Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Des rencontres surprenantes [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Des rencontres surprenantes [LIBRE] Jeu 28 Mai - 20:45

Ania arriva tout de suite après la question de Yuuma. Heureusement quelle s'était montrée, car je ne voulais pas vraiment répondre à Yu'. J'avais peur de faire une gaffe. Elle vint bruyamment avant de se poser devant nous.

- Ecoute Yuuma, ne t'en fais pas, ce n'est rien de grave, juste ... un petit truc qu'il faudrait qu'on règle Inezia et moi, mais ne t'inquiète pas on est toujours amies.

Je hôcha la tête en lui souriant. Oui, on était toujours amie. Mais on avait des trucs à se dire en privé. Elle, elle souriait à Yuuma. Elle avait un sourire idiot qui me fit sourire d'avantage. Elle l'aime, c'est dommage pour elle, a peine elle arrive qu'elle tombe raide dingue d'un gars ...

- Bon les gens, je vais faire un tour je ne sais pas ou, mais je vais me promener... Faut que je prenne l'air un peu, on se retrouve en cours de toute façon ! Bisou.

- A tout à l'heure !


Je lui fis un signe de la main avant qu'elle ne parte. Je me retourna alors vers les garçons en souriant.

- Bon, et bien si c'est comme ça je vais dans ma chambre. J'ai encore des trucs à ranger. A plus tard les gars !


Je parti en marchant tranquillement, je visitais. Arrivant devant la porte de ma chambre, tenant la poignée, je me retournais. J'avais l'impression d'être suivis, je n'aimais pas ça. Je regarda autour de moi avant de renter ; Personne. Je rentrais et me dirigeais vers mes valises. Je commença à ranger les affaires qui étaient dans ma première valise. Quand mes vêtements et tout le reste fut rangé, je m'allongeais sur mon lit et soupirais.
Je vais me plaire dans ce lycée, c'est sûr. Mais maintenant, que vais-je faire ? Que vais-je faire ? J'ai tellement de choses à cacher ... Je n'aime pas vivre dans le secret.
Je sortais alors ma clé. Je l'avais reçue du principal en personne. La clé de la salle principal de la cafétéria, la cafétéria c'est parfait pour moi ! Je pris ma deuxième valise, fis la dizaine de codes que j'avais installée dessus et l'ouvris. Cette valise me servait de réserve pour mes armes en tous genres. Je fouilla minutieusement avant de trouver ce que je cherchais : mon poignard fétiche. C'était un poignard très précieux à mes yeux. Je l'avais reçue de mes parents pour l'anniversaire de mes 10 ans. le pommeau était rond et garde était bleue, mais ce poignard n'était pas un simple poignard, c'était un poignard qui pouvait s'ouvrir sur le côté ; se qui me faisais une bonne cachette pour ma clé ! J'ouvrais alors le coté de mon poignard et y cachais ma clé. Puis je le cacha dans une poche sous mes vêtements. Je pris une épée que j'avais salis il y a quelques jours et commença à la nettoyer. Je passais beaucoup de temps à ça généralement ! Je fis cela tranquillement avant que ne sonne l'heure de commencer les cours. Je rangeais mes affaires avant de me diriger vers ma classe. Mon premier jour était décidément super !!!
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des rencontres surprenantes [LIBRE] Jeu 28 Mai - 22:49

Après la bataille, les choses s'étaient déroulées plutôt vite. Inezia s'était faite convoquée par le directeur, ce qui était très étrange, puisqu'en temps normal tous les élèves impliqués dans une bagarre se font convoquer. Je savais de quoi je parlais puisque ce n'était pas la première fois que je me battais sur le terrain de l'école... Ni hors du terrain de l'école d'ailleurs, mais ça c'était une autre histoire. Bref, le fait que le directeur n'ait voulu que parler à Inez était tout sauf normal. Évidemment, si ma tête ne me faisait pas autant souffrir, j'aurais voulu en savoir plus. En ce moment, j'étais surtout content de ne pas avoir à m'occuper de parler au directeur, expliquer la situation et subir les conséquences. Disons que ma tête était mon plus grand soucis. Avec le coup que j'avais reçu un peu plus tôt, j'étais sûr à cent pour cent d'avoir une commotion cérébrale. J'allais passer une belle nuit !... Ou pas. Encore une chance que le type qui est censé partager ma chambre arrive demain. Je ne crois pas qu'il aurait apprécié entendre mon réveil à toutes les trois heures. En effet, avec une commotion cérébrale, j'avais tendance à somnoler plus que d'habitude ce qui n'était pas vraiment une bonne chose. Ainsi, je devais me réveiller quelques fois pendant la nuit suivante pour m'assurer que je me sentais bien.

M'enfin ! Quand Inezia revint vers nous, elle nous sortit une excuse bidon comme quoi le directeur voulait s'assurer que le garçon qu'elle avait battu n'était pas mort. Je crois bien qu'elle nous prenait pour des cons... Cette fille ne savait pas vraiment mentir si je me fiais à la qualité de ses excuses. Si elle ne voulait pas nous dire ce dont elle avait parlé avec l'homme, elle n'avait qu'à nous le faire savoir au lieu de se forcer à inventer de telles histoires. De toute évidence, personne d'autre ne la croyais. Même qu'Anastasia semblait être en colère pour une quelconque raison. Je ne crois pas que le mensonge à lui seul aurait pu la mettre dans un tel état alors il y avait évidemment une autre raison à cela. D'ailleurs, les deux filles s'éloignèrent de nous rapidement pour avoir une discussion. En regardant Yuuma, j'eus l'impression qu'il n'était pas à l'aise devant cette situation. Enfin bon... Qui le serait ? Personnellement, si ce n'était pas que je m'en foutais un peu je ne serais pas à l'aise non plus. Je pouvais bien être indifférent à tout cela, puisque je n'étais pas concerné. Je n'étais pas particulièrement curieux à savoir ce qu'Inez nous cachait. Elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait et personne ne la forcerait à dire ce qu'elle ne veut pas... Du moins, si quelqu'un le faisait, ce ne serait clairement pas moi.

Pendant que je regardais les deux filles se parler plus loin en me frottant le derrière de ma tête - qui commençait à me faire de plus en plus mal, soit dit en passant- , Yuuma eut la gentillesse de me demander si j'allais bien. Je me tournai vers lui avec un léger sourire alors qu'il ajoutait que ma performance avait été impressionnante pour quelqu'un de ma classe.

- Héhéhé ! Y'a pas que les Libertés qui savent se battre. Ça m'arrive de me bagarrer un peu entre deux siestes.

On voyait bien à mon expression que je plaisantais sur l'idée que les Origines étaient souvent paresseux puisqu'ils avaient beaucoup de temps libre et qu'ils aimaient bien se tenir dans la salle de repos. Cette caricature n'était pas nécessairement vraie bien sûr. J'ajoutai ensuite que j'avais un peu mal à la tête, mais que je devrais survivre. C'était pas une petite commotion qui allait me tuer. Enfin... Pas la blessure elle-même, mais on s'entend que si j'me promène sur le bord d'une falaise dans mon état actuel, ça peut juste mal finir. Bien sûr, je n'allais tout de même pas me mettre à lui raconter à quel point j'avais mal. J'avais un peu trop de fierté pour lui avouer ce genre de choses. Tout à coup, pendant que je détendais un peu l'atmosphère qui n'était plus aussi tendue que lorsque les filles avaient quitté, Yuuma sembla être prit d'un affreux mal de tête. Merde ! Est-ce que je lui ai transmis mon mal de tête d'un quelconque façon ? Ça voudrait dire que j'suis devenu mentaliste ? ... Cooooool... Mais très peu probable. C'était surement autre chose. Peut-être que son pouvoir avait une répercussion sur sa condition physique. Après tout, ce n'était pas rare chez ceux qui possédaient des pouvoirs. D'ailleurs, j'étais bien content que le mien ne me fasse pas un tel effet mis à part quand je me saoulais à la vodka. Ouais, ça m'arrivait une fois de temps en temps...

Inezia revint en premier et proposa de continuer notre balade, mais Yuuma se sentait tellement mal qu'il refusa en disant qu'il retournerait à sa chambre. Puis il s'informa sur Anastasia qui revenait justement vers nous. Elle devait être très subtile pour que les deux autres ne la remarquent pas. De mon côté, je l'avais vue parce que je lui faisais face, mais personne d'autre ne remarqua sa présence avant qu'elle ne parle, rassurant le jeune homme que tout allait bien avant de nous dire au revoir et d'aller prendre l'air. Inezia nous laissa aussi en disant qu'elle allait dans sa chambre. Quant à moi, baaah... J'pouvais quand même pas laisser Yuuma tout seul dans son état ! Des plans pour qu'il s'évanouisse en plein milieu d'un couloir et se fasse piétiner à mort par un flot d'élèves pressés d'aller en cours. Triste fin. En fait, je trouverais ça quand même très drôle si c'était un type que je détestais, mais ce n'était pas le cas alors autant bien le ramener -ou plutôt le traîner- jusqu'à sa chambre pour qu'il ne finisse pas sa courte vie aussi tragiquement.

- Allez, debout, princesse. J'te ramène à ta chambre.

Je lui assénai une claque amicale dans le dos avant de prendre un de ses bras et le passer par-dessus mon cou pour l'aider à se relever et à marcher. Lorsque je le laissai devant sa porte de chambre, je le saluai rapidement et pris la direction de la mienne qui n'était pas loin. Je pus enfin m'affaler sur mon lit avec la ferme intention de sécher mon prochain cours. Je n'aurai qu'à voler les notes de cours de quelqu'un !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des rencontres surprenantes [LIBRE] Lun 1 Juin - 16:22

Au final, Ana revint pour ensuite repartir. Il partit "faire un tour". Je n'avais pas l'intention de la forcer à nous parler ou la harceler. Elle nous cachais sûrement quelque chose, mais devait avoir ses raisons. Et puis comme dit, je n'étais pas en état de réfléchir.
Inezia partit dans sa chambre. Je m'attendais à ce que Dominic fasse de même mais il sembla remarquer mon état actuel -bien que je n'aime pas me montrer faible-, j'étais plutôt content qu'il vienne m'aider.

- Allez, debout, princesse. J'te ramène à ta chambre.

Princesse?!
je lui adressa une fausse tête boudeuse. Ah. Et Berus se foutait de moi accessoirement.

Il m'adressa une tape amicale et m'aida à me relever. Je lui dit alors :

-Merci pour ton aide Domi! Mais en fait, je peux t'appeler Domi? Sinon, j'aurais pus m'en sortir seul tu sais? C'est pas la première fois que ça m'arrive... -je soupirai- Enfin, un peu d'aide ne me fera pas de mal!

A ces mots, je lui souris faiblement et nous entamâmes le chemin. Heureusement, ma chambre n'était pas excessivement loin. Une fois arrivés, nous nous saluèrent et Domi parti en direction de sa chambre. J'entrai dans la mienne, en prenant soin d'enfermer Berus en dehors parce que sa crise de rire me tapait sur le système. Je pris un comprimé sur ma table de chevet avant de m'affaler sur mon lit pour m'endormir dans la minute. Sur le coup, je n'en avait pas grand chose à faire de quand serait mon prochain cours. Au pire je passerais chez l'infirmière, histoire d'avoir une excuse valable.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

RIP Yuuma, on ne t'oubliera pas.:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

~D.C de Eirin Keiko~ (Avec Jun Akatsuki et Owen H. Anderson)
avatar
VI ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 211
Revenir en haut Aller en bas
Des rencontres surprenantes [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: