Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Bataille de boulettes!! [SANJEEV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Ven 11 Juil - 15:18

Un réveil sonna. C'était le mien. Je grognais et tendis le bras pour l'attraper. Lorsqu'il fut dans ma main, je le lançais pour qu'il s'écrase contre un mur. On allait pas me réveiller si tôt quand même. J'étouffais un bâillement et me retournai pour me rendormir. Malheureusement ce fut peine perdue, ma colocataire faisait un bruit d'enfer quand elle se préparait. Je soupirais et consentis à me lever. Je pris une douche et enfilais des vêtements simples. Un short et un tee-shirt noir. J'attachais mes cheveux en une tresse et préparais mes affaires. J'avais peu de cours mais je ne voulais pas porter mes livres à la main toute la journée. Lorsque tout fut prête, je regardais l'heure. Moins cinq. Je n'avais pas le temps de manger, si je ne voulais pas me faire remarquer, j'avais intérêt à courir. Je m'épuisais donc, à courir comme une folle dans les couloirs, pour finalement découvrir que je n'avais pas cours de toute la journée, mes profs étant absents à cause d'une sortie pour les élèves de la classe Évasion. Je soupirais en apprenant la nouvelle. J'aurai pus dormir un peu plus. Je suivis donc les élèves de  ma classe jusqu'à notre endroit préféré. La salle de repos. Elle n'était pas à nous, mais nous y avions élu domicile, si bien que peu d'élèves des autres classes s'aventuraient ici. Je jetais mon sac avec les autres et courus jusqu'au billard. Ce jeu humain était devenu une passion pour moi. Je pris une queue et laissais un garçon engager. Les boules s'entrechoquèrent et une jaune rentra dans l'un des trous. Je prendrais donc les rouges. Parfait. Je le laissais jouer une seconde fois puis ce fut mon tour, je pris place, calculais l'angle, du moins essayais, et découvrant la difficulté, je tirai à l'aveuglette. La boule rouge rentra. Je souris toute fière, et rejouais.
Les victoires s’enchaînèrent, je jubilais. Enfin j'étais reconnue comme une championne. Je ricanai et tenue ma queue comme un colon tenait son drapeau sur une terre nouvelle. Je les regardais, ses pauvres perdants. Finalement ce n'était une si mauvaise idée que les Evans avaient eu. Xényla était franchement plus agréable que la maison ou l'orphelinat. La salle était en effervescence. Une bataille de boulettes de papiers avait été déclarée. On se faisait canardé de partout. Je plongeais sur un canapé, lâchant mon pseudo-drapeau, pour éviter trois tirs. J’effectuais un roulé-boulé pour lancer une boulette en direction d'une fille à découvert.

-C'EST LA GUERRE MES AMIS, MASSACREZ LES !!!

Pile à ce moment là, plus un bruit. Gros blanc. Tout le monde s'était tu et regardais le nouveau venu.. je me relevais et observai le garçon à la peau mate et aux cheveux blancs qui se tenait là. In n'était pas de notre classe. Et il avait de beaux cheveux. Je m'avançais vers lui, le sourire aux lèvres.

-Salut ! On fait une bataille de boulettes, tu veux venir ?

Je franchis les derniers mètres qui nous séparaient et attrapais avec douceur ses cheveux.

-Tu les as teint ou c'est naturel ? Et j'adore ton serpent !


Je lui fis un grand sourire et pris sa main pour l’entraîner un peu plus loin.

-Si on reste là, on va se faire attaquer.

En effet, la bataille faisait rage maintenant. Elle ne s'était pas arrêtée longtemps. Les projectiles fusaient de partout. Deux arrivèrent dans notre direcion et je plongeais sur le nouveau pour le protéger.

-Attention !

J'attrapais les boulettes abandonnées et les relançais vers nos agresseurs. Je n'allais pas me laisser faire sous prétexte qu'il y avait un élève d'une autre classe qui me parlait. J'avais ma fierté moi ! Je me tournais vers lui lors d'une trève et le regardais dans les yeux.

-Soit tu es avec moi, soit tu es avec eux. Mais dans les deux cas, aide moi. Je vais pas pouvoir tenir notre position toute seule bien longtemps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Lun 14 Juil - 3:43

« Time to fight. »

Sanjeev & Evangeline







La journée avait commencé comme n'importe quelle journée devait commencer.
L'oreiller de Sanjeev qui se met à hurler de l'electro pop qui résonna dans sa tête au point de l'extirper du sommeil.
Il ne s'y fera jamais, à la fonction réveil de son téléphone. Enfin d'un côté c'était un peu sa faute, il n'avait qu'à pas choisir cette chanson en particulier comme sonnerie de réveil. Mais il l'aimait bien cette chanson, la retirer de sa fonction lui ferait de la peine.

Assis droit dans son lit, il tenait dans ses mains son téléphone qui, en plus de l'avoir réveillé avec perte et fracas, l'avait violemment aveuglé dès qu'il avait posé les yeux sur l'écran pour essayer d'arrêter la musique diabolique. Non, il ne pouvait pas faire comme avec les réveils normaux et l'éclater contre le mur dès qu'il sonnait, parce que le téléphone résisterait probablement moins bien aux chocs que son défunt réveil – défunt car il était passé par la fenêtre (ouverte) un jour où San était vraiment, vraiment de mauvaise humeur au réveil. Il ne l'avait jamais retrouvé après ça, et avait donc été contraint d'utiliser son téléphone comme un réveil. Ainsi devait-il se maîtriser dès le matin.

Après s'être étiré plusieurs fois et s'être demandé pourquoi on le forçait à se lever aussi tôt tous les matins, il avait enfin décidé de se lever et de filer à la salle de bain en deux-deux, se guidant à la lumière de son téléphone et essayant de ne pas se vautrer par terre – juste histoire de ne réveiller personne. A partir de là tout s'enchaîna assez vite ; une douche froide, un enfilage rapide d'un sweat gris et d'un jean noir, une recherche à tâtons d'Ysbryd encore fourré dans les couvertures de son humain et puis une sortie en mode furtif de la chambre.

Et puis là, le couloir.
Bon, c'était normal en même temps, derrière les portes de toutes chambres se trouvait le couloir. Jeev croisa d'autres élèves zombifiés par le manque de sommeil alors qu'il rejoignait la cafétéria pour espérer trouver quelque chose de potable à se mettre sous la dent. Il se voyait bien flâner à une table quelques minutes en pensant à la dure journée qui l'attendait, mais il dû se résoudre à la terrible réalité : il n'était pas en avance. Flâner lui serait donc déconseillé, à moins de vouloir se faire taper dessus par un prof qui apprécierait moyennement un nouveau retard de la part de cet élève particulier.

Alors son petit déjeuner, il l'englouti.
Et puis il se hâta vers les salles de cours. Sans courir, mais en marchant vite quand même. Étonnamment, son ami reptilien était resté relativement calme et silencieux depuis que son propriétaire l'avait sorti de son lit. Cela lui sembla étrange sur l'instant, mais en fait Sanjeev n'allait pas s'en plaindre. Il passa la porte de sa classe au moment exact où la sonnerie signifiait à tous ceux qui n'étaient pas encore en cours, qu'ils étaient en retard. Ce fut un soulagement pour le garçon, qui n'avait pas eu l'occasion d'être à l'heure depuis un certain temps. Ce n'est qu'après s'être installé au milieu des autres Processus et avoir parlé à ceux avec qui il s'entendait le mieux qu'il apprit que les deux cours qui étaient censés suivre celui-ci étaient annulés, à cause d'une sortie des Evasions. Ah, les Evasion, jamais il ne leur avait été aussi reconnaissant. Deux heures de liberté lui souriaient à pleines dents dès qu'il sortirait de cette salle, cinquante minutes plus tard.

Ouais d'accord. Mais deux heures à quoi faire ? On lui avait proposé de faire un tour en ville, mais Ys l'avait menacé de ne pas le laisser dormir pendant deux jours s'il acceptait et, comme il le savait capable de faire ça, il se plia à la volonté de son compagnon.
Alors il se retrouvait un peu seul, en ayant rien à faire pendant deux heures. Du coup il allait retourner dormir, siester un peu pour reprendre les cours en pleine forme.
Je veux aller là. Le reptile s'était resserré autour du cou de son humain pour s'assurer qu'il s'arrête. « Là », c'était la salle de repos, le sanctuaire des Origine. Jeev y était déjà allé plusieurs fois sans problèmes, il n'y avait pas croisé autant d'Origine que ce que racontait la légende. Pourquoi? Je sais pas, j'ai envie, c'est tout. On y va. Le serpent était définitivement de mauvaise humeur ce jour-là et San avait vraiment l'impression qu'il allait finir mort étranglé avant la fin de la journée.

Alors pour éviter ça, autant se plier à la volonté du reptile, une fois de plus.
Il s'approcha donc de la porte et posa sa main sur la poignée pour ensuite la pousser et...
« C'EST LA GUERRE MES AMIS, MASSACREZ LES !!! » Ah? Sans parler du blanc qui s'en suivit, et des regards qui se bloquèrent sur San et son compagnon. Il était sur le point de reculer en s'excusant, mais une jeune fille s'approcha de lui en affichant un sourire qui lui donnait un air enjoué. « Salut ! On fait une bataille de boulettes, tu veux venir ? » A vrai dire, il ne s'attendait pas vraiment à une invitation. « Ah heu.. bein.. » Que répondre ? Le reptile autour de sa nuque lui sifflait de courir pour sa vie,  mais de toute façon, avant même qu'il n'aie eu le temps de s'enfuir, la même Origine qui l'avait invité à se joindre à eux avait fini de s'approcher et lui avait attrapé les cheveux. Tout à fait normal. « Tu les as teint ou c'est naturel ? Et j'adore ton serpent ! » Deuxième surprise. C'était quoi cette question ? Il était évident que c'était naturel. Un blanc aussi pur ne pouvait provenir d'une coloration, voyons ! Troisième surprise. Elle aimait Ysbryd ? C'était plutôt rare. « C'est na- ah ! » Jeev n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'il s'était fait traîné par l'Origine un peu plus loin. « Si on reste là, on va se faire attaquer. » Ah, c'était donc pour ça. Dans quoi s'était-il fourré ? « -turel. C'est naturel. » C'était la fin de sa phrase, qui était arrivée un peu en retard par rapport au début. Ce qu'il se disait, maintenant qu'il se retrouvait en pleine bataille de boulettes avec toute une flopée d'Origine, c'est que c'était des fous. « Attention ! » Et elle avait plongé. Jeev était un peu resté surpris, mais après, il avait souri. « Soit tu es avec moi, soit tu es avec eux. Mais dans les deux cas, aide moi. Je vais pas pouvoir tenir notre position toute seule bien longtemps. »

Un hochement de tête.
Un mouvement rapide vers le bas pour attraper quelques boulettes qui gisaient vers le seul.
Un sourire tout à coup beaucoup plus confiant que celui qu'il avait en entrant dans la salle.
« On est avec toi ! » M'inclue pas trop vite dans tes plans, bipède. avait sifflé Ys à Jeev en réponse directe au « on », mais le garçon l'ignora, trop occupé à tirer sur ses assaillants tout en essayant de pas trop se faire toucher.
Tient, il allait se prendre au jeu. En plus il n'était pas trop mauvais.
Un peu de détente de ce genre ne faisait de mal à personne, au fond.
Mais il se retrouva rapidement dépassé, n'ayant pas assez de bras ni d'yeux pour viser tout en évitant.
Il se rapprocha alors de l'Origine qu'il ne connaissait encore qu'à peine, avec un air relativement sérieux, comme si quelque chose d'important allait se jouer – sans pour autant baisser sa garde. « Dis, t'as un plan d'attaque ? »

code © Shiza
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Mer 16 Juil - 20:56

Le garçon hocha la tête, ramassa des boulettes et me sourit. Confiant. Bien, parfait même.

-On est avec toi !


Plus que parfait, on allait les exterminer cette bande de mes deux... Matthew  ne s'en tirerai pas comme ça. Le nouveau tirait, visait bien et faisait mouche souvent. Je souris et lançais une boulette tout en roulant pour en évier une autre. J'esquivais une nouvelle et relançais une rafale de trois boules. Bam ! J'avais touché trois personnes différents. Cependant, nous étions quand même submergés.

-Dis, t'as un plan d'attaque ?

Je me retournais et lui souris, un sourire féroce, prédateur. Bien sur que j'en avais un. Je hochais la tête et m'avançais vers Joan, un élève avec qui je m'entendais bien, tout en évitant agilement les bombardements dont nous étions l'objet. Je m'assis à coté de lui et le regardais droit dans les yeux.

-Il faut hisser des barricades avec des tables renversées et des tours de guet avec des chaises toutes les deux tables. Dépêchez vous !


Mes compagnons commencèrent à s'activer, soutenu par les autres qui faisaient en sorte qu'ils ne se fassent pas toucher. Je souris et me tournais vers le nouveau.

-C'est comme ça qu'il faut faire, ils sont braves, nous allons les massacrez ses vermines d'en face !


J
e vérifiais les installations, tout était bon. Je pris donc place et lançais de rapides attaques précises et efficaces. Mais il n'y avait pas assez de gens comme moi. Nos ennemis nous avaient copié en plaçant eux aussi des barricades. Je grognais et convoquais mes généraux et le nouveau pour une réunion tactique.

-Nos ennemis ont fait la même chose que nous. Ils ont construits des barricades. Pour remporter la victoire et gagner leur dessert, il faudra lancer l'offensive. Je vais mener une armée de volontaires, une dizaine seulement. Toi le nouveau, tu viens aussi. Mes chers généraux, à vos cahiers !

Mes généraux trouvèrent des volontaires qui se préparèrent. Je fis de même et allais chercher mes cahiers de cours pour en déchirer plusieurs pages et ainsi me faire des munitions. Je pris ensuite mon sac qui me servirait de bouclier sur le front. Je respirais un bon coup et me positionnais à l’affût. Dès qu'il y eu un répit, nous descendîmes sur le front et nous courûmes vers leur camp. Des cris de guerre jaillissaient de partout, ma propre gorge en poussait de puissants. Je tirais quelques coups, en évitais plusieurs et en frappais quelques uns avec mon sac/bouclier. Lorsque j’aperçus leur barricade, si proche, je n'hésitais pas. Sautant agilement au dessus, je m’apprêtais à les canarder quand tout à coup une contre offensive éclata. Ils nous bombardèrent de partout et je reculais en hurlant à mes troupes.

-REPLIS STRATEGIQUE, REPLIS STRATEGIQUE !!!!!!


Ce balourd de Matthew ricana et me lança une nouvelle boulette que j'évitais de justesse.

-Replis stratégique ! C'est ça ce que tu dis Evangeline, pour expliquer une fuite lâche ?


Je lui montrais les dents et repassais de mon coté. Je soufflais et demandais une nouvelle réunion du conseil. Je m'assis et soupirai. Cette course m'avait épuisé mais pas question d'abandonner. Ma fierté ne méritait pas d'être piétinée par un être aussi horrible. Je me pris la tête entre les mains.

-Ma stratégie était parfaite, elle aurait réussi si ils n'avaient pas répliqué. Il faut de la nouveauté. Toi le nouveau, tu as des idées ?


Je me tournais vers lui. Il était rare que je laisse les autres parler, mes idées étaient mieux, mais là c'était un cas d’extrême urgence. Il fallait réussir. Si je perdais, ma crédibilité tombait en miettes. Et ça, il n'en était pas question. Mon dessert passait avant tout. Une Evangeline Evans sans dessert sur son plateau était une Evangeline morte, inutile.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Jeu 31 Juil - 23:12

« Comme de vrais petits soldats de plomb. »

Sanjeev & Evangeline







C'était quoi ce sourire carnassier qu'elle lui avait adressé dès qu'elle avait entendu le mot "plan" ? Sanjeev aurait-il réveillé en elle tous ses esprits prédateurs à ce moment-là, signant l'arrêt de mort de leurs "ennemis" ? Il la suivi du regard alors qu'elle se dirigeait vers un autre Origine, celui qui lui valu d'être de ne plus faire attention au boulettes et de manquer de justesse de s'en prendre une entre les deux yeux. Un réflexe de survie lui épargna cependant le drame et il se concentra à nouveau sur la guerre qui faisait rage autour de lui.

Mais sa concentration se détourna rapidement des ennemis alors qu'il regardait s'activer les Origine tels de petites fourmis -apparemment sous les ordres de la fille qui l'avait traîné dans cette bataille. Qu'est-ce qu'ils faisaient ? Ils bougeaient des tables, des chaises et... formaient une barricade ? A croire qu'ils étaient tous des pros des batailles de boulettes, Sanjeev se sentait bien noob à côté d'eux. C'est comme ça qu'il faut faire, ils sont braves, nous allons les massacrez ses vermines d'en face ! Jeev pencha la tête sur le côté un instant puis hocha la tête, convaincu.

Rapidement, il sauta derrière les barricades.
Pour tout avouer, Sanjeev n'avait jamais vraiment été un "fighter". Lui il pensait plus qu'il agissait, en temps normal. Autant dire que ça lui changeait, tout à coup. Alors se retrouver bien à l'abri derrière les tables lui permettait de remettre de l'ordre dans sa tête, et il se demanda vraiment ce qu'il faisait là, au milieu d'une classe qui n'était même pas la sienne. Il considéra la porte un instant. Pourrait-il s'enfuir ? Nos ennemis ont fait la même chose que nous. Ils ont construits des barricades. Pour remporter la victoire et gagner leur dessert, il faudra lancer l'offensive. Je vais mener une armée de volontaires, une dizaine seulement. Toi le nouveau, tu viens aussi. Mes chers généraux, à vos cahiers ! Apparemment non, pas de fuite possible.

De toute façon, s'était-il dit à lui-même, il n'avait pas vraiment envie de fuir. C'était assez sympa, dans le genre "détente inhabituelle". N'ayant ni sac ni cahier sous la main, il dû se résoudre à ramasser les cadavres de boulettes par terre, faisant sa petite réserve dans la poche de son sweat, tout en en gardant quelques unes dans sa main, prêtes à l'emploi. A partir de là, il garda un oeil sur l'Origine, dès qu'elle s'élancerai, il la suivrai... après tout, elle avait l'air de savoir ce qu'elle faisait. Mais le temps de répit ne fût que de courte durée, car il fût rapidement embarqué sur le front avec le reste du troupeau d'Origine fous à lier.

Entre les cris et les projectiles, il eu l'impression d'être comme dans l'un de ces livres humains que quelqu'un lui avait raconté un fois ; où des types à cheval avec des fusils traquaient d'autres types qui avaient des plumes dans les cheveux. Ou un truc comme ça. MAIS BON SANG. POURQUOI IL REFLECHISSAIT A CA A CE MOMENT PRECIS ?! En fait, à cause de cette réflexion, il avait bien moins avancé que le reste des "volontaires" (à cause de la réflexion et du fait qu'il soit moins le genre à courir en criant et en bombardant des gens avec des morceaux de papier, pour tout dire). La seule chose qu'il entendit fût un REPLIS STRATEGIQUE!, suivit d'une vague d'Origine qui rentraient dans leur camp. Ok Sanjeev, cours.

Pour éviter de se faire piétiner, il suivi le mouvement et passa dans son camp avec agilité. Un autre Origine sembla vouloir provoquer la fille, Jeev aurait d'ailleurs pu en profiter pour retenir son nom... mais non, son cerveau n'avait pas été capable de faire le rapprochement entre le nom prononcé et la jeune fille. Tant pis. Un groupe se forma autour de cette dernière, groupe auquel le Processus faisait partie. Ma stratégie était parfaite, elle aurait réussi si ils n'avaient pas répliqué. Il faut de la nouveauté. Toi le nouveau, tu as des idées ? Jeev pointa son index vers lui-même, en sortant un Moi ? un peu étonné. Il n'était même pas un Origine et elle lui demandait conseil ? « Laisse moi une minute pour y réfléchir. »

Sanjeev se concentra à ce moment là.
Réflechir était ce qu'il faisait de mieux.
C'était un scientifique, un vrai de vrai, il devait trouver quelque chose. Même si les techniques de guerre n'avait pas grand chose à voir avec la science, dans le fond.
Il se mordilla la lèvre en sollicitant chaque neurone que contenait son cerveau, sachant pertinemment que, soudain, il aurai un éclair de génie.

Et ledit éclair de génie n'attendit pas longtemps avec de pointer le bout de son nez. Il tapa son poing dans la paume de sa main, geste qu'il faisait souvent lorsqu'il venait de comprendre ou de trouver quelque chose. Un sourire étira ses lèvres et il commença à parler avec assurance, sûr de sa stratégie.

« Imaginez que vous vouliez tuer une souris. Qu'est-ce que vous faites ? Vous placez un piège pour la faire sortir de sa cachette, placez quelque chose d'alléchant pour elle sur se piège, et refermez le piège lorsqu'elle s'y attend le moins, pour être sûr de l'avoir. » Le voilà qu'il comparait le camp ennemi à des souris. « Il faut être fourbe, utiliser un leurre, quelque chose qui leur fera baisser la garde juste assez longtemps pour qu'on puisse les écraser. » Sans s'en rendre compte, il parlait bas, pour être sûr qu'il n'y ai pas de fuites. « Faire semblant de se rendre peut-être ? Sortir les poches pleines de boulettes, mais leur dire que c'est fini, et les attaquer dès qu'ils baissent les armes ? Ou diviser le groupe, une partie qui s'enfuit lâchement, ce qui les poussera indéniablement à baisser leur garde, et on pourrait en profiter pour leur sauter à la gorge, le groupe qui s'était enfui revenant ensuite pour prêter main forte aux autres. L'autre côté serait vite submergé, alors. » Il parlait sérieusement. Très sérieusement. Puis il haussa les épaules, se rendant compte qu'il venait de faire tout un exposé de stratégie de guerre devant une partie d'une classe inconnue, sa confiance en lui diminuant brutalement. « Ouais enfin voilà, un truc dans ce genre. »

Il se passa une main dans les cheveux, lançant un regard furtif à l'Origine qui était à l'origine (sans jeu de mot) de sa participation à cette petite bataille, détournant ensuite le regard vers une table. Il prenait tout ça un peu trop à coeur, maintenant qu'il y réfléchissait, et sans vraiment savoir pourquoi, il se sentait un peu gêné. Mais il s'amusait. Ca se voyait au simple fait qu'il n'avait même pas capté qu'Ys s'était barré entre temps..


code © Shiza
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Jeu 7 Aoû - 20:04

Il pointa son index vers lui et eut l'air un peu étonné.

« Moi ? »

Je hochais la tête et lui fis les gros yeux. Évidemment lui ! Il n'y avait pas trente-six nouveau dans notre cercle.

« Laisse moi une minute pour y réfléchir. »


Je serrais les dents mais ne répliquais pas. Une minutes décisive pour notre victoire. Il fallait patienter et nous gagnerons à coup sur. Joan me fit comprendre avec ses mimiques que le nouveau était un Processus, en somme, un petit génie. Je souris, si tous les Processus étaient comme lui alors mieux valait tenter une alliance. Ils nous fourniraient des tactiques pour les batailles de boulettes ou autre. Petit Génie se mordilla la lèvre, il réfléchissait comme ça lui ? Ça lui donnait un petit air mignon, mais ce n'était pas le moment, nos ennemis commençaient à s'engager sur le front.

Je gémis, ce n'était pas bon, pas bon du tout. Un son mat me fit sursauter, notre tacticien venait de trouver quelque chose. Parfait car les troupes ennemis étaient en train de prendre la fuite devant la contre attaque de mes armées. Il sourit et s'adressa à nous avec assurance.

« Imaginez que vous vouliez tuer une souris. Qu'est-ce que vous faites ? Vous placez un piège pour la faire sortir de sa cachette, placez quelque chose d'alléchant pour elle sur se piège, et refermez le piège lorsqu'elle s'y attend le moins, pour être sûr de l'avoir. »


Je hochais la tête. J'apercevais déjà une stratégie des plus fines. Nous allions remporter la victoire et Matthew serait ridiculisé. Je ricanais, fière de moi et de mon équipe.

« Il faut être fourbe, utiliser un leurre, quelque chose qui leur fera baisser la garde juste assez longtemps pour qu'on puisse les écraser. »

Il parlait bas et je dus me pencher pour entendre la suite.

« Faire semblant de se rendre peut-être ? Sortir les poches pleines de boulettes, mais leur dire que c'est fini, et les attaquer dès qu'ils baissent les armes ? Ou diviser le groupe, une partie qui s'enfuit lâchement, ce qui les poussera indéniablement à baisser leur garde, et on pourrait en profiter pour leur sauter à la gorge, le groupe qui s'était enfui revenant ensuite pour prêter main forte aux autres. L'autre côté serait vite submergé, alors. »

C'étaient de bonnes idées, de très bonnes idées même, mais mon esprit de contradiction ne put s'empêcher de refuser de les utiliser. Le garçon haussa les épaules.

« Ouais enfin voilà, un truc dans ce genre. »

Parfait ! Il venait de me tendre une perche sans le savoir. Il suffisait de la saisir. Il se passa la main dans les cheveux et je pus admirer ses reflets ivoire. Je me serrais donner des baffes. Ce n'était pas le moment de baver sur un garçon, aussi beau soit il. Je souris et m'assis en tailleur pour que ma position soit plus confortable.

-Je connais Matthew, il ne relâchera sa vigilance que lorsque je serais à terre. On va donc dépêcher un groupe qui fera semblant de se rallier à ses troupes, tu te chargeras de cette tâche Joan. Son attention baissera un peu. Quand au groupe qui restera, il créera une fausse révolte contre moi. Je serais alors conduite sur le front. Ce cloporte ne résistera pas à une dernière moquerie. C'est à ce moment là que nos troupes répliqueront. Celle de Joan les attaquera par derrière, les tiennes, Petit Génie, attaqueront par devant. Est ce bien clair ? Oui ? Alors Exécution !

Je laissais Joan à ses préparatifs et isola le nouveau. Je le fixai de mon regard couleur de sang et chuchotais.

-Essaye de lancer l'attaqua avant qu'il n'aille trop loin, et fais toi respecter de tes troupes. Notre classe est assez chauvine, et on n'aime pas trop que les autres classes nous commande, donc si ils ne t'écoutent pas, dis leur que je t'ai nommé Général, d'accord ?

Sur ses mots, je lui appliquais l'insigne de Général, qui était en fait un autocollant avec une tête de mort. Je lui souris et regardais Joan parlementer avec mon ennemi. Mes troupes infiltrées furent acceptées et je ne pus retenir un rire moqueur. Ils allaient voir ce qu'ils allaient voir. Très vite, mes troupes restantes se mirent à crier et à m'insulter. Cela avait beau faire parti du plan, ils étaient violents. J'eus presque envie de pleurer, presque. Surtout lorsqu'ils m'attrapèrent et me jetèrent au dessus de la barricade.

Je m'écroulais par terre et retenue un cri. Cela faisait un mal de chien. Je me relevais péniblement tandis que l'on me jetait des boulettes de papier. Les troupes ennemis sortirent très vite de leur camp et je fus empoignée et maintenue par l'homme de main de Matthew, celui ci me regarda et sourit triomphalement. Je lui aurais bien fait ravaler son sourire mais je me contentais d'un rictus moqueur .

-Bah alors Evangeline, on est plus aimée de sa classe ? Faudrait peut être rendre ta place de délégué ?

Voilà ce qu'il voulait depuis le début, ce crétin. Je lui donnais un coup de pied dans le tibia et lui crachais au visage.

-Jamais tu n'auras ce poste, jamais, tu m'entends !


Il me regarda avec un œil mauvais et me donna une gifle. Sous le choc, je tournais la tête, ma joue devint rouge et cuisante. Mais c'était trop tard. Mes troupes donnèrent l'assaut et Matthew se retrouva très vite tout seul. Il semblait perdu, et tandis que j'étais délivrée par une quelconque personne il se mit à hurler des ordres à ses derniers soldats. Je souris et m'approchais de lui.

-C'est fini, tes desserts seront à moi. Et cela pendant 3 mois.


Je faillis recevoir une autre baffe, mais le bras de mon ennemi fut arrêté à temps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Mer 15 Oct - 19:44

« Why so serious ? »









「Je connais Matthew, il ne relâchera sa vigilance que lorsque je serais à terre. On va donc dépêcher un groupe qui fera semblant de se rallier à ses troupes, tu te chargeras de cette tâche Joan. Son attention baissera un peu. Quand au groupe qui restera, il créera une fausse révolte contre moi. Je serais alors conduite sur le front. Ce cloporte ne résistera pas à une dernière moquerie. C'est à ce moment là que nos troupes répliqueront. Celle de Joan les attaquera par derrière, les tiennes, Petit Génie, attaqueront par devant. Est ce bien clair ? Oui ? Alors Exécution ! 」

Wah. Il eu un petit moment de fascination, tellement qu'il ne fit même pas cas au surnom « Petit Génie ». C'était l'alliage entre les réflexions techniques d'un Processus et l'expérience du terrain d'une Origine. Et ça donnait un truc plutôt bon. Cette classe remontait peu à peu dans son estime, lui qui essayait de ne pas trop se mêler de leurs affaires avant – bah oui, les Origine c'était un peu les Yakuza de Xényla, dans le fond.

Sa chef de guerre l'isola et lui adressa la parole à voix basse.

「Essaye de lancer l'attaqua avant qu'il n'aille trop loin, et fais toi respecter de tes troupes. Notre classe est assez chauvine, et on n'aime pas trop que les autres classes nous commande, donc si ils ne t'écoutent pas, dis leur que je t'ai nommé Général, d'accord ? 」

Il hocha la tête d'un air décidé, avant de se retrouver affublé d'un autocollant sur lequel était représenté une tête de mort. Ok, c'était probablement la preuve qu'il était Général. Aussi étrange que cela pouvait paraître, il senti une certaine fierté quant à la réception de cet insigne.

Il regarda ensuite d'un œil intéressé l'exécution du plan qui s'avérait en réalité plutôt violent. Jeev plaça sa main devant sa bouche, un peu choqué, lorsque l'Origine se fit jeter par dessus la barricade par ses pairs. Il eût mal pour elle, vraiment. C'est avec attention qu'il observa la scène qui se déroula ensuite devant ses yeux.

Ah. Elle était donc la déléguée de cette classe ? Un élément dangereux, donc. Ca expliquait bien des choses. Et elle savait se défendre, apparemment. Mais semble-t-il pas assez pour éviter la baffe qu'elle reçu. Sanjeev serra les dents. Tout ça pour une histoire de desserts, et de place de délégué ? A ce moment là, les troupes infiltrées commencèrent à bouger, et le nouveau général de la délégué des Origines se tourna vers ceux qui étaient restés dans le camp.

「J'ai été nommé Général! il indiqua son insigne du bout du doigt Donc.. Alors... Il passa par dessus la barricade Go go go!」

Piou, ce qu'il craignait n'arriva pas. De un, il avait peur de s'emmêler les pieds en passant par dessus de la barricade et de s'écraser par terre, et de deux, il avait peur de se prendre un gros bide. Mais non, il exécuta sa sortie du terrain de sécurité avec une certaine classe, et « ses troupes » le suivirent sans rechigner... sûrement parce que le joli minois de leur déléguée était en jeu.

Une fois l'attaque lancée et quelques boulettes lancées et évitées, le Général ne savait plus vraiment quoi faire et il se mit donc en tête de retrouver sa chef de guerre pour attendre des ordres d'elle, bien qu'il n'y aurait bientôt plus besoin d'ordres pour cette bataille. Au moment où il s'approchait d'elle, il vit la main du type se lever une fois de plus sur la déléguée. Jeev n'aimait pas ça. Et Jeev était pile à la bonne distance pour arriver à temps et saisir le bras de « l’agresseur ».

Lui saisir le bras et lui placer un coup de poing entre les côtes, pour créer cet effet de souffle coupé qui vous met forcément par terre. Il le lâcha pour le laisser tomber, le regard aussi sombre et glacial que celui d'un dangereux reptile.

「Mec, tu vas trop loin là, calme ton jeu.」 lança-t-il en observant son ennemi d'un air fier et défiant. Le pauvre garçon avait énervé le Maître Cobra. Et ça, c'était pas bon. Pas bon du tout.

C'est pourtant avec un sourire parfaitement innocent qu'il se retourna vers la déléguée des Origine, comme si rien ne s'était passé.

「Ca va ? On dirait bien que tu as gagné, non ?」 Il applaudit, avec un air un peu niais. 「Ta classe a eu raison de t'élire déléguée, apparemment.」

Ce n'était pas forcément un compliment, puisque ça voulait surtout dire « Bravo, tu es vraiment la plus folle parmi toute ta classe de fous ! Prête à te faire taper dessus pour une histoire de dessert, wah ! ».


code © Shiza
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille de boulettes!! [SANJEEV] Jeu 23 Oct - 18:02

La main de Matthew fut arrêtée, par mon Général. Je regardais, fascinée, mon ennemi mordre la poussière après avoir reçu un horrible coup dans le ventre.

-Mec, tu vas trop loin là, calme ton jeu. 


Je souris, vraiment, personne ne pouvait convenir mieux que lui à ce poste là. Il se retourna, souriant, vers moi ?

 -Ça va ? On dirait bien que tu as gagné, non ? 

Je lui adressais un grand sourire quand il m'applaudit.

-Ta classe a eu raison de t'élire déléguée, apparemment. 

J'approuvais en riant.

-Et encore tu n'as pas tout vu !


Je me tournais vers ma classe et frappais dans mes mains pour réclamer le silence. Les deux groupes se reformèrent immédiatement. D'un coté, les supporters de Matthew, de l'autre, les miens. Je les regardais tous et me raclais la gorge.

-Hum hum. Alors pour commencer, ceux qui veulent quitter leur équipe, qu'ils se présentent et fasse part de leur opinion.

Deux personnes de mon groupe se mirent en rang devant moi tandis que huit de l'autre groupe se plaçaient en face de Matthew. Leurs réclamations étaient quasiment identiques. Les troupes de mon cher ennemi n'en pouvaient plus de perdre leurs desserts quant aux miennes, elles ne comprenaient pas pourquoi j'avais fait entrer dans notre équipe un Processus.

Je soupirais tandis que les traîtres partaient dans leur nouvelle équipe. Qu'est ce qui se passerait si ils apprenaient que je sortais à moitié avec un élève d'une autre classe? Ils m'isoleraient ? Me dégraderaient ? Je me tournais vers mon cher Général avec un sourire désolé, je lui serais doucement  la main pour lui dire que tout ce passerait bien.

-Bien, maintenant que cela est réglé, nous allons procéder à la liste de punition pour avoir perdu.
Premièrement, les cartables des vaincus seront portés par les vaincus. Deuxièmement, les vaincus n'auront pas le droit de participer aux deux prochaines activités en classe. Troisièmement, les vaincus n'ont pas le droit d'approcher les nouveaux sous peine de sévères punitions. Et bien sur les vainqueurs ont le droit, pendant une semaine, aux desserts des vaincus.


Je souris sous l'ovation que me faisait mon équipe et sous les soupirs de mes adversaires. Ah ! Que c'était bien de ne plus être invisible. Je pris la main de mon Général et le conduisis vers un endroit plus calme.

-Je vais te laisser le dessert de Matthew, il va en chier une pendule. Au fait merci de l'avoir arrêté.

Je lui souris. Puis croisais le regard réprobateur de Joan. Je levais le pouce pour le féliciter. Lui aussi avait fait de l'excellent travail, comme d'habitude. Je pris un fauteuil qui avait résisté à nos barricades et tapotais la place à coté de moi. Je regardais ensuite mon Général dans les yeux et demandais toute sérieuse.

-Dis moi, tu t'appelles comment, parce que Général, c'est nul comme nom.

Je tirais une boisson de ma poche et la lui tendis. C'était goût Pomme-Poire. Pour moi je sortis une boisson goût vinaigre-mangue-pistache. Un délice. J'en bus un peu et étalais mes jambes sur les genoux de mon Général.

-En tout cas merci, la bataille a été réussie grâce tes idées et à ma pratique. Je t'appellerais à la prochaine, je ne veux pas perdre mon dessert.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Bataille de boulettes!! [SANJEEV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: