Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

La main dans le sac [SACHA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La main dans le sac [SACHA] Mar 18 Avr - 19:04


Il arrive un moment où reculer ne sert plus à rien. Où l'on ne peut plus reporter au lendemain notre tâche ou faire l'autruche. Parce que oui, les responsabilités on doit les assumer. Surtout celles de ses actes. Elle avait accepté son aide. Désormais, il fallait qu'elle assume de payer le prix.

Oui, Pandore n'était pas très fière, assise sur la chaise de son bureau. Elle était encore suffisamment lucide,bien qu'elle venait de reprendre ses médicaments, et ses actes lui revenaient en pleine figure. C'était elle qui avait accepté cette main tendue. C'était elle qui s'était autorisée à livrer des informations sur ses collègues et les élèves à son protecteur. C'était elle qui devait accepter de continuer sa tâche, même si elle n'était plus toujours abrutie par les antidépresseurs.

Alors, à tapoter sur son bureau, elle réfléchissait. Que pourrait-elle offrir à son patron pour la fin de la semaine ? Il lui fallait des informations un peu plus conséquentes sur les habitants de ce lycée. Après tout, si on lui demandait d'être ses yeux et ses oreilles, il était peut-être temps qu'elle s'y mette. Pourtant, l'infirmière rechignait. Elle avait l'impression d'être une traître. Comme elle l'avait été avec sa famille. Comme Œdipe l'avait été avec elle. Aussi idiot que cela puisse paraître, elle ressentait une certaine gêne à livrer bêtement ses camarades à l'homme le plus puissant de l'île ou presque.

Était-ce un sentiment de culpabilité ? La question n'effleurait que peu l'esprit de la jeune femme. Pourquoi devrait-elle se sentir coupable ? Cependant, il était certain que Pandore n'appréciait pas cette tâche ingrate que la nouvelle conseillère du Principal pouvait aisément remplir à sa place. Il était connu que la jeune Miranda acquiesçait à chaque décision du directeur et qu'elle n'hésiterait pas à suivre bêtement ses ordres. La Malatesta était le nouveau petit chien du conseiller. Sûrement pour remplacer le défaillant qu'elle était.

Sauf que la jeune femme avait encore besoin de lui. À cause des médicaments. À cause de sa non-adaptation à ce monde. Oui, Pandore était à sa merci. Un seul claquement de doigts et elle pouvait se retrouver dans une cellule pour non-conversion au culte. Ça, au moins, elle l'avait saisi. Mais oublie-t-on une religion dans laquelle nous avons grandi pendant 20 ans ? Peu probable. À moins d'avoir eu l'illumination. Et Pandore n'avait jamais vu l'Unique autrement que sa statue au le temple.

À la lumière du soleil, la cannibale masqua ses yeux pour ne pas être aveuglée. Où devait-elle aller pour trouver une cible intéressante ? Elle n'en avait aucune idée. Pourtant, elle était sortie, en quête d'une cible. Il lui fallait en trouver suffisamment pour qu'elle ait sa dose de prozac et cela faisait deux jours qu'elle n'avait rien. De plus, son esprit de plus en plus embrouillé ne l'aidait pas à se souvenir de ce qu'elle avait déjà fait parvenir à son patron. Elle jeta un coup d'oeil à son calepin mais rien ne l'interpellait.

En soupirant, Pandore traversa la cour et se dirigea vers l'ancien bâtiment désaffecté, désormais en travaux. Les clubs et bien d'autres choses s'y trouveraient bientôt, pour le meilleur et pour le pire. Mais pour le moment, l'infirmière suivait la piste d'un jeune homme qu'elle avait aperçu se dirigeant vers l'endroit interdit. Aucun élève n'était autorisé à mettre un pied dans ce chantier. Et la délation étant devenu un passe-temps contre son gré, elle le traçait pour le confronter à sa faute.

À cette heure-ci, aucun bâtisseur ne se trouvait sur le chantier, ce qui laissait nos deux protagonistes seuls. La jeune femme, qui ne lâchait pas sa piste, finit par distinguer le jeune fautif. Grand, sec mais musclé, cheveux noirs et attitude de bad boy, pas de doute, elle reconnaissait le si détesté Sacha MadStolker. Le Mentaliste qu'elle ne pouvait pas voir en peinture. Autant dire qu'un sourire carnassier s'étendit sur ses lèvres.

- MadStolker, ici. On espère se cacher ?
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA] Mer 19 Avr - 2:06

Peu importe où il se rendait, le délégué des Origines ne trouvait nulle part un endroit isolé et calme. Un lieu où personne ne pourrait le faire chier pour X ou Y raisons. Après avoir cherché dans tout le lycée il avait décidé que merde y'en a ras le cul, ainsi il se dirigea avec la discrétion d'un félin vers le bâtiment désaffecté.

Celui-ci devait être interdit à tous pour cause de travaux mais le Madstolker était toujours le premier à passer au-dessus des règles. Et puis si personne ne le voyait venir puis repartir il ne pouvait y avoir aucun problème. Seulement il était évident que l'Unique avait une dent contre lui.

MadStolker, ici. On espère se cacher ?

Stoppant ses pas l'Origine se massa l'arête du nez en soupirant tête baissée main droite sur la hanche.

- Et merde...

Et bien sur quitte à se faire choper autant se faire cramer par la meuf cheloue de l'infirmerie. Avec ces cernes de trente kilomètre et cette façon qu'elle a de communiquer. Tout était là pour qu'il la déteste. Quel gâchis tout de même elle aurait eu une tronche qui ressemblait un peu moins à celle d'un zombie ça aurait rattrapé le fait qu'elle était chiante.

Décidant qu'il ne servait à rien de tenter de mentir le mentaliste se tourna faisant alors face à la femme qui avait un sourire des plus affreux scotché aux lèvres.

- Quelle joie de vous voir ici...

Joie de mon cul surtout oui...Tcheu


Le noiraud glissa alors ses deux mains dans la poche de son sweat à capuche noir. La prochaine fois il ferait plus attention et prendrait un autre chemin. Il était sûr d'avoir passer inaperçu en étant habillé de noir de la tête aux pieds, visiblement non. Après le problème était surtout l'autre zombie d'infirmière.

- Qu'est-ce qui vous amène ici par cette agréable journée?

Il savait que cela était inutile mais c'était soit ça soit il partait en courant pour se planquer. Étonnement la deuxième solution lui parlait plus, il ne tarderait probablement pas à l'utiliser histoire de tester l'endurance de la Bermudienne.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA] Ven 21 Avr - 19:36


Chaque fois que Pandore croise le nouveau délégué des Origines, elle n'a qu'une envie : le mordre. À sang si possible. Comme le psychiatre avant lui. Il existe des gens, comme ça, qui ne lui reviennent pas. Elle a envie de les frapper, de leur aplatir la tête contre un mur ou une table. De simples attaques verbales ne lui suffisent pas. C'est qu'elle est sanguine la Pandore, la colère elle a bien du mal à la contrôler.

- Quelle joie de vous voir ici...

Le sourire qu'elle affichait ne changea pas le moins du monde. La joie était partagée. Apres tout, il était l'un des seuls dont elle stockait les informations pour les livrer d'un coup d'un seul à son cher patron. Avec un peu de chance, il comprendrait que l'utiliser contre lui était la meilleure des solutions. Bien plus que l'autre petite conne de professeur.

- Qu'est ce qui vous amène ici par cette agréable journée ?

L'infirmière haussa les épaules et s'approcha. La seule chose qui l'amenait, c'était lui et il le savait très bien. Il existait un tel jeu de "je te déteste, moi aussi" entre eux que chacune de leur rencontre devenait vite explosive.

- Rien d'autre que toi. On se promène ?

Son sourire n'en démordait toujours pas. Cela contrait sa furieuse envie de croquer son doigt. Et encore, heureusement que Sacha gardait ses mains dans ses poches sinon elle aurait bondi. L'infirmière était toujours plus ardue à contrôler lorsqu'elle avait goûter à la viande fraîche peu de temps avant. Sa véritable nature ne s'oubliait pas après tout. Elle pouvait difficilement la contrer.

- Peut-être vas-tu sortir avec moi. Voir les surveillants. Ou l'infirmerie.

Si c'était la dernière option qu'il choisissait, elle ne donnait pas cher de sa peau. Dans le pire des cas, les MadStolker payeraient un médecin capable de faire repousser les membres. On ne savait jamais.
HRP:
 
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA] Ven 21 Avr - 19:47

La femme devant lui se met à hausser les épaules. A croire qu'elle ne avait pas ce quelle foutait là sérieusement. Elle l'insupportait, tout aussi détestable que l'autre Origine au QI inférieur à celui d'un chameau. Quoique la Keyphalos était bien pire encore.

Avec ce regard marqué par les cernes et puis aussi un petit quelque chose qui poussait Sacha à se méfier d'elle comme de la peste. Elle ressemblait plus à une droguée qu'à une infirmière, avec elle le mythe de l'infirmière sexy et tout le tralala était loin, très loin.

Le Madstolker avait rapidement renoncé à sécher en allant à l'infirmerie, il préférait de loin rester dans sa chambre plutôt que de croiser une débile qui -il en était sûr- , pourrait l'empoisonner avec il ne savait quel produit mortel.

Parfois il se demandait qu'est-ce qui c'était passé dans la tête du principal pour qu'il accepte une Bermudienne pareille? Comment il recrutait ses employés celui-là sérieux?

Rien d'autre que toi. On se promène ?

Elle avait toujours ce même sourire collé aux lèvres. On aurait dit qu'elle allait lui sauter à la gorge.

Peut-être vas-tu sortir avec moi. Voir les surveillants. Ou l'infirmerie.

Ah et puis franchement quelle voix chiante ! Il n'y avait plus rien d'amusant dans sa façon de parler, rien pour distraire le mentaliste ne serait-ce même que quelques secondes.

Soupirant le lycéen planta son pupilles écarlates dans celui peu intéressant de l'infirmière. Dans celui-ci on pouvait voir à la fois une flamme ardente pleine de provocation mais aussi un regard des plus froid. C'est qu'elle le faisait un peu chier la vieille, lui qui voulait simplement faire une sieste elle avait tout gâché avec succès.

- Mieux vaut être seul que mal accompagné n'est-ce pas. Mais visiblement je me fais toujours rattraper par quelqu'un.

Faisant craquer sa nuque d'un simple mouvement de la tête le noiraud sentait en lui une irrésistible envie d'éclater la sale gueule de cette infirmière à deux balles.

Sourcils froncés, regard provocateur, le visage du lycéen était tendu avec un côté des plus effrayant. Dans sa voix on pouvait trouver toute la haine qu'il pouvait éprouver pour cette connasse de Keyphalos.

- J'suis désolée de vous l'apprendre mais j'ai autre chose de prévu, alors j'vous laisse y aller seule à moins que vous soyez une assistée mais je doute?

Capuche toujours sur le haut de la tête, le Madstolker tourna le dos à l'adulte non sans baisser sa garde. Il le sentait à plein nez le p'tit coup de pute. Alors poings serrés dans sa poche il tendait l'oreille pour ne louper aucun bruit. Il ne manquerait plus qu'elle le tue ici même !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA] Lun 24 Avr - 14:55


Sur certains points, Pandore était comparable à un chien. Un chien méchant, du genre gros pas beau. C'est qu'elle était hargneuse la dame. Jamais elle n'abandonnait ses cibles, qu'importe les circonstances. Elle les avait à la longue. Toujours. Le MadStolker, sans aucun doute qu'il finirait par être prit. Pas besoin d'être voyant pour ça.

- Mieux vaut être seul que mal accompagné n'est-ce pas. Mais visiblement je me fais toujours rattraper par quelqu'un.

Le sourire toujours aussi tendu, la jeune femme haussa un sourcil. Ah, elle ne pouvait vraiment pas l'expliquer mais cette sourde envie de le frapper lui donnait l'eau à la bouche. Il fallait qu'elle reste maitre d'elle, c'était la seule solution pour mener à bien cette mission dont elle s'était confiée la charge.

- J'suis désolée de vous l'apprendre mais j'ai autre chose de prévu, alors j'vous laisse y aller seule à moins que vous soyez une assistée mais je doute ?

Un dos tourné, une chance inespérée. L'infirmière pourrait vous le dire, elle a tenté de se canaliser. Vraiment. Mais en un bond, une propulsion, elle était sur le dos de l'élève, les bras autour de son cou, les dents pas très loin non plus. Non, elle ne le mangerait pas cette fois. Par contre, elle lui collerait un avertissement. Pandore n'oubliait pas ses objectifs, les informations d'abord.

- Je te laisse pour cette fois. Mais n'oublies pas. Je serais toujours derrière toi.

La jeune femme descendit du dos de l'Origine avant de le forcer à se retourner d'une pression sur l'épaule.

- Mes yeux et mes oreilles connaitront tous tes défauts. Fais bien attention où tu mets les pieds. N'oublies pas le chemin que l'on t'offre.

Le Principal offrait une porte de sortie pour tout le monde mais elle savait suffisamment de choses sur Sacha pour deviner qu'il ne suivrait pas ce qu'on lui proposait. Pour cela, on pouvait dire qu'il représentait fièrement sa classe.

Un petit sourire aux lèvres, l'infirmière quitta les lieux pour retrouver la cour. Il lui fallait une nouvelle victime désormais. Qui observerait-elle désormais ?
avatar
IV ▲ Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA] Jeu 27 Avr - 21:45

Alors qu'il avait le dos tourné, prêt à faire un pas, l'Origine sentit sur lui un poids des plus désagréables. Bras autour de son cou, l'attardée qu'était Keyphalos s'était jetée sur lui. Tandis qu'elle parlait il sentait sa mâchoire non loin de sa chaire.

- Je te laisse pour cette fois. Mais n'oublies pas. Je serais toujours derrière toi.

[I]
Putain mais quelle plaie cette débile, elle commence à me les briser.[/b]

Enfin elle décida de descendre du dos de Sacha. Seulement, d'une pression sur l'épaule il se retrouva face à face avec elle. Le regard flamboyant du lycéen était devenu aussi froid que de la glace, s'il avait pu l'éradiquer en posant ses yeux sur la femme, elle serait morte depuis bien longtemps.

D'ailleurs il ne savait pas ce qui le retenait de lui éclater la gueule à elle aussi.

- Mes yeux et mes oreilles connaitront tous tes défauts. Fais bien attention où tu mets les pieds. N'oublies pas le chemin que l'on t'offre.

Grinçant des dents le mentaliste serra les poings. L'Unique seul savait que s'il ne se retenait pas bientôt la Bermudienne allait se prendre une tarte des plus violentes. Elle la sentira passer celle-là, parole de Madstolker.

Sourire aux coins des lèvres, elle finit par partir, sûrement pour faire chier quelqu'un d'autre. Une fois hors de sa vue, le ténébreux ne ou retenir ses mots.

- Connasse.

Mains dans les poches il reprit sa route pour sa petits sieste. Quoique il défoulerait bien toute sa rage contre n'importe quoi, ou mieux, n'importe qui.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [SACHA]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La main dans le sac [SACHA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Se promène par la main (pv Gael)
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR
» [terminé] « Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre » Etienne Pasquier [Ewen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LYCEE XENYLA
 :: Temps Libre :: Bâtiments Désaffectés
-
Sauter vers: