Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

She's not crazy. She's broken. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: She's not crazy. She's broken. [Libre] Sam 15 Mar - 13:39

*"Mes chers élèves, aujourd'hui est un jour de deuil. Nous pleureront ensemble, nos disparus si nombreux soient-ils. Nous avons tous perdus un ou plusieurs êtres proches dans ce Bug..."*

...

Pourquoi. Pourquoi ces foutues paroles ne veulent pas quitter ma tête ! Bordel ! Et puis d'abord, qu'est ce qu'ils entendent par BUG ? Pourquoi personne ne veut nous donner des explications ? Pourquoi nous n'aurions pas le droit de savoir, comment la moitié de notre île à subitement disparu ? C'est injuste !

-JE VEUX SAVOIR !-

L'écho de ma voix résonne entre les branches des arbres. Il glisse sur l'eau transparente de l'océan et va finir sa course dans la brume salée. Les larmes coulent sur mes joues.Je pleure encore et encore. Je ne parle plus. Je n'ai plus la force de parler. Je bois et je fume. Je cherche une porte de secours à cet enfer. M'en aller, m'envoler. Partir. Loin, très loin, le plus loin possible. Et puis oublier aussi, tout oublier, tout recommencer.Tout le monde pense que je suis folle mais, je ne suis pas folle, nan, je suis brisée. La tristesse me paralyse, la peur m'empêche de dormir, et la colère me prive d'une quelconque joie de vivre.

J'ai dix-sept ans et je ne sais plus quoi faire de ma vie. N'est ce pas triste ? Je voudrais m’arrêter, je ne peux plus respirer dans ce monde. Pour l'amour de Dieu , ne me dites pas que tout passe avec le temps. Le temps ne remplace rien , ni personne d'ailleurs... J'ai perdu des amis, des camarades de classes mais pas seulement. Ma famille, toute ma famille a disparue. Nous étions tout sauf proche mais la famille c'est sacré ! Ils me manque tous atrocement ! Ce putain de vide que je n'arriverai jamais à combler...

Je sanglote seule sur cette immense plage. Même le ciel semble s'être assombri. Il n'y a plus de vie sur ce lieu qui autre fois était le rendez-vous préférer des fêtards. Plus rien. On pourrait presque pensé que l'Île du Cœur des Bermudes n'est plus que peuplé par des corps dépourvu de tout sentiments, des corps perdus dans l'immensité de la vie.

Je m'assois sur le sable humide, puis j'allume une nouvelle cigarette. Ma peau frémit au contact de l'eau glaciale. Je regarde les vagues qui se cassent sur les rochers et je me rappelle. Je repense à toutes les personnes qui ont disparues, et puis à celles qui restent aussi. Finalement dans cette histoire il n'y a pas que des "morts" . Il reste ceux que j'appellerais "les autres". Nous ne sommes plus beaucoup au lycée du coup le principal a revu les règles. Il a décider de repartir a zéro. Chose que je ne pense pas réussir à faire, pour le moment en tout cas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: She's not crazy. She's broken. [Libre] Dim 16 Mar - 15:07


Cela faisait quelques jours que le principal avait officialisé la "disparition" de la moitié des habitants de l'île. C'était un fait assez surprenant par ailleurs, pourquoi ces disparitions ? Ce n'était pas dans l’ordre des choses de disparaître. L'ordre logique de la vie commençait par la naissance te finissait par la mort, c'était ce que l'on m’avait appris. Il n'y aucunement la case disparition au milieu. Ce n'était pas logique et je n'aimais pas ce qui n'était pas logique. J'aimais le concret, les cases pré-faites, les faits établis qui ne variaient pas, les choses auxquelles te retenir. Le Bug était donc inconcevable mais bel et bien présent.
C'était donc la tête remplies de ces pensées confuses que j’avançais hors du lycée. Il fallait que je m'aère la tête pour me changer les idées. Peut-être qu'un peu d'air marin pourrait m'ouvrir l'esprit à mieux comprendre la situation. Je marchais donc sur le petit sentier menant aux belles plages de sable blanc. J'aimais cet endroit, moins que le petit jardin du lycée, mais j'aimais quand même ces plages. Le bruit perpétuel des vagues calmait mon esprit, je me sentais apaisée. A chaque pas, je sentais l'iode devenir plus présent dans l'air ambiant. Je tombais enfin su la petite barrière qui finissait le sentier et qui me séparait de l'étendu bleu. Je la poussai doucement pour découvrir ces flots infinis. Ceux-ci venaient léchait successivement le sable et je restais quelques secondes admirative devant cette beauté naturelle. Une légère brise souleva la petite robe que je portais, j'avais décidé de changer de mon costume habituel. Je voulais m'exposer au maximum à la chaleur du soleil. Je voulais que cette chaleur pénètre mon cœur pour réchauffer mon âme, m’apprendre les raisons du ciel sur les événements récents.

-JE VEUX SAVOIR !

Un cris primaire venait d'envahir le calme régnant sur ces lieux, j'orientais mon regard vers l'origine de celui-ci pour trouver Keyci. Fameuse Keyci qui vivait très mal ce Bug, plus que la plupart des habitants de l'île d'ailleurs. Cette fille était folle, tarée et avait un gros problème dans sa tête mais en ce moment elle faisait un peu pitié. En fait elle faisait souvent pitié : elle se parlait à elle-même, rien que ce fait était déjà pathétique, mais en plus de ça elle ne réfléchissait pas, son cerveau était en pose constamment, a croire qu'elle en était dépourvu. Preuve irréfutable de sa bêtise, elle criait à la mort en tenant ses bouteilles de je-ne-sais-quoi et d'autres choses fumables non-identifiées. Peut-être fuyait-elle la réalité comme cela ... Pouvait-on réellement fuir nos problèmes ? Pourrais-je moi aussi oublier quelques secondes la vie que j'avais ? Mes problèmes et ces nombreux souvenirs dont je ne pouvais me débarrasser ? Je voulais tester et voir si c'était possible, je m'approchais donc de la folle un but bien précis en tête.
Je ne pris même pas la peine de la saluer et m'assis ses côtés. Je pris un des trucs fumables non-identifiés, le briquet qui traînait là, et allumai le joint. Je lui fis un petit sourire et la remercia d'un clignement des yeux. J'inspirai la première bouffée et un goût totalement dégueulasse m'envahit la bouche, le nez et mes poumons. Je fus donc prise d'un haut le cœur inévitable, mais je ne voulais pas m’arrêter. Je pris donc une autre bouffée, puis une autre et encore une autre jusqu'à ce que la saveur soit tolérable voire agréable. Déjà ma tête s’allégeait, mes pensées étaient lointaines, mon esprit était loin. Je n'étais qu'un corps qui respirait des trucs non-identifiés.
Dans une énième expiration de ce truc je pris la parole :

- J'aime bien ce truc, t'en a d'autres ? Ça faisait longtemps que j'avais pas eu la tête aussi vide.

J'en voulais plus, j'aimais ça. Encore, encore, encore et toujours plus, j'avais raison cette sensation vidait la tête. J'étais libérée de mes chaines. Et cette liberté temporaire me fit faire l'un des plus grands sourires que je n'avais jamais fait. Tout en gardant ce sourire aux lèvres, je me laissai tomber dans le sable et savourai cette sensation nouvelle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: She's not crazy. She's broken. [Libre] Dim 23 Mar - 16:15

Ma cigarette : consumée. Ma bouteille : vidée. Ma vie : parti en fumée. Mon cœur : complètement déchiré. Je suis fatiguée, fatiguée de me battre, j'en peux plus de cette vie. Je ne sais plus à quoi me raccrocher pour ne pas tomber. J'ai juste besoin de sombrer pour mieux revenir. Ou ne pas revenir du tout...

J'entends des bruits de pas se rapprocher. Sans même m'adresser un mot, Elana se pose à côté de moi. Je tourne la tête pour la regarder et la voit s’emparer d'un joint qu'elle allume avec le briquet qui traînait par là. Je ne dis rien, je la regarde. Alors comme ça elle aussi elle a mal ? Elana se redresse et me fait un joli sourire surement signe de sa compassion. Je n'en voulait pas moi de sa compassion ! Parce qu'après elle va faire quoi, me dire que je fais pitié, merci bien ! Je le sais déjà que je fais pitié.


"J'aime bien ce truc, t'en a d'autres ? Ça faisait longtemps que j'avais pas eu la tête aussi vide."

Je ne suis pas folle, Miss Processus me redemande un joint ?! Elle s'allonge sur le sable froid, laissant le vent faire voler ces quelques mèches roses. Elle a l'air plus vrai maintenant, comme si la weed l'avait rendu naturel. Je l'aime bien cette Elana là. Vous ne savez pas a quel point c'est agréable de savoir que même ceux qui peuvent être les plus forts ont parfois besoin de tout laisser tomber, de pleurer un bon coup et d'être faible l'espace d'un instant.

"Je t'en prie, sers toi..."

Je marque une petite pause, histoire de respirer l'air marin qui me fait toujours tant de bien. L'iode qui vient vous brûler la gorge, le vent qui vous donne la chair de poule, toutes ces sensations qui vous rappellent que vous êtes bel et bien vivant.

"Moi aussi j'apprécie ça. Avoir la tête vide."

En parlant de joint, j'en reprend un de plus. Je commence sérieusement à être stone. Et puis je bois une autre gorgée de vodka aussi. J'ai décidé de finir ma soirée, ici, mourant à petit feu dans les vapeurs d'alcool, face à la beauté de l'océan.

Nous étions là, deux ennemies pourtant si proche à cet instant, oscillant entre alcool et joint, essayant désespérément de trouver la porte de sortie à ce putain d'enfer...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
She's not crazy. She's broken. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: