Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Le mauvais gars [IEZAWA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le mauvais gars [IEZAWA] Mar 28 Mar - 19:28


Voici venu le week-end ; je l'avoue, je ne suis pas mécontent.

On est vendredi soir, et pour fêter ça, l'idée d'une sortie me plaît bien. Je ne me sens pas souvent de si bonne humeur en fin de semaine, c'est à noter dans le calendrier. Satisfait, j'admire un instant les trois montres qui trottent toutes en chœur à mon poignet et souris. Aujourd'hui, tout se passe bien.

Voyez, c'était mon état d'esprit une demi-heure plus tôt.

Je range mon téléphone et marmonne entre mes dents. Il a quelque chose à faire. Bien sûr, Oscar a mieux à faire que passer du temps avec son frère. Qui préfère-t-il voir que moi ? Qu'est-ce qu'il va faire de mieux ? C'est comme si je sentais la jalousie, acide, couler le long de ma gorge et m'arracher la l’œsophage. Et je peux vous le dire, ça fait mal.
Tant pis. J'irai m'amuser sans lui, et je passerai une excellente soirée. Peut-être qu'il croit que j'en suis incapable ; bah ! Il va voir. C'est juré, c'est craché. C'est ainsi décidé que je passe le portail du lycée. Je me mets un peu de musique dans les oreilles, histoire de me calmer et de ne pas perdre toute contenance.

- Retourne dans ta cuisine !

C'est la colère qui parle, dans mon état normal je suis plus subtil que cela. Alors, au lieu de céder à tout mon intérieur qui s'élance hors de ma bouche, je la ferme. Un regard noir suffira. Cette pauvre fille a choisi le mauvais moment pour me bousculer. Même pas capables de regarder où elles vont, ces garces. Toutes les mêmes.
Il y a ce bar, dont on m'a déjà parlé. Qui sait, cela me changera les idées. Et si le serveur est maladroit, je tape un scandale - dans tous les cas, je suis sûr que j'en ressortirai soulagé. Je ne vais pas pouvoir garder toute cette rage pour moi, il faudra que ça sorte tôt ou tard. Tôt, si possible.

C'est quand je me perds que je commence à regretter la mégère de tout à l'heure. J'aurais pu lui hurler dessus, c'est elle qui a commencé. Par désespoir, sachant tout aussi bien qu'elle a disparu depuis longtemps, je jette un coup d'oeil par dessus mon épaule. J'en verrais presque encore sa silhouette tordue se confondre en excuse.
C'est fini, j'abandonne. Je ne trouverai jamais ce bar et tous ces visages autour de moi m'horripilent. Je vois une enseigne qui m'inspire et pousse la porte d'entrée. Je trouve même, quelque part au fond de moi, le nerf qui adresser au barman un sourire qui sonne faux. Puis j'élude cette bribe de contact social pour me dépêcher vers une table, là-bas, tout au fond. La plus éloignée des deux greluches qui croassent à ma gauche.

La chaise craque. C'est trop. J'en change et je soupire, exaspéré, en fixant le plafond. Plus jamais je ne me penserai d'une journée qu'elle a bien commencé. Pris d'un élan d'audace, avide de rétablir chez moi un semblant de calme, je saisis mon téléphone et commence à taper un message d'insulte. Je l'enverrai à ce type de ma classe qui ne m'intéresse pas, et tant pis s'il m'en veut ; au moins, ce sera sorti. la violence gratuite, ça m'a toujours fait un bien fou dans des moments pareils.

Je souris enfin. C'est envoyé.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mauvais gars [IEZAWA] Mer 29 Mar - 11:58


Encore une journée bien complexe pour moi, je soupire, les clients affluent, plus que d'habitude. C'est un vrai cataclysme qui s'abat sur nos épaules, serveurs comme barman, on doit se dépêcher ou les clients vont s'impatienter, avant de quitter le navire. Et c'est maintenant que je regrette de m'être coucher à l'aube en commençant à 9h. Les clients sont anormalement nombreux pour une fin d'après midi. Tellement que je n'ai pas le temps de fermer les yeux pour m'endormir, ne serait ce que pour quelques secondes.



Au bout d'une demi-heure, la plupart sont reparti, et nous pouvons enfin souffler quelques secondes. Mais voilà qu'un petit blondinet qui doit avoir max 16 piges rentre dans le bâtiment, commande, et part s'asseoir, sur le tabouret de gros beau Jim, comme il aime se faire appeler. Bien évidemment la chaise craque de partout, si ce tabouret est toujours debout, c'est grâce à un miracle, j'ai bien cru qu'il se retrouverait 3 voir 4 fois par terre, avant qu'il ne parte. Quoi qu'il en soit, la commande est vite préparée et je me dirige en direction du blondinet qui, étrangement, me rappelle quelqu'un. Mais oui, Mino m'en avait parlé, c'est sûrement lui le sale gosse prétentieux, qui emmerdait son monde et qu'elle a, à sa manière, décidé de lui faire fermer son clapet. Je regarde mon collègue un instant, attrape le plateau qu'il devait apporter, et j'insiste pour le faire à sa place. Je dois faire comprendre à ce gamin, que ici, il a pas intérêt à essayer de faire sa loi, au risque de se faire virer. Je m'approche d'un pas plus assuré et décidé que d'habitude devant énergumène.



"J'espère que tu ne nous fera pas présence de ton sale caractère ici, car tu risquerais de retourner là d'où tu viens, très vite." Je pose le verre sur la table. "Avec les compliments de la maison."

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mauvais gars [IEZAWA] Mer 29 Mar - 20:11


Je relève rapidement les yeux vers le serveur - dont les charmes virils, je l'avoue, m'auraient doucement fait sourire, si je m'étais trouvé de meilleure humeur - pour passer ma commande. Il me rappelle quelque chose, j'ai déjà dû le croiser dans la rue. Avec un style pareil, il est probablement difficile de l'oublier.
Quoiqu'il en soit, il n'a pas l'air d'une incroyable politesse. Pas que cela me dérange, je n'ai pas envie de faire semblant d'être aimable. Je reluque tout ce beau monde, discrètement, alors qu'il s'éloigne vers le bar. Puis je m'en désintéresse, fouille dans mon sac, et plonge le nez dans un livre aux pages épaisses. Je ne comprends rien à l'histoire, mais qu'est-ce qu'il est bien écrit.

Ainsi, je m'adonne aux plaisirs de la langue quand on revient vers moi. Je pourrais presque sentir une espèce d'électricité dans l'air ; quelque chose a changé.

- J'espère que tu ne nous fera pas présence de ton sale caractère ici, car tu risquerais de retourner là d'où tu viens, très vite. Avec les compliments de la maison.

La table tremble un peu quand le serveur y dépose le verre. Cela confirme mon intuition. Contre toute ma volonté, mes yeux s'arrondissent un peu. J'ai du mal à comprendre. D'habitude, avec ma gueule d'ange, j'échappe aux préjugés et remarques à-priori. Mais en y réfléchissant un peu, je comprends que la menace est dirigée vers moi, et moi seul.

Trouve quelque chose de cinglant, Elias.

- Aimable à vous. On se connait ?

Je regrette d'avoir manqué de punch, mais j'ai été pris au dépourvu. S'il monte sur ses grands chevaux, je vais lui en faire voir, de mon sale caractère. Quant à retourner là d'où je viens, ce serait avec plaisir. Je fais un effort monstrueux pour conserver à l'intérieur de moi tout ce que je sens bouillir. Ce n'est pas possible, qu'est-ce que j'ai fait à l'Unique pour qu'il me fasse une journée pareille ? Et comme je ne suis pas en Origine pour rien, je risque bientôt de fatiguer de tout ce travail et de relâcher la pression sur un pauvre serveur de rien du tout. On a une sacré différence de gabarit, mais ça semble être, au final, la cible idéale ; s'il touche un client, il aura du souci à se faire.
À réfléchir pendant ses explications.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mauvais gars [IEZAWA] Jeu 30 Mar - 7:12


Même s'il a encore rien fait, ce gamin ne m'inspire pas du tout confiance. Il a une tête d'angelot, mais le reste le fait ressembler à un petit diablotin, prêt à sauter sur la moindre occasion, pour faire passer un mauvais quart d'heure aux personnes qui sont à proximités. Ce gamin m'énerve, pas besoin de le connaître pour ça.



"On se connait ?"



Je le fixe. Si j'ai pas été poli, il me le rend bien. Eh, boucle d'or, t'es sympa, évite de me rendre ce que je t'envoie en pleine gueule, merci. "Une fleuriste avec des cheveux en goudron, que t'aimais bien emmerder, ça te dis rien ? Parce que moi, elle m'a tout raconté." C'était bien du goudron hein ? Ou du pétrole ? Enfin, c'était un truc noir, gluand et qui jette une odeur plus que forte au nez. A vrai dire, j'ai un peu peur de parler de ça avec elle, de peur de la froisser. Tout le monde sait que Iezawa Asakura est un peu maladroit, même avec les mots, et que ça passe facilement d'une question plus qu'anodine et qui finit sur un respect partit boire un cocktail sous le soleil des tropiques, parce que je sais pas formuler les choses. Quoi qu'il en soit, il a pas intérêt de faire la forte tête avec moi, parce que même avec mon gabarit, je pense être capable de le soulever et de le sortir du bâtiment sans grand souci. S'il pèse mon poids, au maximum, c'est tout ce qu'il doit peser, autant dire pas grand chose. Je peux limite le porter avec mon petit doigt. Bon ok, j'abuse peut-être un peu. Un peu beaucoup.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mauvais gars [IEZAWA] Mar 25 Avr - 20:10


Il me fixe, et je n'aime pas ça. Vas-y, le rebelle, exprime-toi. Je suis tout à toi.

- Une fleuriste avec des cheveux en goudron, que t'aimais bien emmerder, ça te dis rien ? Parce que moi, elle m'a tout raconté.

Je ne sais pas si j'ai réussi à dissimuler ma confusion. Parce que je l'avoue, la situation me laisse perplexe ; je n'ai pas la moindre idée du crime dont on m'accuse. J'ai beau creuser, cela n'aboutit à rien. Une fleuriste, avec des cheveux en goudron ? Pauvre chose, elle n'a pas été aidée. Il n'y a pas moyen que je me sois jamais approché d'un truc pareil.
On va opter pour le passif-agressif, c'est reposant. Alors, je baisse les yeux et je commence tranquillement à boire, considérant l'idée de reprendre ma lecture. Entre deux gorgées, c'est l'épiphanie.

Ben tiens.

On m'a confondu avec mon frère. En temps normal, cela m'aurait fait rougir, mais aujourd'hui n'est pas le jour. Je sens la jalousie qui remonte en flèche et qui me perce les poumons. Je ne voulais pas entendre parler de lui, pas ce soir. Je prends une grande inspiration, ferme un instant les yeux pour rassembler mes esprits, et en revient au serveur - que je n'ai, au final, abandonné que quelques secondes. Je lui offre un sourire glaçant.

- Vous savez quoi ? Au final, vous n'aurez même pas à souffrir de ma présence.

Je me lève, me saisis rapidement de mes affaires.

- Bon vent !

Oups ! J'ai renversé le verre. Vraiment dommage. C'est le moment de partir en courant.

De toute façon, je n'avais pas d'argent.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mauvais gars [IEZAWA] Ven 28 Avr - 22:32

Le blondinet n’a pas du tout l’air convaincu par ma remarque, ou peut-être bien qu’il en terrorise tellement à la journée qu’il ne voit même pas de qui je veux parler ? Ou si ça se trouve, il se fout juste de ma gueule et moi, je suis assez con pour tomber dans le panneau. Ouais la troisième réponse me semble vachement convenable quand même. Il n’a pas crié, mais il a été sec. Et il s’est barré en vitesse du Phoenix. Tous les regards sont braqués sur moi, je soupire. Comme si ça ne suffisait pas, fallait qu’en plus, il fasse tomber son putain de verre par terre. Et qui c’est qui va ramasser ? C’est moi.

Je me dirige vite vers le placard à balais, attrape tout ce qu’il faut pour nettoyer les dégâts, soit une pelle, une balayette et une serpillère avant de repartir vers le lieu « sinistré. » Je récupère les bouts de verres l’un de mes genoux trempe un peu dans le liquide. Je soupire, la journée est de pire en pire, vraiment. Je jette les bouts de verres à la poubelle avant d’éponger le sol. Certains me fixent, quelques-uns m’encouragent, d’autres se marrent entre eux parce qu’apparemment, tout est de ma faute, et que j’ai que ce que je mérite. La plupart ne savent pas toute l’histoire, mais l’ouvrent quand même. Dire qu’à la base, c’était pour éviter qu’ils se fassent ennuyer. Surtout que ce sale gamin n’a pas payé sa consommation, et il a pété un verre. J’espère au moins qu’Owen ne me retirera pas ça sur ma paie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
Le mauvais gars [IEZAWA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Dreamland ? y'a des gars balèzes ici ?
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Alerte!Reponse aux magouilleurs et mauvais perdants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: