Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Au voleur! [Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Au voleur! [Luna] Mer 26 Nov - 15:31

C'était un beau début d'après midi, l'idéal pour une petite promenade en forêt! C'est en effet le genre d'après-midi où vous aurez la chance d'y croiser divers animaux qui, ne résistant pas au beau temps, aurait eu la même idée que vous. Par ce temps, il n'est donc pas étonnant de voir gambader des cerfs, des lapins, de rare sanglier... Pourtant, il y a un animal qui aurait pu attiser votre curiosité. Cet animal, c'était un étrange renard possédant 9 queues majestueuses qu'il tenait malgré ce fait presque aussi bas que sa tête. Mais là où vous auriez eu de réels doutes sur ce spectacle qui pouvait encore paraître anodin, c'était dès l'instant que vous vous seriez aperçu de l’attirail de pêche à la ligne que transportait sur son dos le pauvre animal qui semblait pousser des plaintes malheureusement incompréhensible à l'oreille de l'Homme.

* Quelle poisse... * Auriez-vous pu saisir, dans le cas contraire. * Je suis resté à la rivière toute la matinée, et je n'ai pas ferré un seul poisson! Comment vais-je faire?... *

Il interrompu sa démarche non-loin de la ville, et s'assit contre un arbre comme l'aurait fait un humain.

- ...Et moi qui comptait sur la pêche pour le repas de ce midi et celui de ce soir.

Vous ne rêvez pas! en un rien de temps, le renard était devenu Homme. Que dis-je? Le renard était devenu Renart! L'androgyne à la crinière rousse pestait à présent contre sa matinée désastreuse, comme vous avez pu en être le témoin auditif. Et que rajouter? Renart s'était levée à 6h00 du matin pour être à 7h00 fraîche et prête devant la rivière. Elle y était finalement restée 6h durant lesquels elle n'avait pas pêché le moindre écailleux. Il y avait de quoi être en colère! Renart se releva, prenant courageusement sa canne. Les yeux plissés, un sourcil levé, l'hybride regardait la ville d'un air aussi vicieux que l'animal dont elle venait de quitter l'apparence.

- J'imagine que je n'ai pas le choix... Je vais devoir faire mes petites "courses" en ville.

Elle s'étira de tout son long, puis partie aussitôt comme une flèche. Ainsi, elle aperçut rapidement l'entrée de la ville. Renart préféra emprunter de petites ruelles sombre, ouvrant au passage son panier pour en laisser tomber quelques vers dont elle s'était servit pour la pêche, sans pour autant ralentir le pas. Elle arrivait finalement dans une rue parallèle au marché qui se déroulait actuellement sur une place. Là, elle choisit de se percher sur un toit, et marcha à pas prudent jusqu'à un stand qui incarnait une première victime parfaite. C'était un marchand de fruits de saison, et Renart avait déjà repéré une magnifique grappe de raisain qui lui faisais envie. C'était presque trop facile... Le marchand était occupé avec une foule de client. La jeune androgyne s'empara de sa canne à pêche et fit lentement descendre la ligne. L’hameçon se coinça facilement entre les grains, Renart remonta son futur repas, et hop, le tour était joué! Elle ouvrit son panier et plaça son gain. Mais pourquoi arrêté en si bon chemin? Ainsi, cet après-midi là, six stands furent encore la victime de l'astuce du pêcheur. Puis, elle se lassa, se plaignant avec sarcasme de trouver cela trop facile. Et disparu un instant, puis revint vers le marché sans sa canne. Elle adoptait à présent une tactique complètement différente, se mêlant à la foule présente sur la place. Ainsi serrée aux autres, il était facile de dérober ce que les gens venaient tout juste d'acheter. Car oui, Renart prenait la précaution de ne jamais voler d'or. La nourriture suffisait largement à sa survie!

Le jeu restait pourtant bien trop facile. L'agilité exemplaire de l'hybride y était pour quelque chose, avons-le. Prenant confiance en elle, la jeune fille s'éloigna de la foule du marché pour se diriger plus en avant vers les rues marchande. D'abord les plus étroites, puis les plus larges. Finalement, son panier fût rempli. Son travail s'arrêtait là. Elle s'adossa contre un mur et se laissait glisser contre jusqu'à se retrouver assise, tout en soupirant lascivement et faisant mine de s'éponger le front. De toute évidence, c'était une attitude ironique, car le travail ne lui avait pas semblé bien dur. Et elle en redemandait... Soudain, Renart eut une illumination. Droit devant elle se dressait une boutique de bonbons. Son ventre cria famine... L'hybride se rappelait enfin de la raison de sa venue en ville. On aurait pu croire qu'elle serait raisonnablement rentré dans sa tanière pour déguster son butin... Il s'avéra que non. Renart avait une soudaine envie de sucrerie. Et pourquoi ne céderait-elle pas à son caprice? Puisque, de toute façon, elle débordait actuellement d'une pleine confiance en elle qui la rendait désespéramment orgueilleuse. Justement, quelqu'un sortait de la boutique. Peu importe qui elle était, le regard animal de notre rouquine se porta immédiatement sur qui semblait être sa nouvelle acquisition. Là, dépassant légèrement de sa poche, une énorme sucette aux milles couleurs encore emballée semblait lui faire de l’œil. Comment résister face à une proie sans méfiance? Sûrement pas le caractère renardèsque de Renart! Elle changea de trottoir pour mieux s'approcher de sa cible, et la suivre. La malheureuse finit par s'arrêter juste un instant, distraite. Mais ce fut fatal! La main agile et discrète de la voleuse en vint à attraper l'objet convoité. L'instant d'après fut très rapide... Une voix s'éleva, Renart comprit de suite qu'elle avait été repérée. Elle ne réfléchit pas un instant et prit la fuite comme un animal sauvage. Le chasseur devenait le chassé... Renart empruntait toutes les ruelles les plus étroites, faisant de délicats détours, essayant d'échappé à son poursuivant dont il ne connaissait même pas le visage... Rien n'y faisait, la bougre ne la lâchait pas!

Après quelques tours, il sembla pourtant qu'elle lui avait échappée. Soulagée, Renart poussa la porte de ce qui semblait être une usine abandonné. Pour tout vous dire, c'était là qu'elle avait caché sa canne à pêche et elle venait à présent la récupérer. Perchée sur une poutre à 10 mètre du sol, elle s'apprêtait tout juste à récupérer son bien dans sa cachette. Tout à coup, la porte de l'usine se referma. Elle était prise au piège... Elle se redressa, et fût frappé de terreur en reconnaissant dans les traits de la personne qui se tenait plus bas, devant la porte close, à ceux du propriétaire véritable de la sucrerie.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Mer 26 Nov - 18:34

Les semaines s'étaient enchaînées depuis mon arrivée. En effet, cela faisait maintenant 1 mois que j'étais arrivée à Xényla. Il y avait apparemment un nouvel étudiant mais ça ne m'intéressait pas vraiment.

C'était un jour comme un autre au lycée. Malheureusement, c'était une matinée ennuyeuse par un temps si magnifique. J'adorais la plupart des cours, mais là, non.
De l'éducation civique suivie d'SVT. Géniaaaal.... pensais-je en me levant sans aucune motivation. Visiblement, mes camarades chambres étaient déjà partis.

Ce jour là, je décidai de prétexter me sentir mal et me "reposer" après un court passage chez l'infirmière. Décidément, je devrais faire du thêatre, me dis-je en souriant. Me "reposer" signifiait plutôt "faire un tour en ville en douce et me refaire un stock de sucreries", en effet : il s'était produit tellement d'évènements depuis mon arrivée que ma réserve d' "anti-stress" était à sec.

Tiens? C'est le jour du marché aujourd'hui constatai-je une fois en ville. Je passai ma matinée à flâner entre les stands colorés en m'arrêtant par-ci par-là quand mon regard était attirés par diverses choses. Vers midi, je décidai d'aller faire mes courses à ma confiserie préférée. En un mois, j'avais largement eu le temps d'essayer chaque confiserie de la ville. J'avais avec moi un sac à dos simple que j'utilisais généralement pour les cours, il ne contenait pas grand chose sinon mon porte-feuille, mon dernier paquet de chewing-gums et quelques bricoles sur lesquelles j'avais flashée au marché.

Comme à mon habitude, j'entrai dans ce petit paradis sucré et, comme à mon habitude également, saluai la gérante :
-Bonjour.
-Oh! Bonjour Sirayuki-san! Prenez votre temps!, répondit-elle en souriant.

Elle avait prit l'habitude de me voir, j'étais devenue une cliente régulière. C'était une très gentille femme. Enfin bref, passons. Après avoir remplit mon sac de confiseries en tout genre (je pouvais me permettre un budget presque illimité en bonbons, comme quoi, ça a du bon de venir du famille... "aisée") mes yeux s'arrêtèrent sur une sucette. C'était la plus grosse sucette que j'avais jamais vu, elle était colorée et plus grosse que mon poing.
"Il me la faut!", ma gourmandise me torturais et cette phrase tournait en boucle dans mon esprit.
J'en m'empressai donc de la prendre, voyant qu'une petite fille semblait aussi intéressée et en voyant qu'il ne semblait n'y en avoir qu'une. Je l'achetai donc et la mis dans ma poche et sorti en remerciant la commerçante. Je comptais la manger sur le chemin du lycée (et oui, il fallait bien que je retourne là-bas avant que l'on me suspecte de quelque chose). Malheureusement, un esprit malin à la chevelure rousse me bondi dessus quelques mètres plus loin alors que je refaisais mon lacet. Par réflexe je protégeai mon sac contenant mon porte-feuille, mais visiblement ce n'était pas ce qui intéressait ce pickpocket : il attrapa mon sucette et parti en courant.
Ce type est complétement tarré! pensai-je.

-EH! RENDS-MOI CA IMMÉDIATEMENT, VOLEUR! hurlai-je de toutes mes force en me levant.

Si il y a bien une chose a ne pas faire, c'est de toucher à MES confiseries. J'étais habituellement calme mais c'était un acte i.m.p.a.r.d.o.n.n.a.b.l.e! Il était très rare que mon pouvoir s'active contre mon gré mais la, j'étais réellement un furie de glace.
Je m'élançai à sa poursuite, il tentait en vain de me semer mais, malheureusement pour lui (ou elle d'ailleurs, je n'avais pas pus l'identifier), j'étais endurante et agile. Le voleur faisait lui aussi preuve de beaucoup d'agilité, et d'une certaine façon, de ruse. Grâce à mon apparence pas très rassurante et ma colère grandissante, les passants s'écartaient en me voyant (ce qui me simplifiai largement la tache). Je pus suivre aisément ce fuyard et je fis preuve de ruse à mon tour lorsqu'il arriva au niveau de vieilles usines abandonnées. Je feintai l'avoir perdu en me cachant derrière un mur.
BINGO, l’inconscient visiblement sûr de lui rentra dans l'usine ; il était prit au piège. Il ne me restais plus qu'à le cueillir.

J'entrai et refermai violemment l'unique porte du bâtiment et posai mon sac. Mes cheveux étaient gelées et mes mains n'avaient plus rien d'humain : c'était devenu d'immenses "griffes" de glace. Elles étaient immenses mais personnellement, je n'en ressentais absolument aucun poids. J'avançai de deux pas en les laissant volontairement racler le sol (ce qui laissa un sillon peu profond dans le béton). Cela produisit un bruit pas très agréable.

-SORS DE TA CACHETTE! RENDS-MOI CE QUI M'APPARTIENS!

Un léger silence s'en suivi durant lequel j'observai les alentours à la recherche de la chevelure flamboyante de cette personne. En levant les yeux, je l'aperçut sur une poutre à une dizaine de mettre au dessus de moi. Je tentai une approche différente :

-Si tu descends et me la rends calmement, je ne te ferais aucun mal, mais t'as intérêt à avoir une bonne raison pour m'avoir fais te poursuivre dans toute la ville et SURTOUT pour m'avoir mise en colère. Qui que tu sois, descends. Je n'ai pas envie de me fatiguer dans un combat futile alors rends moi ça, dans le cas contraire je serais obliger d'utiliser des mesures que je préférerais éviter!, lui dis-je d'un ton glacial.

La température de la pièce avait chuté d'une 10aine de degrés et je fixais cette personne étrange qui semblait avoir un sac remplis de nourriture et... une canne à pêche? avec elle. Bref, cette personne devait sûrement se demander comment on pouvait être dans mon état pour une simple sucette mais je n'en avais rien à faire.


Hors RP:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 27 Nov - 13:25

- SORS DE TA CACHETTE! RENDS-MOI CE QUI M'APPARTIENS

En entendant ces mots, Renart sentit un frisson lui parcourir le dos. Elle resta immobile, observant la curieuse apparence de la jeune fille qui l'avait poursuivie jusqu'ici. Ses cheveux ainsi que ses mains étaient de glace. Une glace de toute évidence très solide, puisqu'elle avait réussi à fendre le béton. L'androgyne dû faire un énorme effort de concentration pour rester impassible, bien que ces traits étaient encore tendus.

- Si tu descends et me la rends calmement, je ne te ferais aucun mal, mais t'as intérêt à avoir une bonne raison pour m'avoir fais te poursuivre dans toute la ville et SURTOUT pour m'avoir mise en colère. Qui que tu sois, descends. Je n'ai pas envie de me fatiguer dans un combat futile alors rends moi ça, dans le cas contraire je serais obliger d'utiliser des mesures que je préférerais éviter!

Vite, il fallait réfléchir!...
Il était impensable pour Renart de lui donner son butin si facilement. Mais, cette fille semblait très forte. Et, ne nous mentons pas, Renart n'est pas une spécialiste du combat de front... Peut-être que si elle n'était pas aussi orgueilleuse par moment, elle pourrait s'en sortir sans plus de dégât? Mais il semble qu'il est dans la nature de l'Homme de compliquer les choses. Lorsque Renart sorti de sa réflexion, elle esquissa un sourire malicieux. Son sourire grandit, dévoilant ses crocs acérés. Elle se redressa, apparaissant à présent dans le halo de lumière que laissait passé un trou dans la toiture de l'usine. On voyait à présent très clairement la lueur rougeoyante de ses yeux.


- Te la rendre? Je regrette, ce n'est pas possible. Commença-t-elle, théâtralement, d'une voix grave semblable à celle d'un méchant d'animé. C'est toi qui devrait craindre mes représailles! On ne trouble pas la tranquillité d'un démon impunément!

Inutile de préciser que tout cela n'était qu'une ruse de Renart. Espérait-elle sincèrement que ça allait marcher...? Dans tout les cas, la jeune hybride était à fond dans son rôle. Elle se tenait droite, et croisa les bras sur sa poitrine à la fin de sa phrase, affichant un sourire qui collait à son nouveau personnage. Malgré la confiance en elle qu'elle dégageait, en réalité Renart doutait beaucoup de son stratagème... Si elle décidait de l'attaquer, tout ce que Renart pourrait faire ce serait d'esquiver ses coups. Là, ce serait à qui se fatiguera le plus vite... En temps normal, ce ne serait pas un problème pour la voleuse, mais face à cette inconnue elle savait que le manège durerait un temps. Après tout, elle avait pu la suivre jusqu'ici sans faiblir... Et l'inconnue l'avait même repérée lorsqu'elle avait commit son larcin! Elle qui cherchait la difficulté, voilà qu'elle se retrouvait dans de beaux draps... Mais si elle réussissait à utiliser ses points forts pour la berner, Renart pourrait sans sortir sans aucune casse. Mais, c'était plus facile à dire qu'à faire...

* Comment a-t-elle pu me suivre jusqu'ici elle, aussi? Et puis, elle en fait un peu trop pour une simple sucette... Elle a l'air encore plus étrange que son apparence le laisse supposer. Je trouve ça très intéressant... *
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 27 Nov - 18:39

- Te la rendre? Je regrette, ce n'est pas possible, me lança l'inconnue, C'est toi qui devrait craindre mes représailles! On ne trouble pas la tranquillité d'un démon impunément!

Un démon? Intéressant...  Cette personne avait du cran et semblait sûre d'elle. Je n'étais pas sûre de la véracité de ses propos, mais même si elle mentait, je préférais vraiment éviter les combats. Mais bon, je restais sur mes gardes et étais prête à riposter : les combats ne me faisaient pas peur, mais je ne voyais pas l'intérêt de pousser le bouchon si loin pour des choses futiles. Je décidai de la titiller un peu, histoire de la "tester", en quelque sorte.

-Un démon? Voilà qui est intéressant... Mais j'aimerais bien en voir la preuve, parce qu'un démon qui reste planqué sur une poutre à 10m du sol n'est pas très convainquant. Et tu n'as pas exactement le profil d'un démon, même si je te l'accorde : Tu en as la prestance. Mais je me demande... Quoi de tes crocs ou de mes griffes casserait en premier? Je n'ai personnellement pas envie d’expérimenter cela même si, j'ai une grande confiance en mes pouvoirs et je pense que cela doit être ton cas aussi.

Ma dernière question était peut-être en trop, mais ce dialogue devenait amusant. Alors je continuai mon petit jeu en fixant ses yeux rougeoyants tout en restant impassible :

-J'y pense : Il serait impoli de continuer sans faire les présentations! Et bien, je commence : Je suis Luna. Shirayuki Luna. Et j'aimerais bien qu'on en finisse assez vite, s'il te plais. Mais bon, je te propose un marché, les démons aiment bien ce genre de chose non?, lui fis-je remarquer pleine d'ironie, J'ai des tonnes d'autres friandises et je pourrais éventuellement te donner quelque chose en échange de MA sucette. Figure-toi que je ne l'ai pas rangée car mon sac est plein de sucreries, et si tu ne me crois pas, regarde par toi-même.

Suite à cette dernière phrase, j'ouvris la grande poche de mon sac et le mis à mes pieds puis je me contentai de lever la tête et de continuer à la fixer avec insistance. Je pris juste un bonbon, pour me calmer légèrement car la température actuelle ne devait pas être très .

-Si tu veux, je peux désactiver mon pouvoir le temps que tu descende, si tu est intéressé bien sûr. Histoire que tu ai un peu plus confiance en moi, soupirai-je, mais ne te méprise pas : je peux le réactiver au moindre geste suspect.

La réalité était juste que je ne voulais pas me fatiguer inutilement, parce que s'évanouir suite à une utilisation abusive devant son adversaire serait problématique, mais ça le voleur n'avait pas besoin de le savoir. Mais, comme dit, j'étais sur mes gardes et prête à réactiver. Mon ton était resté froid et sérieux tout le long, mais en particulier sur ma dernière phrase :

-Oh, j'allais oublier, tu es -soit disant- un démon, mais tu ne m'impressionne guère. J'ai failli tuer une personne bien pire que toi. Cette personne était qualifiable de "démon" et elle est encore en vie seulement car je l'ai laissée en vie. Prends ça comme un avertissement. *

Je ne voulais pas me vanter ou quoi. J'haïssais évoquer cette histoire mais je voulais être convaincante et j'estimais que je n'avais pas le choix (surtout si ce qu'elle affirmait était vrai). En plus, je n'étais pas une tueuse et je ne voulais pas le devenir. L'expression de mon visage était devenue bizarre et devait être difficile à décrypter.

*Voir l'histoire de mon personnage sur ma présentation.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 27 Nov - 20:16

Malgré les faux-semblants de Renart, la femme de glace ne semblait guère impressionné. Au contraire, elle semblait autant intéressée par le défis que Renart... Sauf que sur ce terrain, l'hybride ne gagnerait pas. On ne pouvait définir si l'opposante croyait réellement à son histoire de "démon"... Elle ne semblait simplement ne pas se soucier de la nature de Renart, se doutant sûrement un peu de sa ruse. Il est vrai que, si haut perché, le corps secoué à intervalle régulier de frissons causés par la chute de la température ambiante, il était difficile de se sentir menacé. Aussi étrange que soit l'apparence physique de la rouquine... La tactique n'était peut-être pas la bonne, et Renart s'apprêtait à tout abandonner pour fuir dans un instant d'inattention de celle qui lui faisait face. Pourtant, la proposition de celle qui se présenta sous le prénom de Luna retint l'attention de l'avide renard. Luna déposa en effet un sac remplit de bonbons à ses pieds, proposant l'échange. Quel étrange personnage était-elle donc...? Son sourire se dissipa. Renart restait perchée, mais s'accroupit sur sa poutre d'une façon peu féminine pour apercevoir correctement le visage de son interlocutrice. Comme son ton l'indiquait, elle semblait tout à fait sérieuse... Et ce sac qui était plein à craquer! C'était trop. Les yeux de l'androgyne brillait d'admiration pour ce spectacle sucré. Un instant, elle oublia totalement son jeu d'acteur. Renart était prête à bondir sans réfléchir sur le sac, mais la voix retentissante de cette fameuse Luna l'en empêcha:

- Oh, j'allais oublier, la coupa-t-elle, tu es -soit disant- un démon, mais tu ne m'impressionne guère. J'ai failli tuer une personne bien pire que toi. Cette personne était qualifiable de "démon" et elle est encore en vie seulement car je l'ai laissée en vie. Prends ça comme un avertissement.

Un autre frisson remonta jusqu'à sa nuque. Cette fois-ci, ce n'était pas le froid qui le causa... C'était bien sa veine! L'orgueil de Renart l'avait menée face à une psychopathe. Ce qui, en effet, expliquerait pourquoi elle tenait tant à cette sucette... D'un autre côté, elle pourrait également bluffer? Avec de telles griffes, ce n'était sûrement pas le même niveau de bluff que celui que pratiquait l'hybride... Enfin, si elle proposait l'échange, c'était l'occasion d'éviter tout problème! Partir tranquillement avec son butin, ni vu ni connu... Que demander de plus!
Renart avala difficilement sa salive tout en faisant mine de réfléchir à un profond dilemme. Si elle tentait de lui tenir encore tête, il était évident que cette dernière roulerait bientôt au sol... Soudain, Renart se redressa et bondit pour atterrir plus bas. Les bras croisés, elle faisait à présent face à la femme de glace qui semblait encore plus effrayante vu de près. Peu importe, puisqu'elle avait elle-même proposé un compromis intéressant... C'était une chance qui ne se représentera sûrement jamais. Renart fit mine de jauger le sac à leurs pieds. Finalement, elle acquiesça d'un air solennel.


- Ça me semble en effet équitable... Annonça-t-elle, cachant merveilleusement sa crainte d'être à porter de main de son interlocutrice.

Renart sorti la sucette intacte de sa manche, l'exposant devant la jeune femme. Mais, elle s'empressa de la cacher à nouveau d'un geste spectaculairement rapide. Elle prenait des risques en la narguant ainsi... Mais, cette fois-ci, c'était sa curiosité qui parlait.

- Avant de procéder à l'échange, j'aimerais savoir quelque chose. Pourquoi tiens-tu autant à cette sucette? Tu as plein d'autres sucreries, tout à ta disposition. Pourquoi échanger tout ce que tu as contre un seul et unique bonbon?

En parlant, elle avait oublié jusqu'à sa crainte de recevoir un coup. Dominée exclusivement par le sentiment qui l'avait poussé à la questionner. Renart ouvrait de grands yeux interrogateurs, ce qui évidemment ne collait pas du tout avec l'image du "démon" qu'elle avait tenté de se construire plus tôt.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 27 Nov - 22:03

Soudain, l'inconnu se redressa et bondit. Il (je n'arrivais pas vraiment à identifier le sexe de cette personne) croisa les bras et observa mon butin pour au final acquiescer.

- Ça me semble en effet équitable..., annonça-t-elle tout à fait calme.
- Tu m'en verras ravie, lui répondis-je en désactivent mon pouvoir, mais j'aimerais bien savoir ton nom.

Elle me présenta la sucette, mais commença à me narguer avec.
Elle a vraiment du cran.
Avant que je ne puisse réagir, il/elle continua (je tentais tant bien que mal à l'identifier, j'avais un peu honte de ne pas réussir) :

- Avant de procéder à l'échange, j'aimerais savoir quelque chose. Pourquoi tiens-tu autant à cette sucette? Tu as plein d'autres sucreries, tout à ta disposition. Pourquoi échanger tout ce que tu as contre un seul et unique bonbon?
Ses yeux brillaient, sa curiosité le/la piquait visiblement.
-Je m'en doutais, soupirais-je, c'est bizarre de réagir comme ça et je le sais mais bon. Je suppose que c'est mon mauvais caractère et un certain esprit de compétition qui m'ont poussé à faire ça. Je peux me payer plus au moins autant de friandise que je veux mais cette sucette est si joliiie! En plus, c'est simple : c'était la dernière de ce genre alors que le reste de mon sac est remplis de trucs encore en stock. Aussi, je suppose que je devrais tooooout t'expliquer à propos de mon "addiction" depuis le début mais c'est long et pas très intéressant.... Mais disons que j'ai développé un besoin de important de sucreries dans certaines situations. Bref. Ça te vas?

Mon expression s'était un peu adoucie et la température remontais légèrement. Je regardais mon opposant droit dans les yeux.

-Par contre, je vais être obligé(e) de retourner acheter des bonbons si tu accepte... Bon, pour me venger du fait que tu me nargues : tu vas devoir m'accompagner là-bas, que l'échange soit fait ou pas!, je lui tira la langue, Tu m’accompagneras même si je dois te ramener par la peau des fesses!
Puis je rajoutai :
-En plus, je ne sais toujours pas ton nom, crinière rouge. Tu sais, tu es une personne intrigante, c'est pas tous les jours qu'on croise des personnes équipées d'un sac de course et d'un canne à pêche qui de plus, se prétendant "démon" et tenant tête à une fille... de mon genre. Je dois faire un peu psycho sur les bords, nan? -je ris un coup- Ah oui, au fait, mon attitude depuis que je suis dans l'usine, c'était surtout pour m'amuser en fait. Je suis pas comme ça en temps normal mais tu m'impressionne en tout cas.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 27 Nov - 22:52

En voyant la jeune fille s'doucir, le cœur de Renart commença à fondre comme si la température de la pièce jouait avec sa propre humeur. Toute l'orgueil et la confiance en elle acquit durant la chasse se dissipèrent. Renart était soulagée de la découvrir pas si terrifiante que ça... C'était même tout l'inverse, et la jeune fille lui confirma au fil de la conversation, puis de vive voix. Son rire fit disparaître la dernière pointe de défi présent en elle. A la fin de sa dernière phrase, ses jambes s'effondrèrent sous son propre poids tandis qu'elle vidait ses poumons dans un long soupire.

- Ça alors... Je t'intimide? Et moi donc! J'ai cru que ma dernière heure avait sonné lorsque j'ai entendu la porte se refermer.

S'apercevant de ses paroles révélatrices, elle se releva tout aussitôt -craignant qu'elle ne décide finalement de profiter de sa faiblesse. Bien qu'il était évident qu'elle ne croyait pas réellement en toutes les histoires que Renart avait pu raconter... Elle se frottait à présent la nuque d'un air embarrassée.

- Enfin... Tu n'as pas l'air méchante, vu de près.

En disant cela, elle fit un pas en avant pour mieux observer le visage de sa nouvelle connaissance. Il faisait sombre dans l'usine, Renart voulait donc s'assurer de la véracité de ses propos... Bien que, si la jeune fille aurait été réellement effrayante, ça aurait été la pire des façon pour le vérifier. Renart se souvint alors de son impolitesse, marquée par une phrase dont elle se remémora soudainement les mots: "En plus, je ne sais toujours pas ton nom, crinière rouge". En effet... Il était grand temps de se présenter. Renart racla sa gorge en s'éloignant un peu:

- Je suis Renart. Rainhart Renart. Je dois t'avouer que je n'ai jamais vu une fille réagir aussi bien à un vol...

De mémoire, c'était vrai. Certes, peut-être était-ce lié au fait qu'elle ne lui avait pas volé quelque chose de grande valeur... Renart y songea. Et en y songeant, elle observait son interlocutrice. Addicte au sucre, n'est-ce-pas? Quelle étonnante jeune fille, décidément. Renart ressorti la sucette de sa manche, en la tendant, et cette fois-ci pour de bon, à Luna.

- Excuse-moi, je peux m'estimer heureuse de m'être fait attrapé par toi. Je te la rends. Et... J'acceptes de t'accompagner en ville. Balbutia-t-elle, pas vraiment habituée à rencontrer de nouvelles têtes.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Lun 1 Déc - 17:50

- Ça alors... Je t'intimide? Et moi donc! J'ai cru que ma dernière heure avait sonné lorsque j'ai entendu la porte se refermer.

Mon interlocuteur se releva et se frotta la nuque d'un air embarrassé et se rapprocha légèrement de moi.

- Enfin... Tu n'as pas l'air méchante, vu de près.
- Tant mieux! J'ai du mal à ne pas effrayer les gens en fait, lui répondis-je embarrassée puis je me repris, je suis contente que cette histoire finisse bien en tout cas.

Il fit un pas en arrière et se présenta :

- Je suis Renart. Rainhart Renart. Je dois t'avouer que je n'ai jamais vu une fille réagir aussi bien à un vol...
- Si pour toi "bien réagir" est synonyme de poursuivre une personne en la menaçant avec des griffes monstrueuses alors je ne veux pas savoir à quoi tu as été confrontée avant! -je ris légèrement- Enfin bon, enchantée Renart!

Son prénom ne m'aidait pas vraiment :
Renart avait l'air d'un homme mais, malgré cela, un doute persistant m'envahit, quelque chose me disait que ce n'était pas un homme. Je ne saurais pas vraiment l'expliquer... Peut-être les traits du visages? La manière de parler? Je ne savait pas vraiment et dans le doute je fit mon possible pour éviter les gaffes. Je n'allais quand même pas lui demander! Renart me tendit la sucette.

- Excuse-moi, je peux m'estimer heureuse de m'être fait attrapé par toi. Je te la rends. Et... J'acceptes de t'accompagner en ville.
Balbutia-t-elle.

Je n'étais pas vraiment à l'aise, j'avais tellement l'habitude d'être seule et jugée par les autres : c'était pas tous les jours qu'on était gentil avec moi! (surtout dans de telles circonstances). Je lui souris et continuai :

-Alors allons-y dès maintenant! Surtout que si je rentre pas très vite je vais me faire~ Oublies ça!, lui dis-je en souriant, disons que je ne devrais pas être ici en fait. Au fait, tu as la place de mettre les friandises dans ton sac? Sinon on en achète un au marché. Parce que bon, je t'offre les friandise mais pas mon sac de cours, en plus j'ai deux trois autres trucs dedans. Ma gentillesse a des limites! fini-je en souriant.

J'ouvris la porte derrière moi en lui faisant signe de sortir avec moi. Le soleil me faisais du bien, en plus j'allais pouvoir l'observer plus en détail...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 4 Déc - 20:48

- Alors allons-y dès maintenant! Surtout que si je rentre pas très vite je vais me faire~ Oublies ça! Disons que je ne devrais pas être ici en fait.

Oublier? Mais, oublier quoi…? Renart leva un sourcil. Son sourire soudain, très significatif, intriguait plus que les précédents. Cette phrase incomplète l’aurait encore intrigué un moment si Luna n’avait pas reprit de suite la parole pour changer habilement de sujet.

- Au fait, tu as la place de mettre les friandises dans ton sac? Sinon on en achète un au marché. Parce que bon, je t'offre les friandise mais pas mon sac de cours, en plus j'ai deux trois autres trucs dedans. Ma gentillesse a des limites!

Maintenant qu’elle lui faisait la remarque, il est vrai que le panier de la renarde était plein… Et qu’il ne serait pas de mise de lui prendre son sac, car au fond l’androgyne redoutait tout de même encore un peu la réaction de la femme aux griffes de glaces… Sans un mot, Renart se dissipa encore une fois dans l’ombre, et se glissa vers son panier. En effet, il était plein à craquer. Pas moyen d’y glisser la moindre sucrerie… Peut-être avait-elle été un peu trop gourmande, au final? Elle ne pouvait pas remplacer une nourriture saine et équilibrée par quelques douceurs. Par chance, elle ne tarda pas à repérer un vieux sac en toile abandonné dans un coin. Pendant tout ce temps, elle n’avait dit mot, laissant patienter Luna de façon fort peu polie… Enfin, ce n’est pas comme si qui que ce soit avait un jour prit le temps de lui expliquer les usages de ce monde. Elle attrapa donc le sac et s’empressa de le vider. Tâche plutôt difficile, puisqu’il ne contenait rien de plus que de lourds lingots d’acier. Sûrement oubliés là après les temps glorieux de l’usine. Une fois vidé, Renart revint à pas joyeux vers le halo de lumière dans lequel il avait laissé Luna. Elle tendit son sac vide vers Luna, retrouvant sa joie de pick-pocket dans sa trouvaille.

- Regarde! J’ai trouvé un sac perdu! Des bonbons une farce?

Renart afficha un large sourire, fière de sa blague. Pourtant, il n’y avait pas de quoi… Et lorsqu’elle s’en rendit compte, elle rougit légèrement, gênée, puis reprit son sérieux.

- Euuuh… Bref, je pourrais les stocker là dedans et les cacher dans l’usine, histoire de ne transporter qu’un sac… Ça fait un peu brigand, n’est-ce-pas?

Elle afficha un sourire malicieux, sur cette dernière phrase. Étrange: Renart ne pouvait s’empêcher de plaisanter. Il est vrai qu’il était rare qu’elle discute avec un autre être vivant. Tout du moins, capable de parler un langage évolué… Au fur et à mesure que la gêne se dissipait, Renart exprimait simplement ses pensées à haute voix. Elle semblait heureuse malgré elle de discuter avec quelqu’un.

- Donc, Mmmmh… Tu as une idée de l’endroit où tu désirs que je t’accompagne?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 11 Déc - 21:40

Renart se dissipa dans l’ombre, puis sembla ramasser quelque chose dans un coin avant de revenir. Je me contentai de regarder, en passant : sa débrouillardise était très intéressante. Des lingots d'acier tintèrent sur le sol puis Renart revint un sourire aux lèvres puis me tendit sa trouvaille : un sac vide.

- Regarde! J’ai trouvé un sac perdu! Des bonbons une farce?

Renart affichait un large sourire puis rougit légèrement. Je ne pus m'empêcher de rire, malgré le fait que cette blague était êxtremement simple. Depuis combien de temps n'avais-je pas ris? C'était agréable d'être avec Renart, même après l'incident qui venait de se produire. Je me calmai puis Renart reprit son sérieux :

- Euuuh… Bref, je pourrais les stocker là dedans et les cacher dans l’usine, histoire de ne transporter qu’un sac… Ça fait un peu brigand, n’est-ce-pas?
- Effectivement, ce serait problématique! lui répondis-je en m'empêchant de rire à nouveau. on repasseras par là de toute façon! 'fin...moi en tout cas au retour.

Il n'y avait plus de gêne apparente entre les deux. J'étais surprise de la facilité avec laquelle je lui parlais. Renart continua :

- Donc, Mmmmh… Tu as une idée de l’endroit où tu désirs que je t’accompagne?
-Je pense pas retourner à la confiserie de toute à l'heure après la razia de ce matin mais j'en connais une autre dans le centre ville qui est vraiment sympa! Je connais toutes les meilleures adresses de la ville!

Nous nous mîmes en chemin, passant (cette fois ci calmement) en travers du marché. Les gens semblaient avoir oublié le tapage de tout à l'heure (heureusement). Nous marchions et nous attardions sur de jolies choses. Nous ressemblions à des amis proches passant profitants du beau temps. Nous avions parlé de tout et de rien sur le chemin et je fini par lui demander :

-Au fait, je t'ai jamais vu avant, tu es pas du coin? Tu est dans quel lycée?


Je me rendis compte que je l'avais peut-être embarrassé avec mes questions et rougis.

-Euuuuuh.... T'es pas obligé de répondre, hein. D'ailleurs, chui que là depuis un mois, je peux me tromper.

Je ne savais plus trop quoi dire, mais heureusement nous arrivâmes à la confiserie.

-C'est là! viens!

Le bâtiment était très coloré, les vitrines étaient joliment décorée et de enfants dans la rue essayaient en vain de tirer leurs parents à l'intérieur de ce petit paradis. Je me sentais comme une enfant devant tant de belle choses et m'empressai de rentrer dans la bâtisse tout en traînant Renart avec moi. Je lui dit, un grand sourire aux lèvres :

-Tu verras, je suis une spécialiste en bonbons! D'ailleurs trainer dans les confiseries est bien plus amusant qu'on peut le penser! Je te ferais les gouter les meilleurs!
[/color]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Jeu 18 Déc - 17:06

C'était donc tout décidé, Renart suivrait la professionnelle de la friandise dans ce fameux magasin! Ce fait était unique, et sûrement que l'on ne reprendrait plus jamais Renart à ainsi flâner dans les rues commerçante, à faire du lèche-vitrine avec une toute nouvelle connaissance, et plus extraordinaire encore: elle y prenait plaisir. Qui eut cru qu'une activité aussi féminine pourrait être aussi sympathique, en fin de compte? Sûrement pas la jeune androgyne, qui habituellement entreprenait des activités qui n'avaient rien de raffiné. J'entend par là: Grimper aux arbres, courir dans la forêt ("déguisé" en renard...), écailler ses précieuses prises, faire une sieste sur l'herbe au milieu d'une prairie isolée, ou encore fouiller la boue en quête de vers utiles à sa prochaine partie de pêche. Mais, Luna avait une certaine énergie qui entraînait joyeusement l'hybride sur ses pas, bon gré mal gré. Et il est vrai que ce qu'elle lui montrait était différent de ce qu'elle avait l'habitude de voir, aussi inutiles ou superficiels que peuvent être les objets croisés dans les vitrines scintillantes qui avaient tout pour attirer l’œil. A un moment, Renart fut attiré par celle d'une boutique de peluches. Là, de l'autre côté de la vitre, se tenait assis un adorable petit effigie de renard en peluche, souriant à pleines dents dans une expression de malice. En le voyant, l'hybride poussa un petit "oh!", et vint se baisser à hauteur de l'animal synthétique. Renart aussi souriait. Cet étrange petite mascotte poilue lui faisait pensé à elle même. Un petit rire s'échappa de sa gorge. Luna aussi vint s'arrêter quelques instants. Elles échangèrent quelques paroles, puis Renart se redressa et elles reprirent leur marche.

- Au fait, je t'ai jamais vu avant, tu es pas du coin? Tu es dans quel lycée?

- Quel lycée...? Murmura-t-elle.

La question l'avait prise de court. Elle avait complètement oublié qu'elle débutait les cours aujourd'hui même... Il faut dire, quel culot ils avaient eu de l'envoyer dans un lycée où les élèves ont la réputation de passer leur temps à se battre! Décidément, non. Renart n'était pas du tout tailler pour affronter face à face de tels brutes... En s'imaginant ainsi les têtes qu'elle pourrait croiser là-bas, l'androgyne c'était faite une idée bien précise des gens qui atterrissaient dans un tel lycée: Des brutes, des rustres, gros comme des montagnes, et... des meurtriers. A cette pensée, la jeune fille pâlit. N'était-ce pas, après tout, ce dernier mot qui la définissait? Malgré le fait qu'elle essayait de s'en distinguer, ne correspondait-elle pas, finalement, à ce cadre? Elle frissonna.

- Euuuuuh.... T'es pas obligé de répondre, hein. D'ailleurs, chui que là depuis un mois, je peux me tromper.

La voix de Luna ramena Renart à la présente situation, lui faisant au passage remarquer qu'elle était restée silencieuse un bon moment. Elle balbutia quelques mots incompréhensible, tentant de rétablir les choses et de dissiper la nouvelle gêne qui s'était installée.

- N-Non, je... Je suis arrivé il n'y a que quelques jours, c'est pour ça.

Malgré ses efforts maladroits, l'hybride ne parvint pas à alléger l'ambiance. Heureusement, ils n'étaient plus loin... Et Luna brisa enfin le silence en indiquant qu'elles étaient arrivées à destination. Renart releva brusquement la tête pour apercevoir la boutique. C'est un véritable arc-en-ciel de couleur qui vint agresser ses rétines dans ce geste. La boutique jurait avec le reste de la rue, beaucoup plus lumineuse et gaie. Elle semblait tout droit sortie d'un cartoon surréaliste. C'était tout à fait impressionnant! Renart aurait pu se penser à la place d'un héros de roman d'aventure, venant de découvrir un trésor oublié ou quelque chose du genre. Elle n'eut pas le temps de réfléchir plus profondément sur ses impressions, car elle manqua de trébucher quand Luna l'attira à l'intérieur. Elle avait un large sourire aux lèvres, comme un enfant dans un... magasin de bonbon? L'image n'est pas très rechercher, certes, mais elle convenait tout à fait! A la voir ainsi avec ce sourire innocent, il était tellement impossible de se douter qu'elle était la même personne qui avait poursuivit Renart avec rage, quelques instants auparavant.

- Tu verras, je suis une spécialiste en bonbons! D'ailleurs traîner dans les confiseries est bien plus amusant qu'on peut le penser! Je te ferais les goûter les meilleurs!

Encore une fois, Luna faisait preuve d'une bonne humeur et d'un enthousiasme tout à fait communicatif. Renart sembla dresser les oreilles comme un animal attentif, et un large sourire apparut sur son visage. Elle accompagna donc sa nouvelle connaissance, se laissant même entraîner dans sa passion des sucreries. Luna me guidait un peu partout dans la boutique qui était, de manière inattendue, très grande. Et le choix n'en était que plus étendu! Renart passa devant des bacs contenant de petits bonbons multicolores et s'exclama, surprise d'en voir ici, qu'elle adorait ces petits haricots (ne connaissant pas le nom qui les désignaient...). Elle fut informée donc que ce qu'elle regardait là, c'étaient des dragées. Luna lui apprit encore quelques noms de sucrerie. Elles eurent même le droit à une dégustation gratuite! Et les bonbons calmèrent un peu la faim de Renart, bien qu'il n'était pas très saint de remplacer le repas par des friandises... C'était une belle journée. Au final, Renart reprit peu à peu confiance, et prenait même la démarche d'aller voir quelques étagères ou bacs par elle-même. Elle s'absenta quelques secondes, puis revint à vive allure vers Luna qui n'avait à peine remarqué son absence.

- Regarde ce qu'on ma donné là!

Ses deux mains levées au niveau de sa tête tenaient chacune un gros bonbons en forme de fraise très fidèle au model naturel. Renart souriait à son sympathique guide, lui offrant de bon cœur l'une des deux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Dim 28 Déc - 20:11

Renart semblait apprécier notre petite virée en ville, elle s'arrêta même devant une vitrine plein de peluches plus mignonnes les une que les autres. Un petit renard semblait l'intéresser. Bref, revenons-en à la boutique. Alors que je l'avais entraînée là, je circulait entre les rayons à la recherche des meilleurs confiseries. Je lui expliquer certaines choses car le monde de la sucrerie lui semblait plus qu'étranger (Tout en ne mentionnant plus la question lycée, qui semblait ne pas lui plaire, j'appris juste qu'elle venait d'arriver en ville). Alors que mon âme d'enfant refaisait surface, le visage de Renart s'illuminait. Je dois avouer que je n'avait jamais fais ce genre d'activités girly avec quelqu'un auparavant. Mon engouement pour ces chose est venue en même temps que mon indépendance, une fois arrivée à la tête de ma famille (on me laissa enfin faire ce qu'il me plaisais, il suffisait que je sois la pour diriger au moments importants, le reste du temps était comme je le voulais).

Renart sembla prendre goût a cette activité, elle commença à regarder les étales d'elle même et j'en était ravi. D'un coup, elle m'interpela :

- Regarde ce qu'on ma donné là!

Elle brandissait deux superbes bonbons en formes de fraises, je n'en avait jamais vu de comme ceux-là auparavant. Elle me tendit l'un d'eux, tout sourire.

-Wouaah! Génial! Merci! T'as l’œil on dirait, elle sont énormes! lui dis-je en prenant une des fraises. On les mange en sortant?

Cette journée n'était finalement pas si mal. Après un certain temps (plutôt long d'ailleurs) nous ressortîmes de la boutique chargées de bonbons. Je n'avais que faire de la note relativement élevée de nos emplettes. Une fois dehors, il devait être à peu près 16h. En sortant, nous dirigeâmes vers une fontaine et je lui demandai timidement :

-Renart? J'aurais une question pour toi... Tu vois, en fait tu es sûrement la première personne avec qui je m'amuse autant depuis un long moment (la dernière en date étant ma défunte mère, hum...) donc je voulais te demander si tu..tu..*rougis légèrement* veux bien être mon amie? Je..je sais que c'est bizarre venant d'une fille qui voulait ta peau y a quelques heures mais bon, au final, on s'est bien amusé non? finis-je en souriant.



Hors RP:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Dim 1 Fév - 1:17

Renart fut heureuse d'entendre que la connaisseuse la complimenter sur sa trouvaille. Quand les deux jeunes filles sortirent enfin de la boutique, il sembla à Renart qu'il s'était passé bien peu de temps depuis leur entrée. Et pourtant, le jour commençait tout juste à décliner. L'hybride leva les yeux, pensive.

- Quel heure peut-il être... 16h, ou peut-être plus? Se dit-elle à voix basse.

Était-ce vraiment bon de traîner aussi tard? Les cours touchaient à leur fin. Cette journée était placé sous le signe de l'insouciance. Pour une fois... C'était une pause agréable. Le bleu du ciel n'allait plus tarder à se teinter d'un beau camaïeu orange - rosé. Depuis combien de temps Ren n'avait plus pris le temps de regarder le couché du soleil? Ces derniers temps, elle était beaucoup plus préoccupée par l'idée qu'elle aurait pu ne plus voir ce fameux astre pendant un bon bout de temps... Pendant tout ce temps, Luna avait continué à avancer, se dirigeant vers une fontaine qui se trouvait non loin de la boutique qu'elles venaient de quitter. Renart accéléra le pas pour revenir auprès de sa nouvelle rencontre, avant que celle-ci ne remarque son air distrait. Mais, elle aussi semblait préoccupée... Devait-elle la questionner ou serait-ce indiscret? Le temps que la demi-renarde ne se décide, Luna avait timidement prit la parole. En s'entendant interpellée, Renart dressa les oreilles, toute ouïe.

- Renart? J'aurais une question pour toi... Tu vois, en fait tu es sûrement la première personne avec qui je m'amuse autant depuis un long moment donc je voulais te demander si tu..tu..

Renart ouvrait de grands yeux curieux devant l'hésitation de son interlocutrice, qui rougissait légèrement. Luna ne laissa sa phrase qu'à peine quelques secondes en suspends, mais ces quelques secondes suffirent pour que Renart s'imagine tout et n'importe quoi... L'hybride avait-elle fait ou dit quelque chose de travers? Ça ne pouvait être que ça... Alors qu'elle avait pensé que jusqu'ici elles s'étaient tout de même bien amusé... Mais peut-être avait-elle pensé ceci en tout égoïsme? Renart se senti saisie d'un profond embarra...

- ... veux bien être mon amie?

* Pardon? *

Renart sursauta d'abord, puis resta un moment sans réaction, pensant avoir mal saisi les mots de Luna. Elle continuait d'y réfléchir, tandis que Luna poursuivait en souriant:

- Je..je sais que c'est bizarre venant d'une fille qui voulait ta peau y a quelques heures mais bon, au final, on s'est bien amusé non?

... qui voulait sa peau?
Elle avait failli oublié l'originalité de leurs rencontre, alors que pourtant elle ne remontait à il y a seulement quelques heures. En comprenant pleinement la situation, Renart fut prise d'un fou rire incontrôlable. C'est vrai... Elle s'était tellement amusée aujourd'hui qu'elle avait oublié ses fardeaux quotidiens.


- Ex... Excu... Excuse-moi pour ça... Parvint-elle à articuler entre deux crise de rire. Elle agitait sa main, comme pour chasser ses idées. C'est peut-être un peu étrange, oui... Comme on vient de se rencontrer.

Elle parvint à contrôler son fou rire à la fin de sa phrase, gardant un large sourire aux lèvres. Peut-être que cette soudaine déclaration d'amitié l'avait rendue plus nerveuse qu'elle ne l'aurait cru... Elle tenta de reprendre son sérieux, puis réfléchis quelques secondes.

- Mmmh... En vrai, je dois avouer que cette journée m'a fait beaucoup de bien... Elle passa la main dans sa nuque, un peu embarrassée. Je pense que toi et moi, on est peut-être un peu similaire au fond... Malgré notre rencontre original. Ou peut-être en est-ce la raison? Elle souriait à nouveau, prenant de l'assurance au fil des mots. Je ne suis pas très douée en conventions amicales... En fait, je n'ai pas l'habitude de fréquenter des gens en général. J'imagine que ça doit se remarquer? Bref... Tout ça pour te dire que... Ça me ferait plaisir de devenir ton amie.

Malgré l'assurance acquise, elle rougit légèrement une fois sa phrase terminée. Décidément, ça sonnait vraiment bizarrement. Mais au fond d'elle, Renart sentait déjà une certaine joie de cette première amitié... C'était comme une lueur d'espoir dans sa nouvelle vie au lycée (elle avait, par ailleurs, totalement oublié qu'elle venait de louper son tout premier jour...) qui s'annonçait jusqu'alors bien triste et solitaire. L'espoir d'enfin mener une vie saine, après ses plongeons à répétition... Était-ce donc ce qui la mènera à son salue? Être sociable, mener comme toutes les autres lycéennes de son âge...? Une bataille se menait à cet instant dans l'esprit de Renart. Mais qu'est-ce-que Luna pouvait bien penser, de son côté?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au voleur! [Luna] Mar 10 Fév - 20:42

Oula.

La panique m'envahit en voyant la réaction complètement étonnée de Renart et son silence. J' hurlai intérieurement, je me serais fais des films? Que pensais Renart? L'amitié était décidément un domaine bien trop difficile pour moi.

Soudain, Renart explosa de rire tout en agitant ses mains et en s'excusant.
Je ne savais encore moins quoi penser. J'étais embrouillée, pourquoi riait-elle? C'était si absurde?
quand je sorti de mes pensées, Renart me parlais, et un sourire se dessinait sur son visage au fur et à mesure de ses paroles :

- Mmmh... En vrai, je dois avouer que cette journée m'a fait beaucoup de bien...  Je pense que toi et moi, on est peut-être un peu similaire au fond... Malgré notre rencontre original.(je ri à cette remarque, quoique un peu nerveuse) Ou peut-être en est-ce la raison? Je ne suis pas très douée en conventions amicales... (Moi non plus, pensai-je)En fait, je n'ai pas l'habitude de fréquenter des gens en général. J'imagine que ça doit se remarquer? Bref... Tout ça pour te dire que... Ça me ferait plaisir de devenir ton amie.

Après un moment bouche-bée, un grand sourire aux lèvres je m'élançai sans trop réfléchir et fis un bref câlin à Renart en lâchant un grand "Merciiiiiiiii!" avant de me reculer et de réaliser mon action.

- Désolé! lui dis-je en riant, je suis teeeeellement rassurée d'un coup! Bon, on les mange ces supers fraises?

Je m'assis au bord de la fontaine en invitant Renart à me rejoindre, plus heureuse que jamais.

Après un moment de rires, de joie et de friandises, je regardai le ciel dorénavant orangé.

- Regarde! c'est magnifique!

La rêverie ne fut pas très longue, elle s'interrompit au moment ou je baissai les yeux et vis un des surveillants du lycée marcher dans la rue principale. Il ne m'avait pas encore vu.

Je me levai brusquement et complètement paniquée, je dis à Renart le plus vite possible :
- Oh m..... Désolé de casser l'ambiance mais euh, je dois courir là! Viens avec moi, je t'explique sur le chemin!
Dis-toi que si le grand chauve là-bas me voit, je suis morte et enterrée! finis-je à bout de souffle.

Et je démarrai ma course en entraînant Renart mais après avoir tourné au coin d'une ruelle, je m'aperçut qu'il y avait des surveillants un peu partout.

-Ils me cherchent déjà?! me dis-je à moi-même.

Je me tournai vers Renart :
- Rhaaa.... Désolé de t’embarquer là dedans mais euh.... Les surveillants de mon lycée ont découvert la supercherie je crois, j'ai comme qui dirait cours là mais je serais comme qui dirait "malade"...Bref! lui dis-je, toujours planquée dans la ruelle, je vois pas pourquoi ils seraient tous ici autrement. Mais c'est quand même bizarre ils ne devraient pas s'être rendu compte si vite de mon absence, si? En plus ils n'ont pas leur tête habituelle du "tu as fais une connerie et tu vas le regretter". lui dis-je légèrement perplexe.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
Au voleur! [Luna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stats pour un voleur level 10
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: