Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Jeu 27 Juil - 0:02

Depuis bientôt deux semaines Sacha se trouvait seul dans l'immense maison dans le quartier sud. Il était de bonne humeur, dormait merveilleusement bien,il en viendrait presque à sourire. Tout cela pour dire que tout allait pour le mieux. Le lycée il n'y avait pas mis un pied depuis le départ des Madstolker, la journée il lisait, dormait ou jouait à des jeux vidéos sans mettre une seule fois le pied dehors. Le soir en revanche, il sortait en ville. Il mangeait dehors -pas forcément dans des fast food- , après cela il marchait tranquillement dans les rues et parfois, quand l'envie lui prenait il courrait.

Aujourd'hui, ce n'était pas un jour comme les précédents. En effet, le ténébreux avait décidé de sortir, bien évidement pas question de rester brûler sous le soleil cuisant. C'est pourquoi la piscine l'avait fortement tenté. Il aurait pu se contenter de la piscine dans le jardin mais aussi étrange que cela puisse paraître, l'Origine avait malgré tout besoin de se rendre dans des lieux animés. Et puis il avait beau vivre chez des bourges ça ne faisait pas de lui quelqu'un comme eux !

C'était ainsi que le noiraud, sac posé sur le meuble blanc de la salle de bain attrapa un gel douche, un shampoing et avec ceci une serviette de bain bleu ciel. Après avoir ouvert un trois placard il avait fini par trouver son short de bain. Ceci étant fait il s'habilla, d'un short noir et d'un débardeur de la même couleur. Lunettes de soleil sur lennez nez il avait marché quelques minutes avant de finalement arriver sur le lieu.

Visiblement il n'avait pas été le seul à vouloir venir piquer une tête, la queue pour les deux guichets était impressionnante. D'ailleurs il avait remarqué que sur le deuxième file, se trouvait un lycéen de Xényla, Gwendal Malenkov.

Quoiqu'il en soit,  ce fut bientôt son tour tout comme l'hybride, il déposa son sac au sol pour chercher de quoi payer au fond de ses poches alors que la femme derrière son écran lui parlait. Une fois fait il attrapa son sac direction les vestiaires.

A l'intérieur il retira ses lunettes, puis enchaîna avec son débardeur le déposant de côté afin d'ouvrir son sac. Il fut surpris de découvrir que l'intérieur de "son" sac avait changé. Ce n'était ni son gel douche ni son shampoing, ce n'était pas sa serviette et encore moins son short de bain.

Qu'est-ce que c'est ce bordel? C'est pas à moi ce truc.

Observant le maillot dans tous les sens possibles, Reol avait conclu que ce n'était vraiment pas le sien. Il ne portait pas ce genre de maillot et si quelqu'un le lui avait donné il s'en souviendrait. Ca lui rappelait sa petite entrevue avec l'autre fragile de Passion, à croire que le monde voulait absolument lui refiler un vêtement qui n'était pas le sien. Il remit donc le maillot avec le reste en fermant les yeux.

Pincez-moi je rêve.

Il passa sa main gauche dans sa chevelure sombre, après un soupir il repensa à Gwendal. Il avait dû se tromper et du coup lui aussi. Dans le doute Sacha fouilla dans les poches du sac à la recherche de papiers lui confirmant qu'il s'agissait bien du sac du jeune homme. Étonnamment il trouva et ça confirmait ses soupçons. Ouvrant la porte du vestiaire débardeur et lunettes dans une main, sac sur l'épaule, il tomba nez à nez avec celui qu'il cherchait.

- Tu tombes bien c'est toi que je cherchais.

C'était bien la première fois que le ténébreux souhaitait autant retrouver une personne. Gwendal Malenkov. Assez connu dans le lycée, il ne passait pas inaperçu, surtout quand il avait tout un tas de groupie qui lui courrait après. Sacha compatissait, ce n'était pas facile tous les jours.

Ca lui arrivait quelques fois de se retrouver avec des Bermudiennes plus stupides les unes que les autres, accroché au bras. Sa réaction dépendait des jours, généralement il les envoyait chier sans aucune retenue.

Quoiqu'il en soit, le jeune s'approcha du lycéen face à lui, ils avaient effectivement le même sac et ce jusque dans les moindres détails. Pas étonnant que tous deux s'étaient trompés...

- Je crois bien que ça t'appartient. J'ai embarqué ton sac à l'accueil et t'as du coup embarqué le mien.

Le mentaliste avait alors tendu le sac vers l'hybride attendant qu'il l'attrape.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Dim 30 Juil - 20:00


Vous savez ce que j'aime pendant les vacances ?
Définitivement pas d'aller à la piscine du Quartier Sud, en tout cas.

Pas que j'aime pas cette piscine hein, au contraire : c'est probablement la seule à pouvoir se vanter d'avoir des installations pouvant un tant soit peu tenir tête à celles du lycée Xényla. Franchement, j'ai pas grand chose à redire là-dessus. Le seul hic, c'est que qui dit vacances, dit saison touristique. Et qui dit saison touristique, dit piscine totalement bondée.
Et bien sûr, c'est dans ces moments-là que mes sponsors aiment que j'aille leur faire de la publicité en faisant des longueurs sous les yeux d'un maximum de monde, plutôt que bien tranquille au lycée.

Après, il faut avouer que je suis peut-être un peu médisant à me plaindre de ça quand même. Grâce à eux, j'ai droit à un abonnement totalement gratuit pour la piscine la plus chère de la capitale et je peux m'y rendre plus ou moins quand bon me semble. C'est juste que pour ne pas perdre ce privilège, ce "quand bon me semble" doit parfois se transformer en "quand ça me casse le plus possible les couilles".
Ce qui est le cas aujourd'hui.

Enfin bon, j'essaye de ne pas trop faire la gueule.
Je suis venu ici pour me détendre et nager un coup, ça serait quand même bien con de partir du mauvais pied juste parce que ça fait dix minutes que j'attends dans la file de l'un des guichets bondés de la piscine. Et que j'entends les gloussements des deux minettes derrière moi qui semblent pas avoir le courage de venir me parler alors qu'elle m'ont visiblement reconnu.
Parfois je me demande bien comment des gens de ce type peuvent bien me reconnaître. Je veux dire, faut qu'elles s'intéressent un minimum à la natation pour avoir la moindre idée de qui je suis quand même, alors plutôt que faire les groupies elles pourraient juste me parler. J'ai des dents aiguisées, mais je vais pas les bouffer pour autant.
Merde quoi.

Quand vient finalement mon tour, je pose donc avec joie mon gros sac de sport sur le sol pour tendre ma carte à l'employée derrière le guichet. J'ai bien entendu fait exprès de choisir celle qui travaille là depuis longtemps plutôt que la saisonnière, parce qu'elle est bien plus efficace et qu'elle me laisse toujours entrer sans trop de soucis.
Le temps de passer ma carte dans sa machine, voilà qu'elle me la rend déjà pour me souhaiter une bonne baignade. Ça fait plaisir, ça me rappelle que j'ai vraiment pas de raison de me plaindre, en fait.

J'empoigne donc mon sac et me dirige vers les vestiaires, à la recherche d'une cabine libre.
Faut croire que c'est mon jour de chance parce que l'une d'entre elle se libère rapidement pour que j'y rentre. J'y dépose donc mes affaires et retire mon t-shirt pour le laisser tomber sur mon sac, que je ne tarde pas à ouvrir. Quand je vois ce qu'il referme en revanche, c'est plutôt ma mâchoire qui tombe.

C'est pas à moi, ça.

Un short de bain, une serviette bleu clair, un shampoing blanc. Ok.
J'avoue que j'ai besoin de plusieurs secondes pour réfléchir au pourquoi du comment de la situation là, parce que ce sac est parfaitement identique à celui que je portais en arrivant. Celui que j'ai posé devant le guichet à l'entrée. Qui, maintenant que j'y pense, se trouvait un peu plus sur la gauche en le ramassant que lorsque je l'avais posé.
Et merde.

Je suis vraiment un boulet.

Ni une ni deux, je ramasse mon t-shirt et le jette sur mon épaule alors que je referme ce sac qui n'est en définitive pas le mien.
Si je me retrouve avec ces affaires qui ne sont pas à moi, ça veut dire que quelqu'un d'autre à les miennes aussi. Le meilleur moyen pour moi de récupérer mon bien serait donc d'aller à l'accueil pour passer un appel, parce que j'ai définitivement pas l'intention d'aller toquer à chaque cabine pour demander à des inconnus s'ils ont pas vu mon maillot.

Alors que je me dirige vers la sortie des vestiaires, je manque de percuter un grand gars torse-nu. Et quand je dis grand, je mâche mes mots hein, parce que je suis pas tout petit non plus, mais je dois quand même lever la tête pour le regarder dans les yeux. Des yeux que je reconnais rapidement, à ma grande surprise : devant moi, c'est le délégué de la classe Origine qui me fait face.

- Tu tombes bien, c'est toi que je cherchais.

Je lève un sourcil, légèrement surpris, avant de remarquer le sac sur son épaule. Un sac identique à celui dans mes mains. Tu parles d'un coup de chance totalement sorti de nulle part : sur les centaines de personnes ici, combien de chances il y avait que celle qui ait chopé mon sac soit carrément un élève de mon lycée ? Probablement très peu.
Je le regarde s'approcher un peu de moi. Il commence à me tendre mon sac de la main quand il prend la parole.

- Je crois bien que ça t'appartient. J'ai embarqué ton sac à l'accueil et t'as du coup embarqué le mien.

Pas besoin de vérifier deux fois si c'est bien à lui que je dois donner le sac sur mon épaule hein, je vois mal pourquoi il me rendrait le mien si c'était pas le sien entre mes mains. J'attrape donc le sac tendu, lui rendant par la même occasion le sien en lui offrant un signe de tête alors que je lui réponds.

- Ouais. Désolé, j'ai pas fait gaffe non plus.

Allez Malenkov, tu peux faire mieux que ça.

J'ai l'impression d'être le mec le plus asocial de l'île en lui répondant seulement ça, il faut quand même que j'essaye de montrer un peu plus courtoisie à son égard. Surtout que bon, si j'ai bien suivi les histoires de Danson, les relations entre nos classes pourraient être vachement tendues si je fais pas un effort. D'après ce que j'ai compris, la dernière fois que les délégués de nos deux classes se sont croisés, c'est pas que des amabilités qu'ils se sont échangés.
Sans oublier que j'ai refait le portrait à l'autre déchet d'Abberline juste avant les vacances.
Ahem.

Ouais. Je voudrais pas qu'on se retrouve avec une classe entière sur le dos parce que j'aurais pu donner l'impression de lui manquer de respect à lui aussi, ça serait pas franchement malin vu le gabarit de certains membres de sa classe.
Je réfléchis donc deux secondes - le temps de me souvenir de son prénom - avant de reprendre la parole.

- Sacha, c'est ça non ? Merci.

Je passe une main dans mes cheveux pour me gratter l'arrière de la tête, lui laissant comprendre d'un regard que je lui suis reconnaissant de m'avoir retrouvé si vite pour me rendre mes affaires. Mine de rien, ça m'aurait vraiment emmerdé si c'était tombé entre les mains d'un vieux voleur à deux balles. C'est que j'ai toutes mes affaires les plus importantes pour mon sport là-dedans : mes sponsors sont sympas, mais pas au point de m'offrir des maillots gratuits tous les deux jours non plus.
Faut croire que ce mec est quand même moins un trou du cul que ce que Danson a bien pu me laisser entendre.

Alors que je remets mon sac sur mon épaule et que je m'apprête à retourner dans la cabine derrière moi, j'ai soudain une idée. Qu'elle soit bonne ou mauvaise, j'avoue que je m'en balance un peu, mais je me dis que je ne perdrai rien à la lui formuler.
Je m'arrête donc et plante mon regard dans celui de l'Origine.

- Hé, ça te dit d'aller faire quelques longueurs ensemble ? C'est toujours moins ennuyeux à deux.

Honnêtement, j'ai strictement aucune idée du niveau de natation de ce mec, ni de la probabilité qu'il puisse accepter une telle invitation. En vrai, je m'étonne même presque de lui proposer ça, parce que je sais pertinemment que s'il ne fait pas partie du club de natation, il n'y a absolument aucune chance qu'il puisse tenir mon véritable rythme de nage.
Mais je sais pas. J'aime bien sa tronche faut croire, parce que je me dis que ça pourrait être sympa d'utiliser mon temps ici pour faire connaissance avec lui.

Reste simplement à voir si je vais pas me prendre le plus gros vent de ma vie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 93
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Dim 30 Juil - 23:46

Ni une ni deux, les deux sacs retrouvèrent leur véritable propriétaire. Un signe de tête probablement en remerciement et le nageur de Xényla prit enfin la parole.

- Ouais. Désolé, j'ai pas fait gaffe non plus.

Sa tête passait bien, il avait l'air poli et juste alors pourquoi refuser des excuses aussi sympa?  Et puis, il devait avouer qu'il était soulagé d'avoir échangé avec lui qu'avec quelqu'un d'autre. Rien qu'en y pensant il frissonnait de dégout. Ca aurait pu être n'importe qui, par exemple la Winter chose ou une gonzesse qui puait le parfum et qui en plus espérait quelque chose !

- Sacha, c'est ça non ? Merci.

Ouais il devait pas être bien méchant le Passion, le ténébreux voyait parfaitement de ses yeux flamboyant que dans la situation actuelle, Gwendal était sincère. Celui-ci grattait l'arrière de sa tête avec sa main non sans le regarder avec cette lueur dans les yeux. Bon il avait mis un des Origines en sang mais Léo était du genre emmerdeur, pas méchant mais emmerdeur clairement. En tout cas le Madstolker supportait bien le caractère du canidé, ceci étant il comprenait que le requin face à lui pour x ou y raisons avait eu le besoin soudain de lui fracasser la gueule. Il l'avait probablement mérité et ce n'était surement pas Reol qui allait le venger ou quoique ce soit. Quand bien même il était son délégué.

Le noiraud aurait aimé dire au Passion que ce n'était rien et qu'il était lui-même désolé d'avoir embarqué son sac et bien sur, qu'il était lui-même très reconnaissant. Seulement alors qu'il pensait parler, l'hybride le stoppa net.

- Hé, ça te dit d'aller faire quelques longueurs ensemble ? C'est toujours moins ennuyeux à deux.

Ouvrant de grands yeux suite à cette proposition des plus improbables, le mentaliste n'avait pas immédiatement répondu. C'était bien la première fois de sa vie qu'on le remerciait autant et qu'en plus on lui proposait une chose pareille alors même que c'était la première fois qu'ils parlaient ensemble.

Il réfléchit alors très sérieusement à cette proposition, c'était l'occasion de créer de bonnes relations avec le bras droit des Passions -même s'il aurait fallu faire ça avec le délégué lui-même mais il était bien trop débile pour quoique ce soit- . Et puis, entre être seul et se faire aborder par des pimbêches et faire quelques longueurs avec un mec qui avait l'air d'en valoir la peine, le choix était vite fait au final.

-Gwendal ? Ecoute c'pas grave pour le sac je dois avouer que je suis soulagé que ce soit toi qui l'ai plutôt qu'un parfait inconnu, j'te remercie. Et j'm'excuse moi aussi.

Ce moment aurait dû être gravé dans l'histoire, ce n'était pas tous les jours que le lycéen s’excusait et encore moins qu'il le disait clairement. Comme quoi Gwendal lui revenait plutôt bien, presque mieux que les débiles de lycéens de sa classe ou tout simplement du lycée dans sa totalité. Replaçant son sac comme il fallait sur son épaule, le délégué ne put retenir un sourire sur ses lèvres.

-Entre passer l'aprem avec quelqu'un qui en vaut la peine et des pimbêches, je prends la première proposition. On se rejoint aux casiers.

Faisant un signe de main au jeune homme, Sacha se dirigea vers son vestiaire. Il n'avait pas payé trois euros dix pour rester à parler devant les vestiaires jusqu'à l'heure de fermeture ! Ce serait la totale. C'était donc sur cette pensée que le lycéen s'était changé à son rythme. Maillot mit, il laissa ses vêtements en boule d'un côté du petit banc de la cabine et il en profita pour sortir sa serviette  et la poser avec. Carte en main il se dirigea finalement vers les casiers pour choisir le n°46. Il posa ses habits en haut et son sac en bas avant de refermer et d'accrocher sa clé de casier à la cheville droite. Se redressant il remarqua que le Passion non loin, il se dirigea donc vers lui serviette en main.

- D'après c'que je sais t'es super bon en natation non ?

C'était une fois de plus la première fois que le ténébreux posait ce genre de questions, d'habitude il était beaucoup moins bavard et encore moins curieux. Lui-même se demandait ce qu'il lui arrivait, il se trouvait étrange. A croire qu'il avait prit un coup de soleil en pleine tête. Il enchaina donc sur un ton plus sérieux sur un autre sujet. Passant sa main dans sa touffe ébène, il soupira avant de poser de reprendre la parole.

- Au fait, qu'est-ce qu'il a encore fait l'autre con d'Abberline pour se prendre une raclée de ta part si j'suis bien renseigné?

Traversant les douches avec le requin Reol était bien curieux de connaître la réponse, vraiment ce sale gosse était un aimant à problèmes. Il pourrait y mettre du sien parfois, bon le délégué n'était lui-même pas le mieux placé pour parler mais tout de même ! Il avait de la purée de pois chiche à la place du cerveau ou quoi ? Bon après, comme dit Reol l'appréciait. Il était pas très collant et c'était surement sa plus grande qualité, pourtant il était un canidé. Il se souvenait d'un film où il y avait un humain -par l'Unique qu'est-ce que c'était moche ces trucs- qui avait un animal de compagnie soit un chien. Il avait l'air tellement collant brrr affreux.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Lun 31 Juil - 14:30


Je crois que j'ai réussi à choquer le grand mec un peu effrayant que la moitié du lycée craint en lui proposant simplement d'aller nager avec moi : je sais pas si je dois être fier de moi, ou si je dois m'en vexer.

Non, parce que là il me regarde comme si je venais de lui annoncer le truc le plus fou jamais entendu hein. Ou en tout cas c'est l'impression que j'ai, en voyant les yeux exorbités qui me fixent. Je sais pas pourquoi, mais d'un côté ça me fait presque l'apprécier davantage déjà : je sais pas, je le sens bien ce type.
Ça vient peut-être de ses yeux rouges et de son air un peu menaçant, en fait. Genre j'ai l'impression de voir un autre mec qui me ressemble un peu, un gars intimidant mais qui a sûrement rien fait de particulier pour qu'on puisse le prendre pour un enfoiré. Ou alors c'est juste parce que Danson l'aime pas : j'ai quand même un sacré esprit de contradiction, mine de rien.

- Gwendal ? Écoute c'pas grave pour le sac je dois avouer que je suis soulagé que ce soit toi qui l'ait plutôt qu'un parfait inconnu, j'te remercie. Et j'm'excuse moi aussi.

Je lui laisse entendre d'un simple signe de main qu'il n'a pas à s'excuser. On est probablement aussi soulagé l'un que l'autre de pas avoir vu notre virée piscine se transformer en véritable cauchemar, pas de raison d'en faire toute une montagne du coup. Honnêtement, je suis plus intéressé de savoir s'il aura bien envie de passer un peu plus de temps avec moi pour faire connaissance que de recevoir des excuses de sa part.
Mais alors qu'il replace son sac sur son épaule, j'ai pas le temps de lui faire remarquer qu'il n'a toujours pas répondu à ma proposition qu'il est déjà en train de l'ouvrir à nouveau, un sourire sur les lèvres.

- Entre passer l'aprem avec quelqu'un qui en vaut la peine et des pimbêches, je prends la première proposition. On se rejoint aux casiers.

Bon, bah voilà qui répond à ma question.

Putain j'y crois pas, je vais faire ami-ami avec un type que j'ai croisé trois fois dans l'année à la table des délégués en faisant des longueurs. Tu parles d'un truc incroyable, j'aurais presque envie d'appeler Yuuma pour lui annoncer ça. Ouais, appeler le mec le plus sociable de la planète juste pour ça, je déconne même pas.
Mais on va éviter quand même hein, j'ai pas encore perdu toute ma tête non plus.

Après avoir hoché la tête en réponse à sa proposition de se retrouver aux casiers, je fais donc demi-tour pour retourner dans la cabine que j'avais quitté un peu plus tôt. Appelez-ça comment vous voulez - le Destin, la Chance, l'Unique - mais personne n'est allé dans celle-ci, du coup j'ai pas besoin d'attendre pour pouvoir y entrer et m'y changer.
J'aime quand tout se passe pour le mieux pour moi, c'est juste un plaisir sans nom.

Une fois mon maillot enfilé, ma serviette autour de la nuque et mes vêtements soigneusement balancés dans mon sac, je me dirige donc à l'extérieur de la cabine pour aller vers les casiers, à la recherche de celui de mon numéro fétiche. Sans trop de surprise, je vois que mon cher casier n°63 est totalement vide et y engouffre donc mes affaires sans aucune autre forme de procès.
Allez savoir pourquoi, pas une seule fois je n'ai dû chercher un autre casier, il est donc devenu mon petit précieux.
Un peu.

Alors que je referme la petite porte métallique du casier et que je retire la clef de sa serrure, je vois bientôt un silhouette connue s'approcher de moi. Je me tourne donc pour refaire à Sacha, maintenant lui aussi en maillot de bain.

- D'après c'que je sais t'es super bon en natation, non ?

Je lève un sourcil et offre un sourire carnassier à mon camarade, plutôt amusé par sa question. Que ça soit une vraie question ou purement et simplement une blague qu'il me fait, je trouve ça franchement drôle qu'il me la pose.
Je l'aime bien ce type.

- Quelque chose comme ça, ouais.

Je vais pas non plus lui étaler mon palmarès à la gueule. Tout d'abord parce qu'il en à rien à foutre, et aussi parce que je ressens honnêtement pas le besoin de me faire mousser par lui pour mes performances sportives.
Déconnons pas non plus, quoi.

Pendant qu'il se passe la main dans les cheveux, je m'applique à accrocher ma clef à ma cheville gauche, histoire de ne pas la perdre. Quand je me relève, prêt à partir en direction de la piscine extérieure, je l'entends soupirer et pose donc mon regard sur lui, voyant qu'il est sur le point de parler.

- Au fait, qu'est-ce qu'il a encore fait l'autre con d'Abberline pour se prendre une raclée de ta part si j'suis bien renseigné ?

Je fronce les sourcils.
Il a vraiment envie de me lancer sur le sujet de ce clébard puant ?

En tout cas, il faut croire qu'il est au courant du petit échange musclé que j'ai eu avec ce membre de sa classe il y a quelques semaines. Pas que ça ne m'étonne particulièrement, puisqu'il est quand même son délégué, mais que j'espère que mes réponses ne risquent pas d'enterrer absolument toute possibilité d'un jour bien m'entendre avec lui.
Ça serait dommage quand même : il a l'air sympa mais si ce que je suis sur le point de lui dire lui plaît pas, c'est qu'il ne vaudra malheureusement pas la peine que je perde mon temps avec lui.

Je ne peux pas m'empêcher de laisser échapper un léger rire presque moqueur quand je commence à lui répondre, mon regard fermement planté dans le sien.

- Une raclée ? Crois-moi, j'y suis allé doucement avec lui. Il a de la chance de ne pas être un Passion, sinon c'est plus qu'un nez cassé que je lui aurais offert en souvenir de notre petit tête-à-tête.

Pendant que je lui parle, on traverse tranquillement les douches qui ne sont étonnamment pas si bondées que ça. J'imagine que ça annonce un monde fou dehors, ô joie, ô bonheur. Mais au moins ça me permet de parler avec Sacha sans filtre pour lui déballer le fond de ma pensée concernant l'autre cabot de mes deux, ce qui est toujours un plus.
Je continue donc, le ton calme malgré le dégoût que peux m'inspirer ce semblant de bermudien.

- Mais si tu veux tout savoir, ce déchet n'a rien trouvé de plus divertissant que de manquer ouvertement de respect à ma colocataire aveugle. Je lui ai donc gentiment fait comprendre que chez les Passions, on n'aimait pas ce genre de comportement.

Autrement dit : je lui ai présenté mes poings et je lui ai appris à rouler une pelle à un casier.

Tout en marchant, je porte mes mains à la serviette qui entoure ma nuque et en tiens les deux bouts, alors qu'on continue de marcher vers la sortie menant aux bassins extérieurs. Je ne ressens pas spécialement le besoin d'essayer de garder un contact visuel constant avec le délégué des Origines, pour éviter de lui donner l'impression de le blâmer alors que j'enchaîne.

- Après, c'est pas un membre de ma classe et ça me regarde probablement pas mais si tu veux un conseil, tu devrais le garder à l’œil. T'es pas responsable de ses conneries, mais tu devrais savoir qu'il transmet une image vraiment pas terrible des Origines. Il passe son temps à harasser plus faible que lui et j'ai cru entendre qu'il était même allé jusqu'à tabasser quelqu'un dans sa propre chambre. Un Évasion, je crois.

En vrai, je suis pas totalement sûr du type en question, mais je suis pratiquement certain que c'était bien un Évasion. Deux nanas de ma classe en parlaient une fois en cours d'Histoire Humaine, comme quoi elles avaient vu Léo sortir d'une chambre qui n'était pas la sienne après avoir entendu des bruits de coups à l'intérieur.

Après, comme j'ai rien vu de moi-même et que c'était déjà passé depuis quelques jours quand elles en ont parlé, je pouvais plus vraiment y faire quoi que ce soit. Mais croyez-moi que si j'apprends un jour qu'il s'en prend à quelqu'un de ma classe, ce mec s'en relèvera pas.
Ça va bien deux secondes de s'attaquer à plus faible que soit, mais il va voir ce que c'est quand c'est lui qui sera face à plus fort que lui.
Déchet.

Je soupire un coup avant de me tourner vers Sacha alors qu'on arrive dehors.

- Enfin bon. Si ça te dérange pas, on va éviter de parler de lui trop longtemps hein, sinon je crois que je vais choper de l'urticaire.

Mine de rien, ça serait quand même vachement dommage qu'il finisse par penser que j'ai un problème avec sa classe alors que c'est juste la tronche de ce déchet d'Abberline qui ne me revient pas.
J'ai rien contre les Origines, mais si je continue de cracher sur l'un d'entre un auprès de leurs délégués, je doute que les relations entre nos classes s'en voient particulièrement améliorées.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 93
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Ven 4 Aoû - 22:20

Gwendal avait froncé ses sourcils, visiblement Léo était un sujet de conversation dont il se souvenait et qu'il ne semblait pas supporter. Allez savoir ce que ce crétin avait encore fait. Petit rire, puis il planta son regard dans celui de l'Origine.

- Une raclée ? Crois-moi, j'y suis allé doucement avec lui. Il a de la chance de ne pas être un Passion, sinon c'est plus qu'un nez cassé que je lui aurais offert en souvenir de notre petit tête-à-tête.

Hé bah t'aurais du frapper plus fort mon pote il devait le mériter.

Les douches étaient vides et l'hybride n'avait de ce fait pas besoin de hurler ses paroles pour se faire comprendre. C'était d'ailleurs un point pour Sacha qui préférait largement cela plutôt que des cris pour se faire entendre.

- Mais si tu veux tout savoir, ce déchet n'a rien trouvé de plus divertissant que de manquer ouvertement de respect à ma colocataire aveugle. Je lui ai donc gentiment fait comprendre que chez les Passions, on n'aimait pas ce genre de comportement.

La première pensée de l'Origine à l'entente de la raison pour laquelle le Passion avait frappé son camarade était  ''Mais quel boulet'' . Il était ami avec un boulet dans un classe de boulet. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, désespérant. Si même Léo se mettait à être un boulet pareil le délégué allait finir par demander à changer de classe, pas question de rester entouré par des choses pareilles.


- Après, c'est pas un membre de ma classe et ça me regarde probablement pas mais si tu veux un conseil, tu devrais le garder à l’œil. T'es pas responsable de ses conneries, mais tu devrais savoir qu'il transmet une image vraiment pas terrible des Origines. Il passe son temps à harasser plus faible que lui et j'ai cru entendre qu'il était même allé jusqu'à tabasser quelqu'un dans sa propre chambre. Un Évasion, je crois.

Ecoutant attentivement Sacha avait eu le plus gros déclic de sa vie, immédiatement l'image d'Astalée dans la salle du club d'hôte était apparue dans son esprit. Très franchement tout cela tenait la route, et le Madstolker savait parfaitement que son camarade n'était pas un gentil petit agneau blanc. Tout semblait coïncider et cela avait eu pour effet de remplir le mentaliste de toute la haine du monde. Il allait falloir qu'il touche un mot à l'autre tête de pneu usé. Il allait lui refaire le portrait si ce n'était pas des coups pour récupérer une clé et puis merde l'autre débile de délégué d'Evasion pouvait pas se renseigner sur ce qui arrivait dans sa propre classe.

Après on venait lui dire qu'il devrait laisser le post de délégué ? Il croyait rêver ! Le plus déroutant c'est qu'il l 'apprenait d'un Passion même pas d'un Evasion en personne non, soupirant Reol avait l'impression qu'il allait fracasser quelque chose. Heureusement Gwendal se tourne vers lui et reprend la parole alors qu'ils arrivent dehors.

- Enfin bon. Si ça te dérange pas, on va éviter de parler de lui trop longtemps hein, sinon je crois que je vais choper de l'urticaire.

Ah bah ça je te le fais pas dire !


Dehors le soleil brillait toujours autant, d'ailleurs bien des serviettes étaient disposées sur le sol près du bassin mais aussi sur la pelouse non loin. Certains Bermudiens bronzaient, d'autres faisaient des longueurs. Puis il y avait des gosses qui s'amusaient à se pousser ou à simplement sauter dans l'eau, chacun tentant de faire plus d’éclaboussures que les autres. Les deux lycéens s'étaient dirigés  à quelques mètres du bord pour y déposer leurs serviettes.

-Franchement mec la prochaine fois frappe le plus fort, . Dans le pire des cas c'est moi qui m'occuperait de lui en coller une bonne. Que des boulets dans cette classe j'te jure.

Finalement Sacha avait décidé de s'approcher près du  bord du bassin et de s'y asseoir. L'eau était bonne, rafraichissante à souhait sans être trop froide non plus, d'ailleurs le jeune homme y plongea sa main. Un soupir d'aise s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'il remontait sa main vers sa nuque, sous une chaleur pareille il ne rêvait que d'une chose: plonger dans l'eau et ne plus sortir.

- En vrai j'vais pas te mentir, j'ai un problème avec votre délégué il est grave collant, c'est insupportable. Et j'en passe.

Le ténébreux n'ajouta rien de plus. En réalité lui-même ne s'attendait pas à dire ça, surtout au bras droit du Danson en personne. Il espérait néanmoins que celui-ci ne se vexerait pas, ce serait vraiment dommage. C'était bien la première fois qu'il avait autant parlé avec quelqu'un ce n'était pas le moment de tout gâcher maintenant. Enfin il pouvait bien se le permettre, même si clairement à la place de Gwendal il aurait refait le portrait à Léo. D'ailleurs il aurait aussi pu le faire avec Shane mais il ne l'avait pas fait il le regrettait presque.

Enfin,  Danson le méritait moins que l'Origine, il était juste trop collant, insistant, une véritable pile électrique qui ne cessait de parler à croire qu'il ne connaissait pas le silence.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Dim 6 Aoû - 20:33


Je parle, je parle et voilà qu'on arrive déjà à l'extérieur - en témoignent les rayons de soleil qui viennent gentiment me lécher la rétine. Ça me rappelle à quel point je peux préférer l'ombre à la lumière tiens, parce que le changement de luminosité j'aime assez moyen, mine de rien. Et à quel point j'avais raison de redouter la surpopulation ici, accessoirement.
Mais je vais pas m'en plaindre j'ai dit : déjà que je passe probablement assez pour un rageux comme ça aux yeux de Sacha, on va éviter d'en rajouter tout de suite.

On s'installe donc au bord de l'eau pour déposer nos serviettes sur le sol, à quelques mètres de l'un des bassins externes. Et on dirait bien que mon nouveau potentiel pote est sur le point de réagir à mes propos parce que le voilà qui commence à ouvrir la bouche.
Est-ce que je vais me faire frapper pour avoir mal parlé d'un mec de sa classe et lui avoir donné des conseils déplacés ?

- Franchement mec, la prochaine fois frappe-le plus fort. Dans le pire des cas, c'est moi qui m'occuperai de lui en coller une bonne. Que des boulets dans cette classe j'te jure.

Ah bah non, il va pas me frapper on dirait.

T'inquiète pas pour ça mon gars, je lui ferai amèrement regretter si jamais Léo avait la stupidité de me donner une nouvelle raison de lui refaire le portrait. Mais c'est pas plus mal de savoir que j'ai l'accord du délégué de sa propre classe de lui péter les dents, toujours bon à prendre comme on dit.
Après, je ne peux qu'être d'accord concernant sa classe : de tous les Origines que j'ai pu rencontrer jusqu'à maintenant, pas un seul n'en rattrapait un autre. Entre le déchet, la pouffiasse précieuse et la kleptomane avec un demi cerveau, ils sont clairement pas gâtés.

Je le regarde s'asseoir pour prendre place au bord du bassin, pour y plonger sa main. Bonne initiative que je suis, m'asseyant tranquillement à ses côtés. Pendant qu'il se mouille la nuque, j'enfonce mes pieds dans l'eau.
J'avoue que je dois me retenir de pas aller plonger directement dans la piscine mais que si je le fais, c'est bien parce que le soupir qui s'échappe des lèvres de Sacha sous-entend qu'il est probablement sur le point de reprendre la parole. Quelque chose que je ne voudrais pas interrompre en me cassant comme un trou du cul.
Je suis quand même plus correct que ça.

- En vrai j'vais pas te mentir, j'ai un problème avec votre délégué. Il est grave collant, c'est insupportable.

Ah ça, je te le fais pas dire.

Je pense qu'au sourire carnassier que je présente à Sacha, il aura vite compris que je ne me suis absolument pas offusqué de ce qu'il vient de me dire. Touché, à chacun ses boulets.
Après, je préfère mille fois me fader le Danson à ce gros étron d'Abberline. Et l'Unique sait à quel point notre délégué peut me fatiguer hein, j'ai pas besoin de l'appuyer plus que ça pour que mon point de vue à son propos soit clair. Il est peut-être chiant et légèrement niais mais au moins c'est un gars bien, on peut pas lui retirer ça.

Les pieds dans l'eau, je m'étire un peu avant de replacer mes mains dans mon dos, sur le sol. Je me tourne ensuite vers Sacha, retenant un sourire narquois alors que je réponds à son manque de respect envers mon cher délégué et pseudo supérieur hiérarchique.

- C'est notre bon vieux Danson, ouais : optimisme, joie de vivre et tout ce qui va avec.

Ouais, je suis gentil : j'admets que c'est un bon gars, même s'il a un talent certain pour m'horripiler, il faut se l'avouer. Je pense que Sacha aura compris à mon sourire que je reste quand même relativement ironique quand je dis ça, parce que je ne fais absolument aucun effort pour cacher ça - j'ai pas de raison de le faire, après tout.
Au final, je crois que je m'ennuierais quand même un peu sans lui dans ma classe, même s'il est parfaitement hors de question que je le lui admette. Et puis je suis un peu forcé d'être de son côté malgré tout, surtout depuis que Mio m'a demandé de garder un œil sur lui pour le protéger. J'imagine que c'est ça le problème quand on est un marshmallow géant : on a beau peser au sein du lycée et de l'île, on n'en reste pas plus effrayant qu'un enfant innocent.

Plongeant mes mains dans le bassin, je m'arrose copieusement la nuque en relâchant un bon paquet d'eau qui coule dans mon dos, tout en reprenant.

- Si tu veux tout savoir, j'ai du mal avec lui moi aussi. C'est pas un mauvais gars, au contraire même, juste que je vis pas dans le même monde que lui. Que personne vit dans le même monde que lui, en fait.

Alors que je prononce cette dernière phrase, je pose ma main mouillée sur l'épaule de Sacha, tout en lui adressant un regard entendu. Je pense qu'il sera complètement d'accord avec moi, parce qu'il m'a l'air du genre à être largement plus proche de mon type de caractère que de celui de Danson. Faudrait être relativement à côté de la plaque pour ne pas s'en rendre compte.

Du coin de l’œil, je vois plusieurs filles s'installer pas loin de nous, dans un carré d'herbe où elles étendent leurs serviettes avec la discrétion d'un concert de cornes de brumes. Si j'en crois leurs gloussements et leurs regards en coin alors qu'elles s'étalent de la crème solaire les unes sur les autres, j'en déduis qu'elles ne sont pas ici pour nager. Le genre de filles que j'adore, clairement
Parfois j'oublie à quel point je peux apprécier la compagnie de quelqu'un comme Eirin tiens, parce que ce genre de cas comme celles près de nous me font sérieusement douter de la condition féminine - au point où parfois j'ai l'impression d'être un gros macho insupportable. Ce que je ne suis pas, je tiens à le clarifier.

Dans un soupir, je me lève en étirant mes bras au-dessus de moi, avant de baisser mon regard vers Sacha, puis vers le bassin. Souplement, j'effectue ensuite un plongeon parfait dans l'eau. Je soupçonne de n'avoir pas même envoyé la moindre éclaboussure sur Sacha lorsque je sens mon corps entrer en contact avec la surface de l'eau et bientôt, je nage jusqu'à son fond, avant de remonter à la surface d'un simple appui contre le fond du bassin.
Quand je reviens à la surface, je secoue un peu la tête et passe ma main dans mes cheveux pour me dégager le visage avant d'adresser un sourire à l'autre lycéen.

- Allez, tu viens piquer une tête ou tu préfères faire bronzette avec les gonzesses ?

Je sais pas pour lui mais moi j'ai clairement pas l'intention de rester ici pendant leur session étalage de crème. Manquerait plus qu'elles aient l'idée de venir nous demander de leur en étaler dans le dos, quelque chose qui risquerait d'arriver si on restait ici.
Alors j'attends sa réponse en faisant la planche, simplement allongé sur le dos à la surface de l'eau.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 93
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Lun 28 Aoû - 20:58

C'était fou, l'hybride ne s'était pas su tout énervé. Au contraire il a l'air tout à fait d'accord. Ca faisait plaisir à entendre, lui devait le supporter car ils étaient tous les deux délégués et Gwendal car ils étaient de la même classe. Tous dans la même galère.


- C'est notre bon vieux Danson, ouais : optimisme, joie de vivre et tout ce qui va avec.

Ah bah ça pour être optimiste il l'était !  Et Sacha ne ferait même pas un commentaire de plus sur sa joie de vivre insupportable. Ce mec ne pouvait pas être heureux calmement ou discrètement, non ! Il fallait qu'il le montre au lycée entier.

Le noiraud mouillant ses jambes et son ventre écoutait d'une oreille attentive la suite de son nouveau camarade. Ce mec était tout bonnement unique, on en trouvait pas à tous les coins de rue !

- Si tu veux tout savoir, j'ai du mal avec lui moi aussi. C'est pas un mauvais gars, au contraire même, juste que je vis pas dans le même monde que lui. Que personne vit dans le même monde que lui, en fait.

Ah bah ça c'est clair que personne vit dans sa tête...


La main mouillée déposée sur l'épaule du Madstolker le fit tourner la tête, plongeant son regard dans celui du requin il avait bien compris que tous les deux étaient sur la même longueur d'onde. Et ça, il aimait. Pour une fois que dans sa vie il ne lui arrivait pas des galères !

Sinon, niveau discrétion les poufiasses installées non loin de là n'étaient vraiment pas douées. Limite Danson était plus discret et pourtant lui on le voyait arriver de loin avec son aura beaucoup trop joyeuse ! Et il ne ferait pas de commentaires sur les gloussements fort désagréables qu'elles lâchaient en les matant. Il était temps d'aller dans l'eau ! D'ailleurs, Gwendal ne se fit pas prier plus longtemps et plongea sans faire la moindre éclaboussures. C'était toujours impressionnant mais pas si étonnant quand on savait qu'il était un excellent nageur.

- Allez, tu viens piquer une tête ou tu préfères faire bronzette avec les gonzesses ?

Ouvrant de grands yeux le délégué fit une mine dégoutée.

- Mec, sérieux? Plutôt crever que d'être entouré par des saucisses vivantes !

Avec beaucoup moins de grâce que le Passion il se laissa glisser contre le bord pour finir dans l'eau. Tout son corps y passa, remontant alors à la surface il remit ses cheveux en arrière d'un geste de la main. Puis il reprit la parole pour finir.

- En plus j'suis sûr qu'elles étaient prête à nous recouvrir de crème avec leurs mains pleines de doigts brrr...

Rien qu'en y pensant il en eut la chaire de poule. Au moins dans l'eau elles ne risqueraient pas de venir les asperger de crème.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Mar 29 Aoû - 20:00


Bon.
Je pourrais rester longtemps comme ça à faire l'étoile de mer mais si c'est pour que l'autre ne me rejoigne jamais, autant que j'aille tout de suite faire mes longueurs sans lui. Je ferais peut-être mieux de vérifier si oui ou non il a réagi à ce que je viens de dire ?

Alors que je me laisse flotter tranquillement à la surface de l'eau, je relève un peu la tête pour essayer de voir si mon nouveau pote de la journée à l'intention de bientôt répondre à ma question ou pas. Si j'en crois le visage presque horrifié que Sacha m'offre quand mes yeux se posent sur lui, j'en déduis relativement vite qu'il ne risque pas de vouloir rester au bord de l'eau bien plus longtemps.
Quelque chose qu'il me confirme dès qu'il ouvre la bouche pour me répondre, d'ailleurs.

- Mec, sérieux ? Plutôt crever que d'être entouré par des saucisses vivantes !

Des saucisses vivantes.
Wow. C'est original, comme insulte.

C'est bien entendu un fin sourire aux lèvres que j'observe donc ce grand dadais se laisser glisser dans le bassin - pas franchement très élégamment, soit dit en passant. Alors que sa tête disparaît sous la surface de l'eau quelques secondes, j'en profite pour me remettre en position de planche, les yeux fermés.
Lorsque j'entends le bruit de sa tête émerger de l'eau je rouvre ensuite les yeux, tournant la tête pour observer un Sacha qui se recoiffe et se met à flotter pas loin de moi, visiblement sur le point de reprendre la parole.

- En plus j'suis sûr qu'elles étaient prêtes à nous recouvrir de crème avec leurs mains pleines de doigts brrr...

Ah ça, ça ne fait absolument aucun doute.

Quand j'entends ça, je brise enfin ma position de planche pour me placer en barbotage stationnaire devant lui, un sourire amusé au coin des lèvres. Ses pseudo frissons de dégoûts vis-à-vis de l'idée de ce petit groupe gonzesses en train de nous emmerder pour les enduire de crème solaire sont certainement une vision que je n'oublierai jamais - impossible de rester impassible à ça.
C'est qu'il me fait bien marrer ce mec, j'aime son humour.
Ça me donne envie de continuer sur le même ton, tiens.

C'est pourquoi je lance donc un regard entendu en direction de ces filles puis le repose sur mon camarade, faisant quelques petits mouvements de brasse pour me rapprocher de lui. Une fois un peu plus proche, je feins un regard protecteur à son égard lorsque je m'adresse à lui, comme si j'essayais de rassurer un enfant effrayé.

- T'en fais pas va, on est hors de danger maintenant.

J'entoure ensuite ses épaules de mon bras gauche et me penche vers lui l'autre main devant la bouche, le visage sérieux, comme si j'allais lui livrer un secret pour reprendre.

- Il paraît que les saucisses ça flotte pas.

À ces mots, j'éclate de rire à ma propre blague que je sais particulièrement basse et mauvaise puis fais mine de me laisser couler sous l'eau dans un mouvement de fausse noyade dramatiquement lent.
Ouais, mon humour est ce qu'il est.

Honnêtement, je ne m'inquiète pas de la possibilité que Sacha puisse croire que je me noie vraiment, parce qu'il faudrait quand même qu'il lui manque un certain nombre de neurones pour ne pas comprendre que j'illustre simplement mes propos. Je serais vachement déçu, surtout.
Mais bon, je ne vais pas non plus passer trop de temps sous l'eau, parce que sinon on risque d'avoir du mal à communiquer tous les deux, mine de rien.

Après une petite pirouette sous l'eau, je finis donc par remonter à la surface, secouant la tête pour me débarrasser des cheveux devant mon visage sans prendre la peine de faire attention à ne pas éclabousser l'Origine. Ça va quoi, on est déjà dans l'eau, ça va pas le tuer de se prendre quelques gouttes.
Face à lui, je me recoiffe vaguement histoire de virer les mèches de cheveux qui avaient décidé de venir s'installer dans ma bouche pendant mon petit manège et reprend la parole, le ton un peu plus sérieux.

- Bon, hé.

Ça va cinq minutes les blagues nulles, mais on est pas là pour niaiser totalement non plus.
C'est que moi j'ai besoin de me dépenser quand je suis ici, sinon je vais avoir l'impression d'être sorti à la piscine pour rien. Et j'avoue que je compte bien entraîner ce cher Sacha avec moi, si le cœur l'en dit vraiment.

Pourquoi ça, pourrait-on me demander ?
Principalement parce que je dois avouer que j'ai hâte de voir comment il se débrouille dans l'eau.

Le regard planté dans celui de l'Origine, c'est donc l’œil animé d'une lueur de défi que je ne tarde pas à reprendre, bien décidé à voir ce que ce cher Sacha peut bien valoir.

- On les fait ces longueurs alors ? Promis, je garderai un rythme tranquille pour toi.

Non, ça n'est pas un rêve : je lui propose vraiment de le ménager.

Bon, je ne lui garantie pas que ma conception d'un « rythme tranquille » de nage ne soit pas un peu sportive pour un bermudien lambda mais si jamais je vois qu'il galère vraiment trop à tenir la distance, je pourrai toujours m'adapter.
Après, je me connais, je vais quand même chercher à trouver ses limites avant de vraiment m'en tenir à ma parole d'y aller doucement - les mauvaises habitudes d'un capitaine de club, j'imagine - mais je suis loin d'avoir l'intention de le pousser à bout non plus.

Aujourd'hui, je suis juste là pour m'amuser un peu et potentiellement m'amuser un peu grâce à ce nouveau pote inattendu.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 93
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha] Sam 7 Oct - 17:32

Tout allait pour le mieux, en tout cas pour le moment. Gwendal s'approcha alors de lui et sur un ton qui fit bien rire le Madstolker il enchaîna.

- T'en fais pas va, on est hors de danger maintenant.

Retenant difficilement un sourire, le noiraud observa d'un œil hilare son camarade. Il croyait parler à qui de cette façon?  Ce visage si sérieux, l'Unique seul savait ce que l'hybride allait encore sortir et vu comment avait commencé cette discussion la suite promettait !

- Il paraît que les saucisses ça flotte pas.

Se retrouvant avec un bras autour de ses épaules, l'Origine aurait pu rire aux éclats s'il n'était pas du genre à se contenir. Si on lui avait un jour dit qu'il croiserait un mec sur la même longueur d'onde il aurait ri aux éclats. Le mec venait d'en rajouter, à croire que les gonzesses n'étaient pas encore assez enfoncées dans le sol. Le Passion se mit alors à "couler" sous le regard hilare de Sacha qui ne put finalement pas retenir un rire. Il connaissait les blagues de merde, l'humour à deux francs six sous, mais là son camarade battait un record ! Qu'est-ce que c'était que ça? Etait-ce vraiment permis?

Finalement tous deux reprirent leur sérieux et Gwendal planta son regard dans celui du noiraud. Dans celui-ci on pouvait voir une lueur de défi, et ça le Madstolker appréciait.

- On les fait ces longueurs alors ? Promis, je garderai un rythme tranquille pour toi.

Un rythme tranquille? Il n'était pas aussi bon nageur que son nouvel ami mais il avait de bonnes bases et de l'endurance, ça devait sûrement suffire pour faire des longueurs. C'était donc avec un sourire que le jeune homme répondit.

- Evidemment qu'on les fait !

Son regard était devenu un véritable feu ardent, il allait montrer de quoi il était capable et ce sans être un hybride ! Reol alla rapidement dans l'eau pour se mouiller les cheveux et par la même occasion se rafraîchir puis à nouveau hors de l'eau il balaya se cheveux en arrière.

- Après toi.

Sacha avait lâché le bord de la piscine et s'était mis à bouger ses bras et jambes pour ne pas couler. Il était prêt à partir n'importe quand, il n'attendait que le départ du nageur. D'ailleurs dès que celui-ci décida qu'il était enfin temps de se lancer dans les longueurs, le délégué ne tarda pas à suivre du mieux qu'il pouvait son ami. Il arrivait à suivre, même s'il ne nageait pas aussi bien que l'hybride requin.

Par ailleurs, il remarqua qu'il ressentait un peu la même que lorsqu'il courrait. Une sorte de montée d'adrénaline accompagnée par il ne savait quoi. C'était tout aussi agréable. Lorsqu'il courrait il avait la réelle impression de filer à travers le vent, ici dans l'eau il avait cette même impression. Ca le poussait à se donner à fond, sans compter qu'il se sentirait mal de ne pas réussir à tenir le rythme.

Ceci étant, il était impressionné par Gwendal, et c'était quelque chose qui n'arrivait que peu souvent. Celui-ci méritait amplement son titre. Désormais le Madstolker hésitait à entrer au club de natation et à laisser de côté le club de combat. De toute manière il n'y avait réellement que des boulets et pas question de se coltiner le blondinet débile des Evasion en plus de la moche des Passions, et il ne fera même pas de commentaire sur le reste des membres. Ce serait de l'énergie utilisée inutilement. Le club de natation avec le club d'hôte cela semblait être un bon plan pour la nouvelle année qui approchait de jour en jour.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 271
Revenir en haut Aller en bas
Deux boulets à la piscine ft. [Gwendal - Sacha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» PREVAL EST CONTRE LA RECONSTRUCTION DA LA PISCINE DE MONTANA AU CAP-HAITIEN ...
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
EN VILLE
 :: Quartier Sud :: Complexe sportif :: Piscine municipale
-
Sauter vers: