Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mar 17 Nov - 21:03

Ordre (non-définitif):
 






Premier jour dans mon ancien lycée. Aaah la nostalgie. J'étais arrivé la veille et m'était installé dans l'endroit qui m'étais assigné, je partageais un appartement avec un autre prof : Alexeï Avery. Déjà, rien que son nom me plaisais, et je ne fus pas déçu par sa personnalité. Le courant passait plutôt bien entre lui et moi. Bref.

Étant du type matinal, je me levai relativement tôt, pris le soin de bien faire mon lit puis entamai ma routine matinal. Une douche et un café plus tard, j'étais fin prêt. J'étais en avance et tant mieux. Je portait un costume noir avec une chemise bleu foncé et des chaussures de ville avec des petites talonnettes. Pas envie de mettre une cravate. Arrivé à ma salle, je vis des élèves devant la porte. Et ils avaient bien 10min d'avance au premier cours de la journée, et bien : ils marquaient des points.

J'ouvris la porte et rentrai sans leur porter attention. Ils devraient être assez intelligents pour attendre que j'installe mes affaires et leur disent d'entrer. Une seule chose me déplaisais chez ces élèves, c'était l'un des membres du petit groupe. Pourquoi? Et bien parce qu'il était immense. Après, il n'avait pas l'air d'être un rebelle, donc je le pardonnerais... Éventuellement.

Donc. Session lancée, appel des Évasions à l'écran, sac au sol, bouteille d'eau en place, papiers bien organisés, nom délicatement écrit sur le tableau à craie. Tout va bien!
Je m'en retournais à l'entrée de la salle, il restait toujours 5min avant le début du cours.

C'était un cours spécial, dans la plus grande salle possible. Effectivement, les classes étaient exceptionnellement regroupées.
J'avais décidé de faire la présentation générale de mon cours. L'heure n'était obligatoire que pour mes petits Évasions. Je voulais montrer aux élèves motivés que ma matière était accessible à d'autre classes (comme pour moi à l'époque).

A l'entrée se trouvaient quelques élèves, dont le petit groupe d'avant.
En parlant de ce groupe, il y avait une tête qui dépassait largement du tas. Un lycéen gigantesque en orange et vert. Il n'avait pas une tête d'origine ou de Liberté, d'ailleurs. Au moins, il ne ressemblait pas à un fauteur de troubles, mais une taille pareil devrait être interdite par la loi! Il me sourit, un sourire auquel je répondis en souriant aussi. J'étais quand même soulagé en voyant qu'avec lui se trouvait une fille plus petite que moi. ENFIN une personne plus petit! Hum... En tout cas, elle avait l'air spéciale avec ses cheveux lilas. Et puis, il y avait ce jeune homme haletant comme si il avait couru. D'ailleurs il avait aussi les cheveux violets, c'est une mode ou quoi?

Je fis signe aux personnes présentes de déjà rentrer et s'installer. Je ne plaçais pas, ils étaient normalement assez matures pour que je n'ai pas à faire cela. Je patientai, adossé au mur contre la porte, les bras croisés (une pose commune chez moi). Je pris en note mentalement ceux qui avaient la politesse de me saluer en entrant. Mon petit groupe d'énergumènes semblait bien élevé. Décidément, ils attiraient mon attention. Bon, j'avoue qu'une once de jalousie me titilla quand l'asperge baissa la tête pour me saluer. Moi aussi je veux pouvoir le faire! Je répondis bien évidemment à tous ceux qui me saluèrent et me contentai de fixer ceux qui ne le faisaient pas d'un air blasé.

Je finis par fermer la porte et retournai devant ma classe. Je me mis contre mon bureau. Tout le monde papotai à droite à gauche. Je ne dis rien. Je regardais juste la classe d'un visage stoïc. Voir même blasé. En même temps, je constatai qui avait sortit de quoi prendre des notes. La classe ne pris pas longtemps à ce taire. A quoi bon crier? Tirer la gueule suffit.

-Bien! Bonjour à tous. -je pointai le tableau- Je suis M.Akatsuki, et on s'en fout de mon prénom, vous n'en avez pas besoin.  Je suis votre nouveau prof de littérature, et je sais que vous vous poser des questions mais on y vient.

Je m'installai à mon bureau puis repris :

- Je suis sûr que la moitié d'entre vous se demande "Pourquoi on a cours avec les Évasions?", et bien tout simplement parce que j'en avait envie. L'idée, c'est de présenter ma matière à ceux qui ne l'on pas en temps normal. Donc, je vais vous parler de tout cela, et si ça vous plaît, je vous donne un joli petit papier où vous me dîtes si vous êtes intéressées par ce cours. Avant de vous présenter tout cela, je vais rapidement faire l'appel des Évasions. Les autres, une feuille va passer et vous inscrivez vos nom dessus.

Je me levai et donnai cette dernière. Je fis l'appel des Évasions.
Une fois cela fait, un élève me ramena la feuille et je repris :

-Alors, pour commencer, -un petit sourire en coin apparu- dans ma classe, il y a des règles. Ceux qui sont là, vous êtes ici pour mon cours. Si vous avez l'intention de dormir ou déranger : la porte est ici.

J'ouvris la porte avant de continuer.

- Vous ne mangez pas dans la classe, vous ne parlez pas à voix haute, ne jetez rien, vos portables sont éteins et ne répondez pas en tord et en travers, mais surtout, je ne tolère pas l'insolence. Mais alors vraiment pas. Je veux bien que mes cours soient sympas, mais je veux qu'ils restent organisés. Je ne suis pas le genre de prof qui se fatigue à crier, je me débarrasse tout simplement des fauteurs de troubles. Gare à vous, je m'entend bien avec le prof satanique. Et je suis sûr que vous avez compris de qui je parle. Parce que je vous préviens : je ne vous aime pas. Je ne suis pas payé pour vous aimer. Alors il n'y a aucun traitement de faveurs. Je ne suis pas un dictateur non plus, je peux vous aider. En cas de difficulté dans ce cours voir dans un autre, il suffit de passer me voir avant ou après un cours, je ferais mon possible pour vous aider.

Je refermai la porte puis continuai :

-Vous avez sûrement remarqué que je ne suis pas banal comme prof pendant ce premier quart d'heure. Et ça ne fait que commencer, je suis bien pire en réalité.

Je me remis contre mon bureau.

-Alors. Commençons les choses sérieuses : Qui peut me dire ce qu'est la littérature? Pour lui, bien sûr.

Personne n'osa se lancer.

-Je ne mords pas vous savez? Même ma grand-mère est plus bavarde que vous. Et elle est morte.

Toujours rien.

-Puisque c'est comme ça, -j'observai la salle et vis une tête dépasser, et souris- toi. Le légume au 2ème rang à gauche. Donne ton nom puis répond. Il n'y a pas de mauvaise réponse, je vous demande ce que vous pensez.
avatar
I ▲ Littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 196
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Jeu 19 Nov - 0:31

Je souriais en me levant. J'avais réussi à convaincre Mio sans difficulté à venir dans le premier cours du nouveau prof de littérature et ça ça me rendait joyeux. Je sortis de mon lit et fis ma routine habituelle. Tout le tralala du matin. Je m'étonnais devant ma rapidité. Même Luna était étonnée mais, j'avais une idée derrière la tête. Je voulais être près le plus rapidement possible pour aller chercher Mio dans sa chambre. Je pris donc une douche rapide puis mis une tenue très simple : un pantalon orange et un T-shirt vert. C'était très coloré mais ça reflétait très bien ma bonne humeur. Je mis mes chaussures, ne mis pas de veste, pris mon sac et sortis. Direction la chambre de Mio, je ne savais pas si elle était déjà réveillée mais maintenant elle allait l'être. Je toquais à la porte.

-
Mio ? Mio ? Vieeeeeens !

J'étais très insistant. Désolé pour son coloc' mais tant qu'elle ne sera pas venu, je ne partirais pas. J'entendis du bruit dans la chambre, il restait encore beaucoup de temps mais pour faire stresser Mio je lançai :

-
On va être en retard si tu te dépêches pas...

Faudrait que j'arrête avec cette blague... Je l'avais déjà fait à Luna et ça ne lui avait pas vraiment plus. J’espérais que Mio ne m'en voudrait pas. Je m'assis au sol près de sa porte en attendant qu'elle sorte. Elle ne mit pas tant de temps que ça. Je me relevais et comme pour me faire pardonner je la pris dans mes bras. La pauvre elle s'était dépêché pour rien. Mais elle va devoir s'habituer avec moi, je me lève très tôt. Elle eut à peine le temps de fermer sa porte que je la pris par la main et l’entraînai avec moi. Le nouveau prof s'appelait M. Akatsuki, j'avais tellement hâte de le voir. Nous arrivâmes devant la porte alors qu'il n'y avait encore personne. Mio ne semblait pas vraiment comprendre. Le temps passa et quelques personnes arrivèrent, dont Luna.  Nous discutions et discutions encore. Un homme, je dirais petit, arriva et ouvra la salle. Il ne nous porta pas vraiment attention et nous nous restions dehors, on avait le temps. A l'intérieur de la salle, le prof s'activait, il semblait être très organisé.
Il revint près de la porte, je lui souris (je souris à tout le monde) et étonnamment il me sourit aussi. J'allais forcément apprécier ce prof. Il nous fit signe d'entrer, je passai à côté de lui et baissai la tête pour lui dire bonjour toujours avec mon grand sourire. Il répondit à chaque personne qui le saluait et tirait une tête blasée pour les autres. Tête blasée qu'il refit adossé contre son bureau, il attendait que tout le monde se place, se taise. Sauf que certain semblait plus qu'agité. Moi j'avais déjà sortis un cahier pour écrire. Et j'avais apparemment contaminé Mio qui semblait cherché un truc dans son sac. Quoi je ne sais pas.

-
Bien! Bonjour à tous. Je suis M. Akatsuki, et on s'en fout de mon prénom, vous n'en avez pas besoin. Je suis votre nouveau prof de littérature, et je sais que vous vous poser des questions mais on y vient.

D'accord... Disons que c'était assez clair. Il continua en expliquant pourquoi on avait cours avec les Évasions. C'était, pour lui, une occasion de présenter sa matière à ceux qui ne l'ont pas en temps normal. Quelle délicate attention. Il fit passer une feuille et fit l'appel des Évasions. Une fois la feuille chez moi, je notais mon nom et la fis passer derrière. La feuille revint chez lui et il enchaîna :

-
Alors, pour commencer, dans ma classe, il y a des règles. Ceux qui sont là, vous êtes ici pour mon cours. Si vous avez l'intention de dormir ou de déranger : la porte est ici.

Il ouvrit la porte. Ça aussi c'était bien clair, normalement 50% des Origines devrait sortir peut-être même plus. Sauf que personne ne sorti... M. Akatsuki reprit son énumération de règles, tout était bien clair. Je les avais noté pour être sûre de n'en oublier aucune. Beaucoup trop de sérieux en moi... On avait pas le droit de manger, de parler à voix haute, de jeter des chose, nos portables doivent être éteint. Il ne supportait pas du tout l'insolence. C'était à peu près comme tous les profs quoi. Il acceptait que ses cours soient sympa mais il voulait que ça reste organise, et bla et bla. Même moi j'avais décroché mais c'était pas ma faute... Je regardais Mio... Elle était juste à côté de moi dans un cours et c'était bien la première fois... Il referma la porte ce qui me fit revenir à ce qu'il disait.

-
Vous avez sûrement remarqué que je ne suis pas banal comme prof pendant ce premier quart d'heure. Et ça ne fait que commencer je suis bien pire en réalité, dit-il en se remettant contre son bureau, Alors. Commençons les choses sérieuses : Qui peut me dire ce qu'est la littérature ? Pour lui, bien sûr.

Personne ne leva la main. C'est un peu le pire moment pour un prof parce qu'il se retrouve comme un con à poser une question et personne ne lui répond sauf que ce prof était différent.

-
Je ne mords pas vous savez ? Même ma grand-mère est plus bavarde que vous. Et elle est morte.

C'est une blague ? Mais... On dit pas ça sur sa mamie... J'étais un peu perturbé là... Et je ne semblais pas être le seul. Certain avait même rit... Non franchement... Ça se fait pas. Je perdis un peu mon sourire.

-
Puisque c'est comme ça... Toi. Le légume au 2ème rang à gauche. Donne ton nom puis répond. Il n'y a pas de mauvaise réponse, je vous demande ce que vous pensez.

J'observais la salle pour savoir qui était au 2ème rang à gauche et il s'avérait que c'était Mio et moi. Et si y parle de légume c'est forcément moi. Ma tenue ressemblait un peu à une carotte... Mais si il pensait me poser une colle avec cette question il avait tord. La littérature ça me connaît.

-
Je suis Shane Danson de la classe Passion.

Je réfléchis un instant pour savoir comment formuler mon idée.

-
Il y a de nombreuses manières de définir la littérature dans les écrits. Mais en résumé  c'est l'ensemble des œuvres écrites dont la dimension artistique les distingue des œuvres scientifiques. Pour moi, c'est plus profond que ça. La littérature c'est les textes qui lors de leurs lectures permettent à chacun de se recréer l'histoire à sa guise, selon son imagination. Ce sont des textes qui nous font rêver, qui nous permettent de nous évader.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 966
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Sam 21 Nov - 12:48

Ce matin je me réveille avec le gout amer du vomi en bouche. Qu'est ce que j'ai bien pue faire hier soir ? Je lève la tête et regarde autour de moi. La piaule est complètement bordélique, encore plus que d'habitude. je sais pas ou il est l'autre... Le chat machin là... j'ai oublié son nom et ça n'a pas d'importance. Rien n'a d'importance en ce moment, surtout que je crève la dalle, je dois trouver a bouffer. Je fouille sous mon lit. Il doit rester une tranche de pizza... Bingo ! There is ! Je regarde. Si on enlève les morceaux de jambons qui on mal supporter la semaine passée sous mon lit, ça a l'air mangeable. je fais pas la fine bouche et dévore mon petit-dèj. Je regarde autour de moi. Je dormais au sol et la porte de la chambre n'est même pas fermée. J'ai surement due me bourrer la gueule pour oublier mon pote... Et avec sa propre vodka ! Quelle merde cette vie ... Après avoir glandé toute la nuit, ivre mort, je ne savais surement plus quoi faire et je suis surement rentrer dans la chambre et pour m'écroulé. C'est plausible. C'est surement ce qu'il c'est passer. Ce mystère est résolu, passons au suivant. Aujourd'hui j'ai quoi ? je sais pas je verrais bien. je me lave,histoire d'enlever l'odeur de vomi, qui n'est pas idéale pour pécho, et je me coiffe, m'habille, me fais tout beau quoi. je sors de la chambre et une fois dans les couloirs du lycée je ne tarde pas a tombé sur un groupe de poto d'Origine. La base.

Yo Tad' ! Qu'est stu glande ? Tu viens avec nous là ou quoi ?

Ils vont où ? surement faire des conneries, Origines jusqu'au bout, ça me dis.

Ouai grave t'inquiète ! Vous allez où ?

Au cours d'Akatsuki, le nouveau prof, on a une heure de perm a tuée et on a trouvé une boite d'ultrasons, on va voir comment les cerveaux de ces ptits intellos réagissent face a des ptits sons qui donne envie de s'arracher les oreilles !

Ils éclatent de rire. Je les suis dans leur euphorie, cette expérience vaux 100 fois celles des Processus !

Nous arrivons dans le rang d'élève , au taquet. Tout le monde se retourne, et pour voir qui ? Je me retourne et j'vois rien. Je baisse la tête. Un petit bout d'homme aux allures supérieures et blasées marche en direction de la porte. je ne peux m’empêcher de rire tout seul tellement ce prof est petit. Une fois le fou-rire passé, il nous invite a rentrer dans la grande salle de classe. Certains gens le salue, pas moi, je ne salue jamais les profs. Sauf quand ils on du 95E et une sublime paire de jambes satinées...

Avec les gars on se pose au fond. La place des Origines dans un cour interclasse. Dans la salle je reconnais vite fais un gars de la classe es passions, celui qui a pécho une libertée, je vois aussi la cassos qui jardine tout le temps et qui porte un kimono rose. Y en a d'autres bien sur mais voilà. Je planifie avec les gars le plan pour le bipeur a ultrasons. Ce sera vraiment marrant, mais je suis creuvé j'vais m’endormir .. Tout le monde se tait, les derniers a parler son mes gras, de ce qu'ils on fait hier soir. Le jeu du trou, comme d'hab.

Bien! Bonjour à tous. Je suis M.Akatsuki, et on s'en fout de mon prénom, vous n'en avez pas besoin.  Je suis votre nouveau prof de littérature, et je sais que vous vous poser des questions mais on y vient.

j'avoue on s'en bat les couilles de son prénom, si ça se trouve c'est un prof cool. je remarque a quel point il fait encore plus petit qu'il n'est quand on le voit dans la plus grande salle du lycée et de tout au fond de la salle. je pouffe en silence.

Je suis sûr que la moitié d'entre vous se demande "Pourquoi on a cours avec les Évasions?", et bien tout simplement parce que j'en avait envie. L'idée, c'est de présenter ma mat//

Je décroche a partir de là. Il vas faire tout le baratin sur les règles de sa vie en classe qui doit être irréprochable et blablabla. Cool. Bonne nuit.

Je suis réveiller par des rires. On me chuchote:
Eh gros! t'u t'es endormis t'a loupé l'occasion de sortir !

Quoi ? Une occasion de sortir d'ici ? Mais putain pourquoi ? C'est tellement nul ici vous aviez dit qu'on s'amuserais et c'est totalement a chier !

Pendant que j'avais dis ça, le prof a interrogé le mec qui a pécho la libertée.
Je suis Shane Danson de la classe des Passions.


Alors comme ça il s'appelle Shane ?

Il y a de nombreuses manières de définir la littérature dans les écrits. Mais en résumé  c'est l'ensemble des œuvres écrites dont la dimension artistique les distingue des œuvres scientifiques. Pour moi, c'est plus profond que ça. La littérature c'est les textes qui lors de leurs lectures permettent à chacun de se recréer l'histoire à sa guise, selon son imagination. Ce sont des textes qui nous font rêver, qui nous permettent de nous évader.

Un blanc. Même les gens pas attentifs du tout l'on écouté tellement il abuse totale ce gars. C'est la goutte d'eau, si c'est tellement chiant que ça ce court je me casse direct !J'vais rangé ma chambre ou dormir, nimporte quoi mais les cours du prof nain, on oublie direct !

Je me lève. Certains se retournent, d'autres s'en foutent.
Vue que je n'avais pas d'affaires ça m'évite de prendre du temps à les rassemblées. je m'avance dans l'allée de la classe et une fois a trois mètres du prof, je baisse la tête pour le regarder dans les yeux.

Désolé Monsieur mais si c'est si chiant que ça vos cours, j'me casse, faut pas le prendre mal, c'est juste que j'dormais quand vous avez ouvert la porte. j'ai loupé le timming comme on dis quoi ... bref a plus !

Je prends la porte et sors de ce cours de merde. Je monte sur le toit et vais fumer une clope. J'me demande si mes cassos de potes vont quand même faire joujou avec la boîte a ultrasons.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mar 24 Nov - 18:26

-Je suis Shane Danson de la classe Passion.

Oh. C'était donc un Passion, je me disais bien qu'il n'avait pas une tête de glandeur. Bref. Voyons ce que ce gars à dans le ventre.

-Il y a de nombreuses manières de définir la littérature dans les écrits. Mais en résumé c'est l'ensemble des œuvres écrites dont la dimension artistique les distingue des œuvres scientifiques. Pour moi, c'est plus profond que ça. La littérature c'est les textes qui lors de leurs lectures permettent à chacun de se recréer l'histoire à sa guise, selon son imagination. Ce sont des textes qui nous font rêver, qui nous permettent de nous évader.

Double-oh. Il en a dans la tête le grand dadet. Je haussai un sourcil par étonnement.
Il y avait un silence complet dans la salle. Mes quelques applaudissements résonnèrent dans la salle :

-Toi, t'es un gars bien. Je suis impressionné, je m'attendais honnêtement pas à quelque chose d'aussi complet. C'est très bien. Qui d'autre ve//

Je m'arrêtai en voyant un espèce de grand rasta à moitié endormi se lever. Je me disait bien que je le sentais pas celui-là. Il faisait partie des impolis de cette classe, et surtout il sentait un mélange d'alcool et de clope. Il me regarda de haut en me disant :

-Désolé Monsieur mais si c'est si chiant que ça vos cours, j'me casse, faut pas le prendre mal, c'est juste que j'dormais quand vous avez ouvert la porte. j'ai loupé le timming comme on dis quoi ... bref a plus !

Dieux qu'il m'énervait à être si grand en plus de sentir mauvais.
Je le fixais, bras croisés :

-Au moins, tu as l'intelligence de partir et le courage de le faire. Et puis, je suppose que fumer de la beuh est une activité bien plus intéressante que mon cours. Bien soit. Au revoir.

J'entendis quelques rires dans la classe. Ils commençaient à comprendre quel genre de gars je suis, visiblement. J'eus un petit sourire en coin.
Comment ça, un mec à dreads qui fume de la beuh c'est cliché?
Une fois ce cas parti, je me raclai la gorge :

-Bon, reprenons suite à ce léger incident. A moins que d'autre énergumènes souhaitent le rejoindre.

Je regardais le groupe au fond de la classe qui était autour de lui. Personne ne bougea mais je restai méfiant. Ils étaient très certainement des Origines. Que faisait-ils à un cours optionnel? Je ne le savais pas. Mais c'était louche.

-Ah. Et n'oubliez pas, fumer c'est : ...

Certains complétèrent ma phrase avec un "MAL!" plus ou moins enthousiaste.

-Bien. Qui d'autre veut me donner sa définition de la littérature? Pas besoin de faire aussi poussé que Shane, il est un peu bizarre. Mais c'est un type bien.
avatar
I ▲ Littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 196
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mar 24 Nov - 21:10

C’est le matin…je me lève...enfin j’émerge plus de mon sommeil, aujourd'hui c’est mon premier jour de cours, et d’après ce que j’ai compris, ce sera avec le nouveau prof de littérature, cool un cour intéressant, depuis petit la lecture me calme, donc un cours de littérature devrai me passionné, pensait-je.
Une fois sorti complètement de mon sommeil, je me lève de mon lit et part dans la salle de bain m’habillé, comme tous les jours, c'est-à-dire un jeans gris à chaîne, un t-shirt manche longes noires et un blouson noir, je n’oublis surtout pas mon collier, aujourd'hui il sera noir, ou plutôt gris, gris foncé peut-être, allez on va la joué classique et mettre mon noir.

Oui  je mets beaucoup de temps à choisir mon collier, c’est l’accessoire le plus important dans ma tenue. Mais en plus je me parle à moi-même, ok why not. Et puis, je veux faire bonne impression à ce fameux prof de littérature, donc je la joue classique.
Une fois habillé, je me brosse les crocs et essaye de peigner mes cheveux, qui de base ne sont pas très coopératifs, pour paraître ne serrais ce que qu’un minimum présentable. Heureusement aujourd'hui ils se laissent faire, à peu près.

Une fois habillé, peigner, et les crocs brossé, je sors de ma chambre et me dirige vers la salle de cours, un groupe d’élèves est déjà présents, un gars habillé de manière très, très coloré se démarque du groupe, il doit faire genre une tête de plus que le reste, passons, je me place adossé au mur, un peu éloigné du groupe, un gars, un peu petit arrive et rentre dans la salle, on attend, puis il nous autorise à rentrés, en rentrant je le salut et il répond, normal comme toute personne bien éduqué, pensait-je.

Je m’installe au fond de la classe, et sors un cahier et de quoi écrire, en attendant que tout le monde se taise, j’observe les autres élèves, l’espèce de grand est devant, enfin au deuxième rang, le prof qui  se présente de manière claire :
              -Bien! Bonjour à tous. Je suis M.Akatsuki, et on s'en fout de mon prénom, vous n'en avez pas besoin.  Je suis votre nouveau prof de littérature, et je sais que vous vous poser des questions mais on y vient.

Ensuite, il reprend en expliquant pourquoi nous avons cours tous ensemble avec les Évasions, une feuille passait dans les rangs, une fois chez moi j’inscrivis mon nom dessus et la fit passer.
Il expliqua ensuite que ceux que le cours n’intéressait pas était libre de partir et il ouvrit la porte, personne ne sortit…

Après avoir refermé la porte, il énuméra les règles qu’il y avait dans son cours, je pris note de certaines, notamment celle qui parlait de ne pas manger en cours, j’ai la sale manie d’emporter constamment des barres de chocolat avec moi et de les mangé quand l’envie m’en prend. Je remarquai que le prof avait constamment un air comment dire blasé, oui blasé voilà le mot.
Il posa une question où une réponse ne suffirait pas, qu’est ce que c’est pour vous la littérature, pour moi c’est beaucoup de chose, enfin c’est un calmant pour moi, mais toutes les personnes auront un avis différents. Vu que personne ne c’était lancé il posa la question au grand, et il l’appela ‘’légume ‘’, je trouvai ça de bon gout, vu la ‘’blague’’ sur sa grand-mère qu’il avait fait juste avant… Alors, donc il s’appelle Shane, ok information enregistré.

Après l’explication de Shane, un gars du fond de la classe c’était levé et c’était avancé dans l’allée, puis il a dit au prof quelque chose que j’ai trouvé complètement impoli mais ça reste mon avis, puis il est sorti du cours.
Ce prof me plait, voyons comment le cours va se passer, au fur et à mesure que l’heure avançait, je me rendis compte que j’observais Mr.Akatsuki avec insistance et attention, peut-on considérer ça comme du stalk ? Son intervention après le départ du ''rasta'' était étonnante mais très juste.
Je me lève et pris la parole,
            - Je suis Zaak Arzking, de la classe Liberté.Pour moi, la littérature est un moyen de liberté, elle permet de se projeter dans un autre monde et d'oublier ce que la vrai vie peut engendrer comme problème. Personnellement, lire me calme. Voilà.
Puis je me réinstalla sur ma chaise, jambe croisées, sur le siège.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Sam 28 Nov - 18:02


Ma réponse lança un grand silence dans la salle. Je ne savais absolument pas comment le prendre... J'avais peut-être un peu trop poussé là... Mais la réaction de M. Akatsuki me réconforta dans mon idée. Il m'applaudit. Ce bruit résonna dans toute la salle.

-
Toi, t'es un gars bien. Je suis impressionné, je m'attendais honnêtement pas à quelque chose d'aussi complet. C'est très bien.

Il allait continuer de parler mais il s'arrêta net. Il semblait fixer un point au fond de la classe. Je me tournai et vis le mec de la classe Origine qui se fait tout le temps remarquer par les profs. Je dis ça parce que je me souviens qu'à la sortie scolaire au Musée de l'Humain Mme. O'Neill l'avait entraîné dans les toilettes pour le rappeler à l'ordre. Enfin je crois. Il avançait vers l'avant de la salle et se posta devant le prof. Il le regardait d'au-dessus de façon pas super super respectueuse.

-
Désolé Monsieur mais si c'est si chiant que ça vos cours, j'me casse, faut pas le prendre mal, c'est juste que j'dormais quand vous avez ouvert la porte. J'ai loupé le timming comme on dit quoi... Bref, à plus !

Ah ouai... On reconnaît là toute l'âme d'un Origine, en un coup il avait dit ''cours chiant'' et ''dormais'' deux choses caractéristiques de cette classe. Y trouvent les cours chiants et dormir est leur raison de vivre. Mais le prof ne semblait pas complètement ravit. Il avait les bras croisé et le fixait.

-
Au moins, tu as l'intelligence de partir et le courage de le faire. Et puis,  je suppose que fumer de la beuh est une activité bien plus intéressante que mon cours. Bien soit. Au revoir.

Plusieurs personnes riaient de ce qu'il venait de dire. Moi aussi je rigolais mais pas pour la même raison. Ce prof avait réussi, dans une phrase destinée à un Origine, à placer le mot ''intelligence'' sans négation. Franchement là chapeau. Je regardais Tadi (j'avais appris son nom avec le temps) sortir de la salle.

-
Bon, reprenons suite à ce léger incident. A moins que d'autres énergumènes souhaitent le rejoindre.

Encore une fois personne ne sortit, j'écris rapidement un truc sur ma feuille. Puis écoutait Mio me dire un truc. D'un coup de nombreuses personnes crièrent ''MAL'', j'avais pas tout suivi là. Quoi ? Pourquoi ? Je demandais à Mio si elle avait compris, mais elle aussi semblait perdue.

-
Bien. Qui d'autre veut me donner sa définition de la littérature ? Pas besoin de faire aussi poussé que Shane, il est bizarre. Mais c'est un type bien.

Pardon ? Mais... J'étais quelqu'un de bizarre ? C'était comme ça qu'il me voyait ? Bon... Je ne le prenais pas mal vu qu'il avait rajouté que j'étais aussi un type bien mais quand même... Est-ce qu'il allait dire des trucs sur tout le monde ? Moi je serais un légume bizarre mais bien quand même ? C'était un peu étrange quand même.
J'entendis un bruit de chaise vers le fond et me tournais. Un mec avec des oreilles grises s'était levé. Je ne le connaissais pas. Encore un nouveau ? Il y en avait vraiment beaucoup en ce moment.

-
Je suis Zaak Arzking, de la classe Liberté. Pour moi, la littérature est un moyen de liberté, elle permet de se projeter dans un autre monde et d'oublier ce que la vraie vie peut engendrer comme problème. Personnellement, lire me calme. Voilà.

Il se rassit, jambe croisée derrière sa table. Alors que moi, j'étais de nouveau en train de rire. Je n'avais pas assez dormi cette nuit c'était clair. Ma bonne humeur combinée à de la fatigue c'était pas bon. Je riais à chaque fois que j'entendais un jeu de mot ou des exploits dans une phrase. Ils ne pourraient pas mieux choisir leur termes non ? Ce Zaak est dans la classe Liberté et y trouve que la littérature est un moyen de liberté. Je rigolais tout seul cette fois donc je me calmais rapidement. Je n'avais pas vraiment envie que tout le monde me regarde bizarrement mais c'était mal parti. Rigoler alors que quelqu'un donnait sa définition de la littérature c’était pas forcément une bonne idée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 966
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Dim 29 Nov - 23:10

Un hybride vers le fond de la classe pris la parole. Il se leva et dit :

-Je suis Zaak Arzking, de la classe Liberté. Pour moi, la littérature est un moyen de liberté, elle permet de se projeter dans un autre monde et d'oublier ce que la vrai vie peut engendrer comme problème. Personnellement, lire me calme. Voilà.

Il se rassit aussi vite qu'il s'était levé. En tailleur sur sa chaise. Ok... Bon. Je m'en fous t'en qu'il suit en fait. Tant qu'il ne commence pas à faire le poirier tout va bien.

-Ah! Enfin un Liberté qui montre autre chose que ses muscles! J'aime beaucoup cette réponse. Je veux ce genre d'avis personnels.

Si ma mémoire était bonne, il faisait partie des personnes en avance, et il avait en plus sortit directement de quoi noter comme la carotte du 2ème rang. J'ai quelques bon éléments cette année on dirait. En parlant de Shane, il était en train de se fendre la poire pour Dieu ne sait quelle raison.

Je passai dans les rangs et décidai de faire un petit arrêt chez Shane. Je lui mis un très léger coup sur la tête avec mes feuilles.

-Quand je disais que tu étais bizarre. Tu vois pourquoi? Tu rigoles tout seul pour une raison que je ne suis pas sûr de vouloir savoir. Aller, sois gentil et reste à peu près concentré.

Je poussai un faut soupir désespéré puis me remis à marcher.

-Sinon, quelqu'un d'autre pour me donner sa définition? Après, on a déjà de bons opinions, mais plus il y en a mieux c'est.

Quelque chose me fis tiquer. Comment dire, un son désagréable (autre que les chuchotement des élèves) me tapait sur le système. Un genre d'ultrason? Après, c'est peut-être l'âge, la trentaine approche bien trop vite. Bref. Je parcourus la salle du regard. Je n'aimais pas du tout les rires qui s'échappaient du groupe de demeurés au fond.

Mon attention se dirigea vers l'hybride canin, Zaak. Il avait l'air, comment dire... de souffrir? Je n'hallucinais peut-être pas en fait. Tout en continuant d'écouter les élèves qui s'exprimaient, je m'approchais de plus en plus de la source de ce bruit insupportable. Une fois ma tête "tu sais même pas ce que tu vas prendre" fixée, sourire vicieux au lèvres je m'approchais à quelques centimètre d'un origine, qui avait son portable sur les genoux. je lui murmurais de très douces paroles à l'oreille.

Ce que j'ai dis? Vous ne le saurez jamais, mais je n'avais  un élève devenir blanc si vite. Tout ce que je vous dirais, c'est que cela impliquait un soit-disant cadeaux (inexistant) que m'aurait fait un certain homme masqué aux cheveux violets (à qui je n'avais en réalité jamais parlé, mais je savais tout ce qu'il fallait savoir sur ce gars).

Les ultrasons s'arrêtèrent directement. Je m’emparai du téléphone.

-Tu le retrouveras à la vie scolaire mon cher. Seulement parce que je suis de bonne humeur.

Je revins devant.

-Alors, intéressé par mon offres de tout à l'heure les énergumènes? Vous savez, la porte.

Il y eu un espèce de mouvement de panique, ils se levèrent et partirent. Je ris, je m'amusais beaucoup dans se lycée. A présent avec un sourire sincère aux lèvres, fier des ma mauvaise blague, je repris le cours, tout en mettant le portable dans mon tirroir.

-Je suis désolé pour vous les élèves à peu près normaux. Mais il fallait que je me débarrasse de la vermine. Ah, et, Zaak? Tu vas bien? Si tu veux aller à l'infirmerie, je ne t'en empêcherais pas.

Les ultrasons, c'est pas cool pour les hybrides. Vraiment pas.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Attention, Jun pourrait se foutre de ta gueule en Teal.




DC de Eirin Keiko, Alexander Van Eerte et Owen H. Anderson.
avatar
I ▲ Littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 196
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Lun 30 Nov - 17:56


Le cours se poursuivait dans un calme relatif, tandis que là, l'oreille collée à la porte, se trouvait un drôle de personnage. Depuis combien de temps Maria était-il là ? Depuis un moment. Dès que les couloirs s'étaient vidés, à vrai dire. Son bureau était encore déserté par les élèves. Tant mieux. Il n'était pas là pour écouter des adolescents se plaindre d'avoir perdu leur téléphone ; les cas intéressants, il fallait aller les chercher directement là où ils se trouvaient. Peut-être qu'il y en avait dans cette classe. En tous cas, il avait besoin de mettre un peu d'action dans son métier. Et puis, il faisait ça souvent, s'infiltrer. Il se fichait de ne pas passer inaperçu, et c'était même le but. Ceux qui avaient des réactions – ou non réactions – dignes de son intérêt, il faisait en sorte de mettre son grappin dessus. Au bout d'un moment, il s'écarta soudainement de la porte, car un énergumène venait d'annoncer que les cours du prof étaient "chiants". Le psychiatre songea au fait que ce jeune homme ne s'était jamais retrouvé face à son professeur de sociologie, lors de sa seconde année d'études. Une horreur. Il n'avait pas suivi un cours en entier.
Il courut se cacher derrière la porte du couloir, observant le type qui sortait de la classe de Mr Akatsuki par la petite fenêtre. Il se souvenait de lui, il était dans la pile de dossiers scolaires qu'il avait pris au hasard pour avoir un peu de lecture, un jour. On n'oubliait pas une coupe de cheveux pareille – il l'aurait bien ramené dans son cabinet, ce petit gars-là, juste pour avoir les raisons d'un choix si singulier. Une fois celui-ci parti, il revint épier le cours, attendant le moment parfait pour faire une entrée parfaite. Mais au bout de quelques minutes à peine, il y eut comme un fracas dans la classe, et des pas se hatèrent vers la porte. Il retourna à sa cachette. Les gars venaient vers lui. Maria eut une soudaine envie de faire valoir sa réputation. Il attrapa le fouet attaché à sa taille, libéra le câble enroulé autour du manche, poussa la porte du couloir juste quand ils arrivèrent devant.

- Gay refoulé, complexe d'Oedipe mal géré, et syndrome de Peter Pan non-déclaré mais un peu trop assumé. Vous feriez mieux de me rendre visite, tous les trois.

Il fit claquer le fouet, l'air quelques peu lubrique. Les trois gars ouvrirent de grands yeux avant de bredouiller quelques paroles qu'il ne prit même pas la peine d'écouter et de repartir en sens inverse. Maria rit. Puis s'aperçut que la porte de la salle de classe était toujours ouverte. Il haussa les épaules et se dirigea vers elle, s'appuyant à l'encadrement de la porte pour jeter un regard circulaire sur la classe. S'il avait attendu trop longtemps avant de s'inviter, cela n'en aurait guère plus valu la peine. Il adressa un petit salut à Jun, son collègue, comme s'ils se connaissaient depuis toujours, avant d'aller s'asseoir au hasard à un bureau, posant les pieds sur la table. Il tripotait son fouet avec un sourire peu rassurant.

- Ne faites pas attention à moi, je suis en observation, dit-il sans destinataire particulier avant de se racler la gorge, oh, sachez mes petits, que si vous veniez me voir un peu plus souvent, ce genre de choses n'arriverait pas !

De nouveau, il rit. Oui, il se moquait d'eux, et ce ouvertement. Mais ils s'en remettraient. Il adressa un clin d'oeil – qui aurait pu paraître extrêmement louche mais qui ne se vit peut-être pas avec son masque - au professeur.

- Pas d'inquiétude pour votre intégrité professionnelle, on ne m'a jamais dit que je n'avais pas le droit de faire ça. Je ne kidnapperai personne avant la sonnerie, c'est promis. Je m'intéresse juste au quotidien de mes patients !

Sur ces mots, il fit de nouveau claquer le fouet dans les airs, pas loin de la tête d'un élève qui fit un bond sur sa chaise. Il n'y avait pourtant pas à se faire de mourron : pour manier cet instrument Maria était un pro. Finalement, son entrée n'était pas si mal.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Lun 30 Nov - 18:35

Une fois mettre rassis, je voyais que le prof m'observait d'un air comment dire ...spécial, il devait surement ça demander pourquoi je m’asseyais comme ça, ben une envie soudaine, je ne peux pas expliquer plus.
Quand il avait parlé du fait qu’il  y avait enfin un Liberté qui ne montrait pas ces muscles, je me sentis ''rougir'' et je frémissais des oreilles. Shane, je le regardais d'un air un peu dérouté, quand je m'étais rassit il s'était mis à rire, j'avais dit quelque chose de drôle.
Peu de temps après, M.Akatsuki passa dans les rangs et alla mettre un coup de feuille derrière la tête de Shane.
Un son désagréable se fit entendre, je l’entendais depuis un moment, des ultrasons, la hauteur était trop basse pour que les autres l’entende, mais maintenant je voyais bien que M.Akatsuki l’avait remarqué, peut être que le fait que j’étais à moitié couché sur le bureau avec mes mains collé aux oreilles lui avait certifié ses doutes, il se dirigea alors vers le groupe du fond de la classe qui rigolait depuis que j’avais commencé à entendre les ultrasons.

Il s’approcha alors d’un garçon qui avait son portable très mal caché et lui murmura quelque chose à l’oreille, quoi je ne sais pas, tout ce que je sais c’est que le garçon à pali très très vite. De suite après l’intervention de M.Akatsuki, les ultrasons cessèrent et je pu enfin relever la tête, à peu près, le son grésillait encore dans mes tympans mais, il se calmait peu à peu, M.Akatsuki pris le téléphone du jeune et lui dit :
-Tu le retrouveras à la vie scolaire mon cher. Seulement parce que je suis de bonne humeur.
Une fois de retour devant, il reparla de l’offre de sortir du cours, par la porte…cette fois tout le groupe de derrière partis en panique de la salle, mais qu’est ce que M.Akatsuki avait pu leur dire de si, terrifiant ?
Après le départ du groupe de derrière, M.Akatsuki riait, oui il riait, je pense qu’il était content du départ du groupe. Après c’être excuser auprès des élèves normaux,  il me parla, oui M.Akatsuki me parlait, bizarrement j’étais content et le sourire me vint aux lèvres.
-Ah, et, Zaak? Tu vas bien? Si tu veux aller à l'infirmerie, je ne t'en empêcherais pas.
Je lui fis non de la tête, même si les ultrasons ne sont pas très agréables pour nous les hybrides, le grésillement était passé et j’étais de nouveau apte à suivre le cours, je n’allais pas le quitté pour un simple grésillement, je suis un loup pas une mauviette. Je pris alors un air décidé et me reconcentra sur M.Akatsuki.
-Non monsieur, ça va mieux mais merci.

Au même moment un homme avec un fouet, oui un fouet, quand j’avais vu cet engin je m’étais rassis au fond de ma chaise, sans quitter ma position tailleur et j’avais replacé mon collier, j’avais également baissé mes oreilles en signe de ‘’soumission’’, quoi ça fait mal un fouet…

Cet homme s’installa à un bureau les pieds sur la table et nous à dit de ne pas nous inquiéter, comme quoi il était juste en observation…
Ok en observation pourquoi pas, mais pourquoi un fouet. Je décidai de détourner mon attention totalement sur M.Akatsuki et pas sur cet énergumène au fouet qui avait fait son apparition dans la classe.
Je le fis tout en gardant un œil sur le fouet, en parlant de ça, peu après ma décision, il le fit claquer dans les airs, tout près de ma tête, je fis un bond et le regarda d’un air complètement dérouté. Mais, mais qu’est ce que j’ai fait ? Pensais-je.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mar 1 Déc - 3:32

J'avais passé la nuit en ville. Je n'avais plus envie d'essayer d'être comme tout le monde et de dormir la nuit. Au delà de dormir c'était rêver que je ne voulais plus. Je ne voulais plus subir ces scènes ou tous ce bouscule et s'entrechoquent pour former des bribes de passé aussi flous qu’incompréhensible et dont je ne suis même pas sure que ce soit vrai. Sans compter cette voix flippante qui résonne dans ma tête et dont j'ignore encore tout.
Non, hors de question. J'étais donc aller tromper l'ennuis en ville et cela faisait plusieurs, voir mois (bien avant que j'intègre le lycée) que j'avais ce manèges. A force j'étais même parvenu à plier quelque bandes de débile mous du bulbe des endroits où je traînais. Quand l'heure des cours approcha je pris la direction du retour. J'alla prendre un bain rapide dans le lac puis me dirigea vers le lycée. Me rappelle plus si on avait cour tout de suite. Boarf je verrai bien sur le moment. La cafet était encore vide de tout étudiant et vu l'heure matinale c'était normal. Je pris un café à la machine et me dépêcha de sortir de cet endroit et sortis dans la cour. Un vent glacial soufflait mais j'en avais rien à foutre, au contraire j'en profita tout en buvant mon café, maintenant chaud grâce à mes mains.

Le soleil était en train de se lever quand les premiers élèves arrivèrent. Je reconnu dans la foule quelque processus et vu qu'ils semblaient aller dans une classe je les suivis. Ils s'étaient arrêté à l'entrée d'une salle. Bizarre...pourquoi les autres têtes je les reconnais pas et pourquoi y'en a que je sais qu'ils ne sont pas de ma classe ?
Quelque minutes plus tard un petit machin teigneux me passa devant et entra dans la salle. Sans doute le prof.....Ou bien, un leprechaun qui cherchait son chemin vers son arc en ciel et qui s'était perdu.
Enfin tout le monde rentra dans la salle. Je pris une place près d'une fenêtre. Comme d'habitude j'étais seule. Est-ce que les places autour de moi étaient vides aussi ? Je ne pas j'ai pas fais attention.

Enfin leprechaun se présenta...prof de littérature ? Mais merde y'a eu un bug dans la matrice ou quoi ? Qu'est-ce que je fout ici ??? J'étais en train de me demander si on avait ça au programme quand je compris que c'était un cour optionnel et qu'il était interclasse....bah voila pourquoi y'a des têtes que je connais pas alors. Certains quittèrent la salle. Moi j'allais rester uniquement par curiosité. Leprechaun fit l'appel (oui il s'appelle Ataktsuki mais je vais l’appeler Leprechaun tant que je ne connais pas son prénom), explique les règles, blablabla. Devant moi j'avais un groupe d'abruti glandeurs (très certainement des Origines) qui passaient leur temps à rire comme des hyènes, sans doute une blagues débile en préparation.

Enfin le cour commença. Leprechaun demanda la définition de la littérature. Et interrogea Shane....à moins que ce ne soit une carotte transgénique doté de paroles....improbable....La carotte donna sa définition de la littérature. Fier de sa tirade il se rassit tout sourire. C'est à ce moment là qu'un palmier choisis de poper spontanément....Merde mais j'ai atterri dans un univers parallèle ou quoi ? Le palmier quitta la salle et c'est à ce moment là que je commença à entendre un sifflement. Sifflement genre ultrason, le truc très désagréable. A cela s'ajouta les rires du groupe de hyènes devant moi. C'était signé ça.....Le prof à interet à réagir ou c'est moi qui me charge d'eux ! Entre-temps une autre personne avait donné une définition de la littérature mais je ne l'ai pas entendu. J'allais calciner leur portable et leur fringues pour les calmer quand Leprechaun se dirigea vers eux, chuchota quelque chose à l'oreille et ils prirent la fuite. Et bien voila une bonne chose de faite.
Soudain la porte s'ouvrit laissant place à un truc tout droit sortit du pire trip sous acide. Ok c'était ça j'étais dans la 4ème dimension. Je regarda Le truc entrer complètement larguée puis fit un bon gros facepalm. Nom de dieu de bordel de merde je crois que je suis train d'avoir des hallucinations !
Ce n'étais que le psy du lycée...gnié ? Ils ont laissé ça devenir psy ? Un machin tout en violet avec un masque sur le pif et un fouet à la main ?.....'tain mais pourquoi je cherche à comprendre moi. Y'a pas à dire, si il voulais faire une entrée fracassante, c'était réussi.
Je chuchota pour moi même avant de reporter mon attention sur la fenêtre et sur le cour.

"Un leprechaun, une carotte et un bouffon.....je crois qu'on peut pas faire mieux comme cour. Il sait faire sont entré le bouffon du roi en tout cas"

J'eu un petit rire en imaginant dans ma tête une scène avec ces trois trucs. Ce cour s’annonçait drôle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 431
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mer 2 Déc - 1:17

Étalée contre mon bureau, ma tête contre mon avant-bras, je faisais tournoyer mon crayon entre mes doigts la tête ailleurs. Ce cours m’ennuyait. Cet Akatsuki était marrant dans un certain sens, mais pas suffisamment pour capter mon attention longtemps. J’étais arrivée dans sa classe de bonne humeur et très excitée, mais j’avais oublié que rester assise à ne rien faire pouvait rapidement me démoraliser. Pour compléter le tout… J’avais faim… Évidemment que j’avais de la nourriture sur moi, mais il avait prononcé ces paroles maudites « Vous ne mangez pas dans la classe » . Seulement pour avoir dit ça, je ne l’aime pas.

Enfin, je suivais le cours sans réel ambition. J’avais même beaucoup hésité à sortir lorsqu’il nous l’avait proposé. Pourquoi suis-je restée ? Sincèrement, je ne sais pas, j’espérais peut-être que ça devienne plus intéressant par la suite. Alors que notre prof interrogeait Shane, le légume – pourquoi parlez-vous de nourriture devant moi ?! – je tapais du pied sous la table. Vous savez bien que je ne tiens jamais en place. On pouvait entendre le clappement de mon pied et le cliquetis de mon crayon entre mes doigts, mais je ne m’en souciais peu. Tient, en voilà un qui quittait le cours, je le comprenais. Je souris en l’observant quitter la classe, super la coupe de cheveux de ce gars, encore mieux que celle de Carmen. J’aurais aimé le suivre pour à mon tour me débarrasser de ce cours, mais encore une fois, je ne le fis pas.

Suite à cette interruption, un autre prit la parole. C’était Zaak, mon nouveau colocataire. Je n’avais toujours pas eu l’occasion de prendre le temps de discuter avec lui, mais je le trouvais très amusant avec sa queue et ses oreilles animales. Semblerait-il qu’il y avait au moins un Liberté qui se plaisait ici. Mais une fois assis, je le vis se rabattre sur son bureau les mains sur ses oreilles, il avait quoi celui-là ?

Néanmoins, je l’entendis à mon tour, ce petit son aigue et très agressant pour les oreilles. Voilà ce qui avait. Je relevais la tête pour suivre du regard M. Akatsuki qui allait discuter avec les Origines qui s’était regroupés au fond et qui rigolaient très fort. Chacun sa manière de s’amuser. Je dois avouer que si j’avais été à leur place, j’aurais certainement autant rigolé qu’eux ! Surtout en  découvrant la réaction des hybrides ! Malheureusement, ils quittèrent rapidement la classe après des menaces d’Akatsuki. Je n’ai rien entendu de ce qu’il leur a dit, mais je suppose que ça doit être cela. Je me laissai tomber une nouvelle fois sur mon bureau en soupirant. Ce divertissement était de courte durée…

Et soudainement, comme si mes prières avaient été entendues, une… personne très… spéciale, pénétra la pièce. Relevant la tête je le suivais son parcours jusqu’au fond de la classe, les yeux ronds. Mais qui c’est lui ? Déjà, il portait un masque, ce qui est inhabituel. Quoique, qu’est-ce qui est normal dans ce lycée ? Mais pas seulement ! C’était vraiment un fouet qu’il avait là ?!

Ne faites pas attention à moi, je suis en observation, oh, sachez mes petits, que si vous veniez me voir un peu plus souvent, ce genre de choses n'arriverait pas ! Pas d'inquiétude pour votre intégrité professionnelle, on ne m'a jamais dit que je n'avais pas le droit de faire ça. Je ne kidnapperai personne avant la sonnerie, c'est promis. Je m'intéresse juste au quotidien de mes patients !

Pour la première fois depuis le début de ce cours, mon sourire s’élargissait. C’était vraiment un fouet ! C’est super ! Il avait vraiment dit kidnapper ? Parce que je n’ai pas non plus très confiance en ce type non plus… Se balader avec un objet de torture à la main tout en spécifiant vouloir nous kidnapper, je ne suis pas trop rassurée. Cela allait être intéressant… Oui, je suis indécise et alors ? Oui, il est étrange et ça ne semble pas tourner rond dans son esprit, mais il allait nous divertir de ce cours, non ?

Un leprechaun, une carotte et un bouffon.....je crois qu'on peut pas faire mieux comme cour. Il sait faire sont entré le bouffon du roi en tout cas

C’était Narra qui venait de marmonner. Attends !!!! Narra est ici ?!! Je tournais la tête, elle était bel et bien ma voisine ! Je n’y crois pas, c’est de mieux en mieux ! Je lançais mon crayon sur la tête à Narra pour me faire remarquer. J’avais un sourire complice sur le visage.

Moi, je suis persuadée que l’on peut faire mieux
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mar 8 Déc - 19:42

M. Akatsuki se déplaçait dans les rangs puis il s'arrêta à mon niveau. Sans prévenir il m'asséna un léger coup de feuilles sur la tête.

-
Quand je disais que tu étais bizarre. Tu vois pourquoi ? Tu rigoles tout seul pour une raison que je ne suis pas sûr de vouloir savoir. Aller, sois gentil et restes à peu près concentré.

Il me fallut quelques secondes avant de comprendre ce qu'il venait de se passer. Mio quant à elle était morte de rire.

-
Mais mais...

J'essayais vraiment de comprendre mais c'était au-dessus de mes moyens. Un prof à le droit de frapper un élève ? Bon j'avoue... Il avait seulement ''posé'' ses feuilles sur ma tête et je l'avais un peu cherché mais quand même waouh. J'étais perturbé. Des élèves continuaient de donner leur définition de la littérature. J'écoutais d'une oreille distraitement et écrivait rapidement les mots importants, au cas où. J'entendis alors, non, je n'entendais plus un bruit qui était présent depuis un moment dans la salle. Il s'était stoppé subitement. Je croyais que c'était l'ordinateur sur le bureau du prof qui avait un problème mais maintenant que j'y repens sais le bruit venait du fond de la classe.

-
Tu le retrouveras à la vie scolaire mon cher. Seulement parce que je suis de bonne humeur.

Hein ? Je me tournis et vis le prof devant un... Origine ? Sûrement vu son allure. Il tenait un portable qui devait appartenir au mec. D'ailleurs, il semblait apeuré. Y s'était passé quoi là au juste ?
Akatsuki revint vers l'avant de la salle.

-
Alors, intéressé par mon offre de tout à l'heure les énergumènes ? Vous savez, la porte.

Trois élèves du fond se ruèrent vers la porte. Le prof ria puis un sourire s'afficha sur son visage. Ce cours était vraiment tout sauf normal ça ne me déplaisait pas tant que ça mais... À un moment il faudrait quand même que le cours avance, enfin un peu quand même... Mais ce n'était pas le principal souci u prof qui préférait s’excuser au près des ''élèves à peu près normaux'', qu'il était nécessaire pour lui de se ''débarrasser de la vermine'' pour que le cours ce déroule au mieux. Il proposa également à l'hybride loup, Zaak, s'il voulait aller à l'infirmerie. Celui-ci refusa en affirmant qu'il allait mieux. Tant mieux. Je me repositionna correctement sur ma chaise et vis quelque chose dans l'encadrement de porte, ou plutôt quelqu'un. Une sorte de créature de la nuit. Mais un peu, voir beaucoup plus étrange. Vous savez un mélange entre un vampire et une femme de petite vertu. Pensant avoir halluciné, je fermais les yeux et secouais la tête. En les rouvrant l'être c'était avancé dans la salle. Il salua M. Akatsuki et se dirigea vers le fond de la classe. Je le suivais du regard et je n'étais clairement pas le seul. Il s'installa à une table, en posant ses pieds dessus, et tenait un fouet en main.

-
Ne faites pas attention à moi, je suis en observation. Oh, sachez, mes petits, que si vous veniez me voir un peu plus souvent, ce genre de choses n'arriverait pas !

Pardon. De quoi y parle là. Pourquoi on devrait aller le voir lui ? Je le fixais complètement étonné. Il rajouta qu'il ne kidnappera personne avant la sonnerie. Qu'il s'intéressait seulement au quotidien de ses patients. À ces mots ce fut l'illumination pour moi. C'était lui le psy ? Sérieusement ? Mais... Mais... Ce n'était pas possible. J'ai des mauvais souvenirs des psy. Déjà quand j'étais petit, ils étaient toujours sur mon dos pour m'aider à supporter la perte de ma famille, mais en plus après au fil du temps, ils étaient revenus à la charge pour savoir comment je faisais pour vivre au quotidien avec ce poids... Comment je faisais pour sourire et ne pas m’enfermer chez moi. Je ne voulais pas que ça recommence avec le psy du lycée. Je n'eus qu'une seule idée qui traversa mon esprit à cet instant. J'espérais que mon dossier ne tombe jamais entre ses mains. Parce que je n'avais clairement pas envie qu'il trouve mon cas intéressant et qu'il me convoque chez lui. Rien que son apparence et son attitude me faisais peur. Je le fixais, il fis claquer son fouet près de la tête de Zaak, ce qui le fit sursauter. Moi ça me remit les idées en place et je me retournais brusquement. Si jamais il avait lu mon dossier il ne fallait pas qu'il me reconnaisse. J'étais en train de psychoter vraiment beaucoup. Il fallait que je trouve une solution pour m'éloigner de ce psy.
Je réfléchis un instant en écrivant plein d'idée sur ma feuille. J'élaborais tout un plan qui s’appelait : ''Fuit le grand méchant vampire à la petite vertu''. Une fois tout mon plan échafaudé, je fouillais dans mon sac. Même si je n'avais pas mis de veste en partant ce matin, j'avais toujours un gilet dans mon sac. Je le sortis et l'enfilai, il était orange. Presque le même orange que mon pantalon. Je mis ma capuche et posais ma tête sur la table. Certain certain, là le psy ne pouvait pas me reconnaître, c'était totalement impossible. J'étais juste un grand amas orange. Oui j'avoue comme plan on aurait pu faire mieux mais je ne voulais pas quitter la salle. Et puis de toute façon si quelqu'un me posait une question je n'avais qu'à prétexter des mots de tête.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 966
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Jeu 10 Déc - 22:24

Le canidé n'était pas assez faible pour aller à l'infirmerie pour quelques ultrasons. Tant mieux!

Il y eu du bruit dans le couloir. Des bruits de pas de course et... Un fouet? Mon dieu ne me dites pas que...
Bon. Ce cours partait en n'importe quoi, ce lycée était bien aussi fou que dans mes souvenirs. Voir plus.
Ce cher psychologue était entré. Il m'adressa un bref signe et s'en alla vers le fond. Ce type lisait dans les pensées ou bien?!

-Ne faites pas attention à moi, je suis en observation. Oh, sachez, mes petits, que si vous veniez me voir un peu plus souvent, ce genre de choses n'arriverait pas !


Bande de sales gosses. Vous devriez y aller, maintenant il fout la merde dans les cours. Bon, après, je ne suis pas contre un peu de fantaisie de temps en temps. Autant jouer le jeu. Même si ce gars se baladait H24 avec un fouet.

Il m'adressa un clin d’œil, soit il avait un humour très limite comme moi, soit il était vraiment complètement barge. Mais il se foutait tellement de mes élèves dans la phrase précédente que j'optai pour la première solution. Je sentais que j'allais m'amuser. Je lui adressai un sourire en coin.

-Pas d'inquiétude pour votre intégrité professionnelle, on ne m'a jamais dit que je n'avais pas le droit de faire ça. Je ne kidnapperai personne avant la sonnerie, c'est promis. Je m'intéresse juste au quotidien de mes patients !

Il claqua son fouet près de la tête de Zaak.

-Oh, si tu veux en ramener un dans ton cabinet avant la fin du cours, je m'arrangerais pour malencontreusement éternuer pour ne pas te voir sortir avec. Tu n'exerces que ton métier voyons. Par contre, si tu pouvais n'utiliser ton fouet que sur les énergumènes qui perturbent le cours plutôt que les bons élèves, j'apprécierais.

Le tutoiement direct envers un type louche que je ne connais pas, fait. Mais j'aimais bien la tête des élèves en me voyant parler avec lui comme si nous étions proches.

-Par exemple, les deux filles qui communiquent près de la fenêtre. Et en plus, elles jettent des affaires. Mégères.

Je repassai dans les rangs. Le surplace, c'est pas pour moi.
En plus cela me permettais de me rapprocher vaguement du psy masqué.

-Reprenons le cours. Si je vous dis que l’œuvre que nous allons étudier s'appelle Cannibale, sans "s" d'ailleurs. Qu'en pensez vous?  De quoi cela parlerait, quelle pourrait être l'histoire. La question vise ceux qui ne connaissent pas le livre, bien sûr. Les autres, vous interviendrez après.

Je m'arrêtais de marcher par endroit. Au final, j'étais près de la table où Dorofey (c'est ça son prénom je crois) était installé. Les bottes sur la table j'aimais pas trop, j'avoue, en tant que bon maniaque de la propreté. Je m'arrêtai, attendant des réponses et regardant l'espèce de super-méchant au rabais du coin de l’œil. J'étais curieux de voir ce qu'il allait faire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Attention, Jun pourrait se foutre de ta gueule en Teal.




DC de Eirin Keiko, Alexander Van Eerte et Owen H. Anderson.
avatar
I ▲ Littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 196
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Dim 13 Déc - 22:04

Maria ne tourna pas la tête vers le professeur, mais l'écouta attentivement, tout en observant les élèves. Certains étaient perturbés par son apparition, mais d'autres n'en avaient, pour ainsi dire, rien à carrer. Le jeune homme à côté de qui il avait fait claquer son fouet semblait avoir eu une peur bleue. Une pointe d'amusement le traversa, en effet.

Oh, si tu veux en ramener un dans ton cabinet avant la fin du cours, je m'arrangerais pour malencontreusement éternuer pour ne pas te voir sortir avec. Tu n'exerces que ton métier voyons. Par contre, si tu pouvais n'utiliser ton fouet que sur les énergumènes qui perturbent le cours plutôt que les bons élèves, j'apprécierais. 

Il fut surpris en entendant la réponse de son collègue. Une seconde. Il ne lui demandait pas de sortir de la classe ? Il cligna des yeux, maintenant tourné vers lui, presque sous le choc. Il aimait bien ce type. Surtout s'il le laissait faire un petit peu ce qu'il voulait. Et avec une pointe d'humour – diantre, enfin un collègue qui réagissait bien dès le premier abord. Il était intéressant.

- Par exemple, les deux filles qui communiquent près de la fenêtre. Et en plus, elles jettent des affaires. Mégères.

Il dirigea son attention vers les filles en question. Elles ne lui rappelaient rien, s'il les avait croisées, il n'avait pas dû faire très attention.

- Reprenons le cours. Si je vous dis que l’œuvre que nous allons étudier s'appelle Cannibale, sans "s" d'ailleurs. Qu'en pensez vous?  De quoi cela parlerait, quelle pourrait être l'histoire. La question vise ceux qui ne connaissent pas le livre, bien sûr. Les autres, vous interviendrez après.

Jun commença à se déplacer à travers les rangées. Maria le vit peu à peu se rapprocher. La surprise passée, ce type lui faisait bonne impression, même si rencontrer de la résistance ne l'aurait pas dérangé. Un peu de challenge, c'était toujours bienvenu. Cependant, il allait laisser aux élèves le plaisir de répondre à la question posée. C'était drôle, il avait l'impression de retourner au lycée. Sauf que là, il pouvait s'en aller quand il voulait. Gros avantage. Mais il ne s'était pas embêté à faire une si belle entrée pour repartir immédiatement ; il allait forcément se passer quelque chose. En attendant, de nouveau, il guetta d'un oeil attentif.
Ah ! Trouvé.
Sans aucune gêne, il se leva presque d'un bond, et tapota au passage l'épaule de son collègue. Waouh, il n'avait pas remarqué à quel point il était petit. Raison de plus pour l'apprécier, Maria se sentait valorisé à côté de lui, de ce point de vue-là.

- Fais comme si je n'étais pas là, hein ? Je m'occuperai peut-être de tes mégères après.

Comme pour appuyer ses dires, il leur adressa un petit signe de la main. Mais elles n'étaient pas son premier objectif. Il prit sa chaise, la traîna bruyamment jusqu'à la table d'un type tout en orange, pour l'installer sur le côté de sa table. Au lieu de s'asseoir, il s'accroupit sur le siège, appuyé sur ses avants-bras posés sur le bureau. Il souleva le gilet de l'adolescent et lui glissa à voix basse avec un petit sourire.

- Tiens, ne serait-ce pas le petit Shane Danson ? Mhm. Je trouvais que ton cas ne méritait pas mon attention quand on m'a demandé de m'y intéresser, alors je t'ai laissé tranquille, mais si tu commences à te prendre pour une autruche, je risque de changer d'avis.

En effet, il avait bien retenu la tête de ce garçon-là. Il avait un peu des airs d'imbécile heureux. Le genre de personnes dont maria ne se souciait pas. M'enfin, actuellement, il était la première chose un tant soit peu drôle qui lui était tombée sous la dent. Tant pis pour lui s'il se faisait rejeter en bloc, il y aurait des tas d'autres sources d'occupation dans cette classe.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Mer 16 Déc - 14:11

M.Akatsuki et l’espèce de gars où fille SM discutait comme des amis, ils se connaissaient ?
Hein ! M.Akatsuki à dit que je suis un bon élève. Je souris…

Dans un coin de ma tête j’espérais secrètement que le ‘’psy’’ enfin je suppose ne m’emmène pas dans son cabinet, si ça se trouve il à peut être d’autre objet de ce type dans son bureau. Argh nan je ne veux pas penser à ça.

-Par exemple, les deux filles qui communiquent près de la fenêtre. Et en plus, elles jettent des affaires. Mégères.

M.Akatsuki venait de faire une remarque à deux fille vers les fenêtres, effectivement du coin de l’œil je les voyais jeter des  stylos, mais de la à les appeler mégères ? Boh, si M.Akatsuki la dit c’est que ça doit être ça, je ne vais pas remettre en question la parole de mon prof, qui pour le moment me plait bien, je me remit donc dans ma position droite avec mes jambes toujours croisées, j’observais tout les mouvements de M.Akatsuki, il se déplaçait souvent dans la classe, il n’étais pas du genre statique, du moins c’est ce que j’en déduisais.

-Reprenons le cours. Si je vous dis que l’œuvre que nous allons étudier s'appelle Cannibale, sans "s" d'ailleurs. Qu'en pensez vous?  De quoi cela parlerait, quelle pourrait être l'histoire. La question vise ceux qui ne connaissent pas le livre, bien sûr. Les autres, vous interviendrez après.

Cannibale ? Manger ? Viande ? J’en avais l’eau à la bouche, puis je me rappelais que on était en cours de littérature, et que Cannibale était le nom de l’œuvre que nous allions étudier, je cherchais donc dans ma tête ce que pouvais contenir se livre.

Je levais donc la patte (Précision : même en forme hybride, il m’arrive d’utiliser des adjectifs animaux pour me décrire) pour répondre à la question de M.Akatsuki, tout en attendant d’être interroger, je mettais en place ma réponse dans ma tête. Eum, Si l’on se fit au titre…

Le ‘’psy’’ c’était levé et se dirigea vers Shane, qui d’ailleurs c’était transformé en un gros amas orange, d’accord pourquoi pas, il y a vraiment de tout dans ce lycée.

Le ‘’psy’’ avais pris sa chaise avec lui… Il ne pouvait pas la lever ?! Nan il devait la tirer derrière lui, les grincements de la chaise sur le sol m’irritaient mais je décidais d’y faire abstraction.

Il commença à parler à Shane, je ne mis intéressais pas plus que ça, et je détournai donc mon attention à nouveau sur M.Akatsuki, que je regardais fixement, j’espère que je ne lui ferais pas peur, si il croise mon regard, je rigolais tout bas puis me repris et me dis à moi-même

-Ouh là, nan ce serais pas sympa….
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre] Jeu 17 Déc - 17:37

J'était en train plein délire fantasmagorique quand un crayon jeté sur ma tête me fit revenir au cour. Je tourna ma tête vers l’impertinent qui avait osé me lancer ce crayon et vis une touffe bleu un et un air satisfait. C'était ma Mimi, elle aussi était à ce cour on dirait.

"Moi, je suis persuadée que l’on peut faire mieux"

Et bien maintenant que j'avais une amie dans le coin, effectivement on allait pouvoir s'amuser. Je lui rendis son sourire, ainsi que son crayon (sans lui jeter....je ne suis pas un monstre faut pas déconner....) et observa la salle à la recherche d'une débilité à faire.

Leprechaun était niveau de Shane, le bouffon faisait je ne sais trop quoi et le reste des élèves attendaient la suite du cour. Étrangement Leprechaun et Bouffon semblait se connaitre alors que ce prof était nouveau, j'imagine qu'entre tare génétique on se soutient et ils doivent se connaitre tous...genre réunion des anomalies génétique anonyme ? Oui je sais je part loin mais le pire c'est que ça reste plausible comme théorie. Il était en train de parler d'élèves turbulent et de fouet avec lui il se tourna vers Mimi et moi.

"Par exemple, les deux filles qui communiquent près de la fenêtre. Et en plus, elles jettent des affaires. Mégères."

Pardon ? J'ai rien jeté moi ce truc à un problème de vu on dirait et puis mégère......Nan mais tu t'es regardé le gnome ? Finalement c'est vrais....Les petits sont teigneux. J'imagine que pour le calmer faut lui dire qu'il est grand. Si il veut jouer à ce jeu je suis partante. Même si je suis venu à ce cour par curiosité, pas pour le raccourcir au point qu'il pourra joué dans le prochain Lemmings !
Cependant je me maîtrisa et me contenta de lui faire mon sourire habituel. Libre à vous de l’interpréter comme il vous plaira.

"Reprenons le cours. Si je vous dis que l’œuvre que nous allons étudier s'appelle Cannibale, sans "s" d'ailleurs. Qu'en pensez vous?  De quoi cela parlerait, quelle pourrait être l'histoire. La question vise ceux qui ne connaissent pas le livre, bien sûr. Les autres, vous interviendrez après."

Entre-temps le bouffon masqué s'était levé direction Shane qui s'était transformé en.....citrouille.....Décidément ce garçon est un pro du camouflage. Je lui donne un 10/10 pour son imagination et un 0 pour sa survie.
Sinon le livre dont parle le prof.....huuuum ça me dit un truc. Tient bah tu sais quoi, je vais prendre la parole ! Histoire de lui clouer le bec ! Je pris donc la parole avant que quelqu'un me coupe l'herbe sous le pied.

"Ce ne serait pas un livre humain par hasard ? J'ai cru lire que c'était un genre de critique sociétale sur une tribu humaine obscure....enfin j'suis pas une Passion donc les humains c'est pas vraiment mon trip....préfère les bouquins de fantasy. Par contre c'est quoi le rapport entre le titre et ce que raconte le libre ?"

Quoi ? Me regardait pas comme ça, je vous avez dit que j'aimais lire. Et j'ai une bonne mémoire. Me rappelle avoir lu le résumé du livre je ne sais plus où mais je m'étais arrêtée là. Les conneries dont les humains était capable ça ne m’intéressais pas.
Une fois ma tirade débitée je regarda autour de moi. Et ouais bande de débile ! Je ne suis pas si bourrine que ça héhéhé. Bouffon violet était toujours avec Shane. Mon regard s'égara ensuite sur le plafond et la tuyauterie. J'eu une super idée. Je suivi rapidement un tuyau et vis qu'il allait derrière shane. Voila une idée qu'elle est bonne. Tant fait pas mon petit trisolivre je vais te sauver ! Je regarda Mimi l'air de dire "j'ai une idée" puis fis naître un minuscule point de chaleur au niveau du tuyau. Combien de temps cela aller prendre pour que le tuyau cède, aucune idée. En attendant je continua de suivre le cour comme les autres.
Quelque minute plus tard un pshit se fit entendre. Chouette ! ça a fonctionné ! Espéreront que Mimi comprenne. Je la regarda avec un léger clin d'oeil. Si le plan fonctionne non seulement on va rigoler mais en plus on aura sauvé Shane. Je joua la surprise comme tout les autres. Bah oui je n'y suis pour rien si la plomberie de ce lycée est défaillante.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 431
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Je suis M.Akatsuki. Enchanté... peut-être. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moment de détente. [ PV Kipina puis peut-être libre à ceux de la Terre ]
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Je suis libre comme l'air
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: