Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Non, je ne regrette rien [Kristal, Sirius & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Non, je ne regrette rien [Kristal, Sirius & Astrid] Mar 11 Juil - 18:05


Définitivement, il était temps que je me refasse une soirée avec mes amis. Je commençais vraiment à devenir une vieille fille sans aucun loisir et sans vie sociale. Mais ce soir, je n'ai choisi de passer ma soirée avec n'importe quoi. Mon choix s'est porté sur une amie vraiment importante. J'avais envie de boire et celle qui devait absolument m'accompagner, c'est Kristal. Cette fille est importante. J'ai failli oublier à quel point je l'admire. Elle arrive à toujours être calme, quelle que soit la situation. Je me souviens quand on avait acheté nos robes de bal. J'étais tellement excitée à cette idée, je faisais n'importe quoi. Mais elle a réussi à compenser ma folie par son sérieux. Pourtant, je suis certain qu'elle n'est pas que sérieuse et je vais le prouver ce soir.
J'ai tellement hâte d'être dans une heure. C'est à ce moment-là que l'on doit se retrouver devant notre immeuble. C'est plus simple de se retrouver en bas. Imaginez, je lui saute dessus alors que nous sommes dans les escaliers ? C'est la fausse bonne idée. Je vais tout de même bien me préparer pour la soirée. Je sais qu'Owen ne sera pas là, mais je me dois d'être belle pour mon amie. J'ai même eu l'idée que l'on n'aille pas au Phoenix. Je veux une soirée entre filles. Juste Kris et moi.

Alors en sortant de la douche, je me sèche avec soin les cheveux. Je sens bon l'amande. C'est agréable, mais ce n'est que l'odeur de mon shampoing. Je ne sais pas si ça réussira à tenir toute la soirée. Après, j'enfile la tenue que j'ai choisie. J'ai d'abord songé à un pantalon, mais c'est impossible, il fait beaucoup trop chaud. Alors c'est encore une fois une robe qui va devoir me supporter. Si mes robes pouvaient donner leur avis, je crois qu'elles me diraient d'arrêter d'abuser. Mais tant pis. C'est une jolie robe rouge vermillon que j'ai choisie. Elle n'a pas de décolleté plongeant à l'avant, mais est ouverte dans le dos. La danse me donne un joli dos, autant en profiter. Quant à la longueur, elle descend jusqu'à au-dessus du genou. C'est vraiment ce dos nu qui m'a fait tomber amoureuse de cette magnifique pièce.
J'ai abandonné le blanc pour ce soir. C'est une soirée spéciale, alors je veux me sentir bien, oublier. Je me coiffe rapidement en faisant un chignon flou. C'est un peu bordélique et ça me va très bien. J'ai besoin de détonner avec le reste de ma tenue qui est vraiment sage. En plus, ça sera plus facile à enlever lorsqu'il le faudra. Je complète ma mise en beauté par un léger maquillage. J'ai déjà une robe rouge, je n'ai pas besoin de faire quelque chose de lourd. J'aurai l'air d'une fille de joie et je ne veux pas ça.

Je regarde l'heure et je me dis que vraiment, il serait temps que j'arrête d'abuser. Je dois être en bas dans 5 minutes. Je me dépêche de me parfumer et j'enfile des chaussures à talon noires. De magnifiques petits bijoux. Je n'ai jamais pris le temps de définir ce qu'elles sont. Mais elles sont en similicuir. C'est comme des spartiates, mais avec des talons aiguilles et c'est comme des bottines, mais ouvertes. C'est compliqué, mais je ne peux m'empêcher d'admirer les courbes.
Mais par l'Unique, je n'ai plus le temps pour ses bêtises. J'attrape un joli sac en cuir brun pour finir ma tenue. J'ai tout le nécessaire à la soirée dedans. Notamment mon téléphone et l'argent pour boire. On va pas se cacher que le reste est superflus, mais ça a le mérite d'être là.

Maintenant, je sors de mon appartement et mets les clefs dans mon sac. Bientôt, j'irai vivre avec Owen. J'y tiens. Mais tant qu'il est malade, je préfère le laisser respirer. Je sais que je peux rapidement devenir envahissante. Je descends aussi vite que je peux les escaliers et retrouve Kris qui m'attend déjà dehors. Je n'arriverai jamais à être à l'heure.

-Désolée Kris, j'ai fait mon maximum pour être là à l'heure, je te jure !

J'avance jusqu'à elle et la prends dans mes bras. Ça fait du bien de la sentir contre moi. Comme souvent, je n'ai pas envie de la lâcher, mais je suis bien obligée. Je m'éloigne donc doucement d'elle en lui faisant un sourire. Je vais profiter de cette fille parfaite pendant une soirée. En plus, elle a fait l'effort de mettre une robe, elle est sublime avec. Le noir fait bien ressortir le clair de sa peau. Mais comme on ne change pas cette chère médecin, elle porte une veste en jean et des baskets. Qu'est-ce que je me sens conne maintenant. Je n'ai pas de veste donc je vais mourir de froid et je n'ai pas de baskets de rechange donc mes pieds vont mourir. Mais je ne montre pas à quel point je regrette. Kris va encore vouloir me forcer à rentrer chez moi pour en chercher. Mais hors de question.

-Bon, on y va ?

Bien sûr qu'on y va. Le bar nous attend. Je pourrais presque entendre qu'il nous appelle. C'est donc en discutant que nous marchons jusqu'au métro. Pour l'instant, je n'ai pas de problème niveau pied. Mais en fin de soirée, à moitié bourrée, je crois que mes chaussures vont sauter. Elles vont finir dans mon sac à main. Je marcherai pieds nus, ce sont de choses qui arrivent.
Dans le métro, je sens des regards sur nous. Peut-être plus sur moi que sur Kris. Je n'aurai pas dû mettre une robe rouge. Les gens sont bizarres dans le quartier Nord. C'est vraiment trop, vivement le quartier Est. Là-bas, tout sera beaucoup plus facile. En plus, le bar sera là-bas. On va aller dans un bar sympa, avec de la bonne musique et de supers bonnes boissons. Pas aussi bonnes que celles d'Owen, mais ça tient la route.

Pas besoin de parler du reste du trajet après le métro. Tout, c'est bien passé, sans encombre. Je suis heureuse d'être avec Kris. Je me sens vraiment bien et apaisée. C'est ça dont j'avais besoin depuis le début. Pas besoin de chercher plus loin quand le bonheur est sous nos yeux.
Arrivées près du bar, j'attrape la main de Kris et marche rapidement vers celui-ci. Je pousse la porte et lui dis :

-C'est parti pour une soirée de folie avec ma meilleure amie !

Avec un sourire, je la traîne jusqu'au bar. Je les ai directement repérés ces deux tabourets. Ils nous appelaient eux. J'en suis certaine. Il n'y a plus qu'à commencer les boissons !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤

Sa Fiche ~☆~ Son Journal
avatar
IV ▲ Chercheur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Non, je ne regrette rien [Kristal, Sirius & Astrid] Ven 4 Aoû - 20:17


Sur ce tabouret, je dois bien faire attention. Si jamais je suis mal assise, ma robe ne cacherait pas beaucoup de choses. Alors je m'assure d'être bien assise et après, je ne dois plus faire de mouvement brusque. J'aurais peut-être dû choisir une autre robe ou même mettre une veste. Mais je me sens bien là, il fait assez chaud quand même. Je ne dirai plus la même chose quand on sortira d'ici. Enfin, peut-être que je serai assez bourrée pour ne pas m'en rendre compte.
Mais pour l'instant, je ne le suis pas encore. Alors autant profiter du moment. Je discute calmement avec Kris. Qu'est-ce que nos petites discussions ont pu me manquer. Je pense qu'il faudra organiser plein d'autres soirées comme celle-ci. Ce n'est que la première, mais je vais faire en sorte que ça ne soit pas la dernière. Surtout, si elle me laisse toujours choisir la première boisson. J'adore choisir la première boisson, c'est vraiment celle qui marque le début d'une bonne soirée !

-Bonsoir monsieur ! Ça sera deux Cosmopolitain pour nous, s'il vous plaît. Avec la rondelle de citron bien sûr !

C'est avec un grand sourire que je réponds au barman qui est venu vers nous. J'ai tellement de bonne humeur, on dirait presque une petite fille. Je sais que cette soirée va être parfaite. Je suis certaine que Kris va aimer cette boisson. Soit, elle en a déjà bu, soit elle va découvrir et adorer. Qui n'aime pas un bon Cosmopolitain pour commencer ? Je pense que c'est le jus de cranberry qui fait clairement toute la différence. J'adore ce petit goût fruité.
Pas besoin d'attendre longtemps, le barman nous emmène rapidement nos jolis petits cocktails. Kris s'empare du siens et le lève vers moi. Je fais de même, toutes deux avons un sourire sur le visage.

-À la nôtre !

Ce petit levé de verre m'a donné soif. Enfin, ce n'est qu'une excuse pour directement pouvoir prendre une gorgée de ma délicieuse boisson. Je porte le verre à mes lèvres et savoure les premières gouttes. Non, vraiment, c'est parfait. Je repose le verre sur le bar en souriant.
Mais voilà qu'un troisième vient à nous. Bien sûr, il ne vient pas tout seul. C'est le barman qui nous l'emmène. Soit, il s'est trompé de personne. Soit, quelqu'un vient de nous offrir un verre. S'il n'y en a qu'un seul, c'est que c'est soit pour Kris, soit pour moi. On ne va pas se partager un verre tout de même. Alors il est pour qui ?

Le fait que le verre soit tendu à Kris me sort rapidement de mes interrogations. La jolie médecin attire déjà la foule. Le barman tend aussi un petit bout de papier avec le verre. Mais celui-là, je l'intercepte bien vite.

-Voyons voir ça… À peine arrivées et tu tapes déjà dans l’œil de quelqu'un ?

Je ne lui laisse aucune seconde de répit. Avec un grand sourire amusé, je lis ce qu'il est écrit.

-« À votre style détonant ! ». Mmh… On peut déjà dire qu'il a de l'humour...

C'est le moment de jouer de mon rôle de détective. Utiliser mon pouvoir au milieu d'un bar ne serait pas une bonne idée. En plus, ça ne sert vraiment à rien, ce n'est pas la peine de m'affaiblir pour ça. Par contre, je peux tout de même jouer à trouver qui est cet homme. Peut-être une femme, qui sait ? Non, l'écriture me dit le contraire.

-Nous voilà en présence d'un homme entre 20 et 30 ans. Je dirais qu'il est issu d'une famille normale ou aisée… Mmh… Peut-être plutôt aisée vu qu'il te vouvoie… T'en penses quoi toi ?

Kris n'a même pas vu le papier. Et de toute façon, je ne lui laisse même pas le temps de dire quoi que ce soit. Mon regard vient de se poser sur un charmant jeune homme un peu plus loin. Lui aussi, est assis au bar et comme il nous lance des regards, je pense bien que c'est lui. Je me penche vers Kris qui ne l'a pas encore vu et lui dis tout bas :

-Attends, ne dis rien. J'ai trouvé ton mystérieux inconnu. À mon avis, tu devrais foncer.

Elle sait très bien que je la charrie. Mais je m'amuse vraiment de la situation. Et en même temps, je suis très intéressée par ce qui arrive. J'imagine déjà mon amie au bras de cet homme qui m'a l'air tout à fait charmant. Ils feraient certainement un couple parfait. Enfin, je pars peut-être un peu loin. Je tends tout de même le bout de papier vers Kris, comme pour bien lui faire comprendre qu'elle doit absolument aller lui parler. Même si c'est pas très clair. Ensuite, je porte à nouveau mon verre à mes lèvres.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤

Sa Fiche ~☆~ Son Journal