Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Cache-moi s'il te plait ! [PV Anny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Cache-moi s'il te plait ! [PV Anny] Jeu 14 Jan - 22:34


Fallait juste qu'il court après l'avoir fait. Il se cache derrière un poteau, quelqu'un ou même un mur ou une petite ruelle et hop ! Ni vu ni connu c'est pas lui il était pas là. Enfin, c'est ce qu'il avait pensé dans sa tête avant de voir que ça se passait pas vraiment comme ça dans la réalité. Non, il pensait vraiment que tout aurait marché comme sur des roulettes.

Kira s'était rendu dans le centre ville, pour voir tous les petits commerces de la grande ville dans laquelle il se trouvait. Etant nouveau depuis peu dans le lycée Xényla, il avait eu peu d'occasion de sortir en ville pour voir les magasins. Du coup, il avait profité de cette belle après-midi, bien que fraîche, pour faire les boutiques, pleins de trucs dans pleins de rues, même des machins rigolos qui servaient à rien mais que des gens achetaient parce que c'étaient les soldes. Au début, simplement pour flâner et regarder passer les pigeons devant les mamies, mais au final, il avait trouvé une distraction bien plus intéressante que ça.

Souvent, des couples regardaient les vitrines, des enfants jouaient à chat, ou des jeunes draguaient d'autres jeunes filles. Du coup, il s'était dis que ça pourrait être très rigolo de jouer avec eux. Enfin s'amuser grâce à eux. Parce que finalement, la rue en hiver, c'était d'un ennui mortel finalement. Donc il cherchait absolument, le nez par terre, une ombre intéressante et bien sombre qui pourrait lui servir de portail, jusqu'aux ombres de ses cibles. Il la prenait en général à environ deux ou trois mètres de la personne, plongeait vite dedans et ressortait seulement son bras pour faire tomber les gens, renverser un café, pleurer un bébé, faire même peur aux mamies. C'était pas vraiment méchant, il voulait juste s'occuper, parce qu'il s'ennuyait vraiment mortellement. Il ne cherchait évidemment pas à blesser les gens, c'était plus de la distraction. Il embêtait juste les racailles kikous, qu'il trouvait terriblement stupide et sans intérêt. Du coup, il leur balançait des pierres, faisaient des croches-pattes et bien d'autres conneries.

Sauf qu'il avait pas vu que derrière, il y avait un deuxième groupe de kikous, qui 'lavait bien remarqué comme il faut. Et qui s'en foutait qu'il était à moitié dans une ombre non, ils l'attrapèrent par le col, et le soulevèrent dans problème, pendant que le jeune homme surpris, lâchait son stock de superbes cailloux couleur goudrons.

- Eeeeeeeh ! Qu'est-ce que vous faites ?

- Je crois bien que c'est logique, on va te défoncer !

Kira grogna, pourquoi il tombait sur des gens comme ça tout le temps ? Réfléchis un peu abruti, la réponse viendra toute seule. Il réfléchit pourtant vite, et la seule solution qu'il trouva fut de cracher à la figure du première qui le tenait, et de lui administrer un beau coup de pied dans les bijoux de famille. PAF ! Voilà qui t'apprendra à toi. Kira se sauve alors en courant alors que la bande se divisait en deux : une lui court après pendant que l'autre reste avec le pauvre chef dont la descendance sera détruite. Le jeune homme court de ruelle en ruelle, mais ce n'est pas facile de semer ses poursuivants, il aimerait sauter d'ombre en ombre, mais ce n'est pas possible, il est trop pressé pour en voir une clairement, et il ne pourrait pas ressortir assez loin. Et s'il restait caché dans une ombre, ils auraient juste à l'attraper une fois sorti quand il n'avait plus d'oxygène.

Kira bondit dans une rue adjacente, essayant de semer légèrement le groupe. Il entra à toute vitesse dans une boutique de plantes, essayant de se cacher parmi les feuilles et les choux. Le jeune Origine repéra une jeune fille qui passait là, l'attrapa et se cacha derrière son dos, toujours dans un buisson :

- Hé dis ! ça t'embêterais de leur dire que tu m'as vu passer ailleurs ? Ces racailles me poursuivent pour me démonter, gémit-il à la blonde mignonne.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cache-moi s'il te plait ! [PV Anny] Sam 30 Jan - 16:10

Aujourd'hui je me suis réveillée avec le sourire. J'ai fais un beau rêve avec pleins de pétales de fleurs, de sourires et de soleil, j'étais dans une prairie et j'étais légère comme le vent, je voletais légèrement entre les brin d'herbes et a la fin, mon cœur a finit par éclore, comme un lotus, et après ça, c'est un peu vague, mais je me souvient juste d'une sensation de profond bonheur qui me réchauffa tout le corps et qui perdura lors de mon réveil. Ça m'a profondément apaisée car en générale je passe le plus claire de mes nuits a faire des cauchemars ou je me retrouve tendu comme ... comme ces culottes étranges que Mlle O'Neill met souvent. En me levant, je ne savais pas encore quoi faire, mais quand j'ai vue le magnifique soleil qui illuminait la cour de Xényla, une idée me traversa l'esprit: Aujourd'hui je vais aller a la plage ! Pouvoir caresser les grains dorés du sable chaud, ramasser des coquillages nacrés, me baignée dans l'eau azure, et qui sait ? Peut-être apprendre le dialecte des algues ? Si difficile avec leurs consonnes fortes comme G ou C ... //STOP// Problème en vu : je n'ai pas de maillot ! C'est vrai, Yuuma voulait m'en acheter un mais finalement le destin en a voulut autrement ... Mais moi j'ai oubliée, et maintenant je n'ai pas de maillot ...

Pas grave ! Je vais aller au quartier commerçant et je vais tout simplement en acheté un puis je vais aller a la plage ! je me lave, me brosse les cheveux et m'habille. j'opte pour une robe blanche et légère toute simple mais qui danse dans le vent, ainsi qu'un chapeau de paille tressé assez large, avec un tournesol comme ornement posé dessus. Le genre de vêtement qui sont faciles a enlever, idéals pour la plage ! Je chausse une paire de ballerine blanche, prends un peu d'argent et me voilà dehors.

Le chemin du lycée jusqu'au quartier commerçant n'est pas loin. Dix ou quinze minutes a tout cassé. J'arrive donc dans la belle allée principale de ce quartier toujours peuplé. Avant d'achetée mon maillot, je pourrais passer chez ma jardinerie ! Le carillon de la porte d'entrée teinte gaiement a mon entrée et , après avoir saluée Régine la caissière, je m'aventure dans les allées et les rayons qui sentent la terre et les bons produits de chez nous. Elle est sympathique Régine, avec ses cheveux courts et bordeaux et ses petites rides de la cinquantaine. Et puis elle me conseille toujours quand j'hésite entre deux articles, mais elle penche toujours pour le plus chère,même si il ne fonctionne pas bien du tout, mais elle ne le fait sans doute pas exprès ! Tient ! les carottes sont en rabais ! Oh ! Des nouveaux choux ! leurs prix est raisonnable !

Le carillon de la porte teinta une nouvelle fois, mais a présent il parût affolé. Tout le monde tourna son attention sur la cause de cette excitement carillonaire (#LuvNéologisme). Un jeune homme, d'à peu près mon age, aux cheveux en bataille, tout en sueur, est entré dans la boutique. Il me regarde une seconde de ses yeux d'un bleu intense et se dirige vers moi.
Il me saisit et m’entraîne juste devant un buisson, où il se cache. il me chuchote alors:

- Hé dis ! ça t'embêterais de leur dire que tu m'as vu passer ailleurs ? Ces racailles me poursuivent pour me démonter.


Un peu déboussollée par les évenement, je ne comprends pas tout de suite. mais mon esprit assimile les informations et au final je réponds:

euh ... oui ... je ... oui !

Cinq secondes après que mes paroles furent prononcées, le groupe qui m'avait aggressé a la plage et que Yuuma a démonté est rentré dans la boutique. Oh non ! Ils étaient pas prévu au programme eux. Enfin rien de tout cela, mais passons ! Régine la caissière se cacheait déjà sous le contoir.

OOOh WESH MADEMOISELLE !

Je prends mon courage a deux mains et je bégaye:

... Oui .... oui ?

VOUS AURIEZ PAS VU UN GAMIN COMME CA ?

Il me montre la taille du gamin en question avec sa main.

Je fais "oui" de la tête, non sans gène, je crois que je suis toute rouge. Ils vont me reconnaitre. J'en suis sur !

Oui... oui ... il ... il passait .. euh ... en courant ... dans la boutique ... et puis ... il a prit la porte... là bas !

Dis-je en désignant timidement la porte arrière de la jardinerie.

Ils partent en courant vers la direction que ma main désigne, mais j'en entends un demander aux autres si je ne leurs disait rien. Une fois la porte de l'arrière boutique claquée et toutes les brutes sorties, je pousse un profond soupire de soulagement, toute la tension du moment s'envola.

Je me retourne, tout sourire, et le garçon sort du buisson. Il me dit quelque chose... il est du lycée c'est sur ! Je crois qu'il est en classe Origine même... il n'est la que depuis quelques mois mais je l'ai déjà croisé a plusieurs reprises dans les couloirs. J’entame les présentations.

Salut, enchantée ! Tu est ?



HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Cache-moi s'il te plait ! [PV Anny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !
» on nous cache tout...
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Une fleur en cache parfois une autre.[RP Clos]
» Mortel cache-cache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: