Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

How dare you? [Sacha R. MadStolker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Lun 17 Avr - 12:20

The Noir Noir Addict never give up

Sadie Swenson & Sacha R. MadStolker

Elle s'approchait, bouillante, elle enjambait trois marches à chaque pied posé, arrivée à la dernière marche du dernier étage du bâtiment elle envoyai la porte s’éclater bruyamment contre le mur. Sadie se trouvait désormais sur le toit. A cet endroit le vent, bien qu'il soit doux et agréable, ne faisait qu'attiser la flamme ardente de sa rage. Devant la cage d'escalier elle scrutai, furieuse, toutes les personnes présentes ici jusqu'à localiser sa cible et fondre sur elle tel un rapace.

J'étais sur le point de fondre en larme! Derrière son bureau,cet imbécile de fonctionnaire m’annonçait calmement qu'on me retirait mon poste de délégué! Pire encore! Que ces buses m'avait déjà remplacé!! Par un pauvre mec qui s'y connaissait encore mois bien que moi?!!
Je serrai mes poings de rage, mes ongles s’enfonçaient laborieusement dans mes mains. J'essayai tant bien que mal de le camoufler jusqu'à ce qu'il me renvoi dans le couloir, les mains tremblantes je me rendis jusqu'aux toilettes pour décharger mon ardeur.

- Dehors. Dehors. Dehors!

J'envoyai toutes ces pétasses piailler autre part, les dernières sorties j'attendais plus que la porte se ferme avant d’extérioriser ma colère.

Clac.

Comme alertée par le verrouillage de la porte je m'acharnai contre la porte usée d'une cabine, mes poings et mes pieds frappaient frénétiquement. Soudain mon pied droit frappa si fort qu'il la troua, énervée j'essayai de le sortir de la porte mais trop impatiente, mon autre pied glissa et je me ramassai le cul par terre. C'en était trop, mon pied coincé dans une porte de bois, mes fesses sur le carrelage, trempées par l'humidité, mon nez irrité par le mélange des différents parfums et déodorants et mon rôle volé. C'en était trop. Heureusement j'avais un autre coupable: MadStolker! Affirmais-je

Je reprenai calmement ma respiration et désentravai mon pied, une fois debout je refixai mon turban devant le miroir rayé, il était rose pâle sertit d'un strass. Mon regard glissai le long de ma chevelure pour atterrir sur mon crop-top blanc moulant à manches longues mais mon jean délavé taille haute couvrait mon ventre, il était court et frangé à ses extrémités, les dernières pièces de ma tenue étaient mes bottines vernies transparentes dont l'unique partie opaque était la pointe, argentée.

Une fois ma beauté vérifiée, je mimais plusieurs expressions colériques afin de voir de quoi j'aurai l'air en agressant ce pseudo délégué jusqu'à trouver la parfaite, elle était plutôt simpliste; froncer les sourcils en faisant les gros yeux et en gardant les narines contractés. Simpliste mais idéale.

J'ouvris la porte des toilettes, une dizaine de filles attendaient, les bras croisés: Je souris à pleines dents:

- Désolé! Journée difficile, vous connaissez ça les filles, tout les problèmes à affronter quotidiennement; boyfriends, sexisme et caetera...

Certaines acquiesçaient tandis que d'autres pressaient déjà l'entrée. J'en attrapai une par l'épaule et la tirai vers moi:

- Dis moi, tu n'aurais pas vus le nouveau délégué des Origines s'il te plaît?

Elle réfléchit pendant cinq à dix secondes et me demanda si je parlais de Sacha MadStolker.

- OUI! oui, Lui.

Elle m'affirmait ne pas vraiment savoir mais m'informa que les personnes solitaires privilégiaient le toit pour se reposer.

Je la remerciai par une tape amicale sur la joue avant de me lancer dans ma course. D'ici je rejoignis le toit, essoufflée, la poitrine gonflée j'envoyai la porte contre le mur assez fort pour en faire sursauter un petit duo qui manqua de se la prendre. Le soleil brillait, m'empêchant de réellement saisir les silhouettes présentes avant d'être habituée.

Au loin j'en vis une relativement proche du bord avec une casquette, grande à musculature présente mais sèche. J'étais sur à 90% que c'était lui, je fondis sur lui, les sourcils froncés par la puissance des rayons du soleil: Prépare toi à subir mon courroux, MadStolker!

Dans ma descente précipitée quelqu'un me bouscula, je jurai avant de l'envoyer avec mes deux mains à l'opposer de ma trajectoire puis continuai et finis par attraper l'épaule ciblée:

Je le retournai brusquement (tant bien que mal malgré le fait que ce bébé rhinocéros devait bien peser le double de mon poids) avant de le pointer du bout de mon ongle qui devait bien se trouver à moins de cinq centimètres de son visage et d'enchaîner avec un: Toi! ferme et sec.

- Figure toi qu'on a des choses à se dire, je fis mine d'attendre une réponse les poings sur les hanches et lorsqu'il esquissa nonchalamment une réaction je le coupai.

- Alors toi! J'avais bossé super dur pour obtenir ce poste et ce matin on m'annonce que j'ai été remplacé par toi! Toi? Un pur glandeur! Un glandeur nouveau de quelques semaines et dépourvus de toutes responsabilités! Est-ce que tu imagine ce que ça a pu me faire?? Ma voix chancelait entre la colère et l’apitoiement. Comment ont ils pu faire une chose pareille?

Je tournai la tête comme pour y réfléchir.

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Mar 18 Avr - 0:17

Observant l'horizon d'un air absent, un lycéen aux cheveux noirs décoiffés pensait aux événements récents. Entre une prof des Passion qui meurt, un élève qui disparaît bref, Xényla serait bientôt le lieu le moins sûr. Soupirant Sacha passa une main dans sa touffe sombre, en plus de tout ce cahot il était entre temps devenu délégué.

Et il ne comprenait même pas comment ça avait pu arriver, il n'était clairement  pas le mieux placé pour donner l'exemple aux autres. Après à bien y réfléchir, c'était peut-être mieux que ce soit lui que l'autre débile de winter truc. Ceci étant, qu'est-ce que l'ancienne déléguée avait fait de travers pour se voir retirer son poste? Elle n'était probablement pas plus tendre que le noiraud, elle devait même être pire.

D'ailleurs quand on parle du loup on en voit toujours la queue, la porte du toit s'ouvre dans un grand fracas et des pas rapides se font entendre. Le Madstolker se fait alors tourner dans le plus grand des calmes pour se retrouver face à face avec une blonde, qui semblait lui en vouloir plus que tout au monde.

- Toi !

Ravi de te voir aussi...


Tellement de gentillesse en cette demoiselle qui devait bien faire au moins 15-20cm de moins que le mentaliste. Le doigt de cette charmante lycéenne était pointé sur l'Origine à moins de cinq centimètre de son visage. Il ne manquerait plus qu'avec ses ongles de sorcière elle lui laisse une trace, il pensait avoir une idée sur la raison de sa venue.  Mais elle ne lui laissa pas vraiment le temps de dire quoique ce soit, elle enchaîna sans plus tarder.

- Figure toi qu'on a des choses à se dire

Elle cessa finalement de pointer Reol du doigt et à la place elle posa ses deux poings fermés sur ses hanches. Sacha pourrait presque voir Fanny Madstolker ou encore ses deux sœurs. Levant un sourcil le jeune homme n'eut pas le loisir de dire quoique ce soit, la blondinette reprit de plus belle.

A ce rythme ce n'était pas une conversation qu'il allait y avoir mais un monologue. Monologue qui sentait l'ennuie à plein nez. Soupirant le mentaliste écouta d'une oreille distraite la Bermudienne.

- Alors toi ! J'avais bossé super dur pour obtenir ce poste et ce matin on m'annonce que j'ai été remplacé par toi! Toi? Un pur glandeur! Un glandeur nouveau de quelques semaines et dépourvus de toutes responsabilités! Est-ce que tu imagines ce que ça a pu me faire?? Comment ont ils pu faire une chose pareille?

La demoiselle tourne alors la tête, enfin, par l'Unique enfin elle fermait sa gueule. Le Madstolker avait horreur des pipelettes mais elle, par l'Unique il aurait pu la lancer par dessus le rambarde ! Elle parlait sans laisser la moindre chance de répondre et en plus elle pleurnichait, voila deux bonnes raisons de la faire taire d'une manière ou d'une autre !

- C'est bon t'as fini d'me saouler avec tes plaintes? J'ai rien contre toi mais me fait pas changer d'avis avec tes histoires, on m'a pas demandé mon avis alors me fait pas chier.

Laissant l'ancienne déléguée là où elle était le noiraud la contourna pour se rendre vers la cage d'escalier et d'un geste simple il grimpa pour se coucher dessus. Il avait rarement croisé des tarées comme elle, de toute manière qu'est-ce qu'il pouvait y faire? Il n'allait quand même pas casser la gueule des responsables de ce changement qui le faisait tout aussi chier.

Entre les réunions, la classe avec tous ces petits cons sans parler du midi... Ahh la table des délégués, dire que le Madstolker avait l'habitude de manger seul. Il devait maintenant supporter la tronche des autres délégués, blague du siècle. Entre le blondinet chiant des Évasions -qui était tellement tellement tel-le-ment insupportable, salle gamin de merde, il pourrait lui faire bouffer son poing jusqu'à le tuer ce petit con-  bref.

Se redressant le mentaliste se sentait soudainement curieux, il voulait rire. Cette blondinette avait l'air d'être un sacré phénomène malgré tout.

- Si tu tiens tant à ce poste pourquoi tu ne vas pas te battre pour le récupérer?

Sautant du haut de la cage d'escalier, l'Origine au regard de feu se dirigea vers cette chère Sadie Swenson. Se tenant droit devant elle comme un piquet, le délégué attrapa du bout des doigts le menton de la Bermudienne pour le relever et la forcer à le regarder.

- Avec un minois et un corps pareil tu ne devrais pas avoir trop de mal à les faire changer d'avis hm?

En plus de ça elle semblait avoir une grande gueule et si elle était du genre à jouer à l'actrice pour obtenir ce qu'elle veut ça ne l'étonnerait pas, elle avait la gueule pour.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Mar 18 Avr - 18:30

The Noir Noir Addict never give up

Sadie Swenson & Sacha R. MadStolker




J'appreciai la délicatesse du vent avant de me reconcentrer sur mon auditeur:

- C'est bon t'as fini d'me saouler avec tes plaintes? J'ai rien contre toi mais me fait pas changer d'avis avec tes histoires, on m'a pas demandé mon avis alors me fait pas chier.

Cette audace dans la voix me fit frissonner, la dernière personne à m'avoir parler aussi effrontément était Miranda, sauf que Miranda me détestait désormais, qu'en était-il de lui: Fais pas tout foirer, cette fois...

Il m'esquiva doucement, se glissa sur le toit de la cage d'escalier de façon fluide voire lassive pour s'y coucher. Puis se redressa vivement pour me faire remarquer:

- Si tu tiens tant à ce poste pourquoi tu ne vas pas te battre pour le récupérer?

Il sauta de la cage d'escalier pour atterrir devant moi, il saisit doucement mon menton pour me fixer droit dans les yeux, Oh! il a pas un charme fou, mais ses manières... J'aurais bien pus m'évanouir.

- Avec un minois et un corps pareil tu ne devrais pas avoir trop de mal à les faire changer d'avis hm?

Ouuuh, ça veut dire qu'il me trouve jolie? Pff, mais reprends toi! Évidemment, les 3/4 du lycée rêvent d'une petite blanche fragile... Rétablis plutôt un contrôle total de la situation!

Je lui fis un sourire railleur avant de lui faire lâcher mon menton avec un vif geste de la main et reculai d'un pas.

- Mais tu m'as bien regardé? C'est évident que je vais récupérer ce statut, je suis clairement plus à-même de le remplir que toi. J'en profitai pour lui lancer un petit regard de défi en me caressant la joue.

- D'ailleurs! Je fis passer mes cheveux sur le coté  gauche de ma poitrine avec ma main gauche et un petit jeu d'épaule, C'était plutôt maladroit mais j'apprécie le compliment.

Je soupirai doucement et repris: Aussi, je suis quand même un peu désolée de t'avoir agressé comme ça mais je t'imaginais plus faible, moins beau et puceau... Je veux dire, forcément lorsqu'on t'annonce que l'administration a refilé ton poste à un nouvel élève, tu pense que c'est le parfait morveux travailleur et pas... Toi.

Je me retournai en faisant mine de partir avant de lui lancer un regard au dessus de l'épaule: Dis-moi, tu vas faire quoi en ce superbe après-midi ensoleillé?

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Mer 19 Avr - 2:09

La blondinette fait un sourire et s'empresse de retirer la main du noiraud. Elle recule d'un pas tandis que  l'observe sans rien dire. Cette demoiselle avait visiblement un sacré caractère, cela fit légèrement sourire le lycéen qui attendait la suite. Cette dernière ne tarda pas à arriver.

- Mais tu m'as bien regardée? C'est évident que je vais récupérer ce statut, je suis clairement plus à-même de le remplir que toi.

C'est qu'elle était bien sûre d'elle la petite demoiselle. Nullement impressionné le Madstolker leva un sourcil, il était peu convaincu par le regard de défi lancé par sa camarade qui passa d'ailleurs sa main contre sa joue.

Il était évident que n'importe qui sur l'île était plus approprié au rôle de délégué que lui ce n'était un secret pour personne, bon après fallait pas non pis pousser trop loin, le boulet qu'était la Winter chose qui devait posséder autant de neurones qu'un chameau devait être pire encore. Erk c'était affreux de se faire comparer à cette ignoble créature.

De sa main gauche la Bermudienne passa sa chevelure sur le côté gauche de sa poitrine ajoutant à cela un petit jeu d'épaule qui semblait lui être propre. A nouveau sa voix coupa court aux pensées du délégué qui posa alors son regard flamboyant sur l'élève face à lui.

-.D'ailleurs ! C'était plutôt maladroit mais j'apprécie le compliment

Sacré phénomène celle-là.


S'adossant à la rambarde derrière lui le mentaliste ne su que répondre, lui qui pensait qu'elle le prendrait mal. C'était tout le contraire, Reol en était certain, cette blondinette avait un sacré caractère et elle était bien sûre d'elle. Il se sentait limite noté, un peu comme les remarques dans les bulletins "Peu mieux faire encouragements du conseil de classe" secouant la tête de droit à gauche à cette pensée, le Bermudien reprit son sérieux et toujours sans un mot il écoutait ce que cette chère Sadie avait à dire de plus.

C'est qu'elle ne s'arrêtait jamais, combien de temps pouvait-elle parler comme ca? Après un soupir elle reprit et étonna le noiraud qui préféra garder les yeux au sol

- Aussi, je suis quand même un peu désolée de t'avoir agressé comme ça mais je t'imaginais plus faible, moins beau et puceau... Je veux dire, forcément lorsqu'on t'annonce que l'administration a refilé ton poste à un nouvel élève, tu pense que c'est le parfait morveux travailleur et pas... Toi.

Un peu, genre la meuf elle est désolée mais pas trop. Concernant la suite de la phrase Sacha ne savait quoi penser, elle avait... Au moins le mérite d'être honnête? Et l'air de rien le jeune homme avait un tout petit peu touché, elle ne devait pas être si désagréable que ça. Enfin, quand elle le voulait.

Il était juste un peu resté bloqué sur le "Toi" de la fin, il sonnait faux à ses oreilles mais il ne releva pas de toute manière Sadie ne lui en laissa pas le loisir.

- Dis-moi, tu vas faire quoi en ce superbe après-midi ensoleillé?

Relevant la tête le lycéen aux cheveux couleur onyx pu remarquer que que l'ancienne déléguée avait tourné les talons. Elle lui avait posé la question par dessus son épaule comme si rien n'était arrivé plus tôt.

C'est qu'elle passait vite à autre chose, il ne savait pas si c'était parce que jusqu'à présent il n'avait eu que des disputes sans queue ni tête. Il croisa alors les bras contre son torse et planta son regard sur sa camarade.

- Pourquoi ça t'intéresse peut-être?

S'approchant de la lycéenne il s'abaissa à hauteur de son oreille droite et dans un souffle il murmura doucement.

- A moins que tu souhaites passer l'aprem avec moi?

Se redressant Reol s'étira sans faire attention à quoique ce soit, il espérait quelque part déstabiliser l'Origine aux cheveux couleur or. Elle qui semblait vouloir garder le contrôle sur tout, elle n'aurait pas dû être aussi honnête plus tôt.

- Plus sérieusement, tu penses vraiment que j'ai prévu quoique ce soit à part glander?

D'ailleurs avec un soleil pareil la seule chose dont il rêvait c'était d'un petit  rafraîchissement au calme, à l'abri des rayons. Tout ça le rendait bien fatigué, il pourrait s'endormir ici-même.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Mer 19 Avr - 22:08

The Noir Noir Addict never give up

Sadie Swenson & Sacha R. MadStolker




Il me fixa les bras croisé:

- Pourquoi ça t'intéresse peut-être?

Ben, pas vraiment mais bon, on est toujours obligé de parler un petit peu avant de se faire quelqu'un, t'es un mec, tu sais comment ça marche? C'est la drague, un Tinder soft in real life...

Puis il s’avança, se rapprocha de mon oreille pour me bruire quelques mots:

- A moins que tu souhaites passer l'aprem avec moi?

Oh-my-God, mais! Mais je vais exploser! Il ne va rien comprendre, c'est trop pour moi. Ma libido était réduite à néant ces derniers mois (et sans transition), il ne sait pas dans quoi il s'embarque.

- Je vais le dévorer tout cru, me marmonnais-je en essayant de garder mon calme.

Il se redressa avant d'enchaîner:

- Plus sérieusement, tu penses vraiment que j'ai prévu quoique ce soit à part glander?

Je pivotai sur mes talons et agitai ma main tel un éventail pour me faire de l'air, face à lui, je lui confirmai:

- J’espère bien puisque, imaginons que je veuille rester avec toi...

Je me rapprochai à nouveau de lui afin de poser le bout de mes doigts tendus sur son torse et les fis avancer comme un petit bonhomme au rythme de mes paroles:

- ...Si on passait l'après midi ensemble, on resterait là sans rien faire et ce serait surement su-per intéressant, enfin j’espère. Mais ce ne serait pas mieux à la cafeteria avec un soda bien frais? Je ne sais pas toi mais je meurs de soif et, là-bas, sur la terrasse, apprendre à se connaître s’avérerait beaucoup plus agréable, une fois notre soif étanchée...

J'inclinai la tête de manière à indiquer la terrasse visible depuis le toit.

- Nan?

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Mer 19 Avr - 23:51

Tout cela prenait une tournure que le mentaliste n'avait pas une seule seconde envisagé. Tout allait bien vite avec cette demoiselle. D'ailleurs un sourire satisfait se dessina sur le visage du noiraud qui observait sa camarade pivoter pour être face à lui. Cette dernière avait utilisé sa main comme s'il s'agissait là d'un éventail, et étrangement ce geste pourtant anodin rappela madame Madstolker au noiraud.

Il ne manquerait plus qu'elle lui fasse le coup du je me sens pas bien et elle serait la réplique parfaite de la bourge qui l'avait élevé. Le lycéen espérait que la Bermudienne devant lui valait mieux que ça. Rapidement celle-ci reprit la parole.

- J’espère bien puisque, imaginons que je veuille rester avec toi...

S'approchant du Bermudien elle posa ses deux doigts sur son torse avant de les faire gambader comme deux petits êtres. Sacha trouvait qu'elle possédait une certaine audace et cela le faisait sourire, bien qu'il évita de laisser se peindre sur son visage ce dernier.

- ...Si on passait l'après midi ensemble, on resterait là sans rien faire et ce serait surement su-per intéressant, enfin j’espère. Mais ce ne serait pas mieux à la cafeteria avec un soda bien frais? Je ne sais pas toi mais je meurs de soif et, là-bas, sur la terrasse, apprendre à se connaître s’avérerait beaucoup plus agréable, une fois notre soif étanchée...

Elle inclina sa petite tête blonde et Reol suivit des pour à son tour apercevoir le lieu indiqué par la lycéenne. C'est qu'elle savait parfaitement ce qu'elle voulait la blondinette, la tornade de colère d'il y a quelques minutes était bien loin maintenant. Le Madstolker se demanda alors  à combien de personne elle avait fait le coup.

- Nan?

L'idée d'une boisson fraîche n'était pas désagréable, ça le tentait même assez et puis même sans lui avoir proposé le ténébreux aurait fini par s'y rendre de son plein gré. Après parler pour se connaître bof bof, il n'aimait pas parler et encore moins de lui et puis, il doutait que sa vie intéresse l'ancienne déléguée qui devait très certainement penser à autre chose.

Et pour la rendre toujours plus déstabilisée, l'Origine approcha son visage à quelques centimètres du sien, planta son regard flamboyant dans celui noisette de sa camarade.

- Je doute que savoir qui je suis et tout le reste t'intéresse vraiment hm? Et puis il y a d'autres façons pour apprendre à se connaître, tu me suis?

Ceci étant fait il reprit ses distances sourire aux coins des lèvres, non sans lâcher un petit clin d'œil à la demoiselle aux cheveux couleur de blé. A la place il s'empara de cette petite main qui s'était plus tôt balader sur son torse afin de la repousser. Le noiraud sortit alors son téléphone pour se tenir au courant de l'heure puis, une fois fait il le remit dans sa poche arrière tout en dépassant l'ancienne déléguée.

- J'te préviens j'ai pas l'intention de te payer ta part. Aller bouge ton cul avant que je ne change d'avis.

Il ne mâchait pas ses mots et si soudainement elle décidait de renoncer à boire un petit rafraîchissement à cause du caractère de Sacha, qu'à cela ne tienne, il irait seul. Et ce serait sans la moindre petite seconde d'hésitation.

- Si mademoiselle veut bien prendre la peine?

Porte du toit ouverte, il était appuyé contre attendant que la demoiselle daigne le rejoindre. Il se demandait comment cette dernière allait réagir, il serait presque sûre qu'il n'était pas à l'abri d'une claque.

Comme ce jour chez la fleuriste, il avait embarqué cette chère Mino sans un mot et elle lui en avait collé une belle, pas plus douloureuse que ça mais inattendue. D'ailleurs Fanny Madstolker avait beaucoup, BEAUCOUP pleuré la mort tragique de "sa belle fille" . Ca ne l'avait pas empêché de revenir au galop avec une nouvelle prétendante.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Jeu 20 Avr - 17:51

The Noir Noir Addict never give up

Sadie Swenson & Sacha R. MadStolker




Le grand brun se rapprocha encore plus pour me faire des avances aussi appétissantes qu'indécentes:

- Je doute que savoir qui je suis et tout le reste t'intéresse vraiment hm? Et puis il y a d'autres façons pour apprendre à se connaître, tu me suis?

Je vais plutôt le jouer effarouchée pour le moment, il ne faut pas que j'ai l'air trop facile comme les autres filles qu'il a du se taper. On pourrait me trouver comparable à ce genre d'étudiante, sauf que j'ai du style.

Après cette question plus ou moins rhétorique il reprit sa position initial et me fit un clin d'oeil, un clin d'oeil... Tellement ringard! (Mais si irrésistible.) Puis, avec son petit sourire de crâneur, il dégagea ma main de son torse avant de regarder quelque chose sur son téléphone et pris un petit bout de chemin.

- J'te préviens j'ai pas l'intention de te payer ta part. Aller bouge ton cul avant que je ne change d'avis.

Euh, pardon? Je lui lâchai un regard explicite, dommage qu'il ne soit pas de face parce que, OK, j'aime bien lorsqu'ils s'imposent mais qu'il ne commence à empiéter sur mon ego. Et difficile de le prendre au second degré vu le ton employé... Mais on va mettre ça sur le compte du stress et passer outre, cette fois.

- Si mademoiselle veut bien prendre la peine?

Il s'appuya sur le porte qu'il me tenait ouverte en m'attendant.

Je marquai une pause les bras croisé pour lui signifier subtilement que je désapprouvais sa remarque précédente, avant de sourire légèrement et de lui emboîter rapidement le pas.

- Bien sur!

J'engageai la descente des escaliers, le fait qu'il marche derrière pourrait m'angoisser mais j'essaie de ne pas me laisser intimider et laisser mes squats et mes dernières séances de workout intenses porter leurs fruits.

Je veux dire, oui! Il n'a pas l'air de faire partie du genre de gros tocard qui te siffle bruyamment mais, sans se mentir, avouez le: Tout le monde mâte tout le monde, on juge, on affine nos goûts: Trop gros; trop large; pas assez rebondis... Seulement ceux qui assume ce vice et cette terrible façon de choisir nos partenaires peuvent se vanter d'avoir un vrai goût en matière de boules. Ça marche pour tout les genre, les filles mâtent les filles, les mecs mâtent les mecs et comparent tout et n'importe quoi. Comme une personne lambda attirée par une autre la reluquera tôt ou tard et arrêtera son regard sur la croupe de son potentiel partenaire pour savoir s'il pourra ou pas s'en vanter auprès de ceux qui font partie de son cercle plus ou moins intime.

Alors j'en profite pour jouer de cet atout de la nature et de la génétique dont les femmes ont toujours été privilégiées.

Emportée dans mes pensées un certain temps je me réveillai devant les portes de la cafeteria, toujours guidant le futur-ex délégué. En parlant de ça... L'idée de lui voler reprendre légitimement ma place m'excitait autant qu'elle me faisait craindre le moment où je devrais le confronter à mon envie dévorante de la lui arracher. Avec un geste de la main je chassait ces pensées de mon esprit, puis mon regard s'arrêta sur lui:

- Euh, alors je vais surement me prendre une boisson mais aussi un petit truc à grignoter, ainsi ça te laissera le temps de trouver un endroit adéquat.

J'essayais de sortir un peu de monnaie de mon jean, mais le fait qu'il soit skinny rendait la tâche extrêmement difficile. Je continuai pour qu'il se concentre sur ce que je lui demandai pour qu'il n'ai pas a me voir tenir mon jean à la lanière d'une main et essayer de glisser l'autre dans ma poche où la forme des pièces se dessinaient à travers le tissu tendu.

- Tu veux quelque chose? J'essayai de garder un ton suave pour pas qu'il ne puisse saisir la frustration dans ma voix.

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Ven 21 Avr - 1:08

Alors que l'Origine patiente l'ancienne déléguée, bras croisés lui lance un regard qui en disait long. Elle n'avait pas apprécié la remarque ça n'avait pas échappé au ténébreux mais il s'en moquait pas mal. Comme on dit chassez le naturel et il revient au galop. Finalement la blonde fait un léger sourire et emboîte le pas sans oublier bien évidement d'en placer une.

- Bien sur !

Elle passa devant le mentaliste qui sans dire un mot la suivit. Elle semblait ailleurs tout en étant juste devant lui, qu'est-ce que cette demoiselle pouvait bien cacher? Elle n'avait même pas l'air de se soucier du regard ardent que le Madstolker pouvait bien poser sur elle.
Elle était bien la première d'ailleurs.

Jusqu'à présent toutes les fois où il avait marché derrière une Bermudienne dans la rue, ces dernières jetaient toujours un regard vers lui comme si elles cherchaient à savoir où il laissait trainer ses yeux. D'autres, en plus du coup d'œil absolument très discret, tentaient de cacher leur derrière d'une manière tout aussi discrète...

Généralement, Sacha soupirait avant d'accélérer le pas. Si encore c'était de jolies demoiselles il aurait tenté un regard mais ce n'était pas toujours le cas. Et quand par hasard ça l'était, l'inconnue lui donnait une impression qu'elle était fait de plastique et autant dire que ce n'était pas son truc.

Sadie, c'était pas trop mal, et ça elle devait bien s'en douter. Le jeune homme en était persuadé, cette Origine était parfaitement consciente du corps dont la nature l'avait dotée et elle semblait s'amuser à jouer de cet atout. Quoiqu'il en soit ils arrivèrent tous deux devant les portes de la cafet.

La blondinette fit un geste de la main qui fit relever un sourcil au Bermudien. Mains dans les poches il se contenta d'observer cette étrange mentaliste qui se tourna alors vers lui pour lui faire face. Et bien sûr elle prit la parole brisant le silence.

- Euh, alors je vais surement me prendre une boisson mais aussi un petit truc à grignoter, ainsi ça te laissera le temps de trouver un endroit adéquat.

Il hésitait presque à lui dire que finalement il payait. C'est qu'elle avait l'air d'être en grande galère avec son jean, la pauvre. Voilà une des nombreuses raisons pour laquelle le ténébreux préférait de loin la simplicité.

- Tu veux quelque chose?

Sans la quitter de ses pupilles écarlates il lâcha un petit " Hm" qui voulait dire oui avant d'enchaîner avec plus de précision.

- Quelque chose de frais s'il te plaît.

Oui oui Sacha Madstolker avait tout de même un minimum de savoir vivre, merci et s'il te plaît faisaient partis de son vocabulaire.

- Tu veux p'tet de l'aide?

Non parce que là... A ce rythme elle allait se tortiller encore longtemps avant d'attraper sa monnaie. Bon après il ne voyait pas trop comment l'aider, autant dire que c'était pas non plus quelque chose qu'il faisait tous les jours.

Par ailleurs il ne savait absolument pas où pourrait se trouver "un endroit adéquat" après tout pour lui du moment qu'il était au calme.

Ils pouvaient aussi retourner sur le toit tout simplement, il n'allait pas non plus lui proposer de se rendre vers la maison des Madstolker. Déjà parce qu'il n'avait aucune envie de rentrer et ensuite parce qu'avec la chance qu'il avait, ils tomberaient sur la maîtresse de maison qui allait à coup sûr s'enflammer en voyant la blondinette.

- Tu préfères te poser sur une terrasse d'un café ou retourner sur le toit du lycée? A moins que tu aies une autre idée?

Le must ce serait que mademoiselle accélère, le noiraud aimerait énormément se mettre quelque part où il faisait frais et où il n'y avait pas autant de monde.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Jeu 29 Juin - 13:58

The Noir Noir Addict never give up

Sadie Swenson & Sacha R. MadStolker





Ouf... Du bout de mes ongles j'arrivais à pincer les quelques pièces!

Sacha aquiescait d'un murmure.

- Quelque chose de frais s'il te plaît.

Oh! Il avait réussit à agrémenter sa phrase d'une marque de politesse, pas si bougre que ça. J’extrayai les pièces de ma poches.

- Tu veux p'tet de l'aide?

Ohlala, Mais de plus en plus chou! J'appuyai ma main contre ma poitrine en le regardant pour exagérer le signe de reconnaissance. Puis je le contournai, mon argent tenu du bout de mes doigts, pour me diriger vers les distributeurs. Sans oublier de passer ma main dans les cheveux pour dégager le parfum de mon après-shampooing récemment acquis.

- Tu préfères te poser sur une terrasse d'un café ou retourner sur le toit du lycée? A moins que tu aies une autre idée?

Euh, écoute, j'aime bien être vus: surtout en ta compagnie. Appuyai-je d'un signe de tête. Mais là, là j'ai pas très envie de me faire remarquer. Je veux juste m'assoir dans un endroit frais, discret et profiter de mon cappuccino allégé et sans caféine!

Je tamponnai ma commande sur les boutons de la machine et me dirigeai vers le distributeur juste à coté pour y choisir une boisson, je pris un coca-cola sans hésiter, noir comme ses cheveux, l'étiquette rouge et les bulles qui nous brûlent la gorge: ça m'avait l'air de lui correspondre.

J'observai à travers la vitre le rouleau de ferraille pousser la bouteille choisie jusqu'à la faire chuter:

Clong!

Je récupérai la boisson glacée dans le bac de la machine. Et saisit mon café brûlant dans la machine de gauche.

Je me retournai doucement pour ne pas renverser le cappuccino remplit à ras-bord et tendis le Coca-cola à Sacha pour finir de m'adresser à lui:

- Voilà pourquoi le toit me semble être l'endroit par-fait!

Je lui emboitai le pas, sans oublier de lui lancer un regard en coin bienveillant et empli de sous-entendus. Je me sentais drôlement apaisée, calme. En montant dans les escaliers une scène se dessinai petit-à-petit dans mon esprit;

Un coin caché et reclus du toit, mon café, au sol, renversé et ses jambes autour des miennes, mon corps, coincé entre le mur et le sien, et la sensation de mes bras autour de lui, mes mains s'agrippants à son sweat à capuche. Mais surtout la sensation d'un baiser, doux mais passionné. Chose surprenante, à la vue du personnage.

Je secouai la tête comme pour y effacer la scène imaginée et observait avec attention l'adolescent retors qui m'accompagnait. Je pourrais trouver mieux. Mais pour l'instant j'ai pas envie, pas envie du tout.

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: How dare you? [Sacha R. MadStolker] Jeu 29 Juin - 16:07

Toujours dans l'exagération la demoiselle, elle pose sa main poitrine et Sacha ne peut s'empêcher de sourire  ne se foutait-elle pas un peu de lui là?

Quoiqu'il en soit, elle le contourne non sans faire un geste  dans ses cheveux. Le parfum qui s'en dégage est assez agréable, une odeur sucrée ou quelque chose du même genre, bref elle avait bien réussi son coup.

- Euh, écoute, j'aime bien être vue: surtout en ta compagnie. Mais là, là j'ai pas très envie de me faire remarquer. Je veux juste m'assoir dans un endroit frais, discret et profiter de mon cappuccino allégé et sans caféine!

Finalement elle répond mais cela n'est pas exactement ce à quoi le Madstolker s'attendait. Il aurait préféré qu'elle lui dise clairement ce qu'elle voulait, après tout, ce n'était qu'un simple lieu, pas comme si c'était important. Enfin quoique, selon l'activité...

Après ce qu'elle voulait boire dans un endroit frais, il s'en moquait comme de son premier slip. Ceci étant le ténébreux pensa que cette chère Sadie ne perdait pas le nord.

Appuyant sur les touches de ses doigts fins, la demoiselle laisse son gobelet de café se remplir tandis qu'elle se met devant le distributeur. Le mentaliste l'observe sans dire un mot, ses yeux se posent sur la nuque de la blonde, glissent sur ses épaules.

Il ne s'arrête néanmoins pas et baisse le regard vers son dos puis ses hanches, il passe finalement à ses fesses et finit par ses jambes avant de conclure qu'elle était plutôt bien foutue.

Le noiraud revient à lui en entendant le bruit d'une canette tomber. Pendant quelques secondes il se demande s'il a de la monnaie puis passant sa main dans la poche de son pantalon il se rend compte qu'il n'a pas grand chose. Soupirant il voit l'ancienne délégué revenir vers lui café dans une main et canette de coca dans l'autre.

Elle la lui tend et il la prend en la remerciant dans un murmure. Finalement débarrassée de la boisson fraiche Sadie reprend la parole.

- Voilà pourquoi le toit me semble être l'endroit par-fait!

Levant un sourcil en avançant pour retourner au lycée, le Madstolker se demandait si l'Origine n'était pas un peu du genre à se faire désirer. En tout cas si c'était le cas, il se ferait un plaisir de rentrer dans son jeu. La demoiselle lui passe devant non sans laisser couler sur lui un regard où il croit voir de la bienveillance mais plus encore, énormément de sous-entendus. Il sourit et marche à sa hauteur cannette dans sa main gauche.

- L'endroit serait pas mal en effet.

Il n'ajoute rien pendant tout le trajet et même dans les escaliers menant au toit. Tandis qu'il ouvre la porte il remarque qu'elle secoue la tête puis l'observe. Il s'avérerait que cette après-midi allait prendre une toute autre tournure. Lui qui avait prévu de ne rien faire cela pourrait devenir mouvementé et plus amusant.

Plus tard dans l'après-midi, Sacha passe une main dans ses cheveux et pose son regard sur sa canette de coca au sol. Il aurait dû la terminer avant de s'adonner à son activité avec la blonde. Son regard écarlate glisse sur ses lèvres, ce petit goût de café lui revient, assez agréable l'air de rien. Il n'avait pas à se plaindre à ce sujet. Et il ne dirait rien sur le reste, une peau assez douce à la hauteur de ses attentes, elle devait probablement en prendre grand soin. C'était toujours pas mal.

Bref, toute cette histoire avait prit une tournure à laquelle le Madstolker ne s'attendait pas. Ca avait commencé alors qu'elle lui hurlait dessus et finalement tout s'était plutôt bien passé entre eux, et ce n'était pas pour déplaire au jeune homme, après tout ça n'arrivait pas tous les jours.

Le noiraud se penche alors et ramasse sa canette encore bien remplie, seulement il était hors de question d'en boire une gorgée. Il faudra qu'il pense à rembourser l'ancienne délégué à l'occasion, dans l'état actuel des choses il n'a absolument rien sur lui, mais qui sait peut-être que la lycéenne préféré d'autre moyens de paiement?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 270
Revenir en haut Aller en bas
How dare you? [Sacha R. MadStolker]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Sacha Farmer [FINNI] [X]
» Sacha K. Brook {OK}
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» truth or dare.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: