations pour le moment.

- Je sais que ça doit faire plutôt peur annoncé comme ça, mais dorénavant on pourra t'administrer un traitement qui te permettra d'aller mieux, même si tu resteras probablement plus faible que tes camarades.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 429
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Sam 7 Mai - 15:32


Mlle Lya est jeune. Jeune et vraie. Elle ne s'embarrasse pas avec les formules de politesses. Au début, j'étais sur mes gardes avec elle. La nouveauté j'aime pas trop ça et je ne savais rien d'elle. Mais elle m'a apprivoisé et à force de se voir quasiment tous les jours, je m'y suis fait. Je ne dirais pas que je me suis attaché à elle, mais je l'aime bien, elle ne m'est pas désagréable. Si bien que, quand je la vois jeter son manteau sur un lit, je ne m'énerve pas sur sa négligence. Je l'ai fait au début et ça n'a rien changé, donc j'ai du m'habituer.

- Bonjour Ambroise. C'est plutôt à moi de te poser la question, comment te sens-tu aujourd'hui ? Tes résultats en détail sont là, je les ai déjà étudié quand je suis allée les récupérer à l'hôpital, c'est pour ça que ça a pris un peu plus de temps que prévu pour revenir. J'espère que tu n'étais pas seul trop longtemps ?

Je secoue la tête. Il est vrai que Pandore est partie depuis un bout de temps mais ça m'a permis de réfléchir. Et de toute manière, je sais qu'elle aurait couru au moindre problème. Elle est muette, pas sourde.

Mlle Lya me tend l'enveloppe de mes examens. Je les sors et les examine. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Je vois seulement des chiffres. Dire que c'est mon corps, mon sang qu'ils ont réduit à l'état de chiffres. Dans leur machine je ne suis que des chiffres, on soigne grâce aux mathématiques désormais. Quelle différence par rapport aux indiens ou aux sorcières humaines à l'époque du Moyen-Âge. Enfin bref, ces chiffres vont peut-être me sauver la vie.

- D'abord, je tiens à te rassurer : ton état ne risque plus d'empirer au même point qu'il y a quelques mois, maintenant qu'on sait ce que tu as.


Soulagement intense puissance 1000. Plus de sang partout, plus de sommeil pouvant se révéler être le dernier, plus d'anxiété dans les yeux de tous. Je respire un peu mieux et un sourire vient même se glisser sur mes lèvres.    

- D'après tes résultats, on a pu constater que tu avais une insuffisance au niveau du cœur qui produit une mauvaise irrigation de tes veines. Tu as également une maladie génétique qui a entraîné un problème au niveau de ta moelle osseuse : tu vois les chiffres ici ? C'est ton taux de globules blancs et de plaquettes. À cause de ton problème de moelle, ils sont en sous-nombre, c'est la cause principale d'une bonne partie de tes douleurs.


Je hoche la tête, concentré. Je ne comprends pas tout mais j'hébergerais donc depuis 15 années des choses qui ont décidées de se déclarer maintenant. Mais c'est génial ! Problème de cœur et de moelle. Le truc qui fait que ta vie ne sera plus jamais la même. Ça va avoir de quoi m'irriter ça. Surtout quand je verrais tout le monde se battre et tout. Et d'ailleurs, comment vais-je faire avec ma clé ? Parce que j'en ai une tout de même et j'apprécierai pas trop de me la faire voler parce qu'on a décidé de me foutre une raclée. Vraiment, j'adore. Si seulement j'avais pu être comme tout le monde, avoir eu comme seul problème une jambe cassée. Désormais, ça ne va plus être pareil. Plus du tout. Je resterai à jamais un hospitalisé précaire.

- Je sais que ça doit faire plutôt peur annoncé comme ça, mais dorénavant on pourra t'administrer un traitement qui te permettra d'aller mieux, même si tu resteras probablement plus faible que tes camarades.


Plus faible. Faible, je vais rester faible. Ce mot me fait monter les larmes aux yeux. Je serais rien du tout. Un simple enfant devant rester écarter des autres car trop fragile. Depuis petit j'essaie de ne pas être cet enfant. Je me suis battu pour ça et maintenant, je reviens à la case départ. Les larmes dévalent mes joues et je ne fais rien pour les arrêter. Je finis même par regarder la femme qui me soigne avec un regard mauvais.

- Faible. C'est ça le problème, je vais rester faible. Tout seul, dans mon coin. Le rejeter de Xényla. Le seul qui ne peut pas se battre dans ce monde de fous. Vous ne savez pas à quel point j'ai lutté contre cette faiblesse... Petit, je n'étais qu'un enfant maigrichon qui ne pouvait rien faire sans sa nounou. Mon père m'a endurcit, je suis devenu plus fort, je voulais dominer le monde de ses faibles humains et maintenant, regardez moi. Je suis plus fragile qu'eux. Alors qu'ils sont sans pouvoir. D'ailleurs en parlant de ça... Le mieux n'est rien du tout. Même pas puissant et maintenant que je suis réduit à un état de chiot, c'est même pas sur que je puisse l'utiliser.

J'essuie mes joues avant d'activer mon pouvoir sur la main du médecin.

- Si ça se trouve, je ne pourrais que le déclencher sur une toute petite distance. Je vais peut-être finir par être vraiment inutile, vous ne pensez pas ? À quoi ça sert de faire apparaître un œil ? Surtout pour rester si faible derrière...

Mon œil disparaît de la main et regagne sa place. Ça me fatigue de faire ça. Je suis encore trop... faible.

- Vous vous rendez pas compte de tous les sacrifices que j'ai fait. J'en suis même arrivé à la conclusion que ma quête de pouvoir était inutile. Mais à quoi ça sert de ne pas avoir de pouvoir quand notre corps est faible ? On reste un déchet pour tous... Un déchet, ce n'est pas un Lockart. Je ne serais pas un déchet, je refuse de l'être. Vous ne pouvez pas comprendre, n'est-ce-pas ? Vous vous en foutez sûrement. Pour vous, ce qui compte c'est la vie. Mais pour nous, aristocrates, la vie ce n'est qu'un point, pas un but. Le but c'est la puissance, le pouvoir... Alors vous allez me soigner, hein. Vous allez me soigner mais pour quoi ? Pour faire de moi un être dépendant des médicaments, dépendant de quelqu'un pour vivre. Quelle horreur...


Les mots m'épuisent. Me savoir si impuissant me rend particulièrement triste. Comment vais-je faire ? Pourquoi rester dans cette condition, pourquoi ne pas plutôt mourir ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Lun 9 Mai - 21:08


Plus le médecin avançait dans son discours, plus elle pouvait observer le sourire de son patient disparaître, jusqu'à être totalement remplacé par une mine sombre. Kristal ne s'en étonna pas, même si une petite part en elle avait espéré qu'il ne fasse qu’acquiescer en silence et accepter son état en voyant le côté positif de la chose.
Lorsque des larmes commencèrent à couler sur les joues du jeune Ambroise à la mention de son éventuelle faiblesse par rapport aux autres élèves du lycée, la jeune femme bougea légèrement les doigts de sa main droite, amorçant presque un geste dans sa direction, mais se ravisa. Elle savait qu'elle devrait adopter une attitude réconfortante, mais elle n'était pas certaine de ce qu'elle devait faire. Elle planta donc simplement son regard dans celui de son patient, sans rien faire. Celui-ci prit la parole, lui adressant un regard qui lui semblait presque mauvais.

- Faible. C'est ça le problème, je vais rester faible. Tout seul, dans mon coin. Le rejeté de Xényla. Le seul qui ne peut pas se battre dans ce monde de fous. Vous ne savez pas à quel point j'ai lutté contre cette faiblesse... Petit, je n'étais qu'un enfant maigrichon qui ne pouvait rien faire sans sa nounou. Mon père m'a endurci, je suis devenu plus fort, je voulais dominer le monde de ses faibles humains et maintenant, regardez moi. Je suis plus fragile qu'eux. Alors qu'ils sont sans pouvoir. D'ailleurs en parlant de ça... Le mieux n'est rien du tout. Même pas puissant et maintenant que je suis réduit à un état de chiot, c'est même pas sûr que je puisse l'utiliser.

Le regard du médecin s'assombrit légèrement en écoutant les paroles du petit Passion. Elle n'était pas totalement étrangère à sa « lutte contre la faiblesse » comme il l'appelait, elle était même plutôt bien placée pour la comprendre. Zhu et elle avaient traversé ça avant lui, chacun à leur manière, et elle comprenait probablement mieux que personne à quel point il était difficile d'accepter son impuissance face à une fatalité telle que son état de santé précaire.
La jeune femme se reprit rapidement pour ne pas s'égarer dans de sombres pensées, fixant son regard dans celui de son patient : il avait d'autres choses à lui dire, et elle allait l'écouter attentivement.
Ambroise essuya ses joues humides, avant d'user de son pouvoir pour faire apparaître un œil sur le dos de la main de Kristal, ce qui la fit hausser les sourcils de surprise : elle avait vaguement connaissance de la nature de son pouvoir, mais que son patient l'utilise dans son état de santé actuel, ça elle ne l'avait pas anticipé.

- Si ça se trouve, je ne pourrai que le déclencher sur une toute petite distance. Je vais peut-être finir par être vraiment inutile, vous ne pensez pas ? À quoi ça sert de faire apparaître un œil ? Surtout pour rester si faible derrière...

L’œil disparut du dos de sa main pour se replacer à sa place originelle. Ambroise venait de s'affaiblir inutilement, ça se voyait. Kristal, elle, demeurait silencieuse : le jeune élève avait visiblement besoin d'exprimer toute sa frustration, elle attendrait donc patiemment qu'il finisse de dire ce qu'il avait sur le cœur pour réagir à son tour.

- Vous vous rendez pas compte de tous les sacrifices que j'ai fait. J'en suis même arrivé à la conclusion que ma quête de pouvoir était inutile. Mais à quoi ça sert de ne pas avoir de pouvoir quand notre corps est faible ? On reste un déchet pour tous... Un déchet, ce n'est pas un Lockart. Je ne serai pas un déchet, je refuse de l'être. Vous ne pouvez pas comprendre, n'est-ce-pas ? Vous vous en foutez sûrement. Pour vous, ce qui compte c'est la vie. Mais pour nous, aristocrates, la vie ce n'est qu'un point, pas un but. Le but c'est la puissance, le pouvoir... Alors vous allez me soigner, hein. Vous allez me soigner mais pour quoi ? Pour faire de moi un être dépendant des médicaments, dépendant de quelqu'un pour vivre. Quelle horreur...

Ces paroles du jeune garçon étaient extrêmement dures à entendre pour Kristal. Elle avait l'impression d'avoir enfin l'occasion d'entendre ce que son frère avait pu penser durant ces dix dernières années sans jamais le lui avouer. Dépendre des autres, être faible sans rien pouvoir y faire... Zhu ressentait-il la même chose ? Vivait-il aussi mal sa dépendance des autres également ? Kristal se posait la question. Le cas du petit Ambroise était décidément bien trop similaire à celui de son jumeau pour que la nymphe ne fasse pas un rapprochement entre les deux, mais elle allait garder la tête froide.
La jeune femme secoua légèrement la tête, reprenant ses esprits pour se concentrer sur son interlocuteur. Elle n'avait pas l'intention de le laisser penser qu'il ne valait plus rien : elle ne pouvait peut-être pas lui promettre un avenir radieux et dénué de problèmes, mais elle pouvait au moins lui faire comprendre que ce qu'il avait traversé n'était pas vain. Elle n'allait pas le laisser sombrer dans des pensées sombres et broyer du noir tout seul, c'était hors de question. Elle s'éclaircit donc légèrement la voix avant de s'adresser à lui, maintenant qu'il avait marqué une pause dans son discours.

- Tu as prouvé que tu étais capable de surmonter ce que probablement personne au sein de cet établissement n'aurait pu prédire, alors non, ta maladie ne fait pas de toi un déchet. Au contraire. De mon point de vue, tu es probablement déjà bien plus fort que la plupart des élèves ici, et ça grâce à ce que tu as subi et surpassé malgré toi. C'est bien beau de pouvoir courir vite et frapper fort, mais c'est pas ça qui va les aider à se forger et à grandir crois-moi.

Tout en parlant, Kristal se leva de sa chaise pour aller remplir deux gobelets d'eau froide au robinet de l'infirmerie qui ne se trouvait pas trop loin du lit d'Ambroise. Peut-être que boire quelque chose lui ferait du bien ? Ça marchait pour elle en général, et ça ne pouvait pas empirer la situation : au pire des cas, l'élève trouverait son geste déplacé ou inutile, mais au moins elle tentait quelque chose.
Alors qu'elle remplissait les deux gobelets, elle reprit la parole, ne laissant pas son patient l'interrompre.

- Ton pouvoir n'est pas des plus offensifs et ton corps t'a lâché, oui, c'est juste. Mais je pense que ta conception de la vie et ton besoin de puissance te font perdre des yeux la réalité des choses : tu es parvenu à surmonter tout ce qui t'a été imposé et ça, c'est pas rien. Le but, c'est la puissance et le pouvoir tu dis ? Et ensuite ? On en fait quoi ? Le pouvoir... ça ne vaut strictement rien. Plus on en a, plus on en veut, et on finit par se perdre soi-même dans l'équation. Et si pour les aristocrates, la vie vaut si peu que ça sans pouvoir, je suis bien heureuse de ne pas en être. Essayer de s’endurcir, c'est louable, mais pas si c'est pour les mauvaises raisons.

Ses deux gobelets remplis, le médecin se dirigea à nouveau vers le lit du petit Ambroise, lui tendant l'un des deux gobelets avant de s'asseoir au pied de son lit sur le sol : les chaises en métal de l'infirmerie étaient extrêmement inconfortables, alors autant se poser là. Une fois installée, elle entoura son propre gobelet de ses deux mains, ne touchant pas à son contenu et laissant son regard s'égarer dans le vide quelques instants. Elle encouragea ensuite le jeune garçon à prendre une première gorgée d'un signe de tête, espérant que l'eau aiderait à faire disparaître la possible boule qui avait pu se loger dans sa gorge après avoir pleuré, puis plongea à nouveau son regard dans celui d'Ambroise en reprenant.

- Et en parlant de ton pouvoir, je pense que tu sous-estimes non seulement son utilité, mais aussi tes compétences. Avec ce nouveau traitement et un peu d'entraînement, tu pourras récupérer tes véritables capacités et je ne serais pas étonnée si tu parvenais même à le développer encore plus.

Kristal adressa un sourire encourageant à Ambroise, puis marqua ensuite une pause dans son discours : intérieurement, la jeune femme enviait un peu le pouvoir de son patient qui semblait pourtant le trouver tellement inutile : elle aurait tellement aimé pouvoir utiliser de genre de pouvoir pour garder discrètement un œil sur Zhu...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 429
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Lun 23 Mai - 15:05


Muet, dans mon lit, je n'esquisse aucun geste vers le médecin. Mlle Lya me regarde, me parle, mais je ne la vois pas. Elle essaie de me convaincre, par de charmants procédés stylistiques, que je ne suis pas un déchet. Que, d'un certain point de vue, je suis supérieur aux autres parce que j'ai survécu. Quelles foutaises ! Certes l'esprit est important pour être fort, mais le corps doit l'être aussi. Sinon, on vit aussi dans une certaine dépendance des autres. Et cela revient aux mots que j'ai prononcé il y a peu. Tandis que Kristal se trouve au robinet, à remplir inutilement des gobelets en plastiques, elle continue son soliloque. Pour elle, la conception aristocratique du pouvoir est ridicule. Qu'est-ce qu'elle en sait ? Elle en a déjà eu dans les mains ? Il est vrai qu'on en veut généralement plus que ce que l'on a déjà, mais tout simplement parce que c'est grisant. Le pouvoir domine tout, la corruption, l'argent, la puissance, tout vient avec le pouvoir et créé ce charmant jouet avec lequel les puissants jouent. On ne le lâche pas parce qu'il est génial, on ne le partage pas parce qu'on le veut pour nous dans un but égoïste et enfantin. D'un côté, le pouvoir est une ambition d'enfant.

En prenant le gobelet qu'elle me tend, je la regarde. Cette femme dont je ne connais que peu de choses pour le moment. Cette femme qui n'a qu'une vision erronée de la conception de la puissance. Cette femme qui, quand j'aurai découvert son passé, pourrait se briser sous mes mots. Voilà aussi une forme de puissance. À y réfléchir, c'est sûrement la plus absolue. Il ne manque qu'une équipe de ''gros bras'' et je pourrai prétendre être puissant. Avec un début de sourire peu amical, je bois une gorgée d'eau avant de reposer mon verre.

- Et en parlant de ton pouvoir, je pense que tu sous-estimes non seulement son utilité, mais aussi tes compétences. Avec ce nouveau traitement et un peu d'entraînement, tu pourras récupérer tes véritables capacités et je ne serais pas étonnée si tu parvenais même à le développer encore plus.

Ce qu'elle dit n'est pas idiot, en effet. Si je n'ai plus besoin d'entraîner mon corps alors je peux me concentrer uniquement sur mon pouvoir. Et donc le pousser dans ses retranchements pour en développer le maximum. Cette fois, un franc sourire marque mon visage. Je frappe dans mes mains et regarde cette pauvre femme qui, sans le vouloir, vient de me donner le commencement de ma quête.

- Vous avez entièrement raison. Je pourrais me consacrer entièrement à l'évolution de mon pouvoir jusqu'à obtenir une puissance sans précédent. Avec, je pourrais obtenir toutes sortes d'informations, je deviendrais véritablement un Big Brother humain ! Grâce à ça, je deviendrais intouchable et imparable. Vous voyez le truc ? Je pourrais me déplacer et réduire en miettes tous ceux qui s'opposeront à moi. Quel bonheur ! Vraiment merci, vous m'avez donné un objectif à atteindre. Le premier d'une longue liste.

Je me penche vers Mlle Lya et lui tends la main.

- Vu votre précédent discours vous devez vous en vouloir mais je vous remercie. Bientôt l'Ambroise que vous avez connu ne sera plus qu'un souvenir. Je vais devenir puissant. Je le serais même suffisamment pour protéger Lalegün et ses rêves. Pour que personne ne puisse lui faire du mal. Plus personne.

En vérité, j'ai trouvé les dossiers sur Lalegün et j'ai lu son histoire il y a quelques temps. Même si je ne lui en ai jamais parlé, je veux le protéger. Je ne veux plus qu'il souffre. Plus jamais. Alors, je remercie du fond du cœur cette femme qui vient de m'offrir un moyen de me rendre puissant et capable de protéger le garçon que j'aime.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Mer 25 Mai - 17:02


Encouragé par le regard du médecin, Ambroise but une gorgée d'eau, avant de reposer celui-ci, un sourire peu amical dessiné sur le visage. Kristal ne s'en étonna pas outre mesure, compte tenu les nouvelles qu'elle venait de lui annoncer. Après lui avoir parlé de la possibilité de développer son pouvoir à l'instar de son corps, elle vit cette grimace se transformer en véritable sourire bien plus engageant. Son jeune patient frappa ensuite dans ses mains, tout en s'adressant au médecin avec un regain d'énergie nouveau.

- Vous avez entièrement raison. Je pourrais me consacrer entièrement à l'évolution de mon pouvoir jusqu'à obtenir une puissance sans précédent. Avec, je pourrais obtenir toutes sortes d'informations, je deviendrais véritablement un Big Brother humain ! Grâce à ça, je deviendrais intouchable et imparable. Vous voyez le truc ? Je pourrais me déplacer et réduire en miettes tous ceux qui s'opposeront à moi. Quel bonheur ! Vraiment merci, vous m'avez donné un objectif à atteindre. Le premier d'une longue liste.

La jeune femme soupira faiblement, avant de se gratter l'arrière du crâne, les yeux fermés. Son petit patient ne semblait pas avoir écouté la moitié de ce qu'elle lui avait raconté, mais au moins la perspective de développer son pouvoir à nouveau lui avait visiblement remonté le moral. Certes, ses objectifs étaient loin d'être de bonne augure et Kristal savait qu'elle ferait mieux d'essayer de le raisonner à ce propos, mais au moins ils semblaient lui avoir fait reprendre confiance en lui - c'était toujours mieux que de se morfondre sur son sort. Et puis ce jeune Passion semblait être aussi têtu qu'elle, alors tenter de le convaincre qu'il avait tort serait probablement une monumentale perte de temps, pour tous les deux.
Ambroise se pencha vers elle, lui tendant la main avant de reprendre la parole.

- Vu votre précédent discours vous devez vous en vouloir mais je vous remercie. Bientôt l'Ambroise que vous avez connu ne sera plus qu'un souvenir. Je vais devenir puissant. Je le serai même suffisamment pour protéger Lalegün et ses rêves. Pour que personne ne puisse lui faire du mal. Plus personne.

L'avis du médecin restait mitigé concernant les paroles de son patient : l'idée de récupérer le potentiel maximal de son pouvoir semblait le griser un peu trop, mais elle savait qu'il avait besoin de cela pour ne pas déprimer de sa condition. Le point positif, c'est qu'il avait quelqu'un à protéger : ce petit Lalegün de la classe des Évasions qui venait lui rendre visite tous les jours. Et si quelque chose pourrait bien l'aider à se rétablir plus vite, c'était la perspective d'être capable de venir en aide à cette personne qui lui était tellement chère. En règle générale, elle n'aimait pas pousser ses patients à avoir trop confiance en eux, au risque qu'ils se surestiment et mettent leur santé en danger trop vite, mais elle ferait une exception pour cette fois : Ambroise était loin d'être bête, le pousser à devenir plus autonome ne devrait pas lui porter préjudice.
Kristal serra la main que le jeune homme lui offrait, plongeant son regard dans le sien, comme pour conclure un accord avec lui.

- Je compte sur toi pour protéger le petit Lalegün alors, et de mon côté je ferai mon possible pour que tu sortes au plus vite de cette infirmerie : tu as passé bien trop de temps par ici, ça te fera du bien d'être enfin débarrassé de nous.

Elle lui adressa un sourire avant de se relever, buvant son verre d'eau d'une traite, puis envoya valser son gobelet dans la poubelle la plus proche. Elle se rapprocha ensuite du lit de son patient pour reprendre le dossier médical qu'elle lui avait remis plus tôt, observant sa première page quelques instants. Avant de pouvoir faire sortir Ambroise de l'infirmerie, il faudrait qu'elle discute de son cas avec le collègue chirurgien qui avait étudié son dossier avec elle : elle ne doutait jamais de ses décisions concernant ses patients, mais elle préférait tout de même demander son avis à un véritable spécialiste en cardiologie.

- Par contre, tu ne vas pas pouvoir sortir tout de suite. Il faut que j'en discute avec quelqu'un de l’hôpital encore, mais si tu réagis bien au début du traitement, je devrais pouvoir te laisser rejoindre définitivement ta chambre d'ici deux semaines. Je doute que tu aies envie de rester ici pendant encore un mois alors que tu commenceras à sentir les effets du traitement dès les premiers jours.

Vu le caractère du jeune garçon, elle était même relativement certaine qu'il risquait d'être particulièrement dur à vivre si elle l'empêchait de sortir durant toute la période d'observation conseillée. Et puis elle profiterait de son départ de l'infirmerie pour reprendre ses activités dans sa petite clinique parallèlement à son travail au sein du lycée : les médecins scolaires n'avaient pas besoin d'être présents tous les jours, mais elle l'avait été durant ses premiers mois principalement pour garder un œil sur le jeune Ambroise. Et elle ne cracherait pas sur un rentrée d'argent supplémentaire.
Le médecin s'éloigna du lit de son patient pour aller déposer son dossier sur son bureau de l'autre côté de la pièce, se promettant de passer son coup de fil en fin de journée. Une fois chose faite, elle se retourna pour s'adresser à Ambroise, repensant à ce qu'elle lui avait dit plus tôt.

- Oh et j'espère que je ne t'ai pas donné l'impression de te faire la morale avant, tu es bien assez intelligent pour faire tes propres choix tout seul.

C'est vrai après tout, ça n'était pas son boulot : elle n'était pas sa mère - et heureusement pour lui d'ailleurs -, alors il aurait très bien pu mal le prendre. Mais même s'il ne semblait pas avoir apprécié grand-chose du discours que Kristal lui avait imposé, celui-ci avait au moins eu le mérite de l'avoir sorti de ses sombres pensées, ce qui constituait en soi un véritable miracle pour la jeune femme. Elle avait beau essayer d'être plus amicale et plus proche de ses patients pour mieux coller à l'image des médecins de lycée, elle n'avait pas encore tout à fait l'habitude de leur porter autant d'attention en-dehors de leurs soins.

Hrp:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 429
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Sam 2 Juil - 16:08


Finalement, Mlle Lya ne semble pas aussi énervée que je le pensais. Elle me sert même la main.

- Je compte sur toi pour protéger le petit Lalegün alors, et de mon côté je ferai mon possible pour que tu sortes au plus vite de cette infirmerie : tu as passé bien trop de temps par ici, ça te fera du bien d'être enfin débarrassé de nous.

J'acquiesce avec un petit sourire. En effet, la perspective de pouvoir enfin sortir me remplit de joie sans plus attendre. Bientôt, je pourrais bouger, regagner au fur et à mesure des forces. J'en suis heureux. Depuis le temps que je me coltine cette chambre d'infirmerie, il serait bon que j'arrive à m'en sortir. Le plus tôt possible serait le mieux. Mlle Lya me reprend le dossier et m'adresse des mots qui ont le mérite de calmer ma hâte.

- Par contre, tu ne vas pas pouvoir sortir tout de suite, il faut que j'en discute avec quelqu'un de l'hôpital encore, mais si tu réagis bien au début du traitement, je devrais pouvoir te laisser rejoindre définitivement ta chambre d'ici deux semaines. Je doute que tu aies envie de rester ici pendant encore un mois alors que tu commenceras à sentir les effets du traitement dès les premiers jours.

Elle a tout à fait raison. Je n'ai aucun besoin de rester immobile dans ce lit alors que j'irai un peu mieux dans deux semaines. Ce serait ridicule.

- Oh et j'espère que je ne t'ai pas donné l'impression de te faire la morale avant, tu es bien placers ses intelligent pour faire tes propres choix tout seul.

Je lui adresse un sourire et secoue la main.

- Si tu m'avais donné cette impression je t'aurai interrompu et empêché de continuer. Ne t'inquiète pas pour ça et fais ce que tu as à faire. Pour ma part je vais me reposer.

Sur ces mots, je me rallonge comme il faut dans mon lit et me tourne pour éviter d'être aveuglé par la lumière. Ce serait idiot de ne pas réussir à dormir à cause de ça. Je ferme les yeux et songe à ce que je pourrais faire lorsque je serai puissant. Lalegün me tombera peut-être dans les bras, je le défendrais du mieux que je peux, je lui donnerais suffisamment d'argent pour rétablir son beau visage, je l'habillerais de beaux vêtements, je le ferai jouer devant des salles entières, je lui payerais les meilleurs instruments possibles. Je ferai son bonheur sans concession et qui sait, peut-être tombera-t'il amoureux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL] Jeu 7 Juil - 20:37


Aux paroles du médecin, Ambroise sourit et lui fit un petit signe de la main, la sortant de son court moment de réflexion. Kristal redressa la tête et répondit au sourire de son patient, contente qu'il ne semble pas trop déprimé à l'idée de devoir rester coincé encore quelques semaines dans cette petite infirmerie.

- Si tu m'avais donné cette impression je t'aurai interrompu et empêché de continuer. Ne t'inquiète pas pour ça et fais ce que tu as à faire. Pour ma part je vais me reposer.

A ces mots, le jeune garçon s'allongea à nouveau dans son lit, avant de se tourner vers le mur. C'est vrai, connaissant Ambroise, Kristal aurait du se douter qu'il lui aurait fait savoir si son discours lui avait paru trop moralisateur. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait, ce petit Passion, et il faut dire que la jeune nymphe appréciait cette honnêteté. En s'éloignant poliment du lit de son patient, elle nota également qu'il l'avait enfin tutoyé. Elle sourit légèrement : c'était peu de chose, mais ça lui faisait plaisir qu'il ait enfin fait tomber cette barrière de langage ridicule entre eux - c'était plutôt fatiguant d'avoir à lui répéter à tout va de ne pas la vouvoyer, pour être honnête.

Une fois arrivée au niveau de son bureau, Kristal déposa le dossier d'Ambroise dessus, avant de mettre de l'eau à chauffer pour se préparer une tasse de thé. Elle ferma ensuite la porte qui la séparait du reste de l'infirmerie, afin d'être tranquille et de ne pas empêcher son patient de se reposer. Elle allait maintenant devoir discuter des détails de son cas plus en profondeur avec l'un de ses collègues spécialistes de l'hôpital, et le coup de fil qu'elle allait passer risquait d'être long.
La jeune femme empoigna son téléphone et tapa machinalement les chiffres d'un numéro qu'elle connaissait par cœur. Elle plaignait d'avance le pauvre cardiologue qui allait devoir rester au téléphone avec elle pendant les heures à venir, car si une chose était bien sûre, c'est qu'elle n'était pas prête à lâcher la conversation avant qu'une date de sortie ne soit décidée pour le petit Ambroise - et elle avait bien l'intention de l'avancer au maximum, quitte à devoir en assumer la responsabilité par la suite s'il s'avérait qu'elle avait eu tort. La jeune femme avait confiance en son jugement, elle ne se trompait jamais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 429
Revenir en haut Aller en bas
Qu'est-ce-qu'a Ambroise ? [KRISTAL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kristal Wyden [ACCEPTEE] ~ Serdaigle (5e année)
» Ambroise
» Ambroise Perrier - L’alcoolisme expliqué par un flic.
» Emma Ambroise, tout simplement.
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: