Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Cousu main ft. [Caelan - Raine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Cousu main ft. [Caelan - Raine] Dim 27 Aoû - 11:17


Voyage en août : De fil en aiguille.


Une grande chambre, un lit tout aussi grand, du rose un peu partout et sur un bureau violet : une petite lampe noire, des fils triés par couleurs, des aiguilles rangées par tailles et au milieu de tout cela, une machine à coudre. Dans l'immense lit une demoiselle y était couchée, dormant à point fermé. Enfin jusqu'à ce fut ainsi jusqu'à l'arrivé de Samantha -une des domestiques des Podolski- qui décida qu'il était temps pour la rose de quitter les bras de Morphée. C'était donc après quelques minutes que Raine avait fini par se lever. Son déjeuner avalé elle retourna à sa chambre. Elle était désormais assez réveillée pour recommencer à coudre.

Il faut absolument que je réussisse à reproduire les vêtements de Chachou !  J'aimerais tellement y arriver et puis ce serait un excellent entraînement ! Ca fait bien deux semaines que je n'ai plus touché une aiguille... Je ne dois pas perdre la main ! Ce serait la totale...

Rideaux ouverts, lit fait, la chambre était rangée et la lumière qui s'introduisait dans la pièce l'illuminait.  Assise à son bureau la lycéenne observait les photos prises lors de sa rencontre avec Charly.

Hmm... Finalement je n'ai pas tellement envie de coudre. Pas que je doute de mes talents en couture, simplement que ces vêtements ne m'inspirent pas pour le moment. Oh ce n'est pas contre Chachou hein ! Il ne s'habille pas trop mal, tout dans la simplicité. Qui plus est, je dois avouer que ça lui va plutôt bien, c'est un style qui semble correspondre à son caractère si adorable !

Elle repensa alors à ce jour, ils avaient bien mangé et elle espérait le revoir au lycée. En attendant elle attrapa un magasine et se mit à le feuilleter.

J'aimerais tellement être comme Caelan !   Elle est jeune et déjà connue et qu'est-ce qu'elle est mignooooonne, kyaaaah ! Elle a tout pour plaire... Ahhhh... Bon ! J'ai besoin de prendre l'air !

Une petite jupe bleue claire, un débardeur blanc , une petite veste légère ne tenant pas chaud s'accordant avec tout le reste et voila que la lycéenne sac sur l'épaule descendait les escaliers de sa maison. C'était bien la première fois de sa vie qu'elle ne prenait pas le temps de se maquiller même un tout petit peu. Mauvais réveil ou tête ailleurs? Personne ne saurait.

Sortant elle se rendit comme à son habitude vers le parc. Il fallait croire qu'en tant que nymphe elle aimait bien plus la nature qu'elle ne le laissait paraître. Toujours d'un pas soutenu elle arriva enfin sur le lieu calme. Toujours cette jolie fontaine, ces beaux arbres taillés, l'herbe verte et fraîche. Comme chaque fois qu'elle venait elle s'asseyait sous le même arbre à l'ombre. Une seconde fois elle sortit un magasine et le feuilleta lentement jusqu'à ce que son attention soit détournée par une Bermudienne qu'elle reconnut immédiatement.


-Caelan Anderson?!

Kyyyyaaaaaaaaaah ! Dire que ce matin encore... Ahhhhhh je sens que je vais m'évanouir !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Raine sauve les légumes de la mort en pink









Dcs : Sekai Yoki -  Sacha R. Madstolker

Fiche -  Journal d'une Princesse
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cousu main ft. [Caelan - Raine] Dim 27 Aoû - 15:30


Et... c'est... fini !
Je peux enfin m'essuyer le front en souriant à pleine dents et admirer mon travail, avec une fierté que je ne vous cacherai pas.

Après plusieurs semaines à avoir travaillé sur ce vêtement entre deux sessions de shootings, de défilés et de coups de main donnés à Owen pour son bar, mes efforts sont enfin récompensés : sous mes doigts, l'un de mes dessins de robe vient de prendre vie.

Si vous saviez comme c'est gratifiant pour moi de pouvoir enfin la dérouler et la faire bouger devant moi en sachant qu'il n'y a plus rien à ajouter dessus pour qu'elle corresponde parfaitement à mes dessins, c'est véritablement un bonheur. Fini les petites broderies à ajouter en étant assise en tailleur sur le sol dans une pièce brûlante, fini les reprises improvisées après la nuit tombée sous la lumière d'une lampe qui fait mal aux yeux !
Aaaah... Vraiment, la seule hâte que j'ai maintenant, c'est d'enfiler ce nouveau bébé pour voir ce qu'il donne une fois porté.
Alors je ne vais pas me gêner, tiens !

Fissa, j'envoie mon débardeur et ma jupe voler sur mon lit et j'enfile avec précaution mon vêtement fraîchement terminé, prenant garde à ne pas aller trop vite - on ne sait jamais, je pourrais avoir oublié une aiguille quelque part là-dedans. Je rétracte légèrement mes ailes en me concentrant, le temps de les passer dans les deux fentes que j'ai prévu pour elles puis les relâche pour les remettre à échelle normale, sans trop d'effort - le point positif quand je sais exactement où elles sont placées sur le vêtements, puisque je les ai faites moi-même.
J'imagine que j'ai fait plus attention que la dernière fois parce qu'en remontant tranquillement la fermeture éclair dans mon dos, force est de constater que rien ne vient piquer ma peau par inadvertance. Pour une fois que je ne suis pas tête en l'air, je suis plutôt fière de moi.

La robe enfilée, je me rue vers mon miroir pour regarder le produit final et... waouh. Je suis obligée de me tourner dans tous les sens pour bien pouvoir l'admirer sous toutes ses coutures et observer comment elle bouge pour accompagner mes mouvements.
C'est pas pour me vanter, mais je crois que c'est vraiment ma plus belle pièce. Le tissu bleu pâle de la partie principale de la robe ne fait pas le moindre pli et le voilage léger en transparence que j'ai ajouté au-dessus donne l'impression de flotter par-dessus sans le moindre effort. Je suis particulièrement contente du résultat que donne la partie sur les côtés de la robe, qui dévoile le tatouage sur mes côtes. J'avais peur que ça fasse vulgaire de montrer autant de peau, mais c'est finalement assez subtil pour qu'on ne le remarque même pas forcément de premier regard.
Aaaah...

Je souris largement à mon reflet dans le miroir en jouant avec le bas de la robe puis le relâche, observant son tissu retomber souplement : la seule chose que j'ai envie de faire maintenant, c'est d'aller la porter à l'extérieur. Après avoir passé ma matinée à la finir sur mon jour de congé, je pense que j'ai bien le droit de m'offrir une petite récompense en prenant un smoothie en ville après tout.
Oui, je crois bien que je le mérite.
Alors c'est parti. J'enfile un petit short blanc pour ne pas finir dans une position obscène en cas de coup de vent, j'attrape mon sac en jean que je lance sur mon épaule, j'y fourre mon porte-monnaie, un tube de crème solaire, mes clefs et mon portable et je n'attends pas plus longtemps pour me diriger vers la porte de mon appartement. Sur le chemin, je saisis mon baladeur mp3 et mes écouteurs et en moins de temps qu'il n'en faut pour dire smoothie, me voilà déjà chaussée et à l'extérieur de l'immeuble, gonflant mes poumons d'un air certes légèrement pollué, mais agréablement frais.

Le temps radieux d'aujourd'hui ne me donne qu'une seule envie : celle d'étirer mes ailes et de les utiliser un peu, quelque chose que je n'ai que trop rarement l'occasion de faire ces derniers temps. Alors vous savez quoi ? Je ne m'en prive pas. Après tout, je porte un short sous ma robe et personne ne va chercher à observer le ciel, alors pourquoi me retenir ?
Il ne me faut qu'un petit peu d'élan pour m'élever dans les airs, dépassant rapidement la hauteur de l'immeuble où je vis pour me stabiliser. Là, j'observe la ville qui s'étend à perte de vue devant moi, pas mécontente de pouvoir utiliser les muscles un peu atrophiés de mes ailes qui semblent me faire part de leur bonheur d'être enfin à nouveau utilisés : je pense qu'avant d'aller boire mon smoothie, je vais faire une petite balade aérienne, tiens...

~~~

Pfiou.

Vous savez, j'adore voler, vraiment, mais je dois dire que je n'en apprécie que davantage lorsque je retourner les pieds sur terre.
C'est pour ça que je suis maintenant dans le parc de la ville, marchant tranquillement avec les ailes soigneusement repliées dans mon dos. C'est un autre type de bouffée d'air pour moi, après avoir passé tout ce temps à me dépenser dans les airs.

Il faut avouer que j'aime beaucoup aller dans ce parc. Ici, j'oublie un peu les tracas et la pollution du reste de la ville, c'est comme un joli cocon de nature préservé dans un environnement qui devrait l'oppresser. Je trouve ça poétique, en quelque sorte. Je suis peut-être un peu étrange de penser ça, mais ça ne fait rien, je sais que d'autres hybrides me comprendraient. Peut-être.
Ou alors c'est juste moi qui ai une façon de penser pas très conventionnelle, qui sait.

Mais je ne vais pas passer des heures à me pencher sur cette question et je préfère donc concentrer sur ce qui m'entoure, alors que je continue de marcher tranquillement sur le petit sentier du parc. Dans quelques mètres, je serai arrivée à l'endroit où je préfère m'asseoir, au pied d'un grand arbre feuillu qui me garde toujours à l'ombre. J'ai l'intention de m'y installer quelques minutes pour écouter un peu de musique, et simplement profiter de l'extérieur.
Cette journée s'annonce réellement magnifique, c'est un bonheur.

« Caelan Anderson ?! »

Attendez, je n'ai pas rêvé, quelqu'un vient de dire mon nom ?

Je m'arrête, à la recherche de la personne qui a bien pu m'appeler.
Je ne reconnais pas cette voix, mais peut-être est-ce l'une des personnes avec qui je travaille qui vient de s'adresser à moi ? Pourtant même en regardant autour de moi, le seule visage qui me fait face est celui d'une parfaite inconnue, un visage que je pense que j'aurais retenu si je l'avais déjà vu auparavant.
C'est une jeune fille aux cheveux rose et à l'allure soignée et féminine qui me regarde droit dans les yeux. Le genre de personne que je n'ai pas vraiment l'habitude de côtoyer en-dehors de mon travail.

Oui, bon. D'accord.
Que je n'ai pas l'habitude de côtoyer tout court, si l'on compte le fait que je ne discute que très rarement avec mes collègues.

Comme il faut bien que je laisse passer la surprise, je me reprends assez rapidement, clignant quelque fois des yeux avant de lui lancer un regard interrogatif alors que je me tourne vers elle.

« Euh... oui ? »

Je passe une mèche de mes cheveux derrière mon oreille droite et regarde à gauche, puis à droite, avant de reposer à nouveau mon regard sur elle. Peut-être que j'ai mal entendu, peut-être qu'elle ne m'a pas du tout appelé en fait ?
Mais non. J'ai bien entendu mon nom, et je ne vois pas pourquoi mon cerveau aurait inventé cette information de lui-même. Mais je ne vois pas non plus pourquoi une inconnue viendrait m'appeler comme ça dans le parc. Ça voudrait dire que...
Oh non.

Par l'Unique.
Ne me dites pas que je connais cette fille et que je l'ai oublié ?

Je lisse nerveusement le bas de ma robe de ma main libre, la seconde tenant la anse de mon sac alors que je m'avance légèrement vers elle tout en reprenant la parole.

« Excuse-moi mais... est-ce qu'on se connaît ? »

Si elle me répond que oui, je vous jure que je retourne m'envoler sur les toits des immeubles et que je m'en jette.
Parce que je ne saurai vraiment pas où me mettre si j'ai réussi à oublier quelqu'un que je suis censée connaître : je vais finir par croire que je suis vraiment un cas désespéré avec les relations sociales, c'est tout simplement catastrophique.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

"Beauty is a light in the heart"
Dreaming in Lightblue


DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim
avatar
IV ▲ Mannequin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cousu main ft. [Caelan - Raine] Ven 1 Sep - 1:15

Elle me lance un regard des plus interrogatifs. Je dois avouer que je ne m'attends pas du tout à cette réaction, d'ailleurs elle ne réagit absolument pas comme dans ma tête ! Pourtant dans les magazines elle paraît tellement moins.... Timide? Maladroite? Ou peut-être étourdie?

En plus de ça elle n'a pas du tout l'air sur d'elle, sait-elle qu'elle est dans les magazines et qu'elle ne passe pas inaperçu? Inaperçue dans le sens qu'elle est très jolie et qu'elle attire l'oeil. Je me demande bien où elle a pu acheter cette robe, tellement mignonne tout en restant simple kyyyaaaah je veux la même !

Alors qu'elle tourne la tête à gauche et à droite je cherche à comprendre ce qu'elle n'a pas compris. Après tout elle s'appelle bien Caelan Anderson il ne doit pas y en avoir des millions non plus ! Moi je ne dis rien en revanche je la juge bien du regard quand bien même elle est une de mes idoles préférées.

Elle lisse sa très jolie robe et s'avance enfin vers moi. Mais alors que je pense qu'elle va enfin me saluer, je tombe de haut. De très haut même.

- Excuse-moi mais... est-ce qu'on se connaît ?

Raine cligna plusieurs fois des yeux, elle commença par détailler les traits fins de la demoiselle alors qu'intérieurement elle désespérait.

Il est évident que si je la connaissais je ne l'aurais pas abordé ainsi !

Elle offrit alors son plus beau sourire à la Anderson s'approcha même d'elle avant de lui attraper les mains.

- Si seulement nous nous connaissions ! Je m'appelle Raine Aurion Podolski enchantée mademoiselle Anderson!

Ahhhh si seulement on se connaissait.... J'aimerais tellement devenir un idole aimée comme elle, comme Mio, ahhh par l'Unique quel désespoir. Ceci étant, je veux toujours devenir une grande couturière ! Rien ne m'empêchera de montrer au monde mon talent pour la couture quand bien même il y a encore quelques petits défauts sur mes vêtements.

- C'est fou, ce matin encore je feuilletais un magazine avec vous dedans ! Oh vous savez je suis une graaaande fan, vous avez vraiment tout pour plaire. Oh mais je vous en prie asseyez-vous !

Elle l'attira avec elle jusqu'à sa place sous l'arbre, toujours en la tenant par les mains. La lycéenne posa ses fesses sur le sol et comme elle tenait encore les mains de Caelan elle l'obligea à faire de même.

Elle ne peut pas refuser ! Ou en tout cas je l'espère j'aimerais vraiment discuter un peu avec elle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Raine sauve les légumes de la mort en pink









Dcs : Sekai Yoki -  Sacha R. Madstolker

Fiche -  Journal d'une Princesse
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cousu main ft. [Caelan - Raine]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Cousu main ft. [Caelan - Raine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La main invisible
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Comme les doigts de la main
» Michelangelo Orchidée, la Main du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
EN VILLE
 :: Quartier Est :: Parc
-
Sauter vers: