Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

La menace. [ASTACHOU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La menace. [ASTACHOU] Sam 11 Mar - 23:06


Soupirant une énième fois, je referme les portes du club d'hôtes et tourne la clé. Je n'ai toujours pas de membres, toujours aucune raison d'ouvrir cette fichue pièce aux demoiselles en quête de compagnie. Il me faut des jolis garçons, il me faut des personnalités bien différentes. C'est pourquoi, aujourd'hui, je me lance en chasse. Je sais qu'Elias ne voudra jamais mettre un seul pied dans mon club mais d'autres le feront à sa place.

Je ne erre pas sans but. J'ai établi une liste que je suivrais chaque jour, en vu de convaincre le plus de garçons possible. Ma première cible est un jeune Évasion de quatrième année. Même si il ne reste pas tant de temps que cela -à peine un trimestre- je le veux dans mon équipe. Pour commencer à ameuter des gens. Bref, je sais qu'il est seul au club d'Origami et je peux très facilement le lui faire abandonner. Avec un sourire, je me rends à la Vie Scolaire et leur demande où est cet enfant. On m'indique un endroit et je m'y rends.

Sur le chemin, je ne peux m'empêcher de sourire. Un être fragile comme ce grand timide ne peut pas être compliqué à convaincre. Et il fera des ravages avec ses antennes et ses cheveux, j'en suis certain. En traversant les couloirs du bâtiment principal, je salue quelques unes des personnes que je connais. J'espère qu'Astalée est toujours aux toilettes, ce serait problématique sinon. Je me dépêche et entre dans celle des hommes. L'Unique est avec moi, le caméléon est devant les lavabos.

- Astalée, je te cherchais !

Avec un grand sourire, je lui tape dans le dos.
avatar
II ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La menace. [ASTACHOU] Jeu 16 Mar - 19:46


« Celui qui hésite, regrette. »

Parfois, pourquoi ne pas simplement se lancer
dans quelque chose de tout à fait absurde ?

11 mars, à l'heure des clubs :

Dernièrement, Astalée ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. Ce devait être lié aux évènements tragiques qui avaient récemment frappé Xényla, mais depuis quelques temps, il avait cette impression désagréable qu'à tout moment, quelque chose pourrait arriver. C'était une sensation étrange qui lui tiraillait la poitrine, quelque chose qu'il ne s'expliquait pas.
Et il détestait cela.


Penché au-dessus du lavabo des toilettes des hommes, le jeune homme plongea ses mains quelques instants sous l'eau qui en coulait, avant d'en asperger son visage. Alors qu'il massait celui-ci rapidement, il repoussa quelques-unes de ses mèches bleus en arrière, pour regarder le visage qui se reflétait à lui dans le miroir qui lui faisait face.

Il était légèrement pâlot, mais rien qui ne soit réellement dramatique. Plus qu'autre chose, ses traits reflétaient la fatigue qui le prenait dernièrement. C'était tout à fait incompréhensible : pourquoi se sentait-il si étrangement mal alors qu'il ne semblait pas avoir le moindre problème ? Peut-être était-ce lié à sa relation avec Yamina, qui ne se passait pas vraiment comme il l'aurait espéré. Ou bien à cause de ce Sacha, qui semblait toujours tomber sur lui aux pires moments possibles. Il n'en savait rien.
Et pour être honnête, il n'avait aucune envie d'y réfléchir.

Soupirant, Astalée essuya rapidement son visage avant de repasser ses mains sous l'eau pour les laver une deuxième fois. Et alors qu'il s'appliquait à rincer celles-ci, il entendit quelqu'un entrer dans la pièce, une voix qu'il ne connaissait pas s'élevant immédiatement une fois la porte refermée.

- Astalée, je te cherchais !

Sentant quelqu'un lui taper dans le dos, le caméléon sursauta légèrement, plutôt surpris que la personne qui venait de le héler soit déjà derrière lui. Levant le regard vers le miroir au-dessus du lavabo, il observa le visage qui se dessinait derrière lui. Oscar Eldredge, lui semblait-il - il se souvenait l'avoir déjà vu au bal de Noël. Mais il n'avait absolument aucune idée de ce que cet élève pouvait bien lui vouloir.
Refermant lentement la poignée du robinet, il arrêta le flux de l'eau qui en coulait, avant de doucement secouer ses mains au-dessus de celui-ci pour les égoutter un peu. Il se retourna ensuite pour faire face au blond, son visage exprimant un étonnement poli. D'une voix tranquille, il s'adressa à lui.

- Euh... moi ? Pourquoi, je peux t'aider ?

Il fallait dire que le jeune homme était réellement étonné d'avoir le délégué des Processus face à lui. Jamais encore il ne lui avait adressé la parole auparavant, et on ne pouvait pas dire que l'hybride avait l'habitude que des inconnus viennent à sa rencontre - encore moins lorsqu'il s'agissait de personnes aussi populaires qu'Oscar ici présent.
Que pouvait bien lui vouloir ce jeune homme ?

Astalée se décala légèrement pour s'approcher de la serviette à côté du lavabo, avant de s'y essuyer consciencieusement les mains. Les yeux plongés dans ceux des son camarade, il attendait sa réponse avec une curiosité empreinte d'une légère angoisse. C'était stupide, il n'avait pourtant rien à se reprocher, mais cette situation était plutôt déstabilisante, pour dire le moindre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

Journal - Fiche

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La menace. [ASTACHOU] Dim 19 Mar - 11:27


Une simple observation de son attitude suffit à me mettre en joie et le sourire aux lèvres. Il est parfait, naturel, sans masque. Sans le savoir, il est très certainement le plus grand séducteur que Xényla a eu. Derrière moi, bien sûr. Ce dont il a besoin c'est de réveiller son charisme. Il ne sera jamais très grand mais il lui faut une petite aura, celle qui est cachée sous la grosse couche de manque de confiance. Avec un petit sourire, j'attends qu'il finisse de se sécher les mains pour les lui prendre et l'amener à mes côtés. Là, près de moi, je lui attrape le menton et le force à se regarder dans la glace. Il faut qu'il doit certain d'être beau.

- Astalée, mon grand, regarde moi ce visage. Vraiment, que veux-tu qu'on y fasse ? Il est magnifique, sans aucun défaut. Il faut le mettre au jour, montrer ta véritable valeur aux gens.

Je le lâche mais garde une main dans son dos pour le retenir au cas où. Il ne doit pas s'enfuir maintenant.

- Tu ne peux pas gâcher tout ce potentiel dans un vulgaire club d'Origamis où tu es seul. Viens avec moi au club d'hôtes. Je t'expliquerai en quoi cela consiste et je t'apprendrai à faire chavirer le cœur des jeunes filles. Mais ça, ça ne devrait pas être compliqué.

Tel un lion guettant sa proie, je tourne autour de lui en le détaillant au millimètre près. Les costumes ne seront pas difficiles à trouver au moment propice et même le maquillage ne sera pas si utile que ça.

- Je pourrais te maquiller légèrement pour faire ressortir des yeux ou ton teint. Tu pourrais revêtir des costumes, comme du théâtre.

Le club d'hôtes se doit d'être une famille. J'en serais le père et je m'occuperais de mes enfants avec tendresse et affection.
avatar
II ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La menace. [ASTACHOU] Dim 19 Mar - 14:32


À peine Astalée eut-il terminé de se sécher les mains que l'autre fit un pas vers lui, avant de lui attraper les mains. Oscar le plaça ainsi tranquillement à côté de lui, avant de prendre son menton entre les doigts, forçant l'hybride à se regarder dans le miroir. Le jeune délégué des Processus souriait, son camarade ne comprenant absolument pas ce qu'il était en train de faire.

- Astalée, mon grand, regarde moi ce visage. Vraiment, que veux-tu qu'on y fasse ? Il est magnifique, sans aucun défaut. Il faut le mettre au jour, montrer ta véritable valeur aux gens.

Il relâcha alors son visage, mais Astalée sentait toujours une main posée dans son dos, comme pour l'inciter à ne pas essayer de s'éloigner. Mais le jeune homme ne comptait pas bouger de là, trop pris de court pour pouvoir ne serait-ce que songer à la fuite. Il eut été compliqué de décrire l'était d'incompréhension dans lequel se trouvait le caméléon actuellement : pourquoi Oscar lui disait-il cela ?

Observant son reflet, l'hybride analysait les traits qui se reflétaient à lui. Il ne se trouvait pas laid, loin de là, mais de là à dire que son visage n'avait pas le moindre défaut, son camarade devait avoir une certaine poudre aux yeux. Ou bien il attendait quelque chose de lui en le couvrant de flatteries.
Oscar enchaîna, ne lui laissant pas plus de temps pour réfléchir à quoi que ce soit.

- Tu ne peux pas gâcher tout ce potentiel dans un vulgaire club d'Origamis où tu es seul. Viens avec moi au club d'hôtes. Je t'expliquerai en quoi cela consiste et je t'apprendrai à faire chavirer le cœur des jeunes filles. Mais ça, ça ne devrait pas être compliqué.

Cette fois-ci, le jeune homme eut du mal à ne pas laisser ses joues s'empourprer en écoutant les paroles d'Oscar. Sans même pouvoir se retenir, il laissa sa surprise s'exprimer, quittant son reflet des yeux pour se tourner vers le blond.

- P- pardon ?

Ce qu'il disait n'avait absolument aucun sens. Club d'hôtes ? Faire chavirer le cœur des jeunes filles ? Mais de quoi était-il en train de parler ? L'hybride était totalement dépassé par tout ce qu'on était en train de lui dire, cherchant un soupçon de bon sens dans ce qu'Oscar déblatérait. En vain.

De son côté, Oscar avait commencé à lui tourner autour, l'analysant sous toutes ses coutures. Il ne semblait pas avoir fait attention à l'exclamation de l'hybride, apparemment trop absorbé par l'idée qu'il s'était mis en tête concernant son camarade. Et celui-ci n'osait bouger face à lui, se sentant étrangement comme piégé par cet élève pourtant peu imposant.

- Je pourrais te maquiller légèrement pour faire ressortir tes yeux ou ton teint. Tu pourrais revêtir des costumes, comme du théâtre.

C'était comme si le jeune blond voyait déjà son camarade dans son petit club. Et visiblement, il avait déjà de grands projets pour celui-ci, alors que l'hybride en était toujours à essayer de comprendre ce qu'il impliquait exactement. Suivant du regard celui qui lui tournait autour comme un vendeur de bétail, Astalée prit la parole, profitant de l'instant de pause dans le monologue de celui-ci pour s'exprimer à son tour.

- Je suis désolé mais je crois que tu fais erreur, ça ne fait aucun sens. Un club d'hôtes ?

Il passa une main dans ses cheveux, massant légèrement son crâne sans trop y faire attention. On voyait à sa position un certain malaise, dû à l'attention un peu trop soudaine dont il faisait l'objet actuellement. Il ne comprenait tout simplement pas.
Hésitant, il reprit la parole, tâchant de se rattraper de son mieux afin de ne pas vexer l'autre élève.

- Je suis flatté - je crois -, mais... pourquoi me vouloir moi ? J'aime ma tranquillité et je ne suis pas vraiment ce qu'on pourrait considérer comme populaire, je ne pense pas être le mieux placé pour rejoindre ce genre de club.

Et puis il fallait dire que le jeune homme était plutôt heureux de sa situation actuelle : le club d'origamis qu'il avait rejoint n'existait effectivement plus vraiment depuis le départ de Lalegün, mais Astalée n'avait jamais craché sur un peu plus de temps pour lui. Il était quelqu'un de renfermé et de solitaire, tout le contraire de ce que le jeune Oscar avait l'air d'attendre de lui - non, vraiment, devenir une hôte ne faisait absolument aucun sens.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

Journal - Fiche

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La menace. [ASTACHOU] Dim 26 Mar - 15:21


J'ai une profonde envie de soupirer. Ce garçon ne voit pas du tout où je veux en venir et pense même que je fais erreur. Pourtant, je ne me trompe pas, devant moi se tient bien Astalée Galaght, le caméléon de 4ème année en Évasion. Il s'agit bel et bien du grand timide que je recherche et qui ne comprends pas un traître mot de ce que je vais lui inculper. Je reste stoïque, une main sur la hanche. Ce garçon manque véritablement de confiance en lui.

Lorsqu'il a fini de m'exposer sa théorie je souris et garde mon regard fixé au sien. Yeux bleus dans yeux bleus.

- Au club d'hôtes, rien ne sert d'être populaire. On le devient au fur et à mesure. Si tu aimes ta tranquillité, tu pourras la garder là-bas.

Je croise les bras sur ma poitrine et change de jambe d'appui. Je sens que la discussion va être longue.

- Si tu veux faire des origamis, rien ne t'empêche d'en faire là-bas. Tu pourras même apprendre à nos clientes à en faire. Elles en seraient ravies.

Et puis, ça montrerait un certain côté de lui qu'elles adoreraient.

- Prends le club d'hôtes pour ce qu'il est : une famille. Les membres seront tes amis et frères, les clientes, tes petites sœurs aimantes. Rien ne t'arriveras puisque tu seras sous notre protection. Personne ne te touchera sans que j'arrive te sauver. Les autres feront de même.

Je m'avance et attrape les mains d'Astalée pour le regarder dans les yeux. Mon regard le somme d'accepter. Il me le faut. Comme il me faut d'autres membres pour le compléter. Je ferais fleurir ce club si beau et si prisé dans les deux années qu'il me reste que tout le monde se souviendra du premier président des hôtes comme un exemple de beauté et de popularité. Je resterais à jamais Oscar Cian Eldredge, le mannequin qui aura tenu un club d'hôtes dans sa jeune. J'en suis intimement convaincu. [/justify]
avatar
II ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La menace. [ASTACHOU] Mer 5 Avr - 18:26


Devant le caméléon un peu pantois, Oscar avait posé ses mains sur ses hanches. Étrangement, il lui faisait actuellement penser à une sorte de petit ministre, avec son air sérieux et sa manière de se tenir. Ce garçon avait beau être relativement petit, il n'en dégageait pas moins une certaine prestance naturelle, prestance dont il semblait être conscient.
Pendant un temps, Astalée craignit qu'il ne l'interrompe, puisqu'il ne semblait pas particulièrement apprécier ce qu'il entendait. Mais le regard fermement planté dans celui de son camarade, il avait sagement attendu que l’Évasion finisse de poser ses questions et expose ses doutes, avant de décider d'y répondre.

- Au club d'hôtes, rien ne sert d'être populaire. On le devient au fur et à mesure. Si tu aimes ta tranquillité, tu pourras la garder là-bas.

Le jeune garçon bougea légèrement, changeant de jambe d'appui et croisa les bras, avant de continuer ses explications.

- Si tu veux faire des origamis, rien ne t'empêche d'en faire là-bas. Tu pourras même apprendre à nos clientes à en faire. Elles en seraient ravies.

Là, l'hybride commençait à légèrement mieux comprendre ce que son camarade attendait de lui, même s'il ne voyait toujours pas pourquoi c'était vers quelqu'un comme lui qu'Oscar se tournait pour intégrer un club comme le sien. Au final, il avait simplement besoin de faire acte de présence là-bas et de vaquer à ses occupations pour répondre aux attentes de ce jeune homme. Ça, et éventuellement divertir quiconque pourrait bien vouloir le tirer de sa tranquillité.
Astalée doutait toutefois fortement être à même d'apprendre à qui que ce soit l'art des origamis, lui-même étant tout juste capable de faire des bateaux qui ne flottaient pas, ainsi qu'une piètre tentative de grenouilles. Mais qui sait, il pouvait toujours essayer, même s'il doutait que cela intéresse les « clientes » dont l'autre parlait.

- Prends le club d'hôtes pour ce qu'il est : une famille. Les membres seront tes amis et frères, les clientes, tes petites sœurs aimantes. Rien ne t'arrivera puisque tu seras sous notre protection. Personne ne te touchera sans que j'arrive te sauver. Les autres feront de même.

Ce qu'Oscar venait d'exposer avait un petit côté mélodramatique, alors qu'il appuyait ses dires en attrapant les mains d'Astalée. Et face à lui, celui-ci venait de sentir le rouge lui monter aux joues, légèrement surpris par ce changement d'attitude soudain de la part de son interlocuteur. On lui proposait de le protéger, de lui offrir un substitut de famille, et même si cela n'avait jamais été sa priorité, il était réellement touché par cette déclaration.

- Je... euh...

Relâchant les mains d'Oscar, le caméléon fit quelques pas de long en large dans les toilettes, pour finalement s'arrêter à nouveau face à lui. Que devait-il répondre ? Était-ce une bonne idée de se lancer dans un tel projet, si éloigné de ses habitudes et de sa zone de confort ? Dans un soupir, il passa ses mains dans ses cheveux, tâchant de faire retomber les couleurs qui s'étaient immiscées jusqu'à sa chevelure, avant de laisser échapper un simple mot que lui-même ne s'expliqua pas.

- D'accord.

Il ne voyait pas toujours réellement ce qu'il pourrait bien apporter au petit club d'Oscar, mais Astalée n'avait tout simplement aucune raison de refuser sa proposition. Il avait du temps, et on ne lui demandait pas grand-chose. Alors... pourquoi pas après tout ?

C'est comme ça que je suis devenu hôte.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

Journal - Fiche

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Revenir en haut Aller en bas
La menace. [ASTACHOU]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» MICHEL MARTELLY MENACE DE GAGNER LES RUES
» la menace solaire
» [procès] Spik, insulte et menace envers le maire de LR
» LES CRIS D'ALARMES DE MENACE DE DICTATURE SONT-ILS JUSTIFIÉS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: