Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Il faut savoir dire au revoir [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Il faut savoir dire au revoir [SOLO] Dim 2 Avr - 21:16

Si une personne venait à jeter un œil dehors, il aurait aperçu l’ombre d’un enfant se déplacer jusqu’à la grille avec une valise plus grande que l’enfant lui-même. Tandis que si une personne ce serait tenue à proximité, il aurait aperçu les joues du jeune Aaron ruisselantes de larmes, les yeux gonflés, rougis et plus cernés qu’ils n’ont jamais été. Il était venu à cette école, il y a déjà un an de cela, afin de rencontrer sa chère mère, en usant de tromperie pour avoir l’autorisation d’étudier à Xényla. Il y avait vécu le beau jour de sa vie lorsqu’il c’était enfin dévoilé à sa mère, après ce jour, il était comblé d’avoir eu le courage d’aller à sa rencontre. Malgré que la mère et le fils ne se connaissaient pas avant ce jour et qu’ils étaient comme des inconnus, rapidement, c’était comme s’ils auraient toujours vécu ensemble.
Mais que devient ta vie lorsque la seule personne pour qui tu continus à avancer meurt du jour au lendemain, sans même te dire au revoir ? Le jeune garçon eut l’impression que l’histoire se répéter une deuxième pour lui. Il se mit à penser que quiconque se mettait à aimer était voué à mourir trop tôt. Aaron avait refusé de croire que sa mère eut été assassiné, c’était comme s’il était en train de vivre un cauchemar. L’enfant a souhaité très fort que tout cela n’était qu’un rêve, qui donc voudrait tuer sa douce maman ? Mais les jours passèrent et sa mère ne revint pas le voir. Il cherchait désespérément son visage plein de tendresse en allant jusqu’à la voir à son appartement pour ne tomba que sur sa colocataire le visage empli de tristesse.

Peu à peu il arrêta d’aller en classe, ne sortant jamais de sa chambre, n’adressant la parole à personne, ne dormait plus ni même ne mangeait. Quiconque pénétrant dans la chambre du garçon se retrouvait face à un enfant assis en tailleur sur son lit, les yeux rouges tenant un étrange ours violet dans ses bras dont personne ne savait d’où il provenait. À quoi bon continuer de lutter pour vivre si plus personne n’était là pour t’accompagner dans cette vie, pensant souvent Aaron. Il ne s’était jamais vraiment fait d’ami et ne s’était attaché à personne dans cette nouvelle vie, sauf sa mère. Parfois, la nuit il quittait la chambre pour aller on ne sait où, mais si on tendait l’oreille on pouvait entendre les pleure et les cris d’un enfant appelant ses parents.

Après un petit moment à voir ce pauvre orphelin trainer dans les couloirs tel un cadavre ambulant, on finit par appeler ses grands-parents afin qu’ils viennent le chercher et s’occuper de lui convenablement. Ce n’était certainement pas à Xényla que le pauvre allait se remettre de son deuil et il ne semblait même pas lui venir de lui-même l’idée de quitter ce lieu.
Aujourd’hui était venu le moment pour Aaron de dire ses adieux à ce lycée, qui malgré tout, lui avait permis de vivre une petite année heureuse et se sentir pour une fois dans sa vie normale. En observant une dernière fois le bâtiment maudit de plusieurs malheurs, l’ancien processus fut surpris de ressentir un peu de regret de se voir le quitter. Peut-être reviendra-t-il lorsqu’il sera véritablement en âge d’aller au lycée ? Le jeune garçon serra fortement son nouvel ourson violet en murmurant à l’oreille de son compagnon.

« Il est temps d’y aller Abi. »

Lorsqu’il se retourna, deux personnes âgées se tenaient devant lui un sourire triste sur le visage. C’est alors que Aaron éclata une nouvelle fois en sanglots fonçant dans les bras de la femme qui l’accueillit d’une étreinte chaleureuse.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Il faut savoir dire au revoir [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
» Il ne faut pas dire "cass toi pauv' con"
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» C'est dur de dire au revoir....quand on sait qu'on les reverra un jour
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: