Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Goodbye my friends [SOLO][TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Goodbye my friends [SOLO][TERMINÉ] Dim 20 Sep - 5:26

Personne n'aime les adieux,
la petite aiguille qui taquine le diaphragme,
on ne se reverra pas.
-Pierre Ducrozet

Le silence planait dans la chambre 12. J'étais assis sur mon lit, le regard vide, encore sous le choc de la nouvelle que je venais d'apprendre. Il devait être près de 14h. Tadi et Zayn n'étaient pas là, car ils étaient en cours et c'était peut-être mieux de même. Je devais avoir l'air dévasté. Mes mains tremblaient depuis que j'étais sorti du bureau du principal et je sentais des larmes d'inquiétude me piquer les yeux...

J'étais encore en classe quand j'avais été convoqué au bureau du principal. Un peu confus, je m'y étais rendu, me demandant bien pourquoi il voulait me voir. Je n'avais rien fait de mal, pourtant. En entrant dans la pièce, je m'attendais à un sermon qui ne vint jamais. J'eus plutôt droit à une nouvelle choquante. Ma mère était soudainement tombée malade. Elle était aux soins intensifs depuis ce matin. J'écarquillai les yeux, ne sachant pas quoi dire. Est-ce que c'était une blague ? Je ne pouvais pas croire que ma mère, la grande et belle femme pleine de vie dont je me souvenais, était à l'hôpital en ce moment même. Un poids se forma sur ma poitrine. J'aurais préféré le sermon.

Il y eut un grand silence avant que le principal ne me donne le choix de rester au pensionnat ou de le quitter et retourner dans mon village natal pour être aux côtés de ma mère. Le choix ne fut pas difficile.


Je posai le regard sur ma valise déjà prête. Il était temps que je parte. J'aurais pu retourner en classe et dire adieu à mes amis, mais je n'avais pas envie de parler à quelqu'un. Ainsi, je m'étais contenté de laisser une belle grosse réserve de vodka pour Tadi. Il ne m'oublierait pas de sitôt avec une réserve comme celle-là. Cette pensée m'amusa pendant un instant. Honnêtement, je n'avais pas tant de souvenir de mes nombreuses beuveries avec ce types, mais ceux qui me restaient m'étaient précieux.

Quelques minutes passèrent sans que je ne bouge de mon lit. Je poussai un dernier soupir et décidai enfin de me lever. Ce n'était pas que je ne voulais pas rester, mais ma famille était plus importante. Je saisis la poignée de ma valise et sortis de ma chambre. En marchant dans les couloirs, je me remémorai ma rencontre avec Inezia, Anastasia et Yuuma. J'avais mangé toute une volée cette journée-là. Comment j'aurais pu l'oublier ? Je passai devant la salle de repos, là où j'avais rencontré Eva, la déléguée, pour la première fois. Je n'avais été son bras droit que pendant un court laps de temps.

L'écho de mes pas résonnait dans le couloir, mais je l'entendais à peine, mes pensées divergeant vers la forêt où je m'étais sauvagement fait attaqué par des frelons. Pauvre Nett. Je m'en voulais un peu de l'avoir plus ou moins obligé à me ramener au pensionnat, car j'avais perdu connaissance à cause de ce qui se trouvait dans sa pommade... Passé la forêt, se trouvait le lac où j'avais perdu mon maillot et où Yamina et Narra m'avaient trouvé en train de me baigner nu. Cette honte...

La tête dans la brume, je me dirigeai vers la porte principale. C'était bientôt la fin. J'allais passer cette porte et quitter le lycée pour de bon. Tous mes amis ne seraient plus qu'un précieux souvenir dont je me rappellerai toujours. Je m'arrêtai devant la porte et posai ma main sur la poignée. Je pris une grande respiration et l'ouvris. Non sans un dernier regard en arrière, je posai le pied hors de la bâtisse.

Je retournais au chevet de ma mère, laissant derrière moi ma vie de pensionnaire au lycée Xényla.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Goodbye my friends [SOLO][TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Un soupir vient souvent d'un souvenir ... [solo, terminé]
» Un anniversaire, une nostalgie [Solo] [Terminé]
» Protecting myself, to protect my friends (pv) -Terminé-
» Enfin une issue [SOLO] (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: