Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Il était une fois... [feat Zaak Arzking]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Ven 11 Mar - 18:30


Cela faisait maintenant presque deux semaines que Kristal était devenue le nouveau médecin du lycée Xényla et bien que ses débuts dans l'établissement avaient été relativement mouvementés, elle commençait maintenant à entrer dans une certaine routine du travail. Depuis son petit incident avec la jeune Emy de la classe Évasion, l'infirmerie avait été plutôt calme et aucun fait notable d'ordre médical ne s'était déroulé.
Les services du nouveau médecin ne semblaient pas être de la moindre utilité pour qui que ce soit ces derniers jours, et c'était plutôt ennuyeux pour une personne d'un caractère comme le sien. Bien sûr, elle était ravie que les élèves se portent bien, mais elle avait tout de même l'impression qu'il aurait dû y avoir plus de passage dans son bureau depuis le temps. Il n'y avait qu'un seul élève qui était venu la voir de lui-même depuis son arrivée et en deux semaines, ça faisait peu. Peut-être que cela avait un rapport avec le fait qu'elle avait transformé la cafétéria en scène de crime le jour de son arrivée ? Ou encore parce qu'elle avait involontairement transformé le nez d'une de ses élèves en fontaine de sang simplement en la regardant? Il faudrait qu'elle demande à Jun ce qu'il en pensait, elle ne trouvait pourtant pas qu'elle avait fait une première impression spécialement mauvaise à son arrivée ici.

La jeune femme soupira, se disant que finalement, si ça continuait d'être aussi calme dans cette infirmerie, elle allait finir par retourner dans sa petite clinique personnelle en fin de compte. Une autre solution serait de passer plus de temps à rendre visite à Jun et Dwayne pour les déranger dans l'exercice de leurs fonctions respectives. Un sourire éclairait maintenant le visage légèrement cerné de la jeune femme : ce n'était pas une si mauvaise idée que ça pour pimenter ses journées...

Elle était couchée sur sa blouse de médecin à même le sol, dans un coin du bureau, ses yeux à moitié fermés braqués sur la lumière des néons qui ornaient le plafond. Pourquoi elle était couchée là comme ça ? Elle envisageait de ramener le vieux canapé de sa clinique pour le mettre dans son nouveau lieu de travail. Cette pièce lui semblait vide sans canapé et elle aimait pouvoir s'allonger quand elle en avait envie. C'est pourquoi elle était maintenant allongée sur le sol, sur sa blouse : elle cherchait l'endroit parfait où placer son canapé quand elle le ramènerait. Et il semblait qu'après plusieurs essais, elle avait finalement trouvé l'endroit parfait : plutôt proche de la porte d'entrée, une vue sur l'extérieur grâce à la fenêtre en face, les élèves pourraient même l'utiliser quand ils viendraient la voir.

Kristal n'avait pas quitté son bureau de la nuit, prise par une insomnie qu'elle avait utilisé à bon escient : en effet, elle avait passé la nuit à remettre de l'ordre dans les documents de l'infirmerie. Et elle avait bien fait. Elle pût constater que les profils médicaux des différents élèves du lycée n'étaient absolument pas à jour, ce qui était relativement problématique - il faudrait qu'elle voit avec Pandore pour organiser une visite médicale générale assez rapidement.
Elle ferma donc paresseusement les yeux, se laissant aller à ses pensées : c'est qu'elle ferait bien un petit somme si on la laissait encore tranquille aujourd'hui.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Sam 12 Mar - 16:12

C'était un matin normal, comme tout les jours, quand je me décidais à allez courir, j'avais vraiment besoin de me défouler, j'avais les pattes et les muscles engourdis, du coup je m'étais levé pour me préparé, dans la salle de bain j'avais vite fais tenté de me coiffé, peine perdu comme toujours, je m'étais donc juste habillé, et cette fois je m'en fiche je ne mettrais pas de t-shirt, et puis vu que je serais en loup la moitié du temps personne ne le remarquera, je m'étais donc tout simplement habillé d'un jogging noir assez ample.

J’étais donc sorti du dortoir pour prendre mon petit dèj, à la cafétéria, avant de me diriger vers le lac, c’est un endroit parfait pour allez courir le matin, comme à toute heure de la journée en fait, je mis donc  mes écouteurs et courais vers le lac, toujours en forme bermudienne pour le moment.
Une fois arriver à destination, j’enroulai mes écouteur autour de mon collier pour quand même entendre la musique, et me transforma en loup, l’air frais et l’humidité du lac me réveillais tranquillement, alors que je m’étirais. Le sol était encore assez humide, donc j’espère ne pas glisser et me prendre un arbre comme la dernière fois.

Je commençai donc ma course, cela faisais déjà plusieurs tours du lac que je faisais et je décidais donc  d’accélérer, mauvais idée, très mauvaise puisque je l’ai regrettée quelque tours plus tard, avec ma vitesse je n’ai pas pu me ralentir et je glissais droit vers un énorme arbre, et deviné quoi ? Je me le suis pris en pleine poire… ça fais mal, et même après être dix bonnes minutes la truffe dans l’eau glacée du lac, la douleur ne s’en allais pas et je m’étais mis à saigner, et pas que du nez puisque apparemment il y avait un autre filet de sang qui s’échappais de mon front….

J’étais donc reparti très vite vers Xényla, une nouvelle médecin y était apparue il y a deux semaines, et je n’étais pas encore allez là voir, et ben ça tombe bien…

Une fois à l’entrée du lycée je m’étais retransformé pour passé et entré dans les bâtiments, bien qu’une fois devant l’infirmerie, j’eu peur d’y entrer, c’est un peu ridicule comme raison, ‘’bonjour madame, je me suis pris un arbre dans la tête’’. Mais bon je ne vais pas rester comme ça…

Je pris donc mon courage à deux mains et toqua à la porte de l’infirmerie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Lun 14 Mar - 17:08


De longues minutes passèrent sans que rien ni personne ne vienne rompre la tranquillité qui régnait dans la pièce. Le jeune médecin s'assoupit même un moment, laissant ses yeux fatigués se reposer comme ils le lui demandaient depuis des heures. Alors qu'elle commençait à s'endormir sur le sol de son bureau, un bruit discret se fit entendre dans l'infirmerie. Il était discret, mais Kristal était tout de même plutôt sûre de l'avoir entendu.
Elle grogna légèrement, tentant vainement d'ouvrir des yeux qui voulaient rester clos. Quelqu'un avait frappé à la porte ? La jeune femme réfléchit un instant. Dwayne lui avait parlé d'éventuellement passer la voir pour renouveler son stock de calmants, ce devait être lui. Ou peut-être était-ce Jun : il venait souvent prendre le thé avec elle, mais elle n'avait strictement aucune idée de s'il était déjà l'heure pour ça ou non. Elle n'avait dans tous les cas pas la moindre envie de se lever pour aller accueillir cette personne, il n'aurait qu'à venir à elle. La jeune femme éleva la voix pour se faire entendre par son visiteur.

- Entrez, je suis dans le bureau !

Qui que ce soit, cette personne tombait bien : elle allait pouvoir lui demander son avis à propos de la localisation possible pour le canapé. Qu'il s'agisse du gardien ou de Jun, elle en profiterait pour partager une tasse de thé avec lui.
Après avoir appelé cette personne à la rejoindre, la jeune femme commença à se redresser péniblement pour s'asseoir sur sa blouse, se frottant les yeux puis passant une main dans ses cheveux pour se réveiller. La lumière lui agressait légèrement la rétine, mais comme elle n'avait pas utilisé son pouvoir ces derniers jours, ses yeux noirs s'adaptèrent plutôt vite au changement de luminosité. Elle plissa cependant les yeux lorsqu'elle vit une silhouette inconnue se dessiner devant elle. Le jeune homme torse nu qui lui faisait face à présent n'était ni Jun, ni Dwayne.

Kristal observa son visiteur un peu plus attentivement. Du sang coulait de son front, la blessure se situant quelque part derrière ses cheveux bruns en bataille. Du sang s'échappait également de son nez : décidément, les élèves ici semblaient incapables d’abîmer autre chose que leur visage. Il avait l'air relativement jeune et la présence de petites oreilles lupines sur le sommet de sa tête trahissait sa nature hybride.
La jeune femme se leva doucement, s'approchant de lui pour le regarder de plus près. Une fois debout, elle put se rendre compte qu'il n'était pas loin de faire une tête de plus qu'elle. Son corps semblait déjà totalement développé : il avait une carrure de sportif plutôt fine, bien que les yeux de la jeune femme ne s'attardèrent pas longtemps dessus. Elle planta son regard dans les yeux verts de son visiteur, lui adressant un regard inquisiteur que ses cernes devaient rendre plutôt compliqué à interpréter.

- Hum... tu m'as l'air de t'être pris quelque chose en pleine face, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

La jeune femme ne prit même pas la peine de lui demander pourquoi il ne se baladait vêtu que d'un simple pantalon de jogging : les hybrides avaient bien souvent des habitudes de vie totalement différentes des autres bermudiens, son métier le lui avait enseigné avec le temps. Elle croisa les bras en attendant sa réponse.
Elle réalisa soudain qu'elle ne s'était pas encore présentée et qu'elle n'avait strictement aucune idée de qui il pouvait bien être. Elle baissa donc brièvement la tête en guise de salutations, avant de lui tendre le bras pour lui serrer la main.

- Ah oui, pardon, je crois que je fais les choses dans le désordre. Je me présente : Dr. Lya, je suis le nouveau médecin ici. On va se diriger là-bas pour jeter un œil à tes blessures pendant que tu m'expliqueras qui tu es, tu veux bien ?

Tout en lui parlant, elle lui pointa du doigt un petit lit de l'infirmerie un peu plus loin, attendant de lui qu'il lui ouvre la voie. Elle hésita quelques instant avant de ramasser la blouse qui gisait à ses pieds pour la mettre sur son dos : elle était propre et ça faisait tout de même un peu plus professionnel que d'ausculter cet élève vêtue d'un simple pull. Tout en marchant, elle s'appliqua à rouler les manches de sa blouse qui était bien trop grande pour elle, attrapant au passage une paire de gants en latex propre.

Blblbl:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Lun 14 Mar - 20:03

Après quelques instants une voix féminine s’éleva et m’incita à entrer dans le bureau, je posais donc ma patte sur la poignée et l’ouvrit. Une fois à l’intérieur de la pièce, j’eu quelque seconde d’une certaine surprise puisque la médecin se réveillais ?!

Bon ok ok tout le monde à le droit de se reposer. Une fois réveillé mais pas debout elle m’observais, je pense que je devais avoir le tête pleine de sang puisque maintenant j’en avais qui coulais légèrement sur mon torse, et beh je pense que je me suis bien amoché….

Elle se leva pour venir m’observé de plus près. Et une fois qu’elle était sur ses deux jambes je pus me dire que j’avais au moins une bonne tête de plus niveau hauteur qu’elle. Juste après elle me fixa, pour qu’elle raison ? Aucune idée.

- Hum... tu m'as l'air de t'être pris quelque chose en pleine face, qu'est-ce qu'il s'est passé ?


Euhhhh, de base on n’est pas censé se présenté ? Et en plus je crois qu’elle attend une réponse puisqu’elle vient de croiser ses bras. Et juste quand je me dit ça la médecin me pris d’avance et répliqua, elle me tendais également le bras et je lui serra comme à mon habitude peut être un peu fort ? Je n’ai jamais été très doué pour décrire les expressions du visage.

- Ah oui, pardon, je crois que je fais les choses dans le désordre. Je me présente : Dr. Lya, je suis le nouveau médecin ici. On va se diriger là-bas pour jeter un œil à tes blessures pendant que tu m'expliqueras qui tu es, tu veux bien ?


D’accord donc elle s’appelait Dr.Lya, et j’avais bien raison c’était bien le nouveau médecin du lycée. Elle me pointa du doigt un coin de la pièce où était posé un lit. Je m’y avançais donc vers le lit. En entrant dans la salle j’eu le temps d’apercevoir une blouse ? Au sol ?! Attend mais elle n’en a pas ? Ah ben euh ok elle vient de la ramasser, et la met à sa taille puisque les manches sont un peu longues pour elle vu qu’elle les retroussaient, elle attrapa au passage une paire de gants en latex, ahhhh je n’aime pas le bruit du latex mouillé beurk…

En même temps que je pensais à cet affreux bruit je fis une grimace très comique enfin je pense.
Une fois assis sur le lit je me passai la main dans les cheveux comme un idiot puisque j’eu la main pleine de sang…

‘’Hum, bonjour je m’appel Zaak Arzking, et je me suis fais ça de façon royalement ridicule… Je courais autour du lac mais j’ai pas réussi à ralentir du coup je me suis pris un arbre en pleine face… Voilà oui c’est con…’’


Je me sentais ridicule après avoir dit ça, je regardais donc le sol.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Lun 14 Mar - 22:38


Le jeune homme se dirigea tranquillement vers le lit que Kristal lui avait montré du doigt après avoir échangé une poignée de main plutôt virile avec elle. Elle le vit grimacer légèrement lorsqu'elle enfila ses gants, ce qui la fit légèrement sourire. Une fois son patient installé sagement sur le lit, elle le vit passer sa main dans ses cheveux - un geste qu'il avait sûrement tout de suite regretté, vu le sang qu'il avait étalé un peu partout en faisant cela. Après avoir fait cela, l'hybride prit la parole, évitant de la regarder dans les yeux. Elle n'était pourtant pas bien impressionnante.

- Hum, bonjour je m’appelle Zaak Arzking, et je me suis fais ça de façon royalement ridicule… Je courais autour du lac mais j’ai pas réussi à ralentir du coup je me suis pris un arbre en pleine face… Voilà oui, c’est con…

Le jeune homme baissa la tête, visiblement gêné de la manière dont il avait réussi à se faire mal. Kristal avait beau trouver cette histoire plutôt cocasse, elle ne le laissa toutefois pas paraître sur son visage : Zaak avait l'air déjà bien assez mal à l'aise comme ça. Elle garda donc un masque sérieux et prit la tête de son patient dans ses mains pour le faire regarder vers le haut, afin que le sang arrête de couler sur son torse qui commençait à ressembler à une toile abstraite.

- Je vois, visiblement c'est l'arbre qui a eu le dernier mot en tout cas. Mais je vais t'arranger ça, bouge pas, le temps que j'aille chercher de quoi éponger ce bordel.

Pas besoin de prendre des pincettes pour lui, c'était un grand garçon, elle n'allait pas être aussi précautionneuse dans sa façon de parler qu'avec la petite Emy quelques jours plus tôt. La jeune femme se dirigea vers l'étagère où étaient rangés bandages, compresses et de quoi éponger les plaies. Elle attrapa ce dont elle avait besoin, empoignant également du désinfectant. Après avoir rassemblé tout ce dont elle avait besoin, elle retourna auprès de son patient qui n'avait pas bougé.
Elle commença à éponger le sang sur le visage de Zaak en silence de sa main droite, retenant ses cheveux de la gauche pour ne pas qu'ils la gênent. Une fois tout ça nettoyé, elle pouvait jauger des dégâts. Elle replaça la tête de l'hybride face à elle, avant de lui adresser à nouveau la parole.

- Bon, ta blessure au front n'est pas profonde, mais je vais te laisser le choix : on peut la laisser guérir normalement en mettant un pansement dessus qu'il faudra que tu changes deux fois par jour, ou je peux refermer la plaie tout de suite, pour que tu n'aies pas de cicatrice.

Elle n'avait honnêtement pas vraiment besoin de gaspiller son pouvoir pour une blessure aussi minime, mais elle était si contente d'avoir enfin un patient qu'elle le lui proposa tout de même.

- Par contre, pour ce qui est de ton nez, je suis désolée de t'annoncer que tu as réussi à le casser. Mais pas de panique, il ne semble pas y avoir de déplacement de la cloison nasale, c'est pour ça que tu arrives à respirer relativement normalement. Je ne vais pas t'envoyer faire un scanner du massif facial, ça serait une perte de temps plus qu'autre chose, on peut voir à l’œil nu qu'on n'est pas face à une fracture complexe.

Elle commençait à parler plus pour elle-même que pour son patient, concentrée sur l'observation du l’œdème qui ornait le nez de Zaak. Le nez n'avait pas été déplacé, ce jeune homme avait de la chance, il n'aurait pas besoin d'une intervention chirurgicale.

- Tu as déjà cassé ton nez par le passé ? Il faudrait que je le sache pour adapter le pansement que j'appliquerai dessus.

Son regard fut ensuite attiré par le torse du jeune homme, couvert de sang : c'est qu'elle avait totalement oublié qu'il ne portait rien sur le haut du corps. Elle fronça les sourcils en le regardant à nouveau, avant de commencer à éponger le désastre. Quelle idée de se balader à moitié nu en plein hiver : il ne faisait certes pas très froid, mais ça restait une idée relativement stupide d'après elle. Elle retira sa blouse pour la lui tendre, un air réprimandeur sur le visage.

- Enfile la, tu vas finir par attraper froid avec la peau à l'air comme ça. Et ne me dis pas que ta nature d'hybride te protège de la crève hein, ça prend pas avec moi.

Le médecin n'allait pas accepter un refus, le jeune Zaak n'aurait pas d'autre choix que d'exécuter ses ordres sans broncher.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Lun 14 Mar - 23:20

Bien que la façon dont je me suis fais mal était totalement ridicule, la médecin n’en laissais rien paraître, probablement en avais t’elle vu pire.  Elle me prit la tête entre ses mains pour me faire regarder vers le haut, parce que oui si ça continuais j’allais finir par lui tacher le sol à la pauvre dame.

- Je vois, visiblement c'est l'arbre qui a eu le dernier mot en tout cas. Mais je vais t'arranger ça, bouge pas, le temps que j'aille chercher de quoi éponger ce bordel.


J’hochais faiblement la tête de haut en bas en signe d’approbation, décidément les sols mouillés et la vitesse ça ne fais pas bon ménage. Bon par contre j’étais tout de même fier de ma glissade jusqu’à l’arbre même si après je me le suis pris à pleine vitesse.

Une fois qu’elle fut revenue d’une armoire où était visiblement rangé tout le matériel dont elle avait besoin et revint vers moi et commença à éponger le sang qui me coulait sur le visage en retenant ma tignasse en arrière, une fois cela fais elle me replaça la tête pour certainement ‘’jaugé’’ les dégâts.

- Bon, ta blessure au front n'est pas profonde, mais je vais te laisser le choix : on peut la laisser guérir normalement en mettant un pansement dessus qu'il faudra que tu changes deux fois par jour, ou je peux refermer la plaie tout de suite, pour que tu n'aies pas de cicatrice.



Fermer une plaie comme ça, hum intéressant mais au point où j’en suis elle ne serait même pas visible avec ma touffe de cheveux par-dessus.

- Par contre, pour ce qui est de ton nez, je suis désolée de t'annoncer que tu as réussi à le casser. Mais pas de panique, il ne semble pas y avoir de déplacement de la cloison nasale, c'est pour ça que tu arrives à respirer relativement normalement. Je ne vais pas t'envoyer faire un scanner du massif facial, ça serait une perte de temps plus qu'autre chose, on peut voir à l’œil nu qu'on n'est pas face à une fracture complexe.


Et beh bravo Zaak ta réussi à te casser le nez en te prenant un arbre, t’es pas plus doué que ta narratrice tssss….
J’hochais donc la tête, en même temps qu’est-ce que j’allais dire d’autre à part attendre et acquiescer. Et vu comment elle me regardait je suppose que j’avais un sacré bleu en plein milieu de la truffe.

- Tu as déjà cassé ton nez par le passé ? Il faudrait que je le sache pour adapter le pansement que j'appliquerai dessus.



Elle me posait beaucoup de questions en même temps, pour le moment je réfléchissais, donc est-ce que je mettais déjà cassé le nez, nan pas à ce que je sache, ok une question de répondu, la suite maintenant.
Avant même que je réponde la médecin donc  Dr.Lya, c’était attaquée à mon torse qui effectivement ne ressemblait plus vraiment à grand-chose avec le sang qui était dessus.

Bien que vu le regard réprimander qu’elle me lançait je suppose qu’elle va me demander d’enfiler quelque chose et me répondre : Mais qu’elle idée de se balader comme ça en plein hiver…. Et figurer vous que c’est ce qu’elle fit. En me proposant sa blouse...

- Enfile la, tu vas finir par attraper froid avec la peau à l'air comme ça. Et ne me dis pas que ta nature d'hybride te protège de la crève hein, ça prend pas avec moi.


Je me décidais donc enfin à répondre à toute ces questions, et je n’allais pas enfiler cette blouse, j’étais bien torse nu et n’allez pas me dire que la vue est désagréable petit menteur.


‘’Alors pour la plaie au front : Elle va se fermer toute seule, c’est pas la pire cicatrice que j’ai. *tousse*  Et pour mon nez, je n’ai jamais eu de fractures à ce niveau du moins pas à ce que je sache. Ensuite pour la blouse vous pouvez la reprendre, vos gants en latex vous on empêcher de ‘’sentir’’ la chaleur qui émane de mon corps, vous avez surement remarqué que je suis un hybride,  vous allez me dire hybride n’empêche pas la crève, sauf  que je suis un loup polaire ce qui fais que mon corps est naturellement chaud autrement dit je ne risque pas d’attraper froid’’



Suite à ça je souri en laissant échapper mes crocs à l’extérieur de ma bouche et pour illustrer mes propos je lui enlevai un gant et lui fit poser sa main sur mon épaule, j’aurais pu la mettre carrément sur les pecs mais quand même, je ne pense pas qu’elle aurait apprécié. Et même là j'espère qu'elle ne la pas mal pris.


‘’ Vous voyez je suis chaud’’

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mar 15 Mar - 13:53


Le jeune hybride qui était resté silencieux durant tout l'examen fixait maintenant la blouse que le médecin lui tendait, sans pour autant daigner la prendre. Il prit une inspiration avant de répondre à toutes les questions de la jeune femme.

- Alors pour la plaie au front : elle va se fermer toute seule, c’est pas la pire cicatrice que j’ai. Il toussa. Et pour mon nez, je n’ai jamais eu de fractures à ce niveau, du moins pas à ce que je sache. Ensuite pour la blouse vous pouvez la reprendre, vos gants en latex vous on empêché de « sentir » la chaleur qui émane de mon corps, vous avez sûrement remarqué que je suis un hybride, vous allez me dire hybride n’empêche pas la crève, sauf que je suis un loup polaire ce qui fait que mon corps est naturellement chaud : autrement dit, je ne risque pas d’attraper froid.

Suite à ces paroles, le jeune homme attrapa une main de Kristal – celle qui ne tenait pas sa blouse. Il s'appliqua à lui retirer son gant en latex et le médecin n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il fichait qu'elle se retrouva avec sa main sur l'épaule du jeune homme. Malgré le fait que ses mains étaient bien plus froides que la moyenne , le médecin pouvait sentir que la température corporelle de cette élève était plutôt élevée. Intéressant.

- Vous voyez je suis chaud.

Ça, elle l'avait remarqué oui, merci capitaine. La jeune femme était partagée entre l'envie de lui faire enfiler sa blouse de force et l'admiration qu'il ose refuser de faire ce qu'elle lui demandait. C'est qu'il lui rappelait Jun dans ses années lycée, lui aussi n'en faisait qu'à sa tête au lieu de l'écouter. Elle se retint de laisser échapper un petit rire à cette pensée avant de le regarder, plutôt amusée, replaçant ses mains sur ses hanches, comme si elle allait le réprimander.

- C'est mignon oui, on dirait une petite bouillotte. Mais c'est pas une raison pour faire de l’exhibitionnisme dans un lieu public. Alors je veux bien te laisser comme ça tant que tu seras à l'infirmerie, mais dès que tu passeras la porte pour sortir, je veux que tu mettes ça sur le dos, dit-elle en pointant du doigt la blouse qu'elle avait posé sur le lit. Il serait tout de même dommage que tu provoques des saignements de nez intempestifs de la part des jeunes femelles de cet établissement parce que tu étales ta plastique sportive, tu ne penses pas ?

Elle avait beau avoir l'habitude de voir des corps bien formés et n'avoir aucun problème à avoir un spécimen de ce genre sous les yeux, ce n'était probablement pas le cas pour toutes les jeunes lycéennes de Xényla. Et le médecin n'avait pas spécialement envie d'entendre ses collègues la réprimander pour avoir laissé un élève se balader à moitié nu dans les couloirs, aussi.
La jeune femme soupira, avant de se diriger vers son bureau, laissant son patient derrière elle sans explications. Une fois arrivée à destination, elle empoigna sa bouilloire, qu'elle alla remplir d'eau, avant de la mettre en route. Elle ouvrit ensuite un petit congélateur pour en sortir une poignée de glaçons. Elle enveloppa ceux-ci dans un carré de tissu propre, avant de retourner auprès de Zaak, plantant son regard dans le sien.

- C'est une bonne chose que ton nez n'ait jamais été fracturé auparavant. On ne peut pas faire grand-chose tant que ton œdème ne se sera pas résorbé par contre, mais ça va prendre un peu de temps.

Elle tira ensuite une chaise pour s'asseoir face à lui, lui tendant les glaçons qu'elle était allée chercher il y a quelques instant.

- Tu vas appliquer ça un moment sur ton nez, je pense que tu seras plus à l'aise si tu le fais toi-même que si c'est moi, je ne vais pas envahir ton espace personnel. Elle s'interrompit après lui avoir passé le baluchon. Mais tant qu'on est coincés ensemble, tu préfères le thé ou le café ? J'espérais boire une tasse de thé avec l'un de mes collègues quand tu es arrivé, alors tu me dois bien ça après avoir fait goutter ton sang un peu partout sur mon sol.

Elle se fichait pas mal d'avoir à récurer le sol plus tard - après tout, elle avait déjà dû remettre en état la cafétéria qu'elle avait partiellement détruit avec Dwayne -, mais autant essayer de montrer aux élèves de cet établissement qu'elle pouvait être sympathique quand elle le voulait. Pendant qu'elle lui posait cette question, elle observa le front de l'hybride. Une petite gouttelette de sang y perlait, entamant une descente sur le visage du jeune homme.
Même s'il ne lui avait demandé qu'un pansement, la jeune femme ne résistait pas à l'envie de s'occuper à sa façon de cette plaie. Elle tendit donc sa main vers lui, la posa doucement sur son front et ferma ses yeux avant de relâcher son pouvoir de guérison : ainsi, il ne verrait pas ses yeux s'illuminer pendant l'opération, ce qui pouvait parfois effrayer ses patients. Elle sentit la chaleur s'échapper de ses doigts pour s'introduire dans la plaie de son patient et ne rouvrit les yeux que lorsqu'elle savait que celle-ci serait refermée. Ses yeux avaient maintenant pris une légère teinte violacée, bien qu'ils étaient toujours très foncés : cette opération bénigne ne lui avait demandé que très peu d'énergie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mar 15 Mar - 21:35

Quand j’eu posé la main de Dr.Lya sur mon épaule je ne pensais pas qu’elle serait aussi froide mais bon elle sentirait quand même la chaleur. Juste après elle replaça ses mains sur ses hanches, je pensais qu’elle allait me faire un sermon mais au lieu de ça elle me répondit.


- C'est mignon oui, on dirait une petite bouillotte. Mais c'est pas une raison pour faire de l’exhibitionnisme dans un lieu public. Alors je veux bien te laisser comme ça tant que tu seras à l'infirmerie, mais dès que tu passeras la porte pour sortir, je veux que tu mettes ça sur le dos, dit-elle en pointant du doigt la blouse qu'elle avait posé sur le lit. Il serait tout de même dommage que tu provoques des saignements de nez intempestifs de la part des jeunes femelles de cet établissement parce que tu étales ta plastique sportive, tu ne penses pas ?



Des saignements de nez intempestifs, je ne comprends pas je n’ai pas de techniques pour faire saignez du nez moi ? Ah oui j’ai compris, c’est à cause de mon physique, oui je vais éviter de surcharger la pauvre médecin, donc pour lui faire plaisir je la mettrais sa blouse.

Après cela elle se dirigea vers son bureau pour remplir et mettre en route une bouilloire, ensuite elle ouvrit le petit congélateur de la pièce et en sorti une poignée de glaçons qu’elle enveloppa dans un tissus propre, avant de revenir vers moi et de me fixer dans les yeux. J’avoue que j’eu un léger, complètement imperceptible mouvement de recule, je n’aime pas vraiment que l’on me fixe dans les yeux comme ça.

- C'est une bonne chose que ton nez n'ait jamais été fracturé auparavant. On ne peut pas faire grand-chose tant que ton œdème ne se sera pas résorbé par contre, mais ça va prendre un peu de temps.


J’hochais donc la tête de haut en bas en guise de réponse.
Puis elle prit une chaise qu’elle tira pour s’asseoir en face de moi et me tendais le sac de glaçons qu’elle était allez chercher.


- Tu vas appliquer ça un moment sur ton nez, je pense que tu seras plus à l'aise si tu le fais toi-même que si c'est moi, je ne vais pas envahir ton espace personnel. Elle s'interrompit après lui avoir passé le baluchon. Mais tant qu'on est coincés ensemble, tu préfères le thé ou le café ? J'espérais boire une tasse de thé avec l'un de mes collègues quand tu es arrivé, alors tu me dois bien ça après avoir fait goutter ton sang un peu partout sur mon sol.


Je fis donc ce qu’elle me demandait et mis le sac contenant les fameux glaçons sur ma truffe, je devais avoir l’air bien con comme ça mais bon le ridicule ne tue pas…La preuve j’ai foncé dans un arbre et je n’en suis pas mort.


‘’Je préfère le thé madame, et excuser moi pour le sang, je nettoierais ça quand je n’aurais plus ce sac sur la truffe’’


Quelque secondes après elle tendit sa main vers moi et la posa doucement sur mon front juste à l’endroit de ma blessure. Elle ferma également ses yeux pour je ne sais qu’elle raison elle devait peut être se concentrer. Sur quoi je n’en sais rien par contre.  Après ce contact une sensation de chaleur arrivait sur le point où elle avait posé ses doigts et quand elle rouvrit les yeux ils étaient légèrement plus violacés qu’avant. Par instinct je passai ma main sur ma blessure et elle n’y était plus. Pouf, disparu. Je fus surpris et fis une tête assez spéciale, je levais un sourcil en signe d’incompréhension en me tâtant le front, peut être c’était elle déplacée. Et je lâchai un magnifique :


‘’HEIN ?’’


Juste avant de faire une grimace de douleur très sexy…

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mer 16 Mar - 15:30


Le jeune Zaak prit les glaçons que le médecin lui tendait pour les appliquer sur son nez, avant de répondre à sa question concernant ses habitudes de boisson.

- Je préfère le thé madame, et excuser moi pour le sang, je nettoierai ça quand je n’aurais plus ce sac sur la truffe.

Après qu'elle eut soigné la plaie sur son front sans faire attention à la réponse de son patient, la jeune femme cligna des yeux d'incompréhension en réalisant ce qu'il venait de lui dire : c'était bien la première fois de sa vie que quelqu'un l'appelait « madame ». Elle allait lui faire une remarque lorsqu'elle le vit porter une main à son front, le tâtant, probablement à la recherche de sa blessure. Avant qu'elle ne puisse lui expliquer quoi que ce soit, le jeune homme afficha une grimace - de surprise ou de peur, elle avait du mal à le déterminer – avant de lâcher une exclamation.

- HEIN ?

Kristal le vit ensuite grimacer de douleur, probablement à cause de son nez cassé. Pas étonnant qu'il se fasse mal en s'agitant de la sorte avec un hématome de cette taille au milieu de son visage. La jeune femme soupira, relativement amusée de sa réaction.

- Calme-toi, tu vas te faire mal si tu utilises trop les muscles de ton visage avec ce nez cassé. J'ai soigné ta blessure au front, c'est normal que tu ne sentes plus rien. Je sais que tu voulais un simple pansement mais je n'ai pas résisté, c'est bien plus efficace de le faire comme ça.

Elle résista à l'envie de lui ébouriffer gentiment les cheveux, avant de croiser les bras et le darder d'un regard sérieux.

- Ne t'en fais pas pour les tâches, j'ai déjà nettoyé bien pire que ça et ce n'est pas à toi de le faire. Par contre, ne m'appelle plus jamais « madame » : je ne suis ni mariée, ni septuagénaire. Tu peux m'appeler Kris, ou doc' si tu préfères, mais « madame » n'est absolument pas naturel pour moi.

Elle se dirigea ensuite vers son bureau pour en sortir deux tasses d'un tiroir, ainsi que deux sachets de thé noir : bon pour la circulation sanguine, ce type de thé alliait plaisir à utilité. Elle s'appliqua à verser l'eau chaude dans chacune des tasses, avant d'inviter Zaak à la rejoindre en lui montrant la chaise face à son bureau.

- Il faudra attendre un peu que ça infuse, mais tu seras plus à l'aise sur une chaise que sur un lit d'hôpital, c'est plus convivial tout de même. Je te laisse choisir la quantité de sucre que tu préfères.

La jeune femme sortit ensuite un document d'un tiroir de son bureau. Elle n'aimait pas la paperasse, mais il fallait bien qu'elle remplisse ce genre de choses quand elle s'occupait d'un patient. Et puis il fallait qu'elle excuse l'absence possible de cet élève à ses premiers cours de la matinée, elle n'allait pas pouvoir le renvoyer en classe immédiatement. Alors qu'elle remplissait le document, elle remarqua qu'elle n'avait pas demandé dans quelle classe ce jeune homme était. Elle leva les yeux vers lui pour le jauger : c'était probablement un Liberté, mais elle préférait en être certaine.

- Hum dis-moi, tu es de quelle classe ? Et quels sont tes cours du matin aujourd'hui ? Il faut que je t'excuse pour ton absence : je vais devoir te garder un peu ici, même si j'imagine que ça ne te réjouit pas.

Il est vrai qu'elle était parfaitement consciente que pour un élève, se retrouver coincé à l'infirmerie avec un nez cassé et un médecin pour seule compagnie, ça n'était pas vraiment l'idée qu'on se ferait d'une bonne matinée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mer 16 Mar - 16:18

Juste après mon magnifique ‘’HEIN ?!’’ et de ma grimace, elle soupira, avec un ton légèrement amusé.

- Calme-toi, tu vas te faire mal si tu utilises trop les muscles de ton visage avec ce nez cassé. J'ai soigné ta blessure au front, c'est normal que tu ne sentes plus rien. Je sais que tu voulais un simple pansement mais je n'ai pas résisté, c'est bien plus efficace de le faire comme ça.


En réponse je lâchai un simple ‘’Ahhhh’’ pour faire semblant de comprendre.
Juste après elle refit son regard sérieux en croisant ses bras, par reflexe je me redressai sur le lit.

- Ne t'en fais pas pour les tâches, j'ai déjà nettoyé bien pire que ça et ce n'est pas à toi de le faire. Par contre, ne m'appelle plus jamais « madame » : je ne suis ni mariée, ni septuagénaire. Tu peux m'appeler Kris, ou doc' si tu préfères, mais « madame » n'est absolument pas naturel pour moi.


Dans ma tête je me suis dit : Maiiiiiis je voulais nettoyer moi, ben tant pis je le ferais quand même, de toue façon je n’ai rien ce matin. Et ok pour ne pas l’appeler madame ce sera Kris, j’aime bien.
Elle se dirigea ensuite vers son bureau pour sortir deux tasses d’un tiroir, ainsi que deux sachet de thé noir, quand je vu cela je me léchai les babines, le thé noir est mon thé préféré.

Après avoir versé l’eau chaude Kris m’invita à m’asseoir en face de son bureau, ce que je fis sans réfléchir, je me levai d’un bond et m’installa sur la chaise qu’elle me présentait.

- Il faudra attendre un peu que ça infuse, mais tu seras plus à l'aise sur une chaise que sur un lit d'hôpital, c'est plus convivial tout de même. Je te laisse choisir la quantité de sucre que tu préfères.


J’hochais la tête de haut en bas, et niveau sucre je préfère très sucré même si ce n’est pas très très bon pour mon côté animal, il faudrait que je me limite un peu mais j’ai jamais eu de souci, mon côté bermudien canalise cette quantité extrême enfin je pense, et puis en tant que bon sportif j’ai besoin de sucre.

Après elle prit des papiers, et commença à les remplir, je zieutais un peu pour voir de qu’elle type de document il s’agissait et c’était un document où il fallait noter la classe de l’élève.

- Hum dis-moi, tu es de quelle classe ? Et quels sont tes cours du matin aujourd'hui ? Il faut que je t'excuse pour ton absence : je vais devoir te garder un peu ici, même si j'imagine que ça ne te réjouit pas.


‘’Je suis de la classe liberté, et je n’ai pas cours ce matin c’est pour ça que j’en ai profité pour allez courir, et comment ça ? Bien sur que ça me réjouit, je suis en bonne compagnie ici, vous êtes sympa, et puis en attendant que le thé infuse j’ai encore quelque chose à régler’’


Je me levai donc pour prendre une serpière et de quoi éponger le sang au sol, je me mis donc à nettoyer laissant apparaitre la cicatrice qui ornait et barrait toute mon épaule droite.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mer 16 Mar - 17:23


Le patient de Kristal semblait plutôt content de voir que c'était du thé noir qu'elle lui proposait : tant mieux, elle savait que ça n'était pas au goût de tout le monde.

- Je suis de la classe Liberté, et je n’ai pas cours ce matin c’est pour ça que j’en ai profité pour aller courir, et comment ça ? Bien sur que ça me réjouit, je suis en bonne compagnie ici, vous êtes sympa, et puis en attendant que le thé infuse j’ai encore quelque chose à régler.

Elle avait donc deviné juste. Mais bien que le fait qu'il n'ait pas cours ce matin l'arrangeait, elle allait tout de même devoir remplir ce document. Alors qu'elle inscrivait la classe de l'élève sur sa feuille, elle s'étonna en entendant la deuxième partie de ce qu'il lui avait répondu : qu'avait-il donc à régler ? Elle l'observa se lever pour se diriger vers la serpillière qui se trouvait non loin de là, relativement abasourdie de son entêtement. Elle avait de plus en plus l'impression d'avoir une version plus jeune de Jun en face d'elle, c'était presque effrayant. Mais le jeune Zaak restait tout de même bien plus chaleureux que son collègue. Plus serviable, aussi.
Alors qu'elle surveillait son patient qui commençait à nettoyer le sol – elle avait décidé de se plier à sa volonté de récurer lui-même le sol -, elle s'amusa de l'allure qu'il avait : il n'en menait pas large, à récurer à une main, l'autre maintenant toujours les glaçons contre son nez blessé. Elle posa son coude gauche sur la surface du bureau, appuyant sa tête sur sa main, s'amusant de la situation.

- Décidément, tu es vraiment têtu. Mais merci du compliment, après ce qu'il s'est passé le jour de mon arrivée ici, on ne peut pas dire que les élèves se sont pressés pour venir me rendre visite, alors ça me fait plaisir que tu ne te sentes pas mal à l'aise en ma compagnie.

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que cet élève la trouve sympathique, mais tant mieux si c'était vraiment le cas. Elle préférait largement une ambiance conviviale à un silence gêné dans l'infirmerie.
Alors qu'elle observait les gestes de l'hybride, l'attention de la jeune femme fut attirée par l'une des épaules du jeune homme. Elle pouvait y voir une cicatrice relativement importante, barrant une bonne partie de son épaule.

- Je ne voudrais pas paraître intrusive mais... c'est une cicatrice plutôt impressionnante que tu as sur l'épaule. Comment est-ce arrivé ?

Se rendant compte que sa question pouvait éventuellement mettre Zaak mal à l'aise, la jeune femme se redressa sur sa chaise pour enchaîner.

- Tu n'es pas obligé de me répondre si tu n'en as pas envie, je suis juste d'un naturel curieux, particulièrement concernant les blessures que je peux observer. Réflexe professionnel je suppose.

Elle jouait maintenant avec le sachet de thé qui infusait dans sa tasse. Elle avait pris l'habitude de toujours poser des questions concernant les blessures et diverses cicatrices de ses patients : c'est ce qui lui permettait de garder le contrôle sur les clients de sa clinique, aussi elle avait posé cette question le plus naturellement du monde. Mais maintenant qu'elle travaillait dans ce lycée, il faudrait qu'elle refrène ce genre de pulsions, les jeunes élèves n'avaient pas forcément envie de parler de ce genre de choses.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mer 16 Mar - 18:02

Bien que ma technique n’était pas la plus efficace j’arrivais quand même bien à nettoyer, bien que de temps à autre je devais replacer le sac de glaçons qui glissait de ma truffe.

- Décidément, tu es vraiment têtu. Mais merci du compliment, après ce qu'il s'est passé le jour de mon arrivée ici, on ne peut pas dire que les élèves se sont pressés pour venir me rendre visite, alors ça me fait plaisir que tu ne te sentes pas mal à l'aise en ma compagnie.


Je réfléchissais à ce qu’elle venait de me dire, que c’était il passer, à oui un truc à la cafétéria je crois, mais je n’y étais pas donc je ne peux pas juger.

- Je ne voudrais pas paraître intrusive mais... c'est une cicatrice plutôt impressionnante que tu as sur l'épaule. Comment est-ce arrivé ?


Alors que je nettoyais le sol, Kris avais du remarquer la cicatrice que je portais à l’épaule, ça faisais longtemps que l’on ne m’avait pas posé de questions là-dessus.

- Tu n'es pas obligé de me répondre si tu n'en as pas envie, je suis juste d'un naturel curieux, particulièrement concernant les blessures que je peux observer. Réflexe professionnel je suppose.



Toujours occuper à récurer le sol, je me redressa et me mis face à elle, c’est quand même plus agréable et plus poli que de parler en étant de dos à la personne.


‘’Pour ce qui est de l’incident de la cafétéria je vous répondrais que, vu que je n’y étais pas je n’ai pas à juger quelque chose dont je n’ai pas été témoin. Pour ce qui est de ma cicatrice elle date un peu, ça c’est passer pendant une balade avec mon père et des amis à nous, la journée s’annonçais magnifique mais alors que l’on escaladait la paroi rocheuse bordant une carrière, un violent orage à éclater et le morceau de roche au quel je m’étais agripper pour grimper à céder et je suis tombé dans la carrière, je me suis pris plusieurs roche dans ma chute et me suis ouvert l’épaule sur toute la longueur, mon père ma trouver allongé sur un rocher plat qui était coloré d’une étrange couleur rouge. Voilà d’où elle vient. ‘’

Puis je repris le nettoyage avant de m'étirer.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Jeu 17 Mar - 15:37


Zaak se redressa dans sa besogne pour faire face au médecin, avant de lui répondre.

- Pour ce qui est de l’incident de la cafétéria je vous répondrais que, vu que je n’y étais pas, je n’ai pas à juger quelque chose dont je n’ai pas été témoin.

La jeune femme était relativement surprise de cette réponse, mais ça l'arrangeait bien qu'il ne se soit pas renseigné un peu plus à propos de ce qu'il avait bien pu se passer. Son opinion à propos d'elle aurait probablement drastiquement changé si ça avait été le cas.

- Pour ce qui est de ma cicatrice elle date un peu, ça s’est passé pendant une balade avec mon père et des amis à nous, la journée s’annonçait magnifique mais alors que l’on escaladait la paroi rocheuse bordant une carrière, un violent orage a éclaté et le morceau de roche auquel je m’étais agrippé pour grimper a cédé et je suis tombé dans la carrière. Je me suis pris plusieurs roches dans ma chute et me suis ouvert l’épaule sur toute la longueur, mon père m'a trouvé allongé sur un rocher plat qui était coloré d’une étrange couleur rouge. Voilà d’où elle vient.

Elle le vit reprendre son nettoyage rapidement : visiblement, il était quelqu'un de très consciencieux. Mais c'était bonne nouvelle que cette cicatrice ne semble pas être un mauvais souvenir pour lui, ç'aurait été problématique pour garder une bonne ambiance dans la salle.

- Je vois. Tu as eu de la chance de ne pas te faire de blessures plus graves que ça dans ta chute, si tu veux mon avis.

Kristal jeta un œil aux deux tasses où le thé infusait depuis plusieurs minutes maintenant, avant de reporter son attention sur son patient. Il n'y avait plus la moindre tâche sur le sol, mais il n'était toujours pas revenu s'asseoir, il était maintenant en train de s'étirer.

- C'est bon, tu peux laisser le sol comme ça, c'est déjà bien assez propre et nos thés doivent être plus ou moins prêts maintenant. Et puis je me sens un peu coupable de laisser un patient s'occuper de mon ménage, tu ferais mieux de rester tranquille.

La jeune femme enroula son sachet de thé autour d'une cuillère pour le faire goûter dans sa tasse, avant de l'envoyer dans la poubelle la plus proche. Elle empoigna ensuite deux carrés de sucre qu'elle laissa tomber dans sa tasse, avant de sortir une bouteille de lait du frigo qui se situait non loin de son bureau, pour ajouter un nuage de lait dans la mixture. Elle ne rangea pas tout de suite la bouteille de lait : elle n'avait aucune idée des habitudes du jeune Zaak en matière de thé, mais elle préférait lui laisser le choix - même si honnêtement, elle connaissait peu de gens qui appréciaient de rajouter du lait dans leur thé.
Elle empoigna à nouveau sa cuillère pour bien mélanger le sucre et le lait au thé noir, avant de la reposer sur son bureau. Elle entoura ensuite la tasse de ses deux mains, avant de prendre une première gorgée de ce breuvage qu'elle aimait tant. Le thé ainsi que sa tasse étaient brûlants, mais elle le dégustait de cette façon depuis toujours. La jeune femme reposa sa tasse, la gardant toujours entre ses deux mains, avant de faire claquer sa langue de contentement.

- Aaah... Rien de tel qu'une bonne tasse de thé pour se réveiller un peu, j'en avais bien besoin.

Elle leva à nouveau les yeux vers Zaak, observant la poche de glaçons qu'il tenait toujours contre son nez. Elle la pointa du doigt un instant en s'adressant à son patient, avant de replacer sa main autour de sa tasse.

- Je pense que tu peux la retirer maintenant, ton nez devrait avoir désenflé un peu, je m'occuperai de te faire un pansement pour le tenir en place plus tard. On va le laisser respirer un peu d'abord.

Elle se mit ensuite à fixer le point où elle avait fait sa sieste un peu plus tôt, se perdant dans ses pensées, réfléchissant à son cruel dilemme concernant son problème de canapé. Faire la conversation n'était pas vraiment son fort lorsque ça ne concernait pas son métier, aussi elle préférait laisser à son patient la tâche de trouver un sujet de conversation s'il avait envie de combler le blanc qui régnait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Jeu 17 Mar - 18:40


- Je vois. Tu as eu de la chance de ne pas te faire de blessures plus graves que ça dans ta chute, si tu veux mon avis.


Alors que je m’étirais tranquillement, je pus me dire que j’étais fier de moi le sol était propre, il ne brillait pas mais il n’y avait plus de trace de sang.

- C'est bon, tu peux laisser le sol comme ça, c'est déjà bien assez propre et nos thés doivent être plus ou moins prêts maintenant. Et puis je me sens un peu coupable de laisser un patient s'occuper de mon ménage, tu ferais mieux de rester tranquille.


Je haussais les épaules, faire le ménage ne me dérange pas plus que ça, à la maison c’était partage des tâches donc bon…Kris c’était mise à égoutter son sachet de thé avant de le jeter enfin de l’envoyer reposer au fond de la poubelle la plus proche, pour ensuite glisser deux cubes de sucre dans sa tasse. Et elle prit une bouteille de lait pour en mettre une fine couche par-dessus son thé ?

Bhaaa je n’aime pas ça beurk. Je m’installai donc en face de la jeune femme qui maintenant que je pouvais observer était tout de même assez mignonne, ce qui prouve que même si une dame s’habille de manière unisexe ou masculine elle peut rester très mignonne. Je rapprocha donc la tasse qui m’était destiné et y rajouta cinq morceaux de sucre, j’espère qu’elle ne va pas me faire la morale sur le fait que je mette beaucoup de sucre…

Je mélangeai donc mon thé pour faire fondre le sucre avant d’en boire oui oui je bois je ne lape pas, même si j’ai des habitudes de loups, je sais me tenir.

- Aaah... Rien de tel qu'une bonne tasse de thé pour se réveiller un peu, j'en avais bien besoin.


Bien que j’entendis sa remarque je n’y fis rien, j’étais trop concentré à boire mon thé, repensant à cette dernière journée, remarquant que je commençais à tirer une gueule de dépressif je me repris et pensa à autre chose, vivement le prochain cours avec Mr.Akatsuki, c’est dans ces cours que j’arrive à ne pas penser à elle. Et puis faut avouer qu’il à un sacré caractère et une bonne bouille ce prof. Ou la faut que je me calme moi, esprit reviens dans l’infirmerie merci.

Une fois de retour au moment présent Kristal était en train de me pointé du doigt ou plutôt de pointer le sac de glaçons du doigt.

- Je pense que tu peux la retirer maintenant, ton nez devrait avoir désenflé un peu, je m'occuperai de te faire un pansement pour le tenir en place plus tard. On va le laisser respirer un peu d'abord.


Après avoir levé ma truffe de la tasse, je fis ce qu’elle me demandait et enleva le sac de glaçons, avant de regarder autour de moi pour voir où est ce que je pourrais le poser, booh je verrais plus tard, d’abord je finis mon thé, du coup je mis le sac sur mes genoux, ce n’est pas grave si mon jogging est mouillé, il séchera tout seul.

Après avoir fini ma tasse, je me mis à me balancer légèrement sur ma chaise, une très très mauvaise habitude, je devrais finir par le comprendre puisque je me retrouve par terre, Ah le sol que je t’aime…Et vu que je n’avais aucune motivation de me lever je restai par terre.

‘’Sinon vous faisiez quoi avant de venir ici ? Si ça ne vous dérange pas bien sur.’’

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Ven 18 Mar - 0:24


Kristal observa d'un œil distrait le jeune hybride ajouter un morceau de sucre dans sa tasse... suivit de quatre autres. Autant de sucre dans une simple tasse de thé, elle n'avait encore jamais vu ça, mais elle retint son envie de lui faire remarquer que ça n'était pas très bon pour la santé de son côté hybride. Alors qu'ils dégustaient tout deux leur thé, le médecin eut l'impression que son patient avait la tête ailleurs, mais ne le releva pas spécialement.

Après qu'elle eut proposé au jeune homme de retirer la glace de son nez, Zaak regarda autour de lui avant de poser le baluchon de glace sur ses genoux. Kristal n'y fit pas attention, toujours plongée dans ses interrogations à propos de son mobilier. Du coin de l’œil, elle pouvait voir son patient se balancer sur sa chaise d'avant en arrière jusqu'à ce qu'elle le voit disparaître de son champ de vision, alors qu'elle entendait un bruit de métal qui tombait sur le sol.
Elle se réveilla à ce bruit, se levant de sa chaise pour voir Zaak, sur le sol, toujours sur sa chaise qui s'était renversée en arrière. Elle ouvrit de grands yeux, avant de se mordre la lèvre pour ne pas rire de la scène dont elle était témoin. Bravo l'adulte responsable, bel exemple pour la jeunesse. Elle contourna son bureau pour s'accroupir à côté de lui, prête à lui proposer son aide pour se relever, mais le jeune homme ne semblait pas avoir l'intention de bouger puisqu'il se tourna vers elle pour reprendre la discussion comme si de rien n'était.

- Sinon vous faisiez quoi avant de venir ici ? Si ça ne vous dérange pas bien sur.

Décidément, ce garçon était vraiment peu commode. Mais s'il avait l'intention de rester sur le sol, elle n'allait pas le laisser seul. Elle s'installa donc en tailleur, s'appuyant sur ses mains derrière son dos pour se mettre à l'aise pour lui répondre.

- Je ne vois pas pourquoi ça me dérangerait, mais j'ai bien peur que ça ne soit pas particulièrement intéressant.

Bien entendu, elle n'allait pas lui dévoiler les détails de son ancien métier, mais elle n'avait aucune raison de refuser de lui cacher les grandes lignes - celles qui ne lui donnaient pas l'air d'être une personne peu recommandable.

- J'avais une petite clinique dans une des villes voisines, rien de bien grand, mais où j'étais mon propre patron. J'y ai travaillé pendant... quatre ans je crois : je l'ai ouverte quand j'ai reçu mon diplôme de docteur en médecine. Elle marqua une pause, avant de reprendre, songeuse. Mais dis-moi, tu as déjà une idée de la carrière que tu voudrais poursuivre plus tard ?

Alors qu'elle regardait à nouveau en direction du jeune homme étalé sur le sol de son bureau, elle remarqua le baluchon de glaçons qui s'était ouvert sur le pauvre garçon, s'éparpillant un peu partout. Cette fois-ci, elle ne pouvait plus cacher son amusement de la situation et laissa échapper un léger rire avant de s'adresser à lui d'un ton plutôt amusé :

- Vu ta maladresse, je devrais t'offrir une carte de fidélité. Je sens que je vais te voir repasser souvent à l'infirmerie.

Elle se remit ensuite sur ses jambes, avant de tendre son bras pour aider Zaak à se relever.

- Ça me fend le cœur de te déloger quand tu as l'air si bien installé, mais il faudrait que je songe à m'occuper de ton nez maintenant, je crois que c'est pour ça qu'on me paye.

Elle empoigna le bras du jeune homme avec force pour le remettre sur ses jambes, ne lui laissant pas l'occasion de l'en empêcher. Elle avait beau être menue, la jeune femme était loin d'être faible. Elle lui signifia ensuite du regard d'aller se replacer sur le lit d'hôpital où il se trouvait plus tôt, alors qu'elle se dirigeait vers les glaçons au sol pour se charger de les jeter.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Ven 18 Mar - 13:54

Kristal c’était assise en tailleur les mains derrière le dos en guise d’appui à côté de moi pour discuter plus commodément, tandis que moi je restais sur ma chaise, enfin plus sur le sol.

- Je ne vois pas pourquoi ça me dérangerait, mais j'ai bien peur que ça ne soit pas particulièrement intéressant.


J’haussais les épaules en guise de réponse, ce sera toujours plus intéressant que de laisser un blanc s’installer.

- J'avais une petite clinique dans une des villes voisines, rien de bien grand, mais où j'étais mon propre patron. J'y ai travaillé pendant... quatre ans je crois : je l'ai ouverte quand j'ai reçu mon diplôme de docteur en médecine. Elle marqua une pause, avant de reprendre, songeuse. Mais dis-moi, tu as déjà une idée de la carrière que tu voudrais poursuivre plus tard ?


Suite à sa réponse j’hochais la tête de haut en bas, intéressant. Puis je répondis négativement à sa réponse, toujours sans prononcer un mot mais en hochant la tête. Qu’est ce que je voudrais faire plus tard ? Mmmh retrouver ma sœur déjà. Elle me manque tellement.

Rahhhh il faut que je me reprenne j’étais de nouveau en train de déprimer, si ça continu elle va finir par me poser des questions…

En même temps, même si je n’avais absolument pas fais attention à ça le sac de glaçons c’était étalé sur moi, trempant définitivement mon jogging. J’entendis Kristal rigoler, je dois bien avouer qu’après toute mes situations ridicules elle avait du se retenir pas mal de fois de rire, et là c’était la fois de trop.

- Vu ta maladresse, je devrais t'offrir une carte de fidélité. Je sens que je vais te voir repasser souvent à l'infirmerie.


Je répondis par un sourire, alors que maintenant j’avais gardé les yeux fermer les mains en guise d’appui tête, effectivement ce serai utile et puis maintenant que je ‘’connais’’ comment elle est ça ne me dérange plus de venir, bien que depuis mon plus jeune âge j’ai une sainte horreur des médecins, mais elle, elle est gentil et sympa et mignonne.

Entre temps elle s’était relevée en me tendant la main pour me lever.

Ah ça nan je ne bougerais pas !

- Ça me fend le cœur de te déloger quand tu as l'air si bien installé, mais il faudrait que je songe à m'occuper de ton nez maintenant, je crois que c'est pour ça qu'on me paye.


Je restais donc couché sur le sol, elle ne pourra pas me soulever si je ne l’aide pas.
Et ben figurer vous que je me suis royalement tromper, parce que à peine j’avais refermé les yeux, je la sentis m’empoigner le bras avec une force que je ne lui donnais pas. Et elle me souleva enfin, galéra à me soulever parce que je dois bien avouer que c’était marrant de la laisser me remettre sur pattes sans l’aider un seul instant.

Alors pendant qu’elle effectua sa tâche j’éclatai dans un fou rire assez violent alors qu’elle finissait de me mettre debout. Une fois debout elle me montra du regard le lit sur lequel j’étais installé avant de boire le thé. Du coup je fis le gentil petit (grand) loup et alla m’installer sans faire d’histoire, calmant tant bien que mal mon fou rire pendant que Kristal jetait les glaçons.

‘’Alors pas trop dur de lever un loup’’


Suite à ma réponse je lui fis un magnifique sourire laissant échapper mes crocs.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Ven 18 Mar - 18:28


Zaak n'avait pas vraiment répondu à sa question concernant ses projets pour l'avenir, se contentant de hocher négativement de la tête. La jeune femme eut l'impression de voir son visage se renfermer après le lui avoir demandé, mais elle ne le luit fit pas remarquer. Après tout, ça ne la regardait pas et plus le temps passait dans cette petite infirmerie, moins son patient semblait enclin à lui parler.

Le jeune homme fut vite remis sur ses pieds, bien qu'il semblait avoir pris un malin plaisir à laisser Kristal le relever toute seule. Il sembla d'abord surpris de sa force, avant d'éclater d'un violent fou rire alors qu'elle était encore en train de le tirer vers elle. Alors ça, elle ne s'y attendait pas. Elle avait du mal à déterminer si cet élève était en train de se payer royalement sa tête ou s'il était simplement devenu fou.
Elle le vit toutefois se diriger vers le lit qu'elle lui avait montré plus tôt pendant qu'elle s'occupait de jeter les cadavres de glaçons dans l'évier le plus proche. Le jeune hybride avait bien du mal à calmer son fou rire et lorsqu'elle retourna à ses côtés pour enfin s'occuper de son nez cassé, elle le vit l'observer en souriant, tous crocs dehors.

- Alors, pas trop dur de lever un loup ?

Zaak avait comme un air de défi dans le regard aux yeux du médecin lorsqu'il lui dit cela. Mais s'il voulait la taquiner, il allait être servi : elle ne pouvait qu'entrer dans son jeu. Elle haussa donc les épaules, avant de lui adresser un sourire en coin, enfilant une nouvelle paire de gants en latex - normes sanitaires obligent.

- Pas vraiment, cette teigne d'Akatsuki me donne bien plus de fil à retordre quand il refuse de bouger : et pourtant, il est bien plus petit que toi.

Elle se doutait bien qu'il devait au moins savoir de qui elle parlait et espérait qu'il ne prenne tout de même pas sa plaisanterie pour une insulte - même si honnêtement, ce qu'elle venait de lui dire était tout à fait véridique. Quand Jun décidait de ne pas bouger, le déplacer n'était vraiment pas chose aisée, et ce malgré sa petite taille.
Kristal se rapprocha ensuite du visage de Zaak pour observer son nez : l'hématome s'était fort heureusement suffisamment résorbé pour qu'elle puisse déjà poser un pansement dessus. Ce jeune hybride ne se rendait vraiment pas compte de la chance qu'il avait, en temps normal, un œdème dû à une fracture du nez mettait plusieurs jours à dégonfler. Le médecin soupçonnait le côté hybride du jeune homme d'être la raison de son rétablissement rapide - elle avait déjà pu observer ça chez un patient de nature canine.

- Ne bouge plus maintenant s'il te plaît, je vais mettre un pansement sur ton nez qui le tiendra en place. Tu ne devras le garder qu'un petit mois, histoire d'être sûr que ton nez se remette bien. Tu viendras me voir tous les... - elle s'interrompit, pour regarder quel jour on était sur le calendrier au mur - vendredi, jusqu'à ce que j'estime qu'on puisse l'enlever.

Pendant qu'elle parlait, Kristal avait commencé à s'occuper dudit pansement, s'appliquant pour ne pas exercer trop de pression sur le pauvre nez fracturé de son patient. Lorsqu'elle exerçait son métier, ses gestes étaient plutôt doux et méticuleux, contrastant avec son comportement et sa façon d'agir en temps normal.
Alors qu'elle continuait ses manipulations sur le visage de Zaak, le médecin lui adressa à nouveau la parole, toujours concentrée sur ce qu'elle faisait.

- Dis-moi si jamais tu as des questions. Oh, et il faudra que tu évites de trop passer en forme hybride aussi, ça pourrait retarder la guérison de ton nez.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Ven 18 Mar - 20:19

En guise de réponse à ma petite taquinerie, Kris haussa les épaules, avant de m’adresser un sourire en coin, tout en mettant ces horribles gants en latex beurk…

- Pas vraiment, cette teigne d'Akatsuki me donne bien plus de fil à retordre quand il refuse de bouger : et pourtant, il est bien plus petit que toi.


Akatsuki ? Elle à bien dit Akatsuki, en entendant ce nom, je me mis à sourire, ce prof, il est parfait, et il est tripant, et je ne pensais pas que ce prof était si compliqué à déplacer lorsqu’il n’en avait point l’envie. Bien information enregistré.

La médecin se rapprocha ensuite de mon visage, ce n’est pas que je n’apprécie pas cela mais comment dire, quand une dame ou un homme d’ailleurs s’approche comme ça de ma tête, je ne peut pas m’empêcher de rougir, même si c’est complètement anodin. Je m’efforçais donc tant bien que mal de contenir la virée au rouge de mes joues. Surtout si je voulais l’inviter au restaurant pour la remercier.

- Ne bouge plus maintenant s'il te plaît, je vais mettre un pansement sur ton nez qui le tiendra en place. Tu ne devras le garder qu'un petit mois, histoire d'être sûr que ton nez se remette bien. Tu viendras me voir tous les... - elle s'interrompit, pour regarder quel jour on était sur le calendrier au mur -vendredi, jusqu'à ce que j'estime qu'on puisse l'enlever.


J’hochais donc la tête de haut en bas, parce que si je lui avais répondu de vive voix, vous pouvez être sur que j’aurais bégayé.

Du coup, suite à son explication, je faisais la statue, je ne bougeais plus d’un poil pendant qu’elle s’occupait de mon nez. Et bien qu’elle m’avait montré qu’elle pouvait faire preuve d’une force incroyable, elle pouvait également être d’une douceur de mère, bien que sur le coup je pensais plus à ma sœur qui avait pour habitude de s’occuper de mes blessures quand notre père n’était pas disponible, ce geste me la rappelait énormément mais pour une fois je cachai assez bien cette pensée enfin je crois.

- Dis-moi si jamais tu as des questions. Oh, et il faudra que tu évites de trop passer en forme hybride aussi, ça pourrait retarder la guérison de ton nez.


En guise de réponse je soupirai un long moment, super…je ne vais pas pouvoir prendre ma forme de loup pendant un long….très long mois. Bon si c’est ce qu’il faut… En attendant, maintenant que je sentais que mon ventre allait bientôt crier famine, je me réveillai de ma stature de statue (lol).

‘’Kris, il va bientôt être l’heure de midi, ça vous dirais de manger en ville ? Les restaurants proposent de meilleurs menu que la cantine, et puis je vous dois bien cela’’

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Dim 20 Mar - 15:54


Un sourire inexplicable sembla se dessiner sur le visage du jeune hybride après que Kristal eut mentionné le petit professeur de littérature. Visiblement, il devait avoir compris de qui elle parlait, tant mieux, c'était plus drôle comme ça. Elle ne fit toutefois pas vraiment attention au fait que les joues du patient s'étaient colorées lorsqu'elle se rapprocha de lui : elle était bien trop concentrée sur ce qu'elle faisait pour remarquer ce genre de détail.
Zaak resta parfaitement immobile pendant que Kristal s'occupait de son nez, l'air un peu rêveur. Il ne prononça pas le moindre mot tant qu'elle était affairée avec son pansement, ce qui était plutôt arrangeant d'ailleurs pour ne pas faire de mauvais gestes. Il laissa cependant échapper un long soupir lorsqu'elle lui annonça qu'il devrait limiter les transformations lupines : elle pouvait comprendre sa frustration, mais elle lui disait cela pour son bien à ce petit.

Alors qu'elle en avait pratiquement terminé avec le pansement de son patient, Zaak se redressa, sortant de l'état semi-léthargique dans lequel il semblait être plongé depuis plusieurs minutes.

- Kris, il va bientôt être l’heure de midi, ça vous dirait de manger en ville ? Les restaurants proposent de meilleurs menus que la cantine, et puis je vous dois bien cela.

Comme pour appuyer les propos du jeune homme, le ventre du médecin se mit à grogner doucement en signe d'approbation. Elle acheva de fixer le pansement sur le nez de Zaak, avant de s'éloigner un peu de lui, enlevant ses gants en latex, l'air songeuse. D'un côté, elle n'avait absolument aucune envie d'aller manger en ville : c'était plutôt onéreux et honnêtement, de toute façon elle ne mangeait quasiment jamais à la cantine, préférant préparer son riz-curry au micro-ondes dans son bureau. Mais d'un autre côté, elle n'avait pas envie de vexer cet élève qui avait osé venir la voir et la sortir de la torpeur de son ennui. Le choix était difficile.
Il faut dire qu'elle ne comprenait pas non plus pourquoi cet élève pensait lui devoir quelque chose, elle trouvait ça plutôt ridicule, mais elle se garda bien de le lui dire. Elle se contenta donc de lui ébouriffer les cheveux gentiment, légèrement amusée.

- Tu sais, tu ne me dois strictement rien, je ne fais que le travail pour lequel je suis payée.

Elle se mit ensuite à réfléchir : peut-être que c'était la solution pour faire bonne impression auprès de ses collègues et des autres élèves, de montrer qu'elle pouvait être sociable. Son regard se porta à nouveau sur son patient qui semblait la supplier des yeux. En le voyant comme ça, elle avait presque l'impression de revoir son frère d'il y a une dizaine d'années. Lui aussi avait la vilaine manie de vouloir la faire sortir inutilement.
Kristal passa une main dans ses cheveux pour se gratter la tête, pensive. Non, elle n'avait vraiment aucune envie de s'afficher en ville avec un élève, principalement parce qu'il y avait toujours une chance qu'elle croise d'anciens patients de son cabinet qui pourraient s'en prendre à lui pour extorquer des bons soins au médecin. Cela dit, tant qu'ils restaient proches du lycée Xényla, elle doutait fortement qu'ils croisent des types de la sorte. Elle laissa échapper un soupir de capitulation en s'adressant à nouveau au jeune hybride qui attendait toujours une réponse.

- Mais bon, tu m'as l'air d'être du genre persistant et je suppose que manger avec quelqu'un ne me tuera pas. Par contre, je t'avoue que je préfère préparer moi-même ce que je mange, c'est bien plus pratique pour rester disponible en cas de problème ici. Mais si tu tiens absolument à aller manger à la carte, je crois qu'il y a un petit restau' pas cher tout proche du lycée.

C'est qu'elle n'avait pas envie de se ruiner, et probablement que lui non plus. Elle se souvint soudain qu'il n'avait toujours pas enfilé sa blouse : il était hors de question qu'elle laisse un élève se balader torse-nu, particulièrement hors de l'enceinte du lycée. Elle lui adressa donc un sourire narquois, espérant que ce qu'elle allait dire lui couper l'envie d'aller manger autre part qu'au lycée.

- Par contre, si tu veux sortir, il va falloir que tu enfiles quelques chose.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Dim 20 Mar - 16:38

Juste après ma proposition, j’entendis l’estomac de Kris grogner, alors je n’étais pas la seul à avoir faim, j’en fus ravi, puisque cela me rajoutais un point pour qu’elle accepte mon invitation. Mais il faudrait tout de même que je passe par ma chambre pour prendre un t-shirt. C’est mieux pour un ‘’rendez-vous’’ quand même.

Une fois qu’elle eu finit mon pansement, elle retira ses gants en latex, ce qui m’arracha une grimace, je n’aimerais jamais ce bruit.

Elle vint par la suite m’ébouriffer les cheveux, et la j’avoue je devais avoir une tête un peu spécial, parce que quand on m’ébouriffe les cheveux ça fais des espèces de grattes grattes et je dois bien avouer que j’adore ça, du coup je devais certainement avoir une espèce de sourire béat accrocher aux lèvres.

- Tu sais, tu ne me dois strictement rien, je ne fais que le travail pour lequel je suis payée.


En guise de réponse je me contentai de la supplier des yeux, ça marche plutôt bien la plupart du temps. Kris se passa la main dans les cheveux, elle devait certainement réfléchir à ma proposition.

Et en fin de compte, elle soupira de capitulation, et moi je me redressais du lit sur lequel je m’étais installé quelques minutes plus tôt.

- Mais bon, tu m'as l'air d'être du genre persistant et je suppose que manger avec quelqu'un ne me tuera pas. Par contre, je t'avoue que je préfère préparer moi-même ce que je mange, c'est bien plus pratique pour rester disponible en cas de problème ici. Mais si tu tiens absolument à aller manger à la carte, je crois qu'il y a un petit restau' pas cher tout proche du lycée.


J’acquiesçai de la tête, alors ça pour être persistant vous pouvez être servi, quand j’ai une idée en tête on ne peut pas me l’enlever. Hein elle croit qu’elle va payer elle-même son repas nan mais oh ça ne va pas ce passé comme ça !

- Par contre, si tu veux sortir, il va falloir que tu enfiles quelques choses.

‘’Oui je vais faire un détour par le dortoir pour enfiler un t-shirt, et pour ce qui est du prix, il est hors de question que vous payer, je vous invite, il n’y a pas à discuter.’’


Je pris donc mon sourire le plus charmeur et charmant, en me dirigeant vers la porte.

‘’Je vous attends à l’entrée du lycée, à tout de suite’’


J’étais donc sorti de l’infirmerie, et me dirigeais dans les couloirs du lycée, vers les dortoirs et ma chambre.

A l’intérieur, je pus remarquer que Yamina n’y étais pas et je me posta devant mon armoire, d’où je sortis un jeans à chaines, un t-shirt assez sobre et une chemise à manches courte que je me hâta d’enfiler, en troquant mes baskets pour des rangers et en passant par la case salle de bain pour mettre du déo et du parfum, ok c’est pas un rendez vous galant mais j vais pas allez dans un restau en jogging basket et en puant la transpi.

Une fois apprêté je me dirigeai vers l’entrée du lycée où je me postai en attendant Kristal.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Dim 20 Mar - 18:38

Zaak sembla apprécier quand le médecin le taquina en ébouriffant ses cheveux. Étonnamment, il sembla également accepter la condition qu'elle lui imposait pour sortir puisqu'il se redressa et acquiesça de la tête avant de s'adresser à elle.

- Oui je vais faire un détour par le dortoir pour enfiler un t-shirt, et pour ce qui est du prix, il est hors de question que vous payez, je vous invite, il n’y a pas à discuter.

Alors là, la jeune femme était abasourdie : voilà qu'un adolescent voulait payer un repas à un adulte salarié, c'était le monde à l'envers. Elle ne risquait pas de le laisser faire, elle avait quand même un minimum de morale. Mais le point positif, c'est qu'il était enfin enclin à porter un peu plus de vêtements, ce qui était une véritable victoire personnelle pour Kristal.
Elle vit ensuite le jeune homme se diriger vers la porte, avant qu'il lui adresse un sourire qu'elle ne parvint pas tout à fait à interpréter.

- Je vous attends à l’entrée du lycée, à tout de suite.

Avant qu'il ne sorte de l'infirmerie, la jeune femme lui jeta sa blouse dessus pour qu'il la revête : elle l'avait prévenu, il ne sortirait pas d'ici sans quelque chose sur le dos. Il n'aurait qu'à la ramener à l'infirmerie avant d'aller en cours plus tard, voire un autre jour, peut lui importait.

Maintenant qu'elle se retrouvait seule dans son bureau, Kristal se rendait compte à quel point elle n'avait pas envie de sortir. Mais pas le choix, Zaak l'avait déjà obligé à accepter. Elle soupira à nouveau, se dirigeant d'un pas las vers l'unique miroir présent dans l'infirmerie. Elle grimaça légèrement en constatant l'image qui se reflétait devant elle : ses cheveux blancs en bataille couplés aux cernes noirâtres soulignant ses yeux en amande lui donnaient vraiment un air sombre, elle s'étonna presque de ne pas avoir effrayé Zaak rien que par son apparence.
Elle s'aspergea donc le visage grossièrement, sachant pertinemment que ça ne changerait rien aux cernes qui ornaient son visage. Elle n'avait pas la motivation de s'occuper de ses cheveux, le monde allait devoir accepter la décadence capillaire qui ornait sa tête. Elle se dirigea ensuite vers son bureau pour en sortir son porte-monnaie, qu'elle glissa dans la poche arrière de son jean.
Elle s'arrêta un instant, alors qu'elle était sur le point de sortir pour aller attendre son patient devant le lycée, se rendant compte qu'elle portait toujours les vêtements dans lesquels elle avait passé la nuit. Pas terrible, pour sortir en public. Elle se débarrassa donc rapidement du pull et du débardeur odorants qui l'habillaient pour sortir une chemise large en lin de couleur bleu clair de l'un des tiroirs de son bureau. La plupart de ses affaires se trouvaient ici alors qu'elle avait droit à un appartement non loin du lycée, elle trouvait plus pratique de tout garder sur son lieu de travail.

Elle se dirigea donc vers l'entrée du lycée, après avoir empoigné au passage sa longue écharpe blanche que Dwayne était parvenu à nettoyer de ses tâches de sang après l'incident de la cafétéria, ainsi que son blouson en cuir noir. Elle avait également mis sa large casquette noire sur la tête, histoire de discipliner un peu ses cheveux. Une fois devant le lycée, elle constata qu'elle était arrivée avant Zaak : pas très étonnant, elle avait dû mettre cinq à dix minutes pour se préparer. Elle décida donc de l'attendre un peu plus loin, s'appuyant contre un arbre proche de l'entrée.
Quelques minutes plus tard, le jeune hybride apparut devant le bâtiment. Il avait enfilé des vêtements plus adéquats à sortir, heureusement. Mais il n'avait visiblement pas vu la jeune femme puisqu'il resta planté là. Kristal décida donc de lever le bras et de l'appeler en avançant légèrement dans sa direction.

- Zaak ! Arrivée à sa hauteur, elle posa ses mains sur ses hanches, moqueuse. C'est bien, je vois que tu as enfin compris l'utilité des chemises. Je te suis, mais je te préviens, pas d'endroit excentrique et je veux être de retour à l'infirmerie d'ici une heure.

Effectivement, elle n'allait pas laisser Pandore seule plus longtemps que nécessaire. La jeune infirmière s'en sortait parfaitement sans le médecin, mais elle jugeait qu'elle avait du se débrouiller seule bien trop longtemps, aussi elle tenait à être fidèle à son poste durant ses heures de travail.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Dim 20 Mar - 19:31

- Zaak ! Arrivée à sa hauteur, elle posa ses mains sur ses hanches, moqueuse. C'est bien, je vois que tu as enfin compris l'utilité des chemises. Je te suis, mais je te préviens, pas d'endroit excentrique et je veux être de retour à l'infirmerie d'ici une heure.


Tiens Kris était déjà arrivée, bon en même temps pas très étonnant, vu que je m’étais changé complètement, j’ai peut être mis un peu plus de dix minutes, mais bon je suis plus présentable comme ça.

Suite à sa remarque je m’étais mis à rire franchement.

‘’Et bien oui, voyez-vous jeune demoiselle, je connais l’utilité de cet objet saugrenue, appelé communément ‘’chemise’’ Je la tirais du bout des doigts pour bien montrer de quel objet je parlais. Je peux paraître étrange mais je sais me tenir voyons. Et vous me flattez d’avoir accepter mon invitation princesse Lya. ‘’


Je m’étais agenouillé devant Kris avant de lui faire un baise-main des plus élégants, et avant de me foutre royalement mais gentiment de sa tête, elle paraissait choquée ? Amusée ? Si elle rentre dans mon jeu, je continue, alors là y a pas de soucis, et puis je fais plus âgé que mon véritable âge donc il n’y a pas de problème comme quoi je suis un élève.

‘’Si vous permettez mademoiselle. Je lui proposais de me suivre. Je connais un restaurant qui devrais vous plaire, il n’est pas très loin d’ici, et il y en a pour tout les goûts.’’


Je l’invitai donc à sortir du lycée et à se diriger vers ce restaurant, qui n’était même pas à cinq minutes de marche. Je suppose que ses obligations en tant que médecin sont importantes et qu’elle doit rester disponible.

En tant que bon gentleman, je lui ouvris la porte et la fit entrer en première, avant de demander une table où nous pourrions nous installer.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Mer 23 Mar - 17:38


La remarque de Kristal à propos des habitudes vestimentaires de l'hybride eut pour effet de déclencher un nouveau fou rire chez Zaak. Elle attendit donc qu'il se calme, jusqu'à ce qu'il lui adresse un sourire et prenne à son tour la parole.

- Et bien oui, voyez-vous jeune demoiselle, je connais l’utilité de cet objet saugrenu, appelé communément « chemise ». Tout en parlant, le jeune hybride tenait le vêtement en question entre ses doigts. Je peux paraître étrange mais je sais me tenir voyons. Et vous me flattez d’avoir accepté mon invitation princesse Lya.

Après cette tirade pour le moins originale, le jeune homme s'agenouilla devant elle pour lui faire un baise-main, avant rire à nouveau. Kristal cligna des yeux d'incompréhension, était-ce encore une sorte de délire d'hybride ? Elle leva un sourcil inquisiteur : elle était partagée entre l'envie de lui envoyer son poing dans la face pour qu'il cesse de lui rire au nez, et celle de le laisser continuer son petit jeu sans poser de questions. Elle opta finalement pour la deuxième option, elle doutait fort que frapper un de ses patients en plein visage alors qu'elle venait de s'occuper de soigner son nez cassé soit une idée lumineuse - et puis après tout, elle n'avait pas envie de le vexer ce jeunot.

- Si vous permettez mademoiselle. Je connais un restaurant qui devrait vous plaire, il n’est pas très loin d’ici, et il y en a pour tous les goûts.

La jeune femme hocha la tête en réponse à cela, suivant Zaak qui lui proposait de le suivre. Ils n'eurent pas à marcher bien longtemps avant d'arriver devant un restaurant d'allure modeste, qui devait se situer à moins de dix minutes à pieds du lycée. Arrivés devant la porte, le jeune homme s'empressa d'ouvrir la porte pour laisser passer Kristal devant lui et avant qu'elle ne puisse ouvrir la bouche, il demanda à l'un des serveurs où ils pourraient s'installer. Celui-ci leur désigna une petite table dans le fond du restaurant, du côté où il n'y avait encore aucun autre client.
Arrivée à la table, le médecin s'installa tranquillement, se débarrassant de sa veste, de son écharpe, ainsi que de sa coiffe. Elle put constater en voyant son reflet sur le miroir ornant le mur derrière Zaak que ce geste avait eut pour effet de la décoiffer encore plus qu'elle ne l'était le matin même. Elle soupira, avant de passer sa main dans ses cheveux pour vaguement essayer d'aplatir les épis qui défiaient les lois de la gravité sur son crâne. Elle attrapa ensuite une carte, pour choisir ce qu'elle allait manger. Elle était tellement absorbée par la lecture de celle-ci - à la recherche de l'unique plat qui l'intéressait - qu'elle ne remarqua pas immédiatement que le serveur était de retour à leur table pas moins de cinq minutes plus tard.

- Vous désirez un apéritif messieurs ?

La nymphe refusa poliment d'un signe de tête : elle ne buvait pas entre ses heures de travail et le serveur n'avait probablement pas remarqué que le jeune homme qui l'accompagnait n'avait pas l'âge de le faire. Du moins, il lui semblait. Il faudrait qu'elle lui demande, mais elle était presque sûre d'avoir lu sur sa fiche médicale qu'il n'était pas encore majeur. Elle ne prit pas la peine de relever le fait qu'on venait de l'appeler indirectement « monsieur », puisqu'elle en avait l'habitude et que ça lui était complètement égal qu'on la prenne pour un homme. Elle se contenta de lever les yeux vers l'élève en face d'elle en lui faisant comprendre qu'il n'avait pas besoin de rectifier cette méprise, pour ensuite lui adresser la parole tant que le serveur était là.

- Par contre, j'ai déjà choisi ce que j'allais manger alors si ça te convient, on va déjà commander ?

Elle n'attendit pas la réponse du jeune homme pour se tourner vers le serveur en reposant sa carte, lui adressant ce qu'elle voulait être son plus beau sourire pour qu'il accepte d'accéder à sa requête concernant le repas qu'elle voudrait manger. Dans les faits, son sourire ressemblait plutôt à celui que quelqu'un arborerait en proférant des menaces, et le ton ennuyé dans sa voix n'aidait pas vraiment à apaiser cette impression.

- Il n'y a pas de riz au curry sur votre carte, mais c'est ce que je voudrais manger s'il vous plaît. Avec une carafe d'eau, merci.

Kristal avait probablement plus réussi à faire peur au serveur qu'à le charmer, mais il ne sembla pas refuser sa demande, ce qui était le plus important. Elle s'installa ensuite au fond de son siège pour laisser Zaak commander son propre repas, observant son entourage. Il n'y avait pas beaucoup de monde pour le moment, probablement parce qu'il n'était pas encore tout à fait midi. La jeune femme porta ses deux mains devant sa bouche pour cacher un bâillement qu'elle ne parvenait pas à retenir, n'écoutant plus le serveur et Zaak que d'une oreille distraite.

sdfghjk:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Sam 26 Mar - 20:43

Une fois après avoir laisser passer Kristal avant moi, on c’était installé à une table au fond du restaurant que le serveur nous avait indiqué. Kristal c’était débarrassée  de son écharpe, sa veste ainsi que sa casquette, ce qui eu pour effet de la décoiffer encore plus.

Elle tenta vainement d’aplatir les épis qui ornait son crâne, mais je crois qu’elle est comme moi ces cheveux on leur propre volonté qui diffère (souvent) de celle de leur propriétaire.

Suite à cela et une fois que nous nous étions assis, Kristal opta pour le fait de prendre une carte pour choisir son repas, ce qui en soit est une bonne idée pour ceux qui ne sont pas habitué du restaurant, mais je crois qu’elle était tellement absorbée par sa recherche d’un plat qu’elle n’avait pas vu le serveur revenir vers nous.

- Vous désirez un apéritif messieurs ?


Messieurs ? Je suis accompagné par une dame… Kristal elle se contenta de refuser d’un signe de tête sans soulever le fait que le serveur qui devait être un peu con, ça se sent que Kristal est une dame.

Elle me fit un ‘’geste’’ des yeux pour m’indiquer de ne pas relever la remarque, je me contentai d’acquiescer d’un signe de tête avant de répondre au serveur que je ne prendrais rien également.

Par la suite, Kristal commanda son plat, un plat qui n’étais pas à la carte mais que le serveur nota tout de même, l’avantage avec ce restaurant c’est que l’on peut manger tout ce que l’on veut même si ce n’est pas à la carte.

- Il n'y a pas de riz au curry sur votre carte, mais c'est ce que je voudrais manger s'il vous plaît. Avec une carafe d'eau, merci.



Après ce fut à mon tour de commander…

‘’Comme d’habitude pour moi, un steak bien cuit avec un coca’’


Quand j’eu regardé à nouveau dans la direction de Kristal elle semblait perdue dans ses pensées, ne nous écoutant plus que d’une oreille distraite.

Nous étions donc installer au fond de nos siège en attendant nos plats à réprimer les bâillements intempestifs qui nous asseyais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vaux 5 376 850 € sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et toi ?


Zaak hurle la nuit en #2c75FF
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... [feat Zaak Arzking] Dim 27 Mar - 14:13


- Comme d’habitude pour moi, un steak bien cuit avec un coca.

Alors qu'elle se perdait dans ses pensées, Kristal entendit tout de même la commande de son voisin de table, juste avant que le serveur ne s'en aille en direction des cuisines. Elle jeta un regard distrait à Zaak, remarquant qu'il semblait lui aussi être plutôt fatigué, essayant tant bien que mal de ne pas laisser échapper de bâillements à table. Il s'était lui aussi enfoncé au fond de sa chaise, installé bien confortablement. Il avait l'air plutôt à l'aise ici : entre sa commande et sa posture, on voyait vite qu'il était un habitué de l'endroit.
Après quelques minutes de silence à regarder le monde qui s'agitait à l'extérieur, la jeune femme se redressa légèrement sur sa chaise, reportant son attention sur Zaak : après tout, c'était tout de même la moindre des politesses sachant qu'il avait tenu à la faire venir manger ici. Alors qu'elle le regardait maintenant hors de l'infirmerie et de son cadre de travail, elle se rendit compte qu'il était plutôt bel homme - si on oubliait la différence d'âge et l'énorme pansement qui barrait son nez bien sûr. Le style vestimentaire qu'il arborait le vieillissait légèrement et elle avait du mal à l'avouer mais vu de l'extérieur, on devait probablement imaginer qu'ils avaient plus ou moins le même âge - surtout sachant qu'on la rajeunissait souvent, elle qui n'était pourtant déjà pas bien vieille.

Elle se reprit, sortant de ses pensées, se rendant compte qu'elle n'avait toujours pas pipé mot et que si elle continuait de dévisager l'élève en face d'elle de cette façon, elle risquait de le mettre mal à l'aise. Une question la tracassait : elle ne comprenait toujours pas pourquoi son patient avait préféré l'inviter à manger avec lui plutôt que de passer sa pause du déjeuner avec ses camarades de classes et ses amis. Elle avait du mal à croire que le jeune homme devant elle ne soit pas du genre à être particulièrement bien entouré, il n'avait pas le profil d'un paria ou d'un élève solitaire. Elle posa ses deux mains sur ses genoux et plissa légèrement les yeux avant de s'adresser à Zaak.

- Dis-moi, pas que je me plaigne de ta compagnie, mais tu n'aurais pas été mieux à passer ta pause déjeuner avec tes amis ?

Elle marqua ensuite une courte pause de réflexion, pensant à une autre possibilité qui ne l'avait pas effleuré jusqu'alors. Une possibilité qui ne l'enchanterait guère, mais qui était tout de même fort probable au vu de la plastique de celui qui lui faisait face. Elle porta une main à son front puis lui fit signe de se taire, fermant les yeux en prenant une grande inspiration avant de les rouvrir et de planter un regard dur sur lui, les sourcils froncés.

- Attends. Tu dois probablement être en couple en plus, j'espère que je ne vais pas me faire agresser par une jeune élève en furie parce qu'elle m'aura vu manger en tête-à-tête avec toi au moins : je déteste ce genre de petites scènes, je suis trop vieille pour ce genre de bêtises.

Elle était maintenant avachie sur la table, le coude gauche fermement posé sur le bois, sa main soutenant sa tête. Les doigts de sa main droite se baladaient sur la surface de la table : elle les abaissait les uns après les autres, dans un rythme régulier, alors que son regard se perdait dans le vide à nouveau, attendant une réponse de la part de Zaak. C'est vrai quoi, elle connaissait la stupidité des jeunes lycéennes dans leur phase hormonale et n'avait absolument aucune envie d'avoir à se justifier auprès de l'une d'entre elle juste parce qu'elle avait accepté de passer sa pause du midi avec un de ses patients par gentillesse.
Soudain, elle se dit que finalement, ç'aurait été plus sage de rester tranquillement dans le bureau de sa petite infirmerie, enfermée dans son cocon d’asociabilité où elle ne risquait pas de créer ce genre de problème. Elle jeta un regard en coin à l'horloge murale qui trônait près de la porte menant aux cuisines : leur commande ne devrait plus tarder à arriver, plus de temps qu'elle ne le pensait s'était écoulé depuis que le serveur avait quitté leur table.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Dr. Kristal Z. Lya panse vos plaies en Lightseagreen.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 372
Revenir en haut Aller en bas
Il était une fois... [feat Zaak Arzking]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: