Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar] Mer 30 Mar - 17:43

Réveil le matin, encore au lit, bien en retard. Les cauchemars de la veille, comme chaque jours, s' envolent au loin. Je me prépare, le soleil brille, je me sent bien. Une couette, deux couettes, un petit nœud rose, et un coup de brosse. Me voilà prête. Il ne reste plus que les habits. Une jupe plissée rose, des bas blancs rayés de rose, des ballerines roses et une chemise blanche. Me voilà prête, totalement prête. Oh ! Ne pas oublier le labelo rosé, qui hydrate mes lèvres et les rosies par la même occasion ! J'avoue apprécier cette couleur, le rose. Je cours prendre mon panier en osier et file dehors. Dans le petit jardin, mes amis m'attendaient. Je m'occupe d'eux, les arroses, les rempotes, les asticotes, et une fois ceci terminé, je m'aventure en dehors du lycée. Aujourd'hui je n'ai pas cours car c'est le weekend, mais n'ayant pas de famille, je le passe a Xényla, je tenais a le préciser parce que ça me semble logique mais je préfère tout mettre au claire. J'arrive au centre ville. Il le faut des nouvelles graines de pensée. J'arrive donc chez ma jardinière-caissière favorite et lui demande de me préparer des graines, du terreau, et comme je suis tentée par le nouveau sachet de graine de carottes, je le prends. Je ne peux m’empêcher de prendre des graines de coquelicots. Comme je sais que mon beau Yuuma les adores, j'en plante toujours plus, comme ça même si il ne me regarde pas moi, il regarde mon travail, et cette pensé suffit a me rendre heureuse.
Comme je n'ai pas pris de petit déjeuné, je m’arrête à la boulangerie pour me payer un bon petit croissant fourré aux amandes.
Oh c'est tellement délicieux ! Cette journée s' annonce particulièrement bien partie ! Et on est que le matin, il me reste encore tellement de choses a faire !

Oh ! Mais c'est un foulard. Il est d'un bleu canard et la matière est soyeuse, elle brille au soleil, surement de la soie... qui a pu perdre ça ? Il serait triste de savoir que son foulard est perdu ! Je tourne ma tête dans tout les sens, il doit bien y avoir quelqu'un dans la rue. A part des commerçants, personne, personne a pars cette personne ! Je lui cours après.

MONSIEUR MONSIEUR ! VOTRE FOULARD ! EST-CE VOTRE FOULARD ?


La personne est en fait un garçon. Il se retourne, mon dieu qu'il est beau.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar] Ven 29 Avr - 8:48


Le matin, clairement, c'est dur. Le réveil est vachement hard. Ça va qu'il faut beau parce que quand il pleut, impossible de se lever. Comment voulez-vous trouver la foi ? Bref. Ce matin, comme tous les autres, je galère à me lever. Au final, je réussis à me trainer jusqu'à  la douche et là ça s'arrange. L'eau tiède réveillerait même un ours. Alors moi, petit homme de tout juste 16 ans, vous vous doutez bien que ça me réveille. Lorsqu'enfin je ressors, j'embaume l'amande douce. Cool, c'est une bonne odeur ça. Je me coiffe devant ma glace, rabattant mes cheveux en arrière avant de secouer la tête. La coupe coiffé/décoiffé. C'est ma spécialité et les filles en raffolent. Un petit coup de maquillage discret pour embellir mon visage et un peu de parfum, me voilà prêt pour l'essayage.

Devant mon armoire c'est le dilemme. Je suis en serviette, une multitude de fringues occupent mon regard et je ne sais pas quoi mettre. À voir le regard de mes colocataires je dois être ridicule. Qu'importe, je m'en moque, je suis le grand Oscar. À poil point l'instant mais le grand Oscar tout de même. Je pioche des sous-vêtements avant de me décider pour un bermuda vert foncé et une chemise beige à manches courtes dont je déboutonne quelques peu en haut. En accessoires, une chaîne autour de mon cou, des bracelets simples et une ceinture. J'enfile de simples chaussures marrons et direction le petit déjeuner.

Au self, c'est rapide. Je me prends un croissant et un jus d'orange avant de retourner me brosser les dents. J'ai rendez-vous avec Marjorie très bientôt, il faut que je me dépêche. Elle est élève dans un lycée public pas comme Xényla et bien qu'elle soit agréable à regarder, son cerveau s'est exilé chez les humains. Arrivé en ville au lieu de rendez-vous je vois la fille agiter le bras de façon frénétique. C'est déjà la deuxième fois que je l'invite à sortir. Un record. Elle est petite, rousse, bien proportionnée et a une profonde affection pour le violet. Autant dire que c'est... spécial.

Nous passons dans différentes boutiques sans que je sois grandement intéressé. Marjorie me demande conseil, je lui réponds mais sans plus. À croire que ça ne finira jamais. Elle m'offre même un foulard bleu en me certifiant qu'il m'ira parfaitement. Oui enfin je porte majoritairement du vert donc son cadeau ne va que remplir la caisse de trucs inutiles au fond de mon armoire. Quand enfin vient l'heure de se quitter, je la salue sans grandes démonstrations et pars. C'est la dernière fois que je la vois. Finalement elle est grave chiante. J'avance donc dans les rues, bien décidé à rentrer ou trouver une nouvelle idiote pour une future sortie. Tout à coup, j'entends quelqu'un crier derrière moi.

- MONSIEUR MONSIEUR ! VOTRE FOULARD ! EST-CE VOTRE FOULARD ?

Je me retourne pour trouver une gamine rose avec le cadeau de Marjorie à la main. Elle m'a l'air bête comme ses pieds mais elle est mignonne dans la catégorie petite fille. Je lui adresse un sourire charmeur en lui tendant une main galante.

- Oui c'est le cas. Merci bien gentille demoiselle. Je suis navré de vous avoir fait courir, vous ne m'en voulez pas ?

Un petit regard inquiet et c'est dans la poche. Elle me pardonnera sans aucun doute.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Tu sais Invité, je te rends malade en Cyan


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar] Mer 4 Mai - 19:18

Le beau jeune homme me regarde de ses splendides yeux couleur de glace. J'en frissonne ! Il me tend sa main d'une délicatesse qui me fais fondre. Cette dernière est fine et gracieuses comme celles des filles, mais étrangement, ces mains se fondent a merveille sur le corps de ce beau garçon ! Et quel corps ! Bien qu'assez petit ( un peu plus grand que moi ) , l'aura qui jaillit de cet homme impose le respect. Son corps encore quelques peu enfantin n'est en aucun cas un désavantage pour lui, il est mignon et sexy à la fois ! Et il semble a l'aise dans son corps vu comme il l'exhibe grâce a son pantacourt vert foncé de marque et comme il veux se faire voir, vu les bijoux brillants qu'il porte. Mais passons a ses cheveux, haaa ses cheveux ! Ils sont d'un blond magnifique, semblable a de la soie, et la coupe qu'il porte a due être faite avec beaucoup d'efforts vue le résultat. Pour que vous vous rendiez compte de l'effet que ce garçon me fait, dites vous que j'en oublierais presque Yuuma !

Oui c'est le cas. Merci bien gentille demoiselle. Je suis navré de vous avoir fait courir, vous ne m'en voulez pas ?

Tout en disant cela, il me regarde d'un air inquiet. Si cela signifie ce que je crois, c'est qu'il s'intéresse à moi, non ? J'en deviens pivoine. Un garçon comme lui, s'intéresser a une fille comme moi ? C'est absurde non ? Mais ... aussi naïve que je pourrais sembler être en pensant cela ... j'ai envie d'y croire.

Oui... enfin non ! Vous n'avez pas a vous excuser, perdre un tel foulard ... en plus vous devez beaucoup y tenir !

Il me répondit et cela me réjouis. j'avais vraiment très envie de le connaître un peu plus ! Je veux dire... il a l'air tellement gentil ! Et un visage d'ange comme le sien ne peut qu'être celui de l'incarnation sur terre de la gentillesse même ! D'ailleurs, a y bien regarder, je crois le reconnaître ! Cet ange venu du ciel ressemble au délégué des Processus ... Oscar je crois... On c'est déjà croisés a des réunions, mais je ne l'ai jamais vraiment remarqué ! Le destin me l'a mis sur ma route, ça c'est clair !

Eumh... Excusez moi, je suis enchantée, moi c'est Anny Saorème ! Je suis au Lycée Xényla et... eumh... Vous... enfin... si ce n'est pas ... euhm ... trop indiscret euh ... Vous êtes aussi de là bas non ?

Il acquiesça. Super, ça nous fait un sujet de conversation ! Je suis rouge, je tremble, mais j'alimente la conversation du mieux que je peux. Des questions comme qui sont ses profs? Avec qui est il ami? Pourquoi la filière Processus? Ses passions , toussa... De même, je l'écoute attentivement et je réponds a chacune de ses questions avec joie. Je me force a n.e pas rougir, je ne veux pas paraître timide devant lui, surtout que je suis quand même a l'aise... C'est vrai quoi, je suis si heureuse qu'un gars comme lui me parle ! Nous commençons a marcher le longs des Avenues et nous arrêtons devant un grand parc. Il y a un distributeur non loin de nous. Oh mon dieu un café au lait nappé de chantilly, je ne peux pas passer à coté de ça ! je sors trois pièces et m'en achète un, mais j'en sors trois autres et prends un café au lait pour mon bel ami, tout le monde aime les cafés au lait. Tout le monde. Je lui tends mon café.

Tient ! je t'en ai aussi pris un !


Je lui passe en souriant. Mais quand mon regard croise le sien, je ne peux m’empêcher de rougir.

Nous nous asseyons sur un banc et je je commence a boire mon café au lait. L'après-midi ne fait que commencer et j'ai tellement envie de la passer avec lui !

HRP Tu sais rien n'est parfais, la vie fais des erreurs, bat toi seulement pour le meilleur. (chanson nulle):
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar] Mar 10 Mai - 20:18


La fille devient toute rouge. Quelle simplette. Je ne m'intéresse pas à elle voyons. Pourquoi fait-elle ça. Une fille un peu moins bête aurait compris mon manège. Immédiatement même.

- Oui... enfin non ! Vous n'avez pas à vous excuser, perdre un tel foulard... en plus vous devez beaucoup y tenir !

Je hoche la tête alors qu'en vérité je pense le contraire. Ça m'aurait moins gêné de le perdre. Mais bon. D'ailleurs, c'est bizarre qu'elle me vouvoie. Je veux dire, je suis de son âge approximativement. Pourquoi fait-elle cela ?

- Eumh... Excusez moi, je suis enchantée, moi c'est Anny Saorème ! Je suis au Lycée Xényla et... eumh... Vous... enfin... si ce n'est pas... eumh... trop indiscret euh... Vous êtes aussi de là-bas non ?

Je hoche de nouveau la tête et lui adresse un petit sourire.

- Enchanté également, je suis Oscar Eldredge, délégué des Processus.

Maintenant qu'elle le dit, c'est vrai qu'elle ressemble parfaitement bien à la petite déléguée des Évasions. Je l'ai à peine remarquée dans les réunions. Elle est tellement discrète. Et encore, il parait que c'était pire avant, quand il y avait encore Evangeline des Origines. Vu qu'elle s'est fait attaquée par cette fille, elle en avait peur. Personnellement, je suis bien heureux d'avoir pris les fonctions quand elle est partie. Je ne veux pas me faire frapper pour ce que j'ai fait à Duvley. Vraiment, non merci. Je l'ai déjà assez regretter.

En tout cas, cette petite fille rose bonbon se trouve avoir de la conversation. Je réponds à ses questions futiles de bonne grâce sans pour autant en penser du bien. Pourquoi est-elle si inintéressante. Vraiment elle me déçoit un peu. Je la préférais lorsqu'elle était muette. Anny réussit même à me trainer jusqu'au parc. Je ne dis rien mais je m'ennuie un peu, cette fille à la conversation d'une pie mais la pertinence de ses propos est égale à celle d'un mammouth.

Cependant elle a la gentillesse de me payer un café au lait. Ça je lui en suis reconnaissant. J'aime bien le café au lait.

- Tiens ! Je t'en ai aussi pris un !

Je la remercie par un sourire et m'assois près d'elle sur le banc. Elle est ennuyante mais je viens de remarquer quelque chose. Elle a tendance à rougir lorsqu'elle croise mon regard. Je dois certainement lui plaire. Alors autant en profiter. Avec un sourire absolument charmeur et gentil, je la regarde.

- Dis moi, je me pose une question. Pourquoi une jeune fille si jolie, populaire et gentille m'adresse la parole ? Je ne savais même pas que tu m'avais remarqué.

Un abaissement du regard suivi d'un rougeoiement des joues et le tour est joué. Je la laissé parler un peu avant de nouveau, de retenter une approche. J'attrape une mèche de ses cheveux et les regarde. Ils sont d'un blond semblable au mien. C'est perturbant.

- Pour une fille aussi jolie et élégante que toi, tu dois très certainement avoir un pouvoir splendide, non ?

Et on récolte des informations par la même occasion. Je m'aime putain.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Tu sais Invité, je te rends malade en Cyan


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar] Ven 20 Mai - 17:11

Thème de keur:
 







Je déguste doucement mon café à la chantilly, assise sur le banc banc en bois blanc, balançant tranquillement les pieds au rythme du chant des oiseaux. Je n'ose pas me retourner vers Oscar, de peur qu'il ai disparu, que tout cela ne soit qu'un songe.

Dis moi, je me pose une question. Pourquoi une jeune fille si jolie, populaire et gentille m'adresse la parole ? Je ne savais même pas que tu m'avais remarqué.

Je me sent divaguer, est-ce possible qu'il me dise cela, à moi ? une vague de chaleur me monte aux joues, je dois être totalement rouge. Au mon dieu ! Il a dit que j'étais jolie ! Je suis jolie pour lui ! Il me trouve jolie !

Ivre de joie et d'espoirs, je lui souris et ris.

]b]Hihi ! Mais enfin ! Ne te rabaisse pas comme ça ! Tout le monde te connait ![/b]

Qu'il est modeste, Oscar est une personne très connue au lycée quand même ... Bon... on dit qu'il a joué des tours aux Origines, mais je ne les crois pas, ils ne font que mentir. Seule Evangéline pourrait me faire croire que c'est la vérité, mais ce n'est pas sûr, cette fille m'a dupée une fois, plus deux  !

Le silence retombe peu a peu sur notre banc. Nous terminons nos deux cafés. Je vais les mettre à la poubelle, c'est moi qui invite, c'est normal non ? En me rasseyant, je comprends que c'est un long silence qui risque de s'abattre si je ne dis rien.

C'est quoi ton plat préféré ?

C'est la première chose qui m'ai passée par la tête... je dois encore avoir faim ... Comme je suis nulle ! Mais Oscar comprend mon malaise ! Il se saisie d'une mèche de mes cheveux. Il baisse les yeux et rougis un peu, mais moins que moi ! Je ne sais pas si je préférais le malaise d'avant où cette situation-ci... Mon souffle se coupe totalement. Je vais étouffée. Oh mon dieu c'est si soudain ! Je suis suspendue a ses lèves, attendant qu'il fasse quelque chose.

Pour une fille aussi jolie et élégante que toi, tu dois très certainement avoir un pouvoir splendide, non ?


Je respire enfin ! Je reprends discrètement mon souffle, sans qu'il le remarque, puis souris. Mon pouvoir ... Je l'adore mon pouvoir, mais je suis intimidée de lui répondre, c'est un peu mon secret à moi et aux plantes ...

Hihi... Tu sais ... Mon pouvoir n'est pas si bien que ça, il ne m'est pas très utile pour me défendre... je suis juste ... bilingue ... en quelque sorte ! Et toi ?

j'écoute sa réponse. C'est intéressant, je ne me doutais pas qu'il avait un pouvoir comme cela !

A l'autre bout du parc je vois un Coquelicot d'un rouge pétant, seul, comme abandonné. Je baisse la tête. Ce signe du destin me rappelle à la réalité, au choix cruel que je devrais faire.

... Désolé Oscar ... c'étais vraiment une super après-midi ! J'espère qu'on pourra se revoir bientôt ! Mais je dois y aller ... A bientôt !

Je me lève et quitte le parc. J'essaye de retenir mes larmes, sachant pertinemment que c'est impossible de retenir une digue pleine à craquer. Je pars dans une petite ruelle tranquille et laisse ruisseler mon émotion sur le sol.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je suis dans le métro maintenant, adossée contre la vitre sale et pleine de traces de doigts. Je rentre au lycée. Le soleil commence déjà à se coucher. C'est tellement rapide une journée...

Dis Maman...

... Tu te souviens de la première fois que tu a rencontrée papa ?

... est-ce que ton coeur était lui aussi partagé entre lui et un autre comme l'est le mien aujourd'hui ?

... Yuuma et Oscar ... mon coeur n'est pas assez grand pour les deux ... mais la douleur de la séparation me déchirera tellement ...

... Tu sais maman, c'est dans ses moment là que tu me manque le plus.

HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ma fille, Méfie-toi des inconnus ! [With Oscar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» Oscar et la dame Rose
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: