Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Dim 11 Juin - 18:09

mpff On ne peut pas faire plus chiant que les examens de fin d'année. Devoir rester assis sur une chaise devant une table pour répondre à des questions pendant des heures, on le fait déjà assez durant l'année. Alors pourquoi continuer à la fin quand il fait une chaleur étouffante ?
Vous m'avez bien entendu, pour une fois je tente de me mettre à la place des autres râleurs composants ce vaste endroit qu'est cette Hall aux légumes qu'on surnomme Xenyla.
Et oui, ça sonne faux. Me mettre à la place des autres, quelle idée absurde ! Les examens ce n'est que broutille quand on comprend que ce n'est qu'une simple question de logique avec un peu de connaissance. Aller j'expédie ça rapidement et je me barre de là. Après y'a cour mais j'm'en moque, c'est la fin de l'année. Déjà que je ne me foule pas en temps normal alors la fin...

J'me demande si la classe existera l'année prochaine d'ailleurs. Vu le peu que nous sommes depuis un moment. Ils font ce qu'ils veulent, je m'en fiche, c'est juste que si la classe disparaît, je vais avoir la flemme d'en choisir une autre. Remarque, ça laisse la possibilité de ne pas rempiler pour une année suivante. Ce n'est pas comme si le futur et savoir quoi faire sont des choses qui font peur. On peut très bien réussir dans la musique sans avoir fait musicologie, suffit de voir ce qu'est à la mode en ce moment tiens. Des marionnettes calibrées qui ne composent ni leur mélodie, ni leurs paroles et encore surement moins leur chorégraphie quand il y en a une. Ils se contentent juste de faire ce qu'on leur dit. Et le pire c'est que ça fonctionne, ils ont tous un troupeau de plus abruti qu'eux à leurs pieds et ça force le respect quelque part.
En attendant les exams c'est fini pour aujourd'hui, aller hop direction la forêt histoire d'être au calme jusqu'à ce soir et...et puis quoi après ? Les concerts sont en pause pour l'instant avec l'entrainement d'Éole je n'ai plus vraiment le temps. Faudra qu'il y passe d'ailleurs, c'est l'étape suivante. Chaque chose en son temps et j'ai une idée pour ce soir ! Chercher de nouvelles paroles pour une chanson tiens. Ce n'est pas une chose dans laquelle j’excelle et j'aime bien relever des défis donc qui ne tente rien a rien

Aller, on va faire ça en haut de mon arbre favoris. La nature (faune inclus) c'est la chose la plus intelligente qui puisse exister. Elle a tout compris et sait comment tourne le monde. C'est pour ça que j'aime bien composer quand je suis là-bas. Et puis c'est silencieux, personne pour me déranger. Le top quoi. Le temps de passer par ma cabane pour passer des vêtements plus confortables tel que mon top-crop violet, le short qui va avec et pas de chaussures. On est plus en ville pas de risque de s'empaler le pied sur une saloperie quelconque qui aurait traîné par terre. Je prends aussi ma tablette holographique, mon ordi et une enceinte portable. Je fourre tous dans un sac et je redescends au sol pour aller m'installer dans l'un de mes coins préférés. En plus je viens de me rappeler que Cab m'a demandé une maquette pour le prochain concert à thème alors je vais faire d'une pierre deux coups.
Quelques compos personne, j'y ajoute une ou deux reprises comme d'hab et le tour seront joués. Faut que j'arrive à choper Isobel parce que jouer sans elle ça va 5 minutes. Sommes-Nous un groupe oui ou non ?

Plus qu'à grimper là haut et déballer le matos. Pas de gratte. La tablette et l'ordi suffiront pour une fois. La flemme d'emporter plus de toute façon. j'allume la tablette qui lance son hologramme, relis le tous à l'ordi qui fera la capture du son et allume l'enceinte.

"Aller au boulot !"

On se craque doigts et cervicales et c'est partit. j'vais commencer par les versions d'origine puis la traduction ensuite histoire de voir ou je vais caser les mots.

"Piracy's a crime and crime doesn't pay,
And we go home poor at the end of the day.
But I'd rather live my life in rags
Than be taped to a desk with a wife that's a hag."

Aller faut réarranger tous ça maintenant. couplet par couplet, riff par riff. La bidouille c'est ma spécialité si vous n'étiez pas encore au courant.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Lun 12 Juin - 17:24

Je supporte déjà plus tout ça. Je m'enfuis des couloirs du lycée pour échapper à la mauvaise humeur de tout le monde suite aux examens. Je veux bien qu'ils aient raté leur épreuve de math, mais c'est pas la fin du monde, ils sont pas obligés d'emmerder tout le monde avec ça. Ils se plaignent tous en ce moment, il y a ceux qui râlent parce qu’ils vont redoubler, et d'autres qui pleurent car ils vont sans doute rater leur mention de quelques points. C'est exaspérant et insupportable.

Je rejoins le petit jardin en espérant retrouver un peu de calme et de nature familière, mais c'est une grande déception... Certes il n'y a personne mais le jardin ne ressemble à rien, juste des tomates et quelques autres légumes plantés bien sagement en lignes, entourés de rien. Pas un seul brin d'herbe qui pousse à côté, pas une plante aromatique pour éloigner les insectes. C'est une culture vide et sans intérêt. Ça en devient presque triste. Il faut vraiment que je reprenne ce club en main.
Je m'approche du framboisier rempli de petits fruits rouges. Je pose une main sur une branche, j'utilise mes pouvoirs pour l'allonger et les fruits au bout de cette branche grossissent jusqu'à avoir la taille d'un pamplemousse.

- Je pense que ça suffira, merci ma belle.

Je cueille un fruit et le glisse dans mon sac pour l'emmener avec moi pour plus tard. J’imagine déjà la tête de la prochaine personne qui va venir ici et qui va trouver cette énorme grappe de framboise qui pend lourdement au bout de sa branche. Pendant que mon sac est ouvert j'en profite aussi pour retirer mes chaussures et les glisser à l’intérieur, sans quelle n'entre en contact avec mon précieux fruit.
Je quitte le lycée pour rejoindre la forêt, au moins là bas je ne serais pas déçu et je pourrais manger mon petit goûter tranquillement.

Je retrouve avec plaisir l'ombre des arbres qui étendent leurs branches pour retenir un peu de fraîcheur. J'enlace le premier tronc venu comme si je retrouvais un vieil ami, puis je me laisse tomber dans l'herbe dans un soupir libérateur. Je contemple le soleil à travers les feuilles des arbres et je sors ma super framboise. J'en détache une boule que je jette dans ma bouche.
Je me redresse intrigué par un son inconnu. On dirait de la musique. Je me dirige vers les bruits en continuant de manger mon fruit. Plus je m'en rapproche et plus je trouve cette mystérieuse mélodie agréable. Je lève les yeux et aperçois une fille aux cheveux blancs installées dans un arbre avec tout un tas d'ordinateurs et de je ne sais quoi. Elle chante. Mais divinement bien. Je reste silencieuse un moment pour l'écouter, je ne veux pas la déranger. Dès qu'elle se tait je m'avance sous son arbre et lève les yeux vers elle en me protégeant du soleil avec ma main libre.

- Ohh... Tu as une super belle voix, je suis fan.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Lun 12 Juin - 18:37

Alors que mes mains pianotent tranquillement dans le vide en composant via l'hologramme je me surprends à rire alors que je finalise une boucle. Le texte vole tellement haut que ça en est ridiculement drôle. En même temps il ne faut pas s'attendre à de la haute littérature quand il s'agit de heavy. Encore plus quand on va sur la piraterie. Notion que je pense purement humaine. Attaquer des navires pour s'emparer de ses richesses est quelque chose qui est inutile de faire ici. Du moins, je n'ai jusque-là pas entendu parler de tels actes. C'est bien pour ça qu'il va falloir remanier la chanson sur un autre type de piraterie. Ou alors dans un autre cadre que la mer. Ce serait plus simple, suffit de passer du champ lexical de la mer à celui de la terre.

Couplet suivant, le refrain je m'en occupe plus tard, les riffs sont très simples, ce n'est que de la pompe.
Celui-là parle de quêtes, de bateaux inconnus de la plupart des Bermudiens (moi inclus) et de monstres marins. Tout cas des noms des navires est improbable. Les paroles encore plus mais elles ont du sens au moins. Pas comme d'autres style de chansons que j'ai déjà pu entendre. C'est comme essayer d'entendre un type bourré nous raconter une histoire. Tiens ben ça me donne une idée pour la prochaine chanson ça !
Je suis en train de chercher un son d'accordéons sympas quand un son venu d'en bas de mon arbre parvint à mes tympans malmené par les aigus de la guitare qu'il faut que je me décide à mixer.

"Ohh... Tu as une super belle voix, je suis fan."

Un claquement de doigt et l'hologramme s’éteint. Manquerai plus qu'on aperçoive mon travail tiens.
Tête baissée pour trouver la source de la voix. Il s'agit d'une fille (logique vue les aigus que j'ai entendus) aux cheveux verts et courts. L'espace d'un instant je la regarde comme si elle venait de dire une chose qui ne me concerne pas. Une belle voix ? Elle est sérieuse ? Pour coller au cadre de la chanson j'ai chanté comme une rombière de taverne à une heure avancée de la nuit alors que le bordel qu'est juste au-dessus est plein à craquer. Alors pour la belle voix on repassera. Ou alors elle m'écoute depuis un moment et elle a entendu la première version de la chanson où je chante juste pour avoir les paroles en tête.
Puis la vache c'est quoi ces fruits qu'elle a ? Pas de sous-entendu bande d'abruti, je parle de la framboise qu'elle a dans la main et qui est à moitié mangée. Une framboise de cette taille c'est tout sauf naturel. Du coup je me laisse tomber de l'arbre, laissant mon matos là-haut (ce n'est pas comme si on allait me le voler) et me pose en souplesse devant elle.

"C'est gentil, mais je doute que chanter comme une catin de saloon puisse rendre n'importe qui fan."

Mais qu'est-ce que je raconte comme connerie moi ? Je lis vraiment trop de livres, si ça se trouve, elle ne sait même pas ce qu'est un saloon. Puis j'ai dit ça avec une telle aisance. Ça doit être mon côté jemenfoutiste qui s'exprime avec bonne humeur. En même temps dans le calme de la forêt et l'excitation de la composition, c'est presque impossible de s’énerver. Même l'autre abruti d'Ushumar n'y arrive pas. Et pourtant il essaye, ce con fait mine de vouloir s'échapper alors qu'il est retenu par le lien qui nous unit tous ça parce qu'il n'aime pas la thématique des pirates. Crétin. Mais revenons sur l'inconnu et son énorme...framboise.

"Et ce fruit des enfers est plus impressionnant que ma voix. C'pas naturel une framboise pareil. Tu la volée dans un labo de génétique ?"

Même au lycée, les manipulations qu'ont s'amusent à faire dans les labos de la classe ne donnent pas de résultats semblable. C'est dingue. Mon interet fait un bon supplémentaire quand je remarque ses yeux...à moins que ce soit dû à la luminosité.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Mer 14 Juin - 21:54

La musique se coupe et la jeune fille baisse la tête dans ma direction, ses longs cheveux blancs glissent autour de son visage et accompagnent son mouvement. Elle me fixe un moment, il est fort possible que je l'ai dérangée, mais ça ne me gêne pas plus que ça. En fait je m'en fous.
Elle s'accroche à une branche et descend souplement de l'arbre pour atterrir devant moi. Elle se redresse de toute sa hauteur, elle est vachement grande elle doit bien avoir une tête de plus que moi. Ses grands yeux rouges se posent sur moi.

- C'est gentil, mais je doute que chanter une catin de saloon puisse rendre n'importe qui fan.

E
n guise de réponse je me contente de lui sourire. À  vrais dire je ne vois pas très bien de quoi elle parle, certes je sais très bien ce qu'est une catin, ce n'est pas parce que j'ai été élevé dans un couvent que je ne connais pas ces choses là, je ne suis pas encore inculte à se point. Mais par contre un saloon je ne sais pas ce que c'est,. Elle a peut-être juste un accent bizarre et elle voulait dire catin de salon ?  Enfin ça n'a pas tellement d'importance. Je suis bien contente qu'elle change rapidement de sujet, impressionné par mon petit goûter improvisé.

- Et ce fruit des enfers est plus impressionnant que ma voix. C'pas naturel une framboise pareille. Tu la volée dans un labo de génétique ?


Je me mets à rire. Un labo de génétique ahah, même si quelqu'un arrivais à faire grossir des fruits comme ça en laboratoire je crois bien que je n'oserais même pas y toucher, on ne sais jamais.

- Ha non, je suis juste une nymphe des plantes je peux les faire grandir comme je veux et obtenir des beaux fruits des enfers comme celui là.

Je souris en reprenant son expression, elle me plaît. D’ailleurs ça me rappel le plus gros fruit que j'ai fait. C'était vers mes dix ans à peu près, mais c'était un légume en fait et j'avais un peu perdu le contrôle de mon pouvoir je l'avoue. J'essayais de multiplier les choux de Bruxelles, mais au lieu d'en faire plus il y en a juste un qui s'est mis à grossir, grossir et grossir encore. On s'est retrouvé avec un énorme chou qui à aplatit tout le reste du jardin, il était plus haut que moi... Et comme personnes n'aimait les choux de Bruxelles j'ai dû en manger pendant des jours, pour ne pas gâcher.
Je sépare ma framboise en deux et lui tends l'autre moitié.

- Tient, goûte. J'en ai assez de toute façon.

Je baisse les yeux stupéfaite. Elle est pieds nu dans les feuilles mortes qui jonchent le sol. Mais qui diable se balade dans les bois sans chaussures ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Ven 23 Juin - 0:49

J'y crois pas, en voilà une qui souris et rigole aux débilités que je viens de sortir. Pas que ce que je dis n'est pas drôle...enfin si ça ne l'ait pas, ou si, je ne sais pas trop. Je veux dire, c'est ma façon habituelle de parler. Moitié je me moque, moitié je suis sérieuse et si ma façon de m'exprimer paraît bizarre c'est parce que je bourre mes phrases de références plus ou moins faciles à comprendre.
Ce n'est pas parce que je montre mon côté brute assez souvent que je ne suis pas cultivée. Mes notes parlent d'elles-mêmes, et j'ai beaucoup lu...si on ne tient pas compte du conditionnement dont j'ai été la malheureuse victime. D'ailleurs, en ce moment j'sais pas ce que j'ai, mais les surnoms du moment sont vachement accès sur les noms de divinités humaines.

Il y a eu Hélios, maintenant y'a Éole et ça va continuer un moment... Ceux-là sont grecs si je ne dis pas de bêtise. Ça doit l'être l'une des mythologies qui m’intéressent le moins. Celle-là et celle qui parle d'un dieu unique qu'aurait créé le monde...ah ben tiens ! Comme celle que pratiquent tous les moutons les citoyens de notre bonne vieille île. Ce n'est surement pas une coïncidence. J'me demande ce que les Élémentaires en pense depuis le temps. J'ai posé la question à Ushumar une fois. Rares comme ils sont, ils peuvent très bien être des divinités, surtout qu'ils sont réellement présents eux...enfin plus ou moins.
Il m'a tout simplement répondu: "On n'en a rien à foutre de vous. Pourriez crever que ça ne changerais rien. Vous nous rendriez même service !"
En sommes, ce n'est pas avec lui que je vais avoir de réponses.

"Ha non, je suis juste une nymphe des plantes je peux les faire grandir comme je veux et obtenir des beaux fruits des enfers comme celui là."

Je ne sais pas pourquoi j'ai dit fruits des enfers moi. Enfer c'est un concept religieux propre à certaines religions donc celle-ci pratiquée ici. Or, celles qui m’intéresse ne prennent pas en compte (enfin si mais c'est utilisé autrement) ce délire du monde où tu dois d'abord expier tes fautes avant de pouvoir t'amuser. En plus je trouve ça complètement con. T'es mort, quand t'es mort tu ne ressent plus rien. Donc une fois là-bas ben si on te torture tu t'en fiche, tu ne sens plus la douleur alors à quoi bon ? Et puis en plus on n'a eu aucune preuve donc bon. D'ailleurs je ne comprends pas non plus qu'on puisse croire en un truc qui ne montre jamais qu'il existe. Et que ceux qui osent me dire que l'absence de signe est une preuve qu'il existe peuvent aller se pendre ! Déjà parce que c'est complètement idiot et dans ce cas faudra me dire pourquoi tu passes ton temps à prier s'il ne fait rien pauvre crétin !
M'enfin je suppose que toutes les religions c'est pareil. Celle des Nordiques c'est encore un autre Level. Eux ils interprètent carrément les mouvements du vent et la météo comme des signes de leurs dieux. Au final qui dit vrai et qui dit faux, on ne pourra jamais savoir. Personne je ne crois en la nature. Point barre. Je suis une nymphe et je suis fière d'en être une. Ceux qui prient l'Unique (ce nom quoi !) n'ont aucune fierté envers ce qu'ils sont. SINON OSEZ VENIR ME PROUVER QUE J'AI TORT J'VOUS ATTENDS !

Bref je suis complètement en train de partir en vrille ! En parlant de nymphe, s'en ai une elle aussi et si sa framboise est aussi énorme c'est donc grâce à ses dons de nymphe de la terre. Oui nan parce que vous pourrez me dire ce que vous voulez les plantes c'est l'élément terre. Enfin si on veut être plus précis ce serait plutôt terre et eau. Voir terre, air et eau mais pour faire plus simple je table sur terre.
De toute façon à partir de ses 5 éléments on peut être ce qu'on veut du moment qu'on a les bons gènes. Si si 5 éléments. On vous dit depuis tout petit qu'il a yen que 4 mais c'est pour vous rendre la vie plus facile. Le 5ème représente tout ce que vous ne voulez pas être et ne pas voir alors mieux vaut que cela reste comme ça. J'ai déjà vu ce 5ème élément à l'oeuvre...un cauchemar autant qu'un rêve... Rhaaa encore une fois je dis n'importe quoi qui n'a rien à voir avec la situation actuelle !

"Tient, goûte. J'en ai assez de toute façon."
"Ah c'est sympa ça ! J'voulais justement savoir quel goût avait une framboise géante ! Elle mord pas hein ?"

Une autre référence. Si vous arrivez à trouver d'où elle vient, vous êtes fort ! Même la blague du labo l'a fait rire. Cette fille n'est pas normale je vous le dis ! Du coup me voila avec une framboise de la taille d'un melon dans les mains avec une fille aux cheveux verts qui fixe le sol d'un air ahurit. Ah non c'est mes pieds qu'elle fixe de cette façon. Ben quoi ? Elle n'a jamais vu quelqu'un pied nue . Elle aussi l'est pourtant. Je croque dans le fruit qui a un gout de...tiens c'est bizarre c'est donc ça le gout du sucré ? J'en reste étonnée, incapable de mettre des mots sur ce que je ressens. Je ne sais même pas si ce que je viens de dire est vrais. J'ai lu qu'une framboise était sucrée mais elle pouvait aussi être acide. Enfin je verrais plus tard. Je mâche et prends une autre bouchée avant de décider à parler.

"Et ben ? T'as jamais vu de pieds de ta vie ? Pourtant toi aussi t'es pieds nue."

A moins que ce soit les cicatrices que j'ai au niveau des chevilles qui vont, à peu prés, jusqu'au milieux du pied. J'sais pas pis je m'en fiche, question d'habitude.

"Dis ? La framboise c'est sucré ? Salé ? Acide ? Amer ou Umami ?"

Elle doit me prendre pour une folle pour lui poser cette question. Tout cas je sais que le café est amer ! C'est Mira qui m'la dit et L'prof de musique qui m'a dit pourquoi on mettait du sucre dans le café.
Sauf que j'ai déjà goûté à un morceau de sucre seul. J'avais l'impression de mâcher du carton.
Du coup je ne sais pas c'est quoi le sucré. Pour l'instant ! Tiens ? Il est passé ou Erwan d'ailleurs . Je ne le vois plus et il ne donne aucune nouvelle. J'espère qu'il ne lui est rien arrivé.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Lun 26 Juin - 15:57

- Ah c'est sympa ça ! J'voulais justement savoir quel goût avait une framboise géante ! Elle mord pas hein ?

- Non t'inquiète pas.

Lui dis-je en souriant. J'ai toujours voulu avoir la capacité de rendre les plantes vivantes, oui elles le sont déjà, mais je pensais plus du genre vivante comme nous, qui bouge et qui peut parler le Bermudien. Et si elles ont une bouche pour parler elles seraient tout aussi capable de nous mordre. Dans ce cas il faudra que j'arrête de marcher pieds nus ça deviendrait dangereux, à moins qu'elles n'aient pas de dents, comme les bébés. D’ailleurs ça m'a surprise de voir quelqu'un sans rien aux pieds, je passe toujours pour une folle quand je le fais, mais apparemment je ne suis pas la seule. Et puis je me demande bien ce qu'elle a pu faire pour avoir des cicatrices comme celles ci.
Elle prend la framboise que je lui tends et croque dedans sans hésitation. Ça n'a pas l'air de lui déplaire, mais elle ne dit rien à semble réfléchir. Elle prend une nouvelle bouchée et  ajoute.

- Et ben ? T'as jamais vu de pieds de ta vie ? Pourtant toi aussi t'es pieds nue.

- Bah justement, je croyais que j'étais la seule à faire ça.

Elle a peut-être juste enlevé ses chaussures pour se promener ou grimper dans son arbre, pourtant je ne les vois pas par terre.

- Dis ? La framboise c'est sucré ? Salé ? Acide ? Amer ou Umami ?

J
e la regarde intriguée, mais qu'elle question ? Comment se fait-il qu'elle ne sache pas reconnaître les goûts des aliments ? Quelle intérêt de manger si on ne sens rien ? Tout doit avoir le même goût ça doit être lassant, c'est triste quand même comme handicape, je ne savais même pas que c'était possible.

- Celle-ci est sucrée, mais ça arrive qu'il y en ai qui soit un peu plus acide parfois.

Je garde le silence pendant plusieurs secondes et finalement lui pose enfin la question.

- Tu ne sens pas du tout les goûts de la nourriture ? C'est bizarre ça.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Mer 28 Juin - 0:37

Ne me regardez pas comme ça, ce n'est pas si bizarre de ne pas avoir de gout, vous en êtes d'ailleurs une preuve vivante ! Nan plus sérieusement, il y a même un nom pour ça. On appelle ce phénomène l'agueusie. En général, c'est causé par un traumatisme physique pour psychique. Pour vous donner un exemple c'est comme quand vous avez mangé ou bue quelque chose de sucré et qu'au bout d'un moment vous vous êtes tellement habitué au goût que vous ne le sentez plus. Bon, il suffit d'attendre quelques minutes sans y toucher pour que la sensation revienne, mais pour ceux atteint d'agueusie c'est du genre définitif. Ou encore plus simple c'est quand vous devenez insensible au goût. Rien a de gout c'est comme mâcher du carton ou du plâtre.

Alors j'ai déjà dit plusieurs fois qu'un pain au chocolat a, pour moi, le gout de l'herbe et que les pommes de terre ou le boeuf c'était comme manger une poignée de graviers. Sauf...Que ben en fait je ne sais pas du tout quel goût à l'herbe ni encore moins le gravier. Je peux juste le deviner en sentant ces derniers. Encore heureuse que je ne sois pas atteint d'anosmie (et pas agnosie ce qui n'est pas du tout pareil). D'ailleurs je me demande si un agueusmique peut devenir anosmique car l'inverse est possible. Quelqu'un d'agueusmique sera anosmique et si vous voulez savoir et bien ouvrez un livre de biologie, la flemme d'expliquer et en plus c'est compliqué.

Pour mon cas c'est l'agueusie et c'est tout ! Et c'est à cause d'un traumatisme physique. D'ailleurs je viens de penser à un truc. Vous imaginez une personne qui est née sourde, aveugle, muette, agueusique, anosmique et algoataraxique ? Non ? Ben moi non plus. La vie horrible que cette personne devra mener, une vie de plante verte. Littéralement. Et si en plus elle est hémiplégique alors là mais autant mourir !

Donc la framboise que je suis en train de mâcher est sucrée. Ah d'ailleurs j'ai aussi de l'algoataraxie en partit en fait. Mais ça on va voir plus tard ! Ce qui veut dire qu'elle est plus sucrée qu'acide. C'est quand même très bizarre de percevoir ça alors qu'avant je n'y parvenais pas. P'être que c'est selon ce que je mange. Paraît que les endives sont amers. Le café aussi donc si je goûte une endive je devrais sentir l'amertume pour vérifier si c'est bien selon ce que je mange.

"Quand je suis dans la forêt ça m'arrive de me balader sans mes grolles. Et puis je n'habite pas loin. Le contact avec la nature c'est un truc que beaucoup ont oublié je trouve. Pour ce qui est de mon agueusie je m'y suis faite depuis un moment. Donc c'est plus vous que je trouve bizarre a arriver à manger des trucs qui n'ont aucun gout avec autant d'ardeur. Encore que finalement la framboise ce n'est pas si mauvais."

D'ailleurs je ne sais plus si c'est la première fois que je mange une framboise. Des fruits j'en ai mangée et c'était aussi agréable que de boire de l'eau (niveau goût), mais les framboises...je crois que quand j'ai constaté que rien n'avait de gout j'ai cessé de manger. Bon je mange comme tout le monde hein, mais moins et à reculons.

"De toute façon je n'ai pas besoin de manger dans des proportions dantesque. Je le vois comme une corvée en plus du coup j'expédie ça et j'ai plus de temps pour faire de la musique comme ça."

Ouais vu mon gabarit et mes activités on pourraient croire que je mange beaucoup pour compenser la perte énergétique mais en fait pas tant que ça. Il m'arrive même de sauter plusieurs repas sans en ressentir la moindre gêne. Par contre boire ça ouais je le fais souvent.

"Au fait ! Moi c'est Narra. Et toi ?"
Spoiler:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Jeu 29 Juin - 16:19

- Quand je suis dans la forêt ça m'arrive de me balader sans mes grolles. Et puis je n'habite pas loin. Le contact avec la nature c'est un truc que beaucoup ont oublié je trouve. Pour ce qui est de mon agueusie je m'y suis faite depuis un moment. Donc c'est plus vous que je trouve bizarre a arriver à manger des trucs qui n'ont aucun gout avec autant d'ardeur. Encore que finalement la framboise ce n'est pas si mauvais.

Agueusie ? Je n'avais jamais entendu ce mot avant, et je ne savais même pas qu'il y avait un nom à cette maladie, enfin si on peut appeler ça une maladie. Mais elle apprécie quand même la framboise, c'est une bonne chose que je ne soit pas venue avec un autre fruit qu'elle aurait trouvé dégouttant.

- De toute façon je n'ai pas besoin de manger dans des proportions dantesque. Je le vois comme une corvée en plus du coup j'expédie ça et j'ai plus de temps pour faire de la musique comme ça.

C'est sûr qu'elle doit gagner un temps énorme comme ça. Puis ça lui réussit bien elle n'est pas complètement anorexique non plus, elle paraît même bien nourri. Du coup comme elle ne sens pas vraiment de différence entre les aliments elle mange sûrement moins de cochonnerie que les autres de notre âge, qui se gavent de chocolat et de gâteaux à n'en plus finir, à croire qu'il ne connaissent même plus l'existence des fruits. Je sais quand même que ses trucs là son super bon j'en ai déjà mangé quand j’étais petite, avant de devenir difficile. Mais comme elle l'a dit  le contact avec la nature est quelque choses que beaucoup on oublié, et moi j'ai décidé de garder constamment ce contact même par la nourriture, et mon corps ne s'en porte que mieux !

- Au fait ! Moi c'est Narra. Et toi ?

- Jiyu, lui dis-je en souriant.

Un grondement sourd retentit entre les arbres. Je lève les yeux au ciel et aperçois de gros nuages noirs à travers les branches. Je n'avais même pas fait attention que tout était devenue plus sombre tout à coup. Un éclair illumine un bref instant le ciel et son grondement l'accompagne quelques secondes plus tard et me remue tout entière. La pluie va faire un bien fou après toute cette chaleur.

- Oh tu devrais vite ramener tes affaires à l’abri il va bientôt pleuvoir.


Tous ses ordinateurs son encore là-haut dans son arbre, et je doute qu'ils résistent à une averse comme celle qui va bientôt arriver.
Et voilà que le vent se lève, une bourrasque se glisse jusqu'à nous et fait danser les arbres au-dessus de nos têtes.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Mer 5 Juil - 17:45

Je suis contente d'avoir trouvé un nouveau truc que je peux manger sans être dégoutté dès la première bouchée. Avec le café ça fait deux. Il y a bien deux autres choses que je peux manger et boire sans trop de problèmes, c'est l'eau et le pain. Certains disent que ça a du goût mais selon moi, et si y'en a, ça ne vaut pas le coup de s'attarder dessus.
Tiens, puis je suis malade ? Me présente en première, genre le truc qui arrive rarement. En fait qui n'arrive jamais vu que je ne comprends pas pourquoi il faut obligatoirement donner son prénom à une personne qu'on ne connaît pas et qu'on ne reverra probablement jamais sauf gros coup de chance (ou de malchance si on n'aime pas la personne). On va mettre ça sur le fait que je suis contente et puis voilà.

Donc, elle s'appelle Jiyu, c'est sans doute d'aspiration humaine, c'est la grande mode en ce moment. Ouai nan, en fait ça n'a jamais été une mode, les gens font ça depuis les premiers contacts avec eux. Je crois, pis je m'en fiche, ils font ce qu'ils veulent. Quand on n'a pas une once d'imagination faut bien aller chez les autres...oui ça va je sais très bien ce que vous allez dire ! Je fais pareil avec la musique sauf que déjà, moi je les refais TOUTE à ma sauce et elles passent toutes par la case traduction. En plus, je fais en sorte qu'elles cadrent à l'île quand c'est nécessaire. Au final elles ne ressemblent plus à la version originale.
Faut pas croire, je fais aussi mes propres compositions. Reste que les paroles ça ce n'est pas mon truc. Je ça laisse à ceux qui savent.

BROUUUUUUUM !

Ohooo un orage, ça faisait longtemps et ce n'est pas pour me déplaire ! Je lève un oeil au ciel alors que Jiyu fait de même. Un trait blanc déchire le ciel, ça promet.

" Oh tu devrais vite ramener tes affaires à l’abri il va bientôt pleuvoir."
"On dirait bien ouai. Ça va nous changer un peu de ce soleil."


J'ai toujours la tête levée vers le ciel avec un grand sourire aux lèvres quand je dis ça. En quelques secondes je suis sur ma branche pour rassembler hologramme et ordinateur. Y'a une belle vue là-haut. D'ici, je peux voir que ça danse sévère avec les nuages. Nouvel éclair, nouvelle explosion et voici la pluie. La vraie pluie ! Bras écarté je ne me peux m’empêcher de gueuler un bon petit refrain qui est parfaitement en accord. Volé et réarrangé par mes soins comme la traduction me le permet.

"Cavaliers de la tempête !
Seuls avec le vent, défenseurs de la création !
Les pouvoirs fantômes dominent la terre.
Vous descendez et vous nous contrôlez.
Ce qui reste à voir, c'est tout un rêve.
Cavaliers de la tempête !
Nous sommes aligné avec le soleil !"


Un nouvel éclair zèbre la ville, le tonnerre vient presque aussitôt. L'orage n'est plus très loin de nous. Je me dépêche de descendre de mon perchoir avant de m'en prendre un dans la gueule, comme si j'avais une tête de paratonnerre !
Après, c'était à la fois marrant et jouissif, on a l'impression d'être sur scène et d'avoir le destin des autres entre nos mains quand le ciel "répond" à nos paroles.
La pluie continue de se déverser, tombant lourdement sur les feuilles des arbres qui pour l'instant nous protège un peu. Pas que j'en ai quelque chose à faire, mon aura me permet de sécher à toute vitesse.
Nous je ne m'en fais pas plus que ça, une fois rentrée, je serai sèche en une dizaine de minutes. Mes fringues faudra attendre un peu plus.

"Aller on s'rentre. Ma piaule n'est pas loin et je vais déposer tous ça avant qu'ils ne rendent l'âme !"


J'me rends compte avec l'orage, il fait vachement sombre dans la forêt maintenant. Du coup j'allume une petite boule de feu de la taille de ma main. C'est amplement suffisant pour nous éclairer et puis ça me fera un exercice de contrôle tiens. Ne jamais négliger son entrainement. Laissant échapper un rire je balance une phrase à Jiyu.

"Ton pouvoir ne fonctionne que sur les fruits ou tu peux faire des parapluies géant avec des feuilles ?"

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Jeu 6 Juil - 20:53

- On dirait bien ouais. Ça va nous changer un peu de ce soleil.

U
n nouvel éclair vient illuminer la forêt et le ciel se déchire bruyamment au dessus de nos têtes qui ne le quitte plus des yeux, passionnées. Narra retourne dans l'arbre où elle chantait tout à l'heure avant que je ne l’interrompe. Elle se hisse habilement en hauteur elle doit avoir l'habitude de grimper aux arbres. La jeune fille récupère son matériel et reste un petit moment a regarder le ciel, je crois bien qu'elle chante mais je n'entend pas grand chose avec la pluie qui vient de surgir. Puis elle remet pieds a terre en se faufilant souplement entre les branches maintenant glissante à cause de la pluie qui se déverse sur nous, mais elle n'en est pas plus gêné que ça. Lorsqu'elle atterrie devant moi elle ajoute.

- Aller on s'rentre. Ma piaule n'est pas loin et je vais déposer tous ça avant qu'ils ne rendent l'âme !

Je garde le visage tourné vers le ciel encore quelques secondes pour savourer la sensation de ces gouttes fraîches qui coulent sur ma peau. Il y a déjà énormément d'eau, pourtant nous sommes assez à l’abri des feuilles, je n'imagine même pas les sceaux d'eau qui doivent tomber. Je baisse les yeux et me mets à la suivre alors que mes pas dans les flaques d'eau émettent des petits « splach » satisfaisant. D'un coup une lumière jaune éclaire les sous-bois, Narra a allumer une petite boule enflammée qui remplace le soleil désormais caché derrière les épais nuages. Oh c'est sans doute une nymphe du feu... Comme ma sois disant famille qui m'a abandonnée dès mon plus jeune âge. Cet élément lui va bien, sûrement à cause de ses yeux couleur de braise. Elle se met à rire et me dit :

- Ton pouvoir ne fonctionne que sur les fruits ou tu peux faire des parapluies géant avec des feuilles ?

- Bien sûr !

Je peux faire ça, un jeu d'enfant même. Mais je suis pas sûr que ce soit très efficace, avec le vent qu'il y a la pluie nous frappe presque à l'horizontale, au moins ça nous protégera la tête.
Je tends la main vers la branche la plus près et la casse d'un mouvement sec, j'en arrache presque toute les feuilles pour n'en laisser plus que deux et je la dirige devant moi pour qu'elle puisse bien voir. Les feuilles de ma branche s'allongent et grossissent à vue d’œil pour atteindre un peu plus d'un mètre d'envergure. Je les détache de leur branche bien trop faible pour supporter leur poids. Je tends la sienne à Narra en lui souriant et m'agrippe comme je peux à la mienne pour ne pas qu'elle s'envole. Je tiens les deux extrémités comme je peux pour la garder au dessus de moi et me protéger le visage bien que l'on soit déjà trempé. Les feuilles nous servent plus de capuches que de parapluie, c'est ce que je craignais. Je jette ma feuille au sol.

- Attend je peux essayer autre chose, mais je ne sais pas du tout si ça va marcher.

Je lève les yeux sur les branches au dessus de nos têtes, j'ai une petite idée mais je n'ai encore jamais fait ça. Je force les arbres à entrelacer leurs branches entre eux et à épaissir un peu leurs feuilles. Petit à petit, accompagné de craquement de bois, il commence à se former un toit végétal au dessus de nos têtes, un mur de branches et de feuilles qui ne laisse passer plus que quelque gouttes disséminé ça et là. Je m'arrête pour observer mon travail, impressionné par mes propres exploit. Je souris en me parlant à moi même.

-  Oh bah c'est pas trop mal finalement.


Je dois rester extrêmement concentré pour que le toit reste bien au dessus de nous lorsque nous avançons. Au fur et à mesure de nos pas de nouvelles branches se tendent devant nous pour se tresser entre elles, alors que celle de derrière reprennent leur place initiale et laisse de nouveau le passage à la pluie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Sam 15 Juil - 10:57

Vous avez déjà essayé de maintenir un feu alors qu'il pleut . Devriez essayer c'est un sacré défi, même pour une nymphe de feu. En temps normal un feu s’éteint assez vite quand il est assez froid pour ça. Ben oui ce n'est pas l'eau qui éteint un feu...enfin si...ce n'est pas le seul facteur. Si l'eau suffisait, les incendies de forêt d'été seraient maîtrisé en quelques heures. La température des flammes ainsi que le vent entre en compte.
Pour ce qui est du vent il n'est pas très fort, pour l'instant, quant à la température, vu qu'il fait une trentaine de degré autour de moi je n'ai pas trop de difficulté à le maintenir malgré l'eau qui tombe dessus. La dépense énergétique est quand même plus importante qu'en temps normal, c'est pour ça que ça fait un bon entrainement. De toute façon nous ne sommes pas loin de la cabane, j'ai largement de quoi tenir jusqu'à l'arrivée.

Là-dessus j'apprends qu'elle donne aussi dans les parapluies en feuilles géantes. J'ai dit ça pour rire moi et la voilà en train d'en faire. Du coup j'ai une nouvelle idée qui me viens pour améliorer ma cabane ! Il y a un système de récupération d'eau vachement rudimentaire qui n'attend qu'à être amélioré en quelque chose qui se fond mieux dans les décors. Elle sera parfaite pour participer à l'amélioration. Cette fille est une perle rare ! C'te chance.

Du coup je me retrouve avec une feuille au-dessus de ma tête que je dois orienter selon le sens du vent pour ne pas m'en prendre plein la face. Pas très pratique, tant pis ça fera l'affaire pour les cinq minutes de marche qui reste

"Attend je peux essayer autre chose, mais je ne sais pas du tout si ça va marcher."

Léger bruissement parmi le vacarme de la pluie qui, maintenant, se tape bien l’incruste à travers les feuilles devenue trop lourde pour supporter le poids. Coup d'oeil vers les frondaisons...dites-moi que je rêve ! Elle est en train de faire un toit végétal avec les branches des arbres ! Puissaaaaant !

"Oh bah c'est pas trop mal finalement."

Pas trop mal ? S'en carrément impressionnant ouais. Si elle arrive à faire maintenant, à quoi parviendra-t-elle une fois à sa puissance maximale ? Préfère ne pas y penser et me dis qu'il ne faut pas que je m'en fasse un ennemi. On dit que la nature est faible face au feu. Paraît ouais, seulement pour les esprits étriqués. Vous risqueriez d'avoir des surprises. Je suis quasiment certaine qu'une fois qu'elle maîtrisera complètement son pouvoir, elle pourra renforcer le bois ou faire des lianes extrêmement robuste !
Je regarde le travaille, impressionnée, ce qui m'arrive rarement je tiens à le préciser. Les arbres reprennent leur forme initiale au fur et à mesure que nous marchons.

".....le niveau de concentration et la dépense d'énergie que ça doit te demander."

Du coup, moi je galère moins avec ma bouboule.

"Nous arrivons. reste plus qu'à monter cette échelle. Hééééé Xyan ? Ouvre !"

J'entends le crâ crâ de mon corbeau et une échelle de cordes se déroule à quelques mètres. Ben quoi ?
Depuis le temps vous n'avez toujours pas compris qu'un corbeau est intelligent . Pour la faire remonter c'est la corde qui pend juste côté. Corde qu'il remonte lui-même pour qu'il y est pas de visiteur curieux. Qu'est-ce que je ferai sans lui, je me le demande. Je la laisse monter en premier, assurant sa montée en tenant fermement l'échelle, puis je grimpe à mon tour. La cabane a bien changé, maintenant elle est assez grande pour vivre confortablement et on peut y tenir à plusieurs. Bon par contre faut pas s'attendre à du grand luxe mais y a des coussins un peu partout.

"Installe toi. On a le temps avant que l'averse cesse. Y'a une bibliothèque derrière toi."

Un grand blibli bien fourni en livre diverse...par contre j'aurai dû mieux réfléchir avant de lui dire. Il y a pas mal de livres dédiés aux anciennes religions et aux légendes mortelles. Sans compter tous les trucs qui parlent sciences, ésotérisme et ce qui est plus accessible et divertissant. J'ai aussi un exemplaire du Necronomicon et le Dictionnaire du Diable (très drôle à lire d'ailleurs). Si elle fait partie de ses fanatiques débiles je suis mal. Boarf je dirais que c'est parce que je fais des recherches et puis voilà.

Mais j'ai l'électricité maintenant ! D'ailleurs j'allume la lumière ! Pratique les panneaux solaire !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !


Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu] Mer 9 Aoû - 13:48

Concentration, concentration, concentration. Je n'ai plus que cette pensée en tête. Si jamais je détourne l'attention de mon mur de feuille, une vague d'eau nous tombera dessus. Je ne crains pas spécialement la pluie, ça ne m'a jamais dérangé de me promener complètement trempé, mais Narra à besoin que ses appareiles arrivent au sec. Ça doit coûter une fortune ses machins là, c'est vraiment pas le moment d'être distraite.

- .....le niveau de concentration et la dépense d'énergie que ça doit te demander.

Je ne prends même pas la peine de lui répondre, elle là dit elle même il faut vraiment que je me concentre sur ma tache. L’énergie utilisée n'est pas encore trop phénoménale, j'ai juste déplacé les branches, le plus épuisant c'est d'accéléré leur croissance. Et puis je ne fais pas ça sur une grande surface non plus, juste de quoi nous protéger toutes les deux. C'est plus un exercice minutieux que fatiguant.
Perdu dans ma tâche je n'ai même pas remarqueé la cabane percher en haut de l'arbre.

-Nous arrivons. reste plus qu'à monter cette échelle. Hééééé Xyan ? Ouvre !

Un croassement rauque retentis des branches au dessus de nous. Désormais à l’abri du toit de sa cabane je peux enfin relâcher la pression sur les branches et admirer le grand oiseau noir qui nous déroule une échelle de corde. Surprise je ne trouve rien à dire, Narra me laisse passer la première alors je me hisse sur les petits barreaux de bois et découvre enfin l'intérieur. Elle est bien grande pour une cabane en bois, le sol est recouverts de coussins et de couverture, une grande bibliothèque recouvre une partie de murs et une lampe s'allume au dessus de nos têtes. De l'électricité ? Ça fait beaucoup moins sauvage que l'idée que j'avais d'une cabane, mais sans être une villa. Je crois bien que je pourrais rester des heures allongé là à regarder ce magnifique corbeau. Il est vraiment énorme de près, il tourne la tête dans tous les sens pour m'observer.

-Installe toi. On a le temps avant que l'averse cesse. Y'a une bibliothèque derrière toi.

Je m'assois sans me faire prier, mais ne quitte pas le volatile des yeux. Comment elle la appeler déjà ? Xyan je crois. Il fait des petits saut sur le plancher et se place entre moi et Narra.

- Salut toi, dis-je fasciné.

Je tends la main dans sa direction, il recule méfiant, puis claque du bec dans le vide et se rapproche de sa maîtresse avec de grands bruits d'ailes.

- Bah fait pas le timide.

Je lève les yeux sur la nymphe du feu.

- Il est superbe ! Comment tu as fait pour le dresser comme ça ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

avatar
VI ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Revenir en haut Aller en bas
Même en été, si on est mouillé on s'en sort en séchant. [Narra/Jiyu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Est-ce que Haldir existe? O_o
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» [Ork] Mekano des kramboy's
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
ALENTOURS
 :: Campagne :: Bois
-
Sauter vers: