Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Fringales nocturnes [Twelve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Fringales nocturnes [Twelve] Mer 15 Oct - 18:38

Elora ne cessait de se tourner et de se retourner dans son lit, tentant d'ignorer les cris affamés que lançait son estomac. Elle lâchait régulièrement de silencieux soupirs de frustration, ayant du mal à passer outre le fait que son repas le plus récent datait du matin précédent.

Depuis son arrivée à Xényla, elle fuyait comme la peste les endroits bondés, en excluant ses salles de classes, par pure obligation. Elle ne se rendait donc à la cafétéria que tôt le matin, lorsqu'elle était déserte ou presque, pour y manger rapidement, puis repartait rapidement lorsque plusieurs autres étudiants commençaient à occuper la place.

Ses seuls repas de la journée se résumaient donc à ceux qu'elle prenait en très tôt début de journée et...celui qu'elle prenait au beau milieu de la nuit.

Incapable d'attendre jusqu'au lendemain, elle avait prit l'habitude de descendre aux cuisines dans les environs de 2 ou 3 heures du matin, afin d'y prendre un petit en-cas  qui pourrait l'aider à patienter jusqu'au lendemain.  Ces deux repas lui étaient tout de même satisfaisant, elle-même n’ayant pas un appétit énorme, elle passait la journée normalement, sans ne ressentir la moindre faiblesse, mais c’était lorsque le soir arrivait que la faim venait finalement la tirailler.

C'est donc vers ces heures-là qu'Elora sortit du lit, enfila une longue veste confortable et sortit de sa chambre en marchant sur la pointe des pieds, se rendant aux cuisines.

Elle se mit à fouiller dans l'énorme réfrigérateur, à la recherche de quelque chose qui pourrait combler son estomac qui criait famine. Ayant la dent sucrée, elle repoussa tous les plats remplis de viandes qui s’affichaient devant elle, les salades, assiettes de légumes…

Elle soupira.

« Il doit bien y avoir des restes du dessert de ce soir... » marmonna-t-elle pour elle-même en continuant de farfouiller un peu partout, provoquant de nombreux cliquetis de bouteilles et de contenants qui s'entrechoquaient.

Elle était sur le point d’abandonner et de jeter son dévolu sur une maigre salade d’épinards lorsque son regard tomba sur un magnifique morceau de gâteau au chocolat. Son estomac se resserra encore plus à la vue du dessert, probablement qu’il était du même avis qu’elle : ce gâteau serait probablement beaucoup plus que convenable.

Elle le sortit du réfrigérateur et le posa sur le comptoir, prête à déguster, lorsqu'elle entendit des pas derrière elle.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fringales nocturnes [Twelve] Jeu 16 Oct - 19:52


Mangeeeeeer.

Terrible journée pour Twelve.
Terrible dans le sens épuisante.
Sérieux, qu'est-ce qu'ils avaient eu, tous, aujourd'hui, dans la classe Liberté, à le traquer jusque pendant son déjeuner pour lui demander de régler des problèmes que « seul le délégué peut régler » ?
Résultat des courses ? Après plusieurs péripéties variées et une arrivée tardive aux dortoirs, il n'avait plus mangé depuis le petit matin juste avant d'aller en cours.

「Je vais mouriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir..」 gémissait-il, à plat ventre sur son lit, le visage enfoui dans son oreiller et une main plaquée sur l'estomac pour essayer de masquer les grognement de ce dernier, en train de mener une révolution dans le corps de Twelve, mécontent que l'on ai oublié de le nourrir.

Au bout d'un certain temps d'agonie, il se redressa dans son lit. S'il continuait comme ça, il allait réveiller ses colocataires et ce ne serai probablement pas bon pour lui. Ainsi prit-il une grande décision : il allait aller se chercher à manger dans les cuisines – il devait bien rester quelque chose ? - malgré le risque qu'il encourrait.

Se guidant avec la lumière de son téléphone, il enfila le sweat xxl qui traînait sous son lit en cas de situation de grand froid nocturne, puis se dirigea vers la porte sans prendre la peine d'enfiler un pantalon, jugeant que son caleçon pyjama serait largement suffisant – de toute façon ce n'était pas comme s'il avait prévu de croiser quelqu'un durant sa petite escapade.

Une fois hors de la chambre, il s'ébouriffa les cheveux et tira sur son sweat pour le descendre au maximum, parce qu'il ne faisait pas vraiment chaud dans les couloirs a cette heure-là. Jetant un œil à droite puis à gauche en essayant d'éclairer avec la lampe torche intégrée à son mobile, il fût content de constater qu'il n'y avait personne qui « faisait sa ronde ». Enfin, est-ce qu'il y avait vraiment des pions qui faisaient une ronde dans les dortoirs à une heure aussi tardive ?

Enfin, dans le fond, il se foutait de la réponse à cette question. Dès qu'il eût fini de s'assurer du fait qu'il était seul dans le couloir, il se dirigea rapidement vers les escaliers qui menaient à la cafétéria et, par extension, aux cuisines où l'attendaient tout un tas de restes qui faisait vibrer son estomac rien que par la pensée.

Il accéléra le pas une fois en bas, l'appel de la nourriture se faisant trop fort. Sérieusement, il n'avait jamais eu aussi faim de sa vie.

Mais là. Surprise. Lorsqu'il entra dans la cuisine, il se retrouva nez à nez avec une fille.
C'est qui elle, qu'est-ce qu'elle fout là? se demanda-t-il.
Vrai, il ne la connaissait pas. Ce n'était donc pas une Liberté ce qui voulait diiiiiiiiiiiiiiiiire... qu'il n'avait pas à se montrer sympa.

「Qu'est-ce que tu fais ici, toi ? T'es au courant que t'as pas le droit ?」 grogna-t-il avec un air las, dirigeant la lumière de son portable en plein sur le visage de l'inconnue. Ce qu'il disait était idiot, dans le sens où lui non plus n'avait pas le droit d'être dans les cuisines à cette heure là, avec l'intention de piquer les restes. Mais soit. Il tira un peu plus sur son sweat, se rappelant de sa tenue qui n'était pas forcément adaptée aux rencontres.

Et puis le regard bleuté de Twelve se posa sur le gâteau à côté de la fille. A ce moment-là, c'est son estomac qui parla. 「Et ça.. ! Je le réquisitionne ! Parce que... je suis délégué, donc j'ai le pouvoir, d'accord ?!」

L'argument infaillible.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fringales nocturnes [Twelve] Ven 17 Oct - 15:42

« Qu'est-ce que tu fais ici, toi ? T'es au courant que t'as pas le droit ? »

Elora se retourna d’un coup, se retrouvant aveuglée par la lampe de poche du téléphone de son interlocuteur, l’empêchant de voir de qui il s’agissait – elle ne put discerner qu’une fine silhouette.

Subtilement, la main droite de la blonde se posa instinctivement sur le comptoir contre lequel son dos était appuyé, à la recherche du plat qu’elle avait sortit ; elle devait dissimuler les preuves, et ainsi sauver le gâteau ; pour le bien-être de son estomac.  Juste lorsque ses doigts se posaient sur l’assiette, elle fût interrompue par l’intrus :

« Et ça.. ! Je le réquisitionne ! Parce que... je suis délégué, donc j'ai le pouvoir, d'accord ?! »

Un délégué ? Elle posa sa main sur le portable dudit délégué et le baissa, éloignant la puissante lumière de ses yeux. Elle cligna plusieurs fois des yeux, tentant d’adapter sa vue à la perte de lumière. Lorsqu’elle arriva enfin à voir un peu plus clairement autour d’elle, elle put enfin découvrir la personne à qui elle s’adressait : il s’agissait d’une fille, très légèrement vêtue,  aux cheveux d’une drôle de teinte bleue-violette et aux yeux bleus.  Était-elle vraiment en train de tenter de lui retirer son en-cas ? Allait-elle vraiment oser ?

Elora planta son regard, aussi rouge que deux rubis étincelants, dans celui de la déléguée, la jaugeant de son air toujours aussi impénétrable :  

« Je l’ai trouvé d’abord, » trancha-t-elle simplement en s’emparant de son plat de petit bonheur sucré.  « Hors de question que je ne te le laisse. »

Elle se surprit elle-même par son audace : ce n’était pas son genre de répondre aussi facilement, au contraire. Elle préférait habituellement se taire et éviter les ennuis ; mais dans ce cas-ci, la faim était trop forte pour qu’elle renonce à ce magnifique dessert.

Non, mais pour qui elle se prend ?! Pensa-t-elle. Être délégué ne donne quand même pas tous les droits… N’est-ce pas..?

Elle ouvrit à nouveau le réfrigérateur et en sortit la salade d’épinards qu’elle avait vu un peu plus tôt, la fourrant dans les mains de l’intruse.

« Mange ça, plutôt. »

Sur ce, elle se mit à farfouiller dans les tiroirs, à la recherche d’un ustensile avec lequel elle pourrait dévorer ce petit délice chocolaté.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fringales nocturnes [Twelve] Ven 17 Oct - 20:10


Mangeeeeeeeeeeer.


Je l’ai trouvé d’abord, Hors de question que je ne te le laisse. Eh ? L'argument du délégué n'avait pas marché ? Il fronça les sourcils, énervé autant par la réponse que par le regard de la blonde.

Restes calme.

S'il perdait son calme, il allait transformer la pièce en freezer et dieu sait qu'il ne voulait pas ça. Alors il souri, penchant légèrement la tête sur le côté – mais malgré tout, son agacement se lisait clairement sur son visage.

Mange ça, plutôt. Elle lui refila une vieille assiette d'épinards qui le fit grimacer. Trois secondes, il passa trois secondes à regarder la bouillie verte avant de la repousser sur le comptoir, profitant du moment d'inattention de la fille qui fouillait les tiroirs pour se saisir vivement de l'assiette contenant le gâteau.

D'un bond, il s'éloigna du comptoir, un sourire mesquin lui étirant les lèvres. 「T'as vraiment cru que j'allais manger ça ? C'est plutôt toi qui devrai manger de la verdure tu sais, les gâteaux c'est pas bon pour le gras, ma petite.」 Et puis, c'était bien connu, les sportifs avaient besoins de plus de calories que les... filles comme elle, non ? Il la toisa un très, très court instant et lui fit un signe de la main pour lui dire au revoir, avant de tirer une nouvelle fois sur son sweat en reculant.

Il se retourna d'un geste mesuré et léger, tel un patineur, tenant l'assiette d'une seule main. Sa fuite aurait pu bien se passer. Aurait pu. Si seulement la douloureuse sensation de faim n'était pas venu le perturber, le poussant à faire un geste incontrôlé pour poser sa main sur son ventre tout en essayant de rester à peu près droit – ne pas montrer de faiblesse à l'ennemie, qui aurait pu en profiter pour récupérer le gâteau.

Enfin pour le coup, le gâteau serai irrécupérable.

Car, à cause de ce geste incontrôlé, l'assiette glissa de sa main, et le gâteau avec, ce dernier s'éclatant par terre.

Horreur.
Malheur.
Catastrophe.

Et Twelve, en bon idiot qu'il était, restait là, à fixer le cadavre, la bouche entrouverte et un air horrifié sur le visage.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Fringales nocturnes [Twelve]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combats nocturnes
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
» Apprentissages Nocturnes
» Mario Andresol propose des patrouillles nocturnes spéclalisées contre le crime
» Ivresse nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: