Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Putain de jeune homme [Drevia & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Putain de jeune homme [Drevia & Jack] Mer 19 Avr - 18:33


Cette journée m'a achevé. Est-ce qu'il est possible de prendre en considération que je n'ai même pas eu le temps de faire mon fouineur pour trouver des informations sur la disparition d'Ambroise ? Ça me fait royalement chier. Je dirais même que ça me tracasse. Vraiment.
En plus, l'autre morveux avec sa boisson dégueulasse. Il a cru qu'il était chez mamie lui ? La prochaine fois, je serai moins gentil. Je sais que je dois rester cordial avec tous ses lycéens. Mais j'ai bien l'impression qu'ils se moquent tous éperdument de mon travail. Est-ce que moi, je vais déféquer sur leur table de cours ? Non. Alors ils seraient incroyablement aimables d'arrêter de cracher sur le sol. Enfin d'arrêter tout ce qu'ils font dans ce lycée. Est-ce qu'ils ne pourraient pas tous disparaître ? À la place de tous ses ratés, je veux bien Ambroise. Parce qu'ils me font tous chier.

Mais bon, là, ils dorment tous. Il n'y a plus aucun petit chieur pour me déranger. En plus, j'ai fini mon boulot pour aujourd'hui. Je vais ranger tout mon bordel dans un coin et je vais rentrer pour dormir. J'en ai besoin. Parce que demain, je vais devoir revenir ici. Et qui ne sera toujours pas là ? Ambroise. Je ne comprends pas pourquoi le putain de destin a décidé de le faire partir, comme ça d'un coup, sournoisement.
Déjà, quand il a eu son accident qui l'a forcé à être dans ce maudit fauteuil, je n'étais même pas là. Et maintenant que je suis là, c'est lui qui n'est plus là. J'ai l'impression qu'on se fout de moi, pire qu'on se moque de moi. Je vais le retrouver ce petit Lockart. J'y tiens beaucoup, il est hors de question qu'il lui arrive encore quelque chose. Même si je dois perdre la vie, je le retrouverai.

C'est avec cet état d'esprit que je ferme la porte du local réservé à mon bordel de technicien de surface et tous les trucs que les femmes de ménage et autres utilisent. C'est super apaisant comme pièce, y a pas de lumière et presque pas de place. On adore. C'est mon père qui serait heureux de voir ça. Il en serait envieux. Je rigole.
J'enfile ensuite mes écouteurs et mets en route une musique calme et agréable. J'ai besoin de ça le soir. Toute la journée, j'écoute des musiques bien plus entraînantes. Le genre de trucs qui empêcheraient les petits Évasions de dormir. Faudrait pas que malencontreusement, je débranche mes écouteurs alors que je traverse le couloir des dortoirs. Ou alors ? Je devrais le faire ? Franchement, ça se tient.

Non Jack. Ne fais pas ça.

Ma conscience a parlé. Je ne le ferai pas. Mais franchement, y a de l'idée. Est-ce qu'Ambroise aurait approuvé ? C'est souvent quelque chose que je me demande. C'est important. Je ne veux pas qu'il ait honte de moi à son retour. Parce qu'il va revenir.

Hey, mais. C'est qui devant moi là ?

Je vois une personne marcher pas très vite devant moi. Il réalise que je vais bientôt le rattraper ou il ne sait pas que je suis là ? Le bougre, il ne sait pas que je suis là. Là, j'ai très envie de m'amuser. Parce qu'il devrait normalement savoir qu'il y a un couvre-feu. Et apparemment, de ce que je vois, il s'en moque foncièrement. Est-ce que j'ai le droit de m'amuser un peu ? Certainement. Je me suis quand même empêché de malencontreusement faire écouter ma musique aux petits Évasions. Ça me mettrait les boules de pas me détendre un peu.
J'avance jusqu'au niveau de la personne devant moi, juste derrière lui plutôt. Je fais quoi ? Il ne m'a pas encore remarqué. J'adore cette situation, c'est l'occasion de me moquer de lui tout en finesse.

-Jeune homme. Tu sais que tu devrais être dans ta chambre ?

Plus qu'à attendre sa réaction. Je suis certain qu'elle sera intéressante et distrayante. J'ai besoin de me détendre sérieusement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Jack nettoie avec un LemonChiffon >----~¤
ICI UNE JOLI SIGNATURE. MAIS POUR L'INSTANT RIEN.
Blblblblblblbl
SAUF CA.
Sa Fiche ~☆~ Son Journal
avatar
IV ▲ Technicien de surface
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Putain de jeune homme [Drevia & Jack] Mer 19 Avr - 23:59

Malgré que les cours sont finis, je n'arrive pas à trouver sommeil, je ne suis même pas fatigué à vrai dire ! Il s'est passé trop d’événements en trop peu de temps pour moi, je ne m'en suis pas encore remis, surtout du combat contre Shane, juste en y repensant je peux m’empêcher de sourire. J'aimerais bien me battre contre lui une autre fois et toujours avec les mêmes règles. Bon, après il est du genre anti violence donc je ne pense pas qu'il veuille qu'on s'affronte juste pour rire, mais peut être qu'après le jeu des clés il acceptera qu'on se batte de temps en temps pour s'amuser ou passer le temps. Enfin sans mettre l'autre en danger et ce n'est pas comme si on se tapait à s'en faire saigner et que je lui brise ses os, pas du tout.

Mais passons, c'est une autre histoire ce combat. Il est 21h56, le couvre-feu va seulement s'annoncer et je ne suis pas encore près de ma chambre. Oui, j'ai prévenu mes colocs que je ferais un détour vers les cuisines me faire des pâtes, car les pâtes, c'est la vie ! Actuellement, je suis déjà dans les cuisines et par chances il n'y a personnes pour surveiller ! Je profite donc de cet instant pour me faire des pâtes bolognaise (et oui, avec de la bolo sinon, c'est un sacrilège). Et c'est aussi un moment où je suis tranquille, pas de personnes que je n'ai pas envie de voir, pas besoin de parler a mes colocs pour pas qu'il y ai un blanc h24 ou autres. Aaaaah, le bonheur. Y a pas un philosophe humain qui a dit « Il en faut peu pour être heureux » ? Car c'est un génie.

Une fois mes pâtes faites, je les mets dans ma gamelle et me dirige vers ma chambre tout en mangeant. Le couvre-feu est déjà passé donc évitons de croiser le gardien ou pire ! L'homme de ménage (*musique dramatique*) ! Ça fait pas longtemps qu'il est là, mais il n'est pas très sympa. J'ai essayé de lui parler une fois, il m'a remballé en moins d'une seconde. Fumier.

Non mais souvent avec les pions ça passe crème et on discute quand j'ai rien à faire, mais lui et le gardien, c'est des cas... Faut que je leur trouve un surnom... Une référence humaine sur un livre que j'ai pu lire... Bref pendant que je réfléchis à un beau surnom, je décide de faire un petit détour histoire de mettre plus de temps à rentrer. Non mais c'pas contre mes colocs, mais plus contre la liste qui va être déposée sur mon bureau avec écrit dessus en gros: « Réunions des délégués ». Je cherche encore une excuse pour pas y aller. Hors de question de voir Madmachin ou Simplet (c'est Oscar, je trouve que ce surnom lui va bien, il vient d'un conte humain nommé « Blanche Neige »)

Totalement absorbé dans mes pensées je n'avais pas remarqué qu'on me suivait, et c'était Jack, l'homme de mé- le technicien de surface. Moi je ne le savais pas sur le moment, je m'en suis rendu compte à ce moment :

-Jeune homme. Tu sais que tu devrais être dans ta chambre ?

Sur le coup, je me suis dit que c'était une blague de je ne sais pas qui, mais en me retournant, je vois l'horrible visage de Jack (insisté bien sur le J de Jack que je prononce DJack). Sur le coup une chose est arrivée. La peur. Je n'étais pas prêt mentalement à le voir d'un coup derrière moi. Par peur, je lâche un petit « AAAH » et lui lance le reste de mes pâtes au visage... Depuis quand des pâtes sont utiles pour chasser des pédophiles ? Après cela, je reste bloqué sur place un moment et le fixe toujours avec peur, pas la même peur qu'avant, mais plutôt la peur de sa réaction quand il va débugué. Je vois en même temps tout le reste de ma gamelle tomber sur le sol... Oui bah pas ma faute si je salis ce que tu viens de nettoyer, il ne fallait pas me faire peur !

Une fois 2 voir 3 secondes passé depuis le moment où je lui ai lancé mes pâtes, je lâche un petit « oops » avant de fuir comme un lâche avant de me faire attraper. S'il m'attrape, je vais prendre chère pour avoir sali le sol certes, mais aussi pour l'avoir fui.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Take care, je te copie en Gold
avatar
III ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Putain de jeune homme [Drevia & Jack] Sam 1 Juil - 16:16


Oh le fils de pute.

À peine, s'est-il tourné vers moi qu'il a crié comme s'il avait vu le diable. Est-ce que je suis si effrayant que ça ? Ou alors, il me trouve très séduisant et est heureux de me voir. Qu'importe, depuis quand on crie dans les couloirs comme ça ? Il s'est cru chez mamie ?
Mais je ne suis pas au bout de mes surprises. Cet idiot, dans toute sa gloire de dégénéré, m'a lancé un truc au visage. Mais pas n'importe quoi. Un truc bien dégueulasse et visqueux. Sans trop m'avancer, je dirais des pâtes. C'est juste répugnant. Je crois rêver. Moi qui voulais me détendre, je ne suis absolument pas satisfait. Ce bouffon me fait passer un très mauvais moment. Mais moi, je vais lui rendre au quintuple. Petit con.

Je reste figé, à le regarder. Je sens bien les pâtes me glisser le long des joues. Il y en a même sous mon T-shirt. C'est horrible. Pire que la tête de la déléguée des Libertés le matin. Niveau horreur, on est pas mal. Je vous jure que je vais le tuer ce chenapan. En plus, il doit y avoir des pâtes partout sur le sol. Est-ce que je ne viendrais pas de le nettoyer ? Bien sûr que si. Je vais le niquer. Je vais le prendre dans un coin et le défigurer à vie. Il sera aussi moche que la petite de la chambre 14. J'arrive vraiment pas à m'en remettre de sa sale tête. Du coup, y aura deux monstres hideux dans le lycée. Va falloir prévoir des sacs en papier pour recouvrir leurs visages. C'est pour le bien de tous.

C'est étonnant que j'arrive à rester aussi calme. En vérité, je bouillonne tellement au cœur de moi. Je vais le démonter cet abruti. Il va bien sentir sa douleur passer. En plus, il ne bouge pas. C'est parfait. Reste ici cher délégué des Évasions. Je t'ai reconnu, t'es vraiment pas fini toi. Même dans l'obscurité, j'arrive à ressentir ton absence de génie.

-Oops.

-Putain !

Le voilà qu'il bouge le bougre. Il s'enfuit ? Je ne rêve pas, c'est bien ça. Il part en courant comme un chat dont on aurait coincé la queue dans une porte. Je vais le tuer. Mais vraiment. Il me prend pour un con. Il a cru que j'étais en Origine ou quoi ? J'ai été élevé chez les Lockart. Il va voir lequel de nous deux est le plus malicieux. Sans trop m'avancer, je dirais que c'est moi.
Je pars donc à sa poursuite. Je manque même de glisser sur ces pâtes de merde. Dès que je l'ai attrapé, je le traîne jusqu'ici et je lui fais bouffer jusqu'au dernier morceau. On va voir s'il aura encore envie de dire "Oops". Le con, il ne sait pas qui il essaye de fuir. Je suis le technicien de surface le plus charismatique et le plus malin que cette île a eu la chance de porter. Je connais ce lycée par cœur à force de nettoyer les crasses de ces cas sans avenir. En plus, j'ai un avantage. Je sais que certaines portes du lycée sont fermées et je sais même lesquelles. Je vais m'amuser quand je le verrai s'éclater contre l'une d'elles. Vraiment, un petit quart d'heure de rigolade !

Plus il court, plus il perd de son avance. Forcément, celui que se fait courser est toujours bien en peine par rapport à l'autre. C'est scientifique. Enfin, peut-être. Je m'en fous complètement.

-Arrête-toi p'tit con. Tu sais, comme moi, que tu vas perdre. Je vais t'attraper dans tous les cas. Mais si tu t'arrêtes, je serai plus clément.

C'est faux, mais parfois ça marche. Je sais que c'est le genre de truc qui fonctionne avec les petites filles de 4 ans. Tu mens et elles te croient directement. Peut-être que si je lui promets des bonbons, il s'arrêtera ? Non, ça, c'est typiquement ce que dirait un pédophile. Je vais donc me contenter de lui courir après. Il a vraiment aucune chance. Quand on est aussi laid que lui, on ne peut pas aller bien loin dans la vie.

-Vraiment, si tu t'arrêtes pas, je te défonce !

Ce soir, je suis fatigué. Alors je ne suis clairement pas venu ici pour souffrir et encore moins courir un 400m. En plus, je n'ai pas le temps de me préoccuper des cas désespérés comme lui. J'ai besoin de retrouver Ambroise parce que les autorités de l'île sont incompétentes. Si je la vois cette Fujiwara de mon cul, je lui ferai bien comprendre qu'elle devrait un peu bouger ses fesses royales avant que je m'énerve.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Jack nettoie avec un LemonChiffon >----~¤
ICI UNE JOLI SIGNATURE. MAIS POUR L'INSTANT RIEN.
Blblblblblblbl
SAUF CA.
Sa Fiche ~☆~ Son Journal
avatar
IV ▲ Technicien de surface
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Putain de jeune homme [Drevia & Jack] Jeu 6 Juil - 23:27

Notre cher Jack est toujours sur place quand je commence à fuir. Je crois qu'il a buggé. Après 2 seconds grands max, je le vois à son tour me courir après avec une expression sur son visage qui veut dire que je ne dois surtout pas me faire attraper si je veux vivre.

-Arrête-toi p'tit con. Tu sais, comme moi, que tu vas perdre. Je vais t'attraper dans tous les cas. Mais si tu t'arrêtes, je serai plus clément.

CLEMENT ? PARDON ? Est-ce qu'il se voit avant de parler ? Non parce que niveau crédibilité, c'est même plus 0, c'est -100. Ce mec court comme une bête enragé, et il va me faire croire à ça ? Bon en vrai, je compte sur ma chance pour me sortir de ce merdier. Et c'est une phrase qu'on sort aux enfants de primaires quand même, faudrait être vraiment débile et pas doué pour pas remarquer qu'il ment comme il respire. Et moi qui pensais qu'on aurait eu un concierge sympatoche, nul/20 ce gars. On dirait surtout un pédophile qui veut me vendre une sucette dans une camionnette blanche.

-Vraiment, si tu t'arrêtes pas, je te défonce !

Voilà qui renforce sa crédibilité. Mais quel con celui-là. Par contre, je n'espère pas qu'il va tenir 30ans, je sais bien que je suis très rapide mais niveau endurance, c'est autre choses, je donne une minute max avant d'être à la même vitesse que lui. Pendant cette course, il y a bien des choix horribles que je dois faire toute les 5sec, choisir une porte. Je sais qu'il en a fermais et par chance, je suis souvent dans les couloirs la nuit donc je sais quelles portes n'est pas fermé, normalement. Bon si je dois me prendre une porte, je suis mort, il faut que je trouve une issue de secours. J'arrive dans un couloir assez long. J'en profite pour continuer de courir et tourner ma tête plus ou moins vers lui en criant

- La violence envers les mineurs est interdite ! T'as pas envie d'aller en prison pour de simple pâtes quand même ? Je t'assure c'est plus rentable d'aller dehors demain que d'aller en prison quelques années.

Faites qu'il s'arrête, je vous en prie l'Unique, c'est quoi le karma là, des pâtes contre une vie, c'est pas rentable du tout. Ce mec a bien une personne à qui il tient ? Non parce que si ce n'est pas peut être qu'il va avoir une illumination du genre « ah ouais pas con, je pourrais plus la/le revoir si je le tue ». Je pense que je vais devoir me planquer si je veux pas mourir. Mais difficile vu le peu d'espace entre nous. Je continue de courir malgré tout et bizarrement, je ne fatigue pas. L'adrénaline sûrement, je sais bien que si je m’arrête, je vais le regretter. Je vous jure, si j'avais mon portable j'aurais filmé pour porter plainte, sans preuve ça va être compliqué, quoi que si je suis en vie, mais amocher y a moyen.

- Fais pas le con Jack, on est en train de réveiller tout le monde j'ai des témoins partout, si t’arrête maintenant et qu'on discute calmement je porterais pas plainte demain

Bon bien sûr ce n'est pas vrai, je ne m'arrête pas, ou juste un petit instant pour faire genre et je cours me cacher, mais je ne porterais pas plainte, et façon s'il me touche pas, je n'ai pas de raisons de le faire. Allez Jack, arrête-toi un instant que je trouve un moyen de me cacher.

N’empêche, si j'avais su que je tomberais sur lui par surprise en voulant manger mes pâtes comme toujours, j'aurais fait une exception, petit con de concierge.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Take care, je te copie en Gold
avatar
III ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Putain de jeune homme [Drevia & Jack] Ven 7 Juil - 23:04


Je cours comme un dératé. Un jour, je vais perdre la vie dans ce lycée. Je devrais pas me moquer, c'est souvent arrivé quand même. Il pue un peu ce lycée, mais il est bien quand même. Il était certes mieux avec Ambroise, mais il va revenir et ça sera mieux. Tout est mieux quand Ambroise est là.

-La violence envers les mineurs est interdite ! T'as pas envie d'aller en prison pour de simples pâtes quand même ? Je t'assure, c'est plus rentable d'aller dehors demain que d'aller en prison quelques années.

-Ta gueule bouffon !

Ça m'a échappé, je suis vraiment désolé. Heureusement qu'on est plus en train de courir dans les dortoirs, on s'est éloigné. Si on avait encore été là-bas, j'aurais peut-être pas crié. Mais là, je n'ai absolument rien à perdre. Je vais démonter ce sale morveux. Délégué des Évasions ou pas, il a pas à faire son connard. Me lancer des pâtes avec ardeur, j'aurai tout vu moi.
En tout cas, je ne le lâche pas des yeux. Il va bien finir par perdre son souffle ce merdeux. Quand on est jeune et au lycée, je suis pas certain qu'on fasse vraiment attention à notre alimentation. Vu sa tête, il doit pas du tout manger sainement. Les artistes, comme lis disent, c'est plus ce que c'était.

Alors on court. C'est fatiguant. Si je pouvais chopper sa chevelure blonde et lui faire bouffer le sol ça serait exquis. Un véritable petit moment de plaisir. J'adore quand ces sales gosses arrêtent de se penser supérieurs. Parce qu'ils ne le sont pas. Moi non plus d'ailleurs. On vit tous sur un pied d'égalité presque totalement égalitaire. Alors, j'ai le droit au respect. Je suis sûr qu'on pourrait s'entendre ce petit con et moi. Mais il fait tout de travers. Déjà, il me fait courir, c'est n'importe quoi.

-Fais pas le con Jack, on est en train de réveiller tout le monde, j'ai des témoins partout, si t’arrêtes maintenant et qu'on discute calmement, je porterais pas plainte demain.

Il veut discuter ce malandrin ? Donc on va discuter. Après lui avoir fait bouffer le sol. Mais ça, faut pas le dire. Parce qu'il se trompe cet idiot de première. On ne réveille personne. On est maintenant assez loin des dortoirs pour que personne ne nous voie. Je pourrais le tuer, le découper en morceaux et le mettre dans des sacs poubelle. Personne ne saurait que c'est moi. Mais rien qu'à penser ça, j'ai des frissons. Donc je ne le ferais pas. Pas que c'est horrible pour lui. Mais je vais devoir nettoyer après. Pas sûr qu'une seule bouteille de Pahique suffise.

-J'ai réfléchi. On peut trouver un terrain d'entente.

Je lui cours toujours après pour l'instant. Mais ma voix est plus calme, elle est l'allégation de ma bonne foi. Je ne vais pas le tuer, c'est promis. Mais il va falloir s'arrêter. Je continue donc de parler :

-Je m'arrête, donc arrête-toi aussi. On va discuter !

Sans attendre plus longtemps, je m'arrête. Si lui ne s'arrête pas, je le retrouverai et je lui défoncerais le visage. Je sais où il habite ce con, il est dans la chambre 13. C'est ça le problème quand tu vis en internat, tu peux pas te cacher. Mais je vais lui faire sa fête à ce con. Déjà, je vais glisser un petit mot au CPE. J'aime bien me foutre de sa gueule à lui. Il est crédule. Mais il n'est pas con non plus, donc faut être malin. Je l'admire un peu ce bougre. Il vaut bien plus que les mioches.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Jack nettoie avec un LemonChiffon >----~¤
ICI UNE JOLI SIGNATURE. MAIS POUR L'INSTANT RIEN.
Blblblblblblbl
SAUF CA.
Sa Fiche ~☆~ Son Journal
avatar
IV ▲ Technicien de surface
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Revenir en haut Aller en bas
Putain de jeune homme [Drevia & Jack]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeune homme aux carottes [Terminée]
» Un entraînement spécifique pour un jeune homme (Gemstone, Agate)
» GROUPE N°2 ▬ mamie est accompagnée d'un très beau jeune homme
» [RP Libre] L'arrivée d'un jeune garçon
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LYCEE XENYLA
 :: Dortoirs :: 1er Étage :: Couloirs
-
Sauter vers: