Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 12:56


Une Sortie pour les Méninges
[Pv : Keyci Dursley]




    Il était là, juste devant moi, je le voyais sans le voir. Je tendais la main vers lui espérant l'attraper, mais il continuait de s'éloigner irrémédiablement. Si loin de moi que même mes cris ne pouvaient rien faire. Et avant de totalement disparaître, il se retourna et me fit un sourire. Je savais qu'il me souriait, mais comment en être sur quand la personne n'est que brume soufflée par le vent ?  Encore ce rêve, encore et toujours. Je ne pouvais plus revoir son visage, plus le temps avançait plus celui-ci m'échappait. Je voulais le retrouver, mes rappelait chacun de ses traits, mais c'était totalement impossible. Une douce brise caressa mes orteils qui avaient fuis la couverture pendant la nuit. J'ouvris péniblement les yeux et regardais la source de ce vent matinal. J'avais oublié de fermer la fenêtre, voilà pourquoi j'avais froids aux pieds. Heureusement que j'étais seule dans ma chambre. Non pas que je ne voulais personne avec moi, mais les deux autres lits étaient inoccupés. Et on n'allait pas dire que cela me dérangeait énormément. J’aimais bien être seule, et puis je ne l'étais pas entièrement. Mr Rateuille était toujours à mes côtés. Il avait d'ailleurs été propulsé à l'autre bout de la pièce comme un vulgaire objet qui gênerait mon sommeil. C'était ce petit tas de mousse qui me força à sortir affronter le froid. Je tenais difficilement sur mes jambes, je m'étais surement levée trop vite et puis j'avais encore la tête un peu trop dans les nuages. Lorsque je me baissais pour attraper le petit corps cotonneux mon corps bascula vers l'avant et mes forces matinales ne suffirent pas à me garder debout. Comme une magnifique jeune fille je m'étalai au sol en mode baleine échouée. Un bon filet d'injure franchirent mes lèvres et je me relevais ce coup-ci bien réveillée. Direction la salle de bain, il fallait que je me change et me débarbouille un minimum. Je voulais bien qu'aujourd'hui soit notre jour de repos mais je ne pouvais me permettre de sortir en pyjama dehors, cela nuirait à mon image ... Quoique. J'avais enfilé une petite robe et attaché mes cheveux en deux petites queues sur ma tête. J'étais très peu maquillée pour renforcer mon côté tout mignon, innocent. Je fourrais rapidement dans mon sac deux de mes créations qui trônaient avant cela sur l'étagère au-dessus de mon lit. On ne savait jamais dans cette école si quelqu'un viendrait vous attaquer. Je mis aussi de quoi écrire et le jetai sur mon dos. Je fis rapidement mon lit et partis en direction du petit jardin pour faire mes nouveaux croquis. Je traversai le lycée et passai devant les libertés qui faisaient encore du sport ... Comment faisaient-ils pour ne faire toute la journée ? Incompréhensible.- Bonjour Élana.Je me retournai vers la voix et lui offrit un joli sourire :-Bonjour, bien dormis ?Bien entendu je n'attendais aucune réponse c'était juste une formule de politesse. Je continuai mon petit chemin jusqu'à arriver enfin à ma petite table fétiche. Je venais souvent là quand j’étais dans la phase imagination de mes constructions. Je m'assis et sorti le papier et le stylo de mon sac et commençai à imaginer une création pour l'attaque et une autre pour se défendre. Le crayons dansait sur la feuille et je voyais les idées défiler dans ma tête.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 14:31

Le soleil se lève à peine que je sent déjà les rayons chaud et lumineux me brûlaient l'avant bras. Cinq minutes plus tard , je me retrouve devant la fenêtre , mon pyjama rose froissé , en train de penser qu'aujourd'hui j'allais avoir cour . Le Lycée .  En ce moment je déteste y aller , trop de sports , trop de couloirs , trop de salles. Un jean noir , un T-Shirt rose pâle avec des manches en dentelles , des bottes cloutées et un perfecto noir en cuir , cela ira parfaitement pour aller en cour. J'attrape mon sac et je fourre à l'intérieur mes affaires de sport , ma trousse et mon bloc-notes. Je fonce ensuite vers la salle de bain. Une fois habillé , maquillé , coiffé , je me donne la permission de descendre vers la cafèt' pour y prendre mon petit-déjeuner. Lorsque j'ouvre la porte , je m’attendais à tout sauf à cela ! Une horde de pigeons. Des pigeons. Mais pourquoi des PIGEONS ! Je déteste les pigeons ! Je descends vers la cafèt' sans me soucier des gens que je croise. Elle n'était pas très loin , je ne mets donc pas beaucoup de temps à y arriver. Je passe les détails de mon petit-déj , je ne suis pas sûre que cela intéresse grand monde. Bref, je sort avec hâte de la cafétéria car en face de moi se trouve encore une fois cette armée de pigeons "ravageur et démoniaque" qui avait décidée de me suivre tout au long de la journée. Je reviens vite dans ma chambre , et évidemment quand je vais pour me brosser les dents , histoire de ne pas avoir les avoir rose fluo après avoir mangé de la confiture de fraise , j'entends le "mélodieux et charmants" roucoulement des ces p****n de pigeons devant ma porte. Génial , ces maudits piaf ne dégagerons jamais ! Par simple envie de les tuer un à un ,  j'ouvre la porte mais il n'y a personne. Pas la trace d'un seul pigeons. Tant mieux je n'ai pas vraiment envie de faire appel à mes pouvoirs. Mais pour la deuxième fois leur chant si agréable reprend. Cela commence serieusement à m'énerver. Cette fois ci on toque à la porte directement et plus de roucoulement. ENFIN !  J'ouvre directement la porte et je découvre en face de moi une femme  trapue, affreusement mutilé, la tête sur le côté, les yeux blancs , la peau d'une lépreuse et les mains pleines de sang , et de toute évidence non-civilisé. Un cri s'échappe de ma bouche et j'ai un mouvement de recul. Elle se redresse.

-Tick Tack. Tout n'est plus qu'une question de temps.
Tick Tack. Elle se libérera.
Tick Tack. Foudroyante Nymphe
Tick Tack. L'apparition de l'une tuera l'autre.
Tick Tack. L'un volant, l'autre en cage.
Tick Tack. Les rôles seront inversés.
Tick Tack. Le sacrifice.
Tick Tack. 1+1=2 1+1=2 2-1=1
Patience & Silence.-
Puis soudainement la porte claque et je m'étale de tout mon long sur le parquet. Je la fixe. La porte , je la fixe. Je me lève lentement encore en état de choc. Des images horribles traverse mon esprit. J'ai peur. je m'enferme dans la chambre. Je passe devant la fenêtre et je vois la vieille femme mutilé dans la cour, au milieu des élèves qui ne semblent pas la voir. Je remarque derrière elle , une élève qui fait partie de la classe Processus. C'est donc une ennemie. Il s'agit d'Elana Kelly Winston. Elle a l'air si jeune et pourtant elle est dotée d'une intelligence flippante. J'ai beaucoup de mal à l'imaginer en train de construire des machines à tuer dans le labo. Elle non plus ne remarque rien...Mon regard se pose de nouveau sur l'espèce de monstre ressemblant approximativement à une femme. Visiblement elle me fixe. C'est insupportable. Je tire le rideau d'un coup sec et descends les volets électriques. J'ai vraiment peur. Est-ce que quelqu'un d'autre la voit ? D'où vient cette femme ? Pourquoi moi ? Les minutes passent et je n'ai pas le courage d'ouvrir la fenêtre pour voir si elle est toujours là ou pas. Ce qui est sûre c'est que j'ai peur ,vraiment peur...que Keyci² revienne. Tous les éléments nécessaire à sa résurrection sont présent : les pigeons qui me suivent avant de disparaître , la vieille femme et sa comptine glauque , sa peau blanchâtre ,ses cheveux hirsutes , ses mains pleines de sang , ses yeux blancs et son corps mutilé. C'est à coup sûr une victime de Keyci². Maintenant j'en suis certaine : elle est de retour.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 16:21


    L'inspiration, je n'étais qu'inspiration. Et si je rajoutais une hache qui sortait de son chapeau ? Ou bien une bombe à la place de son cœur ? Non je ne voulais pas faire un kamikaze, mais une arme de corps à corps. Partons plutôt un mécanisme qui ferait en sorte que je puisse tirer avec les yeux. Mais il faut que les balles ressortent légèrement pour que l'on se doute de rien et qu'on croit que ce sont de simples billes. Ah ! Et il ne fallait pas que j'oublie le modèle tigre que je voulais faire, avec des lames aiguisées pour griffe ! Et aussi ... J’aimais tellement quand mes idées affluaient comme cela. J'allais me replonger dans mon travail lorsque que je vis ce qu'il y avait devant moi. C'était ... abominable. Je poussais un petit cris et au même moment je vis une paire de volet se fermer avec précipitation. Soit on était deux à voir cette ... "chose", soit une pure coïncidence.
    Mon cris avait alerté la "femme", si nous la supposions comme tel et sa tête fit un 180 degrés pour planter ses yeux dans les miens. J'étais paralysée par la peur. Je ne voulais pas qu'elle vienne vers moi, qu'elle me fasse du mal mais son regard n'était pas agressif. Il me prévenait contre quelque chose ... Quoi ? Aucune idée. Mais cette femme n'en restait pas moins effrayante.

    *Grouikoum*
    Bien sur ! Comme à chaque fois que j'avais peur, mon estomac réclamait compensation. Je sortis donc le petit pain au chocolat que j'avais placé tout à l'heure dans mon sac et me mis à le déguster lentement. Quand je mangeais, les gens autour de moi trouvaient ça mignon car on me comparait à un petit lapin, mais le plus souvent si je prenais mon temps c'était pour me calmer soit ma peur, soit ma colère. J'évacuais mes sentiments en mangeant, c'était plus fort que moi. L'espèce de femme ne me lâchait pas du regard à croire qu'elle me trouvait intéressante ou qu'elle préparait son coup. Même si on aurait dit que j'étais parfaitement calme en train de déguster mon goûter, j'étais prête à partir en courant en hurlant tout ce que j'avais. Garder son clame, garder son calme, garder son clame ...

    - Tu vas bien Élana ?

    Je regardais stupéfaite la personne devant moi, ce gars venait de traverser la femme comme si elle n’existait pas. Elle n'était donc pas matérielle, elle n'était donc pas dangereuse en soit, enfin pour l'instant. Rassurée je pris rapidement le garçon dans mes bras en mode petite fille adorable et lui dit en lui levant la tête, un sourire sincère aus lèvres :

    - Oui merci de me le demander.

    Je rassemblai rapidement mes affaires, le laissant là. Il semblait sous le choc, il devait surement penser avoir une touche avec la petite poupée que j'étais. Le pauvre. J'avançais entre les buissons, laissant le femme et le gars en tête à tête. Le plus flippant dans tout ça, c'est la tête de cette "femme" qui fit presque un 360, pour me suivre du regard.
    Je fixais maintenant les volets du regard. J'étais persuadée qu'il y avait un lien avec cette apparition. Je m’asseyais sur un des bancs au milieu de ce jardin et ne lâchais pas cette fenêtre des yeux en essayant de ne pas faire attention au regard de cette "femme" braqué sur moi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 17:28


Je suis quasiment certaine que Keyci² va bientôt apparaître. Il faut absolument que je fasse quelque chose pour éviter le drame. Elle va vouloir faire du mal à un élève , ou encore pire , le mutiler comme la femme de tout à l'heure. Je suis en panique là ! Je dirais même en panique TOTALE !


-Oh non... Elana !! Pourvu qu'elle est remarqué la vieille et qu'elle soit parti en courant loin de ce truc ! J'espère qu'elle n'a pas jouée la carte du kamikaze invincible ! Elle est très douée mais elle ne sait pas que Keyci² attaque à distance ! Elana je t'en prie dis-moi que tu t'es tirée en prenant  tes jambes à ton coup !


Je crois que j'ai jamais autant stressé de toute ma vie ! Une petite vodka serait la bienvenue mais avant de me soûler je dois faire quelque chose pour la p'tite Winston. Ce n'est pas parce que c'est une Processus qu'elle ne mérite pas de vivre. Je sors de la chambre en courant manquant d'emmener le mur avec moi et je fonce droit devant direction la cour. Je pousse la porte du bâtiment avec un peu de mal. J'ai couru tellement vite que j'ai l'impression qu'on va m'arracher le cœur. Je dois me dépêcher. Je sors donc en trombe du bâtiment et bouscule quelques élèves. Je m'excuse vite fait mais apparemment ils comprennent que je suis très pressé. J'arrive dans la cour en mode "Tomate pas mûre qui à couru le marathon de New-York et qui a mûrie entre temps" . En clair je suis toute rouge et je remarque qu'Elana est assise sur un banc au milieu du jardin et qu'elle fixe la seule fenêtre du lycée qui est fermé : la mienne. La femme fixe Elana et sa tête a fait un 352° je dirais. Je sens bien que la p'tite Winston l'a remarquée. Elle a la chair de poule et elle mange nerveusement. Elle évite le regard de la chose ce qui est compréhensible. Je me dirige vers elle tout en vérifiant si les autres élèves ne remarque rien. J'avance doucement à travers la multitude de buissons qui composent le jardin. Sauf que là , je m'arrête nette. je commence à comprendre un truc. La femme toute à l'heure , je me remémore sa comptine. Que disait-elle déjà ? Elle a parlait d'une apparition , de quelque chose volant et d'un autre enfermé , d'une foudroyante Nymphe , de rôles et de sacrifice. Sa y est ! J'ai compris ! Elle m'averti ! Elle me dit que Keyci² va se libérer de sa cage , qu'elle va essayer d'inverser les rôles, donc de prendre ma place , quand elle parle de sacrifice , elle veut dire que Keyci² veut me tuer ! Mais alors , la foudroyante Nymphe , c'est moi...

-Il faut que je me combatte moi-même ? Je ne peux pas me blesser physiquement , si je la tue je me tue avec , donc je dois la blesser mentalement. Seulement , j'aurai beau répéter "Disparait !!" à l'intérieur de ma petite caboche , ça ne suffira pas... Attends voir , Elana aussi l'a vu , et intelligente comme elle est ça doit faire au moins 100 ans qu'elle a compris que la vieille me prévenait , et c'est une Mentaliste donc au niveau mental elle gère. J'ai besoin de son aide. Il faut qu'elle entre dans ma tête et qu'elle m'aide à tuer Keyci².

Je me remets en route et fonce droit sur Elana. J'espère que je ne vais pas lui faire peur. Depuis toute à l'heure elle fixe les volets , si je la surprend elle va m'attaquer. Je me met donc à crier son prénom.

-Elana ! Elana , je t'en prie j'ai besoin de toi ! Je parle moins fort de façon à ce que les autres ne m'entendent pas. Toi aussi tu l'as vu , la femme mutilée ? Et je suppose que ça fait un moment que tu as compris qu'elle nous prévient de quelque chose. Ce quelque chose c'est ma seconde personnalité , Keyci² , et il faut que je la tue avant qu'elle n'apparaisse. S'il te plait , je te demande en tant que camarade , rentre dans mon esprit et tue la avec moi ! Je t'en prie c'est la seule solution avant qu'elle ne transforme un élève en l'espèce de lépreux mutilé avec une tête qui fait des looping !

Je ne me moque vraiment pas d'elle et je pense qu'elle va comprendre. Mon histoire peut paraître étrange voir même sordide mais c'est la vérité ! Je prie pour qu'elle accepte...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 18:20


    Je fixais les volets, et ce encore et encore. Essayant de me rappeler qui dort dans cette chambre. Mon cerveau marchait à tout allure, un visage, enfin. Et maintenant un nom, Keyci Dursley, la déléguée actuelle des fou furieux sportifs, nos ennemis à nous les processus. Donc, j'étais liée d'une manière irrémédiable à une ennemie. Génial. Et cette "femme" qui ne voulait pas me lâcher. J'avais depuis longtemps fini mon pain et je mâchouillais maintenant un petit bonbon gélatineux. J'avais un mauvais pressentiment, très discrètement, je cachais la création défensive que j'avais prise ce matin par précaution et la cacha discrètement, imperceptiblement sous le banc. En cas de danger je pourrais un peu me protéger.

     -... peux pas me blesser physiquement , si je la tue je me tue avec , donc je dois la blesser mentalement. Seulement , j'aurai beau répéter "Disparaît !!" à l'intérieur de ma petite caboche , ça ne suffira pas... Attends voir , Élana aussi l'a vu , et intelligente comme elle est ça doit faire au moins 100 ans qu'elle a compris que la vieille me prévenait , et c'est une Mentaliste donc au niveau mental elle gère. J'ai besoin de son aide. Il faut qu'elle entre dans ma tête et qu'elle m'aide à tuer Keyci².

    Je reportais maintenant mon attention vers la voix. Keyci Dursley en chair et en os, la fille avec qui j'allais me battre ou contre qui j'allais devoir me défendre. Je le savais, la femme là-bas m'avais prévenue de son regard. Elle était maintenant dans une sorte de transe hystérique et semblait préparer quelque chose. J'avais raison. Ce quelque chose ... il mènerait vers un combat, assurément, mais il me manquait un élément pour tout comprendre. Un élément essentiel : Quoi ? Le quoi résidait dans cette fille qui se parle à elle-même, qui parle de moi. Qui veut que je l'aide. Il faudrait qu'elle apprenne à penser dans sa tête ça lui éviterait cette réputation de folle furieuse schizophrène. Ce qui est dommage parce que rien qu'à la regarder elle était jolie, mais le mentale ne suivait apparemment pas ce physique.
    C'est lorsque je fis cette conclusion qu'elle fonça droit sur moi et que je jetais un rapide coup d’œil à ses volets. Par précaution je sortis un des couteau qui était soigneusement caché dans Mr. Rateuille, mon fidèle compagnon que je n'oubliais jamais. Et je le cacha entre ma robe et le banc, attendant le bon moment pour le sortir. J'étais très discrète quand je le voulais et j'étais sure que même Keyci n'avait rien vu, c'était comme pour ma sortie de secours sous ce banc. J'avais confiance en mes capacités et faire en sorte que les autres s'intéressent plus à mon visage qu'à mes mains était un jeu d'enfant.

    -Elana ! Elana , je t'en prie j'ai besoin de toi !

    Ça commençait bien, pour l'instant rien d'inquiétant. Quoique.

    - Toi aussi tu l'as vu , la femme mutilée ? Et je suppose que ça fait un moment que tu as compris qu'elle nous prévient de quelque chose. Ce quelque chose c'est ma seconde personnalité , Keyci² , et il faut que je la tue avant qu'elle n'apparaisse. S'il te plait , je te demande en tant que camarade , rentre dans mon esprit et tue la avec moi ! Je t'en prie c'est la seule solution avant qu'elle ne transforme un élève en l'espèce de lépreux mutilé avec une tête qui fait des looping !

    ... Oula. Voilà l’élément manquant. Sa "double personnalité", elle avouait donc le fait que son état mental soit totalement déplorable. Mais maintenant, je ne pouvais pas rester là à ne rien faire en la regardant droit dans les yeux. Enfin je pourrais et après je me casserais mais ce ne serait pas très civilisé. Et puis bien qu'elle soit mon ennemie je ne la déteste pas particulièrement. Mais allais-je étaler mes points forts et faibles devant elle ? Surement pas, garder secret une partie de ses capacités est primordiale par rapport à l'ennemi, garder un avantage, une assurance.
    Je lui fis un petit sourire, il fallait bien paraître polie.

    - Je ne rentre pas dans l'esprit des vivants. Il n'y pas de place pour deux dans un seul corps. Tu dois le savoir mieux que personne non ? Deux âmes en un corps n’entraînent que des problèmes et des blessures aux deux parties. Arès ce que je vais dire peut paraître cruel, mais il faut que tu sois maître de toi-même. C'est la clef de la réussite.

    Je plantai mon regard dans le sien et prit une inspiration. Suivit d'une expiration et encore d'une inspiration. Cela se répéta trois fois avant que je reprenne la parole.

    - Maintenant, si la deuxième entité est plus forte que la tienne il faut savoir frapper là où ça fait mal. Tout le monde à ses faiblesses, même ceux qui paraissent imbattable. Tu as réussi à devenir déléguée, tu n'es pas en sucre, tu as la force pour faire face. Mais si tu tentes, toi ou l'autre, quelque chose contre moi comme l'a annoncé la femme; sache que je ne suis pas totalement inoffensive. Réfléchis-y bien, tu le sais que je suis la cible, sinon je ne la verrai pas, elle et ses danses bizarres.

    Je montrais la femme qui n'avait pas arrêté de danser. Et fis un petit clin d’œil en inclinant la tête sur le côté en direction de Keyci. J'étais prête pour toute les attaques possibles. Elle n'irait surement pas au corps à corps mais attaquerait à distance. Je me levais donc et fis mine de regarder les oiseaux sur la branche de cette arbre pour placer ma construction d'attaque. Totalement imperceptible. Cela fait je retourna m’asseoir sur mon banc et fit mine de me délecter du soleil.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Jeu 11 Juil - 19:43

Je suis planté devant elle comme un épouvantail au milieu d'un champs. Je viens de passer pour une schizo de première. Je suis quasiment sûre qu'elle va me rire au nez , se prendre le plus gros-fou rire de sa vie , rigoler à gorge déployé , se tenir les côtes , faire des abdos et tutti quanti... Mais non , c'est une élève de la classe Processus , elle ne rigole pas. Elle me décoche juste un sourire style "ma pauvre , va te jeter". C'est presque vexant.

-Je ne rentre pas dans l'esprit des vivants. Il n'y pas de place pour deux dans un seul corps. Tu dois le savoir mieux que personne non ? Deux âmes en un corps n’entraînent que des problèmes et des blessures aux deux parties. Après ce que je vais dire peut paraître cruel, mais il faut que tu sois maître de toi-même. C'est la clef de la réussite.

En faite j'avais raison, elle se fout littéralement de ma gueule. Le problème avec Elana c'est qu'elle croit que tout le monde à un niveau intellectuel égale au sien , hors , je ne suis pas débile non plus mais disons que j'ai autant de chance de finir une parti d'échec que de croiser une fois dans ma vie une moule avec un tutu vert qui danse la Macarena ! Bon si je comprends bien , je vais devoir me débrouiller sans elle...Elle plante son regard dans le miens et prend une inspiration puis elle expire et elle inspire de nouveau et elle expire une nouvelle fois. Elle est en train de me faire une attaque cardiaque ou quoi là ?!

-Maintenant, si la deuxième entité est plus forte que la tienne il faut savoir frapper là où ça fait mal. Tout le monde à ses faiblesses, même ceux qui paraissent imbattable. Tu as réussi à devenir déléguée, tu n'es pas en sucre, tu as la force pour faire face. Mais si tu tentes, toi ou l'autre, quelque chose contre moi comme l'a annoncé la femme; sache que je ne suis pas totalement inoffensive. Réfléchis-y bien, tu le sais que je suis la cible, sinon je ne la verrai pas, elle et ses danses bizarres.


Je crois qu'Elana est la seule fille du lycée qui applique encore la loi du "Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler !" Après ,elle n'a pas tort quand elle dit que si je suis devenu délégué c'est que je ne suis pas en sucre donc je devrais pouvoir me débrouiller toute seule. Et elle n'a pas tort non plus sur le fait qu'on a tous nos points faibles et elle n'a pas tort sur le fait qu'elle n'est pas inoffensive... Ça lui arrive d'avoir tort ! Mon Dieu que ça m'énerve les gens comme ça ! Elle me montre la mutilée qui exécute une danse satanique comme si elle était autour d'un feu de joie dans lequel on aurait mis quelqu'un à faire brûler et me fait un clin d'oeil en inclinant sa petite tête sur le côté. Je lui réponds d'un sourire mais ma main elle en décida autrement. Une multitude de petits éclairs blanc se forment autour de mes paumes. Je lutte intérieurement contre Keyci² qui tente d'apparaître. Elle hurle en moi comme si elle était dans une pièce insonorisée. Elle donne tout ce qu'elle a mais je résiste. Tant bien que mal , je résiste à la pression. Keyci² passe en mode ultra-sons. Je sent bien que ses cordes vocales n'aiment pas tellement mais si sa voix ne suffit plus c'est le prix à payer. Mes tympans vont être exterminés. Je suis en train d'endurer une souffrance terrible. Je sers les dents  et tourne le dos à Elana. Keyci² redouble d'énergie et je pense que mon tronc cérébrale n'est plus que poussière. Je vais pour me retourner face aux arbres et donc à Elana quand Keyci² décide de lâcher en moi une décharge électrique de 190 Volts. C'est le maximum que l'on peut atteindre toute les deux. Je m'effondre , mes genoux heurtent le gazon faisant voler 2 ou 3 abeilles et écrasant quelques fleurs. Je pose mes mains sur la terre , baisse la tête et mes cheveux retombent. J'ai la bouche et les oreilles ensanglantées. Je crache le liquide rouge qui reste au fond de ma gorge et qui laisse un gout de fer assez amer. J'ai du mal à respirer et j'ai l'impression que mon cœur n'a pas apprécié la décharge qu'il a reçu. J'ai la chair de poule et je tremble de toute part. Un Humain n'aurai jamais pu survivre au calvaire que je viens d'endurer. Je lève la tête et aperçoit les cheveux roses d'Elana avant de sombrer dans le noir absolu. Je tombe dans les pommes...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE Ven 12 Juil - 13:07


    Assise sur mon banc, j'attendais sa réaction. J'étais prête à attaquer, à me défendre. Tout pouvais arriver je saurais enchaîner. Il fallait évaluer toutes les possibilités et celle qui allait suivre n'était pas vraiment celle que j'avais le plus approfondie. Je pensais qu'elle allait me répondre, faire quelque chose, mais non. Le combat que je redoutais et attendais n'était pas encore arrivé, pour l'instant tout ce passait dans sa tête. C'était encore pire que ce que je pensais. Elle était vraiment atteinte.  
    La main de Keyci se leva dans ma direction, une esquisse d’attaque au creux de la paume. Soit elle utilisait le prétexte de l'autre, soit l'autre gagnait. J'étais assez inoffensive face aux attaques à distance et j'avais travaillé sur ce point. Mes œuvres n'étaient que dans le corps à corps, même celles pour me défendre. Bien sur certaines avaient des capacités à distance mais rien de fabuleux. C'est pour ça que j'avais inventé ça. "Ça" était le nom mystérieux donné à cette création, personne ne savait ce qu'elle était réellement et elle tenait en respect une majeur partie des processus. Je savais bien évidement ce à quoi elle servait, à près tout j'étais sa conceptrice. Je mis ma main sur le "ça" placé sur ma poitrine, rattaché à moi par ce long collier dont on ne voyait pas le pendentif.

    Je finissais par croire qu'en face de moi un véritable combat avait lieu. Keyci souffrait, cela était totalement évident. Allais-je l'aider ? Très bonne question. Si je le faisais la chose pourrait profiter de l'ouverture et gagner. Mais je ne faisais rien, tout pouvait arriver. Il faudrait alors faire ... quoi ? la tuer ? Tuer était contre mes principes. Je préférais largement abîmer légèrement ou dangereusement l’ennemi, mais sans l'achever. Par contre si un jour arrivait et que eh devais pour ma classe tuer pour qu'ils puissent rester en vie je le ferai.
    Perdue dans ces pensées, j'en oubliais presque Keyci qui avait l'air de subir une torture devant moi. Elle venait de tomber à genoux et de perdre conscience. Elles étaient arrivées à égalité. Maintenant là même question qu'au début, qu'allais-je faire ? La seule certitude est que je ne pouvais pas la laisser là. Le combat n'était plus d'actualité, surement juste reporté vu le regard réprobateur de la "femme" qui avait arrêté de danser.
    Je me levais, et posai délicatement ma main sur le front de Keyci et lui chuchota à l’oreille:

    - Tu t'es bien battue.  

    Je me relevai chercher mes armes que j'avais caché, puis me ravisai. Elles pouvaient toujours servir. Je retournai donc vers le corps étendu et m'attelai on sans mal à l’allonger sur le banc. Je l'avais un peu salie à la traîner par terre. Tant pis. Elle n'avait qu'à pas s'évanouir dans la terre et le gazon. Je pouvais toujours partir et la laisser-là mais elle me faisait pitié. Elle n'était pas du genre à supplier les autres, et encore moins de supplier un ennemi... Je pouvais toujours faire abstraction de sa classe pour cette fois. Je m'assis donc sur le banc et posai délicatement sa tête sur mes genoux. Cela faisait un petit moment que je n'avais pas utilisé mon pouvoir, mais comme le vélo, cela ne s'oublis pas et bientôt j'intégrais la tête de ma roue de secours placé sous le banc.

    ***

    J'ouvris les yeux, voilà pourquoi il ne fallait jamais que j'oublie de placer les cinq sens sur chacune de mes créations car sinon quand je les incarnées, j'étais handicapée. Je l'avais appris à mes dépens lors de mes débuts. Mais l'heure n'était pas au souvenir et tout était opérationnel sur ce modèle. Je mis bien 10 minute à escalader ce banc. A l'origine je devais me protéger pas soigner quelqu'un. Heureusement que dans chacun de mes modèles de défenses j'avais une sorte de mini kit de secours. Je m'approchais lentement de Keyci, lui marchant dessus pour arriver sur sa poitrine, juste en dessous du cou. Je m'assis là, marcher sur quatre pattes n'étaient pas encore tout à fait au point, mais j'étais devenue assez agile. Le seul bémol de mes créations c'est que certaines des fonctions n'étaient activable que de l’intérieur. C'est pour ça qu'à l'instant j'étais obligée d'intégrer ce corps. Je trouvais enfin ce que je cherchais. Une compresse froide, mais par n'importe laquelle. Une compresse conçue par un autre processus qui avait aussi un effet anesthésiant. Je l'appliquais sur la tête et réintégrai mon corps.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Revenir en haut Aller en bas
Une sortie pour les méninges~ [Pv : Keyci Dursley] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Martine est orpheline....
» Sortie pour légions de la terre du milieu?
» petite sortie pour mon D25
» Un nom pour le futur bébé(Louise)RP TERMINE
» Une discussion en toute discrétion ( pour de bon cette fois ) [PV Kylian] TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: