Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
11 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
8 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Sam 19 Mar - 19:22


- Je pense que nous avons donc un deal : des calmants contre des patients. Ça me va parfaitement

Dwayne n'avait pas douté une seconde, en lançant sa petite réplique, qu'elle en comprendrait la teneur. Croiser des gens à l'humour similaire au sien était tout à fait pour le ravir. Chacun affairé à sa tâche respective, il ne répondit rien pour la laisser poursuivre :

- Hum, concernant mon avance sur mes études et le choix de Xényla pour exercer mon métier, je vais pouvoir répondre à ces deux interrogations plus ou moins en même temps. C'est une longue histoire, mais je vais vous la faire courte. J'ai intégré le lycée de Xényla avec mon frère à 12 ans : nous avons obtenu une bourse pour nos excellents résultats à l'examen d'entrée, malgré notre jeune âge. Il était ravi : les cours, les nombreux élèves, même la vie en colocation avec quelqu'un de bien plus âgé que nous ; il n'y avait rien qui lui déplaisait ici. De mon côté, les cours m'ennuyaient, j'avais l'impression de ne rien apprendre que je ne savais déjà et je passais plus de temps à m'entraîner et faire des bêtises qu'à étudier. L'année suivante...

Ben tiens, il n'était pas étonné, les fauteurs de trouble se reconnaissaient facilement. Douze ans, par contre, cela l'impressionnait. Ils avaient intégré le lycée extrêmement jeunes - un frère, elle avait donc un frère jumeau, il retiendrait. Il s'imaginait facilement que ce ne devait pas être simple de s'intégrer à groupe de quatre ans minimum de plus que soi ; à cet-âge-là, entre l'adulte et l'enfant, la différence se ressent beaucoup plus, peu importe combien on peu être intelligent. Enfin, apparemment, le frère n'avait pas eu de mal, et faire des bêtises était un moyen comme un autre de se faire respecter - surtout chez ces glandeurs d'Origines. Il se perdait en suppositions douteuses, décida de s'arrêter immédiatement.
Kristal avait laissé sa phrase en suspens, elle avait l'air... absent. Impossible pour le gardien de dire si cela était dû à sa convalescence ou bien à des souvenirs douloureux. Pour éviter de la mettre plus mal à l'aise, il fit comme s'il n'avait rien vu. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, et même si leur parole semblait plutôt libérée, ils n'étaient pas chez le psy - heureusement - il ne la forcerait pas à s'étendre sur des sujets qu'elle préférerait éviter. Sans compter qu'il avait la curieuse impression que si la paix était signée entre eux, vu leurs caractères respectifs, ils pourraient vite se déclarer la guerre à nouveau. Mouais, dans l'immédiat, Dwayne ne se sentait mystérieusement pas très motivé.

- Disons simplement qu'un changement dans ma vie m'a décidé à devenir médecin, j'ai trouvé une... « motivation ». Mais vous avez raison, mon pouvoir s'est révélé être un véritable atout pour poursuivre ce type de carrière.

Elle laissait pas mal de zones d'ombre, et un Dwayne à la curiosité bien piquée. Mais elle n'avait pas envie d'approfondir le sujet, c'était évident. Il hésitait tout de même à poser

- J'ai réussi à prendre assez d'avance en étudiant seule pour intégrer un programme de formation intensif et obtenir mon diplôme de docteur en médecine l'année de mes 18 ans. Ce genre de formation est coûteuse et je ne vous cache pas que c'était plutôt éreintant de jongler entre le travail et les études, mais ça en valait la peine. Et puis je n'avais pas le temps de m'ennuyer avec ça au moins. Depuis l'obtention de mon diplôme, j'ai travaillé dans une petite clinique. Comme vous l'avez remarqué, j'ai l'esprit assez aiguisé pour intégrer plus ou moins n'importe quel hôpital sur cette île, mais je n'ai jamais cherché le prestige. J'avais très envie d'approfondir mes recherches en chirurgie cardiovasculaire ainsi qu'en neurochirurgie, mais mon jeune âge effrayait tout le monde : le problème, quand on est un petit génie, c'est qu'on passe vite pour quelqu'un d'arrogant, le genre de personne dont on ne veut pas dans une salle d'opération.

Oh, c'était donc une bosseuse, une acharnée, elle marquait des points. Et humble avec ça, il ne put s'empêcher un petit sourire sarcastique. Neurochirurgie, chirurgie cardiovasculaire... il se sentit un peu dépité en songeant au fait qu'il n'arriverait pas à ressortir ces noms. Drôle de nouvelle génération.
Quant au jeune âge, il trouvait ça dommage, tout de même, si elle était si douée.

- Et puis, regardez-moi : est-ce que je ressemble à l'image traditionnelle qu'on se fait d'un médecin ? J'avais probablement les qualités nécessaires pour devenir chef de service à l'hôpital, mais personne n'a envie de se retrouver sous les ordres d'une gamine. Et moi-même, j'ai plutôt du mal à me plier à l'autorité, spécialement lorsque je sais que je suis plus qualifiée que mes supérieurs.

Il releva les yeux vers elle pour la découvrir, toute en airs amusés et bras écartés. Elle n'avait pas tort. Et puis il comprenait la réaction possible des autres : lui aussi aurait du mal à se plier à l'autorité d'une gamine, comme elle se qualifiait elle-même. Mais son point de vue à elle était tout aussi justifié. Il songea que s'il avait été médecin et qu'une petite jeunette incroyablement douée avait débarqué, comme ça, pour lui donner des ordres, il lui aurait fait les pires crasses possibles. Du moins au début - il mettait un point d'honneur à respecter a hiérarchie.

Kristal se dirigea vers le bar pour s'y asseoir. C'était une excellente idée, mais Dwayne, une fois lancé, n'aimait pas s'arrêter. Il renonça donc à la perspective de se joindre à elle, à contre-coeur. Ils auraient plus vite terminé ainsi. Après tout, il leur restait encore à passer le balai, nettoyer les tables, et puis redresser cette énorme armoire au fond de la salle. Pas de quoi entamer l'ardeur d'un courageux, il s'activa à terminer de nettoyer le sang sur le sol.

- Et puis ce vieux bougre a attisé ma curiosité, il paraît que je connais bien quelqu'un qui travaille ici, alors je me demande bien qui ça peut être.

Le moins qu'on eut puis dire, c'est qu'elle n'avait pas la langue dans sa poche, cette Kristal. Il aurait cru, pourtant, voilà une drôle de surprise. Le Principal avait en effet cette inhabituelle façon de recruter, parfois,  en allant cueillir ses employés directement chez eux.

- Hmh, j'espère pour toi que ce n'était pas une promesse dans le vent, cette histoire de possibles retrouvailles, on ne peut pas dire que le Principal soit tout à fait net, ses façons de faire encore moins.

Non, le Principal n'était pas rassurant. Dwayne n'aimait pas sa façon de parler, d'être, il n'aimait pas grand-chose chez cet homme. Peut-être sa propension à pousser les élèves à se battre - ça ne pouvait pas leur faire de mal, de s'endurcir un peu. En tous cas, il le voyait bien raconter n'importe quoi pour attirer un jeune docteur talentueux dans ses filets.

- En tous cas, c'est impressionnant. J'ai du mal à imaginer des p'tiots de douze ans traîner ici, je ne te le cache pas. Puis revenir travailler dans le lieu où l'on a étudié... Le Principal ne va pas chercher ses employés n'importe où. Ça doit te faire une drôle impression de déjà-vu.

Il s'arrêta une seconde pour admirer le fruit de son travail. Enfin ! Plus la moindre trace vermillon sur le carrelage. Satisfait, il s'autorisa cinq secondes de répit, qu'il décida, évidemment, d'user en paroles :

- Il faut dire, tu n'as pas tort d'ailleurs. J'aurais mal supporté d'avoir une petite fille comme supérieure, mais sait-on jamais. Si tu prouves ta valeur, tu peux vite te faire respecter, même par des plus anciens que toi. J'ai cru comprendre que tu ne te laissais pas marcher dessus, alors qui sait ? Mais ce n'est pas dit que tu te fasses des amis dans ce cas-là

Il avait prononcé la dernière phrase avec un petit sourire en coin. Il tentait d'imaginer la jeune femme en face de lui, en blouse blanche, avec une flopée de chirurgiens et d'internes la suivant et obéissant à ses ordres. C'était une image curieuse.

- Bah, de toute façon, ici, au moins, tu ne travailles qu'avec l'infirmière, et c'est plus un binôme qu'un supérieur - bonne chance quand même. Mhm, que dirais-tu de profiter de ta jeunesse en te levant de là pour venir m'aider à remettre cette grosse armoire en place ?

Il désigna du menton ladite armoire. Même s'il avait fait sa proposition sur un ton conciliant, il était clair qu'il ne s'agissait pas d'une question. Bah, il était tout de même un peu là pour ça.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Lun 21 Mar - 15:38


Pendant la longue tirade du médecin, Dwayne avait redoublé d'ardeur contre les tâches qui recouvraient le sol, si bien qu'il aurait bientôt fini de s'en occuper. Mais même si Kristal s'était offert le luxe de faire une petite pause dans son nettoyage, le vieux gardien ne semblait pas avoir envie de la suivre dans sa démarche. Il ne prit même pas la peine de s'interrompre dans son ménage lorsqu'il s'adressa à la jeune femme, en réponse à son évocation du principal et de ce qu'il lui avait dit lorsqu'il était venu la chercher.

- Hmh, j'espère pour toi que ce n'était pas une promesse dans le vent, cette histoire de possibles retrouvailles, on ne peut pas dire que le Principal soit tout à fait net, ses façons de faire encore moins.

Kristal était parfaitement consciente de cela. Cet homme était totalement imprévisible et honnêtement, c'était ce qu'elle préférait chez lui : elle se voyait mal travailler dans un lycée ennuyeux, enfermée dans une routine affreuse où elle ne faisait qu'attendre dans un bureau en distribuant des sirops contre la toux. Mais même si elle n'excluait pas la possibilité qu'il lui ait menti, quelque chose lui disait qu'il avait été honnête pour une fois.
Cela dit, il était vrai que personne de sa connaissance n'était venu la voir lorsqu'elle était alitée. Un élève était bien passé, mais elle ne l'avait encore jamais vu avant de réintégrer le lycée. Elle resta songeuse quelques instants, oubliant de répondre au gardien, réfléchissant à nouveau à qui pouvait bien être cette personne qu'elle était censée connaître - si toutefois elle existait bien.

- En tous cas, c'est impressionnant. J'ai du mal à imaginer des p'tiots de douze ans traîner ici, je ne te le cache pas. Puis revenir travailler dans le lieu où l'on a étudié... Le Principal ne va pas chercher ses employés n'importe où. Ça doit te faire une drôle impression de déjà-vu.

Dwayne tira la jeune femme de ses pensées, la surprenant légèrement : elle ne s'attendait pas à un autre compliment de sa part. Elle se tourna vers lui, pour constater qu'il avait débarrassé le sol de cette cafétéria de ses tâches - c'est que cette salle commençait à ressembler à une pièce de vie à nouveau, même si le travail n'était pas encore tout à fait terminé. Elle haussa les épaules à sa remarque concernant l'impression de déjà-vu : effectivement, c'était plutôt étrange d'être de retour ici après ce qu'il s'était passé avec son frère, mais curieusement ça ne la dérangeait pas.

- Il faut dire, tu n'as pas tort d'ailleurs. J'aurais mal supporté d'avoir une petite fille comme supérieure, mais sait-on jamais. Si tu prouves ta valeur, tu peux vite te faire respecter, même par des plus anciens que toi. J'ai cru comprendre que tu ne te laissais pas marcher dessus, alors qui sait ? Mais ce n'est pas dit que tu te fasses des amis dans ce cas-là.

La jeune femme acquiesça de la tête silencieusement, affichant un petit sourire en coin : ce vieillard ne se rendait pas compte à quel point il avait raison, sur tous les points. Elle ne préférait pas s'en vanter devant lui, mais elle savait effectivement se faire respecter même de certaines des pires crapules de l'île. Mais il était vrai également que le genre de méthode qu'elle employait pour qu'ils la respectent n'aurait probablement pas été approuvé dans l'enceinte d'un hôpital.

- Je me fiche bien de ne pas me faire des amis vous savez, tant que je fais mon boulot efficacement.

C'est ainsi qu'elle avait toujours procédé après tout : ces neuf dernières années, elle s'en était parfaitement bien sortie toute seule, elle se fichait pas mal de ne pas plaire à d'hypothétiques collègues.

- Bah, de toute façon, ici, au moins, tu ne travailles qu'avec l'infirmière, et c'est plus un binôme qu'un supérieur - bonne chance quand même.

Dwayne choisit ce moment pour lui rappeler qu'elle ne travaillerait plus seule ici justement. Mais heureusement pour elle, l'infirmière qui partageait son travail ne semblait pas être une personne trop envahissante - et puis elle avait gagné son respect au moment où le médecin avait appris pendant combien de temps elle avait du se débrouiller seule pour s'occuper de l'infirmerie. Kristal se tourna vers le gardien alors qu'il s'adressait à nouveau à elle.

- Mhm, que dirais-tu de profiter de ta jeunesse en te levant de là pour venir m'aider à remettre cette grosse armoire en place ?

Zut. La pause était terminée visiblement. Elle jeta un œil à l'armoire au sol qu'il venait de lui désigner du menton en parlant et les yeux du médecin s'agrandirent légèrement en la contemplant : la qualifier de « grosse » était un doux euphémisme, comment avaient-ils pu faire tomber cette chose sans qu'elle ne s'en souvienne ? Une chose était sûre, dans leur état physique actuel, soulever ça - même à deux - risquait de ne pas être une partie de plaisir.
Elle descendit souplement du comptoir pour se diriger vers le meuble en question, inspirant un grand coup pour se préparer mentalement à l'effort qu'elle allait devoir fournir. Elle se plaça aux côtés de Dwayne, avant de poser sa main sur l'épaule du gardien, les yeux rivés sur le cadavre à leur pieds.

- Je ne sais pas vous, mais un sentiment de culpabilité m'envahit soudain.

Elle avait beau avoir dit ça sur le ton de la rigolade, ils étaient tout de même toujours en période de convalescence : Dwayne avait un bras en écharpe et la blessure au flanc de Kristal était encore en train de se refermer, on ne pouvait pas dire qu'ils formaient une équipe de déménageurs particulièrement efficace. Sans compter que le gardien était un vieil homme lorsqu'il n'était pas sous forme hybride et que le médecin avait beau avoir plus de force qu'il n'y paraissait au premier regard, elle restait tout de même relativement minuscule face à ce meuble immense. Plus que de la culpabilité, c'était plutôt du regret qu'elle éprouvait à cet instant : une armoire, c'était bien plus facile à faire tomber qu'à redresser.

- Bon, voilà la stratégie. Avec un membre en écharpe et vos problèmes de dos, je ne peux pas vraiment vous laisser soulever ça à un bras. Je vais m'occuper de la relever du sol, mais j'aurai besoin de votre aide pour la redresser complètement, vous êtes bien plus grand que moi.

Avant qu'il ne lui répondre, elle se plaça devant ce qui était censé être le haut de l'armoire, avant de s'accroupir pour placer ses doigts sous le meuble, se préparant à le soulever. Elle attendit d'être sûre que son partenaire soit prêt à la soutenir, avant de commencer à faire se lever la grosse armoire. Heureusement pour Kristal, le meuble n'était pas aussi lourd que ce qu'elle avait présagé, même s'il pesait tout de même un bon poids. Elle n'eut aucun problème à passer de la position accroupie à la position debout, mais elle sentit bien vite que sa blessure au flanc n'allait pas apprécier qu'elle lève ses bras pour redresser l'armoire.
La jeune femme serrait les dents, priant pour que la plaie ne se rouvre pas : elle n'avait pas très envie de se faire sermonner par Pandore alors qu'elle l'avait convaincue de lui faire confiance pour ne pas faire d'activités qui pourraient retarder sa guérison. Elle fut soulagée lorsqu'elle sentit la force du bras du gardien qui l'aidait à porter le poids du meuble, lui permettant de relâcher le haut de l'armoire pour se placer dos au meuble et le pousser plus efficacement comme ça.
Une fois le meuble totalement redressé, Kristal souleva discrètement son pull pour vérifier si le bandage qui entourait son ventre était toujours immaculé : pas de sang en vue, merveilleux, la plaie avait tenu bon, même si elle la brûlait légèrement. Il ne leur restait plus qu'à laver les tables et passer le balai d'après ce qu'elle pouvait voir, ils commençaient enfin à apercevoir le bout du tunnel de ce calvaire ménager.

- Eh bien, voilà une bonne chose de faite. Par contre, quitte à devoir reprendre le travail, je vais choisir de vous laisser le balai pour m'occuper de laver les tables, ça ira plus vite si on se charge de la poussière et de la saleté en même temps.

L'idée de se plier en deux pour nettoyer les tables ne l'enchantait pas particulièrement, mais il fallait bien que quelqu'un s'y colle, et la jeune femme n'avait pas envie d'imposer ce genre d'exercice au vieux gardien en face d'elle : son dos s'en remettrait bien plus vite que celui de Dwayne, c'était une évidence.
Elle se dirigea donc vers l'entrée de la salle pour chercher les produits nécessaires au nettoyage des surfaces de la cafétéria. Elle prit au passage une paire de gants lorsqu'elle vit qu'on leur en avait laissé : elle avait pour habitude de préserver ses mains quand elle le pouvait - c'était plus prudent, pour son métier. Elle releva les manches de son pull pour enfiler les gants, recouvrant bien vite ses avant-bras barrés de bleus et de cicatrices par son immense paire de gants jaune. Armée d'une éponge, de savon et d'un vaporisateur de désinfectant, elle mit le cap sur la première table à laver.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 427
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 29 Mar - 20:13


Il sentit la petite main – comme s apropriétaire, elle n'était pas grande – se poser sur son épaule. Etrange geste de familiarité, tiens. Il s'en amusa presque, mais n'en fit rien paraître.

- Je ne sais pas vous, mais un sentiment de culpabilité m'envahit soudain.

Alors là, elle n'imaginait pas à quel point. Dwayne regardait l'armoire avec un peu de dépit au fond de l'oeil. Voire même plus qu'un peu. Et même si elle avait dit cela en riant, la perspective de sentir peser sur ses os la masse de cette chose ne lui donnait pas envie de blaguer, là.

- Bon, voilà la stratégie. Avec un membre en écharpe et vos problèmes de dos, je ne peux pas vraiment vous laisser soulever ça à un bras. Je vais m'occuper de la relever du sol, mais j'aurai besoin de votre aide pour la redresser complètement, vous êtes bien plus grand que moi.

Cela semblait tout à fait correct. Kristal se mit en position, il s'empressa de faire de même, se préparant à soulever l'imposante charge qui se présentait à eux. Et à sentir son dos craquer au moindre de ses mouvements pour les trois prochaines semaines, aussi. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même, de s'être tant emporté dans le feu de l'action sans songer aux conséquences de ses transports impétueux. Intérieurement, il remercia la jeune femme de s'occuper du plus gros, même si cet égard lui donnait la sensation de prendre un sacré coup de vieux – bien qu'il ne se soit jamais fait d'illusions sur sa condition physique actuelle. Ensemble, ils redressèrent la monstrueuse armoire. Et en effet, sa colonne et son bras n'apprécièrent guère. Il ne fit pas part de cette petite inquiétude, mais il espérait que la doctoresse n'ait pas trop souffert. Elle était blessée, elle aussi.

Une fois cela fait, il observa leur travail, la respiration un peu plus forte, soulagé d'en avoir fini avec cette besogne-ci. Comme le souligna la jeune femme, par ailleurs :

- Eh bien, voilà une bonne chose de faite. Par contre, quitte à devoir reprendre le travail, je vais choisir de vous laisser le balai pour m'occuper de laver les tables, ça ira plus vite si on se charge de la poussière et de la saleté en même temps.

Dwayne hocha la tête, elle avait fichtrement raison. Bientôt, ils seraient libres ! La journée avait bien avancé, il en fut un peu surpris. Comme quoi, discuter avec cette jeune femme s'était avéré assez divertissant, presque autant que de se battre avec. La voyant se diriger vers l'entrée pour aller chercher de quoi nettoyer, lui-même s'en alla trouver le balai, qu'il commençait à drôlement bien connaître avec le temps. Cette répartition des tâches lui convenait parfaitement ; décidemment, elle avait le sens de l'organisation cette petite. Avant de s'atteler à la tâche, il lui adressa un petit salut – geste qui ne l'avait jamais quitté après ses années de service – le visage armé d'un sourire en coin :

- Bon courage camarade, on y est presque !

Et puis il se lança, décidé à ne pas trop discuter pour vite en finir. Il avait promis à Mérid de passer la voir dans la fin de journée ; elle était très à cheval sur les horaires, et il n'avait plutôt pas intérêt à la fruster sur ce point-là, elle n'hésiterait pas à lui faire part de son mécontentement de manière plus ou moins explosive, et à ce moment-là, il ne lui resterait plus qu'à prier les dieux qu'elle n'ait pas passé une mauvaise journée.

Concentré sur sa tâche, le temps fila à une vitesse impressionante. Et enfin, il jeta la toute dernière pelletée de poussière. Il se tourna vers Kristal, qui n'était pas loin d'en avoir terminé non plus. Bien, il n'aurait pas de remords à la laisser terminer toute seule alors. De toute façon, il avait fait sa part. C'était comme un poids en moins sur sa cage thoracique. Dwayne fit craquer ses doigts, s'empara de ce qu'il y avait à jeter pour alléger la charge du pauvre docteur, et de loin lui adressa un au revoir guère dénué de sympathie :

- Eh bien mademoiselle, c'est ici que nos chemins se séparent, il semblerait ; moi, j'ai fini ma journée. À voir si notre prochaine rencontre sera aussi explosive que la première, n'est-ce pas ? En tous cas, bonne chance pour la suite.

L'air ostentatoirement innocent, il ajouta sur un ton pourtant narquois :

- Ah, et je crois que j'ai oublié de te le dire : bienvenue à Xényla !

Sur ce, il lui adressa un petit signe de la main, et sortit de la salle de son habituel pas pressé, alors que la lumière dehors commençait déjà à décliner. Malgré ses airs de voyous avérés, il l'aimait bien, cette gamine ; ce qui ne l'empêchait pas de toujours figurer sur sa liste "à surveiller". Bah, peu importait, puisque de toute façons ils étaient collègues et se recroiseraient bien assez tôt, aucun doute là-dessus. Et le gardien était curieux de voir de quelle façon.
[HRP : Je suis désolééééée je ne savais plus trop quoi répondre, je VOULAIS te répondre et je voulais pas que ça fasse forcé, alors voilà c'est la fin, ce fut un plaisir reijgboifdbgoldf Nous nous recroiserons en rp de toute façon 8D J'espère que ça ne te semble pas avorté !]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Sam 23 Avr - 20:24


Équipée des divers produits ménagers dont elle avait besoin, Kristal se tourna vers Dwayne avant de s'attaquer à la première table à nettoyer. Ainsi, elle pu voir son compagnon d'infortune lui adresser un salut militaire, tout en arborant un sourire en coin à son encontre.

- Bon courage camarade, on y est presque !

Il s'attela ensuite à sa tâche, armé d'un balai et de beaucoup de volonté. Le vieillard avait raison, ils auraient bientôt fini de ranger cette pièce. La jeune femme se surprit même à réaliser qu'ils avaient été plutôt efficaces dans leurs rangements : pour dire qu'elle n'aimait pas spécialement faire le ménage, cet exploit était bien la preuve que si elle voulait bien y mettre du sien, elle était capable de miracles. La journée avait toutefois bien avancé, aussi elle espérait passer la suite de son ménage dans le silence pour en finir une fois pour toute.
Dwayne sembla être du même avis qu'elle, puisqu'il n'essaya pas de relancer la conversation après qu'ils se soient répartis les tâches restantes. Le médecin était soulagé, cet homme savait visiblement apprécier les moments de paix autant qu'elle, c'était une qualité qu'elle appréciait particulièrement.

Le reste de leur après-midi se déroula donc dans le calme, chacun vaquant à ses occupations et avançant relativement vite dans sa tâche assignée. Le soleil commençait doucement à se coucher et Kristal pu voir du coin de l’œil son camarade se débarrasser d'un dernier sac de poussière. Quant à elle, il ne lui restait plus qu'une table à nettoyer, elle aurait donc bientôt fini sa besogne. Le vieil homme craqua ses doigts, avant d'aller jeter quelques bricoles de plus pour ensuite se diriger vers la sortie de la pièce, se tournant une dernière fois vers le médecin.

- Eh bien mademoiselle, c'est ici que nos chemins se séparent, il semblerait ; moi, j'ai fini ma journée. À voir si notre prochaine rencontre sera aussi explosive que la première, n'est-ce pas ? En tous cas, bonne chance pour la suite.

La jeune femme sourit à cette question en suspend : effectivement, elle aussi était curieuse de voir ce qu'il allait se passer la prochaine fois que leurs chemins se croiseraient. Elle n'allait certainement pas chercher à l'attaquer sans raison, mais elle avait tout de même l'intention d'utiliser ce vieil homme à nouveau pour tromper son ennui à l'avenir.
L'air ostentatoirement innocent, Dwayne ajouta sur un ton pourtant narquois :

- Ah, et je crois que j'ai oublié de te le dire : bienvenue à Xényla !

Kristal hocha la tête pour le remercier, amusée de son humour douteux : il lui avait déjà souhaité la bienvenue lors de leur combat quelques jours plus tôt, mais c'était tout de même fort aimable de sa part de le refaire de façon plus civilisée.

- Merci, et au plaisir, dit-elle en souriant, l'observant alors qu'il sortait de la pièce.

Alors qu'elle s'appliquait à finir de nettoyer la dernière table, la jeune femme faisait le point sur sa rencontre avec cet homme. Elle avait des sentiments mitigés à l'égard du gardien, mais globalement, elle le trouvait plutôt intéressant et se rendait compte qu'ils avaient même quelques points communs. Dans tous les cas, elle appréciait les personnes à caractère fort et quelque chose lui disait qu'elle allait beaucoup s'amuser à titiller les nerfs du vieux Dwayne par la suite.

Kristal se redressa pour admirer le travail de leurs efforts combinés en souriant : elle se demandait bien comment leur relation allait pouvoir évoluer par la suite. La jeune femme épongea son front avant de se diriger vers la sortie par laquelle son camarade d'infortune était passé plus tôt, rangeant tout son attirail dans les seaux à sa disposition : sa punition finie, elle allait pouvoir s'appliquer pleinement dans son travail de nouveau médecin du lycée dès le lendemain.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

Sa fiche - Son journal

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 427
Revenir en haut Aller en bas
Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Première impression [Libre]
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» [L-7] Une première impression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: