Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Pas si futé pour un prof [Pv Miranda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Lun 20 Avr - 9:46

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Les cours venaient de se finir pour la matinée, les élèves avaient beau faire de leurs mieux, c'était toujours insuffisant... Seuls quelques-uns arrivaient à se faire démarquer, mais pour réussir à remonter tout le groupe, avec des boulets comme j'en avais vu... On ne va pas se mentir, c'est impossible. Ils sont trop à la traine, trop sûrs d'eux et pourtant, ils devraient penser tout le contraire et faire attention à ce qu'ils faisaient. Enfin tant pis... Le proviseur ne pourra rien me dire, il est déjà au courant de ce que je suis capable de faire, et il doit se douter que ce ne soit pas mon enseignement qui est mauvais, mais leurs déterminations...

Après avoir été cherché mon repas chez moi pour au final le faire réchauffer dans un des nombreuses micro-ondes dont nous les professeurs disposent, je commençai à le manger avant de sentir une envie me tenailler, une envie de nicotine. Je sais ce que vous allez me dire, la cigarette, c'est très mauvais pour les performances physiques et pour les poumons, et je vous balancerais simplement, que ce n'est pas à quelqu'un de mon âge qu'il faut dire ça, mais plutôt aux gosses qui sont dans le lycée et ailleurs, contrairement à eux, je sais ce que je risque et j'en assume totalement les conséquences !

Je montai alors à la va-vite les escaliers menant au toit et sortit de ma poche un paquet de cigarettes ainsi que d'un briquet. Je commençais à allumer ma clope avec un peu de mal, le vent n'étant pas avec moi sur ce coup. Après plusieurs essais infructueux, je réussis enfin à garder la flamme au bout de ce bout de papier où se trouvait à l'intérieur le Graal.

PS:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Sam 2 Mai - 17:34

La sonnerie du réveil retentit dans l'appartement. Je grognais en m'emmitouflant dans ma couette. Pourquoi le week-end devait-il se composer de deux jours ? Je grognais à nouveau puis me décidais à sortir une jambe du lit. L'autre suivrait quand j'aurai assez de courage. Vingt minutes après l'heure à laquelle je devais me lever, j'étais assise par terre à me frotter les yeux embués de sommeil. Le réveil était vraiment le pire moment de la journée. Je m'étirais et me traînais jusqu'à la cuisine. Deux café plus tard je pus aligner trois pensées correctement. Ce fut donc direction la douche après l'étape ''je toque à la porte de Maria pour le réveiller''. Une fois propre je partis choisir mes vêtements parmi ma garde robe de princesse. Après une heure d'essayage j'optais pour une mini jupe à froufrous bleu, un débardeur vert pomme avec un cupcake rose dessus, un petit gilet lavande, une paire de chaussette rayées vert et rose qui montent jusqu'au genou et des chaussures de toiles bleu. Je me coiffais de deux tresses et me voilà enfin prête. Je vins de nouveau toquer à la chambre de mon cousin avant de me souvenir que la pièce était vide, le psychologue commençait bien avant moi son travail.

Je soupirais et sortis de chez moi après avoir attrapé mon sac à main rose. Je quittais la banlieue pour rejoindre le centre ville et de ce fait le lycée Xenyla. Ma journée de cours pouvait enfin commencer. Je fis travailler mes élèves, faisant en sorte de leur faire atteindre leurs limites sans pour autant les mettre en danger. Les plus intéressants de la classe Processus étaient ce jeune Shura et ses éclairs et le petit Oscar qui, avec son frère, étaient les perles rares de mon métier. Des jumeaux avec des pouvoirs complémentaires, vive les magies de la gémellité. Personnellement mes sœurs et moi avions eu des pouvoirs bien différents les uns des autres. Bref, j'essayais de faire travailler tous le monde même si certains ne voulait pas risquer de blesser leurs camarades avec leur don. Lorsque la sonnerie retentit, j'étais assez fière de mes élèves. Je les libérais et me dirigeais vers le self pour prendre ma dose de nourriture. Les cuisiniers ayant l'habitude, je pris mon plateau et me dirigeais vers la salle des profs. Une fois là-bas je m'installais à une table et commençais à travailler tout en me rassasiant. La Mise en Pratique des Dons était une matière qui pouvait ressembler au sport du fait qu'il n'y avait pas de contrôle écrit. Mais il y avait toujours les examens finals qui permettait souvent de se rendre compte que son pouvoir avait évolué et était devenu plus puissant. Et ça, il me fallait les bosser en avance. Pour trouver des dates et tout. Alors que j'étais plonger dans mon travail une main se posa sur mon épaule.

-Miranda ? Tu pourrais me trouver Alexei pour lui dire qu'Abigail le cherche parce qu'elle voudrait faire en truc en temps que Professeur Principal ou ne connerie du genre.

Je me tournais vers mon collège et haussais un sourcil.

-Je suis obligée ? Nan parce que là je bosse et tout, et puis je sais pas où il est le nouveau.

Un regard noir plus tard, me voilà qui crapahutais jusqu'au toit pour retrouver ce fumeur à la noix. Il se disait prof de sport et il fumait ? Je ne donnais pas cher de la qualité de son travail. J'ouvris la porte menant sur le toit et m'avançais dehors tandis que le vent essayait vainement de me soulever ma jupe. Je toussotais et m'approchais de Monsieur Avery le prof de sport.

-Euh excuse moi de te déranger pendant ta pause clope mais on m'a dit de te dire que la prof d'Histoire Humaine te cherche. Je crois que ça a avoir avec le fait que vous êtes tous les deux profs principaux.
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mar 5 Mai - 18:26

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
La clope à la main, la journée paraissait plutôt calme et paisible, ah, j'espère que l'on ne va pas me gêner durant ma pause sur le toit... Déjà que je n'ai pas un moment à moi... Enfin si ! Le matin, mais je fais mon footing... En même temps, il fallait bien que j'entretienne mon corps, la cigarette n'est pas à mon avantage, peu importe ce que l'on peut en dire... Sentant une bouffée de fumée sortir ma bouche, je soupirai et commençai à regarder en bas, les élèves étaient en train de faire tout ce qu'il ne fallait pas durant la pause déjeunée, certains dormaient par terre, pas très bonne pour les lombaires, d'autres encore fumaient ou se battaient. Je rêve... À cet âge-là, ils commencent déjà à faire des conneries ? Et bien, je ne suis pas seul enfin de comte. J'esquissai un sourire pour accompagner ma petite remarque totalement idiote. En fin de compte, ce n'était pas si idiot, j'avais commencé les conneries horriblement tôt... Ça ne va pas me tuer tout de même...

J'entendis la porte de « secours » s'ouvrir, mais je ne bougeai pas d'un poil avant de regarder la jeune fille se trouvant à côté de moi et soupirai avant de lancer :"Je sais que c'est idiot, mais vu ta corpulence je ne pense pas que tu devrais rester là, la cigarette est mauvaise pour la santé des adolescents... D'ailleurs si tu pouvais aller voir ce que je pense être tes amis pour leur expliquer que la cigarette à leur âge ce n'est pas super super..." Je lâchai une bouffée de nuages gris dans le ciel avant de l'entendre dire : "Euh excuse moi de te déranger pendant ta pause clope, mais on m'a dit de te dire que la prof d'Histoire Humaine te cherche. Je crois que ça a avoir avec le fait que vous êtes, tous les deux, profs principaux.

Hum comment pouvait-elle me parler aussi amicalement ? Je suis censé être son supérieur... Je grimaçai légèrement avant de dire : "Je ne te permet pas de me parler sur ce ton..."

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mer 24 Juin - 16:05


HRP:
 

Monsieur le prof de sport osa me faire une remarque sur ma corpulence et à mon humble avis, me prit pour une de ses élèves totalement fall in love de lui. Mauvais point pour lui. Je déteste qu'on me confonde avec mes élèves. Il grimaça, ce qui avait le don de m'agacer.

- Je ne te permets pas de me parler sur ce ton...

Alors là c'était trop fort. Je secouais la tête avant de le foudroyer du regard. On m'avait dérangé dans mon travail pour lui et c'est comme ça qu'on me recevait ? Nan mais oh !

- WOOH ! On redescend tout de suite sur Terre, je suis pas ton élève mais ta collègue. Donc c'est pas à moi de changer de ton, mais à toi de revoir le tien. J'ai été polie et je ne mérite aucunement cette réponse ! Maintenant tu t'excuses et tu me jettes cette clope !

Sans crier garde, j'attrapais sa cigarette entre mes doigts qui se changèrent en acide. Finalement ce pouvoir pouvait parfois avoir son utilité pour punir des collègues enquiquinants. Je lançais un sourire machiavélique et jouais avec ma main d'acide.

- Oh mais je ne me suis pas présentée. Je suis Miranda Malatesta, professeur de Mise en Pratique des Dons et nymphe de l'acide. Donc un conseil, évite de m'énerver.


Mes doigts s'égarèrent près du visage d'Alexei avant de redevenir normaux. Je savais me rendre dangereuse quand je le voulais. Je rejetais mes cheveux en arrière et me dirigeais vers la sortie. M'apprêtant à refermer la porte, je lui jetais un dernier regard.

- Si j'étais toi je me suivrais en salle des profs sous peine d'avoir la peau rongé par l'acide.


Je descendis l'escalier et m'arrêtais dans le couloir. Quelques élèves passèrent en me saluant. Ils devaient se demander qui j'attendais. Et bien mes chers enfants, j'attends Monsieur Alexei Avery, le prof de sport le plus horripilant que je connaisse. Et la personne à qui je vais taxer une cigarette lorsque j'aurais fini de manger.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Lun 10 Aoû - 22:45

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
«WOOH ! On redescend tout de suite sur Terre, je suis pas ton élève mais ta collègue. Donc c'est pas à moi de changer de ton, mais à toi de revoir le tien. J'ai été polie et je ne mérite aucunement cette réponse ! Maintenant tu t'excuses et tu me jettes cette clope !»

Ni une ni deux, ma cigarette disparaît dans une mini flaque d’acide provenant des doigts de la jeune femme donc ? Miranda Walatesta donc, professeur de mise en pratique des dons, nymphe de l’acide… Ouh, il ne vaut mieux pas que je cherche la guerre avec cette collègue ci, sous peine de voir non plus ma cigarette, mais mes doigts ou d’autres parties de mon corps, ce qui ne m’arrangerait sincèrement pas… Ses doigt passèrent à côté de mon visage, bien que je sois « sadique » je tiens tout de même à ma vie, alors je commençai à écarter ma tête de ses doigts, soupirant légèrement. Apparemment je devais me rendre en salle des profs, avant que celle-ci ne se referme, j’ouvre la porte à la volée et la rejoints, je sentais encore un peu la fumée de cigarette, mais cela ne me dérangeais pas vraiment, mais quelques élèves me firent une remarque là-dessus.

«Eh bien monsieur, c’est pas très sérieux tout ça, et l’exemple, il est où ?»

Je lançai un regard noir vers la fille qui avait osé me lancer ce premier commentaire, pas bien grande, un tatouage sur l’avant-bras et un piercing en dessous de la bouche. Ce qui ne donnait pas du tout envie de croire en la crédibilité de ses mots.

«Vu ton allure, je ne pense pas que tu puisse faire de commentaires là-dessus, ce n’est pas comme si c’était la première fois que tu en vois une je me trompe ?»

Un soupire d’agacement vint de sa part, je lui fais un large sourire, rien que pour lui montrer mon côté vraiment gentil, sympathique, bien sûr je suis ironique ! Je me rapprochai de ma collègue en soupirant longuement à mon tour.

«Bon, tu sais ce que je dois faire au juste, que je me prépare avant quoi…»

HRP:
 


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Jeu 27 Aoû - 17:29


Des élèves charrient le prof de sport. Il a pas l'air d'apprécier. Tant mieux. Même si l'élève se fait rabattre je suis bien satisfaite de ce qu'elle a dit. J'adresse un sourire narquois à Alexei. Pauvre petit Avery qui a eu peur devant la méchante Miranda. Je lui ferais presque des câlins. D'ailleurs il s'approche de moi et soupire. Pourquoi il soupire ? J'ai rien fait moi.

- Bon, tu sais ce que ne dois faire au juste, que je me prépare avant quoi...

Je le somme de me suivre et décide de lui répondre en route.

- De ce que j'ai compris, la prof principale des Passions, Abigail, veut te voir. Pour te parler de projets et tout je crois. Fait gaffe elle semble un peu allumée. Genre elle tient tête au patron et tout. Puis être prof d'histoire humaine... Y a que les allumées qui font ça.

Non je n'ai pas du tout une piètre estime de ma collègue. Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Nous avançons à un pas rapide et bientôt je franchis la porte de la salle des profs avec mon collègue derrière. Et là, celui qui m'avait demandé d'aller chercher Alexei me sourit.

- Abigail est partie mais elle m'a chargé de dire à Alexei qu'il faudrait qu'elle l'invite chez elle pour qu'ils parlent de classes et tout.

Hum charmant. Un dîner entre profs. Le rêve ! Franchement je suis bien contente d'être avec Maria. Au moins on parle pas d'élèves toute la soirée, on a d'autres sujets de conversation. Genre la psychologie ou les dons. C'est nettement plus intéressant. Je soupire et attrape ce que je mangeais tout à l'heure.

- Donc cette stupide femme m'a dérangé dans MON déjeuner, pour rien ? Hum... Ne pas m'énerver, ne pas m'énerver. Alexei !


Je me retourne vers lui et lui lance un sourire crispé.

- On retourne au toit, je vais finir de manger là bas et je pourrais te taxer une clope. De suite !


Et c'est reparti. J'attrape le bras de Mr Avery et direction le toit. Fumer ! Fumer ! Fumer ! Manger aussi ! Je gravis très vite les escaliers et bientôt me voilà sur le haut du bâtiment. Enfin de l'air. Je vais m'accouder à une rambarde et commence à manger. Je mange très vite car je n'ai plus très faim et j'ai une grosse envie de cigarette. Dès que je juge qu'il est temps d'arrêter de manger je pose mes affaires au sol et tends la main vers Alexei.

- Cigarette et feu s'il te plaît.

HRP : Pardon c'est petit é_è

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mar 15 Sep - 23:31

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Alors, soit disant que j’dois bosser d’un projet avec elle, et elle tient tête au directeur hm ? Intéressant, je sens que j’vais bien m’amuser avec elle. On se liguera contre le directeur, et on le fera sauter de sa place, puis on mettra le lycée à feu et à sang. Ou alors, elle deviendra simplement une bonne amie, avec qui je pourrais discuter de tout et de rien, ou encore, peut-être bien que l’on ne s’apprécie pas du tout et qu’on ne voudra plus se voir, au fond, je m’en moque un peu, du moment qu’elle ne vient pas s’immiscer dans mes travaux.

Un homme se trouve en train de sourire en nous regardant arriver, d’un sourire béat, il dit qu’j’devrais être invité chez la miss, sincèrement, ça va être épique, je le sens, mais bon, j’pense pas avoir le choix, et ça pourrait se révéler amusant, alors, j’vais pas me plaindre..

Miranda se met presque à me sauter à la gorge après avoir « crié » un bon coup, d’ailleurs, elle veut me taxer une clope, wow, wow, wow, calme, calme ! J’ai même pas le temps de dire un mot, qu’elle m’attrape et me fait faire le chemin en sens inverse, vers le toit, au final, on aurait pu y rester depuis le début nan ? Ça aurait évité de l’énerver, exciter, et de me faire perdre une cigarette. Quoi qu’il en soit, je préfère ne pas trop me débattre de son emprise, elle n’est pas bien musclée, mais son pouvoir ne m’inspire pas du tout confiance, parce qu’en quelques secondes, si elle le décide, je ne posséderai plus de bras, on retrouvera juste la partie utilisable au sol, sans aucune chance de pouvoir le récupérer un jour, et, j’ai besoin de mon bras droit. Sinon, j’ne peux plus rien faire..

Alors qu’on arrive, elle mange à une vitesse « fulgurante », et lorsqu’elle finit, elle tendit la main dans ma direction, pour lâcher seulement « Cigarette et feu, s’il te plaît. » Je la regarde un instant avant de soupirer doucement et lui donner ce qu’elle me demandait « C’mauvais pour la santé voyons. » Sarcastique, moi ? À peine. Juste un petit peu.

HRP:
 


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Jeu 1 Oct - 20:51


Alexei ne me donne pas tout de suite ce que je désire. Il me fait attendre un peu tout en me regardant. Puis il lâche un petit soupir. Pourquoi fait-il ça ? Cela le saoule tant que cela de me dépanner ? Je n'ai pourtant jamais dit que je ne le rembourserais pas. Il faut juste que j'aille en racheter. J'attrape ce que j'ai demandé et qu'il me tend.

- C'mauvais pour la santé voyons.


J'éclate de rire. Un rire franc et clair. C'est lui qui dit cela ? C'est pas se foutre de la gueule du monde ? Toujours avec un sourire aux lèvres je coince la cigarette entre mes lèvres repliées et allume le briquet. Je m'assure qu'elle est bien en train de se consumer en tirant quelques bouffées. Lorsque je suis sûre qu'elle ne va pas s'éteindre je lui rends son briquet.

- Merci, vieux.

Oui je l'appelle vieux, on a beau être collègues, je sais pertinemment que je suis la plus jeune adulte ici. Accoudée à la rambarde de protection, je regarde cette île qui s'étend sous mes yeux. Xényla se situe à la capitale. J'en suis heureuse. Une ville de province n'aurait pas été pour moi. Je soupire et ma fumée se dissipe dans l'air, gardant cette odeur caractéristique.

- Dis ? Qu'est ce qui t'a poussé à faire prof de sport ? Ça fait longtemps que tu l'es ?

Je n'ose pas trop lui demander son âge. Parce que, évidemment, je devrais dire le mien. Je sais que je fais croire que je ne complexe pas sur mon âge, ma taille, etc. Sauf que c'est faux. Grâce à mes bonnes notes et le métier que je voulais faire, j'ai pu être prof si jeune. Mais c'est horrible. Je travaille certes avec beaucoup de gens étant dans les 20-30 ans, mais eux ne font pas gamins écervelés. La O'Neill par exemple, elle a 27 ans, un gosse et des gros seins. Tous les élèves se retournent sur son passage et j'entends parler de gens souhaitant la mettre dans leur lit.

Alors que moi, quand je passe devant eux, j'ai beau marcher en talons, leur gueuler dessus et les menacer, rien n'y fait. On me prend toujours pour une élève. D'Evasion en plus, puisque je m'habille en rose. Je n'en peux plus. Jamais je n'entendrais que quelqu'un fantasme sur moi. La dernière fois j'ai entendu un mec dire que fantasmer sur la Malatesta s'était comme fantasmer sur sa petite sœur. Pourquoi ? Pourquoi suis-je la seule de ma famille à être encore une gamine ? Lorenzo et Chad sont des hommes musclés et virils maintenant, Sylvia et Katarina ont des formes à faire pâlir de jalousie les plus grands mannequins et moi, je suis une planche à pain. Est-ce à cause de ce que j'ai fait ? Est-ce que c'est ma punition pour avoir défiguré mon frère ? Je soupire et écrase ma blonde sur le sol.

- Moi c'est parce que j'adore exploiter les pouvoirs des autres. C'est mon passe-temps favori. Déjà à l'école j'avais un groupe dont je faisais avancer leur pouvoir. Je fais ça certainement parce que je n'aime pas mon pouvoir. J'aurais tant voulu être une hybride libellule. J'aurais eu la beauté et la délicatesse. Alors que là, je suis une nymphe de l'acide. Comment veux tu être heureux lorsqu'à la moindre émotion forte, tu prends le risque de cramer quelqu'un.    

Je déteste vraiment mon pouvoir. Je n'ai pas eu le temps de connaître celui de mes sœurs. Tout ce que je sais c'est qu'elles sont soit nymphes soit mentalistes, puisqu'aucune des deux n'a d'attributs animaux. Je soupire de nouveau et regarde Alexei avec un petit sourire.

- Tu as cours après ou tu as des heures de libre ?


Je voudrais pouvoir parler à quelqu'un. Je n'ai pas cours tout de suite et si lui non plus, ce serait parfait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Jeu 15 Oct - 23:51

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Après ma petite touche humoristique, elle rigole d’un rire presque cristallin, c’était plutôt mignon, surtout venant d’une personne qui était prête à me défigurer parce que je ne venais pas tout de suite avec elle voir Abigail ? C’est ça son nom déjà ? J’ai un doute, tout ce que je sais c’est qu’apparemment, j’vais devoir aller chez elle. M’enfin bref. Miranda est en train de tirer quelques bouffées de fumée, et elle me rend mon briquet que je remets dans ma poche, en souriant doucement, avant ce mot. « vieux. » C’est une blague ou bien ? J’ai que 23 ans merde… C’pas si vieux pourtant, si ? J’connais des profs bien plus âgés que moi, pourquoi ça m’énerve tant, alors que c’était censé être simplement une appellation venant d’elle ? C’que j’fais est débile, ne sert à rien et me casse les couilles,  et j’en perds mon latin, si on me dit qu’elle est plus vieille que moi, ce qui selon moi, serait plutôt drôle en fin de compte. Il faut dire la vérité, elle ne fait pas beaucoup d’années niveau physique, peut-être 18-19 ans, mais dans ce cas, que quelqu’un m’explique comment elle a pu être prof… Tant pis, j’lui demanderai surement plus tard.

« De rien collègue » avais-je lâché en serrant quelque peu les dents.

Je m’appui à la rambarde, à ses côtés, sans en dire vraiment plus avant qu’elle ne me demande ce qui m’a poussé à devenir prof de sport, et surtout si ça fait longtemps que j’exerce le métier. Je la regarde un instant, mimant une réflexion à la question. Puis je répondis sur un ton neutre « Hm ? Disons que j’aime bien le sport en lui-même, et je n’aime pas trop les stéréotypes du prof qui ne fait rien dans son propre cours. Et pour la deuxième question, si tu ne m’as pas vu avant, c’est que je suis là depuis peu, pour tout te dire, j’étais élève ici avant. Et toi ? »

Elle répondit à l’une des deux questions, et me raconta en quelques sortes son rêve. Je la regarde un instant avant de sourire sincèrement « Tu sais, je vais surement faire le poète, quand j’dis ça, je rigole, mais même si tu n’es pas une libellule, tu ne peux pas te plaindre de ce que la nature t’as donnée, elle t’a donnée quelque chose, pas comme à tout le monde. Personnellement, je peux simplement voir les pensées noires des gens, tu veux vraiment te plaindre alors ? » Je ris doucement avant de reprendre mon sérieux « Et pour te répondre, je ne crois pas avoir cours avant une heure ou deux. Mon seul moment de répit. »



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mer 28 Oct - 18:52


- Tu sais, je vais sûrement faire le poète, quand j'dis ça, je rigole, mais même si tu n'es pas une libellule, tu peux pas te plaindre de ce que la nature t'as donné, elle t'a donné quelque chose, pas comme à tout le monde. Personnellement, je peux simplement voir les pensées noires des gens, tu veux vraiment te plaindre alors ?

Quand il dit que la nature m'a donné quelque chose, il parle de ma beauté ou de mon pouvoir ? Je dois avouer que la question me turlupine un peu. Son pouvoir est pas mal, il a pas le risque que des gens l'attaquent par surprise, en plus il peut jouer au chantage et ça c'est génial. Je l'entends rire d'ailleurs, c'est si étrange d'entendre ce son dans sa bouche.

- Et pour te répondre, je ne crois pas avoir cours avant une heure ou deux. Mon seul moment de répit.

Je lui souris. Sa réponse me convient parfaitement. Tandis que je regarde la ville s'étendre sous mes yeux, mon sourire est toujours là.

- Je me permets donc d'occuper tes heures de répit. Si tu veux je pourrais t'emmener boire un vrai café. Pas un de la machine à café de la salle des profs.

Ceux de la salle des profs ont un goût de jus de chaussettes. Je ne comprends pas comment mes collègues peuvent en arriver au point de se battre pour être premier à la machine à café. C'est hallucinant. Moi j'embarque ma thermo de peur d'être empoissonnée. Je sais pas si Alexei est adepte de la machine à café mais si oui, je vais lui faire goûter du vrai café. Un café qui lui coupera l'envie d'aller à la machine. Vraiment. Rien que d'y penser j'en ai la chair de poule et je ne peux m'empêcher de faire quelques pas sur le toit.

- Tu as de la chance d'avoir étudié ici. J'aurais bien aimé moi aussi. Mais au final je me suis tapée des collèges et lycées de banlieues. J'ai sauté deux classes dans ma scolarité ce qui fait que j'ai eu mon diplôme de prof à 20 ans et que je me suis de suite faite embauchée à Xényla. C'est chaud parfois d'être la plus jeune...

Au final je lui ai divulgué mon âge. Qu'elle fille contradictoire je suis. Je soupire et passe une main dans ma frange. Plus j'avance dans le métier de prof plus je me rends compte que mon style vestimentaire ne fait pas du tout ''adulte''. Qui se trimballe avec une mini jupe bleue à froufrous à bientôt 21 ans ? Peu de personnes. Il faudrait que je me fasse une garde robe boulot et une garde robe détente. Tiens ! C'est pas bête cette idée, je note dans ma tête que la prochaine fois que je fais les magasins je vais dans une boutique de bricolage. En plus c'est trop le bonheur les magasins de bricolage. J'adore !

D'ailleurs, si je sors au café avec mon collègue, on va le prendre pour un pédophile non ? Donc le mieux pour lui serait de prendre ma voiture soit pour aller en urgence faire les boutiques, soit rentrer chez moi. Mais là plus besoin d'aller au café. Je sais préparer ma boisson préférée toute seule en plus j'ai la meilleure marque de café de l'île. Et bien, il semblerait que j'ai le choix entre dépenser temps et argent ou économiser mon compte pour une prochaine fois et me refaire une beauté. À tout bien pensé, l'appartement reste la meilleure idée. Je visualise dans ma tête la tenue que je vais mettre et souris. Parfait. Je donne une tape sur l'épaule de mon collègue.

- Je t'invite chez moi ! Je vais te faire déguster un vrai café et ça me permettra de me changer.

Maintenant que j'ai dis ça je me rends compte que si cela se trouve, il n'aime pas le café. Un peu gênée, je ne peux m'empêcher d'ajouter autre chose.

- J'ai de très bons thés aussi...


Je rougis légèrement et baisse la tête pour le cacher. Qu'est ce que ça peut me faire qu'il aime le café ou pas ? Pourquoi je m'en inquiète ? C'est ridicule. Je secoue la tête et invite Alexei à me suivre. Je descends les escaliers et traverse les couloirs pour atteindre le parking des profs. J'ai beau être dans la ville, la banlieue est relativement éloignée du cœur. Une fois au volant de ma voiture avec le prof de sport à mes côtés, je démarre et quitte le lycée dans un crissement de pneus. C'est ma petite habitude. Je traverse les rues et en quelques minutes nous sommes dans le garage de mon immeuble. Le mien c'est le 2, celui d'Alexei est juste à côté, c'est le 1. J'entre dans le hall et appelle l'ascenseur. Je n'ai qu'un étage à monter mais qu'importe. Je suis une paresseuse en vérité. L'ascenseur arrive et très vite je me retrouve à déverrouiller la porte de mon appartement. J'ai de la chance, on a fait le ménage hier avec Maria.

- Installe toi dans le salon j'arrive dans une dizaine de minutes. Fait pas attention aux cravaches et autres masques, j'habite avec mon cousin Maria, le psy du lycée, et disons... Qu'il a certaines pratiques assez... Étranges pour des gens non initiés.

J'ai été un peu initié de force par Maria d'ailleurs. Rien dans la pratique évidemment, mais je connais toute la théorie. Parfois Leowdaeg me fait peur mais je ne lui dis pas. Bref. J'ai dit à Alexei que je revenais vite mais je ne suis pas encore partie. Je fonce dans ma chambre, referme la porte derrière moi et jette mes vêtements dans la pièce. J'enfile ensuite un jean moulant noir, un chemisier couleur vieux rose un peu transparent avec un débardeur blanc en dessous et des talons blancs. C'est pas encore l'idéal. J'ajoute une ceinture en cuir dont le dessin est très travaillé et des bracelets simples en argent. Un collier de perles et me voilà avec le minimum d'accessoires. Je me dépêche d'aller dans la salle de bain me passer un peu de maquillage, léger, pour pas passer pour une pouf, et je défais mes tresses pour me faire un chignon. Et tout cela en vingt minutes. Un record ! Je ressors propre et parfumée à la lavande. Parfait je peux me lancer dans la préparation du café. Tandis je verse mon grain moulu dans le sachet de la cafetière j'appelle Alexei qui doit être dans le salon.

- Désolée du temps que j'ai pris ! Tu le veux comment ton café ?!

Je pris pour qu'il est la bonté de se déplacer. Mes cordes vocales le béniraient. Pendant que mon café coule, je sors le lait, le sucre, le chocolat en poudre et la chantilly. Pour ma part je vais me faire un café viennois. C'est ma boisson préférée. Décidément ses humains ont des inventions géniales.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Lun 9 Nov - 20:24

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Elle se permet d'occuper mes heures de répits, je souris doucement, pas de problèmes, de toute manière, je m'ennuie souvent durant ses heures ci... Il faut dire ce qui est, regarder une bande de jeune ados dégénéré durant deux heures sur un stupide toit, très peu pour moi, je ne mettais pas vraiment attarder sur les relations envers mes collègues, de "peur" de les brusquer, et aussi par pur flemme je pense. Mais bon, vu que l'occasion se présentait à moi, et qu'elle m'avait l'air plutôt sympa ? Je ne vais pas refuser. Et puis, un café, si gentiment proposé, ne peut pas être refusé !

J'ai eu de la chance d'avoir étudié ici ?... Oui ? Je pense. C'est vrai que les collèges et les lycées dans les banlieues ne sont pas vraiment ce qu'il peut y avoir de mieux par ici... C'est même plutôt un gros bordel par là bas... Et je reste polis, pourtant, elle n'as pas l'air comme eux, tout le contraire en fait, douce, calme, rassurante, apaisée, tout le contraire de moi, en réalité, mais ça me fait légèrement sourire et prendre conscience de cette méchante réalité qui revient toujours au grand galop, pour nous mettre une grande baffe dans les dents. Elle n'as que 20 ans... Alors, est ce qu'elle connaît réellement le sens  de la difficulté ? Les mauvaises périodes de la vie ? Peut être est ce qu'elle n'as pas sombré grâce à ça... Je la regarde un instant avant de sourire "Tu es vraiment très jeune" un petit rire sortit d'entre mes lèvres "Je ne pense pas pour autant que ton éducation n'est pas exemplaire, tout au contraire, je pense que les souvenirs doivent être bien gravé dans ta mémoire de toute manière, je me trompe ? Enfin, peu importe." Je parle trop, ferme là Alexei, ferme là. Une petite tape sur l'épaule, quelques mots, et la voilà qui rougit.

Je reste "indifférent", je me demande pourquoi elle rougit, certes, mais je n'irais pas lui demander. Non pas parce que je n'en ai rien à faire, mais parce qu'en réalité, je pense qu'elle est mal à l'aise, et que lui demander la raison ne ferait qu'empirer les choses. En quelques instants, nous avions descendu les escaliers menant au parking, et étions montez dans sa voiture pour nous rendre à son appartement dans un crissement de pneus qui m'aurait fait me retourner dans ma tombe !

Nous étions déjà à son appartement, la bonne odeur, et la propreté régnait, c'est certain, c'est pas vraiment comme si le mien était vraiment propre... Par contre, ces objets, qui se trouvent dans le salon, alors que je m'y rendais... Qu'est ce que c'est au juste, je m'asseyais sur le canapé, prenant une cravache en main et la regardant un moment, qu'est ce qu'un psy fout avec ça ?... A moins que ce soit pour... Bwah! Je jette l'objet là où je l'avais trouvé en soupirant doucement essayant par la même occasion de me calmer, merde alors... Après vingt minutes, Miranda commença à s'égosiller pour me demander comment je voulais mon café, je me levai de ma place. Espérant qu'elle ne se casse pas la voix avant de revenir. Et me posant dans l'encadrure de la porte je lui répondis "Corsé s'il-te-plaît..." Et puis... Je la vis dans cette tenue.

Ça changeait tout de suite l'image qu'on pouvait avoir d'elle... D'une petite fille peut être un peu trop excentrique, on apercevait maintenant l'image d'une jeune femme, très jolie, et qui s'habillait miraculeusement bien... Je m'approchais d'elle, rentrant donc dans la cuisine, je la regardais, je n'arrivais pas à retirer mes yeux d'elle. "Tu es... Très..." Belle comme ça! Dit le bordel, dit le ! Non, rien à faire, ça veut pas sortir, je le pense, mais ça ne veut pas, je m'avance un peu plus, la regardant de tout son long "Laisse tomber... C'est pas important..." Le pourpre me montait aux joues cette fois-ci, merde, faut pas qu'elle vois ça, je baisse légèrement la tête pour lui cacher, et secoue la tête pour retrouver mes esprits "Quel con." Pensais-je à haute voix. J'aurais dut lui dire, c'était sincère, mais je devais garder l'image de ce prof méchant, arrogant, et mesquin que j'étais...




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Ven 4 Déc - 22:59


Ses pas résonnent dans l'appartement tandis qu'il s'approche de la cuisine. Le dos tourné, je ne le vois pas mais je perçois sa présence.

- Corsé s'il te plaît...

Je souris. Il a de la chance. Même pour mon café viennois, mon café est fort et fait avec peu d'eau. Corsé quoi. On a les mêmes goûts en matière de boissons caféinées. De nouveau il s'avance.

- Tu es... Très...

Très ? D'un simple pivotement de la hanche, je tourne le buste pour pouvoir l'observer. Il me détaille mais son regard n'est certainement pas le même que tout à l'heure. J'ai l'impression qu'à ses yeux, je suis une femme, une vraie. Alors, je prends réellement conscience, à cet instant, que je suis seule dans mon appartement avec le premier homme de ma génération à me considérer comme une femme. Sans m'en apercevoir, je retiens ma respiration et me mets à rougir.

- Laisse tomber... C'est pas important...

Pas important ? Mec, tu viens de me dévisager comme jamais auparavant on ne l'avait fait ! Avec un simple regard, tu as réussi à me faire sentir belle et féminine. Adulte. Mais son attitude doit le gêner. En effet, le rouge lui monte aux joues, c'est adorable. Il secoue la tête, la gardant baissée. J'en profite pour le regarder. Cet homme est beau. Réellement. Il a les cheveux verts, comme pour moi sa couleur est originale. Mais il n'y a pas que sa chevelure. L'ossature de son visage, ses yeux, ses expressions. Tout en lui inspire la beauté et l'assurance.

- Quel con.

Il n'a pas parlé fort mais il l'a dit. Je lui jette un coup d'oeil, tout en restant muette. Cela ne me regarde pas techniquement. C'est son propre dilemme intérieur même si, de mon avis, il n'est aucunement idiot. C'est donc en silence et très rapidement que nos cafés sont faits. Je sers en premier mon collègue avant de préparer ma tasse. Lorsque nous avons tous les deux la notre, je lui adresse un grand sourire.

- On va dans le salon ? On sera mieux pour parler.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Mes talons claquent sur le sol alors que je me dirige avec élégance vers l'un des fauteuils en face du canapé. J'aime être face de mes interlocuteurs. Une fois assise, je croise les jambes et observe Alexeï.

- Bon, collègue, je suppose que l'on est d'accord. Se moquer des élèves de nos cours c'est le pied, donc passons un bon moment. Quelle est ta pire classe ? Je suppose qu'en sport, ce doit pas être toujours facile.

Je souris en repensant à mes années de lycée. Je passais les cours de sport à draguer mon prof. Qui n'a jamais flanché, cette enflure. Ah, la jeunesse !

- Je t'avoue que j'essaie de motiver mes Processus pour les matières qui ne leur sont pas spécifiques mais ce n'est pas toujours facile. Ils n'en ont rien à faire. Surtout du sport. Certains me crachent pratiquement au visage. Surtout le petit Eldredge. Je sais pas si tu vois, petit, blond, impossible. Il m'a très vite fait comprendre qu'il n'aimait pas le sport et impossible de lui faire dire autre chose.

Parfois être prof principal, c'est embêtant. Avec des élèves comme celà, encore plus. Mais je ne dis rien. J'essaie de rester calme. Ce n'est pas facile mais on y arrive toujours. Toujours.

- D'ailleurs, je change totalement de sujet mais, ça fait longtemps qu'on a pas eu de nouveaux parmi l'équipe administrative. J'ai cru comprendre que le Principal recrutait, j'espère qu'il a trouvé. Qui sait, si ça se trouve tu auras un ou une colocataire.

Sans trop savoir pourquoi, je bloque un peu sur le ''une''. C'est idiot pourtant, je ne vois pas ce qui devrait me déranger. De plus, vu son physique, il ne doit pas être célibataire. Enfin je pense. Tandis que nous parlons, je remarque une chose horrible. Maria a encore laissé trainer ses affaires. Sa cravache fétiche se trouve de nouveau sur le canapé, alors qu'il sait pertinemment que je n'aime pas ça. Je rougis, gênée. Pauvre Alexeï, il doit se demander qui est ce cousin si étrange qui occupe le même appartement que moi. Je me lève et tends le bras vers l'objet. Évidement, je suis trop petite et je dois me pencher. C'est à ce moment pile que mon chat choisit de sortir de sa cachette pour courir après une souris imaginaire. Je n'en parle jamais de ce chat. Je l'ai recueilli il n'y a pas si longtemps mais en vérité, je suis sûre qu'il est déjà victime des expériences de Maria.

Mon pauvre minet est un tantinet folichon dans sa tête et pour mon ami psy, ce doit être une merveille de la nature. Tout cela pour dire que les crises hallucinogènes de Fylou, je commence à en avoir ras-la-claque. Surtout quant elles se passent dans mes jambes, me faisant basculer et rattraper in extremis grâce aux mains que j'ai juste eu le temps de plaquer sur les épaules d'Alex. Et évidemment, un malheur n'arrive jamais tout seul. Dans ma chute mes bras se sont pliés, mon visage s'est rapproché du sien et voilà qu'actuellement je suis en train de le smacker. Involontairement, je rappelle. Génial ! En un mouvement me voilà droite, embarrassée comme jamais et rougissante. Derrière moi, mon chat pousse des miaulements ''terrifiants'' en jouant à courser ses propres pattes. Ridicule. Miranda, tu es ridicule.

- J-je... Je suis désolée ! Je n'ai pas fait exprès du tout !


Je me tords les mains tellement je suis mal-à-l'aise. C'est hyper gênant. Je n'ai jamais embrassé quelqu'un de moins de 10 ans d'écart avec moi. Alors que cela se passe de cette façon, c'est déstabilisant et atrocement gênant. En plus, je suis presque certaine qu'il a une copine, j'ai peur des représailles.

- J-je suis désolée pour ta copine ! ... Faudra lui dire qu-que j'ai pas fait exprès, que c'était un accident !

Bon, véritablement, ce doit être la peur d'être engueulée par une nana qui me fait bégayer comme ça. Enfin je pense. Je ne veux même pas analyser ce que je ressens vraiment. Parce que sinon, je devrais avouer qu'embarrasser Alexei, même par accident, ce n'est pas désagréable. Et bon, là faut pas déconner. Entre collègues on ne fricote pas. En plus, je parie qu'il a une copine. Mon dieu, cette femme imaginaire m'obsède sans raison. Déjà ce n'est pas sûr qu'il soit en couple et puis, cela ne me regarde pas.

- Je... Hum... je vais aller chercher des gâteaux.

Vite ! La cuisine ! Masquons ses joues rouges. Arrivée dans la pièce je soupire un grand coup avant de laisser une main s'égarer sur mes lèvres. Quelle sensation étrange. La bouche des jeunes adultes n'a pas vraiment le même goût que celle des hommes mûrs. Mais j'ai dit que j'apportais des gâteaux ! J'ouvre un ou deux placards et sors des biscuits. Puis je vais chercher des assiettes pour mes mettre dedans. Hélas, Fylou a décidé d'être fourbe puisqu'il me bouscule à nouveau et après une vaine tentative de rattrapage, je laisse tomber les deux assiettes que j'avais sorti. Elles tombent sur le sol et s'explosent en petits morceaux.

- Oh non, pas mes assiettes...

Je me penche pour ramasser les gros morceaux et je m'ouvre le bout du doigt sans faire attention.

- Aie !!

Ouh, ça pique ! Et ça saigne surtout. Là c'est l'horreur. Je ne sais pas du tout gérer le sang, mais alors pas du tout. Tandis que sur mon doigt perle une goutte écarlate, ma respiration devient haletante. Vite, quelqu'un !

- A-Alexeï ! ... J-je... Au secours !

La vision est insupportable, j'en ai les larmes aux yeux et je suis au bord de l'évanouissement. Vraiment génial ! Je plains mon collègue qui ne devait pas s'attendre à cela lorsqu'il a accepté ma proposition.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mer 2 Mar - 21:16

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Je la regarde, encore un instant, avant qu’elle ne me demande si je veux aller au salon pour boire le café, que c’est plus confortable, je bloque un peu, mon regard figé sur ses yeux, elle n’est plus comme tout à l’heure. J’en suis sûr, quelque chose à changer, elle n’as pas perdue son assurance, mais elle a l’air plus calme, plus détendue, et surtout, elle est largement plus agréable, que lorsqu’elle me proposait de me refaire la façade façon Picasso, avec de l’acide, et lorsque je dis agréable, je parle bien de mentalement, que… Physiquement. Je ne pouvais pas dire le contraire, elle était magnifique, et ses cheveux lui donnaient un petit air de folie, tandis que ses vêtements sobres lui donne un air plutôt simple et discret, qui fiat peut être un peu plus strict ?

On parle de nos classes, et étonnamment, même moi qui n’aime pas entendre ce genre de choses, je m’étonne à rester bouche-bée devant ses paroles, je lui souris légèrement avant de répondre très sincèrement « On va dire très simplement que les origines ne sont pas ceux qui font le plus d’efforts, mais en sommes, je me plains plus de mes classes qu’ils ne font d’erreurs, et ne sont mauvais. Je suis très exigent, en même temps. » Je la laisse continuer de parler, écoutant mot après mot ce qui pouvait sortir de sa bouche. Je détourne le regard, voyant que je ne détournais pas le regard de ses lèvres, en soupirant très légèrement.

Alors qu’elle se lève pour tenter d’attraper l’objet du malheur qui semblait appartenir à son cousin, je pus apercevoir, malgré moi, son postérieur, qui ma foi ne me dérangea pas tant que ça. Et puis, ce chat, qui la fit tomber, alors qu’elle se rattrapait à moi, pour finir par me smacker, littéralement. Non, pas que ça me dérange, mais j’avoue que c’était plutôt étrange comme sensation, cela n’était pas écœurant comme avec mes premières petites copines, non, c’était bon, un léger goût de sucré, et à la fois une tendresse à toute épreuve, et pourtant, ce n’était apparemment pas intentionnel. Je souris un instant, alors qu’elle se retire, même si j’aurais préféré qu’elle reste… J’en reviens pas de dire ça… « J-je suis désolée pour ta copine !.. » Ces mots résonnent dans ma tête, ma copine ? Elle parle de qui, exactement ? « Mais.. » Sans que je puisse placer un mot de plus, elle part à la cuisine, après m’avoir dit qu’elle allait chercher des gâteaux. Je pose ma tête sur le fond du canapé, en y repensant.

Ma copine… Je n’ai personne, et puis depuis que je sais qui elle est, que je l’ai vu ainsi, c’est elle qui ne fait que m’obséder, c’est comme si je ne pouvais me passer de voir son léger sourire, sa chevelure rose, et puis, elle était intelligente, et loin d’être le genre de filles qui se laissent faire à tous, ou qui se trouvait particulièrement meilleure que les autres, je soupire un instant, avant d’entendre un Aie, suivit d’un « Alexei, au secours ! » Je me lève du canapé, et me rue dans la cuisine, je la regarde, assise au sol, avec son doigt qui saignait très légèrement, je la regarde un instant, certes le côté femme forte n’est pas totalement au rendez-vous, mais ça lui donnait un air vraiment mignon. Mais ses larmes… Autant les voir sur une personne qui me laisse indifférente, tant pis, autant sur elle… Ça me fait de la peine..

Je me baisse pour me mettre à son niveau, lui lançant un léger sourire rassurant, et de la soulever, tel une princesse qu’on viendrait de délivrer, pour l’emmener avec moi, sur le canapé, je regarde un instant son doigt, pas grand-chose d’inquiétant en soit, je lui dis tout doucement « Ferme les yeux, ça va passer, je te le promets. » Et alors que je passais ma main au-dessus de ses yeux, je viens aspirer le sang de son doigt, comme un vampire, seulement moi, ça ne me nourrirai pas plus que ça. Je la regarde un instant, de long, en large en travers, sans savoir que faire, maintenant qu’elle était sur mes genoux, à moitié en larmes. « Belle. » Je lâchais ça, sans me demander ce qu’elle risquait de penser, je me moquais de si je perdais cette image de tyran devant mes élèves, pour le moment, c’était elle qui comptait, personne d’autres. « C’est comme ça qu’aurais dut se finir ma phrase tout à l’heure. » Finissais-je par dire.

[HRP]Désolééééééééé pour le temps que j'ai mis, je suis impardonnable, je le sais ! Je sais que tu attendais cette réponse, mais j'avoue avoir eu quelques soucis au niveau des RP's alors j'espère que ça t'ira, et que tu veux bien toujours le continuer ;w;

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Lun 7 Mar - 12:24


Malheur de malheur, Alexei ne réagit pas tout de suite. Ah mais vite ! Je suis au bord de l'évanouissement là ! Il voit pas que ça sort et tout ! C'est du sang bordel ! Ah je vais mourir ! Et... Ah mais qu'est-ce qu'il fout ?! Il me soulève comme si de rien n'était, bon en même temps on va pas dire que mon 45 kg est énorme. Bref ! Il me porte jusqu'au canapé avant de me poser sur ses genoux. Alors là c'est juste hyper gênant et en plus je saigne toujours.

- Ferme les yeux, ça va passer, je te le promets.

J'écoute ce qu'il me dit et clos mes paupières avec force. Avec un peu de chance, quand je les rouvre j'ai plus rien. Ah c'est gênant ! J'ai beau avoir les yeux fermés, je viens pertinemment de comprendre qu'il vient de sucer mon sang. Genre sa bouche sur mon doigt. Ah je meure de l'intérieur ! Mes joues sont cramoisies là, c'est pas possible autrement. Je suis toujours avec les larmes aux yeux, ceux-ci étant fermés, quel drôle de spectacle j'offre.

- Belle.

HEIN !? J'ouvre les yeux et le fixe, bouche-bée. Quoi ? Pardon ? Belle ? Nié ?

- C'est comme ça qu'aurait dût se finir ma phrase tout à l'heure.

Oh. Sa phrase. Genre ''tu es très'' qu'il n'a pas fini. Oh. Gênée n'est même plus le mot pour qualifier l'état émotionnel dans lequel je suis. Que suis-je sensée faire ? J'ai perdu tous mes neurones là. C'est mal de me dire ça, je sais plus quoi faire moi après. Je plaque mes mains sur mon visage et me recroqueville sur moi-même, dans la limite du possible étant donné que je suis sur ses genoux. J'espère qu'il ne le prendra pas mal car je ne fais pas ça par dégoût mais plutôt parce que mes joues sont des tomates. Toujours caché, je me tente tout de même à expliquer mon état mental.

- Heu... Je... Faut pas me dire ça à moi... Je suis trop gênée après...  Je sais pas quoi faire...

J'essaie tant bien que mal de regagner le sol mais je suis pas bien grande et je me retrouve juste pathétique à me dandiner pour retrouver pied. Au final, je me stoppe et jette un coup d'oeil entre mes doigts vers Alexei.

- Heu... Tu peux me faire descendre ? J'y arrive pas trop...

Pauvre de moi. Mais bon, je peux reprendre à peu près contenance une fois debout. Ma confiance va un peu mieux et je peux arrêter de cacher mes joues qui restent cependant rouges.

- Hum... On retourne au lycée... Ou pas...

Ah, Miranda ou l'art d'être gênée dès qu'on la complimente. Enfin non, l'art d'être gênée quand un beau gosse, d'à peu près son âge et la regardant comme une femme, la complimente. C'est pas la même chose. Dans tous les cas c'est le bazar pas possible mais je laisserais Maria s'en occuper. Hors de question de me recouper et puis Fylou n'est pas si idiot que ça, il sait éviter le danger normalement.    

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Lun 28 Mar - 23:00

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Je la regarde, toujours, un léger sourire aux lèvres « Ecoute, si tu te mets dans un état pareil pour un simple mot, je doute que tu puisses subir ne serait-ce qu’une once de l’amour d’un homme, tu sais ? Et pour information, tu n’auras à t’excuser auprès de personne pour m’avoir smacker, je ne suis pas en couple… » Alexei, ou l’art de montrer que la solitude, c’est son dada, parce qu’il a un caractère de merde, et que personne l’accepte à cause de ça. « Et, je sais que je vais surement m’en mordre la langue d’avoir dit ça, mais dois t’avouer, que… J’aime bien les sales coups fourrés de ton chat. » Et tac, comme ça, je dis ce que je pense, je fais comme si j’avais rien dit. « Même si j’avoue que te voir en train de saigner, n’est absolument pas, drôle. »

Je passe mes mains autour de sa taille, en fermant les yeux, avant qu’elle ne me demande de la faire redescendre, alors qu’elle cachait clairement ses joues, comprenant clairement la raison, je la laissais se lever, avec mon aide, et comme si cette journée ne pouvait pas être mieux faite que celle-ci, je pouvais donc, admirer son magnifique –pardonnez-moi du terme- popotin, et dieu sait que je ne suis pas du genre à admirer ceci de moi-même. Là, il mettait tomber sous le nez, sans que je n’ai rien demandé ! Je détourne le regard, pour admirer sa chevelure, mais quoi que je fasse, et même en me bandant les yeux, je ne pourrais cesser de la revoir. Fait chier, que quelqu’un m’explique ce qu’il m’arrive, s’il-vous-plaît.

Je ne disais rien, mais elle, cependant commençait à prendre la parole « Hum… On retourne au lycée… Ou pas… » Je regardais par la fenêtre, à peine étions nous rentrer qu’il pleuvait déjà à verse, je soupirais longuement, en voyant ce sale temps « Ça dépend de toi, du moment que tu ne prends pas froid, je suppose que tout me va… » Ça, et être avec toi. Dieu, je rêve, c’est à se demander si j’ai pas eu un coup de foudre, d’un coup. Fais chier… JE sais très bien à quoi ça va ressembler, si ça fait comme avant, je vais devenir doux comme un agneau, je ne dirais rien, et je ne pourrais pas la sortir de ma tête. Elle, et les tonnes de questions qui seront TOUTES en rapport à elle, dans le genre « Mais qu’est-ce qu’elle peut penser de moi, Est-ce qu’au fond, je lui fais de l’effet ? Etc. » !

J’ouvre doucement la porte, et voyant les cordes qui tombaient au sol, je soupirais « Tu as cours, juste après ?... Non, parce que clairement, si t’as cours, enferme-toi, sous une trentaine de doudoune. Il flotte à en faire jalouser les océans. » Je regarde un instant, la seule chemise qui se trouvait alors sur moi, j’vais crever de froid, si j’sors… Mais si elle veut vraiment y aller, je vais pas l’ouvrir, et je vais doucement m’abaisser pour l’écouter.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Dim 24 Avr - 14:05


- Ça dépend de toi, du moment que tu ne prennes pas froid, je suppose que tout me va...

Ah, ne dit pas ça. Je secoue la tête, rouge et balbutie quelques mots.

- Je... O-On y va...

Je ne comprends plus rien à ce qui m'arrive. Il faut que je vois Maria. Il faut qu'on en parle, qu'on décrypte le tout et ensuite on verra ce qu'il faut faire. Sûrement qu'il voudra le rencontrer. Ah je n'en sais rien mais je suis mal. Je suis gênée et tout et en même temps, mon cœur bat la chamade et je suis heureuse. Qu'est-ce qu'il se passe en moi. Sérieusement quoi. Qu'est ce que je fous.  

- Tu as cours, juste après ?... Non, parce que clairement, si t'as cours, enferme-toi, sous une trentaine de doudounes, il flotte à en faire jalouser les océans.

C'était beau ce qu'il a dit par contre, j'ai beau pas avoir cours, on va rentrer tout de même. Je ne vois pas rester chez moi toute seule avec lui. Je serais trop trop trop gênée. Résultat, je cours dans ma chambre et cherche ma doudoune blanche qui me protégera suffisamment les cheveux. J'ajoute une écharpe pour éviter le froid et change mes chaussures contre des bottes à talons. Après cela, je vais dans la chambre à Maria. J'ai remarqué qu'Alexei était vêtu légèrement, je vais donc lui prêter un manteau à mon cousin -il en a suffisamment et en plus il ne met pas celles que je lui ai offert. Je ressors une parka violette qui protège bien de la pluie. Elle est assez grande et pourra être utilisée par mon collègue. Je reviens donc vers lui et lui tends le manteau.

- Tiens, c'est à Maria mais il l'a met jamais. Tu me la rendras une autre fois. Et attends, je vais te chercher une de mes écharpes.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je lui rapporte une écharpe vert foncé très douce. Ça lui ira très bien. Après ça, j'attrape mes clés de maison et de voiture et invite l'homme à aller dans le couloir. Je referme derrière moi et appelle l'ascenseur. Il n'y a qu'un seul étage à descendre mais je n'aime pas les escaliers. Lorsqu'il arrive, nous montons dedans. Quelques minutes. Seulement quelques minutes ensemble dans un endroit exiguë et ensuite nous irons dans le garage chercher ma voiture.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Mer 4 Mai - 17:05

Pas si futé pour un prof
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alexei Wolf Avery
« Tu ne voudrais pas la fermer et courir ?! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Miranda Walie Malatesta
« La beauté du ciel est dans ses étoiles, celle des femmes est dans leurs chevelure »
Quelques secondes après ma toute petite comparaison, la demoiselle part en courant vers une pièce dont je ne savais bien évidemment rien, partit cherchée des vêtements plus chaud, sûrement. Mais tout de même, je me demande un peu comment j’ai pu faire. En à peine une demi-heure avec elle, j’ai réussi à l’enlacer, la smacker, la faire rougir à n’en plus pouvoir, et surtout, j’ai réussi à découvrir, derrière ce que je pensais être une gamine, une jeune femme qui a tout pour plaire. Je sais absolument pas comment ça risque de finir cette histoire, mais je sens bien que le ‘tit ours brun va très vite devenir un ourson à la guimauve.

A peine quelques minutes plus tard, j’entends des petits clac clac sur le sol ? Elle a gardé ses chaussures à talons ? Elle risque d’attraper froid non ? Je me retourne pour la regarder, et… Eh bien non, la voilà avec une doudoune blanche, ainsi qu’une écharpe et des bottes à talons, mon dieu, j’ai l’impression de voir une ange, quand je la regarde… Et puis, la couleur de son manteau lui donne une lueur angélique, alors forcément, pour moi, c’est drôle. Beaucoup me prennent pour Satan, alors si je me retrouve à être attiré par une déesse, je pense que ça sonnera un peu comme le ying et le yang, enfin dans tous les cas, ça risquerait de faire des étincelles. Mais la question que je me pose avant tout. Elle, elle pense quoi, de moi ?

Pas le temps, de me poser des questions, la voilà qui me sort doucement de mes rêveries en m’apportant une parka violette. « Tiens, c'est à Maria mais il l'a met jamais. Tu me la rendras une autre fois. Et attends, je vais te chercher une de mes écharpes. » Maria… Rah, malgré qu’il ne la porte pas, j’ai l’impression que je pourrais me retrouver très vite avec une cravache dans la poche, et des menottes aux poignets… Mais pour, je ne vais pas faire de manières, surtout pas devant elle. Alors je vais mettre ce manteau, et je ne vais rien dire à part Mer- Oups, deux secondes, la revoilà avec une écharpe pour moi.

Je la prend, alors qu’elle me la tend, j’enfile le tout, et dis donc un grand « Merci » J’avoue que la couleur me dérange peut être un peu, mais le manteau est en lui-même très confortable, je devrais m’en acheter une semblable je pense… Nous voilà dans l’ascenseur et maintenant qu’on s’y trouve, je me pose une seule question, et vous vous posez peut être la même. Est-ce que je tente quelque chose… ?

Je m’approche doucement d’elle, pour la regarder, le nez enfoui dans son écharpe, j’ai l’impression de l’avoir contre moi, je peux sentir son parfum, mais je ne dis rien. Je suis à quelques centimètres d’elle, juste assez pour qu’elle puisse me repousser si c’est ce qu’elle souhaite, et là, l’ascenseur s’arrête, et ouvre, on est déjà arrivés en bas ?... Sûrement, oui, je vois d’ici le voisin qui nous fixe, comme si nous allions faire l’interdit. Je tends doucement ma main à la demoiselle, et me demandant si elle allait la prendre, je lâche tout doucement d’une voix basse « On devrait y aller… »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'te gueule dessus en Forestgreen

Emploi du temps:
 
avatar
I ▲ Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 327
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda] Dim 8 Mai - 14:42



Que faire ? Il est si proche que je pourrais l'embrasser. Mais on ne va pas faire ça Miranda. Non, non, non. J'enfouis mon nez dans mon écharpe pour me retenir. Aller, retiens toi jusqu'à l'arrivée. Enfin, la porte s'ouvre et dévoile un de mes voisins. Il semble choqué au possible. Et moi je suis gênée au possible. Vraiment. Il nous regarde d'une drôle de façon. J'en ai presque envie de m'excuser et de le remercier en même temps. Vraiment. Ce qui fait que je reste muette, raide comme un piquet dans l'ascenseur.

- On devrait y aller...

Alexei me tend la main et je la prends après une seconde d'hésitation. Ce n'est pas dangereux de tenir la main, si ?

Nous nous dirigeons vers le garage. À l'intérieur se trouve ma belle voiture dont il faut que je remette le toit. Avec la télécommande évidemment. On n'est pas des humains quand même. Une fois au volant, je tente un petit sourire à mon collègue avant de démarrer et partir en trombe. Quand je suis gênée j'ai tendance à rouler plus vite que d'habitude, résultat, dans les petites routes du quartier Nord, c'est un peu chaud. Vivement qu'avec Maria on déménage. On va aller vivre dans le quartier Sud, ça ira tellement mieux. Cent fois plus pratique. Enfin, je pense. Et c'est aussi plus beau. Ce qui est cool.

Arrivés au lycée, je referme ma voiture et suis Alex jusqu'au hall. Une fois à l'intérieur, je peux enfin me débarrasser de ma capuche, quel bonheur. J'ai du mal avec les capuches parce que ça sabote une coiffure en moins de deux et ça, c'est très embêtant. Enfin bref, je me tourne vers Alexei et lui adresse un petit sourire.

- Hum... Je te laisse là, il... il faut que j'aille aux toilettes... À plus.

En partant, je sors mon téléphone pour me regarder dans l'écran. Décidément, mon chignon a pris très cher. On va aller arranger ça.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas si futé pour un prof [Pv Miranda]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Pas si futé pour un prof [Pv Miranda]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission Top D. Un prof pour le prof] Platane n'est ni méga, ni giga, ni terra
» Formulaire pour devenir prof de RP
» Formulaire pour avoir un prof de RP
» Un prof suspendu pour avoir manifesté
» Un cours de langue un peu particulier... | Fauve | /!\ pour public averti | END

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: