Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Boire pour oublier [Tadi & Duvley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Jeu 20 Aoû - 5:17

Depuis cette histoire avec Oscar je n’étais plus vraiment moi-même. Je vivais mes journées en mode automatique sans vraiment prêter attention à mes amis. Ils s’inquiétaient beaucoup pour moi, tout autant qu’ils en voulaient à cet Oscar de m’avoir manipulé. Quant à moi, je me sentais brisé et trahis. Ce n’était pas perdre ma clé qui m’attristait le plus, mais le coup de traitre qu’il m’a fait. Bien évidemment, j’étais déçu de ne plus l’avoir, mais au fond de moi, ça m’enlevait un certain stress, j’étais maintenant libre. En réalité, j’avais atrocement honte. Honte de m’être faite avoir comme une parfaite idiote. Il devait certainement rire de me voir agir de la sorte devant lui. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, mais malgré cela je découvre que je ne le connaissais que très peu. Pourtant, je l’ai aimé… Je me secouai énergétiquement la tête pour oublier cette penser. Je veux seulement l’oublier et passer à autre chose. Pourquoi n’y arrivais-je pas ?!  Par chance, je ne l’ai toujours pas recroisée, je ne sais vraiment pas ce que vais faire si un jour je me retrouvais à nouveau devant lui. Même après que cette chasse soit terminée. Vais-je vraiment pouvoir lui pardonner ce qu’il m’a fait ?

Me voilà encore à penser à lui, je dois absolument arrêter de me blesser ainsi ! On me l’avait si souvent répété, il ne fallait faire confiance à personne dans cette course et je suis tombée dans le piège voilà tout. Maintenant arrête de te sentir idiote ! Je pris une grande respiration afin de calmer. Pense à autre chose… autre chose… Présentement, j’étais assise en classe, mais impossible de me concentrer sur quoi que ce soit. Malgré cela, on réussit à me sortir de mes pensées. Un garçon dans le fond de ma classe bavardait fort avec son ami, ils riaient tous deux aux éclats. Tadi et Dominic, ces garçons étaient toujours très amusants, je suis persuadée qu’eux, rien ne les effondrait comme moi je l’étais. Ils étaient même très reconnus pour se saouler à toute heure de la journée. Je ne sais pas où il se procurait toute cet alcool, mais boire ne me ferait pas de mal. Me saouler afin de tout oublier, comme j’avais l’habitude de le faire avant d’arriver ici. Voilà la solution !!

Les heures de cours passèrent lentement, trop lentement pour moi. Mais lorsque la fin s’annonça, je pris mon temps de retourner à ma chambre. J’avais préparé mon plan en classe, mais j’hésitai encore à le produire. Dans ma chambre, je faisais les cent pas. Je n’avais pas le courage. Peut-être qu’ils se moqueraient de moi en me voyant arrivé. Je finis pas me décidé, je ne pouvais pas résister plus longtemps, il fallait que je boive.

Je sortis de ma chambre et me dirigeai d’un pas décidé vers les chambres du fond. Je m’arrêtai devant la chambre 12. J’espérai de Tadi ou Dominic soient présents, j’avais besoin d’eux. Finalement je toquai à la porte à patienta que l’on vienne m’ouvrir. Quelques instants plus tard la porte s’ouvrit sur la familière imposante chevelure de Tadi. C’était étrange de venir à sa chambre, je ne lui avais jamais véritablement adressé la parole auparavant. Il a une première à tout. Je ne me forçai pas de lui adresser un sourire, c’était inhabituel de ma part.

Salut Tadi, je suis contente de tombée sur toi. Je ne vais pas tourner autour du pot, je sais que tu as constamment de l’alcool avec toi et présentement j’en ai vraiment besoin. Je peux ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Mer 26 Aoû - 15:43

Enfin ! Cette foutue aprèm de merde est finie ! C'était les heures de permes les plus chiantes de ma vie ! Ducoup j'ai lue mon bouquin sur la chiromancie, je suis au chapitre 15.6, maintenant je sais que la ligne de vie c'est vraiment une ligne complexe et chiante a comprendre, j'ai lue toutes les situations qui font qu'il faut interpretter un signe sur la ligne différament et patati et patata, c'est plus interressant que les cours c'est sûr, mais c'est tellement chaud ! Mais bon si je veux vendre mes prédictions cet été pour me faire du fric faudra que je gère là-dessus...

Donc je suis rentrée dans ma chambre direct après la dernière heure de perm ,les autres jouaient aux cartes, le jeu du trou et du président, très célèbre ce jeu dans la classe origine, c'est drole , surtout qu'on donne des gages au trou, le perdant. C'est comme ça que certaines élèves d'autres classes ne retrouvent plus leurs culottes où qu'un mur est imbibé d'urine ou taggé de je ne sais quel symbole ou partie du corps humain (seul les vrais savent laquelle hum...). Mais aujourd'hui j'avais pas envi de rigoler avec les autres, j'étais démotivé a mort , j'me suis levé du mauvais pieds...
Déjà en me levant dans ce matin j'avais des courbatures parce que j'ai dormis dans les douches, trop bourré pour atteindre mon lit. Puis en me levant j'ai glisser sur du vomis, avec Domi on pense que c'est le mien, mais y avais des restes de salade de fruit de la cantine deans, et moi j'avais pris le yaourt! Donc ducoup j'ai des doutes...
Après j'ai pris une douche froide parce que c'est ça le soucis quand on est dans les chambres du fond, toutes les chambres d'avant prennent la pression et l'eau chaude, et nous après on se tappent les fines goutellettes et l'eau a -15°C ... Comment ça l'eau elle gèle avant -15 ? T'écoute mon histoire ou tu dégage ?
Bref... Ensuite j'me suis habiller et tout mes elastiques sont petés et mon bonnet a rétréci au lavage donc j'ai due venir en cours avec les cheveux lachés, soit avec des cheveux mutants de merde qui attrapes tout ! La poussière des salles de classes, les boulettes de pains qu'on balance dans la cantine ... tient regarde ! y en a encore une là !


Je fouille dans mes cheveux et ressors une boulette de pain que je jette dans la poubelle remplie de bouteilles vides, mais elle attérie a coté... Tant pis.

Ouai attends j'en étais où ? Ah ouai ! Après il a plu j'étais trempé comme un chien pour le reste de la journée et en plus j'étais creuvé et mes courbatures a la con voulaient pas partir donc j'crois bien qu'j'ai passé trois heures de perm a dormir... Mais j'me réveillais tout le temps, comment tu veux dormir quand des origines font une partie de trou ? nan Serieusement c'étais vraiment une journée de merde... Et voilà , c'est comme ça que j'suis rentré dans la chambre juste après la fin de la perm et que j'me suis roulé un ptit joint pour me détendre et que j'te raconte ma journée.

Le mur semble acquiescer d'un air compatissant a travers la fumer.

"TocTocToc"

Wouaw ! C'est toi qui a fait ce bruit ? Ah nan c'est la porte ...

Je dois prendre appuie sur ma jambe puis sur mon lit, puis un peu plus tard sur le mur avec qui je parlais pour réussir a atteindre la porte. Je me rappelle que c'est surement quelqu'un d'autre que Domi car Domi ne toque pratiquement jamais. J'arrange mes vêtement, mes cheveux et je fais comme si je n'ai rien pris au cas où il s'agirait d'un pion où d'un prof...

J'ouvre. C'est Duvley , une meuf de ma classe. On s'est jamais vraiment parler... mais dans notre classe personne n'a laissé passer la trahison de l'autre enculé. Elle devais être amoureuse de lui apparemment , c'est ce qu'on m'a dis quand on parle autour du jeu du trou... En tout cas elle aborde un sourire, elle est très belle quand elle souris.

Salut Tadi, je suis contente de tombée sur toi. Je ne vais pas tourner autour du pot, je sais que tu as constamment de l’alcool avec toi et présentement j’en ai vraiment besoin. Je peux ?

Je lui souris. Par contre j'ai pas compris "présentement" ce que ça veux dire c'est trop compliqué pour moi, mais j'ai bien compris qu'elle me demande si y aurais moyen de se bourrer la gueule et ça, ça me plait !

Salut miss, content de te voir sourire ! T'a un peu soif alors ? cool ! Vas-y entre, désolé pour le désordre, a pas Domi je m'attendais pas trop a recevoir quelqu'un... Assied-toi assied-toi !

Je me pousse de l'encadrement de la porte et laisse rentrée la petite, puis je ferme derrière moi.

Désolé pour la fumer , j'fumais avant que t'arrive, t'en veux un peu ? Je lui tends le joint.

je regarde sous mon lit pour chercher de l'alcool. Entre des fringues, des moutons de poussières, des livres de spiritisme, des revues de charmes (que je prends soins de dissimuler sous un t-shirt) et des bâtons d'encens je trouve ma réserve perso de bouteilles. Je sais que mon invitée ne recherche pas un petit truc juste pour boire mais déjà du assez fort, donc je sors la téquila et la vodka.

Tequila, Vodka ou les deux ? Par contre j'ai pas de verre, faudra boire a la bouteille.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Mar 15 Sep - 1:43

De l’autre côté des murs, j’entendis une voix résonner. Je précise bien une voix. Tadi ce parlerait-il seul ? Car il n’y avait que sa voix que j’entendais. Peut-être que l’un de ses colocataires était présent, mais préférait ignorer les paroles insensées de Tadi. Ça n’aurait rien d’étonnant.

Lorsqu’il ouvrit la porte de sa chambre, un large sourire s’affichait sur son visage en me découvrant. Je me forçai donc de répondre à son sourire. Il ne semblait pas prendre conscience de ce faux sourire, tant mieux. Devrais-je spécifier la forte odeur déplaisante qui s’était échappée de sa chambre, à l’ouverture de la porte, accompagnée de volutes de fumées ? Il ne m’en fallait pas plus pour comprendre ce qu’il faisait avant mon arrivée. Ce qui pourrait aussi expliquer sa conversation en solitaire.

Salut miss, content de te voir sourire ! T'a un peu soif alors ? cool ! Vas-y entre, désolé pour le désordre, a pas Domi je m'attendais pas trop a recevoir quelqu'un... Assied-toi assied-toi !

Il se glissa sur le côté afin de me laisser passer. Je découvre que, en effet, ils n’ont pas pour habitude d’accueillir des invités dans leur chambre. Fallait-il vraiment que je décrive l’état lamentable des lieux ? C’était sincèrement dégoutant et je crois que je préférais ne pas connaître la véritable contenance de certaine substance où objet non identifié qui couvrait le sol de la chambre. Mais comment faisait-il pour vivre dans un tel environnement ? À savoir que cette chambre n’était pas seulement occupée par Domi et Tadi. Je plaignais leur colocataire, à croire qu’ils ne savaient pas qu’ils avaient un certain colocataire du nom de Zayn qui partageait la pièce.

Merci, ça fait plaisir, tu me sauves.

Bref, je ravalai mon dégout face aux désordres de la pièces et passai devant Tadi pour y pénétrer. Un raison de plus qui m’avait poussé à rejoindre Tadi pour me consoler de ma peine, il ne me posa de question. Il me laissa rentrer tout simplement, sans avoir la moindre interrogation.

Désolé pour la fumer, j'fumais avant que t'arrive, t'en veux un peu ?

Découvrant le joint qui me tendait, les yeux ronds, je secouais la tête. Il pouvait bien se détruire la santé avec ce truc, je ne comptais détruire la mienne. Tout ce que je demande c’est de me bourrer, rien de plus.

Je m’installai finalement le premier lit qui se trouvait à porter, m’assoyant dessus. Aucune idée à qui il appartenait et sincèrement, ça m’importait peu. J’espérais seulement ne pas mettre la main dans un truc aussi étrange que ce qui composait déjà la chambre. Pendant ce temps, Tadi s’était penché sous le lit sur lequel j’étais assise, pour farfouiller parmi son désordre. Et bien, c’était sons lit alors. Il se releva finalement avec deux bouteilles en mains.

Tequila, Vodka ou les deux ? Par contre j'ai pas de verre, faudra boire a la bouteille.

Il savait ce que j’avais réellement besoin à ce que je peux constater. Je lui fis un sourire satisfait en découvrant les boissons.

N’importe laquelle, ce n’est pas comme si elles vont tenir longtemps, je te l’assure !

Je m’étirais et arrachai des mains de Tadi l’une des deux bouteilles. Après rapide vérification, je remarquai l’étiquette de la Tequila, très bien. Je me débattis un moment afin de l’ouvrir et une fois mon objectif atteint, je la portai à ma bouche et y avala un grand gorgé. C’est fou comment ça pouvait faire du bien de sentir sa gorge brûler sous l’alcool.

Dit, à qui tu parlais avant que tu m’ouvres, je t’entendais parler aux travers de la porte ? Ça ne te fait pas fumer.

M’exclamais-je en rigolant lorsque j’abaissais la bouteille et la tendis à mon compagnon pour qu’il puisse se faire plaisir à son tour. J’en aurait bien pris beaucoup plus que cela, mais puisqu’il fallait partager la bouteille j’essayais de faire attention. Mais je ne promettais pas que j’allais faire cela bien longtemps. N’entendez-vous pas l’appel de l’alcool ? Bois-moi ! Oui, maintenant je suis une Alice moderne qui bois de la Tequila pour rétrécir, et alors ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Dim 8 Mai - 10:29

Je regardais ma camarade s'installée sur mon lit en prenant soin d'enlever le bordel, c'est un peu la honte du coup, mais c'est un secret pour personne que Tadi c'est un gars bordélique, je suis pas en Origine pour rien quoi. Devant les deux boissons que je lui propose, Duvley semble ravie.

N'importe laquelle, ce n'est pas comme si elles vont tenir longtemps, je te l'assure !

Olala! Attention, mademoiselle semble déterminée ! Je souris face à sa déclaration, ce Oscar, c'est vraiment une ordure, je comprends tout à fait qu'elle veuille se mettre dans le mal. Mais je suis curieux de voir comment ça va tourner, une fois qu'elle sera bien pompette... j'vais m'amuser comme un gamin, je le sent. Et puis rien ne m'empêche de lui voler un ou deux bisous quand elle sera totalement pétée ... Quoi ? Jlui file quand même de l'alcool gratos !

La jeune fille s'étire et saisie la Tequila. Ok parfait, on échangera plus tard. Elle passe une dizaine de seconde à ouvrir la bouteille puis boit au goulot, elle avale une gorgé d'au moins cinq litres la meuf ! Elle rigole pas. Elle savoure le breuvage, puis me regarde, elle va entamer la conversation autour d'un verre, où là pour le coup, d'une bouteille.

Dit, à qui tu parlais avant que tu m'ouvres, je t'entendais parler aux travers de la porte ? Ça ne te fait pas fumer ?

Oh nan ! Elle m'a entendue ! Le malaise absolu ! Mon invitée commence a partir en rigolade tout en me passant la bouteille de Tequila. Je décide de boire un peu avant de lui répondre, histoire de décrédibiliser la situation. Deux gorgés plus tard, je suis à elle.

Ouai bha disons que j'étais en conversation avec mon mur, y a quoi ? C'est un truc normal nan ?

La fumette me fais raconter n'importe quoi, et je commence à rire de moi, et que Duvley me suive dans mon fou rire ou pas, ça n'a clairement pas d'importance !

Oh mon dieu on s'amuse tellement, une fois calmé, je tire un peu sur ma cigarette à l'herbe, je coince bien la fumée dans mes poumons puis expire, satisfait. Je regarde à nouveau Duvley. Je bois une dernière gorgé puis passe la bouteille à ma voisine.

On est bien d'accord qu'on ce soir on se déchire la gueule ? Si tu sors d'ici, c'est en rampant, ou rien !


Je lui tend ma main pour qu'elle la serre, pour valider notre contrat.

Cette soirée sera vraiment intéressante, très intéressante.


HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Mar 24 Mai - 3:22

Je laissai le temps à Tadi de se prendre quelques gorgés de Tequila avant de poursuivre, attendant patiemment qu’il absorbe l’alcool. J’avais déjà hâte qu’il en finisse avec la bouteille afin d’en reprendre de nouveau. Si ça ne tenait qu’à moi, je serais certainement en train de la vider, mais un peu de tenu, je n’allais pas tout prendre la boisson de Tadi, lui qui m’a si gentiment accueilli.  

Ouai bha disons que j'étais en conversation avec mon mur, y a quoi ? C'est un truc normal nan ?

Il se mit à rigoler de son propre commentaire. Il délirait complètement, mais rien à faire, je partageais avec lui ce rire.

Ça va de soi ! On ne dit pas pour rien que les murs ont des oreilles, ce n’est certainement pas complètement faux ! Ce qui doit être pratique c’est que peu importe ce qu’on peut dire à un mur, il ne peut qu’approuver en silence, ils sont très sympas les murs.

Je continuais à rigoler, continuant dans le délire de Tadi. Il valait mieux pour moi de ne pas essayer de tout comprendre et partager le moment avec lui, comme si cela était parfaitement normal. C’était beaucoup plus amusant de la sorte pour se changer les idées et c’est bien pourquoi je me retrouvais présentement en train de parler de mur avec Tadi autour d’une Tequila. Ce soir, mes meilleurs compagnons partageront comme première lettre le "T" !
Après avoir pris une bonne latte de son joint ainsi qu’une gorgée dans la bouteille, la Tequila se retrouva de nouveau entre mes mains. Je ne tardai pas à me faire de nouveau plaisir, sans cacher la satisfaction d’avoir de nouveau l’alcool à la bouche. Tout en avalant, j’écoutais Tadi.

On est bien d'accord qu'on ce soir on se déchire la gueule ? Si tu sors d'ici, c'est en rampant, ou rien !

J’abaissais la bouteille pour découvrir la main que me tendait mon partenaire. Je souris de pleines dents et empoignai la main de Tadi sans aucune hésitation. J’ai tellement bien fait de venir le voir.

Quelle question, mais évidemment ! Je ne suis pas venue te voir pour rien. On boit ou on ne boit pas ?

Je fis un clin d’œil complice à Tadi suite à cela. Mon regard se jeta de nouveau sur la bouteille entre mes mains que je soulevais sous le nez de mon compagnon, amusée. La bouteille était très peu entamée malgré les gorgées que nous avons prises, mais malgré cela, je secouais légère la Tequila devant les yeux du garçon, observant le liquide frapper contre le verre de la bouteille avant de relever les yeux un air de défi dans le regard.

Je te gage ce que tu veux que j’arrive à vider cul sec la bouteille.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Mar 5 Juil - 15:04

J'attends avec hate la réponse de ma nouvelle potote de boisson ! Elle déplace la bouteille, ce qui fait que je peux enfin la voir dans les yeux. Elle me lance un enorme sourire, m'empoigne la main, et s'écrie:

Quelle question, mais évidemment ! Je ne suis pas venue te voir pour rien. On boit ou on ne boit pas ?

En soulevant la deuxième bouteille, qui trainait au sol et m'écrie :

ON BOIIIIT PARDIIII !

J'ouvre la Vodka et enfourne un petit peu de ce liquide divin dans mon gosier, histoire de lui tenir chaud. C'est tellement cool de se mettre mal, surtout avec des meufs ! Olala et quelle meuf. Pas moche, pas moche du tout même ! Faut que je contrôle mes pulsions parce que je pourrais très bien lui sauter dessus !
Quoique... tant qu'elle ne boit pas trop elle pourrais encore refuser mes avances, mais si elle bois encore ... y aurait moyen ...
Tadi t'es un enculé immoral ! Quoi ? mais non ! Un garçon et une fille, quand ils sont seul dans une chambre, ils doivent ... perpetuer l'espece. C'est la nature, c'est pas ma faute ! Et puis je suis en couple avec personne et cette pauvre Duvley à bien besoin d'être consolée dans les bras d'un gars qui prends pas la tête ! Pas d'un gros enculé de première, comme l'autre blondinet là !
Et puis les cheveux roses, j'avoue j'aime bien, elle est vraiment mignonne ! Tout façon quand je commence à boire j'ai l'impression que toute les filles deviennent charmantes, un truc de ouf, je suis vraiment pas un gars difficile ça c'est claire ! Mais bon je suis un gars bien, je la forcerais a rien, je la forcerais pas a boire, je la forcerais pas a m'embrasser, rien rien, ce seront ses choix !
Dans mes pensées, je tire encore une fois sur ma petite cigarettes aux herbes médicinales, je me met tellement bien là !
Soudain j'entends un petit rire, vous savez, ce genre de rire qu'on ne peut faire que après deux ou trois verres. Duvley me regarde, regarde sa bouteille, me regarde à nouveau, et souris.

Je te gage ce que tu veux que j’arrive à vider cul sec la bouteille.

Je commence à rire, vraiment elle me plais cette meuf, on aurait du mal a y croire, mais malgré tout ces .... attributs, elle a des couilles ! ouai ouai ! j'y crois pas, elle lis dans mes pensées cette fille, vas-y bois, bois ! T'es venue pour ça !

Vas y chaud ! Tu bois TOUUUUUUUT ce qui reste, et si jamais tu oublie UNE SEULE goutte, tu dois me faire un bisou , mais attention -je rigole, alcool oblige-, pas un bisou de pd, non non ! Un gros bisou sur la bouche !
EHHH ! T'a gagée, tu peux pas te défiler ha !


Et j'éclate de rire, mon plan est minable mais en même temps j'ai tellement l'impression qu'il est parfais ! Et puis on s'en fou elle est déjà bien perchée comme moi, on se prends pas au serieux et c'est ça qui est cool, j'aimerais être bourré toute ma vie serieux ! J'adore faire la fête !

J'allume mon portable et entreprends difficilement de tracer mon code. Après trois échecs consécutifs, j'arrive à le dévérouiller et met la première musique que je trouve, un truc un peu funky, qui bouge mais pas trop trop non plus. Je bois encore une gorgée de Vodka et regarde à présent Duvley, intrigué. Y a encore de la Tequilla qui remplit la moitié de la bouteille. Si elle arrive à tout boire d'un coup ce sera tellement drôle, elle va tellement pas assumer dans un quart d'heure ! Je souris, pour lui donner du courage je bois encore deux grosses gorgées de Vodka.

Allez vas y, prends tout ton temps princesse !


Je tire encore un peu sur le gazon et recrache une longue trainé de fumée épaisse, on dirait un peu un train haha, excellent ! TCHOU
TCHOU

Mais maintenant je ne regarde plus que Duvley, dans les yeux, je veux voir si elle réussira son défi. Ce serais vraiment lourd comme événement. Enfin on s'amuse un peu ans ce lycée nul haha !


HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley] Mar 19 Juil - 22:40

Ouverture de la deuxième bouteille, Tadi commença à la boire avant même que nous ayons terminé la Tequila. Je ne crois pas que nous allons avoir suffisamment d’alcool avec ce qu’il nous a apporté, nous venons seulement de commencer et nous sommes déjà en train de tout vider. J’espère pour nous qu’il a d’autre réserve cachée. Mon défi semblait le faire marrer. Ça t’amuse à ce point, tu crois peut-être incapable de tout boire ? J’ai clairement l’intention de l’étonner. J’ai peut-être les apparences d’une petite fille sage aux cheveux roses flamboyants, mais ça, ce n’est qu’en apparence.

Vas y chaud ! Tu bois TOUUUUUUUT ce qui reste, et si jamais tu oublie UNE SEULE goutte, tu dois me faire un bisou , mais attention, pas un bisou de pd, non non ! Un gros bisou sur la bouche !
EHHH ! T'a gagée, tu peux pas te défiler ha !


Je me sentis rougir, mais je le cachai rapidement derrière un rire. Perdre n’allait peut-être pas me déplaire… Ah non Duvley, on se réveil ! Je suis venue à la rencontre de Tadi pour oublier un garçon, ce n’est pas pour se jeter dans les bras d’un autre. Je n’allais pas non plus perdre, je devais lui montrer que je ne suis pas aussi sage qu’il semble le penser. Vide-moi cette Tequila ma belle ! Je tendis brusquement la main vers Tadi, un petite sourire en coin, afin de conclure notre marché.

Ne me sous-estime pas Tadi. Dans tous les cas, tu ne seras pas déçu !

Je rigolai de nouveau. Soulevant la bouteille à mon niveau, j’analysais rapidement mes chances de réussite. J’étais plutôt confiance. Je ne vois pas pourquoi je n’y arriverais pas. Du coin de l’œil j’aperçu mon partenaire en train de galérer à ouvrir son portable. Encore une fois, je me mis à rire de Tadi. Le pauvre, il commençait déjà à ne plus tenir. Quoique je commençai moi-aussi à me sentir partir. Parfait !
Finalement de la musique se mit à jouer, un bon truc pour mettre de l’ambiance. Ça me donnait envie de danser, mais pas tout de suite, j’avais un défi à réussir.

Allez vas y, prends tout ton temps princesse !

Je regardais Tadi dans les yeux en souriant, sûr de moi. Ça semblait l’exciter cette histoire. Allait-il recevoir son baiser de la princesse après l’avoir secouru ? Nous allons le découvrir assez tôt, laissez place aux roulements de tambours !
Je portais la bouteille de Tequila à ma bouche et d’un coup sec la relevais. L’alcool se mit à couler à grand flot dans ma gorge, laissant le familier picotement de brûlure faire place. Je commençais à sentir la chaleur m’envahir tandis que la Tequila continuait de glisser. Puis, une gorger passa mal, je sentis mes yeux me piquer et les larmes se pointer, je me retenais de tout lâcher pour tousser. Je devais tout vider. Mais je finis par ne plus être capable de me retenir et fus obligé d’abandonner. Je descendis la bouteille brutalement avant de commencer à tousser violemment la larme à l’œil.

Lorsque j’eux enfin terminée, je regardai ce qu’il restait d’alcool dans la bouteille. Seulement le fond, je n’y crois pas… Je relevais les yeux vers Tadi une moue boudeuse sur le visage avant de lui parler d’une petite voix.

J’aurais pu y arriver, ce n’est pas juste…

De frustration je relevais la Tequila pour terminer le fond avant de la balancer dans la pièce. Je ne sais pas quel miracle elle ne brisa, mais par contre, je savais que j’étais vraiment déçue de ne pas avoir réussi. Ce n’est pas digne de moi… Au moins, j’avais droit à un prix de consolation. Je relevais les yeux sur Tadi en rigolant.

Un marché est un marché, vient réclamer ton du.

Puisqu’il se trouvait face à moi, sans la moindre hésitation je l’attrapais par le t-shirt pour l’attirer vers moi alors que je m’approchais. Je déposais finalement mes lèvres sur les siennes.

HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boire pour oublier [Tadi & Duvley]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Boire pour oublier [Tadi & Duvley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Boire pour oublier... Méfie-toi, les chagrins savent nager | Jolene & Nemo
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» -[ Courir pour oublier, courir pour s'enivrer ]- -[PV]-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: