Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Ma première journée, j'y croâ pas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Ma première journée, j'y croâ pas ! Jeu 3 Juil - 18:30

C'est le matin. Mon réveil devait sonner dans cinq minutes pour m'annoncer qu'il serait 5 h 30, mais comme me le disent si bien mes parents "le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt", et jusqu'à maintenant ça nous a plutôt bien réussi, bien que je trouve ce proverbe très lourd. Je me leva, j'était en caleçon noir avec des motifs de cravates blanches dessus, alors je m'empressa d'aller fermer les rideau de l'immense fenêtre à cotée de mon lit. J'alluma la lumière, la radio, d'ailleurs c'était "rather be" de clean bandit et Jess Glynn qui passait, une de mes musiques favorites*, et je commença par mes échauffement physique puis un échauffement vocale. Ensuite je mis un pantacourt noir et un T-Shirt blanc avec un gilet noir à pois blancs pour faire mon jogging d'une demi-heure, j'en profita pour aller me chercher une baguette chez le boulanger au coin de la rue.
une fois rentré le livreur de journaux m'attendais devant la porte car il sait que je prends toujours le journal donc il m'attend environs 45 secondes chaque matin, un abonnement serait toujours plus simple mais à chaque fois que je le vois mon coeur s'emballe et les rares fois où nos mains se touche un frisson me traverse de la tête au pied.

6 h 30.

  Bref une fois le journal acheté et les fesses du livreur de journaux matées, je rentre prendre une bonne douche, un déjeuner copieux en pénoir et monte dans ma chambre pour choisir dans mon immense garde-robe une tenue parfaite pour un premier jour, ah oui aujourd'hui c'est ... ma première journée dans ce merveilleux lycée que j'ai enfin intégré, donc pour ma tenue je pensa à mon superbe costume, un noir, avec une veste, un veston, une cravate, un chapeau, un pantalon et une ceinture noir ! Et aussi une chemise blanche et le tous avec une sublime paire de "Rey-Ban".

7 h 20.

  Au fait le lycée Xényla, je m'y rends dans la journée. Pour l'instant je m'occupe de dire au revoir à ce vieux manoir qui à subit tout mes caprices, mes joie et ... le reste. Bien sur mes parents aussi je leurs ai dit au revoir mais c'était hier, après tout ma mère et mon père sont tellement occupés par leurs travails, je ne leurs en voudraient pour rien au monde, c'est grâce à la sueur de leurs fronts et le force de leurs bras que j'ai cette superbe vie (bon, c'est vrai, le décès de mon oncle dont tous l'argent nous revient joue un peu aussi, mais ... ça n'as rien à voir !).

8 h.

  Une fois tout ceci finit je m'en vais, c'est triste mais je savais que ça devais arriver un jour. Mes bagages ont déjà été expédier la veille, alors aujourd'hui je fais juste la visite du lycée avec un guide, je sais pas à quoi il/elle ressemble ça me perturbe affreusement, et si on ne s'entendait pas ?!

- Rââââh, je stresse !!!

  Mon chauffeur me demanda si j'allait bien je lui dit oui mais que j'était juste un peu sur les nerfs donc il me demanda si il devait me laisser me reposer, j'aquiesca et le remercia puis me replongea dans mes rêves puis m'endormit.

13 h.

  Après six longues heures de route mon chauffeur me réveilla, une chance que mon apparence physique n'ait pas été altéré durant mon sommeil, j'eut juste à replacer ma cravate correctement mais j'oublia vite ces petit tracas éblouit par le symbole que représentait ce lycée puis mon ventre gargouilla.

- déjà 13 h 10. Il faut que j'aille impérativement manger !

  En tant que personne de bonne famille j'avais des horaires très strictes et ce depuis mon plus jeune âge de plus la transgression de ces horaires me ferait m'évanouir ou perdre la tête, d'après mes parents.

  Alors je me rendit à la cafétéria, une chance s'était également le lieu de rendez-vous avec mon guide. Entre-temps mon chauffeur était partit.

  Une fois à la cafétéria je fut étonnés qu'il n'y avait personne.

- Quoi que, ils doivent être en cours à cette heure-ci, d'ailleurs ça me fais penser on à rendez vous à 13 h 30, j'ai encore le temps de manger ! ,dit-il en affichant un somptueux sourir.

  je saluai les dames de la cantines et pris ce qui avait l'air le plus appétissant avant de chercher une table qu'il jugerait parfaite puis je fut irrésistiblement attiré par l’extérieur et trouvais une table juste à coté de la barrière et en face de la mer.

13 h 35

  Je rengeai mon plateau, alla me laver les mains et revenu.

-Mais que fait-il ? Il est déjà 13 h 20 !, généralement William était très à cheval sur la ponctualité mais aujourd'hui il avait la mer en face de lui, cette grande et belle surface calme, gracieuse et d'un bleu transparent et clair qui donnait l'irrésistible envie de s'y baigner alors William se replongea dans ses pensés.

  Environ cinq minutes plus tard William se souvenue de la chanson "rather be" qui passait ce matin à la radio et se retourna observa bien les environ, il n'y avait plus personne.
Alors il sortit son portable, prit la voix de Jess Glynn, mit la musique version karaoké et commença à chanté en espérant que le temps s'arrête ...

*
"rather be (musique):
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma première journée, j'y croâ pas ! Ven 4 Juil - 19:06

Le soleil n'était toujours pas levé que déjà je ne dormais plus, malgré la fatigue et le sommeil je travaillais. Des semaines et des semaines que j'étais obnubilé par une chose: Le Bug. Comment autant de personne pouvait-elle disparaître sans raison ? Pour moi il n'y avait qu'une seule possibilité, ils ont quitté notre monde et ont été transporté vers un autre , peut-être celui des humains. Bien sur je ne suis pas le seul à penser ça cette théorie est très répondu car elle est rassurante et plausible mais la plupart des gens oublient un détail très important, un humain n'est jamais parvenu jusqu'à notre monde, ce qui signifie qu'il y ait peut de chance que les nôtres soit parvenu jusqu'au monde des hommes. Mais je refusais de croire qu'ils avaient juste disparu, j'étais persuadé qu'il devait exister un "Entre-deux monde ou ils étaient tous. Je cherchais donc tous les témoignages,toute les petites choses étranges qui étaient arrivés avant le bug mais je stagnais. Pris de rage je décidais ce matin là d'empoigner mon épée,mon carnet et mes clopes et d'aller m’entraîner au bord d'un ruisseau dans les bois.

Le soleil brillait,les oiseaux chantaient,j'enfilais mes gants puis commençais à frapper l'air de mon épée. J'étais très friand de ces instants d'isolement que ce soit par rapport au gens ou par rapport à mes recherches. Tous cet ambiance me rendait poétique c'est alors qu'en m'allumant une clope je pris mon carnet pour écrire un petit poème que je voulais intituler "Le ruisseau,l'homme et l'épée" mais mon inspiration fut coupé vif par une note, "Ne pas oublier de rejoindre le nouveau,Will,à 13h30 à la cafétéria" cette note eut l'effet sur moi d'un choc électrique je ramassais rapidement mes affaires et je courus aussi vite que mon corps le pouvait à travers bois. Une fois à Xényla je bousculais tous le monde, et dans ce monde je bousculais un jeune garçon au regard méchant et au visage pâle, il se releva d'un bond agile et avant que je puisse me dire qui que ce soit il ouvrit la bouche pour me cracher dessus. Etant pressé mais pas dénuer de tout honneur je dégainer mon épée à la vitesse de l'éclair et je frappais son ventre du pommeau de ma lame,ce coup l'avais séché mais le crachat partit tout de même et alla s'écraser sur un colosse derrière moi. Le colosse ce mit à hurler de douleur apparemment il pouvait craché de l'acide, je l'avais échappé belle. Je vis le Colosse se retourner vers moi les yeux pleins de rage il avait surement cru que j'étais le responsable de cette agression. En se retournant son corps se métamorphoser ses poils ce faisaient plus longs, ses mains devenaient des pattes et ses ongles des griffes,quand ces yeux se posèrent sur moi ce n'était plus un homme mais un ours gigantesque. Il tenta alors de me frapper avec toute sa rage mais ses mouvement étaient lent ce qui me permis d'esquiver la plupart de ces coups sauf un qui m'érafla la jambe. Après plusieurs minute d'esquive de ma part je vis finalement une ouverture qui me permis de porter un coup d'épée sur le torse de mon adversaire. Ce coup avait suffisamment déstabilisé mon adversaire qui tomba au sol perdant sa transformation. Je repris alors le chemin de la caféteria. Une fois entré je vis assis à une table un jeune garçon en train de chanter, je m'approchais de lui et dis d'une voix calme:


"Salut je suis Matt on avait rendez-vous ici, je suis vraiment désolé du retard je vais te faire visiter, enfin si tu es bien William"

C'est à ce moment là que je remarquais que mon visage et mes vêtements étaient taché de sangs, je dis alors avec un sourire forcé mais ce voulant rassurant:

"Euh non fait pas attention à ça j'ai croisé des idiots dans les couloirs"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ma première journée, j'y croâ pas ! Sam 5 Juil - 18:17

J'était en train de terminer lorsqu'une voix m'extirpa de mes pensées :

"Salut je suis Matt on avait rendez-vous ici, je suis vraiment désolé du retard je vais te faire visiter, enfin si tu es bien William"

Puis enchaîna en me disant :

"Euh non fait pas attention à ça j'ai croisé des idiots dans les couloirs"

Je ne compris pas tout de suite le sens de la deuxième phrase mais j'était déjà obnibulé par la réponse que j'allais formuler pour la première alors je me leva puis me retourna, m'approcha de lui et commença à lui dire d'un ton colérique :

- Oui, mon nom est William et oui je vous attend ici depuis plus ...

Je baissa le ton, premièrement : parce que je me rendis compte qu'il devait avoir une tête, une tête et demie de plus que moi et vu que je venais de me lever j'était extrêmement proche de lui ce qui le rendit encore plus grand,
Et deuxièmement : en voulant regarder ma montre je m'aperçut qu'il avait une horrible blessure à la jambe, alors, je compris enfin le sens de sa deuxième phrase, donc j'enchaîna avec une autre
phrase :

- Mon dieu, mais quelle horrible blessure ! je n'appelle pas ça des idiots mais des brutes écervelés et sans aucune raisonnabilitée !!! , je dis cette phrase en fixant l'homme en face de moi et un autre étalé sur le sol de la cafétéria.

- Et puis même quand on naît avec un si beau corps on n'y accorde au moins un minimum d'attention.

Je pris alors mon "guide" par les épaules et le fit asseoir et continua alors mon espèce de monologue.

- Aprés tout, ... Je continuai de le fixer. Avec un corps comme le votre je vous vois bien en tant que mannequin pour haute couture ou vêtement de sport. En voyant que je commençai à partir dans mon délire je me repris. Et donc maintenant je vous prierai, s'il vous plaît, de nous diriger immédiatement vers l'infirmerie après tout si ça s'infecte j'en serais le premier désole.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ma première journée, j'y croâ pas !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première journée de travail ... (Pv Vadim)
» Première journée à Minas Thirith
» [Libre]Première journée sur Seikan.
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Ma première journée en tant qu'assistant [PV Sele'][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: