Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Jeu 6 Fév - 14:31

Je dois dire que le temps libre quasi excessif de ma classe me satisfait beaucoup, évidemment la saison ne me permet pas de trouver des occupations qui me satisfassent, j'ai comme une furieuse envie d'éprouver et de tester les limites de mon corps mais pour ça, il me fallait un endroit plus espacé que les quatre murs de ma chambre et un peu plus aéré que les bâtiments désaffecté. Il me faut également un endroit pas trop éloigné de la zone scolaire car avec mon sens de l'orientation inexistant... enfin... je dis ça, je dis rien... Je suis quand même au beau milieux d'une forêt en se moment. Comment j'ai fait d'ailleurs? il faut que j'arrête de me perdre dans mes pensées pendant que je flâne après les cours.
En même temps, comme endroit spacieux et ventilé, je ne peut, je pense, pas trouver mieux!
Seulement, mes mouvements me semble avoir un peu ralenti, le froid sans doute. C'est vrai qu'il ne fait pas très chaud, en même temps nous sommes en février.
Je vais donc mettre à l'épreuve ma résistance au température négative!
Je m'assis dans la position du lotus, joignant mes mains, le dos bien droit et fait le vide intérieur. C'est pas trop compliqué de faire le vide, mon amnésie doit surement y être pour quelque chose et puis, ce n'est pas la première fois que je fais ça. Pendant les deux mois où je suis resté en observation à l'hôpital j'avais déjà pris cette habitude et je savais comment bien mis prendre: Garder les yeux bien fermé, se concentré sur ça respiration et ignorer les bruits extérieur.

J'aime bien méditer. Pendant cet état, mes sens augmentent d'une manière intéressante. je sent l'odeur de l'écorce des arbres qui m'entoure, la sève d'un sapin tout proche, le sang qui bat à mes tempes, la contraction de mes poumons, mes muscles se raidir et le bruit cristallin des flocons de neige qui s'écrasent tout autour de moi... neige... de la neige?

Ouvrant brusquement les yeux, je me rendis compte que le soleil c'était couché et que la neige tombait abondamment. Depuis combien de temps est-ce que je me tiens immobile sans bouger le moindre muscle? Regardant mes doigts d'une couleur violacée me firent penser que je suis à l'extérieur depuis trop longtemps et que cela risque de mettre fatal si je continue encore longtemps comme ça. Où ce trouve cette fichu école?

Ne sachant quoi faire je décidais d'aller tout droit, de une, pour ne pas me transformer en stalagmite, de deux, pour voir si je reconnaissais quelque chose pour pouvoir m'orienter. Se qui me semble ardu vu le peu de visibilité qui règne ici.

Sans savoir pourquoi, je me suis réveiller sans réussir à me souvenir à quel moment je me suis endormis. Qui plus est, je suis la tête en bas, suspendu par les chevilles à une branche qui n'a pas l'air de vouloir supporter mon poids encore longtemps.
Sérieusement, je fais comment pour me retrouver dans ce genre de situation?

Des bruits de pas étouffé me firent comprendre que quelqu'un venait par ici.

- Youhou! Y à quelqu'un!? aidez-moi!
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Mer 26 Fév - 22:57

Cela faisait deux bonnes heures que je tournais en rond dans ma chambre, sans trouver d'occupation. Et le temps libre que ma chère classe Origine m'accordait ne me facilitait guère. Aucune idée ne germait dans mon esprit dérangé. Je donnais un coup de pied dans une chaussette perdue et glissai sur sa jumelle en voulant rétablir mon piètre équilibre. C'est donc avec la grâce d'un mammouth asthmatique que j'embrassais le sol de la pièce. Me relevant avec difficulté je balayais de la main des mèches qui me tombaient dans les yeux.

T
out à coup mon regard se posa sur la foret qui s'étendait non loin d'ici. Le soleil allait bientôt se coucher mais je ne voulais pas rester ici tel un lion en cage. J'attrapais donc une écharpe aussi vieille que le monde, mal tricotée et d'une horrible couleur taupe, des gants qui ressemblaient plus à des mitaines vu le nombre de trous et un magnifique bonnet à pompons jaune canari, tout miteux. Après avoir chaussée mes bottes d'hiver trop petites je m'élançais dehors. Si je ne me perdais pas j'arriverais dans minimum dix minutes à la lisière du bois.

U
n quart d'heure s'était écoulé depuis que j'avais quitté ma chambre. Je marchais maintenant dans le milieu de la foret. L'air était frais, le chant des oiseaux avait quelque chose de réconfortant, toutes les forces de la nature s'étaient liguées pour m'apaiser. C'est dans ce nuage de bonheur qu'une voix inconnue atteint mon esprit.

"- Youhou! Y à quelqu'un!? aidez-moi!"


J
'ouvrais grand les yeux. Non ce n'était pas une hallucination de ma part. Un jeune homme, plutôt grand si on le comparait avec moi, me regardait avec ses yeux vert. Je ne savais pas si il était au courant mais la drôle de robe qu'il portait lui descendait en dessous des genoux. Si ça continuait on allait le voir en sous-vêtement. C'était ma mission de le prévenir, mais au fond peut être que son espèce vivant la tête en bas, accrochée à un arbre.

"Savais-tu que ta robe tombait? Pourquoi t'es accroché en l'air? Tu veux que je te libère?"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Jeu 6 Mar - 11:59

La source des bruits de pas se dirige vers moi et cette source se présente sous l'aspect d'une jeune demoiselle possédant des cheveux d'un noir de jais et des yeux d'un rouge qui lui vont  très bien mais, compte tenu de la situation, ce n'est vraiment pas le moment de l'admirer vu la situation dans laquelle je me trouve. La branche qui me retiens en l'air craque un peu trop gravement et je refuse de ne faire ne serait-ce qu'un seul mouvement de peur de précipiter ma chute.

Sa réaction ne fut pas exactement celle que j'attendais, elle trouve le temps de me poser des questions sur ma position peu enviable, confondant même mon hakama avec une robe. Je ne peut pas lui en vouloir, elle ne doit pas avoir l'habitude de voir se genre de vêtement.
Bien évidemment, je me doit de répondre à ses questions, même si l'urgence du moment se fait de plus en plus pressente.

- Pour répondre à vos questions: premièrement, ce n'est pas une robe mais un pantalon d'entrainement, deuxième, j'ignore totalement ce que je fais suspendu et enfin, j'accepterai volontiers votre aide afin de retrouver la terre ferme.

Même si j'ai fait mon possible pour être bref pour la branche c'était déjà malheureusement trop et ne me laisse plus qu'un choix possible.

- Sans vous commander, si vous compter m'aider, faite quelque chose immédiatement ou alors, décaler vous de quelques pas, je ne souhaiterai pas vous tomber dessus.

Dès que j'eus terminer ma phrase la branche se brisa.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Sam 8 Mar - 21:44

"- Pour répondre à vos questions: premièrement, ce n'est pas une robe mais un pantalon d’entraînement, deuxième, j'ignore totalement ce que je fais suspendu et enfin, j'accepterai volontiers votre aide afin de retrouver la terre ferme."

Je hochais la tête, pour moi son ''pantalon'' ressemblait fichtrement à une robe. La branche émit un craquement et je relevais la tête.

"- Sans vous commander, si vous compter m'aider, faite quelque chose immédiatement ou alors, décaler vous de quelques pas, je ne souhaiterai pas vous tomber dessus."

Je clignais des yeux, hein? Que me disait cet homme? Je le vis d'ailleurs se rapprocher de plus en plus de moi jusqu'à me tomber dessus. Les feuilles mortes, la mousse et la terre avaient amorti ma chute, mais le garçon ne faisait tout de même pas un poids plume. Je me tortillais tout en rouspétant.

''Non mais en voilà des manières, on ne vous a pas appris à ne pas tomber sur les gens. Votre poids est comparable à celui d'un éléphanteau obèse.''

Me dégageant tant bien que mal je dépoussiérai ma jupe et ma veste. Depuis que j'étais arrivée je n'avais rencontré que peut de monde, mais ce n'était pas une raison pour se jeter sur moi. D'ailleurs il m'avait fait mal cet incapable, mes cicatrices me brûlaient. La douleur étant trop forte je m'assieds  et appliquai un baume sur mes jambes endoloris. Après un long massage je regardais ce jeune inconnu. Quel était sa classe ? Et son nom ? Ni allant pas par 4 chemins je lui lançais.

''C'est quoi ton nom, et ta classe ? Nan parce que tu vois, j'ai pas envie de me battre dans mon état.''


Je lui indiquais mes monstrueuses cicatrices tout en lui disant cela. C'était pas beau à voir je le savais, j'étais sure que quand il verrait ça il serait dégoûté. Bien fait pour lui. Après quelques acrobaties je réussie à me relever. Un escargot passant par là, je me mis en tête de l'asticoter. À quatre pattes par terre, je tenais un bâton et poussai la coquille de ce mollusque.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Jeu 20 Mar - 10:02

Je me confond en plates et sincères excuses, le front écrasé contre la neige froide du sol après mon atterrissage forcé sur la personne de la promeneuse. C'était forcément de ma faute, ma politesse m'avait fait perdre le temps précieux que la branche m'avait accordé et forcément j'avais prévenu la demoiselle trop tard, ne lui laissant pas l'occasion d’esquiver ma chute. J'espère, d'ailleurs, ne pas lui avoir trop fait de mal.

En relevant la tête, je la regarde s'appliquer une espèce de pommade sur ses jambes. Ces dernières sont recouverte d'un nombre impressionnant de cicatrices qui, selon moi, n'avait rien à voir avec un quelconque entraînement, en même temps, cela ne me regarde pas de savoir où elle a bien pu se faire ces marques.

Elle me demande de me présenter et me préviens qu'elle ne souhaite pas se battre, ce qui n'est pas mon désir également en ce moment. Elle a dû penser cela en me voyant ouvrir et refermer mes mains depuis que je suis tomber. Je fais cela pour vérifier que mon sang circule bien et que ma nuit à l'extérieur n'avait pas trop raidi mes membres.

- Je me nomme Okamichi Hatake et je fais partie de la classe origine!

Je suis pas sûre si elle m'a entendue, après avoir enduit ses jambes de crème et c'être relevée, elle c'est mise à ennuyer un escargot.
Soufflant dans mes mains puis les glissant dans mon haori pour les réchauffer, j'essaie de repérer les traces de pas dans la neige afin de pouvoir les remonter pour retrouver la direction de l'école. Cela dit, je ne peux pas laisser une jeune femme tout seul en pleine forêt.

- Pardonnez moi de vous déranger encore mais connaîtriez-vous le chemin du bâtiment scolaire?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Mer 2 Avr - 20:43

"- Pardonnez moi de vous déranger encore mais connaîtriez-vous le chemin du bâtiment scolaire?"

J
e le regardais, bien sur que je le connaissais, j'étais pas idiote. Je me levais et donnai un coup de tête vers la direction que je souhaitais prendre. J'étais persuadée que c'était vers là, je marchai, pas à pas, entre les arbres. Je ne me retournais même pas pour voir si Okamichi me suivait. Un courant d'air frais me glaça les os, je dus resserrer mon écharpe, réenfoncer mon bonnet sur mes oreilles et glisser mes mains dans mes poches.Il faisait froid, nuit, et j'étais arrivée à mon point de départ. Je serrais les dents et criais.

"MAIS POURQUOI JE ME PERDS TOUT LE TEMPS!!!!!!!"

C'était rageant à la fin. Essayant de trouver un autre chemin je butais contre une racine, vacillais, réussie me rétablir puis je me tordis la cheville et m’étalais dans la neige. Mes vêtements étaient trempés de neige, j'étais glacée de froid et surtout ma cheville me faisait extrêmement mal. Je lançais un regard désespéré vers Okamichi, lui allait me sauver, retrouver la sortie de cette forêt. Je fouillais dans mes poches. C'était devenu une habitude, j'avais toujours à manger dedans donc autant en profiter. Je sortis donc un paquet de chips de pommes et d'ananas, deux briquettes de jus de banane-mangue et quatre barres de céréales au tofu à l'abricot. Je partageais équitablement avec mon camarade de classe.

"Tiens prends ça, tu dois avoir faim. Moi j'ai faim. Les chips on les partage, et bien sur tu m'aides à retrouver le chemin du lycée."

J'avais parlé gentiment, enfin gentiment, à ma manière bien entendu. Après tout, j'étais énervée, vraiment énervée. J'en avais marre, je me perdais tout le temps, je tombais tout le temps. C'était à pleuré et pourtant je ne le faisais pas. J'aurai pu demander à Oka' de me porter. Parce que j'avais les jambes en compotes maintenant, je marchais tout le temps. C'était pas pour moi. Un nouveau coup de vent fit s'envoler mon bonnet canari et mes cheveux s’emmêlèrent. Je pestais encore une fois et rattrapais mon bonnet. Je soufflais, fort, si on avait été dans un cartoon j'aurai eu de la fumée sortant de mes oreilles. Cette balade contre l'ennui était en train de virer au cauchemar. Mon camarade avait intérêt à trouver une solution, sinon,  Origine ou pas, il tâterait de mon pouvoir. J'allais explosé sinon.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Lun 14 Avr - 14:59

Décidément, on est un vrai duo comique, en plus d'être égaré en pleine forêt de nuit, voilà que nous sommes en plus affublé de la même incapacité à user de notre sens de l'orientation. Et ce n'est pas en me soudoyant avec de la nourriture et en me regardant avec se regard implorant que nous allons retrouver notre chemin dans ce dédale sylvestre.

Je refuse poliment les en-cas de ma camarade et l'attrape délicatement afin de la porter sur mon dos et commence à marcher droit devant moi en essayant de ne pas percuter un quelconque obstacle.

- Je suis au regret de vous annoncer que moi aussi je ne possède pas de sens de l'orientation.

Je m'arrête au pied de ce qui me semble être un grand chêne et tente tant bien que mal de l'escalader en me servant des nœuds dans son écorce comme appui.
Ce qui me fait un peu rire tout de même, est que je ne me souviens pas si j'ai bel et bien un jour été doué pour l'escalade ou si j'ai déjà été sujet au vertige. En même temps, ce n'est pas en ne faisant rien que je le saurai.

Arrivé à ce qui me semble être la cime de l'arbre, nous arrivons enfin à percevoir les étoiles qui offre une légère clarté, ce qui nous permet de nous situer un peu mais j'ai beau regarder dans toute les directions, je ne vois pas de lumières qui puissent nous indiquer une direction. Je voulu me tourner vers la demoiselle pour lui demander si la forêt était aussi grande que cela mais un léger craquement familier me coupa au moment d'ouvrir la bouche. Ne voulant réitérer la mauvaise expérience de toute à l'heure je m'élance droit devant moi, les bras en avant en priant de toute mon âme que j'attrape à nouveau une seconde branche afin de ne pas chuter d'une trop grande hauteur avec une fille blessée sur le dos.

Je dois vraiment posséder un mauvais karma car les broussailles devant mon visage qui sentait bon la chlorophylle à subitement été remplacée par une odeur d'embrun et de sel. J'ai sauter oui, mais pour trouver au final que c'était au-dessus d'une falaise que nous nous trouvions à présent.

- J'espère que vous appréciez les bain de minuit forcé, parce que nous n'allons pas y couper ma chère!
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Mer 30 Avr - 14:38

Il refusa la nourriture que je lui proposais, je grinçais des dents. Comment, mes barres de céréales au tofu et à l'abricot ne lui plaisait pas, il n'avait pas de goûts où quoi ? Il m'attrapa gentiment et me mis sur son dos. Oka' marcha en regardant bien ses pieds pour prévenir tout risque de chute, malheureusement si il continuait il allait me faire prendre un arbre.

- Je suis au regret de vous annoncer que moi aussi je ne possède pas de sens de l'orientation.

Je clignais des yeux, stupéfaite. Pardon, moi qui comptait sur lui pour retrouver mon chemin. Mon camarade s’arrêta devant un grand arbre et commença à l'escalader. Prise de panique je m'accrochais à lui de toute mes forces. Je venais de découvrir quelque chose, je n'avais pas le vertige, du moins quand je montais seule.


Lorsque nous atteignîmes le sommet j'avais les yeux fermés et je tremblais comme une feuille. Ce type était fou, il n'y avait pas d'autres explications. J'ouvris un demi-oeil et ne remarquait aucune lumière, on avait fait ça pour rien. Oka' commençait à bouger lorsqu'un craquement se fit entendre. Je fermais une nouvelle fois les yeux pendant que mon camarade sauta dans le vide. Je retenus mon cri très difficilement mais je réussie. Je respirais un coup et parvint à trouver un semblant de calme, que je perdis tout de suite lorsque Okamichi me dis :

- J'espère que vous appréciez les bain de minuit forcé, parce que nous n'allons pas y couper ma chère!


J'allais lui hurler dessus quand la loi de la pesanteur nous rattrapa. Nous tombâmes d'un coup , cette fois me cri ne fut pas retenu.

"HAAAAAAAAAAAA"

Je m'accrochais et nous rencontrâmes l'eau, glacée, salée, et horriblement profonde. La force avec laquelle nous heurtâmes l'eau me fit lâcher mon camarade. Je m'enfonçais lentement, à la limite de l’inconscience. Un poisson me frôla la main et cela me fit reprendre connaissance. Je détestais ce contact gluant. Je nageais jusqu'à la surface et pris une grande inspiration, que j'utilisais pour appeler Oka' :

"Oka', viens par là crétin fini. Espèce de cucurbitacée. Où es-tu ?"

Car je le voyais nul part. Même si j'étais en colère j'étais inquiète, surtout que mon pouvoir ne m'était guère utile dans ses conditions.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Mar 6 Mai - 8:34

La rencontre avec l'élément liquide, froid et surtout hautement salé de l'océan n'est pas des plus agréable, je me féliciter tout de même sur le fait que je nous aie fait atterrir dans la seul partie ne comportant aucun récifs qui auraient pu nous briser une quelconque partie de notre corps ou tout simplement nous ôter la vie mais ce sentiment fut peu à peu remplacé par le fait que je me rend compte que je ne sais pas non plus nager. J'ai beau me débattre, faire des mouvements pour rejoindre la surface, mon être est continuellement attiré plus profondément dans les fonds marin. Pris d'une terreur sans précédent, je regarde désespérément autour de moi mais la clarté autour de moi s'estompe de plus en plus en même temps que ma conscience et l'oxygène présent dans mes poumons. Ma vue se floute petit à petit, je ne fais plus que me tenir immobile pendant que des bulles s'échappe de mes lèvres, profitant juste de la douce ondulation que l'eau offre à mes membres.

Je ferme les yeux attendant, résolu, la fin de ma courte nouvelle vie, profitant de mes derniers instants dans l'endroits le plus silencieux de la planète, ressentant la présence de la faune et de la flore aquatique, visualisant leurs lents mouvements, j'en arrive même à ressentir les cristaux de sel s'agrippant à mes vêtements, je respire mieux et a même l'impression de sentir la chlorophylle... une minute!

J'ouvre brutalement les yeux et les referment aussitôt, le sel me brûle les yeux. Après un moment je retente l'expérience et regarde autour de moi. Sable fin, coquillages, vêtements trempés, lisière de la forêts, je suis à nouveau sur cette même plage ou j'ai ouvert les yeux pour la première fois de ma nouvelle vie. Sortant de mes songes je regarde autour de moi, personne, il n'y a personne, où se trouve ma camarade? Je me lève tout aussi brutalement que j'ai ouvert les yeux mais retombe à nouveau contre le sol, c'est pas le moment d'avoir une faiblesse! Je me relève en plantant bien les pieds dans le sable et me force à tenir sur mes jambes et m’époumone en hélant ma camarade disparue mais n'obtiens aucune réponse. Que c'est-il passé pendant que j'était inconscient?
Je veux courir mais manque de m'encoubler. Saleter, je n'ai toujours pas asser de force!
En fait c'est juste mon boken qui me gêne dans mes mouvements ainsi que mes vêtements rendu trop lourd par l’humidité, cela dit, je trouve mon sabre de bois changer depuis. Je le dégaine et l'observe, il n'a pourtant rien de différent et pourtant je le trouve plus léger, plus souple, comme si il n'existe pas. Je regarde dans la direction de la falaise d'où nous somme tombé et frappe l'air avec mon sabre touchant la surface de l'eau dans le même mouvement, ouvrant cette dernière en deux. Je savais que je pouvais faire des trucs qui sort un peu de l'ordinaire mais là, c'est un première. En même temps, c'est pas le moment de m'y intéresser, j'ai une collègue à retrouver. Je m'élance dans la tranchée que je viens de crée en espérant retrouver ma camarade au bout.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Mar 13 Mai - 13:52

Je regardais autour de moi, Oka' n'était nulle part. Comme il n'y avait pas de récifs je savais qu'il ne s'était pas empalé sur un pic rocheux. L'eau froide s'infiltra dans mes piteux vêtements, la laine mouillée me fit un poids de plus. J'abandonnais donc mon gilet ainsi que mon écharpe, je régressais ma longue jupe jusqu'au genoux, et entrepris de nager vers la terre ferme. Je nageais mais le courant m'emportait toujours plus loin, pour un mètre je reculais de deux. Je grognai, il fallait que j'évite de faire ça si je voulais économiser mon souffle. Le froid engourdissait mes membres, je peinais de plus en plus, la fatigue m'entraînant vers le fond. La surface s'éloigna de moi pendant que je coulais, épuisée. Je cherchais à me débattre, mon instinct de survie me hurlait de remonter, mais mes bras ne répondaient plus, mes jambes non plus. Pourtant je ne voulais pas mourir, je ne voulais pas finir comme ça.
Ma vie avait été courte et triste, si elle pouvait changer maintenant ce serait parfait. Ce lycée avait l'air accueillant. Je fis quelques mouvements qui m'aideront à remonter, épuisant par la même occasion mes dernières ressources. Lorsque ma tête émergea je pris une grande bouffée d'air et fis la planche. Je me ferais transportée par les vagues jusqu'au rivage, ça marchait dans les films humains, pourquoi ça ne marcherait pas ici. Je fermais les yeux, essayant de retrouver mon souffle, je haletais comme un chien.
Une vague énorme se forma au dessus de moi, j'ouvris les yeux lorsque celle-ci dispersa ses premières gouttelettes sur moi. Des trombes d'eau suivirent et je criais, mauvaise idée.
Je refermais tout de suite la bouche, se retrouver étouffée pour avoir eu la bêtise de crier devant une vague, ça allait pas améliorer ma popularité inexistante. J'essayais donc de rester la tête au dehors pendant que la vague s'écrasais autour de moi. Je reprenais ma respiration par à-coup. Je croyais ne jamais pouvoir m'en sortir, cette pensée me trotta dans la tête pendant que je coulais une nouvelle fois. Tout était fini pour moi, enfin j'en étais persuadée, car je tombais dans un trou, sans eau, qui n'aurait pas du être là d'ailleurs. J'étais là, étalée dans la boue, pourtant je ne pus m'empêcher de regarder le couloir formé par les deux parois de la mer avec suspicion. Qui pouvait avoir ce pouvoir si étrange? Je me tournais, face contre terre, et tentais de me lever. À quatre pattes sur le sol boueux, j'essayais de me mettre sur mes jambes. Je retombais mollement. Serrant les dents, je recommençais l'opération et à la troisième je réussis à marcher. J'avais perdu mes chaussures dans ma baignade forcée et j'avais froid. Au bout de quelques minutes j'aperçu une forme humaine au loin, dans ce canyon d'eau. Je courus à moitié quand je vis que cette forme était mon camarade. Je pleurais presque, c'était risible mais j'avais eu peur pour lui, et puis il était là, près à me secourir. Je tombais dans ses bras, m'accrochant à sa ''robe''.

-Oka'  tu es sauf! J'ai froid, aide moi je t'en pris!

Et sur ses mots je m'évanouis purement et simplement.  
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Ven 23 Mai - 12:54

Super! En plus d'être dans une situation des plus problématique, il en plus que je me débrouille avec une camarade tombée dans les pommes, je suis sûr qu'il ne pourrait rien m'arriver de pire.
J'entend à présent un grondement sourd, regardant dans la direction de la plage, je vois que la mer est en train de combler le vide que j'avais créé à une vitesse folle. Je me suis trompé, là ça ne peut pas être pire.

N'ayant droit qu'à quelques secondes de réflexion, je décide de gravir la falaise en faisant fi de mon état physique, c'était ça ou refaire un tour parmi les poissons ou encore écrabouillé contre la falaise et franchement, aucune de ces solutions ne me plaisais.

Ignorant l'humidité qui rendais l'escalade ardue, ignorant le sang de mes mains, ignorant le poids en plus de ma collègue qui me déséquilibre plus qu'autre chose, je parvins enfin au sommet face à la forêt qui nous avaient égaré précédemment.
Je dépose ma compagne d'infortune délicatement au sol, sur un lit de mousse et m'écroule juste après, essayant tant bien que mal de reprendre mon souffle, finissant également par m'endormir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans] Lun 26 Mai - 15:08

Je clignais des yeux. Où étais-je ? Que c'était-il passé ? Je me frottais les yeux. Je me souvenais maintenant. Je m'étais évanouie dans les bras d'Oka'. D'ailleurs où était-il ? Je me redressais vivement, je retrouvais mon camarade allongé à côté de moi. Endormi. Nous étions dans la forêt, cela voulait dire... que Okamichi avait gravit la falaise avec moi sur son dos, qu'il m'avait allongé inconsciente sur un tapis de mousse et qu'il s'était endormi. Je lui souris, peu de gens avaient été si gentil avec moi. Je frissonnais. Il faisait froid. Je regardais autour de moi, il y avait de quoi faire du feu. Je soupirais, j'avais la flemme mais il fallait que je le fasse pour mon camarade. Je me mis debout et chancelais. Je n'avais pas totalement récupérée de chute forcée. Les brindilles amassées en tas entre Oka' et moi, je fouillais dans mes poches. Je trouvais très vite ce que je voulais. Au début je voulais faire des kiwis flambés donc j'avais des allumettes. J'en craquais une et la chaleur et la lumière arrivèrent. J'allumais un petit feu et regardai mon compagnon. Sa respiration était lente, il semblait épuisé. Ses mains étaient couvertes d'écorchures. Je m'approchais et sortis de ma poche mon baume cicatrisant. Prenant une de ses mains et la mettant sur mes cuisses, j'enduisis mes mains de la pâte jaunâtre et massais délicatement sa paume et ses doigts. Je refis la même opération pour l'autre. Après quelques instants je me penchais et embrassais sa joue.

''Merci de m'avoir sauvé.''


Cela fait je tendus les mains devant les flammes et tentais de me réchauffer.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ne faire qu'un avec la nature [pv Evangeline Evans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que vous pouvez faire de bien avec le pokémon distribué (Evoli)
» [How To...] Faire votre propre affiche Wanted avec Photoshop.
» La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
» Qui osera faire un pacte avec le diable ? -Lana-
» Nouvelle nuit avec Sylvie [PV Sylvie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: