Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

C'est la fin [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: C'est la fin [RP SOLO] Sam 21 Nov - 16:51


Wendel regarda son sac, l'air morose. De toute façon, ce visage ne le quittait plus. Il pensait que c'était son rôle de délégué, qui, par ses lourdes responsabilités le plombait, mais non. Il n'y avait pas que ça. Il le savait déjà, au fond. Démissionner n'avait fait que lui accorder plus de temps pour se morfondre. Le responsable des Processus en avait discuté avec lui, car il avait remarqué son état. Le jeune homme avait failli vendre la mèche, mais il savait que s'il avouait pour le meurtre et l'incendie, il passerait juste le reste de sa vie en prison. Ou du moins une grande partie – après tout, il avait ses raisons de faire ça. Même s'il détestait son père, il s'en voulait. Wendel n'était pas un combattant, encore moins un meurtrier. Le destin l'avait privé de son frère et forcé à commettre un acte qu'il ne se pardonnerait jamais. Les remords n'étaient présents que depuis peu, car avant la colère était encore trop vive. Dès qu'elle fut retombée, il s'était rendu compte de la culpabilité qui le rongeait, véritablement. Et il avait plongé. Il avait appelé sa tante quelques jours plus tôt. Elle s'inquiètait pour lui. Il lui avait demandé si elle accepterait de l'accueillir, expliqué que se retrouver ici ne lui changeait en rien les idées, et que sa présence le réconforterait – ce qui était la stricte vérité, elle lui manquait. Elle avait tout de suite dit oui, bien évidemment. Il s'était senti soulagé, et plus encore quand elle s'était empressée de lui dire qu'elle allait faire le nécessaire pour qu'il puisse venir. Maintenant, il pouvait partir. Enfin. Il avait dit au revoir à ses camarades de classe, certains avaient fait mine d'être un peu émus – mais enfin, il ne s'était pas fait d'amis, alors il savait que personne ne le regretterait, et tant mieux. Il n'y avait pas eu d'effusions particulières. Avec ou sans lui, ce serait égal ; il n'était plus un être entier. En y songeant, il sentit de nouveau les larmes lui monter aux yeux. Qu'est-ce que son frère lui manquait.
Ses colocataires n'étaient pas là. Peut-être avaient-ils voulu le laisser seul pour faire ses adieux à cette chambre. Il prit son sac, jeta un regard à son reflet dans le miroir. Il ne l'avait pas fait depuis terriblement longtemps. Il était dans un état encore plus lamentable que d'habitude. Il détourna vite les yeux, et sortit. La nuit tombait déjà. Wendel avança, silencieux, de la fumée s'échappant de sa bouche à chaque respiration. Arrivé au portail, il vit la silhouette de sa tante. Il remarqua avec surprise qu'elle était vraiment plus petite que lui. Il ne s'en était jamais aperçu. Il lui adressa un faible mais sincère sourire, qu'elle lui rendit en grand.
Peut-être qu'il s'en remettrait. En montant dans la voiture, et regardant Xényla rapetissir, il décida qu'il assumerait ses actes. Il raconterait tout à sa tante. Il irait au tribunal, peut-être se ferait enfermer s'il le fallait. Mais il voulait payer, il voulait se débarrasser de ces remords obsessants. Un air purement soulagé s'inscrit son visage lorsqu'il s'endormit, bercé par le bruit du moteur, alors que Mademoiselle Jacke lui jetait en coin des regards attendris, heureuse de ramener ce qui restait de sa famille chez elle.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
C'est la fin [RP SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: