Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

shadow workers ft sigma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: shadow workers ft sigma. Lun 2 Mar - 18:42



Shadow Workers


“A l’attention du blond;
Ce soir, 22h, installations sportives.”


Seulement ces quelques mots écris sur un papier plié, et dont allait sûrement dépendre l’avenir de la classe Liberté. Twelve s’était vraiment pris au jeu des clefs, car cela signifiait que, pour une fois, il se passerait des choses intéressantes dans ce lycée de malheur. Cependant, sa classe n’était pas partie avec le plus gros avantage et cela n’était pas sans l’inquiéter un peu – que se passerait-il s’ils perdaient leurs deux seules clefs et qu’ils étaient incapables d’en récupérer d’autres ?

Twelve avait réfléchi à comment subtiliser un maximum de clefs sans risquer de perdre les siennes, mais c’était compliqué, très compliqué. Jusqu’au jour où un nouvel élève intégra la classe Liberté – un blond auquel le délégué s’était de suite intéressé, histoire de savoir s’il servirait à quelque chose ou non. Et, de source en source, il fût mis au courant de la nature de son pouvoir.

Illumination.

Et c’était pour cette raison qu’il se tenait dans un coin du couloir, tôt le matin avant les cours, surveillant la porte de la chambre du nouveau. Ce qu'il faisait ? Il attendait que les colocataires du nouveau sortent de la chambre pour pouvoir aller, tel un ninja, passer son petit papier sous la porte de la chambre – en espérant bien évidemment que la cible soit bien dans la chambre. Enfin dans le pire des cas, il trouverait le papier à un moment ou à un autre... normalement.

Dès que l’occasion se présenta, il se dépêcha de réaliser l’opération, puis de se hâter en cours, bien fier de son petit stratagème. Bien évidemment, il espérait que son message serait compris et qu’il ne se retrouverait donc pas seul à poireauter de nuit sur les terrains de sport.

(…)

Et donc le soir était venu. Habillé d’un sweat noir et d’un survet assorti, Twelve rejoignait les terrains sportifs, se guidant difficilement avec la lampe de son téléphone. Autant les journées commençaient doucement à se réchauffer, autant les soirées étaient toujours frisquettes. Très honnêtement, sur le moment il regrettait de ne pas lui avoir donné rendez-vous plus tôt ou quelque part à l’intérieur.

Arrivant sur place, il fit un tour sur lui-même pour éclairer autour de lui, vérifiant si le blond qu’il attendait était arrivé. Non, toujours pas là. Twelve jeta un œil à l’heure ; 21h54. Argh, il était en avance. Il sautilla jusqu’à une barrière, se hissant ensuite dessus pour s’y asseoir, scrutant en face de lui à la recherche de quelque chose qui indiquerait que son peut-être-futur-complice était en train d’arriver.

Mais rien. Bien qu’il n’était que 22h01, Twelve commençait à désespérer. Deux possibilités : soit il n’avait pas compris le message, soit quelqu’un d’autre l’avait trouvé à sa place et s'en était débarrassé. Enfin, il restait une troisième possibilité dans laquelle il l’aurait lu, mais n’en aurait rien eu à foutre. Terrible, terrible possibilité.

Surtout qu’il commençait à se les geler, le petit Twelve, mine de rien.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: shadow workers ft sigma. Mar 3 Mar - 18:55

Le nouveau Liberté était allongé sur son lit, en faisant tourner entre ses doigts un petit morceau de papier. Ses deux compagnons de cellule… Je veux dire, ses deux compagnons de chambre étaient déjà partis, mais Sigma avait été arrêté par autre chose lorsqu’il allait sortir de la chambre.  Au départ, il avait cru que c’était un déchet qu’un de ses compères avaient échappé en partant. Il s’était bien vite aperçu que c’était une note.

Le mystère autour de cette note était pour le moins étrange… Qui diable aurait bien pu lui écrire ces mots pour lui donner rendez-vous ce soir, tard, dans les installations sportives? La première phrase lui indiquait que la note lui était clairement destinée. La personne était probablement une fille dont son charme fou avait séduit au premier coup d’œil, mais avait-il vraiment l’envie d’aller la rencontrer?

Il se questionnait pendant de longue minute, oubliant presque son premier cours de la journée. Il se releva en hâte, froissa le papier et le glissa dans la poche arrière de son pantalon. Puis, parti en courant, en direction de son cours.

Jamais il n’avait pensé à suspecter ses collèges de chambre. Quelque chose lui disait qu’ils n’étaient en rien concernés. Si c’était un d’eux, ils l’auraient clairement placé à un endroit moins visible et/ou ils lui auraient demandé directement. La thèse de la fille devenait de plus en plus probable.

C’est ce qu’il pensait tout au long de la journée. Une fois le soir venu, il reprit la note et la relis attentivement. C’était beaucoup trop formel pour que ce soit une fille fanatique de son corps d’athlète. Il lui restait à peu près deux heures pour prendre une décision, allait-il y aller ou non? Après tout, il avait un avantage si c’était un piège. Personne ne le connaissait, personne, pensait-il, ne savait que son pouvoir consistait à copier ceux des autres.

Il profita de ce deux heures pour aller courir et s’entrainer au basket sur un petit terrain quelque part dans la ville, éclairé par quelques lumières. Étant désormais décidé et se préparant mentalement à toutes éventualités.  

[…]

Sigma n’avait pas vu le temps passé, il jeta un coup d’œil sur l’écran de son cellulaire et remarqua qu’il était 21 heure 49. Il n’aurait jamais le temps de se rendre au point de rendez-vous sans être en retard. Sans plus attendre, il remit sa veste, qu’il avait enlevé plus tôt car il avait trop chaud, rangea son ballon dans son sac et  jogga en direction des installations sportives du lycée.

[…]

Il jeta un dernier coup d’œil à son cellulaire pour s’assurer qu’il était définitivement en retard. En effet, le temps ne s’était malheureusement pas arrêter. Il rebattit son capuchon et marcha en direction du lieu qu’il croyait être celui du rendez-vous.

Il aperçu un peu plus loin une silhouette. Ce devait être lui, même si la noirceur l’empêchait de distinguer les formes clairement. Il s’en approcha, sur ces gardes, même si il ne ressentant aucune crainte immédiate. Il avait déjà retiré ses gants et se préparait vraiment à toute éventualité. Cette impression de calme était étrange et n’était nullement rassurante.

-Alors, commença-il une fois suffisamment près de l’individu et essayant de percé les ténèbres de son regard vert émeraude pour voir la personne, tu es bien celui qui m’as donné rendez-vous ici? Demanda-t-il en ne distinguant finalement pas très bien les traits de son visage. Je vais être directe, si c’est pour m’avouer tes sentiments, je ne suis nullement intéressé. Si c’est parce que tu cherches les ennuies avec un combat, je le suis encore moins.

Il sorti son cellulaire et assez rapidement, il appuya sur le bouton pour allumé la lumière pour voir à qui il avait affaire. C’était une créature assez particulière, ses sens lui disaient que c’était possiblement une fille, à cause de sa sature, ses cheveux et ses yeux, qui était très féminin, mais quelque chose lui criait que ce n’était qu’une façade… Que croire?

-Tu es ? Demanda-t-il en éteignant la lumière, une fois qu’il s’était imprégné de l’image de la jeune personne. Extrêmement curieux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: shadow workers ft sigma. Mar 10 Mar - 23:58



Encore un regard à sa montre.
Bon sang mais qu’est-ce qu’il fout.
Plus que de l’anxiété de se prendre un vent, là Twelve commençait à s’énerver quelques peu. Et puis, une petite minute après, il releva les yeux pour voir s’approcher une silhouette encapuchonnée. Enfin ! L’androgyne fixait la silhouette, qui était très, très sûrement son « rendez-vous », sans bouger d’un millimètre, sans faire de bruit.

Alors, tu es bien celui qui m’as donné rendez-vous ici? Twelve s’apprêtait à acquiescer, mais son interlocuteur ne lui en laissa pas le temps. Je vais être directe, si c’est pour m’avouer tes sentiments, je ne suis nullement intéressé. Si c’est parce que tu cherches les ennuies avec un combat, je le suis encore moins. Pardon ? Pour qui il se prend.. ? C’est pas comme s’il était particulièrement en beau, en plus, il va pas me faire croire qu’il a l’habitude de se faire draguer comme ça, quand même.. ?

Cette fois encore, il avait voulu répondre. Cette fois encore le blond l’avait coupé court dans ses intention pour le balancer la lumière de son téléphone dans les yeux. Ca commençait bien, tout ça. Mais s’il voulait arriver à ses fins, Twelve devait se contenir et paraître gentil, sage et discipliné. Tu es ? Le délégué pencha la tête sur le côté, un peu surpris de la question. Mais au moins, le supplice de la lumière était passé.

« Ton délégué. Je suis ton délégué. Je pensais que tu me connaîtrais, au moins de vue. » Il soupira, descendant de sa barrière. « Je m’appelle Twelve, essaie de le retenir. »  Il marqua une courte pause. « Et saches que je n’ai aucun sentiment pour toi, si ce n’est de l’intérêt. Parce que tu es très intéressant. »

Ah. C’était un peu bizarre, comme phrase.

Mais le problème n’était pas là. Comment expliquer à un type qui n’était même pas au courant de la tête de son délégué que ce dernier s’était renseigné sur lui et voulait s’allier à lui pour gagner une compétition au but encore obscur ? Il avait répété des tas de fois, « à blanc », dans sa tête, ce qu’il lui dirait pour le convaincre, mais il venait d’oublier chacun de ses arguments.

Il se passa une main dans les cheveux, en regardant de haut en bas son interlocuteur.

« Je sais ce que ton pouvoir peut faire. » Direct. « Et je me demandais si ça te plairait de le mettre à contribution pour assurer l’avenir de la classe ? » Un peu moins direct. Dans ses « répétitions », il le forçait presque. Là, la proposition était douce et laissait totalement la possibilité à l’intéressé de répondre « Non. », cas auquel Twelve n’avait aucunement réfléchi.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: shadow workers ft sigma. Lun 23 Mar - 23:43

Sigma regardait la silhouette en face de lui, sachant désormais à qui il avait à faire. Ses yeux s’habituaient peu à peu à la nouvelle obscurité qu’il avait précédemment brisée. La réponse de la jeune personne ne tarda pas à arriver, rafraichissant la mémoire de notre jeune ami.

« Ton délégué. Je suis ton délégué. Je pensais que tu me connaîtrais, au moins de vue. »  

Il entendit un léger soupir, des bruits de pas et la silhouette se mouvait, il bougeait. Sigma se méfiait, oui, il se souvenait désormais que ce jeune individu était son délégué, mais avait complètement oublié son nom et, surtout, son pouvoir. Il se méfiait doublement.

« Je m’appelle Twelve, essaie de le retenir. Et saches que je n’ai aucun sentiment pour toi, si ce n’est de l’intérêt. Parce que tu es très intéressant. »

Le jeune blond hocha de la tête lorsque son interlocuteur lui dévoila son nom, mais fut quelque peu surprit du restant de la phrase. Le délégué n’était dont pas amoureux de lui, mais… Il avait de l’intérêt? Sigma eut un peu peur qu’il  soit à la recherche d’une nuit super torride qui ne durait qu’une seule nuit. Cette situation avait quelque chose d’embarrassant, mais le jeune nouveau essayait de rester, au maximum de ses capacités, le plus stoïque possible.  

« Je sais ce que ton pouvoir peut faire. Et je me demandais si ça te plairait de le mettre à contribution pour assurer l’avenir de la classe ? »

Le blond grimaça. L’avenir de la classe? Il sait ce que son pouvoir peut faire? C’était quelque peu désagréable, lui qui avait fait son possible pour le cacher au monde entier. En même temps, il était délégué, il avait probablement eut droit à son dossier, à toute les notes le concernant, alors bon. Tant que ça ne tombe pas dans d’autres mains, ce disait-il.

-Twelve, c’est noté. Enchanté, je suis Sigma. Dit-il avec un brin de sarcasme. Tu devais déjà savoir ça aussi, je présume. Enfin, pourquoi mettrais-je à profit mon pouvoir pour une classe que je viens à peine de rejoindre? Pourquoi ferais-je ça pour vous, gens que je ne connais pas et qui ne mérite peut-être pas mon aide?

Il essaya de plonger son regard dans les yeux de Twelve. Il eut un petit sourire en coin, ayant une petite idée. Il retira un gant et tandis sa main, paume ouverte vers le haut, vers le délégué.

-Réussi à gagner ma confiance et nous pourrons travailler ensemble.

Son geste pouvait sembler anodin, mais il laissait sa main là. Si Twelve lui faisait confiance, il lui prêterait son pouvoir sans sourcilier. Sinon, il ne le touchera pas et ils continueront de discuter ensemble comme si de rien n’était. Certes, la possibilité qu’il soit aussi manipulateur et calculateur que le jeune Thönnings était un fait, mais bon, qui ne tente rien, n’a rien. Sigma finirait par profiter de la situation, d’une manière ou d’une autre.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: shadow workers ft sigma. Dim 29 Mar - 0:53

Spoiler:
 


shadow workers.


Twelve fixait son blond. Ce dernier ne semblait pas particulièrement heureux de ce que venait de lui dire Twelve – à propos de son pouvoir, ou par rapport au fait de s’allier ? Le délégué l’ignorait.

Twelve, c’est noté. Enchanté, je suis Sigma. Tu devais déjà savoir ça aussi, je présume. Enfin, pourquoi mettrais-je à profit mon pouvoir pour une classe que je viens à peine de rejoindre? Pourquoi ferais-je ça pour vous, gens que je ne connais pas et qui ne mérite peut-être pas mon aide? Twelve le fixait toujours. De la résistance ? Agh, l’androgyne aurait préféré que ça se passe tranquillement, façon lettre à la poste. A croire qu’il avait un peu trop rêvé. C’est vrai, que connaissait-il du blond ? A par son nom et son pouvoir, rien. Nada. C’était peut-être un délinquant, un assassin même. Enfin, il avait des doutes sur l’acceptation de ce genre de personnes dans le lycée. Ou alors, c’était peut-être juste un fils à papa qui aimait contester tout ce qu’on lui disait. D’instinct, il aurait penché vers la deuxième solution.

Et puis il tendit la main. Le regard du délégué se concentra inévitablement sur celle-ci. Réussi à gagner ma confiance et nous pourrons travailler ensemble. Twelve resta une petit seconde à presque hésiter, puis sourit, de façon amusée, retournant son regard vers le visage du blond, riant légèrement.

« Je vois, tu me prends pour un idiot c’est ça ? » Twelve secoua la tête en croisant les bras. « Je t’ai dit, il y a une minute de cela, que je sais ce que fait ton pouvoir. Tu me refuse presque la coopération, puis d’un coup, tu sembles vachement plus conciliant et tu me proposes un contact physique. » Il ferma les yeux, s’appuyant un doigt sur la tempe, comme s’il réfléchissait. Rouvrant les yeux, il lui sourit. « Je suis pas une flèche, mais j’ai quand même été capable de faire le lien, tu sais. Mais bien joué, j’en connais qui seraient tombés dans le panneau. » Il reprit un air plus sérieux. « Estimes-toi heureux que je ne sois pas un parfait idiot, mon pouvoir est incontrôlable et auto-destructeur, tu aurais plus été dans la merde qu’autre chose si je te l’avais… prêté. » Il exagérait à peine, les cicatrices d’engelures sur ses bras étaient là pour prouver ses dires.

Sans pause aucune, les bras toujours croisés, il enchaîna. « Venons-en aux faits, la réponse à tes Pourquoi. » L’important. « J’imagine que tu sais ce qu’il se passe, les clefs, et tout ça. Que tu le veuilles ou non, t’es impliqué là-dedans autant que n’importe quel autre Liberté. Et crois-moi, on l’a pas choisi non plus. » Il soupira. C’était vrai, personne n’avait voulu de cette guerilla, dans le fond. « Enfin. Le problème, c’est qu’on est plutôt mal partis. Non pas que je ne fasse pas confiance à nos Maestro, mais il y a des monstres dans les autres classes aussi. Et si ces monstres décident de travailler ensemble et qu’ils prennent un de nos Maestro à plusieurs… c’est le Maestro qui perd. Le vrai problème, c’est ce qu’on m’a dit à propos du destin des perdants. » En fait, il n’en savait pas plus que les autres, à propos du sort des perdants. Mais ça, le Sigma n’en savait rien. « C’est pour ça qu’il faut devancer les monstres. Qu’on se rende compte avant eux qu’on peut s’allier et attaquer en groupes. Bref, devenir des monstres nous-même. Et si on t’a toi, personne ne pourra nous arrêter. On leur vole toutes leurs clefs, et on se met hors de danger. Tout simplement. » Il s’était probablement un peu emporté dans ses explications, vachement simplifié la chose. Ses yeux ressemblaient à ceux d’un vampire sur le point de planter ses crocs dans la tendre chair humaine, rien qu’en pensant à la façon dont il réussirait à soumettre toutes les autres classes. Grisant. « Bon évidemment. Je ne t’obliges à rien, mais réfléchis-y. Et puis surtout, si tu tiens tant à ce que je te prouves que je suis digne de confiance, pose-toi cette question ; que tirerais-je de bon à trahir quelqu’un de ma propre classe en ces temps de crise ? » Un sourire. Sincère. Il avait réussi à tout expliquer, en parlant vite, mais clairement, sans se mélanger, exactement comme il l'avait prévu. Vrai, il était un peu fier de lui-même.




avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: shadow workers ft sigma. Mer 22 Avr - 3:20

« Je vois, tu me prends pour un idiot c’est ça ? »  Aucunement, Sigma ne le prenait absolument pas pour un idiot. Il était au courant de son pouvoir alors il devait savoir, ce Twelve, qu’il était totalement désarmé face à lui, présentement.

« Je t’ai dit, il y a une minute de cela, que je sais ce que fait ton pouvoir. Tu me refuse presque la coopération, puis d’un coup, tu sembles vachement plus conciliant et tu me proposes un contact physique. »  Avait-il compris où le jeune blond voulait en venir? Sigma se le demandait. Il ramena sa main vers lui, abandonnant l’idée du contact physique.

« Je suis pas une flèche, mais j’ai quand même été capable de faire le lien, tu sais. Mais bien joué, j’en connais qui seraient tombés dans le panneau. » Il reprit un air plus sérieux. « Estimes-toi heureux que je ne sois pas un parfait idiot, mon pouvoir est incontrôlable et auto-destructeur, tu aurais plus été dans la merde qu’autre chose si je te l’avais… prêté. »  

Auto-destructeur? Si Twelve lui avait prêté son pouvoir, qui sait ce qui ce serait produit? Finalement, ce garçon était peut-être plus digne de confiance que pouvait penser Sigma. Cependant, ne comptez pas sur lui pour que ça, ce soit suffisant. Il était septique quant au fait qu’il ne soit pas une flèche, comme il disait.  

« Venons-en aux faits, la réponse à tes Pourquoi.  J’imagine que tu sais ce qu’il se passe, les clefs, et tout ça. Que tu le veuilles ou non, t’es impliqué là-dedans autant que n’importe quel autre Liberté. Et crois-moi, on l’a pas choisi non plus. »  

Personne ne choisi de participer à la guerre. La paix est largement quelque chose de mieux, pensent certains. Sigma lui? Eh bien, la collecte de clés peut s’avéré très amusant, pense-t-il.

« Enfin. Le problème, c’est qu’on est plutôt mal partis. Non pas que je ne fasse pas confiance à nos Maestro, mais il y a des monstres dans les autres classes aussi. Et si ces monstres décident de travailler ensemble et qu’ils prennent un de nos Maestro à plusieurs… c’est le Maestro qui perd. Le vrai problème, c’est ce qu’on m’a dit à propos du destin des perdants. »

Le destin des perdants ? Sigma sourit, alors il y avait une conséquence au bout de la ligne? Ce qui impliquait une récompense pour les gagnants? Une autre raison pour ne pas se retenir de participer à cette bataille royale.

« C’est pour ça qu’il faut devancer les monstres. Qu’on se rende compte avant eux qu’on peut s’allier et attaquer en groupes. Bref, devenir des monstres nous-même. Et si on t’a toi, personne ne pourra nous arrêter. On leur vole toutes leurs clefs, et on se met hors de danger. Tout simplement. »

Certes, le blond était flatté des paroles du jeune délégué, mais cependant il envisageait mal d’être un personnage clé grâce à son pouvoir. Volé des pouvoirs, pourquoi pas? Mes les conditions était assez difficile à remplir. Il n’est pas un monstre, pensait-il. Il n’avait pas encore pensé à toutes les possibilités grâce à son pouvoir.

« Bon évidemment. Je ne t’obliges à rien, mais réfléchis-y. Et puis surtout, si tu tiens tant à ce que je te prouves que je suis digne de confiance, pose-toi cette question ; que tirerais-je de bon à trahir quelqu’un de ma propre classe en ces temps de crise ? »

Et la jeune personne aux cheveux bleus termina son long monologue. Sigma sourit.

-Ton point est largement défendable. Dit-il pensif, regardant le ciel noir bleu. Ainsi, tu as déjà prévu de faire un groupe de Liberté qui aurait pour but de prendre le plus de clés possibles. Judicieux. Il remit son gant et tandis sa main vers Twelve. J’accepte de faire parti de ton équipe pour la collecte de clés. Termina-t-il sérieux.

Presqu’immédiatement, il retira sa main et reprit.

-Ah! et je déteste faire ma diva, mais je refuse de faire équipe avec n’importe qui ou de suivre n’importe quel ordre. J’ignore encore pas mal de chose sur le groupe de monstres que tu veux faire, mais je me garde le droit de veto sur tes décisions. Alors, si quelque chose ne me plait pas, et vice versa, nous pourrons en parler pour arriver à un compromis.  

Il retendit sa main vers le délégué, voulant désormais réellement officialiser leur accord.

-Alors, marché conclu?

Était-il nerveux de la réponse de son possible futur collègue? Nah, s’il refusait, il partirait et oublierait cette histoire d’alliance pour les clés. Il l’est chercherait et les acquérait lui-même s’il le fallait absolument.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
shadow workers ft sigma.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: