Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Jeu 25 Fév - 19:37


Nous sommes en ville, les rues sont encore désertes. Le soleil peine à se lever en cette matinée de février ; l'hiver n'est pas tout à fait fini et la ville n'est pas encore totalement prête à se réveiller. Dans une petite bâtisse d'apparence modeste, un réveil hurle pourtant à plein poumon, et cela au grand désespoir de sa propriétaire...

Kristal vivait dans un petit appartement qui lui servait également de clinique. Celui-ci se situait dans une ruelle relativement peu fréquentée, qu'elle avait choisi pour justement pouvoir mener ses petites affaires en toute tranquillité. Mais aujourd'hui, son mode de vie allait changer, ce qui expliquait ce réveil pour le moins matinal. Elle avait en effet reçu la veille une proposition d'emploi : un poste en tant que médecin au sein de l'établissement scolaire de Xényla, qui se trouvait également être son ancien lycée. Bien que son « emploi » actuel lui convenait parfaitement, cette nouvelle opportunité lui offrirait un peu plus de stabilité – et rien ne l'empêchait de démissionner si son nouveau métier ne comblait pas ses attentes.

Le réveil hurlait toujours, Kristal n'était pas matinale et commençait à peine à émerger de son sommeil, maudissant cette pauvre petite machine qui lui vrillait les tympans. Un bras émergea de sous les draps, cherchant à tâtons l'origine de ce boucan insupportable, frappant un peu partout sans grande conviction. Comme par signe d'abandon, le bras retomba mollement vers le sol, sa propriétaire venant de se souvenir qu'elle avait stratégiquement placé son réveil à l'autre côté de la pièce la veille, afin d'éviter justement de se rendormir en l'éteignant machinalement.

Elle poussa un long soupir accompagné de faibles grognements de mécontentement : elle n'aimait décidément pas quand elle avait ce genre d'idées lumineuses. Dépitée, elle parvint finalement à se lever, avec une envie irrépressible de jeter son réveil qui hurlait toujours par la fenêtre. Elle se dirigea tranquillement vers son bureau, avant d'empoigner son réveil, une lueur de haine dans les yeux. Elle soupira à nouveau, avant de faire taire cette machine infernale en en retirant les piles. Elle parcouru la pièce du regard, comme pour la graver dans son esprit. Kristal n'aimait pas spécialement le changement, son petit nid allait lui manquer. Son attention se porta sur le canapé miteux duquel elle venait de se lever, sa couverture traînant partiellement sur le sol. Elle n'avait même pas remarqué qu'elle avait encore oublié d'aller se coucher dans son lit, elle avait décidément pris de très mauvaises habitudes depuis que ses clients manquaient à l'appel. Du coin de l’œil, elle remarqua ses valises, déjà prêtes, à côté de la porte d'entrée. Bonne nouvelle, elle avait totalement oublié qu'elle s'était déjà occupé de ça, une corvée de moins à faire avant de partir !

La jeune femme se dirigea vers la salle de bains en baillant, avec l'intention de prendre une rapide douche revigorante. Après une mince toilette, elle se dirigea vers la cuisine, une serviette sur la tête. Au passage, elle enfila un pantalon noir ainsi qu'un pull gris au col un peu large qui traînaient par là. Une fois dans la cuisine, elle croqua dans une pomme avant de se préparer un thermos de thé. Elle en profita pour jeter un coup d’œil à son montre : 6h45, il était temps de partir si elle voulait arriver avant 7h30, en espérant qu'une âme charitable soit présente pour la guider dans les locaux lorsqu'elle arriverait. L'idée d'avoir besoin d'un chaperon pour lui faire la visite ne l'enchantait guère, mais elle savait qu'elle n'allait pas y échapper et qu'elle se perdrait probablement sans guide. L'arrivée d'un véhicule en face de chez elle la fit sortir de ses pensées, son taxi était là. Kristal se débarrassa rapidement de la serviette qui trônait toujours sur sa tête, ses cheveux pâles toujours humides. Tant pis, elle n'avait pas l'intention de perdre du temps à se rendre plus présentable, elle laisserait ses cheveux sécher comme bon leur semblerait.

La jeune femme sortit rapidement sur le pas de sa porte, afin de prévenir le chauffeur du taxi qui l'attendait qu'elle était quasiment prête. Celui-ci ne semblait pas particulièrement pressé et lui fit signe qu'il l'attendrait le temps qu'il faudrait. Elle retourna donc à l'intérieur, sorti une paire de chaussettes de l'une de ses valises et enfila sa paire de baskets qui l'attendait près de l'entrée. Rapide coup d’œil à sa montre, il est déjà 6h50, il faut y aller. Kristal enroula une écharpe autour de son cou, empoigna ses deux valises et sortit de l'appartement. Elle chargea ses affaires dans le coffre du taxi, avant de retourner une dernière fois sur le seuil de ce qu'elle considérait comme sa clinique, pour fermer la porte à clef.

- Tssst... – soupira-t-elle – Je me demande si c'est vraiment une bonne idée...

Elle tourna les talons en direction du taxi et annonça sa destination à son chauffeur alors qu'il démarrait le moteur de la voiture.

Le trajet fut relativement court et dénué du moindre effort de conversation de la part de la jeune femme et le taxi arriva devant les grilles de l'entrée du lycée vers 7h15. Kristal remercia et paya son chauffeur, avant de sortir ses valises du coffre et de se diriger vers son nouveau chez-elle. Le chauffeur la gratifia d'un « Au revoir, bonne journée et bonne chance pour votre premier jour ici! ». Alors que son moyen de transport s'éloignait, elle sentit soudain une graine de regret germer en elle. Elle n'était plus si sûre d'avoir pris la bonne décision, mais elle décida tout de même de donner sa chance au lycée Xényla : ses souvenirs ici n'étaient pas si mauvais que ça après tout et au pire, elle s'arrangerait pour rendre son retour ici plus amusant que son ancien emploi.

Celle qui allait devenir le nouveau médecin de cet établissement se dirigea donc vers les lourdes grilles délimitant l'entrée de la propriété qui, fort heureusement pour elle, étaient déjà ouvertes. Elle trouva toutefois cela plutôt étrange, les horaires d'ouverture devaient avoir changé depuis son dernier passage ici. La jeune femme haussa les épaules et, valises en main, se mis à marcher en direction du bâtiment principal, cœur du lycée Xényla. En parcourant la cour extérieure, elle se perdit dans ses pensées, repensant à sa première arrivée ici : sa situation avait bien changé depuis, pensa-t-elle en riant doucement.

Lorsqu'elle atteignit enfin la porte principale du bâtiment, elle remarqua qu'elle non plus n'était pas verrouillée.

- Décidément, on rentre dans ce lycée comme dans un moulin – marmonna-t-elle à voix basse. N'importe qui pourrait débarquer ici et se promener au milieu des élèves...

Elle passa une main dans ses cheveux en soupirant, ce qui eu pour effet de la décoiffer encore un peu plus. Bah, elle n'était plus à ça près de toute façon. Elle se retourna une dernière fois en direction de la grille de laquelle elle était arrivée, essayant d'étouffer la petite voix dans sa tête qui lui criait de rebrousser chemin. C'est vrai, personne ne l'avait encore vu, peut-être que c'était un signe pour elle de changer d'avis et d'oublier toute cette histoire avant même que cela ne commence...

Kristal secoua la tête, comme pour chasser cette idée de son esprit. Non, il fallait qu'elle essaye au moins, elle avait besoin de ce salaire. Elle se retourna et posa sa main droite sur la poignée de la porte et l'ouvrit d'un geste assuré. Alors qu'elle franchissait le pas de l'enceinte de l'école, elle ressentit une incroyable impression de déjà-vu.
Ksss ksss:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Jeu 25 Fév - 23:56


Dwayne ouvrit les volets. Le soleil ne tarderait pas à poindre.
Comme à son habitude, il s'était réveillé aux aurores. Il n'avait jamais été un lève-tard, et ses années de service dans l'armée ne l'avaient pas arrangé de ce côté-là. L'âge non plus, d'ailleurs. C'était un truc d'adolescent, se lever l'après-midi. Il rabattit bien les draps sur son lit, puis prit le temps de s'étirer. Ses vertèbres craquèrent.
Il prit ensuite le temps de s'habiller, bien que ses gestes furent un peu brusques. Le matin était le moment le plus calme de la journée pour lui : l'esprit s'éveille, lui laisse un peu de répit. Dans la journée, ses mains allaient recommencer à trembler et ses rages intérieures à gronder. Il prit soin de vérifier que, dans sa poche, se trouvait encore la petite boite de calmants qui lui restait. Elle était là, bien sage, n'attendant que d'être ouverte. Elle pouvait bien patienter encore un peu. Du moins il l'espérait. Une fois tous ses autres petits gestes rituels accomplis et tout bien ordonné dans sa petite loge, il sortit accomplir sa ronde matinale. En passant devant la chambre de Mérid, il ne put s'empêcher de s'arrêter un instant et de tendre l'oreille. Le silence. Il eut un petit sourire impossible à contenir. Il pouvait sans mal s'imaginer sa nièce - aurait-il pu oser dire fille ? - endormie, le visage comme celui d'un ange et les poings serrés. Cette image un peu naïve lui était d'une douceur sans nom ; il adressa une petite prière silencieuse à la défunte mère de la jeune fille.

Ce matin, tout était calme. Une fois le petit tour effectué sans encombres - quel dommage ! - il entreprit de sortir son carnet, au cas où il aurait oublié quelque chose. Et il eut la surprise de décrypter les mots suivants :


Matinée : arrivée médecin


Bam. Ce fut comme une claque. Il avait totalement oublié cette histoire de médecin. Le Principal lui avait fait parvenir l'information la veille à peine, et au passage comprendre qu'il serait dans son intérêt d'être là pour accueillir ce nouveau collègue. Il grommela un juron, un peu irrité. Faire la secrétaire ne l'enchantait pas réellement, il fallait le dire. Il réfléchit un instant, pas sûr de ce qu'il devait faire à présent. Où rejoindre le nouvel arrivant ? À quelle heure ? Dwayne aimait mieux la précision. "Matinée", ça pouvait vouloir dire tout et n'importe quoi. Il poussa un soupir agacé, soufflant un petit nuage de fumée opaque. Bon. On allait opter pour la logique : le bâtiment principal. Quant à l'horaire, si c'était n'importe quand, autant y aller maintenant. Il attraperait ce médecin quoiqu'il arrive ; il se devait d'avouer qu'il ne manquait pas de curiosité à son égard. En tant que Gardien, il se devait de savoir un peu tout et de connaître tout le monde. Sans plus perdre de temps, il se dirigea de son usuel pas soutenu vers le lieu de rendez-vous qu'il venait de se fixer, espérant que son futur collègue aurait la même idée.

Dwayne attendait depuis un bout de temps, aussi patiemment que possible, son livre entre les mains et ses lunettes sur le nez, assis bien tranquillement dans la loge. Alors, vint le son qui titilla son instinct et, tel un animal à l'affût - quoique, il en était un peu un, en tant qu'hybride - lui fit relever la tête. Ce n'était pas la première personne à passer la porte, car avant lui étaient arrivés quelques professeurs bien matinaux, mais il espérait que ce serait la bonne, cette fois-ci. Il voulait en finir avec cette histoire.
Il observa.
C'était une tête qu'il ne connaissait pas ; bingo.

Il prit quelques instants pour observer ce nouvel arrivant et se leva. Un détail le fit tiquer. Il avait l'air plutôt jeune, pour un médecin. Il doutait que le Principal eut pu engager le premier jeunot venu. Il ne se sentit plus du tout réjoui : son hôte n'était toujours pas là. Ce devait être un nouvel élève perdu. Après avoir hésité un instant, il décida de se montrer généreux et de venir en aide à cette pauvre âme en peine. Le vieil homme posa son livre et ses lunettes, puis sortit de sa cachette.

- Besoin d'aide, p'tit gars ?

Dans l'obscurité, les ombres de son visage et sa silhouettes avaient quelque chose de menaçant. Le sourrie en coin qu'il afficha brièvement n'arrangeait pas le tableau. Son oeil valide le détailla de haut en bas. Petit, les cheveux ébouriffés et blancs, les yeux noirs. Il eut un doute, c'était une fille ou un garçon ? Hum. Il verrait bien. Le "mon p'tit gars", dans son langage, était un peu asexué. Il hésita à la proposer de l'aider à porter ses valises, mais songea que c'étaient ce genre de choses qui forgeaient la jeunesse. Il n'allait pas commencer à materner les pensionnaires du lycée de la sorte. Il se racla la gorge.

- Tu es censé être dans quelle classe ? C'est rare, les élèves qui arrivent aussi tôt. Si tu n'as rien contre, c'est moi qui te ferait la visite, comme ça ce sera bouclé - à moins que tu ne préfères attendre que ton délégué se lève et trouver le moment de s'en charger. Et si nous pouvions y aller maintenant, ça m'arrangerait : j'attends quelqu'un.


Après tout, c'était un peu son rôle, malgré ce qu'il pensait de cet aspect-ci. Tant qu'ils faisaient ça vite, ça ne lui posait pas tant problème ; il aurait sûrement d'autres occasions d'en savoir plus sur ce nouvel étudiant.



[HRP : T'inquiète, moi non plus j'ai jamais d'idée pour les titres, je ne t'en veux pas 8D Hésite pas si y a un problème avec ma réponse toussa toussa :3]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Ven 26 Fév - 16:37


Kristal venait à peine d'entrer dans le bâtiment principal lorsqu'elle entendit une voix, appartenant vraisemblablement à une personne relativement plus âgée qu'elle.

- Besoin d'aide, p'tit gars ?

Elle tiqua légèrement en entendant cette injonction, y avait-il un élève dans les alentours qu'elle n'aurait pas remarqué ? Elle n'avait absolument pas remarqué la présence de qui que ce soit dans l'enceinte de l'école, peut-être avait-elle été un peu trop perdue dans ses pensées. Elle se retourna pour voir à qui cette personne s’adressait. Pas âme qui vive dans les alentours, c'était donc à elle que la voix offrait son aide. « P'tit gars ». Ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas appelé comme ça, mais elle ne fut pas plus vexée que ça en entendant ces mots. Elle avait déjà plus ou moins tout entendu et se fichait pas mal de comment on l'appelait : de toute façon, elle n'allait probablement jamais revoir cette personne par la suite. Au moins, on lui avait tout de même prévu un guide pour faire le tour de l'établissement – ce dont elle doutait fortement jusqu'alors, connaissant l'humour du principal de ce lycée - et ça l'arrangeait.

- Hum... ça ne serait pas de refus, je suis un peu perdue à vrai dire.

Elle se retourna en direction de la voix qui l'avait interpellée tout en lui répondant, curieuse de voir à quoi ressemblait son interlocuteur. Celui-ci se tenait dans l'ombre à quelques mètres d'elle, mais elle ne pouvait pas vraiment le voir avant qu'il ne commence à avancer dans sa direction. Ce qu'elle vit sortir de l'ombre cependant n'était pas tout à fait l'image à laquelle elle s'attendait. Ses sourcils se haussèrent légèrement de surprise en le voyant, bien qu'elle n'était pas sûre qu'il ait remarqué cette  réaction de sa part de là où il se tenait.

C'était un homme d'âge mûr, à la silhouette légèrement voûtée – probablement parce qu'il venait de se lever de la chaise derrière lui -, qui se détacha de la pénombre. Son visage n'était pas des plus accueillant, déformé par les jeux d'ombre et de lumière de la pièce, et elle pouvait y distinguer un œil de taille anormale, encadré de cheveux filasses de couleur blanche. Il arborait un sourire en coin qui accentuait l'aspect difforme de son visage, mais difficile de déterminer s'il se voulait menaçant ou rassurant. Elle se retint de lui demander de la laisser l'examiner - elle avait très envie de regarder ses yeux de plus près, mais ce n'était pas le moment. En regardant l'homme de plus près, la jeune femme avait l'impression de voir un homme droit et sérieux ; à l'aspect peu conventionnel certes, mais il ne dégageait pas une aura particulièrement menaçante à ses yeux. Au vu de l'uniforme qu'il portait, elle déduisit que ce devait être le Gardien de l'établissement.

- Tu es censé être dans quelle classe ? C'est rare, les élèves qui arrivent aussi tôt.

Cet homme la prenait donc pour une élève. En toute franchise, cela n'étonnait pas réellement la jeune femme, les gens avaient tendance à se méprendre lorsqu'ils la rencontraient pour la première fois. Soudain, son envie de rebrousser chemin en direction de sa petite clinique avait totalement disparu : ce vieil homme allait lui tenir compagnie si elle rentrait dans son jeu, alors autant en profiter un peu. Commencer son nouvel emploi dans ce lycée avec un petit mensonge ? Un sourire à peine perceptible fit son apparition au coin des lèvres de Kristal : cette rentrée avait décidément un charmant parfum de déjà-vu. Elle leva les yeux pour plonger son regard dans celui de son interlocuteur. Celui-ci l'intéressait réellement, elle n'arrivait pas à déterminer s'il était un Mentaliste ou un Hybride, mais il n'était clairement pas de son espèce.

- Je suis de la classe des Libertés. J'ai pris le taxi pour venir, donc j'ai décidé de venir un peu plus tôt pour éviter l'heure de pointe et arriver avant la première heure de cours. J'espère que je n'ai pas fait une erreur ?

Ce n'était qu'un demi-mensonge en réalité : elle avait fait partie de cette classe lorsqu'elle étudiait ici et elle avait vraiment prévu d'être dans son bureau avant la première sonnerie pour ne pas avoir à croiser d'élèves inutilement. L'homme repris sans même relever sa question, presque machinalement, comme s'il suivait un schéma de discussion précis qu'il voulait absolument mener à son terme.

- Si tu n'as rien contre, c'est moi qui te ferai la visite, comme ça ce sera bouclé - à moins que tu ne préfères attendre que ton délégué se lève et trouve le moment de s'en charger. Et si nous pouvions y aller maintenant, ça m'arrangerait : j'attends quelqu'un.

A
lors qu'il parlait, la jeune femme se gratta machinalement la joue au niveau de sa fine cicatrice, une mèche de cheveux l'ayant chatouillé à cet endroit. Elle était prête à parier que la personne qu'il attendait était bien elle, ce qui la fit légèrement sourire : on lui avait donc vraiment prévu un guide, c'était plutôt étonnant. Elle se savait un peu vieille pour ce genre de petit jeu, mais il n'y avait plus de machine arrière possible à présent, elle jouerait son rôle jusqu'à ce qu'elle en ait marre – ou jusqu'à ce qu'il découvre sa supercherie et qu'il lui fasse découvrir la nature de ses pouvoirs de la manière forte.

- Au contraire, je craignais devoir me débrouiller seule, je serais ravie que vous me fassiez la visite. Je n'aime pas vraiment attendre, je suppose que vous non plus, alors autant passer le temps ensemble.

L
e vieux gardien avait l'air plutôt intéressant, elle avait très envie d'en savoir plus sur lui. Sa mauvaise humeur matinale avait maintenant totalement disparu et son visage commençait à s'éclaircir, laissant place à une expression plus guillerette, une flamme brillant au creux de ses yeux.

- Est-ce que je pourrais poser mes affaires quelque part le temps de la visite ? Ça ne me dérange pas de les porter mais si vous êtes pressés, la visite sera plus rapide si je me libère de leur poids.

Elle avait beau n'avoir aucun problème à traîner ses lourdes valises, elles étaient tout de même relativement encombrantes et l'idée de faire un boucan du diable en les traînant dans les couloirs du lycée ne l'enchantait guère. Elle avança vers son chaperon attitré en souriant, pour l'inviter à lui montrer la voie à suivre.

Elle se tourna ensuite vers lui en clignant des yeux innocemment, se grattant l'arrière de la tête sans même le remarquer.

- Mais dites-moi, vous avez dit attendre quelqu'un, y a-t-il quelqu'un d'important qui arrive aujourd'hui ?

Elle se demandait combien ce Gardien en savait à propos d'elle et c'était le meilleur moyen de le découvrir. Il ne savait visiblement pas à quoi elle ressemblait, mais peut-être que le principal lui en avait dit plus à propos de son caractère ou de sa situation. Mentir, c'était mal, mais elle avait besoin d'en savoir plus. Et puis il fallait l'avouer, mentir pour arriver à ses fins, c'était un peu sa spécialité.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Sam 27 Fév - 14:29

blockquote>

Dwayne scrutait cet élève qui posait pas mal de questions. Il avait beau chercher dans sa mémoire, il ne trouvait pas l'information de l'arrivée d'un Liberté. Une mauvaise blague du Principal ? Ce gosse avait quelque chose de spécial ? Lui aussi, il s'interrogeait. Foutue mémoire défaillante. Il aurait dû le noter. Maintenant, il n'avait plus qu'à prier pour que ce nouvel arrivant ne contrecarre pas les plans de la journée. Ou que le collègue à venir ne soit pas susceptible et lui pardonne un possible retard - se mettre le médecin à dos, c'est dommage. Il finit par se racler la gorge et prendre la parole :

- Bien vu, je préfère avoir quelque chose à faire en attendant. Nous ferons passer le temps. Pour ce qui est de tes valises, pose-les ici, déclara-t-il en désignant la loge, on reviendra les chercher plus tard pour que tu t'installes dans ta chambre. Ce ne serait peut-être pas une bonne idée de réveiller tes colocataires, si tu comptais partir sur de bonnes bases avec eux.

Il la laissa aller déposer lesdites charges, ferma la petite pièce à clé pour éviter un quelconque incident, et invita la jeune personne à le suivre dans les couloirs. Il avait volontairement laissé sa dernière question en suspens, de une parce qu'il prenait bien le temps de rassembler les informations, et aussi parce qu'il fallait bien étirer un peu la conversation.

- Normalement, le nouveau médecin du lycée arrive aujourd'hui - c'est une bonne nouvelle, cette pauvre Pandore, l'infirmière, est débordée. Je suppose que c'est important. En tous cas, dans la mesure où vous êtes principalement ici pour vous entraîner au combat.

Il marqua une légère pause en se demandant si ce médecin pourrait lui fournir les calmants dont il avait besoin à un prix avantageux. Il ne voulait pas retourner voir son psy, qui le grondait comme un enfant alors qu'il avait le double de son âge, et le clown du lycée lui donnait plus envie de lui mettre son poing dans la figure. Idée à noter. Pris d'un élan de mécontentement, il ne put résister à l'envie de râler un peu.

- Bien entendu, on est si organisé ici qu'on m'a juste donné son nom et prévenu hier qu'il se pointerait ce matin. Dans l'armée, savait ce qu'on devait faire et à quelle heure, au moins.

Il contint un soupir et tourna le regard vers la jeune personne. Son œil de verre resta fixe - ce stratagème avait le désavantage de parfois manquer de naturel. Il lui adressa un petit rictus.

- Mais on ne m'a pas parlé de toi.

La question était implicite.

- J'aime bien savoir à qui j'ai affaire, et il est plus honnête de te le demander en personne. Et vu que je suis le gardien, nous serons amenés à souvent nous croiser, de toute façon.

Il se garda de le dire, mais il lui trouvait une bonne petite tête de voyou à ce/cette Liberté. Il cachait un truc, il le sentait. Il l'aurait à l'oeil - sans mauvais jeu de mot.


[HRP : excuse-moi de la non-terribilité xD]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Dim 28 Fév - 10:01


Le vieux Gardien observait Kristal, comme s'il essayait de l'analyser. Elle avait l'impression qu'il croyait à son mensonge mais elle sentait qu'il se méfiait d'elle, ce qui lui donnait encore plus envie de pousser les limites de son petit jeu. Il se racla soudain la gorge pour lui répondre.

- Bien vu, je préfère avoir quelque chose à faire en attendant. Nous ferons passer le temps. Pour ce qui est de tes valises, pose-les ici, déclara-t-il en désignant la loge, on reviendra les chercher plus tard pour que tu t'installes dans ta chambre. Ce ne serait peut-être pas une bonne idée de réveiller tes colocataires, si tu comptais partir sur de bonnes bases avec eux.

La jeune femme se dirigea vers la loge que son interlocuteur lui avait désigné, le remerciant d'un simple hochement de tête poli. Elle était bien contente qu'il lui permette de se décharger, elle n'aurait probablement pas eu la motivation de traîner ses bagages partout dans le bâtiment tout en se faisant passer pour quelqu'un d'autre, ça l'aurait agacé bien vite. Après qu'il eut fermé la petite pièce à double tours, Kristal leva les yeux vers son guide, l'invitant à lui ouvrir la voie d'un petit signe de tête. Maintenant qu'elle se tenait à ses côtés, elle comprenait mieux pourquoi son visage lui avait apparu si étrange dans la pénombre : ses traits étaient tirés - probablement dû à une vie chargée - et l'un de ses yeux avait visiblement été remplacé par un œil de verre. Elle se demanda comment la perte de son œil avait pu arriver, se perdant un court instant dans ses pensées. Elle en fut tirée lorsqu'elle l'entendit reprendre la parole.

- Normalement, le nouveau médecin du lycée arrive aujourd'hui - c'est une bonne nouvelle, cette pauvre Pandore, l'infirmière, est débordée. Je suppose que c'est important. En tous cas, dans la mesure où vous êtes principalement ici pour vous entraîner au combat.

Il n'y avait donc qu'une seule infirmière avant que Kristal ne soit « réquisitionnée » pour ce travail ? Le principal avait omis ce détail lorsqu'il lui avait proposé ce poste. Elle fronça légèrement les sourcils en entendant cela, espérant que le lycée n'ait pas laissé cette femme dans cette situation depuis trop longtemps. Ce devait être un travail monstrueux à accomplir seule et la jeune médecin avait peur que les élèves n'aient pas tous eu droit aux soins qu'ils méritaient. Elle allait dire quelque chose mais se ravisa lorsqu'elle vit que son guide était sur le point de parler, visiblement agacé.

- Bien entendu, on est si organisé ici qu'on m'a juste donné son nom et prévenu hier qu'il se pointerait ce matin. Dans l'armée, savait ce qu'on devait faire et à quelle heure, au moins.

S'il savait, elle aussi n'avait été prévenue qu'hier et n'avait techniquement pas encore accepté l'offre avant ce matin. L'oreille de la jeune femme se dressa cependant en entendant la dernière phrase qui lui échappa. Cet homme avait donc fait partie de l'armée, cela expliquait l'état de son œil et cette impression de droiture qui s'échappait de lui. C'était bien sa veine, un toutou du gouvernement à la retraite. Elle serra les dents, imaginant ce qu'il pourrait lui arriver s'il venait à découvrir ce qu'elle avait fait durant ces cinq dernières années : on ne pouvait pas dire qu'elle était une citoyenne exemplaire... Comme s'il avait lu dans ses pensées, le Gardien se tourna vers Kristal en lui adressant un rictus, elle redoutait un peu ce qu'il allait bien pouvoir lui dire.

- Mais on ne m'a pas parlé de toi.

Kristal sentait son regard pesant sur elle, elle comprenait parfaitement le sous-entendu qu'il lui faisait. Et maintenant, elle allait probablement devoir lui expliquer la raison de cette omission. Et en effet, elle ne fut pas surprise lorsqu'il enchaîna :

- J'aime bien savoir à qui j'ai affaire, et il est plus honnête de te le demander en personne. Et vu que je suis le gardien, nous serons amenés à souvent nous croiser, de toute façon.

Cet homme n'était pas totalement dupe, il devait sentir que quelque chose ne tournait pas tout à fait rond. Mais il aurait été bien dommage d'arrêter son petit jeu si vite, Kristal n'avait même pas encore quitté le couloir principal du bâtiment : il fallait qu'elle trouve rapidement un moyen de changer le sujet de la conversation en utilisant le manque d'organisation notoire de l'établissement à son avantage. Elle fit légèrement la moue tout en continuant de suivre le pas de son guide, improvisant une réponse valable à lui servir.

- Eh bien, je ne pensais pas que l'administration de ce lycée était si peu organisée,
dit-elle en se massant la nuque d'une main, pensive. Un médecin qui arrive du jour au lendemain et vous me dites que vous n'étiez pas au courant de ma venue ? J'espère que ce n'est pas parce que j'aurais oublié de remplir la date de ma venue sur mon formulaire de changement d'établissement, je suis pourtant sûre de l'avoir fait sans erreur !

Elle se tourna alors légèrement vers son interlocuteur, guettant sa réaction. Il n'avait pas l'air particulièrement convaincu par sa réponse mais ça suffirait pour le moment. Elle décida de changer de sujet de conversation, espérant que l'homme soit plus propice à parler de lui-même et de son métier. Elle était particulièrement curieuse de savoir comment un soldat vétéran avait pu se retrouver au poste de Gardien dans un lycée de ce genre, ce qui était plutôt nouveau pour elle : d'habitude, elle ne se souciait pas vraiment de faire connaissance avec les personnes qu'elle rencontrait. Un haussement de sourcil perplexe se dessina légèrement sur son visage à cette réflexion, mais elle repris tout de même :

- Mais dites-moi, je ne voudrais pas paraître indiscrète mais vous avez mentionné l'armée... Vous étiez donc un soldat avant de devenir Gardien ? Je me suis toujours demandée comment on pouvait revenir à une vie normale après avoir vécu les horreurs des batailles et de la guerre. Les pertes, comment s'en remettre...

Elle se perdit légèrement dans ses pensées en disant cela. En réalité, elle se posait vraiment cette question : elle-même aurait voulu être capable d'oublier une partie de son passé pour vivre « normalement », mais elle ne pouvait pas se débarrasser des souvenirs de ce qu'elle avait pu faire pour essayer d'offrir une vie acceptable à son frère. Elle n'avait pas vécu la même expérience qu'un soldat aguerri bien entendu, mais elle avait son propre fardeau à porter.

- Il y a des choses qu'on ne peut pas oublier...
marmonna-t-elle pour elle-même, d'une voix presque inaudible.

Kristal secoua légèrement la tête, essayant de se reprendre : il ne fallait pas qu'elle commence à penser à ça, sinon elle allait perdre à son petit jeu d'usurpation d'identité. Elle essaya de se reprendre rapidement pour faire apparaître un sourire relativement confus sur son visage, agitant ensuite sa tête de droite à gauche doucement, comme si elle faisait un signe de négation.

- Je suis désolée, je ne voulais pas envahir votre vie privée, nous sommes là pour faire la visite des lieux après tout ! Pouvez-vous me montrer où se trouvent les salles de classes et l'infirmerie pour commencer ?


Un bruit sonore s'échappa alors de son ventre, lui rappelant qu'elle n'avait pratiquement rien mangé avant de partir. Kristal s'arrêta un instant, posant une main sur son ventre, et son attitude changea à nouveau, sans qu'elle ne puisse vraiment le contrôler :

- Et si on pouvait passer par la cafétéria, je vous offrirai également un petit quelque chose pour vous remercier de votre aide. Je suis affamée, j'aurais dû manger un peu plus ce matin
– dit-elle en riant.
HRP:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Dim 28 Fév - 17:09


- Eh bien, je ne pensais pas que l'administration de ce lycée était si peu organisée. Un médecin qui arrive du jour au lendemain et vous me dites que vous n'étiez pas au courant de ma venue ? J'espère que ce n'est pas parce que j'aurais oublié de remplir la date de ma venue sur mon formulaire de changement d'établissement, je suis pourtant sûre de l'avoir fait sans erreur !

Dwayne se contenta de continuer à marcher, le pas soutenu. Cela contrastait avec son apparence de vieil homme. Mais la réponse du nouvel élève le laissait dans le flou. Ce n'était pas ce qu'il lui demandait ; pourquoi changer ainsi de sujet ? Il était tombé sur un timide. Enfin, lui dire son nom n'aurait pas été une épreuve insurmontable non plus. Et puis râler au sujet de l'administration, c'était son boulot à lui. Les élèves, eux, avaient plutôt intérêt à filer droit.

- Mais dites-moi, je ne voudrais pas paraître indiscrète mais vous avez mentionné l'armée... Vous étiez donc un soldat avant de devenir Gardien ? Je me suis toujours demandée comment on pouvait revenir à une vie normale après avoir vécu les horreurs des batailles et de la guerre. Les pertes, comment s'en remettre...

Son coeur eut comme un sorte de sursaut. Son ancien métier, sa profession adorée. Quelques instants durant, il se sentit ailleurs, rêveur. Ce que ça lui manquait. Cependant, elle raviva la point noir de son existence : il n'avait justement rien connu de tout ça. Toute sa vie il avait espéré, un jour, pouvoir participer à une véritable guerre. Il avait bien sûr connu des périodes de tension, été figurant de moments difficiles de l'île, mais une vraie bataille, avec des fusils, des canons, et l'odeur du sang dans l'air, non. Jamais. Odieuse déception. Quoique, il pouvait se consoler avec ses souvenirs de sales - voire très - affaires, car il en avait tout de même vu pas mal. Il jeta un regard à la jeune personne, qui semblait pensive. Il l'entendit marmonner quelque chose. Son ouïe de vieil hybride le perçut sûrement mieux que le commun des mortels, mais il ne parvint tout même pas à le rendre intelligible.
Par contre, il nota le "indiscrète". Mystère levé : c'était une fille. Il se sentit soulagé, ce souci de cordialité en moins - en cas d'erreur de s apart, il aurait compris qu'elle puisse se vexer, ce qui aurait été dommage, lui qui parlait de partir sur de bonnes bases.

- Je suis désolée, je ne voulais pas envahir votre vie privée, nous sommes là pour faire la visite des lieux après tout ! Pouvez-vous me montrer où se trouvent les salles de classes et l'infirmerie pour commencer ?

Il préférait mieux ne pas parler du passé, en effet. Il avait un peu honte, et si les élèves apprenaient qu'il n'avait pas vécu grand chose de si particulier, il risquait de perdre toute sa crédibilité. Mr Maldwyyn, le vieux méchant gardien qui a fait la guerre et tué des gens au couteau pour défendre son camp et ses camarades. La tendance de cette jeune fille à changer de sujet comme ça était plutôt arrangeante, finalement : il la laisserait se faire sa propre idée de ses années de service. Il allait acquiescer quand un terrible grondement retentit.

- Et si on pouvait passer par la cafétéria, je vous offrirai également un petit quelque chose pour vous remercier de votre aide. Je suis affamée, j'aurais dû manger un peu plus ce matin.

Elle rit, et il ne retint pas son sourire amusé, voire attendri. Bon dieu, c'était dur à dire, mais il avait une espèce d'affection naturelle pour ces gosses, et il n'y pouvait rien. Ce qu'il se sentait benêt. Il effaça vite son air de mamie gâteau - ça ne lui allait pas. Il hocha la tête, avec toujours, malgré tout, un petit sourire en coin, un peu moqueur.

- Il n'y aucun problème mon p'tit, nous allons nous occuper de ça. Après tout, il nous reste pas mal de temps - le lycée n'est pas si grand que ça. Mais si tu permets, on va d'abord passer par l'infirmerie et les salles de classe, c'est plus proche.

Il reprit sa marche rapide. Sur le chemin, il lui expliquait ce qu'elle aurait besoin de savoir à l'avenir, posément, et même un peu machinalement. Il prit même un peu de temps pour l'avertir des particularités de l'infirmière - rah, ça lui foutait toujours de sales frissons quand cette femme lui parlait par télépathie.

Enfin, ils arrivèrent à la cafétéria. Comme il était très tôt, ce n'était pas encore ouvert : il sortit sa petite clé magique, ouvrit, et s'introduit à l'intérieur.

- Bon, c'est moi qui vais t'offrir quelque chose, prends-ça comme un cadeau de bienvenue - et comme un honneur, je n'en fais pas souvent c'est le cas de le dire. Qu'est-ce que tu veux ?

Dwayne passa derrière le comptoir. Il ne prenait jamais la peine de se payer sa collation matinale : c'était plus simple de venir ici tôt le matin et de se la prendre soi-même. Comme ses gestes étaient habituels, en laissant la jeune femme réfléchir, il alla pour se préparer un café. Il remarqua que ses mains recommençaient à trembler. Foutus nerfs. pour sûr, s'il avait connu une véritable guerre, il n'aurait pas ces problèmes d'agressivité.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Lun 29 Fév - 13:14


Kristal vit un sourire éclairer le visage de son guide un instant. Elle qui pensait qu'il allait à nouveau râler parce qu'elle allait lui faire perdre encore plus de temps, elle était bien étonnée. Elle remarqua la tentative du vieil à homme à reprendre un visage sérieux, mais il échoua plutôt lamentablement.

- Il n'y aucun problème mon p'tit, nous allons nous occuper de ça. Après tout, il nous reste pas mal de temps - le lycée n'est pas si grand que ça. Mais si tu permets, on va d'abord passer par l'infirmerie et les salles de classe, c'est plus proche.

La jeune femme suivit le gardien dans les couloirs du lycée, n'écoutant qu'à moitié les indications qu'il lui donnait à propos des salles de cours devant lesquelles ils passaient : ce n'était pas vraiment ce qui l'intéressait. Lorsqu'ils arrivèrent enfin au niveau de l'infirmerie, le vieil homme lui indiqua quelque chose d'intéressant concernant sa future collègue. Apparemment, l'infirmière était une sorte de télépathe et avait tendance à communiquer de cette façon avec ses collègues. Kristal nota l'information dans un coin de sa tête, curieuse de savoir quelles étaient les limites de ce pouvoir qu'elle trouvait fort intéressant.

Ils continuèrent ainsi leur chemin à travers les différents couloirs du lycée jusqu'à atteindre une porte que la jeune femme reconnaissait : ils étaient arrivés au niveau de la cafétéria. Cette petite visite n'était vraiment pas de trop pour rafraîchir sa mémoire, elle était persuadée que cette pièce se trouvait dans un autre bâtiment. Le gardien sortit un trousseau de clefs de sa poche afin d'ouvrir la porte qui menait à cette pièce, c'était bon signe, ça voulait dire qu'ils ne risquaient pas de croiser d'autres personnes dans les parages. Lorsque la porte s'ouvrit, tous les souvenirs de Kristal concernant cet endroit remontèrent à la surface. Le bar, le self-service, la réserve, la chambre froide... Elle avait l'impression de n'avoir jamais oublié cette pièce immense. Son guide se dirigea vers le bar avant de lui adresser la parole à nouveau.

- Bon, c'est moi qui vais t'offrir quelque chose, prends-ça comme un cadeau de bienvenue - et comme un honneur, je n'en fais pas souvent c'est le cas de le dire. Qu'est-ce que tu veux ?

Décidément, elle avait totalement réussi à se mettre le gardien dans la poche, voilà qu'il lui proposait même à manger. Kristal était presque déçue que son petit jeu marche si bien, elle ne faisait pourtant aucun effort, c'était bien trop facile. En voyant le vieil homme s'affairer pour se servir une tasse de café, une nouvelle idée germa en elle, afin de rajouter un peu de piment à cette visite qui se passait beaucoup trop normalement à son goût. Cette idée risquait de compromettre ses bonnes relations avec les autres membres de l'administration de l'établissement si elle dérapait trop mais la jeune femme s'en moquait : elle n'avait certainement pas accepter ce poste pour se faire des amis et elle aimait savoir avec quel genre de personnes elle travaillait. Elle parcouru rapidement la pièce du regard, comme pour se rappeler si les choses étaient toujours à la même place que la dernière fois qu'elle avait mis les pieds ici. Son attention se porta ensuite à nouveau sur son interlocuteur dont les mains avaient commencé à légèrement trembler : il faudrait qu'elle se renseigne à propos de ça par la suite, la nature de ces tremblements avait l'air d'être chronique.

- C'est bien aimable, lui dit-elle en souriant. Si vous pouviez attraper un bol dans le meuble à vos pieds, je prendrais volontiers un peu de porridge.

L'usurpatrice d'identité espérait déclencher quelque chose en lui montrant qu'elle savait plus de choses que ce qu'elle n'avait laissé entendre à propos de ce lycée. Son large sourire à l'attention de son guide ne parvenait pas tout à fait à cacher le regard de défi qu'elle lui lançait, ce dont elle était tout à fait consciente. Avant que l'homme ne puisse lui répondre ou accéder à sa requête, Kristal se dirigea vers l'armoire dans laquelle étaient rangés les flocons d'avoine, lui tournant ostensiblement le dos. Elle prêtait cependant une oreille attentive à ce qu'il se passait au niveau du bar : il aurait été relativement stupide de sa part de ne pas se tenir prête à une éventuelle attaque venant de l'ancien soldat. Elle doutait qu'il fonde subitement sur elle vu son âge avancé, mais elle préférait rester sur ses gardes au cas où : elle était sur le point de le provoquer à nouveau après tout.

- Oh. Au fait, je ne boirais pas de café à votre place. C'est très mauvais pour la tension, il faut faire attention à votre âge. Je peux vous faire de la tisane plutôt si vous le désirez, je n'ai qu'à tendre le bras pour l'attraper d'ici.

Son sourire s'élargit alors qu'elle lui offrait toujours son dos. De ce qu'elle avait pu observer du caractère de cet homme, il risquait de bientôt réagir. Elle n'avait aucune idée de ce qu'il allait bien pouvoir faire et c'est ce qui lui plaisait : une chose était sûre, elle ne risquait pas de s'ennuyer.

La cafétéria resta silencieuse quelques longues secondes qui parurent durer une éternité, une tension palpable parcourant l'air...
Blblbl:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Lun 29 Fév - 22:39


- C'est bien aimable. Si vous pouviez attraper un bol dans le meuble à vos pieds, je prendrais volontiers un peu de porridge.

Sur le coup, Dwayne ne tilta pas. Il avait si bien intégré la place de chaque chose que cela lui semblait normal. Alors il ne répondit pas tout de suite, se saisit d'un bol dans le meuble en question, et quand il redressa le regard vers la jeune femme pour la gratifier d'un éventuel "je sais, pour qui tu me prends ?" la retrouva de dos. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Il eut une demi-seconde, un battement de coeur de silence. Puis là, ça fit tilt. Il y avait un quelque chose qui n'allait pas dans cette scène. Il plissa les yeux, et bien avant qu'il n'ait pu émettre la moindre remarque, elle poursuivit :

- Oh. Au fait, je ne boirais pas de café à votre place. C'est très mauvais pour la tension, il faut faire attention à votre âge. Je peux vous faire de la tisane plutôt si vous le désirez, je n'ai qu'à tendre le bras pour l'attraper d'ici.

Et puis, là, toutes les pièces du puzzle s'assemblèrent, l'image devint claire. À vrai dire, ce fut le petit conseil qui débloqua tout. On ne l'avait pas prévenu de l'arrivée d'un nouvel élève ? Cela semblait évident, maintenant. C'était parce qu'il n'y en avait tout simplement pas. Il fallait qu'il arrête de sous-estimer sa mémoire. Et qu'il pose un peu plus de questions, à l'avenir, aussi. Ou tout simplement qu'il insiste pour qu'on lui réponde. Il s'était bien fait avoir, et se demandait comment ç'avait pu être possible ; ce foutu médecin avait eu la chance d'arriver un jour où il n'était pas en pleine forme, apparemment. Et surtout le culot de se jouer de lui, en beauté. Le petit cirque n'aura pas duré très longtemps, mais suffisamment pour que Dwayne décidât de ne pas laisser passer un tel affront.
Il posa le bol, passa devant le bar. Ce pauvre Docteur Lya n'avait pas choisi son moment pour le chercher, il n'avait pas encore touché aux calmants. Et étrangement, là, il n'avait pas trop envie. De toute façon, il ne s'attaquait pas à un élève, il avait le droit - et puis après tout, il n'hésitait pas à user de la force sur cette bande de post-pubères si besoin était.

Dwayne fut saisi d'un petit rire nerveux. Parce que oui, il suffisait de si peu pour que ses nerfs lâchent totalement. Et même si cela ne se voyait pas forcément, à l'intérieur de lui, c'était un état proche du chaos. Enfin, ses griffes sorties pouvaient peut-être en témoigner, tout de même. Il planta son regard dans celui de la jeune inconsciente, et il sembla que même au travers de son oeil de verre transparaissait une rage dévorante.

- Hum, oui, j'aurais dû m'en douter. Tu m'avais l'air d'avoir une bonne tête d'emmerdeuse... je ne me trompe pas souvent.

Il eut un sourire mauvais alors que les tremblements étaient de pire en pire. Il allait perdre les pédales et il le savait. Donc autant lâcher une petite phrase qui allait bien avant de déraper totalement :

- Tu m'as pris dans... dans un mauvais moment. Avec un peu de chance, tu seras encore en état de te soigner après une bonne raclée !

Dwayne maîtrisait parfaitement sa transformation, et c'était normal, vu son âge et la formation qu'il avait reçue. Et il ne procédait à la métamorphose intégrale que pour les grands occasions : que la nouvelle arrivante prenne cela comme un honneur. En quelques instants, ce n'était plus un vieil homme tordu qui se tenait devant elle, mais une grosse créatures aux très, très longues dents menaçantes et au visage déforme par un oeil inadapté. Pour ainsi dire, ça n'inspirait pas grand chose d'avenant. Le gardien se jeta sur la jeune femme, sans même se soucier de savoir s'ils étaient à armes égales. Il lui décocha un beau coup de pattes, qui atteint directement la cible. Les griffes ne s'enfoncèrent pas beaucoup dans la chair, mais abîmèrent tout de même un peu la doctoresse. Il sembla qu'elle se réveilla alors : Dwayne relançait l'assaut, Kristal évitait. Les gestes de l'hybride étaient désordonnés, il se laissait totalement dépasser par sa crise de colère. Mais la sensation que lui procurait le combat était délicieuse. C'était d'ailleurs pour cela qu'il n'abandonnerait pas, de plus en plus enivré, grisé par le fait de sentir les muscles rouler sous sa peau, l'adrénaline - ah ! l'un de ses plus grands plaisirs ! - et l'odeur métallique, légère pour le moment, du sang. Tout son être se délectait de ces sensations trop peu souvent retrouvées.
Alors il continuait, comme infatigable. Et tant pis pour le mobilier, il n'y songeait même pas. Une partie de lui, désormais trop écrasée par ses instincts pour qu'il puisse l'entendre, était tout de même curieuse de savoir comment elle allait bien pouvoir riposter.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 1 Mar - 16:01


Kristal entendit un bruit sourd dans son dos, son guide devait avoir posé le bol sur la surface du bar. Elle l'entendit également contourner celui-ci, ses pas résonnant dans le silence pesant de la salle, avant de laisser échapper un rire nerveux qui n'était honnêtement pas des plus rassurants. Le sentant se rapprocher d'elle, la jeune femme se retourna vers lui, plantant son regard dans celui du vieil homme. Elle souriait toujours, ravie d'avoir provoqué une réaction chez son interlocuteur : il était indéniable qu'il avait compris qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendait être

- Hum, oui, j'aurais dû m'en douter. Tu m'avais l'air d'avoir une bonne tête d'emmerdeuse... je ne me trompe pas souvent.


A ces mots, la jeune femme remarqua quelque chose concernant l'homme qu'elle menait en bateau depuis le début de la matinée. Son expression avait totalement changé, laissant transparaître une rage certaine, doublée de tremblements violents qu'il ne semblait pas pouvoir contrôler. Kristal n'arrivait pas à détourner son attention de ce détail, c'était un symptôme difficile à ne pas reconnaître : cet homme suivait certainement un traitement qui lui exigeait de prendre des calmants à rythme régulier. Elle était tellement absorbée par l'analyse des tremblements du vieil homme qu'elle ne remarqua pas les mains de celui-ci qui s'étaient déjà allongées pour laisser place à d'immenses griffes de félin.

- Tu m'as pris dans... dans un mauvais moment. Avec un peu de chance, tu seras encore en état de te soigner après une bonne raclée !

Ce n'était pas exactement la réaction à laquelle la doctoresse s'attendait. Elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'en un battement de cil, le vieil homme tordu laissa place à un immense tigre à dents de sabre qui fondit sur elle en la dominant de toute sa hauteur, toutes griffes dehors. L'attaque fut si soudaine que la jeune femme n'eut pas le temps de l'esquiver proprement - le fait qu'elle se trouvait en tenaille entre une armoire et un fauve d'un mètre soixante de haut n'aidait pas non plus à sa fuite, il faut l'avouer. Lorsque qu'il fondit sur elle, Kristal improvisa une roulade sur sa gauche, désavantagée par la soudaineté et la vitesse de l'attaque du félin. Elle se jeta sur le côté mais son réflexe ne fut pas assez rapide pour éviter totalement la patte griffue qui atteignit son flanc droit. Elle sentit les immenses griffes passer à travers son pull et lui arracher quelques lambeaux de chair, tout en se félicitant d'avoir réagi si vite : si elle n'avait hésité ne serait-ce qu'une seconde de plus, les griffes de son agresseur se seraient probablement enfoncées profondément dans son ventre.

Même pour quelqu'un comme elle, qui avait pris l'habitude de se battre contre plus imposant qu'elle,  cet hybride était plutôt impressionnant à voir. Elle n'eut pas le temps de reprendre son souffle que la bête fondait sur elle à nouveau – visiblement, la blessure qu'il lui avait infligé ne lui suffirait pas, cet homme voulait se battre jusqu'au bout. Malheureusement pour lui, foncer bêtement sur sa proie n'allait plus suffire s'il voulait la toucher à nouveau, la jeune femme avait maintenant bien plus d'espace autour d'elle pour se mouvoir à sa guise. Il était plutôt rapide, pour un gros vilain chaton à longues dents, mais elle était tout de même relativement plus agile que lui.


- Tu ne m'auras pas deux fois par surprise tigrounet, j'espère que tu le sais – lui lança-t-elle alors qu'elle évitait sa deuxième attaque en plongeant sous l'une des tables de la cafétéria.

Elle fanfaronnait, mais elle n'en menait pas si large que ça. Les attaques de l'hybride enragé étaient totalement désordonnées mais d'une puissance effrayante, il ne retenait pas ses coups contre la jeune nymphe qui ne faisait que l'esquiver. Le fauve acharné revint immédiatement à la charge, s'écrasant contre la table sous laquelle elle s'était réfugié en la brisant. Kristal n'aurait pas donné cher de sa peau si elle était restée là-dessous mais elle n'eut pas le temps de réfléchir à cette possibilité que son agresseur se relevait déjà pour lui foncer dessus. S'en suivit un ballet étrange entre la nymphe et l'hybride au milieu des tables de la cafétéria, la jeune femme utilisant le mobilier pour se propulser dans les airs et éviter les attaques du gros fauve, celui-ci détruisant purement et simplement tout ce qui se trouvait sur son passage. Étrangement, ce combat n'effrayait absolument pas le petit bout de femme : au contraire, il eut même pour effet de la galvaniser davantage.

Elle comprit toutefois relativement vite qu'elle n'allait pas pouvoir continuer à attendre de son opposant qu'il se fatigue en se contentant d'éviter ses coups : plus le combat avançait, plus la rage du fauve semblait grandir, comme si la bête avait pris le pas sur l'homme. Une chose était certaine, le tigre à dents de sabre qui lui faisait face n'avait aucune intention de la laisser s'en sortir avec de simples égratignures et si elle voulait s'en sortir en un seul morceau, elle allait devoir lui faire goûter à ses pouvoirs. Elle sentait l'adrénaline monter en elle, comme à chaque fois qu'elle venait à combattre plus imposant qu'elle, oubliant momentanément pourquoi elle se trouvait au lycée Xényla. A cet instant, elle n'était plus le nouveau médecin de l'établissement face à son gardien, ils n'étaient plus que deux personnes en train de se combattre de tout leur cœur. Alors qu'il continuait à faire pleuvoir les attaques contre elle, Kristal remarqua un détail important concernant son opposant. Son corps était criblé de cicatrices, ce qui avantageait sérieusement la jeune femme : il était bien plus facile pour elle d'utiliser son pouvoir de manière offensive sur des blessures encore gravées dans la peau.

Alors que la bête fondait une nouvelle fois sur elle, elle prit appui sur la table la plus proche d'elle, parvenant à sauter directement sur le dos du fauve. C'était un choix dangereux que de se coller directement à ce monstre, mais elle avait besoin de se retrouver au contact avec lui pour le toucher. Une fois sur lui, le jeune médecin plaça ses paumes de chaque côté du dos de sa monture de fortune, libérant toute son agressivité en la mêlant à sa nature de nymphe. Ses yeux brillèrent d'une légère lueur mauve alors qu'elle voyait plusieurs cicatrices de l'hybride se rouvrir sous ses yeux, laissant s'échapper des filets de sang qui se mirent à couler sur son pelage ocre. Elle n'eut cependant pas le temps de finir sa petite opération, car le tigre voulait visiblement se débarrasser du poids sur son dos en se jetant sur le côté pour l'écraser. La jeune femme roula rapidement sur le côté pour ne pas finir sous cette montagne de muscles et de poils, plongeant son regard dans celui de l'hybride.

Mais bien sûr. Son œil. Si elle utilisait son pouvoir à l'endroit où il avait perdu son œil, elle parviendrait à réveiller des douleurs atroces pour lui, ce qui le mettrait hors d'état de nuire... Poussée par l'adrénaline que lui provoquait le combat, elle se jeta soudainement sur l'hybride qui ne s'était pas encore relevé, le bras tendu vers son œil gauche infirme, son regard brillant d'une lueur mauvaise.

Ne fais pas ça... Ce n'est pas toi, tu le sais...

Alors qu'elle était sur le point d'atteindre sa cible, elle interrompit soudain son mouvement. Elle avait perdu une occasion en or de terminer le combat en vitesse, mais elle était incapable d'ignorer la voix qu'elle venait d'entendre dans son esprit. C'était lui. Elle ne comprenait pas pourquoi elle entendait cette phrase qu'il lui avait dit il y a de ça quatre ans, mais il avait raison. Kristal secoua légèrement la tête, dégageant les cheveux qui étaient retombés devant son visage, dévoilant ses yeux qui s'étaient éclaircis après la première utilisation de son pouvoir : non, elle n'utiliserait cette stratégie que si elle se retrouvait dans une situation désespérée.

Toutefois, elle se retrouvait maintenant exposée à une attaque directe de l'hybride enragé - elle s'était bien trop approchée de lui. Elle se prépara mentalement à essuyer un violent assaut de sa part : elle pourrait probablement le supporter mais elle allait devoir réussir à le toucher encore quelques fois si elle voulait le calmer assez pour que ce combat cesse. Elle se prépara à passer à un mode de combat plus agressif, prête à encaisser la violence du coup qui était sur le point de la frapper.
____
J'espère que ça va, il faut bien que tu t'amuses aussi un peu :3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 1 Mar - 21:26


Autour de Dwayne, le monde devenait confus. il n'y avait plus que sa cible, sa proie ; plus que Kristal qui bougeait et ne cessait de lui échapper. Et cela l'insupportait. Pas seulement parce qu'elle parvenait à esquiver ses coups, d'ailleurs, mais aussi parce qu'il se rendait compte qu'il commençait à faire de vieux os. Dix ans auparavant, le médecin n'aurait très probablement pas eu autant de facilité à lui faire face.

Alors qu'ils se faisaient face, poursuivant cette curieuse valse, il se passa quelque chose d'imprévu. La jeune femme, mouvement qu'il n'avait guère anticipé, s'était retrouvée sur son dos. C'était une charge risible pour la créature musculeuse, mais il sentit pourtant ce faible poids peser sur ses vertèbres. Il créait une douleur. Une douleur dérangeante, qui accrut sa colère, un mal dont il voulait absolument se débarrasser. Il sentit comme une chaleur, et puis de nouveau de la douleur. Mais cette fois-ci, c'était quelque chose d'aigu, qui le fit souffrir profondément. À plein d'endroits différents, comme si elle lui avait ouvert le corps à coups de couteau. Comment avait-elle fait ? Il ne douta pas une seconde que cela venait de son pouvoir. Diantre, ce qu'il pouvait souffrir. Alors, comme dans un sursaut, réflexe instinctif, naturel, il roula sur le côté pour écraser l'assaillant sous sa masse. Le tout se passa en très peu de temps, si bien que l'ennemi eut de nouveau le temps de fuir. La partie humaine toujours consciente en lui était forcée d'avouer qu'elle se défendait bien, cette petite bête. La force brute ne faisait pas tout.
Mais ça, il le savait depuis longtemps.

Ils échangèrent un regard, et l'instant sembla s'étirer. Il crut remarquer que la couleur de ses yeux avait changé ; elle venait bien d'user de ses capacités sur lui. Ce que ça brûlait. L'odeur de l'hémoglobine était plus forte maintenant, et il était forcé de constater que ce n'était pas seulement celui de l'adversaire. Bientôt, il en aurait trop perdu pour continuer de se battre, et il le savait. Il sentait son pelage qui devenait de plus en plus poisseux. Kristal tendit le bras vers lui, sans que rien ne se passât par la suite. Elle était proche. Dwayne n'allait pas rater cette occasion : si sa cible était susceptible d'être touchée, il n'allait sûrement pas rater cette chance. Il passa au delà des multiples maux qui lui couraient le corps et de ses plaies ouvertes, et ne se remit même pleinement sur ses quatre pattes avant de lui bondir dessus.
Tous les félins n'ont pas pour habitude d'achever leur proie immédiatement, et ce n'était en effet pas le cas de l'hybride. Il ne voulait pas tuer, il voulait se battre. Il voulait jouer.
Le vieil animal lui décocha alors un puissant coup de patte en atterrissant - il avait visé exprès pour ne pas lui causer trop de dégâts, histoire de faire durer encore un peu le moment. Il glissa sur le sol, et, emporté par son propre poids, eut droit à une sacrée glissade, qu'il accompagna d'un glapissement. Il venait de dégager une rangée de tables de leur alignement, et le choc l'avait étourdi. Un grondement sourd s'échappa de sa gorge, résonnant dans la pièce. Il se releva, encore. Mais ses faiblesses se sentaient, bien plus qu'au début de l'altercation. Une patte lui faisait extrêmement mal - mauvais rattrapage - et si Kristal n'avait probablement pas ouvert beaucoup de blessures, elle avait bien choisi. Cependant, il ne comptait toujours pas lâcher. Trop de hargne. Trop besoin de cette sensation du coeur qui cogne et frappe dans la cage thoracique, de l’exaltation et du danger.

Son oeil avisa la position de la jeune femme. Elle devait être sonnée. Il allait lui montrer ; l'une de ses grosses pattes ramena la table la plus proche devant lui. Il souffla fort, appuya son épaule musculeuse contre le bois, et chargea. Et pas à vitesse ralentie.
Elle avait plutôt intérêt à se réveiller avant que le bélier n'arrive sur elle.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mer 2 Mar - 16:25


Remarquant l'instant d'hésitation qui avait laissé Kristal sur place, l'hybride profita de cette occasion pour lui bondir dessus, comme elle l'avait redouté.

L'énorme fauve frappa sa poitrine de plein fouet, lui coupant le souffle et gratifiant la jeune femme d'un coup de patte puissant qui la renversa sur le dos. Sa tête frappa lourdement le sol, la sonnant légèrement, alors qu'elle entendait son adversaire glisser sur quelques mètres plus loin, emportant plusieurs tables sur son passage. Elle perçut un glapissement étouffé dans la direction où il avait glissé, suivit d'un grondement sourd qui emplit la pièce. Il fallait qu'elle se reprenne rapidement, elle le savait, elle pouvait déjà l'entendre se remettre sur ses pattes, bien que ses gestes semblaient plus lents.

La jeune femme se redressa péniblement, toujours sonnée par sa chute, cherchant son adversaire du regard. Sa vision était légèrement floue, mais elle avait l'impression de voir quelques silhouettes vers l'entrée de la cafétéria. Elle s'appuya sur sa jambe gauche pour se relever lorsqu'elle vit foncer sur elle une table renversée, que son adversaire était visiblement en train d'utiliser en guise de bélier. Kristal parvint à se remettre sur ses pieds juste avant que la charge n'arrive sur elle. Elle n'aurait pas le temps de l'éviter en plongeant sur le côté, il était beaucoup trop rapide et elle, toujours sonnée. La confrontation était inévitable.

Le médecin se plaça de sorte à ce que ce soit son épaule qui absorbe le coup, vissant solidement ses jambes dans le sol, se préparant à prendre appui sur la table qui lui fonçait dessus pour sauter par-dessus l'hybride. Si elle parvenait à le toucher dans cette action, elle était pratiquement certaine de reprendre l'avantage dans ce combat.
Moment de l'impact. Kristal avait beau s'y être préparée, le choc n'en fut pas moins violent. Son épaule ne fut pas la seule partie de son corps à souffrir de cette charge : la blessure que la bête lui avait infligé au flanc droit un peu plus tôt se réveilla, arrachant une grimace de douleur à la jeune femme. La force du fauve dépassant de loin celle de la petite nymphe, elle fut complètement emportée par l'élan de celui-ci, toujours protégé par la table qu'il employait comme un bouclier. Alors qu'elle luttait pour rester debout, se laissant emporter par le mouvement de son adversaire, la nymphe posa ses mains sur le bord supérieur de la table, rassemblant ses forces pour se hisser par-dessus malgré l'énergie cinétique qui voulait la pousser dans le sens inverse.

Son action ne se passa pas exactement aussi superbement qu'elle l'aurait voulu cependant. Plutôt que d'exécuter un superbe saut de l'ange par-dessus son opposant, la jeune femme enjamba difficilement la table, se laissant rouler sur le corps de l'animal avant de se retrouver derrière lui alors qu'il continuait sa course, pris par son élan. Elle parvint toutefois à toucher subrepticement son dos, relâchant son pouvoir au hasard en espérant provoquer quelque chose. A la voir, recouverte à la fois de son propre sang ainsi que de celui de son adversaire, son pull en lambeaux laissant apparaître sa blessure au flanc, elle n'avait pas fière allure ainsi accroupie sur le sol.
Profitant de l'avantage qu'elle avait maintenant à se trouver dans le dos de l'immense hybride qui n'avait pas encore pu freiner sa course, Kristal se rua vers lui, ne perdant pas une seule seconde pour se remettre à califourchon sur son dos. Tendant ses paumes une nouvelle fois sur les cicatrices de son adversaire, elle relâcha son pouvoir sur les blessures qu'elle avait déjà fait apparaître sur son corps un peu plus tôt. Elle sentait sa tête commencer à tourner avec la fatigue, c'est pourquoi elle ne l'utilisa pas aussi fort que la première fois, se contentant simplement d'élargir les blessures assez pour que son adversaire soit mis au tapis. Du moins, c'est ce qu'elle espérait...

Pssst:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mer 2 Mar - 19:54

Dwayne courait, il fonçait, et c'était tout ce à quoi il prêtait attention.
Il sentit de nouveau la pression sur son dos. Le mécanisme de sa pensée, accélérée mais devenue bien floue, se mit en marche. Elle venait de lui grimper sur le dos ; encore ! Il ne l'aurait pas pensée si vive. Mais la sensation avait été fugace, et il avait la certitude que le médecin n'avait pu lui causer de nouveaux dégâts. Il voulut freiner sa course - sa cible s'était dérobée, il était donc inutile de poursuivre - mais il fut une nouvelle fois trahi par le sol glissant. Ses griffes faisaient un bruit extrêmement désagréable en raclant le carrelage, qui lui fit serrer la mâchoire. Mais il n'eut pas le temps de plus y penser.
Le poids sur son dos.
Elle était là, de nouveau.

Il lui sembla que sa peau se déchirait. Elle usait encore de son pouvoir. Dans ses narines délicates, l'odeur du sang était désormais omniprésente. Elle agitait en lui des instincts des plus primaires. Seulement, il poursuivait son dérapage ingérable, et en l'espace de quelques secondes, la table vint frapper le mur à grande vitesse. L'encolure de Dwayne aussi. Il crut percevoir un craquement, s'effondra au sol. Sa vue était trouble, et sa tête tournait. Les brûlures des plaies rouvertes le faisaient souffrir le martyr. Il voulut se relever, ressentit une douleur aiguë qui, telle une décharge électrique, partit de la patte, remonta dans l'épaule, et poursuivit sa course dans la colonne vertébrale. Cloué au sol, il émit une plainte pathétique, pas seulement parce que son corps était source de multiples maux, mais aussi parce qu'il avait compris que c'était fini.
Il avait perdu.

Comme un lever de drapeau blanc, il reprit forme humaine. En remettant son substitut d'oeil en place - le changement d'anatomie ne lui plaisait visiblement pas - il jeta un regard à la doctoresse. Elle était en sale état aussi ; il en fut satisfait. Elle l'avait cherché. Il sentit la colère retomber d'un coup. Défaite ? peut-être pas tant que ça. Au moins, elle avait sûrement compris qu'il ne valait mieux pas le chercher. Il se redressa comme il put, et, assis dos contre la table qu'il avait littéralement explosée contre le mur, il poussa un soupir de soulagement. Sa dose d'adrénaline, il l'avait eue.
Il observa ses blessures. Son dos lui faisait horriblement mal, ses vêtements étaient imbibés de sang, et son bras semblait pendre. Il ne pouvait plus bouger l'épaule. Bon, ce ne seraient pas ses première fractures, mais ça n'en n'était pas agréable pour autant, il grinça des dents. De plus, c'était sans compter les multiples chocs qui semblaient résonner dans la totalité de son corps. Le pire, c'est que c'était son manque de contrôle qui lui avait causé la plupart de ces dommages, et pas l'ennemi. Bien qu'il dut l'admettre : Kristal ne l'avait pas raté. Cassé de partout. Il ferma les yeux. Ne lui restait plus qu'à espérer qu'on ne le laisse pas mourir d'hémorragie ici.

- Hum... Tu sais comment t'arranger... pour qu'on te souhaite la bienvenue, toi...


Il avait une terrible nausée, et s'il ne voulait pas déverser le contenu de son estomac sur le sol, valait mieux qu'il ne tente pas de parler. Et encore moins de faire du sarcasme. Il sembla, cependant, que son système digestif ne se montra pas de son avis. Cela fait, Dwayne leva l'oeil au ciel. Au point où ils en étaient ; ils avaient déjà transformé la cafétéria en scène digne d'un film post-apocalyptique.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Jeu 3 Mar - 0:51


Alors que Kristal se tenait toujours sur le dos de l'immense tigre à dents de sabre, celui-ci glissa jusqu'à terminer sa course en heurtant violemment le mur. Un craquement sonore se fit entendre lorsqu'ils finirent tous deux – trois, si on comptait la table – contre le mur de la cafétéria, mais difficile de dire s'il avait été provoqué par les os de quelqu'un ou par le bois de la table qui se brisait. Ce choc déstabilisa la jeune femme, qui tomba non loin de son adversaire maintenant à terre devant elle. Celui-ci laissa échapper un bruit étrange, comme une sorte de plainte animale que la nymphe entendit à peine : elle était encore trop occupée à essayer de reprendre son souffle.

L
a jeune doctoresse maintenant assise sur le carrelage froid de la cafétéria leva les yeux vers l'homme qui lui avait donné tant de fil à retordre : il n'y avait pas à dire, il s'était fichtrement bien battu pour un vieillard difforme. Il semblait que leur combat touchait à sa fin. En effet, comme pour confirmer ses suppositions, l'hybride reprit forme humaine, laissant place au vieil homme qu'il était avant cette altercation. Kristal ne bougea pas, l'observant remettre son œil de verre correctement et se redresser pour s'asseoir contre le mur. Le gardien soupira et une pointe de remords piqua la jeune femme en le dévisageant de haut en bas : il était vraiment mal en point et on ne pouvait pas dire qu'elle n'y était pour rien.
Elle vit le regard de son opposant se planter dans le sien, ses yeux dégageant la vive douleur qu'il ressentait.

- Hum... Tu sais comment t'arranger... pour qu'on te souhaite la bienvenue, toi...

K
ristal sourit légèrement : décidément cet homme n'était pas commode, on se permettait rarement d'être sarcastique lorsqu'elle mettait quelqu'un dans cet état. Visiblement, le corps du vieil homme n'était pas prêt à ce qu'il parle et elle le vit cracher quelques gerbes de sang - et d'autres choses peu ragoutantes – avant de lever les yeux au ciel. Pour la première fois depuis longtemps, la jeune femme se sentait mal. Pas parce qu'elle avait menti, ou parce que ses blessures lui brûlaient, ni parce qu'elle avait participé à la destruction partielle de la cafétéria : elle s'en voulait d'avoir mis cet homme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam dans un état pareil.

Bien que ses jambes étaient encore un peu flageolantes, la petite nymphe se leva péniblement, avançant d'un pas mal assuré vers celui qui l'attaquait encore quelques secondes auparavant. Elle s'accroupit face à lui, inquiète de constater l'étendue des dégâts qu'il avait prit : son bras pendait lamentablement, probablement déboîté à cause du choc qu'il s'était prit contre le mur. Son regard se porta ensuite sur les blessures qu'elle lui avait infligé, toujours suintantes de sang. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça, elle allait devoir puiser dans ses dernières réserves pour le remettre d'aplomb – il perdait beaucoup trop de sang.
Déroulant lentement l'écharpe qu'elle n'avait pas eu le temps d'enlever de son cou durant le combat, Kristal la passa autour des épaules de l'hybride, improvisant une attelle de fortune pour maintenir son bras en place. Toujours sans lui dire un mot, la nymphe tendit ses paumes vers les blessures qu'elle avait causé au vieil homme. Elle n'avait pas le temps de lui expliquer ce qu'elle allait faire, et de toute façon il n'avait plus rien à craindre d'elle. Ses yeux se mirent à briller à nouveau alors qu'elle puisait dans son pouvoir pour refermer les plaies de l'homme qui lui faisait face. L'opération était bien plus difficile que lorsqu'elle les avait ouvertes maintenant que les vêtements du vieil homme cachaient les cicatrices de sa vue, mais elle n'avait pas la force de lui enlever ses vêtements. Elle généralisa l'étendue de son pouvoir de soin sur l'ensemble du corps du gardien, sentant sa tête tourner de plus en plus. Elle n'interrompit l'opération que lorsqu'elle vit le souffle de l'homme en face d'elle redevenir plus régulier.

Les yeux de la nymphe avaient maintenant prit une couleur anormalement claire, se rapprochant dangereusement d'un rose translucide. Ses mains tremblèrent légèrement, pourtant posées à plat sur le torse du vieil homme et ses blessures – en plus de sa tête - lui faisaient atrocement mal. Elle n'aimait pas du tout utiliser son pouvoir à l'aveugle, cela l'épuisait totalement.
Pour la première fois depuis leur rencontre, Kristal sourit sincèrement au vieil homme, bien que son visage laissait transparaître l'état de fatigue extrême dans lequel elle se trouvait :

- Je n'ai jamais été douée... pour les premières rencontres...


Sa voix commença à faiblir de plus en plus, se transformant en un chuchotement que seul un hybride pourrait entendre.

- Lui... bien meilleur...

Ses forces l'abandonnèrent alors que sa phrase s'estompa en un soupir imperceptible. La fatigue avait eu raison d'elle : elle avait utilisé son pouvoir de façon bien trop intensive en un laps de temps extrêmement court et son corps n'arrivait plus à suivre. Ses yeux se fermèrent lentement alors qu'elle se laissa aller doucement, écoutant les plaintes de ses membres endoloris.

Curieusement, bien qu'elle s'était laissé tomber, elle ne sentit aucun choc - comme si elle s'était effondrée sur un nuage de coton. Elle eut l'impression d'entendre le son de plusieurs voix, à moitié inconsciente et totalement vidée de son énergie. Elle ne savait plus si elle était statique ou en mouvement, elle ne pouvait qu'attendre que son énergie se restaure, se fichant pas mal de savoir ce qui allait lui arriver à présent. Elle était heureuse. Elle n'avait pas livré de combat aussi palpitant sans que sa vie ne soit réellement menacée depuis longtemps...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Ven 4 Mar - 0:44


Quand la doctoresse s'activa comme elle le pouvait autour de lui, Dwayne la laissa faire. Ils avaient signé la paix, en quelques sortes - ou au moins l'armistice. L'avantage de se battre avec un médecin, était qu'une fois ce stade passé, on pouvait se faire soigner. Enfin, si l'on tombe sur un médecin sympathique, du moins. Sur ce coup-là il n'aurait pas cru.
Elle lui mit le bras en écharpe, la douleur était insoutenable. La pression exercée par l'écharpe sur le membre démis était une véritable torture. Il serra les dents à s'en faire mal, désireux de garder un reste de dignité, mais il manqua de s'évanouir - en ce qui concernait ce dernier point, il se sentait si faible que l'idée s'était clairement faite en son esprit : cela ne tarderait guère. Il tentait de se concentrer sur les mouvements de la jeune femme pour ne pas perdre conscience, mais l'image était de plus en plus trouble, des points noirs dansaient devant ses yeux. Il vit ceux de Kristal s'illuminer, les mains posées sur sa poitrine qui se soulevait à un rythme soutenu, et se sentit de nouveau enveloppé par cette drôle de sensation. Comme tout à l'heure, quand elle avait utilisé son pouvoir sur lui. Etait-elle en train de l'achever ? Il cligna des yeux. Maintenant que toute l'adrénaline était retombée et qu'il s'était laissé aller à sa faiblesse, plus moyen de reprendre le combat. Il n'en avait ni la force ni le courage ; tant pis. Le voici à sa merci.

Mais, contrairement à cette hideuse sensation de la peau qui se déchire ressentie plus tôt, ici la douleur s'estompa, et disparut presque. Il put respirer plus facilement. Il voulut lâcher un merci, mais s'en sentit incapable. La jeune femme, qu'il ne savait plus exactement comment qualifier - ennemie ? Alliée ? Adversaire ? - lui sourit, ce qu'il ne trouva, finalement pas si déplacé. Elle venait de le soulager d'une peine. Il remarqua vaguement que la couleur de ses yeux avait changé, mais son esprit ralenti ne parvint pas vraiment à analyser ce changement. Ce devait être lié à son pouvoir.

- Je n'ai jamais été douée... pour les premières rencontres...

Les mots résonnaient à ses oreilles. Elle ne parlait pas fort mais il l'entendait très distinctement.

- Lui... bien meilleur...

Et elle s'effondra. Il ne savait absolument pas de quoi elle parlait, mais pourtant elle lui fit presque de la peine. Il était partagé entre la satisfaction de ne pas avoir sombré en premier et une compassion certaine. Il ne s'arrangeait pas avec l'âge, de ce côté-là - ce côté guimauve était tout à fait honteux. Comme il avait remporté cette dernière petite victoire et qu'il n'en pouvait plus, le gardien décida de se laisser aller. Il avait remarqué la présence de curieux à l'entrée du bâtiment : ni lui ni Kristal ne seraient laissés pour morts ici. Alors, il ferma les yeux, et ne mit pas longtemps à ne plus sentir ni la douleur, ni la nausée, ni l'odeur de poussière et de sang.

-----

Dwayne avait l'habitude de passer le balais, car il le faisait depuis sa plus tendre enfance. Cela n'avait jamais été une activité particulièrement plaisante, mais elle ne l'avait, pour autant, jamais importuné non plus. Pourtant, là, cela avait quelque chose de dérangeant. Peut-être parce que c'était tout simplement une punition. Et se faire punir à 61 ans, pour ne pas parler de manière trop familière, ça craint.

Il était resté plus longtemps que Kristal à l'infirmerie, et cela semblait normal. Il avait été bien amoché, sans compter le fait que, en dépit de sa qualité d'hybride, il ne se guérissait pas aussi bien que quelques années en arrière. Récupérer avait été difficile, et il n'était pas encore bien remis. Mais il avait tenu à ne pas rester alité trop longtemps - se doper aux calmants pour tenir le coup, non merci. Il ne voulait pas non plus trop inquiéter Merid, qui était passée il ne savait combien de fois et lui avait posé des milliards de questions. Elle faisait l'inquiète, mais il la soupçonnait fortement de plus s'amuser des histoires de son oncle qu'autre chose.
Trève de divagations. Maintenant qu'il était là, debout sur ses pieds, il relativisait. N'importe quelle activité valait mieux que de ne rien faire. Par ailleurs, lui et le docteur avaient eu bien de la chance de ne pas se faire virer - qu'est-ce qui avait empêché le Principal de les mettre à la porte ? Il n'en savait rien, mais en était infiniment soulagé. En revanche, il avait été décrété que ce seraient les deux fauteurs de trouble qui devraient réparer les dégâts.

Il jeta un regard en coin à la jeune femme. Il n'avait pas d'animosité particulière envers elle, même si son petit manège lui restait toujours en travers de la gorge. Se faire passer pour un élève ? Mais que diable avait-elle espéré de cette démarche ? Peut-être qu'au final, elle l'avait voulu, ce combat. Si c'était le cas il espérait ne pas l'avoir déçu.
Aucun des deux ne pipait mot. Elle n'avait pas l'air très bavarde, en plus, la gamine. Peut-être était-ce juste de la paranoïa, mais il ne la trouvait malgré tout pas très nette. Il était épris de l'inexorable désir d'en savoir plus. Et puis, outre la méfiance, elle l'intriguait.

- Au fait, je pourrais savoir pourquoi tu as tenu à me faire tourner en bourrique ?

Il avait posé la question là, comme ça, une peu sortie de nulle part, mais elle était tout à fait légitime, nul n'aurait pu le nier. On sentait un certain mécontentement dans sa voix. Eh bien oui ; tout de même, si elle n'avait pas joué à la maligne, tous deux n'en seraient là aujourd'hui. Rien que pour son bras en écharpe, il avait décidé de ne pas la remercier pour le divertissement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Ven 4 Mar - 16:43


Il paraît que les médecins font les pires patients - c'est un adage que Kristal avait lu, un jour, dans un bouquin d'origine humaine.

Ce proverbe fut confirmé lors de la convalescence forcée de la doctoresse, au grand dam de l'infirmière d'ailleurs. Elle n'aimait pas particulièrement se retrouver clouée dans un lit d'hôpital, aussi elle avait insisté pour en sortir le plus rapidement possible. Pandore - c'était le nom de sa collègue -  ne l'avait laissée partir qu'à la condition qu'elle garde un bandage sur sa tête pendant une bonne semaine : Kristal s'était légèrement ouvert l'arrière du crâne en tombant durant son combat, bien que maintenant il n'en restait plus qu'une vilaine bosse. Le vieux gardien lui était resté alité un peu plus longtemps qu'elle, ce qui lui avait donné le temps de se renseigner sur son nom : Dwayne Maldwyyn.

Maintenant, ils étaient tous les deux plantés là, avec leurs balais, comme deux enfants punis, nettoyant la salle en silence. Le médecin ne comprenait pas comment ils avaient fait pour ne pas perdre leur travail avec le désordre qu'ils avaient mis dans la cafétéria - et encore, le mot est faible pour désigner un tel carnage -, mais le résultat était bien là. Des travaux d'intérêt général, c'est plus ou moins ce qu'ils étaient forcés de faire pour se racheter. C'était un moindre mal pour avoir saccagé une salle commune sans vergognes, il faut l'admettre.

- Au fait, je pourrais savoir pourquoi tu as tenu à me faire tourner en bourrique ?

Cette question adressée à elle sortit Kristal de ses pensées. Elle s'interrompit dans le balayage minutieux de la salle, appuyant ses deux mains ainsi que son menton sur le haut du manche, pensive – c'était plutôt pratique d'être petite en fait.

- Hmm... Difficile à dire, j'avais envie de le faire, tout simplement.

Elle marqua une pause quelques instants, consciente que cette réponse ne suffirait probablement pas au gardien. Elle haussa les épaules avant de se tourner vers lui et de reprendre :

- Je voulais pimenter un peu une matinée qui s'annonçait ennuyeuse à mourir, c'est tout. Ce n'était qu'un petit mensonge innocent pour passer le temps, je ne pouvais pas deviner que vous alliez vous énerver comme ça pour si peu.

Pour une fois, elle était plutôt sincère. Elle cherchait certes une réaction de sa part en jouant à ce petit jeu, mais elle ne pensait pas que le vieillard allait totalement péter les plombs et mettre la cafétéria à feu et à sang dans le processus de la chose.

- Même si je dois avouer que ça ne m'a pas déplu de faire un peu d'exercice.

Elle sourit à nouveau, levant les yeux au plafond. Décidément, ce vieil homme ne se rendait pas compte à quel point il était doué pour la faire parler. En temps normal, elle l'aurait simplement ignoré pour se concentrer sur le ménage à faire et en finir le plus rapidement possible avec cette corvée dans le silence le plus total.
Kristal observait du coin de l’œil son compagnon de combat en train de passer le balai : il avait toujours le bras en écharpe, une blessure qu'elle n'avait pas eu le mérite de lui infliger d'elle-même. Sa main se dirigea vers l'endroit où un bandage entourait maintenant la blessure que Dwayne lui avait provoqué, sans même qu'elle y fasse attention. Son pouvoir ne lui permettant pas de refermer ses propres plaies, elle devrait attendre que la blessure se soigne d'elle-même.

- Dites, pour votre bras...

Elle allait lui demander comment il s'en remettait mais s'interrompit avant la fin de sa question : ça n'était pas de sa faute s'il s'était explosé le bras contre un mur, tout seul, comme un grand, après tout. Elle n'avait aucune raison de lui témoigner la moindre attention. Elle se souvint cependant d'un détail très important alors qu'elle était en train de lui tourner le dos pour reprendre ses activités de nettoyage. Sans se retourner, elle lui lança du ton le plus neutre possible :

- Il faudra que vous me rendiez mon écharpe, je n'en ai pas d'autre.

Elle se garda bien de lui dire qu'elle y tenait à cette écharpe, ça ne le regardait pas. Elle n'avait aucune honte à lui dévoiler qu'elle n'avait que très peu d'effets personnels, mais il n'avait pas besoin d'en savoir plus que ça.

Se rendant compte qu'ils étaient en train de balayer une salle où les tables étaient encore renversées un peu partout, la jeune femme reposa son balai contre le comptoir du bar. Il fallait remettre un peu d'ordre là-dedans, la poussière pouvait attendre. Elle se dirigea vers la table la plus proche, pliant les genoux pour la remettre sur pieds. Elle sentit une vive douleur au flanc droit alors qu'elle remettait le meuble en place, bien qu'elle ne le trouvait pas spécialement lourd. Foutue blessure, elle l'avait presque oublié. Elle ferma les yeux un instant en grinçant des dents, elle n'avait pas l'intention d'admettre à Dwayne qu'elle aurait éventuellement besoin de son aide – elle avait bien trop fierté pour ça. Elle décida d'ignorer la douleur pour continuer à remettre de l'ordre parmi les tables et les chaises, repensant à un détail de la convalescence du gardien.

- Mais dites-moi, une jeune fille venait vous voir tous les jours à l'infirmerie, elle avait l'air plutôt concernée par votre état, dit-elle en redressant une seconde table. Je sais que ça ne me regarde pas mais, vous êtes de la même famille ?

La jeune femme s'adossa contre la table qu'elle venait de remettre en place, chassant une mèche de cheveux qui venait lui chatouiller le nez en soupirant. Même avec un bandage sur la tête pour les tenir en place, ses cheveux trouvaient toujours le moyen de vivre leur propre indépendance. Ses yeux encore légèrement violacés se plantèrent dans le regard de l'hybride, elle était plutôt curieuse d'en savoir plus à propos de cet homme. Ils allaient être coincés encore quelques heures ensemble, alors autant essayer de les passer dans la cordialité.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Dim 6 Mar - 0:10


Continuait de balayer machinalement, il l'écouta parler sans la regarder.

- Hmm... Difficile à dire, j'avais envie de le faire, tout simplement.


C'était tout ? Elle n'avait pas une tête à être extrêmement bavarde, mais tout de même. De nouveau, son regard se tourna vers elle, stoppant son mouvement. Elle fit de même avec une seconde d'écart. Il crut remarquer, même à cette distance, que les yeux de la jeune femme avaient repris une couleur normale.

- Je voulais pimenter un peu une matinée qui s'annonçait ennuyeuse à mourir, c'est tout. Ce n'était qu'un petit mensonge innocent pour passer le temps, je ne pouvais pas deviner que vous alliez vous énerver comme ça pour si peu.

Une matinée ennuyeuse, ça, il ne pouvait guère le nier. Faire le guide faisait partie intégrante de son nouveau métier, mais pas des raisons qui l'avaient pousser à tenter sa chance à Xényla. Quant au reste, il tiqua sur le "pour si peu" ; elle l'avait quand même bien cherché, à se moquer de lui de la sorte. On ne leur apprenait plus le respect des anciens, à l'école ? Ce médecin devait être une espèce de voyou notoire - bien sûr, il évitait soigneusement et volontairement de réfléchir à la façon dont il avait pu se comporter à son âge. Et il doutait fort de la prétendue innocence de ce mensonge. Cela dit, il fallait l'admettre : pour avoir pimenté la journée, elle avait été pimentée.

- Même si je dois avouer que ça ne m'a pas déplu de faire un peu d'exercice.

Bon, Dwayne devait l'avouer, cela ne lui avait pas déplu non plus. Dans son oeil passa une lueur d'amusement, alors qu'il le détacha de son interlocutrice pour reprendre le balayage, doucement. Il ne voulait pas rester une semaine à la case nettoyage ; ils avaient beaucoup à nettoyer. De toute façon, une petite voix intérieure lui soufflait que Kristal n'avait pas fini de parler. Il se concentrait sur le mouvement de la brosse, tentant de bouger le moins possible son bras démis.

- Dites, pour votre bras... Il faudra que vous me rendiez mon écharpe, je n'en ai pas d'autre.

Son écharpe ? Ah, oui. Il voulait la lui rendre, mais avait oublié. Elle devait être quelque part, bien pliée et nettoyée dans sa chambre - il ne voyait pas où d'autre. Il interrompit ses gestes pour le noter rapidement sur son carnet. Dwayne était réglo, et ce n'était pas parce qu'il y avait un petit malaise entre eux qu'il allait lui voler ses affaires. De plus, elle ne l'intéressait pas, cette écharpe. Il faillit lui faire un petit speech sur l'importance de se couvrir la gorge afin de ne pas attraper froid, mais s'interrompit en se rappelant que Kristal n'avait plus quatre ans et que ce n'était pas sa fille. Sans compter qu'en tant que médecin, elle devait même en savoir un peu plus que lui sur le sujet. Des fois, il avait honte.

Elle ne dit plus rien, et alors lui non plus, parce qu'il s'était replongé dans ses pensées. Mais il en fut bien vite sorti par de gros gros bruits, et, se tournant en leur direction, découvrit la doctoresse en train de remettre les tables debout. Il cligna des yeux, parce qu'en fait ce n'était pas stupide, comme idée. Faire les choses dans l'ordre, il préférait largement. Et il songeait à se joindre à elle, allant pour poser son balais, quand elle reprit la parole :

- Mais dites-moi, une jeune fille venait vous voir tous les jours à l'infirmerie, elle avait l'air plutôt concernée par votre état. Je sais que ça ne me regarde pas mais, vous êtes de la même famille ?

Il haussa un sourcil, interloqué. S'il y avait un genre de question auquel il ne se serait pas attendu, c'était sûrement celui-là. Il fit comme il put pour ne pas prendre ses airs de guimauve pires que tout, ceux qui le hantaient chaque fois qu'on lui parlait de sa nièce. Tant de bons sentiments, il trouvait cela presque malsain. Et pour s'y aider, il se lança donc lui aussi dans l'entrepris de redresser chaises et tables, ce qui s'avéra un plutôt ardu avec un bras en moins. En même temps, il parla :

- Ça ne te regarde pas forcément mais en tant que médecin, si tu as envie de le savoir, tu trouveras facilement moyen d'avoir ce genre d'informations. Et puis ce n'est pas un secret, elle s'appelle Merid, c'est ma f...

Il s'interrompit. Mauvais réflexe.

- Ma nièce. Ma soeur était malade, elle a tenu à ce qu'elle me soit confiée à sa mort. On peut dire que je l'ai élevée, la gamine était toute, elle se souvient à peine de sa mère. Et elle a tendance à être... prévenante. Je lui avais dit de ne pas en faire trop ni de s'inquiéter, mais elle n'en fait qu'à sa tête. Si tu as l'occasion de la croiser - ce que je n'espère pas - tu verras, c'est une demoiselle tout à fait intéressante. Ah, et elle risque de t'en vouloir un peu.

Il avait ponctué sa dernière phrase d'une minuscule rire. Les réactions excessives de l'adolescente l'attendrissaient plus qu'autre chose. Elle s'affolait pour un rien. Avec un peu de culpabilité, il se disait qu'il ne devait pas y être pour rien, en tant qu'unique figure parentale. Dwayne chassa son demi-sourire abruti pour se tourner vers Kristal.

- Puisqu'on est en à parler de ça, tu as de la famille, toi ?

Bah, il n'y avait pas de raison ; si lui en parlait, il pouvait bien lui poser la question. Après, c'était un sujet duquel il aurait pu parler des heures, alors il allait plutôt s'intéresser à celle des autres. C'était un moyen quelconque d'en savoir plus sur quelqu'un, après tout.
[size=8][HRP : Je suis désolée, ça manque un peu de matière x3 Si tu as besoin de plus dis-le moi !]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Dim 6 Mar - 17:26


Dwayne posa son balai pour venir rejoindre la jeune femme dans la tâche de remettre les tables en place. Dieu merci, deux éclopés valent mieux qu'une pour s'occuper de ça plus efficacement. Convaincue que le vieux gardien n'allait pas répondre à sa question, Kristal fut bien surprise lorsqu'elle vit l'ombre d'un sourire se dessiner sur ses lèvres alors qu'il remettait une chaise en place.

- Ça ne te regarde pas forcément mais en tant que médecin, si tu as envie de le savoir, tu trouveras facilement moyen d'avoir ce genre d'informations. Et puis ce n'est pas un secret, elle s'appelle Merid, c'est ma f...

Le vieil homme s'interrompit un instant, alors que la jeune femme attendait le reste de l'explication. Elle eut à peine le temps de cligner les yeux qu'il se reprit :


- Ma nièce. Ma sœur était malade, elle a tenu à ce qu'elle me soit confiée à sa mort. On peut dire que je l'ai élevée, la gamine était toute petite, elle se souvient à peine de sa mère. Et elle a tendance à être... prévenante. Je lui avais dit de ne pas en faire trop ni de s'inquiéter, mais elle n'en fait qu'à sa tête. Si tu as l'occasion de la croiser - ce que je n'espère pas - tu verras, c'est une demoiselle tout à fait intéressante. Ah, et elle risque de t'en vouloir un peu.

Le regard du vieil homme semblait s'être illuminé alors qu'il parlait de cette jeune fille, il laissa même échapper un rire en évoquant d'éventuelles représailles de la part de Merid, ce qui fit légèrement sourire Kristal – avec toutefois un léger pincement au cœur. L'homme qui se tenait devant elle semblait vraiment tenir à sa nièce, c'était une évidence, il semblait bien différent de celui qui l'avait attaqué quelques jours plus tôt. La jeune femme resta silencieuse quelques instants, le temps d'assimiler les informations que Dwayne venait de lui donner, avant de planter son regard dans le sien.

- Je suis vraiment désolée pour votre sœur, toutes mes condoléances.

Kristal inclina légèrement la tête face à lui, en signe de respect pour la défunte. Elle était consciente que ça n'avait pas dû être facile pour lui de faire face à la perte d'un membre de sa famille, aussi elle n'allait pas lui poser plus de questions à propos de cela.
Elle se dirigea ensuite vers la table renversée suivante : elle pouvait très bien continuer à discuter tout en s'occupant du ménage après tout.

- Merid a eut de la chance que vous soyez là pour elle, je pense qu'elle tient beaucoup à vous également. Ça ne m'étonnerait pas qu'elle m'en veuille effectivement, mais je pense que je m'en remettrai.

Kristal avait dit cette dernière phrase sur un ton légèrement amusé : si la nièce avait le même caractère que l'oncle, elle était même relativement certaine que la jeune fille allait la haïr. Du coin de l’œil, elle pouvait voir le gardien sourire, probablement plongé dans ses pensées. Il avait dû sentir son regard se poser sur lui puisqu'il reprit un masque plus neutre, se tournant à nouveau vers elle.

- Puisqu'on est en à parler de ça, tu as de la famille, toi ?

Mince. Elle avait oublié qu'il était d'usage de retourner les questions qu'on nous posait dans une conversation suivant les normes sociales. La jeune femme hésitait. Elle n'aimait pas s'étendre sur sa vie privée, mais après avoir posé elle-même une question personnelle au gardien, elle ne pouvait pas tout simplement changer de sujet. Il lui avait parlé de lui, c'était maintenant au tour de Kristal de lui donner une réponse.

- Il n'y a que moi.

La jeune femme ramassa une chaise, qu'elle s'appliqua à ranger sous la table qu'elle venait également de remettre en place. Elle avait dit cela plutôt naturellement, par réflexe, puisqu'elle vivait comme ça depuis maintenant plusieurs années.
Mais alors qu'elle était sur le point de s'éloigner vers la table renversée suivante, quelque chose d'étrange se produisit en elle. Elle s'entendit se rectifier, donnant une réponse plus honnête à son interlocuteur.

- Enfin... - elle ravala silencieusement sa salive. J'avais... j'ai un frère jumeau.

Kristal se tourna vers lui l'espace de quelques secondes, lui montrant le visage le plus souriant possible, avant de se replonger dans ses activités ménagères. Elle ne voulait pas qu'on la plaigne, tout sauf ça, mais quelque chose en elle l'avait poussé à être un minimum sincère envers cet homme.
Elle n'avait encore parlé de la disparition de son frère à personne - principalement parce que depuis sa deuxième année de lycée, elle n'avait été proche de personne d'autre que lui - et elle n'était pas encore prête à discuter des détails de son absence dans sa vie avec un homme qu'elle venait de rencontrer. Son frère était la personne la plus précieuse à ses yeux, la seule qui compte pour elle, aussi leur éloignement n'était pas un sujet qu'elle voulait aborder.
Sentant un certain malaise planer dans l'air, la jeune femme tenta une pointe d'humour pour détendre l'atmosphère, sinon l'ambiance risquait de devenir bien morose.

- Malheureusement pour vous, vous êtes bloqué avec le pire de nous deux, désolée.

Le médecin força un petit rire maladroit, qui ne sonnait franchement pas aussi convaincant qu'elle l'aurait voulu. En fait non, c'était même totalement raté comme tentative. Ça, pour détendre l'atmosphère, elle avait plutôt réussi à en remettre une couche. Elle était décidément parfaitement incapable de tenir une conversation normale avec quelqu'un sans provoquer un conflit ou un malaise.


____________
Tu me dis si jamais tu veux que je rajoute quelque chose, niveau conversation je t'aide pas vraiment là xD

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Dim 6 Mar - 22:58


Dwayne fut surpris par les condoléances que Kristal lui présenta, et plus encore par la suite, qui ressemblait fort à... des encouragements ? Des paroles conciliantes ? Hum, il hésita à lui rappeler que c'était passé maintenant, cette histoire datait de plus de dix ans. Puis si elle savait le nombre de frères et soeurs qu'il avait eu ! La mère de Merid n'était, malheureusement, par la première perte qu'il vivait. Mais il trouvait les paroles du médecin curieusement compatissantes, tout de même, c'en devenait presque louche. Il ne releva donc pas, cela l'avait mis presque mal à l'aise. Il se contenta de poser sa question et d'attendre la réponse.

- Il n'y a que moi.

Il l'observa remettre une chaise en place. Etre seul, il trouvait ça triste. Elle devait être orpheline. Ou bien ses proches avaient été victimes du bug. Ou en fait, il y avait de stas d'explications possibles. Il avait été tellement heureux de s'occuper de sa fratrie, il n'arrivait pas à se figurer ce que ça faisait, de ne pas avoir de famille.

- Enfin... J'avais... j'ai un frère jumeau.

Dwayne haussa un sourcil, s'affairant sur une nouvelle table. Si, en premier lieu, elle lui avait menti - ce devait être une habitude chez elle - c'est qu'il y avait une sale histoire liée à ce frère jumeau. Elle lui adressa un grand sourire qu'il trouva horriblement morose. Il ne savait pas ce qui avait poussé la jeune femme à le lui dire, mais s'en sentit presque touché. Ils étaient partis sur des bases plutôt instables, mais il ne put s'empêcher d'éprouver un petit élan pour la demoiselle. Elle avait beau avoir une tête de voyou, l'aspect "perte du frère jumeau" la lui rendait attachante. Et puis franchement, à ses yeux, il valait mieux avoir eu un frère qu'être née fille unique et l'être restée ; peut-être n'était-ce pas un point de vue très juste. Il ne la connaissait pas assez pour savoir comment poursuivre le sujet. Peut-être devrait-il en changer ? Alors qu'il tergiversait, elle vint à sa rescousse prit de nouveau la parole :

- Malheureusement pour vous, vous êtes bloqué avec le pire de nous deux, désolée.

Il eut un sourire. Elle avait dû ressentir son malaise et tenté de détendre l'atmosphère. Pour continuer sur sa lancée, poussant la table pour aller la placer là où elle était censée se trouver, il lui répondit sur le ton de la plaisanterie :

- Dommage, j'aurais été curieux de voir pire que toi. Qui sait, il aurait peut-être directement fait exploser la cafétéria au lieu de simplement la retourner.

Il se tourna vers elle :

- Quoique, ça aurait été encore plus difficile à nettoyer. Je ne suis pas étonné qu'on nous fasse tout réparer, au final : c'est plus dur à supporter que de se faire virer.

Il fit craquer son poignet et continua son affaire avant de vite enchaîner :

- Il faut l'avouer d'ailleurs, tu n'étais pas mal, en combat. J'ai tendance à m'énerver vite, et je pensais pouvoir vite me débarrasser de toi. Mais tu t'es montrée plutôt coriace. Tu m'as l'air d'avoir de l'expérience dans le domaine, je me trompe ?

Il avait l'oeil pour repérer ça. Sa question à peine sous-entendue n'avait pas été posée innocemment ; ce n'était pas parce qu'il avait un minimum d'amitié pour la jeune femme qu'il ne continuait pas de nourrir ses soupçons quant à elle. Il la trouvait toujours bizarre, et son habileté face à un vétéran de l'armée l'avait conforté dans son idée. Dwayne considérait avoir un certain flair pour repérer les affaires qui manquaient de netteté. Il l'observait du coin de l'oeil, tout en continuant de remettre les choses en place.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Lun 7 Mar - 17:06


Kristal vit du coin de l’œil le vieil homme pousser une table pour la remettre à sa place. Il ne fit pas de remarque à propos de son rire si peu naturel, ce qu'elle remercia intérieurement. Elle fut toutefois relativement étonnée lorsqu'elle l'entendit répondre à sa tentative d'humour.

- Dommage, j'aurais été curieux de voir pire que toi. Qui sait, il aurait peut-être directement fait exploser la cafétéria au lieu de simplement la retourner.

La jeune femme eut du mal à cacher le fou rire qui était sur le point de se déclarer en elle : son frère ? Exploser la cafétéria ? L'idée était tellement absurde qu'elle en oublia presque l'échange morose qui venait de se passer. Elle se gratta la tête en imaginant ce que son frère aurait réellement fait s'il avait été là lors de sa rencontre avec Dwayne : non vraiment, il ne l'aurait jamais laissé embobiner le gardien comme ça, encore moins se battre contre lui.
La nymphe vit son interlocuteur se tourner vers elle pour enchaîner :

- Quoique, ça aurait été encore plus difficile à nettoyer. Je ne suis pas étonné qu'on nous fasse tout réparer, au final : c'est plus dur à supporter que de se faire virer.

Les yeux du médecin parcoururent la salle de long en large : effectivement, ils avaient fait de cette pièce un véritable tableau abstrait. Si ce lycée avait un technicien de surface, celui-ci avait dû faire une syncope avant de démissionner en découvrant la cafétéria dans cet état.

- Je pense qu'on a fait du bon boulot déjà comme ça, pour faire plus de dégâts il aurait fallu que je sois un hybride rhinocéros, dit-elle en se mordant les lèvres, rieuse. Le principal a probablement compris que c'était la meilleure punition pour nous, mais je dois dire que ça ne me dérange pas tant que ça de nettoyer ce bazar avec vous finalement.

C'est qu'elle commençait presque à l'apprécier, ce vieil homme voûté. Ce n'était pas si mal de passer le temps avec lui, même s'il avait essayé de lui ouvrir le ventre dès leur première rencontre.
En y réfléchissant, la scène qui se déroulait actuellement dans la cafétéria dévastée était plutôt surréaliste. Il était difficile de concevoir que les deux personnes qui étaient en train de faire connaissance en rangeant des meubles étaient également celles qui s'étaient livré un combat tellement intense qu'elles en avaient recouvert le sol de leur sang il y a de ça quelques jours. En parlant de ça, il faudrait qu'ils pensent à passer la serpillière aussi : le coin de la pièce où ils avaient terminé leur combat ressemblait à une scène de crime, c'était plutôt macabre. Mais la jeune femme fut tirée de ses pensées lorsqu'elle entendit Dwayne lui adresser la parole à nouveau : il était décidément bien plus bavard qu'il n'en avait l'air.

- Il faut l'avouer d'ailleurs, tu n'étais pas mal, en combat. J'ai tendance à m'énerver vite, et je pensais pouvoir vite me débarrasser de toi. Mais tu t'es montrée plutôt coriace. Tu m'as l'air d'avoir de l'expérience dans le domaine, je me trompe ?

La jeune femme cacha un sourire satisfait en entendant ses mots : elle aimait qu'on reconnaisse sa valeur en tant que combattante et elle ne s'attendait certainement pas à ce que cet homme lui fasse un tel compliment. Kristal avait effectivement énormément d'expérience dans le domaine, mais elle ne risquait pas de lui donner la véritable raison de son habileté au combat. C'était un vétéran de l'armée qui se tenait devant elle après tout, elle ne pouvait pas se permettre de lui annoncer quels genres d'activités elle avait pu faire ces dernières années pour se forger de telles aptitudes au combat.

- Avec un physique comme le mien, il n'est pas rare qu'on me sous-estime en effet. Mais je dois avouer que vous m'avez donné du fil à retordre, j'ai rarement eu l'occasion de me battre contre des hybrides aussi imposants que vous une fois pleinement transformés.

La jeune femme lui adressa un clin d’œil joueur, tout à fait consciente que lui-même l'avait probablement largement sous-estimée lorsqu'il l'avait attaqué lors de leur rencontre. Elle reconnaissait que pour son âge, ce vieil hybride se défendait plus que bien, mais il n'aurait pas droit à plus de compliments que ça de la part de la jeune femme - c'était déjà pas mal pour elle de reconnaître que le combat n'avait pas été de toute repos et que sa transformation totale l'avait impressionnée.

- On devrait peut-être ramasser les débris de bois et nettoyer les tâches de sang sur le sol une fois qu'on en aura fini avec le rangement des tables, vous ne pensez pas ?

Elle avait dit cela tout en rangeant deux chaises, se rendant compte qu'ils allaient bientôt en avoir fini avec les tables et les chaises. Dwayne avait eu raison de venir l'aider, ils étaient relativement efficaces à deux, mais même s'ils avançaient dans leur fastidieuse besogne, leur travail dans la cafétéria était encore loin d'être fini.
Se rendant compte qu'elle avait laissé la question du gardien en suspens, Kristal se tourna vers celui-ci en enchaînant :

- Oh et puis... Pour ce qui est de mon expérience, quand je vous disais que j'étais une élève de la classe Liberté, c'était en fait la classe dont je faisais partie il y a environ une dizaine d'années. J'y ai appris à me battre contre des personnes bien plus développées musculairement que moi, avec des pouvoirs bien plus offensifs que le mien.

La jeune nymphe réfléchit quelques instants, se remémorant sa première année à Xenyla.

- Dans la classe, nous n'étions que deux à ne pas avoir un pouvoir réellement utile sans entraînement intense, c'était plutôt une bonne motivation. Je suppose que ça compte comme de l'expérience, même si ce n'est pas vraiment la même chose que l'armée.

Cette explication n'était pas fausse, elle était seulement partielle, mais Kristal espérait qu'elle suffise pour étancher un peu de la curiosité du vieux gardien face à elle. Elle-même était plutôt curieuse d'en savoir plus à propos de lui, mais elle ne voyait pas comment lui poser de questions concernant son temps à l'armée sans paraître louche.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 8 Mar - 1:59


Kristal souriait, apparemment, le compliment lui avait fait plaisir. Tant mieux parce qu'il ne comptait tout de même pas en lâcher beaucoup. Dwayne le pensait, mais il avait tout de même un peu espoir, en la flattant, de lui rendre la parole plus facile.

- Avec un physique comme le mien, il n'est pas rare qu'on me sous-estime en effet. Mais je dois avouer que vous m'avez donné du fil à retordre, j'ai rarement eu l'occasion de me battre contre des hybrides aussi imposants que vous une fois pleinement transformés.

On n'allait pas se mentir, sur lui aussi, la flatterie, ça marchait. Et dans ce domaine-là peut-être plus encore. Il espérait bien lui avoir donné du fil à retordre : il se donnait du mal pour ne pas rouiller, malgré sa condition désormais amoindrie. Mais la transformation totale et les transports impressionnants que provoquaient en lui le "manque" et les crises de nerfs l'avaient bien aidés. Sous forme humaine, le gardien aurait été un peu moins sûr de sa valeur. Mais ça, il allait bien se garder de le dire. Nul n'avait besoin de le savoir. Si, en tant qu'hybride il était imposant, ce n'était pas pour rien de toute façon : sa nature animale compensait sa faiblesse humaine. La chose lui semblait logique. Quant au fait de l'avoir sous-estimée, il ne pouvait le nier, il n'aurait guère songé qu'elle se défendrait aussi bien. Elle paraissait relativement insignifiante, vue comme ça. Fallait-il dire, aussi, qu'il n'avait pas bien pris le temps de la jauger, elle ne le lui avait pas laissé. Mais tant mieux ; leur altercation n'en avait été que plus palpitante, ainsi. On avait plus de mérite à se mesurer à un ennemi à sa taille.

- On devrait peut-être ramasser les débris de bois et nettoyer les tâches de sang sur le sol une fois qu'on en aura fini avec le rangement des tables, vous ne pensez pas ?

Il fouilla la salle du regard pour évaluer lesdites tâches. Il aurait plutôt appelé ça de la peintures, vu les traces. Il n'avait pas réalisé qu'ils avaient perdu autant de sang. Il ne s'étonnait plus d'être si rapidement tombé. Il retint un soupir. Cela allait leur prendre du temps, beaucoup de temps. Ils avaient tout de même autre chose à faire - mais les ordres sont les ordres, et ils ne se discutent pas, il l'avait bien appris. Le mobilier toujours entier allait bientôt être entièrement remis en place, ils pourraient donc s'occuper de tout cela très bientôt.

- Oh et puis... Pour ce qui est de mon expérience, quand je vous disais que j'étais une élève de la classe Liberté, c'était en fait la classe dont je faisais partie il y a environ une dizaine d'années. J'y ai appris à me battre contre des personnes bien plus développées musculairement que moi, avec des pouvoirs bien plus offensifs que le mien.

Ah ! Oui, bien sûr. La maligne avait réussi à détourner son esprit de la question. Il était honnête de sa part d'y revenir. Ou bien elle se méfiait, elle aussi. Dwayne hésitait. Dans les deux cas il avait ce qu'il voulait : une réponse. Il voyait ce qu'elle voulait dire, en quelques sortes, puisqu'il était dans la situation parfaitement inverse. Son pouvoir, force brute, était tout à fait offensif et dans ses plus jeunes années, il n'avait jamais vraiment été maigrichon. Elle s'arrêta un instant, mais reprit avant qu'il n'ait seulement le temps de se demander si c'était à lui de prendre la parole :

- Dans la classe, nous n'étions que deux à ne pas avoir un pouvoir réellement utile sans entraînement intense, c'était plutôt une bonne motivation. Je suppose que ça compte comme de l'expérience, même si ce n'est pas vraiment la même chose que l'armée.

Il hocha la tête comme pour signifier qu'il l'avait bien entendu, remettant en place ce qui semblait être la toute dernière chaise. Il se tourna donc vers elle, plutôt satisfait d'en avoir au moins fini avec ça. Le vieil homme posa l'oeil sur la doctoresse.

- Si je dois me baisser pour récupérer tous ces petits bouts de bois, je crois que je vais me briser la colonne. Mais je peux m'occuper du sang sans problème - sans compter que je crois bien qu'il s'agit surtout du mien, affirma-t-il.

Déjà que se courber plus encore qu'il ne l'était naturellement pour redresser les tables lui avait miné le dos, il ne voulait pas risquer de passer encore dieu sait combien de temps alité. Kristal pouvait bien se charger ça elle-même. Tout en se dirigeant vers l'entrée de la cafétéria, où l'on avait entreposé à leur attention moult produits et outils ménagers, il poursuivit :

- Eh oui, si l'on veut, on peut dire que c'est une expérience. Tu as dû tout de même travailler très dur pour en arriver là. (l'accent sur le très dur était volontaire, bien entendu, et ce n'était pas forcément une flatterie, ici) Mais je ne pense pas que ce soit la même chose que dans l'armée, non.

Il attrapa la serpillière et eut un sourire nostalgique, le regard un peu vague.

- Cela dit, je n'ai aucune idée de l'entraînement que les Libertés peuvent bien suivre ici. Des fois je les vois un peu se faire les muscles, mais je trouve ça gentil. Tout ce que je peux te dire, c'est que je me suis engagé jeune, et qu'au début, j'ai pas mal douillé, pour parler de manière un peu triviale.

Puis Dwayne revint vite vers la doctoresse, ayant récupéré, au passage, un sac qu'il tendit à Kristal comme s'il eut fait là acte d'une extrême générosité.

- Et je dois dire que si tu me lances sur le sujet, je suis parti pour te faire la conversation pendant des heures. C'était la belle époque ! (il arborait alors un sourire désabusé) Et ça me fait mal de te demander ça, mais tu pourrais vider le seau là où il faut nettoyer ? Je risque d'avoir du mal, avec un seul bras.

Comme pour appuyer ses dires, il tapota le bras infirme de sa main noueuse. Il n'aimait pas l'idée d'avoir besoin d'un auxiliaire, mais puisqu'elle était là, autant en profiter. Il lui avait demandé gentiment. Aussi, il se tenait prêt à lui déballer toute son existence professionnelle - tant qu'à faire, il faudrait bien discuter, et c'était le sujet qui le rendait le plus loquace, avec la façon d'élever les enfants ; en soi, cela aussi représentait une profession.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 8 Mar - 23:45


Le vieux gardien resta silencieux pendant un moment, écoutant tranquillement Kristal, attendant qu'elle finisse pour ne pas l'interrompre. Tant mieux, elle n'aimait pas qu'on lui coupe la parole. Elle l'observa remettre en place ce qui semblait être la dernière chaise qui était encore à terre, avant de la regarder, prêt à parler.

- Si je dois me baisser pour récupérer tous ces petits bouts de bois, je crois que je vais me briser la colonne. Mais je peux m'occuper du sang sans problème - sans compter que je crois bien qu'il s'agit surtout du mien, affirma-t-il.

La jeune femme l'observa se diriger vers l'entrée de la cafétéria. Elle n'avait pas remarqué jusqu'alors qu'on leur avait soigneusement mis à disposition de quoi nettoyer la salle, charmante attention.

- Je n'y vois aucun problème, un homme de votre âge et de votre condition devrait s'économiser en effet, plaisanta-t-elle avec défi.

Le gardien enchaîna, se permettant de répondre à la petite pique de Kristal en toute subtilité.

- Eh oui, si l'on veut, on peut dire que c'est une expérience. Tu as dû tout de même travailler très dur pour en arriver là. Mais je ne pense pas que ce soit la même chose que dans l'armée, non.

Elle nota l'accent sur le « très dur ». Elle l'avait bien mérité, même si elle avait une furieuse envie de lui envoyer une autre réplique cinglante. Elle se ravisa cependant, consciente qu'il cherchait à la provoquer : elle n'allait pas entrer dans son jeu cette fois.
Elle le vit fouiller dans les produits, choisissant probablement le meilleur détergent pour s'occuper des traces de sang. Le jeune médecin avait presque envie de le conseiller sur le meilleur choix à prendre, mais se retint : elle n'avait pas spécialement envie de passer pour une spécialiste sur la question, ç'aurait été particulièrement douteux, mine de rien. Elle le vit attraper la serpillière, affichant un sourire étrange, – nostalgique peut-être ? - le regard un peu vague.

- Cela dit, je n'ai aucune idée de l'entraînement que les Libertés peuvent bien suivre ici. Des fois je les vois un peu se faire les muscles, mais je trouve ça gentil. Tout ce que je peux te dire, c'est que je me suis engagé jeune, et qu'au début, j'ai pas mal douillé, pour parler de manière un peu triviale.

Ah ça, pour être gentil, l'entraînement des Libertés était loin d'être aussi dur que la rumeur pouvait le prétendre en effet. Certains le prenaient plus à cœur que d'autres, ce qui pouvait expliquer pourquoi le gardien disait cela. La jeune femme esquissa un sourire en apprenant qu'il avait rejoint les rangs jeune : étrangement, elle n'était absolument pas surprise de cette nouvelle.
Dwayne revint ensuite plutôt rapidement vers la doctoresse, ayant récupéré, au passage, un sac qu'il lui tendit avec un air de supériorité accroché au visage qui ne plaisait pas spécialement à la jeune femme.

- Et je dois dire que si tu me lances sur le sujet, je suis parti pour te faire la conversation pendant des heures. C'était la belle époque ! (il arborait alors un sourire désabusé) Et ça me fait mal de te demander ça, mais tu pourrais vider le seau là où il faut nettoyer ? Je risque d'avoir du mal, avec un seul bras.

C'était au tour de Kristal de sourire : finalement, elle allait pouvoir en apprendre plus sur lui sans peur de paraître trop curieuse, vu l'entrain qui le prenait lorsqu'il évoquait ses années de service. La jeune femme posa le sac qu'il venait de lui tendre sur la table la plus proche et empoigna le seau que le vieil homme lui présentait, se dirigeant vers les endroits sinistrés à nettoyer.

- Pas de problème, je vous dois bien ça je pense, lui répondit-elle en souriant.

Elle s'appliqua à vider le seau sur les zones ensanglantées, sentant le poids de celui-ci s'alléger au fur et à mesure qu'elle parcourait la salle. Heureusement d'ailleurs, ça n'était pas bien lourd, mais la taille du seau était particulièrement encombrante pour une personne de sa taille et elle avait l'air bien ridicule avec la démarche que cet objet lui imposait d'avoir. Une fois cette tâche effectuée, la jeune femme reposa le seau pour retourner vers le sac qu'elle avait mis de côté plus tôt, laissant Dwayne à sa propre tâche à effectuer.
Alors qu'elle empoignait ledit sac, elle se tourna vers le vieux gardien, ne cachant pas la curiosité qui se pointait sur son visage.

- Vous savez, ça ne me dérangerait pas que vous m'en parliez pendant le temps que vous voulez. Vous avez probablement des choses bien plus palpitantes à raconter que moi et c'est plus agréable que de faire le ménage en silence.

Kristal devait avoir l'air d'une véritable petite enfant à ce moment-là, ramassant les débris des tables qu'ils avaient défoncé quelques jours plus tôt, à quatre pattes sur le sol, tendant l'oreille en attendant que son interlocuteur accepte ou non d'accéder à sa requête. Elle s'affaira donc à remplir des sacs - décidément, ils avaient détruits bien plus d'éléments du mobilier que ce qu'elle aurait pensé, elle retrouvait des morceaux de tables et de chaise n'importe où - n'hésitant pas à ramper sur le sol pour aller chercher les morceaux les plus difficiles d'accès, attendant que Dwayne accepte ou non de se livrer un peu plus à elle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Sam 12 Mar - 23:30


Sentir le poids du seau peser en moins sur ses bras le soulagea. Kristal semblait avoir bien accueilli sa requête, et Dwayne observa ses geste avec attention tandis qu'elle versait l'eau savonneuse sur le sol. Il s'amusa de la drôle de démarche que l'encombrant objet la contraignait à adopter, remarquant alors qu'il n'avait avant pas notifié qu'elle était vraiment petite. Après réflexion, il était vrai que même voûté comme il s'en trouvait à présent, il la dépassait bien d'une tête, voire même un peu plus. Sacrée petite teigne, le docteur.

Une fois l'eau bien éparpillée, il s'activa au nettoyage. Le sang caillé, c'était une horreur à faire partir. Mais ce n'étaient pas ses premières tâches, il allait s'en sortir. Il ne s'occupait pas de surveiller son acolyte de travaux d'intérêt général, se contentant de l'écouter parler.

- Vous savez, ça ne me dérangerait pas que vous m'en parliez pendant le temps que vous voulez. Vous avez probablement des choses bien plus palpitantes à raconter que moi et c'est plus agréable que de faire le ménage en silence.


Alors là, Dwayne était surpris. Il tourna le regard vers elle pour s'assurer qu'elle était sérieuse, mais elle semblait, en effet, sincèrement curieuse. Elle n'avait pas dû mesurer à quel point il pouvait monologuer sur le sujet. D'un côté, elle n'était pas obligée de l'écouter entièrement parler, et prendre sa voix comme... disons, une petit musique de fond. Puis elle n'avait pas tort. Cela valait mieux que de laisser le silence peser sur la salle. Il avisa quelques instants la position plutôt cocasse dans laquelle elle se trouvait, avant de reprendre le cours de sa tâche. Il tenterait de ne pas entièrement monopoliser la parole.

- Oh, si ça t'intéresse, je ne vais sûrement pas te refuser ça. En fait, quand je te dis que je me suis engagé jeune, j'avais tout de même vingt ans - il a fallu que je m'occupe de mes frères et soeurs avant de pouvoir prendre mon indépendance, et je peux t'affirmer que s'assurer de l'éducation de sept enfants tout en gérant les bêtises de l'aîné, c'est aussi éprouvant qu'un service militaire. Franchement, je ne savais absolument pas dans quoi je m'embarquais, et l'idée n'a pas plu à tous les membres de ma famille, mais après avoir arrêté l'école à treize ans, il n'y avait pas beaucoup de portes qui m'étaient ouvertes. Mais alors là, je ne me doutais pas que j'y prendrais tant de plaisir. Pourtant l'entraînement était infernal, la discipline implacable, et, je ne vais pas te le cacher, la nourriture immonde. Ma profession, je m'y suis plongé corps et âme, et d'ailleurs l'animal auquel je suis affilié m'a avantagé dans le domaine du combat, je ne vais pas mentir - même si j'ai mis longtemps avant de pouvoir me métamorphoser entièrement. De toute façon, les dents seules suffisent à déstabiliser. Et à se massacrer la mâchoire, mais ça c'est un détail.

Il s'arrêta un instant, avec, paradoxalement, un petit sourire aux lèvres. En effet, il avait encore pas mal de douleurs à cause des déformations causées par la sortie des imposantes dents sous forme humaine. Et cela se voyait sur sa dentition tordue - il avait dû subir quelques opérations pour les remettre en place, lors de ses premières semi-métamorphoses. Il se racla la gorge, puis reprit son petit monologue :

- J'ai servi... Hum, oui, 28 ans. C'est là qu'on se sent vieux. Ce qui est triste, et ça va peut-être te paraître horrible d'entendre ça, mais c'est que pendant 28 ans, il ne s'est rien passé de réellement grave. Encore une fois, je ne vais pas te mentir, je trouve ridicule de passer sa vie à se préparer à une guerre et au final ne jamais la voir. Pas que je veuille la mort d'innocents, mais vraiment, j'aime trop la sensation de la bataille, de risquer ma vie - j'y ai déjà goûté bien entendu, pas besoin d'un grand conflit pour ça. Ça m'a causé des problèmes, quand j'ai dû arrêter mes activités. Je ne savais pas qu'on pouvait développer une addiction à l'adrénaline, mais des fois la vie nous joue des tours étranges. On a découvert ça quand j'ai perdu mon oeil dans une histoire ridicule de faux mouvement pendant un entraînement - ne le dis pas aux élèves, j'aime bien leur faire croire à des histoires plus impressionnantes pour leur foutre un peu les jetons. Pendant la convalescence, je n'arrivais absolument plus à me contrôler ou même à me canaliser, je piquais des crises de nerfs sans raison, et les médecins ont vite remarqué que je présentais les symptômes physiques du manque. Je n'ai jamais décroché depuis. Eumh, oui, les raisons de mon emportement doivent être un peu plus claires pour toi maintenant (il lui adressa un sourire difficile à interpréter) J'ai parfois du mal à suivre le traitement qu'on m'a donné. Mais ce n'est pas tant un mal, sans ça, ton premier jour ici aurait été bien ennuyeux.

Là, Dwayne décida de prendre une pause, histoire de laisser la jeune femme en placer une ou même poser une question, si elle en avait. Et puis il fallait qu'il nettoie correctement tout ce sang, tout de même.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Lun 14 Mar - 17:46


Kristal vit le gardien se tourner vers elle, l'air relativement interloqué : il ne s'attendait visiblement pas à ce qu'elle l'invite à parler de la sorte, mais il sembla comprendre en la regardant qu'elle était réellement intéressée par son histoire. Alors qu'elle continuait de ramasser les débris jonchant le sol, elle l'entendit prendre la parole.

- Oh, si ça t'intéresse, je ne vais sûrement pas te refuser ça. En fait, quand je te dis que je me suis engagé jeune, j'avais tout de même vingt ans - il a fallu que je m'occupe de mes frères et sœurs avant de pouvoir prendre mon indépendance, et je peux t'affirmer que s'assurer de l'éducation de sept enfants tout en gérant les bêtises de l'aîné, c'est aussi éprouvant qu'un service militaire. Franchement, je ne savais absolument pas dans quoi je m'embarquais, et l'idée n'a pas plu à tous les membres de ma famille, mais après avoir arrêté l'école à treize ans, il n'y avait pas beaucoup de portes qui m'étaient ouvertes.

La jeune femme prêtait une attention totale à son interlocuteur, bien qu'elle continuait à faire sa besogne tout en l'écoutant parler. Par respect pour lui, elle ne se permettait pas de le couper, prenant soin de noter chaque détail de ce qu'il lui disait dans un coin de sa tête pour éventuellement rebondir dessus plus tard.
Elle s'étonna du manque d'éducation de Dwayne : bien qu'il semblait un peu bourru comme vieillard, il paraissait relativement intelligent - ou du moins assez pour qu'elle n'ait pas l'impression de parler à un parfait idiot. Elle avait également du mal à s'imaginer à quoi pouvait bien ressembler une vie de famille avec autant de frères et sœurs.

- Mais alors là, je ne me doutais pas que j'y prendrais tant de plaisir. Pourtant l'entraînement était infernal, la discipline implacable, et, je ne vais pas te le cacher, la nourriture immonde. Ma profession, je m'y suis plongé corps et âme, et d'ailleurs l'animal auquel je suis affilié m'a avantagé dans le domaine du combat, je ne vais pas mentir - même si j'ai mis longtemps avant de pouvoir me métamorphoser entièrement. De toute façon, les dents seules suffisent à déstabiliser. Et à se massacrer la mâchoire, mais ça c'est un détail.

Kristal jeta un regard dans la direction du vieil homme qui venait de s'arrêter de parler un instant. Son regard semblait s'illuminer alors qu'il parlait de sa profession - cet homme était un passionné, il n'y avait pas de doute. Il était très intéressant pour la jeune femme de l'entendre parler de son pouvoir d'hybride : en tant que médecin, il y avait des tas de questions qu'elle avait envie de lui poser à propos de cela mais elle se mordit la lèvre pour ne pas l'interrompre, prenant son mal en patience.
Elle entendit le gardien se racler la gorge, signe qu'il n'avait pas encore fini de lui raconter ce qu'il avait à dire. La jeune femme se prépara à écouter la suite, toujours aussi attentive. Elle s'étonna à remarquer que plus il parlait, plus elle semblait le trouver intéressant.

- J'ai servi... Hum, oui, 28 ans. C'est là qu'on se sent vieux. Ce qui est triste, et ça va peut-être te paraître horrible d'entendre ça, mais c'est que pendant 28 ans, il ne s'est rien passé de réellement grave. Encore une fois, je ne vais pas te mentir, je trouve ridicule de passer sa vie à se préparer à une guerre et au final ne jamais la voir. Pas que je veuille la mort d'innocents, mais vraiment, j'aime trop la sensation de la bataille, de risquer ma vie - j'y ai déjà goûté bien entendu, pas besoin d'un grand conflit pour ça. Ça m'a causé des problèmes, quand j'ai dû arrêter mes activités. Je ne savais pas qu'on pouvait développer une addiction à l'adrénaline, mais des fois la vie nous joue des tours étranges. On a découvert ça quand j'ai perdu mon œil dans une histoire ridicule de faux mouvement pendant un entraînement - ne le dis pas aux élèves, j'aime bien leur faire croire à des histoires plus impressionnantes pour leur foutre un peu les jetons. Pendant la convalescence, je n'arrivais absolument plus à me contrôler ou même à me canaliser, je piquais des crises de nerfs sans raison, et les médecins ont vite remarqué que je présentais les symptômes physiques du manque. Je n'ai jamais décroché depuis. Eumh, oui, les raisons de mon emportement doivent être un peu plus claires pour toi maintenant. (il lui adressa un sourire difficile à interpréter) J'ai parfois du mal à suivre le traitement qu'on m'a donné. Mais ce n'est pas tant un mal, sans ça, ton premier jour ici aurait été bien ennuyeux.

Le jeune médecin sourit légèrement en entendant la dernière phrase qu'il venait de prononcer : il avait visiblement vite cerné son caractère - ce vieillard avait de l'humour et le sens du sarcasme, il avait au moins ça pour lui plaire. Elle posa son sac un instant, alors qu'elle se trouvait en position assise sous l'une des tables qu'ils avaient redressé plus tôt. Elle attendit quelques instants en silence, cherchant à remettre de l'ordre dans les questions et remarques qu'elle avait à lui adresser pour ne pas se perdre ou oublier quoi que ce soit. Elle avait beau être un petit génie, elle avait une fâcheuse tendance à oublier relativement vite tout ce qui n'avait aucun rapport avec le domaine de la science ou du savoir.
Après avoir mis un peu d'ordre dans ses pensées, elle s'éclaircit doucement la gorge avant de prendre la parole à son tour, tout en se remettant au travail.

- Vous avez donc rejoint les rangs de l'armée alors que vous aviez deux ans de moins que moi, ça reste relativement jeune tout de même. J'avoue avoir du mal à imaginer le travail que représente le fait de s'occuper d'autant de frères et sœurs, mais je peux comprendre pourquoi cela a retardé votre entrée à l'armée : il est important de prendre soin de ceux qui nous sont chers tant qu'on en a les moyens. Et j'imagine que s'ils n'aimaient pas l'idée que vous vous enrôliez dans l'armée, c'est parce qu'ils ne voulaient pas perdre le pilier que vous représentiez pour eux. Ce n'est pas facile, quand votre famille ne comprend pas les choix que vous pouvez faire pour son bien, mais il faut s'y tenir quand vous pensez avoir raison, vous avez bien fait.

L
a jeune femme s'interrompit un instant, sentant un nœud se former dans sa gorge. Cette dernière phrase lui avait échappé, mais elle espérait que Dwayne ne comprendrait pas qu'elle parlait plus d'elle-même que de lui.
Elle n'avait pas spécialement envie que le gardien remarque un changement dans sa voix, aussi elle se cambra légèrement sur le côté pour attraper un morceau de chaise sur sa gauche. Elle reprit la parole dans cette position qui rendait son flux d'air plus étouffé, camouflant au mieux l'altération du ton de sa voix, changeant radicalement de sujet au passage.

- Par contre, je dois avouer que je ne pensais pas que vous aviez arrêté l'école si jeune, vous avez l'air plus que suffisamment bien éduqué. Treize ans, c'est tout de même très jeune pour arrêter les études et prendre en main sa famille. J'étais peut-être en avance dans mes études au même âge, mais cela reste inhabituel pour un enfant de cet âge de sortir du système scolaire et prendre soin de sa famille : vous avez mentionné un aîné, pourquoi n'a-t-il pas endossé cette responsabilité ? Elle se redressa après avoir mis le morceau dans son sac, en profitant pour sortir de sous la table. Enfin, je ne veux pas paraître trop curieuse, mais en tant qu'aînée - même si ce n'est que de quelques minutes -, je ne comprends pas qu'il ait pu laisser cette responsabilité à quelqu'un d'autre.

La jeune femme n'avait peut-être pas vécu une vie de citoyenne exemplaire, mais il aurait été inconcevable pour elle de laisser son frère s'occuper d'elle. Elle était en train de se mêler de quelque chose qui ne la regardait absolument pas, mais une fois qu'elle commençait à s'intéresser à quelqu'un, elle était incapable de retenir ses questions, aussi indiscrètes soient-elles.
Avant que le gardien ne puisse répondre, la jeune femme enchaîna, bien décidée à répondre à tout ce que son interlocuteur avait pu lui dire. Après tout, c'était principalement au sujet de sa vie militaire qu'elle l'avait questionné à la base. Elle l'avait laissé parlé sans l'interrompre, alors elle espérait qu'il comprendrait que c'était maintenant à son tour de lui dire ce qu'elle avait sur le cœur.

- J'imagine bien que la vie militaire ne devait pas être de tout repos, même si vous n'avez participé à aucune guerre comme vous l'avez dit. Et à ce sujet, je comprends un peu votre frustration : mon métier consiste à réparer les personnes cassées physiquement, alors je vis plus ou moins du malheur des autres moi aussi. Il n'est pas rare que je m'ennuie de ne pas avoir assez de travail, même si je sais que c'est plutôt une bonne chose si justement je n'ai personne à soigner, alors il serait déplacé de ma part de vous reprocher votre besoin de grandes sensations. Mais je comprends mieux votre emportement d'il y a quelques jours : lorsque j'ai vu vos mains commencer à trembler, j'ai vite compris que vous deviez suivre un traitement incluant une dose régulière de calmants, mais je vous remercie de m'en avoir révélé un peu plus à ce propos.

Kristal se tourna vers lui, lui adressant un clin d’œil avant de continuer.

- N'hésitez pas à venir me voir si jamais vous tombez en rade d'ailleurs, je m'en veux un peu d'avoir mis votre bras dans cet état, alors je peux bien vous dépanner pour ce genre de choses si jamais vous en avez besoin.

Elle reprit un air plus sérieux, se rendant compte qu'elle avait arrêté de faire son petit ménage alors qu'elle lui parlait. Elle se remit donc au travail, continuant inlassablement de remplir son sac qui commençait à être sérieusement rebondi : c'est qu'il y avait pas mal de débris dans cette cafétéria mine de rien.

- Et ne vous inquiétez pas, le secret de la perte de votre œil est bien gardé avec moi. Ça sera bien plus drôle d'entendre les théories des élèves à ce sujet que de leur révéler que ce n'est que le résultat d'un accident au cours d'un entraînement. Mais je me posais une question concernant votre problème lié à votre manque : pourquoi avoir choisi le métier de gardien si vous êtes conscient de votre besoin d'adrénaline ? Je sais bien qu'on ne s'ennuie pas à Xényla lorsqu'on y est élève, mais vous ne devez pas avoir l'occasion de vous dépenser autant que vous en auriez besoin avec une telle profession.

Elle allait continuer pour lui demander si une carrière plus sportive ne lui conviendrait pas mieux, avant de se souvenir que l'homme en face d'elle était tout de même relativement âgé maintenant. Ce devait être de plus en plus compliqué pour lui d'assouvir les besoins d'adrénaline d'un corps qui ne pouvait plus suivre. Se rendant compte qu'elle avait peut-être fait une gaffe en posant ce genre de question, elle frappa doucement son front de son poing.

- Je ne devrais pas questionner votre choix de carrière, excusez-moi.

Elle avait encore bien des questions à lui poser, notamment au sujet de son pouvoir d'hybride, mais elle se retint pour lui laisser l'occasion de répondre à celles qu'elle lui avait déjà posé. Chaque chose en son temps, ils avaient la journée devant eux après tout.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mar 15 Mar - 22:18


Concentré sur sa tâche, Dwayne ne remarqua même pas le temps que Kristal mit à lui répondre.

- Vous avez donc rejoint les rangs de l'armée alors que vous aviez deux ans de moins que moi, ça reste relativement jeune tout de même. J'avoue avoir du mal à imaginer le travail que représente le fait de s'occuper d'autant de frères et sœurs, mais je peux comprendre pourquoi cela a retardé votre entrée à l'armée : il est important de prendre soin de ceux qui nous sont chers tant qu'on en a les moyens. Et j'imagine que s'ils n'aimaient pas l'idée que vous vous enrôliez dans l'armée, c'est parce qu'ils ne voulaient pas perdre le pilier que vous représentiez pour eux. Ce n'est pas facile, quand votre famille ne comprend pas les choix que vous pouvez faire pour son bien, mais il faut s'y tenir quand vous pensez avoir raison, vous avez bien fait.

Elle avait raison. Il sourit, un peu flatté par le mot "pilier". C'était bien ce qu'il avait été, et ce qu'il représentait toujours au sein de la famille. Il avait remarqué un changement curieux dans la voix de la jeune femme, et s'en sentit intrigué. Lorsqu'il releva le regard vers elle, il la vit toute penchée sur son travail. Mhm. Bien vite, avant qu'il ne puisse faire la moindre remarque, elle reprit :

- Par contre, je dois avouer que je ne pensais pas que vous aviez arrêté l'école si jeune, vous avez l'air plus que suffisamment bien éduqué. Treize ans, c'est tout de même très jeune pour arrêter les études et prendre en main sa famille. J'étais peut-être en avance dans mes études au même âge, mais cela reste inhabituel pour un enfant de cet âge de sortir du système scolaire et prendre soin de sa famille : vous avez mentionné un aîné, pourquoi n'a-t-il pas endossé cette responsabilité ? Enfin, je ne veux pas paraître trop curieuse, mais en tant qu'aînée - même si ce n'est que de quelques minutes, je ne comprends pas qu'il ait pu laisser cette responsabilité à quelqu'un d'autre.

De quelques minutes ? Elle avait donc une jumelle. Ou un jumeau, qui sait. Il lui poserait des questions à ce sujet plus tard, quand l'occasion se présenterait.Cette remarque le laissa quelques peu songeur. Ce n'était pas qu'elle se montrait trop curieuse, non, elle le relançait avec ses questions, lui montrait qu'elle avait écouté et ce n'était pas plus mal. Mais il ne s'était jamais réellement posé la question, au sujet de son aîné. Pris dans sa réflexion, il put tout de même écouter - d'une oreille un peu plus discrète - Kristal poursuivre :

- J'imagine bien que la vie militaire ne devait pas être de tout repos, même si vous n'avez participé à aucune guerre comme vous l'avez dit. Et à ce sujet, je comprends un peu votre frustration : mon métier consiste à réparer les personnes cassées physiquement, alors je vis plus ou moins du malheur des autres moi aussi. Il n'est pas rare que je m'ennuie de ne pas avoir assez de travail, même si je sais que c'est plutôt une bonne chose si justement je n'ai personne à soigner, alors il serait déplacé de ma part de vous reprocher votre besoin de grandes sensations. Mais je comprends mieux votre emportement d'il y a quelques jours : lorsque j'ai vu vos mains commencer à trembler, j'ai vite compris que vous deviez suivre un traitement incluant une dose régulière de calmants, mais je vous remercie de m'en avoir révélé un peu plus à ce propos.

Hum, il semblait que c'était à son tour, de faire son grand monologue. Qu'elle ait compris rapidement ne l'étonnait guère ; après tout, cela faisait partie de son métier. Il n'avait pas songé à cet étrange parallèle entre leurs métiers respectifs, mais le trouvait on en peut plus juste.

- N'hésitez pas à venir me voir si jamais vous tombez en rade d'ailleurs, je m'en veux un peu d'avoir mis votre bras dans cet état, alors je peux bien vous dépanner pour ce genre de choses si jamais vous en avez besoin.

Dwayne, en réponse à son clin d'oeil, lui adressa un sourire complice. Cette information ne tombait pas dans l'oreille d'un sourd ; le docteur voulait repartir sur de bonnes bases ? On pouvait dire que là, il en créait des solides.

- Et ne vous inquiétez pas, le secret de la perte de votre œil est bien gardé avec moi. Ça sera bien plus drôle d'entendre les théories des élèves à ce sujet que de leur révéler que ce n'est que le résultat d'un accident au cours d'un entraînement. Mais je me posais une question concernant votre problème lié à votre manque : pourquoi avoir choisi le métier de gardien si vous êtes conscient de votre besoin d'adrénaline ? Je sais bien qu'on ne s'ennuie pas à Xényla lorsqu'on y est élève, mais vous ne devez pas avoir l'occasion de vous dépenser autant que vous en auriez besoin avec une telle profession.

Il fut rassuré. Hors de question que la vérité sur son oeil se propage, il aurait nié, accusé la doctoresse de mensonge. Personne n'aurait de mal à croire à d'hypothétiques tensions entre eux. D'ailleurs, si quelqu'un les voyait discuter tranquillement comme ils le faisaient là, il aurait sûrement du mal à y croire. Quant à sa question, elle semblait légitime.

- Je ne devrais pas questionner votre choix de carrière, excusez-moi.

Il s'arrêta une minute de frotter le sol de toute façon bien éclairci à présent pour faire face à son interlocutrice. Un petit sourire en coin, il haussa les épaules.

- Il n'y pas de problème enfin, c'est comme ça qu'on fait une discussion. Il y a ma nièce dans ce lycée, c'est ma première motivation. Elle a du mal avec les autres, je me suis dit que je serais plus à même de veiller sur elle ici. En fait, je crois que je ne suis pas capable de faire autre chose, maintenant que je n'ai plus l'armée. Et puis, j'ai l'habitude de gérer les enfants - sans compter qu'on m'avait dit que la vie pouvait être mouvementée dans ce lycée. Faut dire dire : il y a des élèves qui ne sont pas si simples à gérer. Mais ça suffit à peine à me canaliser. Que veux-tu, je suis obligé de me contenter de ça !

Il se remit à la tâche, appliqué. Se contenter, c'était le mot. Mais il préférait ça à rester chez lui à ne rien faire, et de loin. Quant à la motivation, et bien qu'il n'en montra rien, il était surpris qu'elle n'ait pas deviné avant, parce qu'il trouvait cela presque évident. Peut-être avait-elle posé la question pour faire la conversation ? Bon, peu importait. Il prit le temps de se remémorer les questions qui lui avaient été posées, puis continua :

- M'occuper de mes frères et soeurs a été un vrai plaisir, franchement, je ne sais pas si rester sur les bancs de l'école m'aurait plus enrichi. Notre mère était malade, il fallait bien que quelqu'un prenne la relève, et notre aîné n'en aurait pas été capable et je sentais bien qu'il n'avait pas envie, je pense que c'est pour ça que j'ai préféré m'en charger moi-même. Ce ne sont pas des choses qu'on fait sans motivation. Quant à la question de l'éducation, je n'ai jamais repris d'études, mais mes cadets ont continué, j'ai un peu appris en les aidant. Et j'ai beaucoup lu, ça a dû m'aider. Et si ce n'est pas habituel maintenant, tout ça date de plus de 50 ans, je suppose qu'aujourd'hui, il est moins simple de se déscolariser comme ça. Cela dit, si j'ai l'air éduqué comme il faut, tant mieux - je préfère.

Son travail avait bien avancé, il en aurait bientôt terminé ; ce n'était pas le moment de faiblir. Dwayne se rendait compte qu'il parlait beaucoup. Ce n'était pas si habituel que ça, il fallait le lancer. Il espérait que cette pauvre Kristal supportait les grandes tirades, parce qu'il ne comptait pas s'arrêter maintenant. Il allait lui laisser un peu de répit : pour le moment, il avait bien envie de lui poser deux ou trois questions aussi.

- Tu étais en avance sur tes études, tu disais ? Et je crois que je peux te retourner la question du choix de Xényla. Tu as l'air d'avoir l'oeil, pour remarquer juste en un regard quel genre de traitement j'ai besoin de prendre, pourquoi ne pas t'intégrer à quelque chose de plus prestigieux qu'un simple lycée ? Surtout avec ton pouvoir, il te facilite le travail, à toi aussi.

Il laissa passer quelques secondes avant d'ajouter, sarcastique :

- Pour faire une petite parenthèse, si un jour tu t'ennuies un peu trop, contre une petite ristourne de calmants je pourrais te faire venir des patients. J'en ai qui mériteraient bien d'être remis dans les rangs à la dure : maintenant, je sais qu'ils seront soignés.

Il n'était pas totalement sérieux en disant cela. Mais un peu, tout de même. Il n'avait pas de doute quant au fait que Kristal comprendrait bien la nuance.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn] Mer 16 Mar - 15:57


Kristal vit son interlocuteur s'interrompre dans son nettoyage du sol. Elle remarqua au passage qu'il était maintenant pratiquement entièrement débarrassé des tâches de sang qui le recouvraient encore il y a plusieurs minutes. Dwayne sourit, haussant les épaules : il ne semblait pas s'offusquer de la question que la jeune femme lui avait posé à propos de son métier.

- Il n'y a pas de problème enfin, c'est comme ça qu'on fait une discussion. Il y a ma nièce dans ce lycée, c'est ma première motivation. Elle a du mal avec les autres, je me suis dit que je serais plus à même de veiller sur elle ici. En fait, je crois que je ne suis pas capable de faire autre chose, maintenant que je n'ai plus l'armée. Et puis, j'ai l'habitude de gérer les enfants - sans compter qu'on m'avait dit que la vie pouvait être mouvementée dans ce lycée. Faut dire : il y a des élèves qui ne sont pas si simples à gérer. Mais ça suffit à peine à me canaliser. Que veux-tu, je suis obligé de me contenter de ça !

La jeune femme hocha la tête doucement : c'est vrai, elle n'avait pas vu les choses comme ça mais Dwayne semblait être du genre à aimer s'occuper des jeunes. Derrière ses airs de bête féroce, cet homme était bien plus guimauve qu'il n'y paraissait. Mais il faudrait tout de même qu'elle pense à un moyen pour lui de se canaliser plus efficacement. Elle s'étonna à cette réflexion : ça ne lui ressemblait pas d'avoir envie d'aider quelqu'un qu'elle ne connaissait que depuis quelques jours.

- M'occuper de mes frères et sœurs a été un vrai plaisir, franchement, je ne sais pas si rester sur les bancs de l'école m'aurait plus enrichi. Notre mère était malade, il fallait bien que quelqu'un prenne la relève, et notre aîné n'en aurait pas été capable et je sentais bien qu'il n'avait pas envie, je pense que c'est pour ça que j'ai préféré m'en charger moi-même. Ce ne sont pas des choses qu'on fait sans motivation. Quant à la question de l'éducation, je n'ai jamais repris d'études, mais mes cadets ont continué, j'ai un peu appris en les aidant. Et j'ai beaucoup lu, ça a dû m'aider. Et si ce n'est pas habituel maintenant, tout ça date de plus de 50 ans, je suppose qu'aujourd'hui, il est moins simple de se déscolariser comme ça. Cela dit, si j'ai l'air éduqué comme il faut, tant mieux - je préfère.

Le vieil homme marquait un point concernant sa déscolarisation, Kristal avait presque oublié encore une fois qu'elle se trouvait face à quelqu'un qui avait vécu dans un autre temps - pas que ça soit une mauvaise chose, elle n'avait juste jamais vraiment côtoyé de personnes de son âge.

- Tu étais en avance sur tes études, tu disais ? Et je crois que je peux te retourner la question du choix de Xényla. Tu as l'air d'avoir l’œil, pour remarquer juste en un regard quel genre de traitement j'ai besoin de prendre, pourquoi ne pas t'intégrer à quelque chose de plus prestigieux qu'un simple lycée ? Surtout avec ton pouvoir, il te facilite le travail, à toi aussi.

La jeune femme sourit faiblement à cette remarque : comment lui expliquer de manière subtile qu'elle avait un léger problème avec l'autorité et qu'elle n'avait pas vraiment tant le choix que ça pour exercer sa profession ? Elle ne pouvait tout bonnement pas lui répondre de manière parfaitement honnête si elle ne voulait pas provoquer un deuxième combat dans la salle qu'ils s'appliquaient à nettoyer depuis le début de la matinée.

- Pour faire une petite parenthèse, si un jour tu t'ennuies un peu trop, contre une petite ristourne de calmants je pourrais te faire venir des patients. J'en ai qui mériteraient bien d'être remis dans les rangs à la dure : maintenant, je sais qu'ils seront soignés.

Kristal laissa échapper un léger rire, décidément, elle ne s'attendait pas à ce que Dwayne et elle partage le même humour, cette situation semblait totalement irréelle.

- Je pense que nous avons donc un deal : des calmants contre des patients. Ça me va parfaitement, dit-elle en plaisantant.

Elle se mit à arpenter la pièce à la recherche de morceaux de mobilier récalcitrants, réfléchissant à la façon de formuler sa réponse aux interrogations de l'hybride. Quelque part, ça l'étonnait que Dwayne soulève le point concernant son avance dans ses études : pour elle, c'était quelque chose de tout à fait normal, alors elle ne voyait pas trop l'intérêt d'en parler. Elle décida toutefois de faire cet effort - après tout ce qu'il lui avait révélé à propos de lui-même, elle pouvait bien lui parler de son éducation après tout.

- Hum, concernant mon avance sur mes études et le choix de Xényla pour exercer mon métier, je vais pouvoir répondre à ces deux interrogations plus ou moins en même temps. C'est une longue histoire, mais je vais vous la faire courte. J'ai intégré le lycée de Xényla avec mon frère à 12 ans : nous avons obtenu une bourse pour nos excellents résultats à l'examen d'entrée, malgré notre jeune âge. Il était ravi : les cours, les nombreux élèves, même la vie en colocation avec quelqu'un de bien plus âgé que nous ; il n'y avait rien qui lui déplaisait ici. De mon côté, les cours m'ennuyaient, j'avais l'impression de ne rien apprendre que je ne savais déjà et je passais plus de temps à m'entraîner et faire des bêtises qu'à étudier. L'année suivante...

Alors qu'elle évoquait encore la joie de son frère avec un sourire aux lèvres quelques secondes plus tôt, la jeune femme s'interrompit, la gorge nouée.
Elle n'avait pas envie d'aborder ce passage de sa vie, mais elle ne voyait pas comment l'éviter totalement si elle voulait répondre à la question du gardien. Elle était soudain particulièrement intéressée par le mouvement des arbres qu'elle pouvait voir à travers la fenêtre. Elle évitait surtout de croiser le regard du gardien : elle savait qu'il allait remarquer qu'elle lui cachait quelque chose, aussi elle ne tenait pas à lui laisser l'occasion de voir ses yeux qui s'étaient légèrement embués. Elle avait une certaine fierté à ne pas se laisser emporter par ses émotions, elle n'avait aucune envie de laisser une personne qu'elle connaissait à peine la voir dans un état de vulnérabilité.

- Disons simplement qu'un changement dans ma vie m'a décidé à devenir médecin, j'ai trouvé une... « motivation ». Mais vous avez raison, mon pouvoir s'est révélé être un véritable atout pour poursuivre ce type de carrière.

Elle se reprit plutôt rapidement, expirant un grand coup pour se débarrasser de l'air qui avait essayé de s'accumuler dans sa poitrine. Une bonne chose de faite, elle pourrait reprendre la parole sans remontée inopinée d'émotions à présent. Kristal savait qu'elle avait tendance à passer pour une personne dénuée de sentiments quand elle se comportait comme elle le faisait, mais elle s'était habituée à ériger un mur entre elle et les autres. Elle continua donc son explication, reprenant le ton qu'elle employait habituellement, comme s'il ne s'était rien passé.

- J'ai réussi à prendre assez d'avance en étudiant seule pour intégrer un programme de formation intensif et obtenir mon diplôme de docteur en médecine l'année de mes 18 ans. Ce genre de formation est coûteuse et je ne vous cache pas que c'était plutôt éreintant de jongler entre le travail et les études, mais ça en valait la peine. Et puis je n'avais pas le temps de m'ennuyer avec ça au moins, - elle sourit faiblement. Depuis l'obtention de mon diplôme, j'ai travaillé dans une petite clinique. Comme vous l'avez remarqué, j'ai l'esprit assez aiguisé pour intégrer plus ou moins n'importe quel hôpital sur cette île, mais je n'ai jamais cherché le prestige. J'avais très envie d'approfondir mes recherches en chirurgie cardiovasculaire ainsi qu'en neurochirurgie, mais mon jeune âge effrayait tout le monde : le problème, quand on est un petit génie, c'est qu'on passe vite pour quelqu'un d'arrogant, le genre de personne dont on ne veut pas dans une salle d'opération.

C'était la première fois que Kristal en révélait autant à propos d'elle-même depuis des années, elle n'avait parlé à personne de ses projets de recherche avant cela, pas même son frère. Quelque part, cela la libérait d'un poids. Elle se garda toutefois bien d'expliquer au gardien dans quel genre de clinique elle avait pu travailler, il n'avait pas besoin de le savoir.
Elle se tourna vers Dwayne, un air amusé sur le visage en se tenant les bras écartés, son sac de débris toujours fermement empoigné dans la main droite, face à lui.

- Et puis, regardez-moi : est-ce que je ressemble à l'image traditionnelle qu'on se fait d'un médecin ? J'avais probablement les qualités nécessaires pour devenir chef de service à l'hôpital, mais personne n'a envie de se retrouver sous les ordres d'une gamine. Et moi-même, j'ai plutôt du mal à me plier à l'autorité, spécialement lorsque je sais que je suis plus qualifiée que mes supérieurs.

Concernant ce dernier point, elle était plutôt sûre que le gardien l'avait déjà deviné à leur première rencontre. Elle reposa son sac, parcourant la salle du regard pour vérifier s'il restait des débris à ramasser. Visiblement, elle avait rassemblé tous les petits morceaux de bois éparpillés, mais le travail de rangement ici était encore loin d'être terminé. Elle lui laissa le temps de réagir s'il le souhaitait, se dirigeant vers le bar pour s'asseoir dessus. Elle avait envie de prendre une petite pause : elle était toujours à moitié en convalescence après tout. Elle balançait légèrement ses jambes dans le vide lorsqu'elle reprit la parole, contemplant à nouveau la salle familière qui s'étendait devant elle.

- La raison pour laquelle je suis revenue à Xényla en tant que médecin finalement n'est pas vraiment très intéressante : le principal est venu me chercher en m'informant qu'il avait une place pour moi, la clinique dans laquelle je travaillais battait de l'aile et j'ai accepté son offre pour avoir un salaire plus stable. Elle marqua un arrêt, pensive, avant d'ajouter - plus pour elle que pour Dwayne d'ailleurs. Et puis... Je dois avouer que l'idée que les élèves de cet établissement puissent être privés de bons soins du fait de l'absence d'un médecin compétent me révulsait. Totalement.

La jeune femme serrait les poings contre le surface du bar. Elle avait beau ne pas être un modèle de moralité et de bonne conduite, elle n'aurait jamais pu laisser le lycée Xényla sans médecin. Et elle savait qu'elle serait venue ici plus tôt si on l'avait informé de la situation. Elle tenait à sa petite clinique, mais plus parce qu'elle s'était habituée à son mode de vie peu commode que parce que son métier lui plaisait particulièrement.
Elle se tourna ensuite à nouveau vers son interlocuteur, repensant à un détail que le principal avait évoqué lorsqu'il était venu la chercher.

- Et puis ce vieux bougre a attisé ma curiosité, il paraît que je connais bien quelqu'un qui travaille ici, alors je me demande bien qui ça peut être.

Elle redevint ensuite silencieuse, constatant qu'elle venait d'en dévoiler énormément à propos d'elle au vieux gardien. Étrangement, ça ne la dérangeait pas tant que ça de lui en avoir dit autant : il était étonnamment facile de discuter avec lui, même pour quelqu'un d'un caractère renfermé comme le sien..

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
Une première impression plutôt... particulière. [feat Dwayne Maldwyyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Première impression [Libre]
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» [L-7] Une première impression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: