Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le contexte Mer 26 Juin - 15:44


Le Contexte


"Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine."

Le professeur s'avance avec un grand sourire.

"Mais arrêtons l'histoire pour aujourd’hui, ceci est votre premier jour de cours. Vous savez tous que ce lycée n'est pas commun et que vous allez devoir choisir votre classe, qu'en fonction de ce choix votre ami pourrait bien devenir votre ennemi. Origine, Processus, Evasion, Liberté, Passion, chacune a sa spécialité et toutes sont classées. Vous pouvez changer l'ordre de ce classement. Le positionnement de votre classe influera sur le confort de votre vie scolaire. Dès que vous aurez choisi votre classe, vous serez marqués à vie d'un tatouage sur la main droite , la représentant. Avant de vous laisser choisir votre classe veuillez respecter l'interdiction de se battre dans les dortoirs. En effet, vous êtes tenu au courant que ce lycée encourage l'utilisation des pouvoirs pour combattre la classe ennemie."

La cloche sonne et le professeur fait signe aux élèves de sortir.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 584
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le contexte Sam 14 Sep - 13:14


Un homme se tint debout face à une table où sont assis cinq élèves. Cinq enfants, cinq délégués, cinq classes. Ces enfants sont ses petits protégés, les chefs de ses pions. Il promena son regard sur cette petite assemblée, faisant une fois de plus le tour de ces profils.

*- Robyn Sumerset, l'incarnation même de la classe Origine. Un vrai glandeur comme on en fait plus. Il passe son temps à utiliser son pouvoir sur toutes les filles du lycée, et ses beaux yeux font des ravages.

*- La douce Mélodie des Lys, cette renarde serait l'amie de tout le monde si elle le pouvait. Il n'en reste pas moins qu'elle saura guider ses Evasions dans la mêlée, même si elle préférerait qu'il n'y ait pas de conflits.

*- Notre petite poupée de Processus, Élana Kelly Winston. A première vu, c'est une enfant  adorable et incroyablement intelligente, mais la réalité est bien plus sombre. C'est une vraie manipulatrice qui prévoit toutes éventualités avec ses drones cachés un peu partout.

*- Notre schizophrène préférée, Keyci Dursley. Une personnalité coupée en deux et un tempérament électrique à la tête des Libertés. Une sportive exterminatrice de pigeon qui vit dans la peur de son double.

*- Red Maksym, le loup du lycée ... Non plutôt le louveteau. Ce garçon est une vraie pile, il ne se fatigue jamais et déborde de gentillesses en tout genre. Par contre si la classe Passion est touchée, croyez-moi, il deviendra dangereux.

Le vieil homme sourit, fier de sa petite troupe. Il était temps de leur expliquer.


" Mes enfants, si je vous ai réuni aujourd'hui ce n'est pas que pour faire notre réunion habituelle. Le moment est venu de lancer cette machine, le Lycée Xényla n'est pas comme les autres et vous le savez très bien. Aucune guerre n'a pourtant été déclarée et je ne vais pas le cacher, je m'ennuie un peu. Mais j'avais prévu que les choses stagnes, c'est donc pour cela que j'ai formé les classes fantômes. Deux classes cachées au reste du lycée, vous ne vous êtes jamais demandé ce qu'il y avait derrière cette grande vitre teintée derrière moi ? Catyliane, Alexander montrez-vous s'il vous plait. "

La porte à côté de la vitre teintée s'ouvrit laissant apparaître deux adolescents. Les délégués des deux classes fantômes.

" Je vous présente, voici Catyliane Rosenlake déléguée de la classe Destiné et Alexandre Davidson délégué de la classe Astral. "

Le principal se recula pour laisser aux deux délégués la place de parler aux autres. C'est Alexander qui prit la parole.

" Maintenant que vous savez qui je suis, je vais vous expliquer comment je vois les choses. Vous n'avez jamais eu à vous cacher, vous avez pu aller ou vous vouliez quand vous vouliez. Nous, nous avons été confiné dans un bâtiment délabré pendant un mois. Un long mois qui nous a permis de réfléchir sur notre entrée en scène. Le petit jardin sera maintenant le camp de base de la classe Destiné, mais ce jardin étant trop petit pour l'étendu des activités de la classe Destiné un potager sera installé sur une partie du terrain de sport qui est, de toute manière, trop grand pour vous. La classe Astral, quant à elle, est une classe qui se doit d'être au plus près des étoiles, nous revendiquons donc le toit. "

Un sourire carnassier s'afficha sur ses lèvres. Catyliane resta muette et attrapa la main d'Alexandre en lui faisant un petit sourire.

" Aucune objection ? "

Le vieil homme avait parlé, il s'était tenu à l'arrière et reprenait maintenant le commandement de cette réunion.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 584
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le contexte Mar 4 Mar - 19:27



" Mes chers élèves, aujourd'hui est un jour de deuil. Nous pleurons ensemble, nos disparus si nombreux soient-ils. Nous avons tous perdus un ou plusieurs êtres proches dans ce Bug, ce fait inexplicable qui a touché toute l'île. Vous avez sûrement entendu les diverses hypothèses qui circulent à ce sujet : déplacement de la barrière qui nous sépare du reste du monde, attaque atomique de la part de l'Homme, maladie invisible qui entraîne une désintégration instantanée ... et je passe toutes celles qui se basent sur une attaque extra-terrestre. Sachez que je n'ai pas d'explication à vous donner, mais je peux vous assurer que nous n'allons pas nous laisser nous abattre ! Les élèves qui veulent retourner voir leur famille, s'il leur en reste, viendront me voir après. Pour les autres, nous laissons une petite semaine pour vous remettre de vos émotions avant de reprendre les cours. Si vous avez besoin de parler l'équipe pédagogique est à votre disposition. "

Le vieil homme souriait, du nouveau, de quoi pimenter sa vie de tous les jours. Et ces petits élèves qui le regardaient leurs yeux remplis d’effroi. Ils attendaient que quelque chose bouge, que quelqu'un arrive en criant "coupé!" et que tout cela ne soit qu'une mauvaise blague. Mais tout cela était bien réel, la population avait diminué de moitié sur l'île et personne ne savait pourquoi. C'est pour cela qu'à travers cette tempête, les élèves avaient besoin d'un pilier, un élément stable qui leur offrait le réconfort dont il avait besoin. L'élément stable, c'était ce lycée Xényla en plein milieu de l'île des Bermudes. Parmi la foule, une petite main se leva. Le proviseur leva la tête pour découvrir la petite fille à la tignasse rose qui menait les Processus.

" Oui Elana ?

- Les inscriptions sont-elles toujours ouvertes ? Si oui, que feront les nouveaux arrivants dans une classe sans délégué ? Et les deux nouvelles classes ? Qu'advient-il de ces nouveaux venus ?

- J'allais y venir. De nombreuses classes se retrouvent sans délégué, c'est un fait et une catastrophe, et c'est pour cela qu'une élection va avoir lieu. Concernant les deux nouvelles classes, tous les Astrals ont "bugués", la classe est donc vide et va de ce fait être supprimée. Pour les Destinés, j'ai décidé de fusionner cette classe avec celle des Évasions. D'autres questions ? "

Aucune autre main ne se leva, ce qui entraînait donc la fin de cette conférence. Le proviseur fit un salut aux élèves et descendit de l'estrade construite pour l'occasion. En bas, un petit groupe d'élèves l'attendait. Il aimait son métier: pouvoir planifier et mener ses élèves à donner le meilleur de soi-même; mais il aimait encore plus quand il y avait de l'action.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 584
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le contexte Dim 4 Jan - 2:39


Jeu de Conquête
« Stay out of my territory.» - Heisenberg, Breaking Bad.



7h du matin. Le jour qui se lève à peine, la température qui frôle le négatif, et un troupeau d'élèves encore à moitié endormis réunis dans la cours principale, faisant face au Principal, bien fier juché son estrade. Les plus anciens élèves savaient que le sourire sur son visage ne pouvait rien présager de bon.

« Mes chers élèves, si je vous ai réunis si tôt ce matin, c'est pour vous annoncer une grande nouvelle qui bouleversa notre quotidien à tous… plus particulièrement le vôtre. Tout d'abord, sachez que vous n'aurez pas cours de la semaine, cependa- »

Un brouhaha émana soudainement du troupeau, la plupart des étudiants se réjouissant à voix haute de la nouvelle. Il suffit d'un appel au silence de la part du principal pour qu'ils se taisent tous, reportant leur attention sur leur supérieur. Ce dernier toussa, avant de reprendre.

« Ne vous réjouissez pas trop vite, car vous aurez quand même du travail durant cette semaine. En effet, nous allons jouer à un jeu, et si je vous laisse cette semaine de libre, ce n'est que pour que vous puissiez vous préparer comme il se doit à notre petit jeu de conquête.

« Laissez-moi vous expliquer, mes enfants. Après avoir méticuleusement regardé la carte de notre belle école, je l'ai découpée en plusieurs aires, que j'ai nommées «Territoires». Pour chaque territoire, j'ai fait graver une clé le représentant et je remettrais en mains propres chacune de ces clés à certains d'entre vous.

« Ceux qui hériteront de l'une de mes clés porteront le titre de Chiave Maestro et auront pour devoir de protéger à tout prix ces clés de leurs ennemis. Si un Maestro se fait voler sa clé, il est déchu du rang et ne pourra le récupérer qu'en s'emparant à son tour d'un territoire ennemi.

« Oh. Je vous parle de tout cela sans même avoir pris la peine de vous expliquer le fonctionnement de notre petit jeu ! Ne vous inquiétez pas, il est simple. Vous devrez, tous autant que vous êtes, conquérir les territoires ennemis en protégeant les vôtres. J'entends par cela que vous devrez voler les clefs des autres classes, le but étant de posséder le plus de clés à la fin du jeu. Tous les moyens sont bons, battez-vous, subtilisez les clés de manière furtive, faites preuve de chantage et de perfidie s'il le faut, mais souvenez-vous d'une chose, mes chers élèves, vous ne DEVEZ PAS perdre le jeu.
»

Cette dernière phrase glaça le sang a bien des élèves parmi la foule, Dieu seul savait ce qu'il adviendrait de la classe perdante. Le principal balaya des yeux la foule, un sourire carnassier aux lèvres, et termina son discours.

« Bien. Je pense que vous avez compris. Entre aujourd'hui et demain je convoquerais tous les futurs C:MAESTRO pour leur remettre leur clé et j'afficherais ensuite leurs noms dans le Hall d'Entrée, pour que toutes les personnes sans clé sachent par où commencer. A partir de la semaine prochaine, toutes les classes deviendront ennemies, et sachez que le pacifisme ne sera pas récompensé dans cette épreuve. D'ici là, profitez bien de votre petite semaine pour vous préparer, car une fois les jeux ouverts, je doute que vous ayez bien le temps de réfléchir à diverses stratégies qui pourraient vous sauver la peau.

« Quelques règles, cependant. Deux, pour être exact. Merci de faire un rapport à votre professeur principal lorsque vous perdez ou gagnez une clé, c'est eux qui sont chargés de tenir les comptes. Et deuxièmement, bien que tout soit permis, le meurtre reste interdit. Blessez-vous tant que vous voulez, mais évitez de tuer vos camarades; ce n'est qu'un jeu, pas une guerre… enfin il me semble.

« Sur ce, amusez-vous bien.
»


avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le contexte Mar 12 Avr - 15:53



Where is your God now ?


Le sang a coulé.

Ce mardi, à 13h43, toutes les chaînes de télévision de l'île ont interrompu leurs programmes pour retransmettre un flash spécial. Les titres variaient d'une station à une autre ; les effroyables aveux d'un élève du Lycée Xényla pour l'une, Quels sont les véritables desseins de Mr Le Principal ? pour l'autre.

Sur leur écran, les familles des élèves et tous les anonymes pouvaient voir le visage d'un jeune garçon, âgé de seize ans à tout casser, le teint fantomatique et les yeux injectés de sang des nuits passées sans pouvoir fermer l’œil. Menottes au poignets, il était escorté par un représentant du Clan Allister, et d'un homme tout de noir vêtu qui repoussait d'un geste de main toute personne tentant s'approcher de trop près de l'adolescent.

En arrière plan, on pouvait distinguer les grilles fermées du Lycée Xényla, retenant une foule de Lycéens incapable de comprendre ce qu'il se passait. Que se passait-il, de toute façon ?

L'adolescent fût poussé dans une voiture, les dernières images montrant celle-ci s'éloigner, sans que l'on ait plus d'explications.

La suite de l'histoire fût disponible que le lendemain, autant au journal télévisé du matin que sur les différents journaux papier disponible dans tous les kiosques de l'île.

Mr Le Principal nous pousse à nous entre-tuer.

Voilà le titre commun à tous, à quelques variations près. Alors que la télévision passait une vidéo des aveux complets du garçon, les journaux l'avaient entièrement cité à l'écrit sur leur première page. C'était le scoop de l'année, il y avait de quoi faire tomber un des membres les plus puissants du conseil. Sur la première page du Bermudea Matina, le plus populaire des journaux Bermudiens, ont pouvait lire ce texte :

"Je m'appelle xxxx xxxx, je suis élève de la classe Liberté au Lycée Xényla. Il y a cinq jours, j'ai tué un élève de la classe passion. Sur le toit du Lycée, la nuit, alors que nous aurions tous deux dû être dans nos chambres. (...) Il était persuadé que je possédais une clef, ce qui était faux, il m'a donc provoqué en duel. J'en ai parlé à mon délégué, qui m'a dit que cela me ferait une bonne occasion de le remettre à sa place tout en me permettant de m'entraîner un peu. Mais j'ai dérapé, mon pouvoir a échappé à mon contrôle, et même s'il me disait qu'il se rendait, je n'arrivais pas à m'arrêter. Je ne sais pas combien de temps mon berserk a duré, mais à la fin, je l'avais tué. Si Mr Le Principal n'avait pas eu cette idée débile de nous faire nous battre pour des clefs cela ne serait jamais arrivé, c'est lui qui nous pousse à nous entre-tuer, vous n'avez aucune idée de ce qu'il se passe derrière les murs du lycée. Ce n'est pas des de bons citoyens qu'il fabrique, mais des machines de guerre. Ne laissez plus d'enfants se faire coincer dans ce piège, pour le bien de tous, arrêtez-le."

La nouvelle fût dure à avaler pour tout le monde. Au lycée, la classe Liberté en pâtissa grandement, et le majorité des élèves prirent la commune décision de baisser les armes et d'abandonner les clefs, malgré que le Principal ait annoncé que le jeu n'était pas terminé.

Dans la capitale, deux groupes se distinguèrent. Ceux qui crûrent mot pour mot les révélations de l'élève anonyme, pensant alors que Mr Le Principal était un monstre sans nom, boycottant ses apparitions et prenant part à des manifestations pour qu'il soit retiré de ses fonctions, allant jusqu'à prévoir de lourds blocus dans l'enceinte même du lycée. Et un deuxième groupe, cautionnant ses actions ou pensant que les mots de l'élèves étaient légèrement exagérés.

Si tous attendaient une réaction de la part du conseil à la hauteur des accusations, ils préférèrent étouffer l'affaire, alimentant alors encore plus les ardeurs du premier groupe de citoyens. Ceux-ci, prenant comme un affront à la société la décision du conseil, promirent de démanteler le Lycée Xényla et de faire tomber Mr Le Principal de leur propres mains, ceux à quoi le principal intéressé répondit "Nous vous attendons."

Le climat est à la peur dans l'enceinte du Lycée, et les classes se déchirent de plus en plus, même en leur propre sein. Les rues de la capitales semblent être noircies par la rancœur de certains et se balader dans la rue avec un uniforme de Xényla vous vaudra bien des regards médisants.

Mais il va falloir s'y adapter, au moins jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 584
Revenir en haut Aller en bas
Le contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LE COMMENCEMENT
 :: Le Forum :: Règlement et Concept
-
Sauter vers: