Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Ven 13 Mar - 18:05

Sa journée entamé, Shura s'était précipiter en classe, s'étant réveiller en retard il avait du cavaler à travers toute l'école en priant pour son professeur ne lui en veuillent pas trop de débouler dans sa classe en trombe. Seulement la vrai mauvaise idée fût de ne pas freiner plus tôt, enfonçant pratiquement la porte avec son épaule, ce qui est une très, mais vraiment très mauvaise idée quand le cours en question c'était la chimie avancer, faire peur à des élèves concentrer sur des mélanges et concoctions à caractères potentiellement explosive et bien... Ca fait des étincelles !

Un des élèves avait échapper son précieux mélange sous la surprise, qui avait éclater au sol. La réaction chimique violente produisit une puissante mousse nocif et énormément irritante pour les yeux.


- Monsieur Hônodenki j'espère que vous avez une explication pour cette entrer inacceptable et pour la mise hors service de la classe !!!

Euh... Et bah enfaite monsieur je me suis réveiller en retard ce matin et j'ai du me hâté un peu pour ne pas arriver trop en retard à votre cours... Sauf que j'ai pas vraiment eu le temps de freiné je suis désolé...

Oooh magnifique vous êtes désolé... Croyez vous que cela suffira pour remplacer tout le précieux matériel gâcher par votre irruption dans la classe?!

Tout les regards noirs qui était diriger vers Shura le mettait légèrement mal à l'aise, pas qu'il en avait peur non ! Mais récolter la haine n'était bon pour personne, surtout que son prof ne semblait pas avoir fini de parler.

Monsieur Hônedenki !!! Pour réparer votre ignoble bétise vous allez vous rendre en ville pour racheter tout le matériel gâcher, à VOS frais j'entends bien !

Le professeur attrapa une feuille dans son attache personnelle et marqua dans l'ensemble tout les produit censé être utiliser dans la journée qui était maintenant inutilisable, après avoir eut fini de marquer le professeur donna la liste à Shura. Sa mine se décomposa petit à petit en voyant le nombres d'éléments qu'il devrait racheter.

Monsieur ! Aller en ville pour acheter tout ça, ça va me prendre la journée si c'est pas plus !

Ca c'est VOTRE problème monsieur Hônodenki ! Je veux tout ces éléments au plus tard après demain 8h ! Je vous rappelle que à cause de vous la salle sera inutilisable pendant minimum une journée le temps de tout nettoyer et désinfecter !

Shura grommela rapidement une phrase avant de partir sous les sourires satisfaits des élèves. Arriver Hors du bâtiment Shura poussa un hurlement de rage tout en frappant un pauvre arbre innocent au passage fesant gronder et craquer l'écorce tandis qu'il continuait son chemin vers les commerces de la ville.

Sur son chemin beaucoup de jeunes filles tournait la tête sur son passage avant de glousser entres elles, quelques une avaient tenter de l'approcher mais n'étant pas d'humeur Shura les repoussa toutes froidement au fil de ses courses rangeant la premiere partie de la liste contenant les éléments les plus sensibles soigneusement dans son sac à dos. Seulement au détour d'un chemin alors que Shura regardait ce qui lui restait à acheter il rentra dans une masse de cheveux qui échappa un sac en papier remplie de nourriture au sol tandis que la glace que la personne tenait dans sa main allait s'écraser sur la veste de Shura.


AH non c'est pas vrai !!!! Ma veste !!! Mais merde c'est la journée ou quoi?! Dis donc tu pourrais faire att...

Shura s'était interrompu dans sa phrase choqué devant le spectacle qui se déroulait devant lui la jeune demoiselle qu'il avait bousculer sans le vouloir regardait son sac de nourriture au sol et sa glace maintenant écraser et fondu sur la veste de Shura avec une expression de profonde tristesse une larme au coin de l'oeil.

<< Tss... Et merde... J'espère qu'elle va pas se mettre à pleurer quand même... Ce serais dommage elle à une très beau visage... >>

Après quelques secondes à admirer la jeune fille qu'il avait bousculer Shura enleva sa veste avant de recommencer à partir, rester ne ferrais qu'aggraver la situation et puis il devait encore terminer d'acheter des fournitures pour sa classe, c'était cruel d'abandonner la jeune femme comme ça mais bon il n'avait jamais été très doué avec les gens de toute manière...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Mer 18 Mar - 23:40

Le souffle court, je m’arrêtai enfin dans ma course pour me permettre de souffler un peu. Lorsque je relevai la tête, je découvris que mes pas m’avaient transportée jusqu’au centre-ville. Un sourire apparut sur mon visage alors que les délicieuses odeurs des restaurants à proximité se firent sentir, rappelant à mon estomac que je n’avais toujours rien avalé de la journée. Venant de moi, c’est fort étonnant, mais j’ai mes raisons. Disons que j’ai eu un certain empêchement qui d’ailleurs m’avait mise de très mauvaise humeur. Mais maintenant que je suis ici, je ne vois pas ce qui pourrait m’empêcher de déguster un bon repas !

Ce matin, je n’ai pas eu temps de me permettre un repas pour seul cause que je devais aller rejoindre rapidement les Libertés pour un entrainement aux installations sportives. Suite à cet entrainement intensif, j’étais bien sûr affamée et avais bien hâte de pouvoir enfin absorber un repas ! Mais alors que je m’apprêtai à entamer mon repas que me voilà dérangé ! Ils étaient quatre, trois gars et une fille. Leur présence m’était plutôt indifférente, je n’avais pas raison à m’intéresser à eux, sauf qu’eux n’avaient pas l’intention de me lâcher d’aussitôt. Eh oui, ces quatre idiots venaient se confronter à moi pour récupérer ma clé. Non, mais ils espéraient quoi ceux-là ? Pensaient-ils m’avoir comme ça, sans aucun plan en tête pour m’arrêter ? Mais mon apathie en leur égard ne semblait pas plaire au blondinet qui envoya valser mon plateau repas contre le sol laissant son contenu renversé. Il n’aurait pas dû faire ça ce salaud, ils cherchent la guerre, ils vont l’avoir ! Je me souviens qu’à ce moment, j’ai vu rouge. Mon seul souhait était de manger et voilà que cet abruti osait venir produire un tel scandale ! N’a-t-il pas honte de gaspiller ainsi de la nourriture ?!

Sans même prendre le temps de réfléchir plus, je balançais déjà mon poing dans le visage de ce blondinet avant de l’empoigner pour le collet et de repousser contre une table un peu plus loin. Tout ce que je me souviens de la suite de ce combat, c’est la colère qui était montée en moi tandis que j’approchais lentement du garçon avec bien l’intention de lui faire regretter son geste. Faut croire que j’étais trop submergée par la colère, car lorsque je repris mes esprits, je retrouvai ces quatre chercheurs de trouble dans un sale état. Je me souviens avoir pensé que je n’aurais pas aimé être à leur place avant de quitter les lieux, ignorant les regards des autres posés sur moi. Une fois à l’extérieur du bâtiment, dans l’intention de calmer cette frustration qui était montée en moi, je me mis à courir d’un pas léger, laissant mes jambes me transporter tandis que mon esprit était ailleurs.  

C’est ainsi que je retrouvai ici, à faire du lèche vitrine en me demandant quel délicieux repas allais-je avoir droit de gouter. Malheureusement pour moi, mon budget était très limité. Je ne pouvais pas me permettre d’aller dans un restaurant. Je me décidai donc de rentrer dans un supermarché dans l’intention de m’acheter de quoi me concocter à manger à mon retour à Xényla. Une fois mes achats faites, je ressortie du commerce en compagnie  d’un sac en papier rempli à moitié. Alors que je marchais pour rentrer, je passai devant une crémerie. Il m’était impossible de continuer mon chemin en ignorant toute la variété de glaces qui m’attendaient à l’intérieur. Il me restait juste assez d’argent pour me permettre un cornet d’une succulente glace à la vanille. Je devais ressembler à une vraie gamine lorsque je mis le pied à l’intérieur, mais ça m’importait peu, je voulais ma glace !

La mésaventure de ce matin complètement oublié, je ressortis de la crèmerie ma glace à la main un grand sourire accroché aux lèvres. Il ne m’en fallait pas plus que cela pour me remettre de bonne humeur ! Elle ne dura pas bien longtemps. Au détour d’une rue, alors que je dégustai ma glace joyeusement, je me cognai violemment contre quelque chose qui me restai inconnu pour le moment. Je ne m’étais peut-être pas cognée si brutalement, mais le pressentiment de me faire parcourir par un courant électrique me donnait cette impression. Je lâchai un petit couinement à la fois de surprise et de douleur lorsque je me percutai, relâchant tout ce que je tenais en main laissant le tout s’écraser lamentable sur le sol. En relevant les yeux, j’y découvris ma glace ma glace fondant sur la veste d’une personne me faisant face. Cela en était trop ! Avais-je subit une malédiction qui m’empêche de manger ?! Alors que mon regard passait de ma glace fondu à mes courses éparpillées sur le sol, je sentis les larmes me monter aux yeux. Je voulais seulement manger ! Qu’ai-je fait pour me faire punir ainsi... ?

AH non c'est pas vrai !!!! Ma veste !!! Mais merde c'est la journée ou quoi?! Dis donc tu pourrais faire att...

Il avait beau s’être arrêté brusquement, je savais très bien ce qu’il s’apprêtait à dire… Car en plus il venait se plaindre que j’ai sali sa veste ? Une veste ça se nettoie, de la nourriture ça ne se récupère pas ! Je clignai rapidement des yeux pour faire disparaitre les larmes avant de relever la tête en direction de ce garçon. Mais alors que je m’apprêtai à lui adresser la parole qu’il continuait son chemin sans rien ajouter. Même pas d’excuse, rien ! Voilà un autre abruti ! Sans prendre plus le temps de réfléchir, je l’attrapai par son sac pour le ramener brusquement vers moi puis allait me place devant lui ma colère étant de retour.

J’en ai marre des gens impolis comme toi !! Tu pourrais un moins te permettre un simple désolé ! C’est si difficile que ça ?! Mais non, c’est plus important pour monsieur de se soucier de sa veste !

Je laissai échapper un soupire avant de me retourner vers mon sac qui trainait toujours sur le sol pour aller récupérer ce que je pouvais garder, ce qui se résume à très peu d’aliments. Tout en ramassant, je marmonnais pour moi-même d’un ton mécontent.

Et me voilà une nouvelle fois avec rien à me mettre sous la dent. Je n’ai plus d’argent pour me payer un repas et je refuse de remettre les pieds au self. J’ai fait quoi pour en arriver là ?

Pour toute réponse, j’entendis mon ventre m’interpeller avec désespoir alors que je me relevais mon sac entre mes bras. Je regardai le garçon d’un air à la fois haineux, mais à la fois boudeur. Pour la première fois depuis qu’on s’était bousculé je pris le temps de l’observer. Plus grand que moi aux cheveux noirs corbeau et aux yeux d’un étrange rouge, c’est plutôt chouette comme couleur. Il était peut-être plutôt beau à regarder, en particulier cette belle musculature distinguable sous son haut, ce n’est pas ce qui allait lui faire pardonner son geste.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Lun 30 Mar - 16:35

Tandis que Shura se remettait en route, il fût brutalement stopper en sentant son sac être agripper. Au moment où il allait se retourner pour faire face à la personne qui le ralentissait, la jeune fille qu'il avait bousculer plus tôt se plaça devant lui une expression colérique sur le visage qui donna des sueurs froide à Shura.

J’en ai marre des gens impolis comme toi !! Tu pourrais un moins te permettre un simple désolé ! C’est si difficile que ça ?! Mais non, c’est plus important pour monsieur de se soucier de sa veste !


" Pour le coup c'est vrai que mes manière laisse à désirer..."

Sans même laisser le temps à Shura de répondre la jeune fille se retourna vers son propre sac en laissant s'échapper un soupir tandis qu'elle ramassait ce qui pouvait l'être, pendant qu'elle marmonnait une phrase pratiquement inaudible mais qui laissa tout de même Shura perplexe:

Et me voilà une nouvelle fois avec rien à me mettre sous la dent. Je n’ai plus d’argent pour me payer un repas et je refuse de remettre les pieds au self. J’ai fait quoi pour en arriver là ?

Après cela la jeune fille se releva tandis que son estomac émit une complainte plaintif, visiblement elle était affamée. Une fois remise debout elle se retourna encore une fois vers Shura une moue mi-haineuse mi-boudeuse le mélange lui donnait un visage étrangement mignon et attirant et à y regarder de plus près c'est vrai qu'elle était très attirante enfaite... Ses cheveux long, très long arrivant jusqu'à ses cuisses lui donnait un air de petite fille auquel on aurait mis des rajout trop long c'était comique et mignon en même temps, et puis ses yeux azur était très beau. Il ressemblait à un magnifique ciel dégager en plein été. Après un rapide coup d'oeil à sa montre il put constater que au final il était même en avance sur son horaire, il avait du trop se dépêcher sans s'en rendre compte et puis il était nettement moins presser d'un coup de toute façon... Shura pris un air désolé tout en fessant un petit sourire pour la forme alors qu'il prenait la parole.

Euh... Oui écoute je suis désolé je me suis montré impoli alors que je t'ai renverser... J'étais un peu presser et un peu stresser aussi... Je suis désolé de t'avoir bousculer et d'avoir renverser ton sac de nourriture... Je viens de voir que j'ai un peu rattraper le temps malgré moi alors on peut aller racheter ce que je t'ai gâcher si tu veux et en complément je t'offre un repas dans le restaurant de ton choix histoire de m'excuser... Ca... Ca te va?

Tandis que Shura essayait de paraître décontracter il ne put pas voir que ses joues devenait de plus en plus rouge à cause de sa gêne. Après une petite seconde de silence Shura secoua la tête vivement avant de reprendre un air neutre.

Mais si jamais tu veux pas je comprendrais... Mais sinon si tu a une suggestion ou une demande pour accepter mes excuses je t'écoute ! Du moins... Tant que ça implique pas de contact... OH MINCE ! J'espère que tu n'a pas pris une grosse décharge au faite?! J'avais complètement zappé ce détail... Tu... Tu n'a rien n'est pas? Pas d'hallu ou de douleur musculaire?

Après avoir poser son sac Shura ausculta visuellement la jeune femme pour vérifier qu'elle n'avait pas de séquelles, après cette étrange interlude Shura ramassa son sac avant de faire un sourire charmeur à la jeune demoiselle.

Sinon moi c'est Shura, Hônodenki Shura et toi?




avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Mar 7 Avr - 3:43

Je ne sais pas pourquoi, mais je suis restée là, devant lui, à attendre une réponse de sa part. J’aurais très bien pu repartir, le laissant là, comme il avait l’intention de le faire un peu plus tôt. Mais non, j’ai attendu. J’espèrais qu’il soit désolé pour ce geste qu’il a fait. En quoi qu’il s’excuse changeraient les choses, je ne sais pas trop. Après tout, il avait gâché mon repas alors que je suis affamée…

Euh... Oui écoute je suis désolé je me suis montré impoli alors que je t'ai renverser... J'étais un peu presser et un peu stresser aussi... Je suis désolé de t'avoir bousculer et d'avoir renverser ton sac de nourriture... Je viens de voir que j'ai un peu rattraper le temps malgré moi alors on peut aller racheter ce que je t'ai gâcher si tu veux et en complément je t'offre un repas dans le restaurant de ton choix histoire de m'excuser... Ca... Ca te va?

Mon regard du s’illuminer d’un coup. Nourriture gratuite ! Même si je l’aurais voulu, je n’arrivai plus à garder ce regard colérique. Il venait de prononcer le mot magique ! Et puis, il s’était excusé, expliqué et de plus me proposait de rembourser les dégâts. C’était charmant de sa part, tout ce que j’avais demandé était qu’il s’excuse. De plus, manger au restaurant avec lui… je dois l’avouer, me plaisait bien comme image.

Mais si jamais tu veux pas je comprendrais... Mais sinon si tu a une suggestion ou une demande pour accepter mes excuses je t'écoute ! Du moins... Tant que ça implique pas de contact... OH MINCE ! J'espère que tu n'a pas pris une grosse décharge au faite?! J'avais complètement zappé ce détail... Tu... Tu n'a rien n'est pas? Pas d'hallu ou de douleur musculaire?

Après quoi il déposait son sac et se mit à me regarder de tous les facettes. Je ne sais pas pourquoi, mais le savoir à m’observer ainsi me fis rougir. Oh non Yami, tu ne rougis pas ! Je t’interdis de réagir de la sorte ! Dis de quoi pour enlever la gêne, aller dis de quoi…

Hum… ça va, je crois, sauf si tu me dis que les cochons volant ça n’existent pas, car il en a un juste derrière toi !

Je souris amusée, c’est vrai que ce n’était pas super comme méthode, mais ça m’amusait d’imaginer un cochon avec des ailes voler derrière lui. Bien sûr c’était complètement faux, je ne sais pas s’il crut ce que je venais de dire. Si oui, je crois bien que je vais bien rire de lui. Enfin, donc c’était de sa faute la décharge que j’ai prise lorsque que nous nous sommes percuté ! Intéressant, je crois. Faut dire que la foudre et moi, on ne fait pas de bons amis.

Plus sérieusement, ça va. Ça me rassure de savoir que je ce n’ai pas mon imagination qui me jouait des tours quand j’ai reçu la décharge ! Ça m’a donné l’impression de me mettre les doigts dans une prise de courant ! C’est quoi le souci avec ton pouvoir ?

Suite à quoi, je lui souris joyeusement. Alors que je lui faisais part de ma réponse, il avait récupéré son sac. Me répondant d’un magnifique sourire… Non, un simple sourire suffit. Me répondant d’un sourire, il finit par se présenter.

Sinon moi c'est Shura, Hônodenki Shura et toi?

Enfin je peux mettre un nom sur ce visage ! Shura… C’est plutôt amusant à prononcer !

Yamina Heaven ! Donc si je récapitule, tu me dois un resto et une glace ? Ça me va ! En venant jusqu’ici, je suis passée devant une pizzeria qui dégageait une odeur à en faire baver ! Je veux goûter à leurs pizzas !  Viens !

Je voulus empoigner sa main pour l’entrainer avec moi à la pizzeria, mais j’arrêtai net mon mouvement à quelque centimètre de peau. Je sentais parcourir de petits champs électriques de sa main à la mienne, comme de l’électricité statique. Je restais figée à regarder ce phénomène, déçu. Je ne sais pas, j’aurais aimé pouvoir lui prendre la main sans devoir à me soucier d’avoir un choc. Je me secouai la tête pour faire partir ces pensées. Mais pourquoi je pense à ça moi ? Yamina, arrête ça ! Je finis par reculer ma main et l’amener à ma tête pour me gratter l’arrière de la tête en rigolant.

Ça doit être plutôt chiant de ne pas pouvoir toucher les gens ! Une vraie boule d’électricité ! Eh bien, contentes-toi de me suivre alors.

Je me retournai donc rapidement pour me mettre en chemin. Rapidement, car je voulais cacher cette gêne apparente sur mon visage pour ce geste que j’ai fait. Jamais auparavant je ne me serais sentie gêné pour cela, mais qu’est-ce qui m’arrive ?!
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Mar 29 Sep - 22:27

Continuant d'inspecter la très jolie jeune fille pour vérifier son état de santé ou du moins pour vérifier qu'elle n'avait pas de séquelles visibles. Après quelques secondes l'inspection vira rapidement à autre chose, Shura ne la regardait plus pour vérifier qu'elle allait bien mais juste par ce qu'il n'arrivait plus à détacher son regard de son visage rougissant. Cela la rendait incroyablement belle et attirante tellement que Shura l'écouta à peine quand elle voulue lui parler.  

Hum… ça va, je crois, sauf si tu me dis que les cochons volant ça n’existent pas, car il en a un juste derrière toi !


Ecartillant les yeux sous le choc de l'annonce Shura se retourna vivement pour vérifier les dire de la jeune femme avant de reposer les yeux sur elle tandis qu'elle semblait sourire en conséquence de la situation.

Tu m'a fais peur pendant une seconde j'ai cru que tu étais sérieuse ! AAAH... Et moi je me suis fais avoir en plus...

Soupirant de dépit devant sa propre naïveté dû au stress Shura abaissa ses épaules en soufflant bruyamment avant qu'un sourire léger vint prendre place sur son visage alors qu'il changeait de bras pour porter la nourriture encore viable de la jeune demoiselle.

Plus sérieusement, ça va. Ça me rassure de savoir que je ce n’ai pas mon imagination qui me jouait des tours quand j’ai reçu la décharge ! Ça m’a donné l’impression de me mettre les doigts dans une prise de courant ! C’est quoi le souci avec ton pouvoir ?

Après un sourire absolument sublime et un micro-rougissement de la part de Shura la jeune fille fini par se présenter:

Yamina Heaven ! Donc si je récapitule, tu me dois un resto et une glace ? Ça me va ! En venant jusqu’ici, je suis passée devant une pizzeria qui dégageait une odeur à en faire baver ! Je veux goûter à leurs pizzas !  Viens !

Sur le coup Yamina voulu empoigner la main de Shura, ce geste le stupéfia sur place en plus de le faire rougir, certes elle avait arrêter son geste par sécurité et Shura avait même pu sentir son pouvoir commencer à s'activer mais rien que le fait qu'elle est voulu le plus naturellement du monde lui prendre la main... Cela avait suffit pour faire bondir son coeur au plus au point et pourtant le fait de ne pouvoir ressentir le contact de sa main lui donna un grand sentiment de frustration. Ce moment passer, Yamina ramena sa main derrière sa tête en rigolant. Cela pourrais paraître naturelle et pourtant... Shura sentait comme pour lui de la gêne et de la frustation dans ce rire pourtant si mélodieux à ses oreilles...

Ça doit être plutôt chiant de ne pas pouvoir toucher les gens ! Une vraie boule d’électricité ! Eh bien, contentes-toi de me suivre alors.

Se retournant rapidement Yamina commença à marcher assez rapidement, d'abord surpris par cette empressement Shura se repris assez vite pour suivre le rythme de sa partenaire pour le reste de la journée avant de sourire en voyant son air gênée.

Enfaite pour te répondre... Le soucis de mon pouvoir c'est qu'il est très instable. Trop même enfaite, tellement que le contrôle que j'ai dessus et assez minime je ne peut pas le désactiver ce qui fait que je ne peut pas toucher d'être vivant au risque de le/la tuer... Pareil en ce qui concerne certains liquide c'est pour ça que j'évite la piscine, avec tout le chlore qu'ils mettent dedans ça deviens très conducteur du coup... Pareil pour la mer ça m'est proscrit... Enfaite le liquide en lui même ne reçois aucun dommage sauf si c'est de l'eau salée ou chloré, quand ça deviant extrêmement conducteur quoi... Mais bon je ne désespère pas de trouver un moyen de contrôler mon pouvoir, qu'il soit technologique ou naturel ! C'est pour ça que je me suis inscrit à Xenilia ! Et oui je te dois bien tout ça ! Et puis en plus j'avais faim alors un bon repas en compagnie d'une très belle femme sera plus qu'agréable hahaha ! Heam....

Toussant légèrement de gêne en se rendant compte de ses paroles Shura cacha son visage  pour éviter que Yamina ne remarque ses joues désormais bien rougie; Tandis qu'ils arrivaient en vue de la pizzéria l'odeur vînt titiller les narines le laissant admiratif devant les pizzas doré et à l'air éminemment bonne que dégustait certains clients. Presser de déguster ces merveille un plan machiavélique se mis en place dans l'esprit de Shura pour pouvoir directement passer commande plutôt que de devoir passer par la fil d'attente, après un rapide clin d'oeil à Yamina et un doigt devant sa bouche pour lui intimer de ne rien dire, Shura passa derrière un des clients du petit restaurant et passa rapidement un doigt sur sa nuque en déchargeant un peu de son pouvoir ce qui fit immédiatement tomber la personne dans un état proche de l'inconscience laissant les autres clients partir l'aider pendant que lui partie commander sa pizza devant l'air médusé du propriétaire.

Ecoutez ne laissont pas ce petit incident ruiner votre commerce des gens s'occupe déjà de lui je peut vous paraître sans coeur mais ma petite amie et moi n'avons pas beaucoup de temps avant qu'elle ne doivent repartir à l'autre bout de l'île pour ses études... Alors si c'est possible j'aimerais bien Une spécial bermude taille max ! Tu veux quelque chose Yami-chan?

Shura ne savais pas lui même ce qu'il lui avait pris de sortir que Yamina était sa petite amie mais il lui avait fallu un mensonge rapidement et puis celui-ci était loin d'être désagréable pour peu qu'elle joue le jeu sinon il risquerait de passer un sale quart d'heure.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura) Jeu 15 Oct - 4:30

Je n’y crois pas, il était tombé dans le panneau ! Vous vous doutiez certainement tous de ma réaction lorsque, effrayé, il observa rapidement à l’arrière de lui. Je rigolai aux éclats, aussi simple que ça. Alors, monsieur avait peur une phobie des cochons volants ? Mais c’est adorable c’est truc, si ça existerait. Mais un cochon c’est mignon, en plus d’être délicieux, donc avec des ailes… encore mieux ! Cette phobie devrait détenir un nom… Je trouverais bien. Bref, je continuais de rire tandis qu’il tentait de s’expliquer.

Tu m'a fais peur pendant une seconde j'ai cru que tu étais sérieuse ! AAAH... Et moi je me suis fais avoir en plus...

Je calmais mon rire pour le changer à un rire plus doux et amusé de la situation. Donc c’était vrai de vrai ? Il m’avait véritablement prise au sérieux ?! Comme c’est mignon, mais il est super facile à duper ! Surtout, c’était un moyen très efficace pour laisser aller la gêne.

Après l’histoire de la main, j’avais pris la route rapidement. Beaucoup trop rapidement, je dirais. Tant pis pour la discrétion. Pourtant, il me rattrapa sans problème. En tournant ma tête dans sa direction, ce sourire, qui lui allait si bien, s’étira sur son visage. Était-ce normal d’apprécier autant la présence d’un inconnu ? J’appréciais de marcher avec lui et je m’extasiai intérieurement du repas à venir. Autant parce que nous parlons de nourriture et que la nourriture et moi, c’est une grande histoire d’amour, autant de partager ce moment magique en compagnie d’un aussi beau garçon. À croire que avant aujourd’hui, ça me faisait ni chaud ni froid la compagnie d’un garçon. Pour simple exemple, cette nuit où je me suis retrouvée à me baigner avec un garçon complètement nu. Même après l’avoir découvert, je n’avais pas ressenti la moindre gêne. Avec Shura, ce n’était pas la même histoire.

Alors que nous continuons de marcher, je me calmais tranquillement et redevenais la véritable moi. J’étais même pour gambader joyeusement à ses côtés tandis qu’il me fournissait les  réponses à mes questions. Ce qui ne m’empêcha pas d’écouter attentivement ses paroles.

Enfaite pour te répondre... Le soucis de mon pouvoir c'est qu'il est très instable. Trop même enfaite, tellement que le contrôle que j'ai dessus et assez minime je ne peut pas le désactiver ce qui fait que je ne peut pas toucher d'être vivant au risque de le/la tuer... Pareil en ce qui concerne certains liquide c'est pour ça que j'évite la piscine, avec tout le chlore qu'ils mettent dedans ça deviens très conducteur du coup... Pareil pour la mer ça m'est proscrit... Enfaite le liquide en lui même ne reçois aucun dommage sauf si c'est de l'eau salée ou chloré, quand ça deviant extrêmement conducteur quoi... Mais bon je ne désespère pas de trouver un moyen de contrôler mon pouvoir, qu'il soit technologique ou naturel ! C'est pour ça que je me suis inscrit à Xenilia !

Son pouvoir, ça ne devait pas être chose facile. J’étais même désolée pour lui. Mais réfléchissez, il lui est impossible d’avoir le moindre contact humain s’en quoi, de grand risque s’offre à la personne ! Et encore, il ne lui est pas plus possible de connaître le plaisir des eaux, d’avoir droit à une merveilleuse baignade en pleine mer. Il me serait tout simplement impossible de vivre de la sorte !

Mais c’est affreux ! Tu es tout simplement interdit de deux trucs que j’adore ! C’est inimaginable pour moi de vivre sans le moindre contact humain et encore plus de devoir rester éloigner de toute source d’eau. Alors ça, jamais ! Tu n’as donc jamais eu la possibilité de profiter de ça ?! Sincèrement, je te souhaite de trouver.

Quoiqu’une information au sujet des liquides me fit tiquer. Peut-être bien que…

  Et oui je te dois bien tout ça ! Et puis en plus j'avais faim alors un bon repas en compagnie d'une très belle femme sera plus qu'agréable hahaha ! Heam....

Léger moment de silence de la part de mon compagnon pour laisser filer la gêne. Une toux sans la moindre naturalité s’échappa de la gorge de Shura. Je souris amusé lorsque, du coin de l’œil, je le vis détourner son visage d’un rouge très prononcé. Cet adorable air timide me donnait envie de continuer de le taquiner, ce n’était pas l’intention qui manquait.

Et bien merci, le plaisir est partagé mon beau.

Une chose était sûre, la véritable Yamina était de retour. Je complétai même mon exclamation d’un clin d’œil amusé. Peu de temps après, le délicieux parfum de pizza fraîchement sorti des fours me parvint aux narines. J’avais déjà l’eau à la bouche. Comment de telles merveilles pouvaient-elles existées ? Je sais ce que vous pensez, je qualifier tout ce qui est comestible de cet adjectif. Oui, et alors ? La nourriture, c’est le bien !

Bref, nous finîmes par pénétrer à l’intérieur du charmant petit restaurant. Enfin, je ne dirais pas si petite que cela. Pour mon grand étonnement, la pizzeria était bombée de gens. Leurs pizzas doivent être des divinités si autant de personnes se regroupaient ici ! Putain, j’ai faaiiiim !! Il y avait bien trop de personnes, je ne vais pas survivre jusqu’à notre tour ! Soudain, un héros vint à ma rescousse, Shura lui-même. Il me fit signe de ne rien dire avant de passer un doigt sur la nuque d’un client qui rapide eu l’effet voulu. Ma première réaction fut d’écarquiller les yeux devant le spectacle alors que tous alla rejoindre cette pauvre victime, mais lorsque je vis Shura prendre place devant le comptoir, je ne pus réprimer un sourire de satisfaction. Shura, je t’adore, tu es tout simplement merveilleux ! J’allai donc le rejoindre au comptoir tandis qu’il discutait avec un homme qui semblait être le gérant du restaurant.

[…]ma petite amie et moi n'avons pas beaucoup de temps avant qu'elle ne doivent repartir à l'autre bout de l'île pour ses études... Alors si c'est possible j'aimerais bien Une spécial bermude taille max ! Tu veux quelque chose Yami-chan?

Je jetais un rapide coup d’œil en direction de mon compagnon, levant un sourcil qui voulait signifier « Petite amie, vraiment ? ». Mais je ne dis rien, prêtant mon attention sur le propriétaire dans le sourire le plus innocent soit-il.  

Mon petit chou d’amour est tellement adorable, il a insisté pour m’inviter au meilleur restaurant qu’il soit avant mon départ. N’est-il pas merveilleux ? Quant à moi je prendrais bien votre spécial à la viandes, elle semble tellement délicieuse ! Même taille que monsieur s’il vous plait !

L’homme marmonna quelques mots avant de noter la commande et d’aller la préparer. J’en profitais pour observer Shura de ce même sourire angélique en attendant que nos pizzas soient prêtes.

Dit donc, je ne savais pas que notre relation avançait aussi rapidement. Faudrait m’en aviser plus souvent de cette évolution.

M’exclamais-je en rigolant. Dans le restaurant, les clients commençaient à se calmer tranquillement et la plupart retournaient à leur préoccupation. Certains étaient resté au près du blesser en attendant l’arrivée de l’ambulance, mais je ne m’en souciais pas plus que cela. Il était entre bonne main, il n’avait pas besoin de nous.

Je me demandais, tu es en Processus, pas vrai ? C’est avec leurs aides que tu te permets tes recherches ?

Même si nous avions devancé tout le monde, une pizza, ça ne prenait pas 30 secondes à faire cuire, autant continuer la discussion. Alors que je discutais, j’entendais derrière moi certain client mécontent  se plaindre, ils venaient de prendre conscience  qu’on leur avait volé la place.  Ils n’étaient plus là, ce n’est pas notre problème et trop tard, nos pizzas étaient en court de route.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Un tour des commerce en ville. (Yamina - Shura)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centrale solaire à Séville !
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: