Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Sam 19 Aoû - 11:32

Héliastan donne quelques coups d'ailes vigoureux pour reprendre de l'altitude. Il scrute attentivement le sol en dessous de lui à la recherche de quelque chose à se mettre sous le bec. Ses yeux dorés bougent continuellement de droite à gauche et se stoppent subitement sur la silhouette d'un homme se déplaçant entre les arbres. Il lâche un croassement rauque à son attention, disant dans la langue des corbeaux de ne pas s'aventurer trop à l'ouest. Il est assez loin de la cabane mais il valait mieux garder un œil sur lui de temps en temps, le jeune hybride savait très bien que le Bermudien ne le comprendrait pas mais il s'en fichait complètement.
Il inclina les plumes de sa queue et vira sur la gauche pour rejoindre le lac, il faisait plus frais près de l'eau, et il aurait peut-être la chance de tomber sur quelque chose d'intéressant. Il en fit plusieurs fois le tour, n'apercevant qu'un lièvre vigoureux qui détala sous son ombre. Les rives du lac étaient complètement désertes, il aurait dû venir plus tôt, mais au lever du jour Narra était encore dans la cabane, il devait la surveiller. Il avait attendu son départ, et après l'avoir accompagné il l'avait laissé tranquille, il ne pouvait pas se permettre de la suivre durant toute la journée, même si ça lui arrivait quelques fois.

    Xyan s'éloigna de la surface miroitante du lac et retourna surveiller l'homme qu'il avait déjà vu. Il survola la cime des arbres et fini par l'apercevoir un peu plus loin, il avait beaucoup avancé pour un Bermudien. Le corbeau se posa sur une branche non loin de lui et le fixa d'un œil méfiant. L'étranger était assez jeune, grand, avec des cheveux marron clair, il posa ses yeux bleu sur l'hybride transformé en oiseaux et marmonna quelque chose en bermudien. Héliastan ne chercha même pas à comprendre ce qu'il lui dit, il n'appréciait pas spécialement qu'on le regarde comme ça, il sauta de son perchoir et se glissa avec agilité entre les branches pour rejoindre le ciel. Le vent le porta jusqu'à la cabane, il s'assura que tout allait bien et retourna près du lac en luttant contre le vent.
Il atterrit enfin au bord de l'eau, et se met à sautiller maladroitement pour s'en approcher, les pattes dans l'eau il entama un brin de toilette et nettoya soigneusement ses plumes.

    Trop absorbé par sa tache il fut surpris par un vieux chien errant qui aboya férocement et se jeta sur lui pour s'amuser. Il essaya de reculer comme il put, se prenant les pieds dans l'eau il s'étala complètement dans le liquide et failli boire la tasse. Le chien lui tournait autour sans cesser de lui aboyer dessus. Maladroit sur la terre ferme il levait ses ailes pour se dégager mais perdit immédiatement l'équilibre à cause des petites vaguelettes qui venait caresser la berge. Sa transformation fut rapide, il n'avait plus que ça à faire pour se tirer de là sans avoir trop l'air ridicule. Il reprit forme humaine sous les yeux étonné du chien qui se mit à grogner. Nu comme un vers il se redressa de toute sa hauteur pour impressionner l'animal et se mit à grogner et crier en faisant de grand geste pour le faire fuir. Il battit en retraite la queue entre les jambes sans avoir vraiment compris pourquoi l'oiseau était subitement devenu un homme. Héliastan en profita pour se rafraîchir dans le lac, mais sans s'aventurer trop loin, car il ne savait pas vraiment nager.
avatar
IV ▲ Citoyen sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Sam 19 Aoû - 21:49

Je me suis levée avant le soleil. Les couloirs sont déserts, mon sac sur le dos, je me glisse dehors. Ca y est, je suis enfin en vacance, je n’ai plus de cours de soutien. Mon niveau est acceptable pour attaquer la deuxième année. J’ai par contre eu le droit à un dernier devoir par mon prof de maths, il m’a demandé ce que je voulais devenir plus tard, j’ai jusqu’à la rentrer pour lui remettre ma réponse sur papier, minimum une page. A vrai dire ça ne m’a jamais vraiment traversé l’esprit. Je me rends bien compte que je n’ai absolument aucune idée de ce que je veux être plus tard. Je crois que jusqu’à là je n’ai fait que survivre en pensant plus au passer qu’à l’avenir.
Je sors du lycée en escaladant la grille. Je rentre chez moi, c’est à un jour de marche du lycée, si je ne m’arrête pas je serai arrivé avant la nuit. Je travers la ville encore endormi, je la quitte pour me retrouver en pleine campagne. Je remplis mes poumons de l’aire du matin, me revoilà enfin libre, plus de mur, plus de bâtiment gris cachant le soleil, plus de lumière la nuit aveuglant les étoiles ; juste la liberté. Je commence ma longue marche, j’arrive à l’orée d’une forêt. Mon cœur bat plus fort, ça fait pratiquement un mois entier que je n’y ai pas mis les pieds. Je mis enfonce, mon pas est souple, discret, il caresse le sol. Mon regard mobile capte chaque information, je suis aux aguets.
La question de mon devoir me travail, qu’est-ce que je veux faire plus tard. Je n’en sais rien, je voudrais d’abord savoir qui je suis réellement, ce que sont devenus mes parents. Je n’aime pas ma nouvelle vie, je suis seule. J’ai rapidement pris conscience que je débarquais dans un monde qui n’est pas le mien, j’ai tout à apprendre. Je n’ai pas vraiment réussi à me faire de camarade, je n’ai pas du tout les mêmes centre d’intérêt. Il y a bien eu une fille à la cafétéria, mais à part elle le seule autre contacte que j’ai eu a été un peu plus violent. Quand j’y repense j’ai vraiment joué au con. De toute façon il faut bien que je trouve ma place et j’ai encore le temps de réfléchir à ça plus tard. Pour l’instant je dois savoir qui était vraiment mes parents et le vieux. Je sais que je suis un danger pour un des clans de l’île, est ce qu’il se doute au moins de mon existence.
Le soleil c’est levée depuis trois heures, je marche vite. Un bruit me surprend sur ma droite. C’est un corbeau, il est rare d’en voire un tout seule. Je le fixe, j’ai lu dans un livre que ce sont des bêtes très intelligente. Je lui fais un compliment sur son plumage, ça me fait penser à un poème humain mais je ne sais plus le quel. Il s’envole pour rejoindre le ciel. Je le perds de vue. Je sais que je vais bientôt arriver à un lac, je m’arrêterais pour manger quelque chose et m’y rafraichir. J’accélère le pas, je commence à avoir mal aux pieds, j’ai marché pratiquement quatre heures sans avoir fait une pause. Tout près du lac j’entends les croissement d’un corbeau et un chien aboyé. Je marche plus vite pour sortir de la forêt et voire ce qui se passe.
Je reste quelque minute sans rien dire, à vrai dire je suis un peu gêné. En arrivant au lac, il n’y avait plus de chien et à la place j’ai eu la surprise de tomber sur un homme nu qui était en train de se baigner. Par chance je l’ai vu de dos et il s’enfonçait dans le lac. Je veux partir mais un chien signal ma présence en m’aboyant violement dessus.

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Lun 21 Aoû - 13:47

L'eau est froide sur la peau de l'hybride mais il n'en frisonne même pas. À force de vivre dans la nature tout ces années il a oublié ce qu'était l'eau fumante d'un bon bain chaud. Il se laisse tomber dans l'eau pour immergé toute sa tête et ressort en passant une main dans ses longs cheveux pour les repousser dans son dos.
Ses yeux se posent sur son bras tatoué qu'il contemple pendant un long moment, cherchant encore à se rappeler des souvenirs profondément enfoui dans sa mémoire. Le serpent dessiné avec précision s'enroule autour de son bras comme pour le supplier de ne plus jamais l’abandonner.

L’aboiement du chien le tire rapidement de ses pensées, il se retourne pour voir ce qu'il se passe et découvre le Bermudien qu'il surveillait tout à l'heure. Il se tient debout à la lisière de la forêt alors que le canidé lui fait face en essayant de l'intimider. Héliastan sait très bien que l'animal ne lui fera rien de mal, il n'est pas agressif, il est peut-être juste encore un peu troublé pour tout à l'heure.
Alors Xyan décide de s'éloigner pour garder ses distances avec l'inconnu, il avance péniblement dans l'eau jusqu'à a voir les épaules au niveau de l'eau, n'osant pas aller plus loin il se met à avancer parallèlement à la berge pour continuer de s'éloigner de l'étranger.

Le sol se fait rapidement plus pentu sous ses pieds, et glissant sur une pierre recouverte d'une couche de mousse visqueuse il tombe lourdement la tête sous l'eau et perd tous ses moyens. Encombré de ses jambes bien trop grande dont il n'a plus l'habitude il peine à remonter à la surface alors que ses mouvements désespérés l’emmène là où il a encore moins de chance d'avoir pied. Il boit la tasse et parvient à sortir la tête de l'eau au dernier moment en toussant bruyamment. Il essaye de reprendre forme animal pour devenir plus léger, mais avec la panique il ne parvient qu'a faire apparaître une grande aile noire qui ne fait que le handicaper encore plus avant de disparaître. Pris par la peur il lui est totalement impossible de changer de forme.
avatar
IV ▲ Citoyen sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Lun 21 Aoû - 19:40

Je coure aussi vite que mes jambes me le permettent. Je balance mon sac et mes chaussures. En deux trois mouvement je suis dans le lac, je plonge à l’endroit où je l’ai vu s’enfoncer dans l’eau. Je l’attrape et le tire hors de l’eau. Je ne réfléchis pas, j’agis. Il ne respire pas, je commence le massage. J’ai à peine appuyé sur sa poitrine qu’il recrache l’eau qu’il avait dans ces poumons.

- Merde !

Je réalise seulement maintenant ce qui s’est produit. Tout est allé très vite, il y a d’abord se cabot qui m’aboyai dessus. Je lui dis de partir, je m’en débarrasse en lui lançant un biscuit. Je lève la tête et je voie l’inconnu qui commence à gesticuler de manière suspecte, je réalise qu’il est en train de se noyer et là je passe en mode automate.

Je reprends mon souffle. L’autre est allongé à coter de moi. Il est sans doute encore dans les vapes après ce qui vient de se passer…J’avais oublié qu’il était nu comme un vers… Punaise je ne pensais pas que le retour à la maison allait se passer comme ça. Depuis quand se lac est pour nudiste ! Il faut que je me calme, trop d’émotions d’un coup c’est dure à gérer. Je me lève tremper jusqu’aux os pour aller récupérer mon sac et mes godasses. Bon d’abord il faut que je sois certain que l’autre soit encore vivant. Je m’en approche, il respire, il va sans doute reprendre ces esprits dans pas longtemps. Je sors un bermuda et un t-shirt de mon sac, je le sèche et l’habille, je n’ai pas envie qu’il crève d’hypothermie alors que je viens de le sauvé de la noyade. Il fait la même taille que moi, mes vêtements lui vont comme un gant. Il ne s’est toujours pas réveiller, je vérifie son pou de nouveau, il est bien vivant.

J’enlève mes vêtement tremper, je mets mon maillot de bain, un short bleu, j’avais prévu juste un change. J’allume un feu, et fabrique rapidement un étendoir pour que mes affaires sèches. J’ai une petite pensé pour le vieux, merci de m’avoir appris tous ces trucs. J’ai tiré l’homme à coter du feu, j’espère qu’il va bien, ça fait vingt bonne minutes qu’il est dans les pommes. Mon ventre se mets a gargouiller, je sors un sandwich, de toute façon j’ai pas grand-chose à faire en attendant que la belle au bois dormant se réveille.
avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Mar 22 Aoû - 10:28

Alors que l'eau commence à se frayer un chemin dans la gorge de l'hybride, il aperçoit vaguement la silhouette d'un homme qui s'approche, il l'attrape et commence à le sortir de l'eau quand Héliastan perd vaguement connaissance.

Lorsqu'il ouvre à nouveau les yeux il est de nouveau sur la berge. La première chose qu'il voit est la lumière familière des flammes d'un feu qui crépite calmement, il le fixe sereinement comme si Narra avait été là.  
À côté de lui son jeune sauveteur savoure son déjeuner sans se douter qu'il est déjà réveillé. Mais quand Xyan se redresse après avoir complètement repris ses esprits, et qu'il aperçoit le Bermudien bien trop proche de lui, il sursaute brusquement et court se réfugier de l'autre côté des flammes pour maintenir une distance de sécurité entre eux. Il avait beau lui avoir sauvé la vie, il fallait tout de même rester prudent dans ce genre de situation. Et après tout il ne le connaissait pas. Héliastan se rendit ensuite compte qu'il portait des vêtements, il tira sur son t-shirt d'un air perplexe, se demandant comment il était arrivait la dedans. Il regarda ensuite l'étranger qui était désormais torse nu et compris enfin ce qui s'était passé.
Mais pourquoi il m'a habillé ? Je n'ai pas froid.

À vrai dire le corbeau avait oublié une bonne partie des conditions de vie en société a force de vivre si longtemps sous sa forme animale. Certes il avait encore quelque peu conscience des règles principale et savais qu'il était mal vu d'être nu dans la foule en plein centre ville. Mais ici, en pleine nature alors qu'ils étaient tout proche de l'eau il trouvait ça tout naturel, bien que cette situation ne lui était encore jamais arrivée.
Une douleur lui picota l'épaule, après s'être assuré que l'inconnu restait bien à sa place il inspecta son épaule gauche en repoussant le tissu et découvrit quelques plumes arrachées et cassées. Il en toucha une du bout des doigts et celle-ci tomba immédiatement. Il regarda le Bermudien d'un œil suspect. En le remontant sur la terre ferme il avait malencontreusement maltraité son plumage, certes il ne l'avait pas fait exprès, mais c'était une raison valable pour Xyan de lui faire encore moins confiance.

Il resta silencieux, le regardant en biais sans se décider de lui adresser la parole. On pourrait croire qu'il est quelqu'un d'extrêmement timide, mais il était surtout méfiant et a encore beaucoup de mal avec le langage bermudien.
avatar
IV ▲ Citoyen sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Mar 22 Aoû - 12:54

L’homme vient de se réveiller. Il s’écarte instinctivement de moi pour se placer de l’autre côté du feu. Il regarde les vêtements qu’il porte avec étonnement. Je crois qu’il est plus sauvage que je ne le pensais. On m’avait bien dit que les hybrides peuvent être vraiment bizarres à force de trop prendre leur forme animale. Je reste calme et l’observe autant que lui me surveille.

Il me fixe un petit moment avant de vérifier l’état de son épaule où se trouve son plumage. C’est vrai que dans la précipitation je ne l’ai pas ménagé. Son beau plumage est un peu fichu…Attend deux seconde, c’est quand même pas toi le drôle de corbeau que j’ai croisé dans les bois avant d’arriver ici ? Ces plumes correspondent bien à celle des corbeaux. Je commence à comprendre ce qui c’est passer, c’est sans doute lui qui a été surpris par le chien et le chien surpris de le voir prendre forme humaine. Il a ensuite voulu prendre un petit bain, entre temps je suis arrivé et le même chien m’a aboyer dessus. Voyant qu’il n’était pas seule il a sans doute voulu mettre de la distance, là il a soit eu une crampe, soit il est allé trop loin et ne sachant pas nager à commencer à se noyer. Je me fais peut-être un roman. J’avale le dernier boucher de mon sandwich. Mes vêtements sont encore tremper, cette histoire va me faire perdre pas mal de temps.

Le jeune homme en face n’a pas dit un mot, la moindre des choses ce serait de se présenter. Peut-être qu’il ne sait pas parler, comme dans ces histoires où un hybride qui prend trop souvent sa forme animal perd petit à petit son humanité et devient de plus en plus l’animal. Je décide de me lance, après tout il est sans doute juste timide.

- Salut je m’appelle Mathias, désoler pour tes plumes mais tu m’as foutu la frousse, j’ai bien cru que tu allais y rester.

C’est un peu nul comme entrer en matière, mais je sais jamais trop comment y faire avec les inconnus, soit j’en dis trop soit je dis rien. Après tout je suis aussi un sauvage sauf que j’étais pas seule.
avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J] Mer 23 Aoû - 18:05

Il termine son sandwich. Si Narra avait été à sa place elle lui en aurait donné un morceau sans hésiter. L'hybride ne sait toujours pas pourquoi il reste planté là, en temps normal il serrait déjà partie depuis longtemps. C'est peut être pour la même raison qu'il était resté auprès de la nymphe du feu quand il était plus jeune, l'étranger lui avait sauver la vie alors il lui devait sans doute quelque chose en retour, c'était dans l'ordre des choses. Mais pourtant c'était à cause du Bermudien ce qui lui était arrivé, si il n'avait jamais été là, Héliastan n'aurais jamais ressentit le besoin de s'éloigner de la berge et il ne lui serrait rien arrivé. Dans ce cas avait il vraiment besoin de lui rendre la pareille ? Ça voudrait aussi dire s’éloigner de Narra jusqu'à ce que ce soit fait, et ça il en était hors de question.
Après un long moment de silence et de regard fixe l'étranger prit la parole :

- Salut je m'appelle Mathias, désoler pour tes plumes mais tu m'as foutu la frousse, j'ai bien cru que tu allais y rester.

Il fallut un long moment à Xyan pour analyser les paroles du jeune homme. Il reconnaît encore la plupart des mots, il n'est pas totalement dyslexique mais il est bien plus habitué a la voix de sa compagne de vie qu'a celle du jeune homme, pour lui c'est comme essayer de comprendre quelqu'un avec un fort accent dont on n'a pas l'habitude. Les termes comme « avoir foutu la frousse » sont un peu flou pour lui, il associe le mot foutu avec le verbe casser. De même que cru, qui pour lui devient l'inverse de cuit à la place du verbe croire. Ce qui rend les choses un peu incompréhensives pour lui. Alors il ne comprend vraiment que le prénom et l'excuse, ainsi que l’allusion a son accident, ce qui est largement suffisant.

- Merr...ci.

Il s'est exprimé avec la voix rauque et rappeuse des personnes qui sont restés trop longtemps sous le silence. Il n'ajoure rien de plus, il se contente de fixer le Bermudien de ses yeux ambrés, puis il se met à tousser après cet effort de ses cordes vocales.
avatar
IV ▲ Citoyen sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Surpris tout nu dans l'eau froide [Mathias. A / Héliastan. J]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout est dans le poignet
» « Mets-toi tout nu, si t'es un homme... » (17.06.11 à 14h37)
» Beignets de tomates vertes / Le secret est dans la sauce
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» SOS POUR UN BOXER DE 6 ANS TOUT SEUL DANS UN PAVILLON DANS L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
ALENTOURS
 :: Campagne :: Lac
-
Sauter vers: