Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

L'orange ou la carotte ? [Raine & Charly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: L'orange ou la carotte ? [Raine & Charly] Mer 5 Juil - 16:00


-BwaAaAAaAaaaaAh !

Pour accompagner ce bâillement, je m'étire de tout mon long. J'adore pouvoir faire une grasse matinée. Les vacances sont parfaites pour ça. En plus, les jours d'avant, j'étais beaucoup trop stressé. Je devais changer de classe et j'avais vraiment peur que ça ne puisse pas se faire. Mais c'est bon. Je suis désormais en Liberté. Je n'aurai plus à supporter Nett en cours. Il m'a oublié. Il m'a trahi. Je ne voulais plus. Je suis tellement faible. Penser comme ça, c'est nul.
Mais c'est pas grave. Les Libertés, c'était mon deuxième choix de classe quand je me suis inscrit. J'aurais dû aller là-bas dès le début. J'ai juste à espérer que ça se passera bien à la rentrée. Parce que je crois bien que changer de classe c'est vraiment mal vu. Mais c'est pas grave. L'important, c'est que je me sente bien.

Alors j'oublie tout ça et je profite de mes vacances.

-MAMAN, JE SUIS RÉVEILLÉ !

Silence.

-MAMAAAAAAAAN ?

Je tends l'oreille, mais aucune réponse. Je rêve ? Elle est partie sans même me prévenir. Je vais donc devoir me préparer un petit-déjeuner tout seul. Génial, je vais encore réussir à cramer mes tartines. Enfin d'abord faut-il que je réussisse à allumer le grille-pain. Parce que là, c'est vraiment tout un mystère. Le matin, je suis incapable de faire fonctionner ce genre de trucs.

Mais d'abord, la douche.

En un éclair, je suis hors de mon lit et je me dirige avec hâte vers la sainte salle de bains. J'ai besoin d'une bonne douche pour me réveiller. Elle se fait donc rapidement, sans trop traîner. Parce que mon dieu, qu'est-ce que j'ai faim. Je m'habille rapidement d'un T-shirt blanc et d'un sort bleu marine. Disons que c'est les premiers vêtements qui me sont tombés sous la main et puis, c'est pas si mal que ça. Je suis à l'aise en plus.
Maintenant, direction la cuisine. Je me jette sur le frigo. Je cherche partout la bouteille de lait, mais elle n'est pas là. Je referme le frigo et cherche à l'endroit où les bouteilles de lait sont rangées. Il n'y en a aucune. J'ai besoin de lait le matin. Mais ce dont j'ai aussi besoin, c'est d'un jus d'orange que je presse moi-même. C'est une petite tradition que j'ai adoptée. Je regarde donc dans la corbeille à fruit et c'est la catastrophe. Il n'y en a pas non plus.

-D'accord…

Sur mon visage, on peut lire toute la déception, la colère, la rage. Je dois boire ce jus d'orange. Même si je n'ai pas de lait, je dois avoir de la vitamine C. Et, je ne peux pas me contenter de la brique du diable que ma mère boit chaque matin. Non. Il me faut des oranges.
Je cours donc dans ma chambre et attrape mon porte-monnaie. J'ai assez d'argent pour des oranges, c'est parfait. J'enfile des baskets rouge et blanc et une veste en jean à toute vitesse et je suis prêt. Je n'ai pas de temps à perdre. Je cours encore partout pour voir si je n'oublie et sors de chez-moi. Je prends cependant le temps de fermer la porte à clef.

Je cours jusqu'au métro. Je suis actuellement dans le Quartier Ouest et je dois aller dans le Quartier Central. Par l'Unique, qu'est-ce que je ne ferais pas pour des oranges. Je ne sais pas où je pourrais en acheter exactement, alors je vais miser sur le centre commercial. Hors de question que j'arrive dans une quelconque boutique et que je n'en trouve pas. Je n'ai pas de temps à perdre.
Une fois le métro pris et la bonne station atteinte, je me hâte d'aller dans le centre commercial. Il me faut une boutique avec un rayon de fruits et légumes. Il y en a forcément. S'il n'y en a pas, je pleure. Je jure que je vais me rouler sur le sol et pleurer toutes les larmes de mon cœur. Mais ça n'arrivera pas, je marche à toute vitesse dans la première boutique qui à une tête à vendre des oranges.

Alors… Où est-ce qu'elles sont ?

Je scrute les étalages et là, le saint Graal ! Juste derrière une fille aux cheveux roses, je vois les précieux fruits oranges. J'en suis presque ému. Je me dirige vers elles et avant même d'en attraper une, j'ai un sourire immense sur le visage. Seule cette fille me sépare de mes précieuses oranges. Mais ça ne devrait pas être un problème bien longtemps.

-Excuse-moi ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤