Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

La nuit se révèle toujours pleine de surprises [Pv Harleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La nuit se révèle toujours pleine de surprises [Pv Harleen] Ven 30 Juin - 19:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec Harleen Clearvy


La nuit se révèle toujours pleine de surprises

La vie semblais calme en apparence en ce moment chez les Khan. Pas de problème majeur, tout le monde en bonne santé et les recherche des uns et des autres semblaient bien avancer. Sauf Sirius, notre très cher étudiant-chercheur était entré dans une sorte de course contre son temps de sommeil. Pas mal de ses collègues commençaient d'ailleurs petit à petit à s'en inquiéter, il faut dire que voir Sirius marmonner des formules endormit devant un télescope -ou sur ses feuilles de notes pour ses recherche- n'était pas courant voir carrément alarmant. Il était monnaie courant que certain chercheur fassent plusieurs types d'études, mais peu étaient ceux qui se mettaient autant la pression que Sirius pour sa licence. Il voulait surpasser sa mère, bien plus que ses attentes.

Voilà un mois que ce manège durait. La nuit était déjà tombée depuis un petit moment en ce jour-là lorsque Sirius trouva enfin le temps d'émerger de son bureau. Entre ses révisions pour finir son semestre, validant ainsi sa licence et tous les travaux qu'il avait en cours en ce moment dans la tête, il ne savait plus comment organiser son temps correctement. Le sommeil semblais le fuir, il serait plus juste de dire qu'il fuyait le sommeil, il ne mangeait plus avec personne non plus, ne lâchant pas ses fiches de révisions. On ne pouvait pas appeler les quelques heures voir demi-heures de repos qu'il prenait entre ses recherche et ses mesures astrales du sommeil, une sieste au mieux. Tellement pris dans ce qu'il faisait, il ne voyait même pas à quel point ce qu'il faisait était trop. Les Khan commençaient à penser sérieusement qu'il allait tomber malade s'il continuait à ce train là.

Il prit soin de reclasser ses feuilles un peu plus correctement que les amas informes qu'il avait créé ultérieurement en cherchant diverses notes éparpillées aux quatre coins de la pièce, pris deux, trois bloc-notes, rangea les autres dans un coffre-fort d'une antichambre du laboratoire -on n'est jamais trop prudent- et sortit de la pièce, en éteignant la seule lumière qui rayonnait un temps sois peu dans le couloir, il monta rapidement les escaliers vers le toit terrasse qu'il utilisait pour ses télescopes. L'obscurité de la nuit ne le gênait plus dans cette maison qu'il connaissait par cœur. Il monta les marches au pas de course, le fourreau de son épée claquant à chaque pas contre sa cuisse comme un métronome. Il n'avançait pas aussi vivement que d'habitude.

Lorsqu'il arriva sur les toits du manoir il contempla la vu du quartier Sud illuminé de mille feux cette nuit là encore, il contourna une ou deux cheminées et atterri sur le toit terrasse de l'aile est, isolé des lumières de la ville et plutôt grand, il était un endroit parfait à la fois pour la surveillance de la maisonnée et pour l'astronomie, ce n'était pas rare qu'il passe la nuit avec un Shiva à ses coté, Sirius étant de la branche principale et d'un naturel assez curieux, en connaissais quelque un. Il délaissa rapidement le veston qu'il portait sur une chaise et posa les dossier qu'il avait avec lui sur la table qu'il avait installée ici pour éviter de toujours redescendre pour travailler. Il s'attela rapidement à mettre en place ses télescopes, aujourd'hui il comptait observer quelque amas stellaire qu'il avait trouvé la semaine dernière, il lui manquait quelques informations et vu comme il se connaissait, il ne dormirait sûrement pas beaucoup encore cette nuit dans l'espoir de finir tous ses calculs, en tout cas s'il finissait par dormir se serait sur cette table, ce n'était pas comme si s'était la première fois après tout.

Il entreprit de commencer ses observations, notant parfois quelques notes sur un calepin qu'il tenait à la main, il ne voyait pas le temps passer et le sujet d'observation de cette nuit le laissait assez perplexe, certaines observations n'étaient pas en concordance avec ce qui était prévu et cela déstabilisait assez, il mit ça sur le compte de la fatigue et recommença ses prévisions, avant de refaire des observations. Il ne manquerait plus qu'il rate quelque chose d'important pour une pauvre erreur d'attention toute bête. Il enleva ses lunettes pour se frotter les yeux avant de les remettre. Soudain il releva le nez de ses feuilles, un mauvais pressentiment venait de germer au fond de son estomac. Il y avait quelqu'un ici, il en avait l'intime conviction. Quelqu'un qui n'appartenait pas à la famille, quelqu'un qui ne leur voulait pas forcement du bien.

Il rangea ses feuilles volantes, les cacha sous un télescope – rien de très important là dedans- se releva complètement et fit le tour de la terrasse pour avoir une vue d'ensemble de la propriété. Sirius avait toujours été un peu paranoïaque sur les bords depuis les quelques épisodes de tentative d'enlèvement de son enfance. Son intuition l'a peu souvent trompé. Un sourire quelque peu sadique étira ses lèvres lorsqu'il aperçut depuis sont perchoir une silhouette courir à toute allure vers la propriété et sauter sur le premier mur de l'aile du manoir, il vu la silhouette monter sur le toit grâce à ses bras bien trop long pour que ce ne soit pas un don. Il la laissa se stabiliser avant de sortir son épée de son fourreau dans un glissement métallique avant de demander d'une voie terriblement ironique

«  Vous allez quelque part peu être ? »

La nuit allait être longue, il le sentait dans l'air en quelques sortes, cet étranger n’était pas venu que pour boire du thé chez les Khan au milieu de la nuit. Il n'hésiterait pas le moins du monde à en découdre.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Le plus incompréhensible avec l'Univers, c'est qu'il est compréhensible. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Chercheur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La nuit se révèle toujours pleine de surprises [Pv Harleen] Ven 30 Juin - 21:55

Ahh les vacances ... Douces et rapides vacances, quand cesseras-tu de torture notre pauvre demoiselle ? Car oui, ça l'était, une torture ! Les nuits tardives et les éveils à l'aube, ce n'était pas bon pour son business ! Car oui, elle pouvait moins s'exposer au danger avec ce rythme d'été ! Bubble Girl restait d'avantage au placard et le teint d'Harleen prenait de la couleur, ça n'allait pas tout ça ! Mais alors pas-du-tout ! Alors quand elle sortait, la blondinette avait l'air ridicule, pas plus que d'avantage mais quand même ! Elle devait marcher dans l'ombre des immeubles et des arbres pour ne éviter de s'exposer plus que nécessaire. Fort heureusement, son emploi du temps lui promettait des rencontres dans des bureaux, ouf !

La journée d'Harleen débutait à 10h03. Enfin pas exactement. A 8h25 avec un interlude sieste, puis reprit pour 10h03. Petit flash back ! La jeune femme avait mit son réveil super tôt ce matin pour une journée de vacances, elle avait encore du travail à terminer par son rendez-vous du midi. C'est pourquoi elle s'était rendu dans la salle du club de dessin. Passant les bureaux des autres dessinateurs, la jeune femme posait son sac en bandoulière sur sa chaise, en sortit un carnet de croquis, une pochette plastique et quelques crayons, bien que son bureau en était truffé. Elle déposait le sac au sol et se posait à sa place. Ouvrant la pochette, elle sortait les trois premières feuilles, rien d'autre que les dernières pages de son storyboard qu'elle n'avait pas terminée. La 1ere page fut posée à plat sur l'espace du bureau destiné au dessin, c'était un plateau inclinait pour éviter d'avoir à se baisser et avec au dos ainsi qu'à la nuque après 10 minutes. Elle bloquait la page dans les coins du plateau pour ne pas avoir a repositionner le dessin, s'armait de ses crayons et se mit à griffonner dessus, prenant par moment le temps d'observer les croquis de la veille pour s'en inspiré ou se souvenir des quelques détails essentiels qui donnaient la vie à chaque représentation. Elle rêvait de sa propre équipe d'assistants, ainsi elle pouvait se concentrer sur les personnages et les émotions de leur visage tandis que les autres dessineraient les décors des scènes, sous sa directive et ordres, comme les pros quoi .... En attendant cela, elle faisait tout seule ... L'histoire, les scènes, les colorations des pages de prologue, cela lui prenait un temps fou mais c'était un véritable plaisir. C'était l'une des seules choses qu'elle savait faire. Quand elle se posait avec ses crayons, plus rien ne pouvait la déranger, la chute  d'une comète n'aurait même pas plus la déconcentrer.  Il n'y avait que le sommeil pour la terrasser.

C'est ainsi qu'on se retrouvait a 10h03. Elle s'était couché sur une petite partie de son bureau, la tête dans les bras.  Contre sa jambe, elle pouvait sentir quelque chose vibrer et la réveiller. Elle mit un certain temps avant de se rendre compte qu'elle s'était endormi. « Putain, il est qu'elle heure ? »   Elle se ruait sur son sac, y prit son téléphone qui cessait de vibrer. C'était un sms lui rappelant le rendez-vous de midi. Elle devait se rendre dans un petit restaurant avec son éditeur pour discuter de son travail et des projets en cours comme a venir. A cette occasion, il lui avait demandé le storyboard des prochaines chapitres de sa BD. Prise par la temps, Clearvy mit les bouchés doubles pour terminer à temps, elle partit en courant de l'école pour se rendre à son rendez-vous.

***

Plusieurs heures plus tard, la blondinette était encore dehors et le soleil commençait à décliner. Elle était assise sur la terrasse d'un café, son sac aux pieds. Son coude reposait sur la table, le menton  enfoncé dans sa paume. A coté de son café se trouvait son téléphone, elle semblait attendre quelque chose, ou quelqu'un. Toutes les minutes, elle allumait l’écran, espérant plus y lire un certain message plutôt que voir les minutes s’écoulaient jusqu'à une heure ...  Il faisait maintenant nuit et les rues étaient éclaires par les réverbères. Le personnel du café la regardait en passant, un mélange de pitié et de curiosité pour elle. Enfin, son téléphone vibrait. Elle sautait dessus, le déverrouillait pour y lire.


Hiji-Poussin ♥
 Aujourd'hui, 22:54
Désolé Harleen, j'ai un empêchement, je ne pourrais pas venir à notre rendez-vous. Tu trouveras un bouquet de rose dans ta chambre à ton retour. Bye   (Smiley Lapin)
Déverrouiller →


Ha ouais ? HA OUAIS ?!!! D'une:  il mettait dix plomb pour l'avertir, de deux : ce n'était pas la première fois et pour finir : Il OSAIT mettre un lapin dans ce sms ?! Genre j'te pose un lapin et j'me fou de taggle ?! Sentant la colère montait, elle prit le téléphone à deux mains et écrit : Notre relation prend fin jusqu'à ce que tu arrêtes de me prendre pour une conne, connard. Et elle envoyait. Mince Harleen avait oubliée une chose ! Second sms : Ton bouquet tu peux te le mettre au cul. Envoyé ! Troisième sms : Si j'te croise dans la rue, j'te pète les deux genoux. Envoyé ... Et enfin un quatrième et problème le plus important de la vague ! Il disait " Connard". Pour le moins vexée et sur les nerfs, elle posait son téléphone avec force sur la table, terminait son café froid, payait la note et partit, une aura meurtrière planait au dessus d'elle.

***

23h montait le bout de son nez. L’héroïne avait fait un saut par sa chambre pour venir chercher sa batte. Dorénavant, elle se trouvait sur le capot d'une voiture, sautant sur la carrosserie avec ses talons aiguilles pour l'abimer alors qu'elle éclatait le pare-brise à coup de batte. Fallait pas lui poser un lapin ! Enfoiré ! Vitre avant en miette, elle sautait coté conducteur pour frapper la vitre de son arme, insultant le monde à chaque fois que son courroux s'abattait sur cette pauvre voiture. Bien sur, il n'était pas nécessaire de préciser que la bagnole était a un certain Hiji-poussin bizarrement renommé : Gros fils de ... Brute, dans son répertoire. Avant de tourner les talons vers d'autres horizons, elle balançait sa batte dans le rétroviseur, l'envoyant valser quelques mètres plus loin. Elle regardait alors son envolée, une main au dessus des yeux pour se cacher de la lumière. Quand il touchait le sol, elle sautillait de joie. . « STRIKE !!!! Minable ... »    Le tord maintenant réparé, elle pouvait s'en aller, paisible ...

Dans son errance et son vagabondage, la jeune femme venait d'atterir devant une ... Maison ? Château ? Truc immense ? Bref, une baraque genre Manoir de Bruce Wayne ou famille Croft avec surement un majordome, vingt serviettes et le long de concubines. Ouais non, c'était trop sobre pour abriter un harem ... Quoiqu’il fallait mieux se méfier. Plus intéressant, il devait y avoir pas mal de truc à piquer la bas. Attention : L'argent et la richesse n’intéressait pas du tout Harleen. 'Fin si elle pouvait dégoter 200 balles pour un nouveau kit de feutre promarker, elle n'irait pas cracher dessus, c'est sur.  Une idée bien précise en tête, elle escaladait le mur avec agilité et se mit à courir dans l'ombre du bâtiment pour ne pas être vu. Elle avait déjà aperçu une terrasse à l'étage, ce n'était plus simple d'y passer pour s'introduire dans le bâtiment. 3eme étage donc ? Elle fit grandir ses bras pour s'agripper au rebord et se hisser jusqu'au bord de la terrasse. La demoiselle se redressait jusqu'à se tenir accroupi sur le rebord de la terrasse, telle une voleuse. « Vous allez quelque part peu être ?  »  siffla une voix d'homme, bien trop proche d'elle à son gout. La jeune femme levait la tête pour observer un sabre. Étrangement, un sourire apparut sur ses lèvres rouges. Son regard se portait le long de la lame, longeait une main puis un bras, le haut d'un buste et enfin le visage d'un jeune homme, brun, les cheveux mi-longs, une paire de lunette sur le nez. Sur le coup, la demoiselle le trouvait "étrangement" séduisant. Mais ce n'était pas le moment, elle était menacée. Lentement, elle changeait de position, prenant appui sur la barrière un peu plus fort, la jeune femme n'avait en rien perdu de son sourire. Sur sa hanche pendait son sac avec le manche de sa batte qui dépassait. « Tout juste ! Je vais là. »    Elle montrait la porte derrière lui, lui montrant qu'elle comptait bien entrer. « Mais j'ai un peu de temps pour jouer un peu avec toi ... »   A peine eut-elle fini sa phrase, qu'elle bondissait vers lui, tel un chat pour lui atterrir dans les bras, dans l'espoir de le faire tomber, ou qu'il lâche au moins son épée. Ça coupait ces choses la, elle ne voulait pas perdre une oreiller ou un doigt ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La nuit se révèle toujours pleine de surprises [Pv Harleen] Ven 7 Juil - 18:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec Harleen Clearvy


La nuit se révèle toujours pleine de surprises

Il prit le temps de détailler son interlocutrice d'un coup d'œil rapide. Histoire de savoir à qui il parle, c'est toujours plus pratique de savoir à qui on parle voyez vous! Il passa rapidement les yeux sur une silhouette féminine et un visage à la peau particulièrement blanche pour la saison - quelle ironie venant d'un gars qui n'a toujours pas vu la lumière du soleil de l'été- il avisa le manche d'une batte de baseball qui dépassait d'un sac. Oh, une jeune de quartier en manque de sensation forte surement, mais la maison familiale des Khan n'était pas vraiment le bon endroit pour jouer. Il n'était pas vraiment d'humeur non plus à faire joujou pour le plaisir avec des jeunes, habituellement ça ne le dérangerait pas tellement d'aller autre pars pour un petit duel, mais ce soir il aurait pu se passer les nerfs contre n'importe qui. Lorsque la jeune fille ouvrit la bouche pour lui répondre il vrilla ses yeux dans les siens, tout sens aux aguets.

« Tout juste ! Je vais là. »

Il se surprit à soupirer en comprenant que la jeune femme pointait surement la porte pour atteindre les étages supérieurs de l'aile Est. Franchement, à croire qu'elle ne savait pas où elle était. Rentrer chez les Khan, passer tranquillement, se battre ou voler et repartir les poches pleines. Bien sûr, comme s'il pouvait laisser passer ça sans problème. Il n'était peux être pas un Shiva mais, ce n'est pas pour ça qu'il ne défendrait pas le manoir de toute intrusion possible. Et surtout quelle honte pour les Khan d'être volés par une gamine.

Il releva légèrement son épée, affirmant sa garde, histoire d'être le plus stable possible en cas d'attaque surprise, il se méfiait vraiment de cette batte de baseball qu'il avait entrevu. Mine de rien un coup de batte bien placer pouvait, sois bien faire mal, sois le tuer sur le coup, il n'était pas vraiment pressé d'en arriver à une telle extrémité.

« Mais j'ai un peu de temps pour jouer un peu avec toi ... »

Pas qu'il ne voulait pas ,mais lui n'avais vraiment pas le temps en ce moment, il avait des observations à refaire des calculs à revoir et accessoirement trouver un moment pour dormir. Il vit la demoiselle s'élancer vers lui, amorçant un grand bond dans sa direction, surement dans le but de la faire tomber ou de la déstabiliser. Il fléchit les genoux près à recevoir un choc. Il ne s'attendait pas vraiment à la voir tenter de lui tomber directement dans les bras. Surpris, il écarquilla les yeux et ses réflexes prirent le dessus, attrapant le jeune femme par le bars il la mit parterre avec une prise rapide, lui gelant la peau du poignet au passage, réflexe habituel lorsque Sirius était surpris. Un peu sonné par le réflexe de son don ajouté à sa fatigue du moment, il resta un peu pantelant quelques secondes.

Il avisa la jeune femme. Il avait déjà vu et envoyé dehors des voleurs qui tentaient de s'infiltrer dans le manoir pour voler des plans ou des prototypes. Ils n'étaient pas très nombreux certes, car les Shivas savaient bien faire leur boulot, mais ils n'avaient surtout pas du tout la dégaine de cette jeune femme. Elle semblait jeune et ne semblais pas vraiment avoir une cible précise, sinon elle serait rentrée au premier, là où il y avait les coffres. Elle ne semblait pas travailler pour un rival ou un gang des bas quartiers comme les autres voleurs, m'enfin l'habit ne fait pas le moine. Le fait est que dans quelques minutes il la mettra dehors avec pertes et fracas, quelque sois son excuse et il avait quelques armes à tester sur elle en stock, en cas de résistance.

"Je n'ai pas le temps de jouer avec vous, si vous me disiez ce que vous cherchez, que je sache à quelle vitesse je vais vous mettre dehors"

Il fit deux pas en arrière pour mettre une distance de sécurité nécessaire avec la jeune file, on ne sait jamais. Il eu une idée, il avait pas mal d'arme à tester et si cette jeune femme était juste une voleuse dans le besoin, il pourrait l'employer, ce serai quand même bien pratique d'avoir une femme pour ajuster certaines de ses dernières commandes et trouvailles serait bien pratique. Pourquoi ne pas tenter après tout, ses observations semblaient être compromises pour ce soir, autant rentabiliser son temps!

"Quoique avant de vous jeter dehors, j'aurai peut-être une proposition à vous faire"

Il rengaina son épée et réajusta ses lunettes, lui offrant un demi-sourire assez manipulateur. Les dés étaient lancés maintenant, voyons ce que ça pouvait rapporter. Il ne pensait pas vraiment au danger de faire rentrer une personne dans l'enceinte du manoir, il avait trouvé un nouveau sujet à étudier et il ne comptait pas le lâcher tout de suite. Il croisa les bras derrières son dos et lui dit d'un ton calme..

"Venez travailler pour moi."



 


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Le plus incompréhensible avec l'Univers, c'est qu'il est compréhensible. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Chercheur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Revenir en haut Aller en bas
La nuit se révèle toujours pleine de surprises [Pv Harleen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANASTASIA ‒ ❝ une nuit d'amour sans lendemain pleine d'infinie ❞
» La vie est pleine de surprises [PV: Claire]
» Ramsès, la vie est pleine de surprises.
» La vie est pleine de surprises
» [Route 5] Une balade pleine de surprises [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: