Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Confrontation surprise [Misha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Confrontation surprise [Misha] Sam 27 Mai - 14:02


Assise contre un mur, téléphone en main, je pleure. Je pleure toutes les larmes de mon corps, sans me préoccuper de ce qui pourrait m'arriver, sans porter attention à ma combinaison shorty beige qui risque de ne plus l'être très longtemps avec cette saleté ambiante. Alex me retrouvera-t-il dans toutes ces rues ? Ou finirais-je mes jours ainsi, seule et abandonnée dans un coin de ruelle, limite cul de sac. Que s'est-il passé ? Pourquoi est-ce-que je me retrouve si misérable alors que ce matin je resplendissais ? Pourquoi ai-je été boire là-bas ?

~__~__~__~__~__~__~__~__~__~__~__~__~



"V'zinquiétez pas ! J'sais m'débrouiller ! J'suis du Sud moi ! C'pas vot'e quartier qui'm'fait peur !" Tout en beuglant cela à tue-tête, je sors du bar vacillante. Alcool et Louboutix, c'est pas le meilleur des mélanges. Des gens m'interpellent, se moquent de moi. Ils pensent que je ne rentrerais jamais indemne de ce voyage. Rejoindre mon quartier à pied, en pleine nuit, est une folie, je le sais. Mais c'est pas pour autant que je vais l'assumer devant eux. C'est la plèbe, je n'ai rien à voir avec eux. Déjà que je ne sais pas comment je me suis retrouvée à boire comme un gros tas ici bas, je ne vais pas, en plus, perdre mon estime de fille du Sud.

Je quitte la rue principale où la plupart des bars sont encore pleins pour m'engager dans des ruelles moins bien éclairées. Je ne sais pas du tout où je vais, ni même ce que je fais mais je continue à marcher ; sans mes Louboutix, que je conserve à la main. Je préfère le sol froid et les bouts de verre, plutôt qu'un plâtre pour trois semaines. Une haute stature passe à côté de moi et mon épaule tape contre son bras ou un autre endroit non identifié -quant on fait 1m55 il est ardu de savoir où on a buté sur un mec de 1m90 et quelques. "P'tain ! T'peux pas faire at'ention, gros tas !?" Je l'avoue, je ne m'attendais pas à ce qu'il se retourne ainsi.  
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Dim 4 Juin - 19:31


Dans les petites ruelles du quartier Est, une silhouette immense se déplaçait, le pas incertain. Habillé sobrement d'une chemise ainsi que d'un pantalon foncés, le grand homme se démarquait pourtant de la masse, son visage étrangement surnaturel ainsi que sa chevelure à la couleur inhabituelle attirant les regards de tous ceux qui le croisaient. À la lueur des réverbères de la ville, ses yeux aux pupilles dorées reflétaient la lumière qui les touchait, empêchant quiconque de deviner à quoi il pouvait bien songer.
Cet homme n'était autre que Mikhaïl Melorovitch Malenkov, CPE dans l'établissement de Xényla et membre de la communauté officiellement jugé psychologiquement instable. Et depuis quelques temps, cette instabilité avait pris des proportions exceptionnellement inquiétantes.

Dans l'année qui avait précédé pourtant, si l'on ne présageait pas un rétablissement pour lui, le jeune homme avait montré de nettes améliorations dans son comportement au sein de la société. Il s'était montré d'un sérieux exemplaire à son premier poste fixe dans un lycée de renom, était parvenu tant bien que mal à se faire une petite place parmi ses collègues et plus que tout, avait enfin trouvé un psychologue capable de réellement l'aider et le faire évoluer. Ses résultats avaient été tellement prometteurs qu'on lui avait permis d'envisager l'adoption d'une jeune élève, toutefois secondé par l'une de ses collègues, Miranda Malatesta, jugée assez apte à garder un œil sur lui.
Au contact de la petite, Mikhaïl avait réussi à se responsabiliser, à ne plus se comporter comme l'enfant qu'il avait toujours été. Il la couvait certes plus qu'il n'en fallait, mais était parvenu à transférer l'amour paternel qu'il offrait jusqu'alors à sa tortue à un véritable être bermudien, marquant une amélioration drastique dans son comportement.

Mais cet état ne dura pas plus de quelques semaines.

En mars, plusieurs évènements fâcheux se succédèrent au sein de Xényla, résultant de l'assassinant de l'un des membres de son personnel, de la disparition de l'un de ses élèves, puis du départ de son psychologue. Ce fut ce dernier incident qui provoqua la descente aux enfers de l'esprit torturé de Mikhaïl : sans la moindre explication, sans le moindre adieu, la personne qui importait le plus pour lui l'avait abandonné pour totalement s'évaporer.

L'hybride fut tellement touché par cette disparition soudaine qu'il refusa tout bonnement d'aller se trouver un nouveau psychologue, espérant vainement faire revenir son ami en se comportant de la sorte. Mais celui-ci ne revint pas. Les jours, les semaines et bientôt les mois se succédèrent, durant lesquels l'esprit du grand enfant brisé se mit tout simplement à se transformer, pour laisser place à un homme violent et instable, victime de ses propres émotions qu'il ne pouvait plus contrôler.
Le gentil et heureux Misha s'était effacé pour devenir quelqu'un de sombre, ignorant une part de ses souvenirs pour essayer d'effacer ce qui avait pu le blesser, comme il avait déjà pu le faire par le passé.

C'était cet homme-là qui marchait dans les rues du Quartier Est ce soir-là, errant sans but dans les ruelles après avoir consommé une grande quantité d'alcool dans un bar avoisinant. D'un simple regard, il dissuadait quiconque de venir s'adresser à lui, ayant l'impression que chaque regard qui pouvait se poser sur lui était emprunt de jugement ou de moquerie à son égard. Une colère incompréhensible bouillonnait en lui, teintée d'une tristesse dont il n'arrivait pas à se débarrasser et Mikhaïl n'arrivait plus à se souvenir pourquoi il était sorti, ou comment il allait rentrer chez lui.
Il avait l'impression de ne rien contrôler de son état.

Alors qu'il marchait simplement droit devant lui sans vraiment savoir où il se dirigeait, le grand homme sentit tout à coup quelque chose heurter son bras, le déviant à peine de son itinéraire. N'y accordant pas particulièrement la moindre attention, l'hybride aurait probablement continué son chemin si une petite voix agaçante ne s'était pas soudain élevée pour lui agresser les tympans, apparemment furieuse contre lui.

- P'tain ! T'peux pas faire at'ention, gros tas !?

À l'entente de ces mots, un éclair haineux traversa le regard de Mikhaïl tandis qu'il faisait volte-face pour se retourner face à celle qui avait osé l'importuner. Devant lui, une créature minuscule le regardait et avant même qu'il n'analyse les traits du visage de celle-ci, sa main s'avança d'elle-même pour agripper le haut du vêtement de l'enquiquineuse.
C'était comme si ses muscles avaient bougé d'eux-mêmes, ayant décidé de répondre à la provocation pourtant minime de cette personne : il était tout simplement gorgé de colère, et celle-ci ne demandait qu'à exploser.

Sans aucune difficulté, il souleva vite ce petit corps du sol pour mettre son visage au même niveau que le sien, dardant cette femme de son regard le plus noir alors qu'il lui aboyait au visage, visiblement à cran.

- T'as un problème ?

Son corps le démangeait, tant Mikhaïl ressentait une envie irrépressible de se défouler contre cette personne qui avait osé le déranger. Il avait besoin de violence, envie d'apprendre à cette personne à lui faire preuve de respect. Il voulait montrer au monde qu'il n'était plus de ceux que l'on pouvait juste regarder de haut : c'était lui à présent qui se permettrait de marcher sur les autres, et non plus le contraire.
Et aujourd'hui, quelqu'un allait bien devoir le payer.

Ses muscles avaient commencé à bouger d'eux-mêmes pour lancer cette pauvre chose contre le sol le plus violemment possible lorsqu'il interrompit soudain son geste, muet. Doucement, il rapprocha ensuite à nouveau son visage du sien, un peu déstabilisé. Ses yeux dorés plongés dans ceux de la petite femme qu'il tenait, il fronça légèrement les sourcils et la quitta du regard, pour observer la couleur inhabituelle de ses cheveux.
Rose. L'unique couleur qu'il était capable de reconnaître.
Il connaissait cette femme, il le savait. Et pourtant il éprouvait toutes les peines du monde à arracher un nom de sa mémoire alors qu'il l'observait, comme si celui-ci cherchait à s'échapper à lui.

Puis il comprit soudain qui il tenait entre ses mains.

Tremblant, il la reposa doucement sur le sol, l'expression haineuse sur son visage bientôt remplacée par un regard déconfit. Doucement, il leva ses mains à ses tempes, reculant de quelques pas tandis que ses yeux fixaient le sol.
Doucement un murmure s'échappa de ses lèvres.

- Dorothée...

Relâchant sa tête, il laissa ensuite ses bras retomber de chaque côté de son corps, relevant les yeux pour regarder sa collègue.
C'était elle, la cousine de son précieux Dorothée disparu.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Mar 27 Juin - 9:54


Alors que je viens de lâcher quelques vers très poétiques à l'égard d'un passant non-identifié de très haute stature, je me retrouve légèrement suspendue en l'air par le col de mes vêtements. Apparemment mes doux mots d'amour n'ont pas plus à ce monsieur - aussi alcoolisé que moi en se fiant à l'odeur. Au point même où je me retrouve bien plus haut qu'habituellement. Et être soulevée ainsi est très douloureux, sachez-le. Vraiment, c'est pour cela que je préfère me battre avec Kristal. Elle, au moins, a une taille globalement acceptable. "T'as un problème ?" Si lui ne le voit pas, j'avoue ne pas savoir quoi lui répondre. Il est évident que j'ai un souci avec le fait de ne plus toucher terre, ainsi que le risque de prendre un coup de boule dans mon beau visage. Ou d'être jetée au sol comme ce que l'inconnu s'apprête à faire. 23 ans, c'est quand même jeune pour mourir.

Soudain, la tension s'inverse. L'homme me rapproche de son visage et je peux approximativement voir ses traits. Est-ce réellement Mikhaïl ? Comment est-ce possible ? Comment mon karma peut-il être aussi déréglé ? Face à lui je n'ai qu'une chance sur deux de m'en sortir indemne, pas plus. Lentement, je suis reposée au sol. Je me retrouve à côté de mes chaussures que j'ai lâché dès que je me suis faite empoignée. Encore tremblante de ce qu'il vient de se passer, je m'adosse au mur en respirant lentement. Pourquoi maintenant ? Le CPE de Xényla était le patient préféré de Maria. Maria, mon cousin, celui que j'ai fait interner pour son bien. Voilà des mois que j'essaie de l'éviter, pour ne pas me trahir. À part Alexei, personne ne sait ce qu'il s'est passé, personne ne connaît mon acte. Je suis un monstre dissimulé.

"Dorothée..." Ce nom me fait mal. Mal car il me remémore trop de souvenirs. Pourtant, j'ai essayé de passer au dessus, d'avancer avec ce fardeau. C'est pour cela que je me suis faite tatouer son masque préféré. Mais ça ne fait rien du tout. Chaque jour la culpabilité me ronge un peu plus. Chaque jour, je découvre ma maison vide et j'ai envie de pleurer. J'ai sacrifié ma seule famille. À jamais. "Il n'est pas là... Il reviendra plus ton Dorothée... C'est fini." Sans que je ne puisse rien faire, des larmes coulent de mes yeux, ruinant peu à peu mon maquillage. Oui, tout est fini.
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Sam 1 Juil - 17:38


Si la jeune femme qui se tenait face à Mikhaïl ne faisait pas bien haute stature, toute tremblante et esquissant un léger mouvement de recul pour s'éloigner de lui, l'hybride de son côté n'en menait pas plus large. Ses poings ne cessaient de se fermer puis de s'ouvrir dans un rythme spastique, tandis que ses yeux fixaient sa collègue avec un air des plus désespéré, anéanti. Il donnait l'impression de ne pas savoir où il se trouvait, de ne pas comprendre quoi que ce soit qu'il pouvait être en train de se dérouler autour de lui.
Il était simplement là, debout, les muscles secoués de spasmes nerveux et le le cœur douloureux.

Il ne comprenait pas pourquoi son corps réagissait de la sorte à le vue de cette petite chose, mais celle-ci semblait raviver en lui des souvenirs qui lui étaient particulièrement douloureux. Elle soulevait en lui des questions dont il attendait les réponses depuis des semaines, des mois.

Où était-il ?
Pourquoi était-il parti ?
Pourquoi l'avait-il abandonné ?

- Il n'est pas là... Il reviendra plus ton Dorothée... C'est fini.

Ces mots eurent l'effet d'une bombe sur le requin.
Il ne voyait rien des larmes qui s'écoulaient lentement sur les joues de la pauvre cousine de son psychologue disparu. Il n'arrivait pas à avoir la moindre forme de pitié pour celle qui avait certainement perdu autant que lui, si ce n'était plus. Tout ce qu'il était en mesure de percevoir, c'était la douleur que cela entraînait sur lui-même.

Jamais il n'avait demandé qu'on lui offre ce genre de réponse.
Il ne pouvait tout bonnement pas l'accepter.

Dans un hurlement déchirant, le grand homme se mit à trembler de tout son corps, portant ses mains à sa tête. Courbé, il fermait les yeux pour essayer de contrôler la colère qui montait en lui - cette haine dont il n'arrivait à se défaire depuis le départ de son si cher ami.
Il ne voulait pas, il ne pouvait pas.
Son être ton entier lui donnait l'impression de s'écrouler dans les fondements même de son esprit meurtri.

Il avait besoin d'évacuer.

Relâchant brusquement sa tête, Mikhaïl fonça droit devant lui. Le regard noir fixé sur la femme adossée au mur face à lui, il parcourut la distance qui les séparait en une simple foulée, avant de plaquer avec force ses deux mains de chaque côté du visage de la demoiselle.

- NON.

Ses mots résonnèrent dans la ruelle, dans un cri du cœur aussi perçant que menaçant.
Il était hors de question pour lui d'admettre que cette petite femme puisse avoir raison, que son précieux Dorothée puisse l'avoir abandonné de la sorte. Il n'était pas ce genre de personne. Quand bien même le requin peinait dernièrement à se souvenir les moments qu'il avait pu passer avec son ami, son cœur lui hurlait chaque jour qu'il finirait par revenir.
Accepter sa perte était parfaitement inconcevable pour lui.

Les lèvres tremblantes et les yeux exorbités, la détresse du requin se lisait dans chaque ride de son visage tandis qu'il reprenait, haletant.

- Il ne me laisserait pas. Il ne ferait pas ça. Il... Il-

Dans un hurlement rageur, l'hybride se détourna brusquement d'elle pour envoyer son poing dans la poubelle sur sa gauche, dans un bruit fracassant. L'impact de son poing contre le métal rouillé se fit violent, créant une large bosse creuse dans celui-ci qui témoignait de la force qu'il avait pu mettre dans ce coup.
Et pourtant, les jointures malmenées de son poing n'étaient pas celles qui le faisait souffrir actuellement.

Dans un murmure, une simple phrase s'échappa de ses lèvres, comme un appel à l'aide.

- Il sait que j'ai besoin de lui...

Les larmes aux yeux, Mikhaïl fut secoué de tremblements supplémentaires avant de simplement se laisser tomber au sol, dos à sa collègue.
Pourquoi se sentait-il aussi misérable ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Dim 2 Juil - 14:08


Adossée contre ce mur, chaque larme me remémore un souvenir à ses côtés. On était pas nécessairement proches enfants, la différence d'âge jouant, ainsi que mes sœurs. Il ne lui était pas utile de jouer avec moi alors que j'avais deux mouflettes de mon âge pour m'accompagner. Mais toujours est-il qu'une fois adulte, on a fini par se rapprocher. Dès nos retrouvailles, nous avons fêté cela et renoué ensemble. Cette fois, la relation est devenue assez fusionnelle, il était ma seule famille, j'étais unique aussi. On a eu des moments de rires, de larmes, de gêne aussi. Il tenait absolument à me faire essayer le BDSM, ce que j'évitais le plus possible. Des fois, on abordait le sujet de nos parents, il me parlait très succinctement de ceux qui l'avaient rejeté après l'accident de sa mère ; je lui comptais mes péripéties avec ceux qui m'avaient expulsé après l'accident de mon frère.

Quand on a prit cette maison dans les quartiers Sud, c'était un peu un rêve. Une grande maison pour nous, nous avions un espace commun et personnel. Je sais qu'il y a invité Astrid, cette femme que je ne supporte pas. Il était - peut-être - amoureux d'elle. Je ne sais pas. Toujours est-il qu'elle a fait comme si elle répondait à ses avances avant de partir dans les bras d'un autre. Pour avoir brisé son cœur et conduit dans cette période si sombre de sa vie, je jure de lui faire payer.

"NON !" Cette violence me ramène sur terre de manière abrupte. J'en papillonne des paupières tellement la surprise est grande. Que se passe-t-il ? Pourquoi est-il si près de moi, prêt à me dévorer ? Je ne comprends pas ce qu'il fait, pourquoi m'agresse-t-il alors que je suis dans le même état de détresse que lui ? "Il ne me laisserait pas. Il ne ferait pas ça. Il... Il-" Je fronce les sourcils, dérangée. Pourquoi lui ? Pourquoi Maria ne laisserait pas Mikhaïl seul ? C'était, certes, son patient préféré mais ce n'était pas pour autant qu'il a la primauté sur tout.

Les accès de violence que le requin est capable d'avoir me font peur. Voilà qu'il vient d'agresser une poubelle qui n'a rien demandé. Honnêtement, je préfère que ce soit la poubelle qui prenne plutôt que mon visage mais tout de même. "Il sait que j'ai besoin de lui..." Observant ce grand homme à terre, j'ai envie de lui cracher dessus. Sans quitter mon mur, je le regarde avec des éclairs dans les yeux. "Pourquoi, toi, ne te laisserait-il pas ? Tu te crois si important que ça ? Tss. Quel égoïste. Tu ne penses pas à lui ? Tu ne penses pas qu'il avait des raisons de partir ?" Les larmes reprennent le contrôle de mes yeux et c'est entre deux hoquets que je finis ma phrase. "Tu ne penses pas que tu es le seul à souffrir j'espère ? Il n'y a pas que toi dans la vie Malenkov. Il n'y a pas que toi qui ait besoin de lui."
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Dim 2 Juil - 16:11


- Pourquoi, toi, ne te laisserait-il pas ? Tu te crois si important que ça ? Tss. Quel égoïste. Tu ne penses pas à lui ? Tu ne penses pas qu'il avait des raisons de partir ?

Ces mots qui s'élevèrent dans le dos de l'hybride lui firent mal, tranchants comme des lames de rasoir. Dans la voix de sa collègue, Mikhaïl pouvait entendre que celle-ci était elle-même secouée de hoquets de tristesse, certainement en train de pleurer. Mais ce qui lui faisait le plus mal, ça n'était pas le ressentiment qu'il pouvait sentir de le ton de la voix de cette femme envers lui, ni même la douleur qu'elle semblait ressentir.
Non.
C'était la réalisation que ce qu'elle disait était parfaitement juste.

De quel droit s'était-il imaginé assez important pour que Dorothée ne le laisse pas ? Comment avait-il pu penser que son psychologue ne puisse le considérer comme plus qu'un simple patient ? Tous ceux qu'il avait pu consulter avant lui l'avaient abandonné eux aussi, alors pourquoi pas lui ?
Cette pensée lui faisait mal, très mal.
Mais pas autant que de réaliser qu'il avait avait finalement passé plus de temps à se soucier de son malheur de voir son ami parti, plutôt que de se renseigner sur les raisons de ce départ. Des raisons qui maintenant lui faisaient peur.

- Tu ne penses pas que tu es le seul à souffrir j'espère ? Il n'y a pas que toi dans la vie Malenkov. Il n'y a pas que toi qui ait besoin de lui.

Le visage enfoui dans ses mains, Mikhaïl gardait les yeux fermés, toujours tremblants. Jamais il n'avait voulu impliquer qu'il puisse être le seul à souffrir du départ de Dorothée. Il était parfaitement conscient qu'un homme tel que lui avait du laisser un large entourage dévasté derrière lui, qu'il ne devrait pas se croire plus important que ces gens-là.
Mais il n'arrivait pas à y penser, pas dans son état.

C'est légèrement hoquetant que l'hybride parvint finalement à prendre la parole pour répondre à la jeune femme dans son dos, sans oser se retourner pour la regarder.

- Non, je... Non, bien sûr. Je sais, mais...

Hésitant, il s'interrompit un instant.
Cette femme pouvait-elle comprendre tout ce qu'il avait sur le cœur depuis qu'il avait perdu l'être qui lui était le plus cher ? N'allait-elle pas une fois de plus s'énerver s'il lui livrait tout ce qui pouvait bien lui agiter l'esprit ?
Et puis une réalisation soudaine le frappa.

Dorothée était sa famille, à elle aussi.

Si cette femme était la cousine de son si cher psychologue, peut-être était-elle finalement la seule à pouvoir l'aider. Si ce n'était elle, l'hybride ne voyait personne d'autre.
C'est pourquoi il reprit, tout de même hésitant.

- Je suis en colère, tout le temps. J'ai envie de mordre les autres quand ils me regardent, j'ai- je comprends pas ce qu'il se passe. J'oublie des choses, j'ai l'impression de détester tout le monde, je vois... Il hoqueta légèrement, puis continua. J'ai plus personne maintenant. Je suis tout seul, j'ai...

Relâchant son visage tout en se relevant, Mikhaïl se retourna l'espace d'un instant pour planter son regard embué dans celui de la jeune femme.

- J'ai envie de faire du mal, tout le temps.

Un éclair sanguinaire illumina un instant son regard lorsqu'il croisa les yeux de la jeune femme, accompagné d'une nouvelle envie irrépressible pour l'hybride d'user de ses poings, et Mikhaïl brisa rapidement ce contact visuel en tournant le dos à sa collègue, terrifié. Il ne savait comment réprimer ces envies meurtrières qui le prenaient, il ne comprenait pas comment celles-ci se déclaraient en lui. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il ne pouvait pas les contrôler seul, qu'il n'en avait pas la force mentale nécessaire.
Cela lui donnait l'impression de devenir un véritable monstre.

Il croisa les bras autour de son ventre comme si une camisole invisible le retenait, espérant calmer ses tremblements avant de baisser les yeux au sol, alors qu'une larme coulait le long de sa joue.

- Et ça me fait peur.

Ces mots lui avaient échappé en un murmure angoissé, presque inaudible.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Sam 8 Juil - 14:31


Voir cet homme si instable me fait peur. Que pourrait-il faire à ma douce Sekai si je n'étais pas là ? Je ne suis, certes, pas le meilleur exemple sur cette île, pour autant, jamais je ne serais violente envers quelqu'un qui ne le mérite pas. Toujours est-il qu'il semble tout à coup bien faible. Si moi je souffre de son absence, lui aussi. Surtout son mental, Maria était celui qui lui permettait de se contrôler, c'est certain. "Non, je... Non, bien sûr. Je sais, mais..." Je hausse un sourcil, attendant la suite. Que veut-il dire ? "Je suis en colère, tout le temps. J'ai envie de mordre les autres quand ils me regardent, j'ai-je comprends pas ce qu'il se passe. J'oublie des choses, j'ai l'impression de détester tout le monde, je vois... J'ai plus personne maintenant. Je suis tout seul, j'ai..." Et cet individu est le tuteur de ma fille ? Pincez moi, je rêve, on a laissé un enfant avec lui.

"J'ai envie de faire du mal, tout le temps." Je le vois dans ses yeux, juste avant qu'il se retourne. Je veux bien le croire mais que puis-je y faire ? Je ne suis pas psychologue, je ne suis pas Maria. Je suis juste une petite prof de 23 ans un peu paumée depuis qu'elle a envoyé son cousin en hôpital psychiatrique. La meilleure chose que j'aurai à faire serait de l'envoyer prier l'Unique en espérant qu'il ait la solution. "Et ça me fait peur." À moi aussi. Pour autant, je ne peux me laisser aller à la faiblesse. Mikhail est instable, si je lui montre qu'il peut m'avoir, il le fera. Toujours adossée contre le mur, je soupire. "Je peux difficilement t'aider. Je ne suis pas mon cousin. Pour autant, tu es le nouveau père de Sekai et je sais à quel point elle t'aime." C'est pourquoi je ne peux pas le laisser ainsi. Il perdrait la garde de Sekai et elle en souffrirait beaucoup.

"Pour le moment, juste rentre chez toi. Cela vaut mieux. J'essayerai de trouver un moyen, qu'importe comment. Par contre, touche un seul cheveu de ma fille et tu partiras rejoindre les fous." Après tout, j'en ai déjà envoyé un là-bas, je peux bien faire pareil avec l'autre. Sans un mot de plus, je reprends mes chaussures et m'éloigne jusqu'à trouver une petite ruelle. Je m'y engouffre et m'effondre contre le mur. Là, je me mets à pleurer toutes les larmes de mon corps tout en appelant Alexei pour qu'il vienne me chercher. Il ne comprend pas tout sur le coup mais je sais qu'il réussira à me calmer. Il y arrive toujours quand je suis dans cet état là.
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confrontation surprise [Misha] Sam 8 Juil - 15:03


Malgré la peur qui tenait le requin au ventre alors qu'il s'obligeait à se maintenir immobile, celui-ci eut assez conscience de ce qui l'entourait pour bientôt entendre un soupir de sa collègue s'élever derrière lui, las.

- Je peux difficilement t'aider. Je ne suis pas mon cousin. Pour autant, tu es le nouveau père de Sekai et je sais à quel point elle t'aime

Sekai.
La petite Sekai.
Comment avait-il pu l'oublier ?

Avant que cette petite femme ne lui rappelle l'existence de cette jeune fille pourtant si importante dans la vie de l'hybride, Mikhaïl était parvenu à totalement effacer son souvenir de sa mémoire. Cette précieuse élève qui venait toujours manger des petits gâteaux avec lui dans son bureau avant la disparition de Dorothée, cet adorable rayon de soleil qui n'avait jamais eu autre chose que des paroles amicales à lui offrir.
Il avait bien honte à présent de réaliser que depuis toutes ces semaines, pas une seule fois il n'avait pu songer à celle dont il avait réussi à obtenir une partie de la garde grâce à la personne même qui était en train de lui parler en ce moment.

Mais Miranda avait bien raison : Sekai l'aimait, tout comme lui-même la considérait comme la prunelle de ses yeux. Et le requin ne voulait en aucun cas risquer de la décevoir en l'oubliant à nouveau, espérant pouvoir bientôt rattraper sa trop longue absence pour renouer les liens qu'il avait peut-être involontairement brisé entre eux.
Alors il tentait de sécher ses larmes, de se calmer tant bien que mal tandis que derrière lui, la voix de sa collègue s'élevait à nouveau.

- Pour le moment, juste rentre chez toi. Cela vaut mieux. J'essayerai de trouver un moyen, qu'importe comment. Par contre, touche un seul cheveu de ma fille et tu partiras rejoindre les fous.

« Tu partiras rejoindre les fous. »

Cette phrase se répéta plusieurs fois dans la tête de l'hybride, tant qu'il ne fit même pas attention à la jeune femme qui avait déjà commencé à s'éloigner de lui pour s'engager dans une ruelle adjacente, le laissant à son sort.
Les fous, il se souvenait les avoir déjà côtoyé. Lui, Mikhaïl Melorovitch Malenkov, se souvenait avoir passé la majorité de sa vie interné, encadré pour ne pas qu'il blesse autrui. Mais pourquoi n'était-il plus parmi ces fous aujourd'hui ? Pourquoi le regardait-on avec des yeux terrifiés à cette époque, alors qu'il ne se souvenait pas avoir jamais fait quoi que ce soit de mal à ces gens-là ?
Toutes ces réflexions lui faisaient mal à la tête.

Tout ce qu'il savait de source sûr, c'est qu'il ne ferait jamais rien qui ne puisse blesser la petite Sekai, et cela même si Miranda pouvait penser le contraire.

Mais cette femme avait raison, il fallait qu'il rentre chez lui. Il le savait, il le devait, mais le fait était qu'il n'avait strictement aucune idée de comment il allait bien pouvoir faire pour s'y rendre. Il n'était plus sûr de rien. Peut-être marcher allait-il être la solution pour parvenir à cela ? Son esprit embrouillé n'en était que trop incertain, mais il n'avait pour le moment pas de meilleure alternative.

Alors il se mit simplement à marcher.
À déambuler, un peu perdu, dans les rues plus ou moins désertes de la ville.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
Confrontation surprise [Misha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Confrontation
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: