Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Lun 13 Fév - 16:57


« La salamandre surprise s'immobilise
Et feint la mort. »

C'est stupide non, comme moyen de défense ?

Et pourtant,
il me semble tout à fait logique.

13 février, durant l'après-midi :

Depuis l'enchaînement d'évènements de la fin d'année passé, aucun fait notable n'était venu perturber la routine du jeune Astalée. Les cours à Xényla se passaient relativement bien pour lui, et il avait passé ces deux derniers mois depuis la reprise dans un calme relatif. La météo toutefois relativement capricieuse des derniers jours avait fini par avoir raison de son système immunitaire d'hybride à sang froid, forçant celui-ci à aujourd'hui prendre un jour de congé, afin d'aller acheter de quoi soigner la grippe qu'il couvait.
C'est pourquoi en ce lundi après-midi, le jeune Évasion déambulait tranquillement dans les rues de la ville, un petit sachet de médicaments à la main.


Emmitouflé dans son long manteau noir d'hiver et le nez soigneusement protégé par une épaisse écharpe à carreaux bleue et beige, Astalée porta sa main libre à sa tête pour replacer son bonnet de sorte à ce que ses oreilles soient totalement couvertes. Derrière ses couches de vêtements, on devinait un teint très pâle, trahissant son état de faiblesse lié au climat de la saison.
Les températures de l'île n'étaient pourtant pas si extrêmes que cela, mais les changements incessants qui avaient eu lieu ces derniers jours avaient fini par mettre son organisme sens dessus dessous, ce qui pouvait expliquer les précautions vestimentaires qu'il avait prises aujourd'hui. Il n'avait tout simplement aucune envie de voir sa grippe empirer davantage, pour ne pas avoir à rattraper plus de cours que ceux de la journée.

Soufflant légèrement après avoir replacé son couvre-chef, le jeune hybride resserra l'emprise de ses doigts sur le petit sachet dans sa main droite, puis enfouit la deuxième dans l'une de ses poches. Il laissa ensuite son regard se balader le long de la rue, observant les rares passants qui s'y trouvaient. Parmi eux se trouvaient quelques personnes âgées profitant de leur retraite pour fouler les pavés et occuper leur journée, mais également une poignée d'hommes en costume, probablement rentrant d'un repas d'affaire pour retourner à leur travail.
Le visage d'Astalée se parcourut d'un léger sourire à la vision de ce petit monde qui s'affairait. Il appréciait tant ces petits moments simples, où la vie suivait son cours autour de lui sans lui prêter la moindre attention. C'était comme une bouffée d'oxygène pour lui, loin du chahut des couloirs du lycée et des regards en coin, loin du bruit et de l'agitation.

Alors qu'il dépassait tranquillement un salon de coiffure apparemment fermé pour la journée, l'hybride vit quelque chose se dessiner dans la pénombre d'une ruelle adjacente. Plissant légèrement les yeux pour essayer d'en discerner plus précisément les formes, il ralentit légèrement son rythme de marche, suivant naturellement l'instinct de ses sens.
Là-bas, il reconnaissait la silhouette d'un jeune homme adossée à un mur, apparemment en train de fumer si l'on en croyait les volutes blanchâtres qui s'évaporaient dans l'air l'entourant. Rien de bien engageant, donc. Si bien qu'il s'arrêta quelques instants, songeant qu'il ferait mieux de ne pas s'approcher de cette personne.

Mais tandis qu'il amorçait  un changement de direction pour tenter de s'éloigner de là, il vit soudain la silhouette s'agiter, puis une voix s'élever à son adresse.

- Bah alors ça, si c'est pas ce brave petit Astâche !

Le sang de l'hybride se glaça, tandis que le visage du jeune homme qui venait de le héler sortait de la pénombre pour lui faire face. Et malheureusement pour Astalée, c'était un visage qu'il aurait préféré mille fois ne pas reconnaître, confirmant l'identité de la voix qu'il avait immédiatement reconnu. Le sourire du caméléon avait à présent totalement disparu derrière son écharpe, laissant place à des lèvres pincées et tremblantes.
La figure qui venait de le rejoindre affichait un sourire des plus malsains, son propriétaire visiblement ravi de le croiser de la sorte. Un plaisir qui n'était clairement pas partagé.

- Bah alors, on dit plus bonjour ? C'est vexant, tu sais, je pensais qu'on était plus proches que ça.

Astalée sentit se doigts se resserrer encore davantage autour de son petit sachet, alors qu'il adressait un signe de tête en guise de salutation à celui qui avait quelque temps été un membre de sa famille. Son regard était fuyant, comme s'il cherchait à trouver un moyen de se sortir de cette situation aussi inconfortable que peu rassurante.
Ce fumeur désagréable, c'était le fils de l'une des familles d'accueil dans lesquelles il avait fini il y a de cela quelques années. Un souvenir amer qu'il lui avait valu sa peur panique actuelle des chiens. Un hybride bouledogue qui s'était fait un plaisir de faire de sa vie un enfer durant la courte période où ils avaient partagé la même demeure.

Sans lui demander son avis, l'autre hybride passa un bras autour de ses épaules, rapprochant son visage de celui du caméléon. Il prit une dernière bouffée de sa cigarette qu'il expira longuement dans l'oreille d'Astalée, avant de reprendre la parole en ignorant les légers toussotements de malaise du jeune homme.

- T'es tout pâlot, tu veux que je t'aide à retrouver des couleurs ?

Le sourire accompagnant cette question de la part du gêneur enclencha un sentiment de panique totale chez Astalée, qui ne pouvait s'empêcher de fixer les canines pointues à seulement quelques centimètres de son nez. Il savait très bien ce qu'il voulait dire par là, il se rappelait parfaitement la façon dont le bouledogue « s'amusait » plus jeune à provoquer volontairement les changements de couleur lié à son pouvoir en le brusquant de mille façons différentes.
Et il n'avait absolument aucune envie que ce jeu recommence.

Maladroitement, le jeune homme tâcha de s'extirper au bras qui l'entourait, seulement pour constater que le propriétaire de celui-ci n'avait apparemment aucune envie de le laisser lui échapper. Le caméléon lança un regard paniqué à son compagnon forcé, alors que le sourire de celui-ci n'avait de cesse de s'agrandir. Pire encore, il s'était maintenant déplacé totalement face à lui, et si son bras n'entourait plus Astalée, la façon qu'il avait d'avancer vers lui en lui tenant à présent les deux épaules n'avait rien de plus rassurant.

- Non, c'est bon, ça va, vraiment-

Bredouillant ces quelques paroles d'esquive, Astalée s'interrompit soudain, sentant son dos se heurter au mur froid derrière lui : il était totalement coincé. Face à lui, le jeune homme souriant avait brusquement levé son bras pour l'écraser contre la gorge du caméléon, provoquant un résultat immédiat de sa part hybride.
Son visage s'était couvert des fines écailles habituellement bleues de son animal, celles-ci se teintant immédiatement de la couleur grise du mur derrière lui pour l'aider à s'y fondre. Face à lui, son agresseur claqua sa langue trois fois en secouant la tête de droite à gauche, le dardant d'un regard provocateur.

- Oh allez, tu pourrais faire un effort. C'est pas du gris que je veux.

La pression contre la gorge d'Astalée se fit plus forte et l'hybride se rapprocha encore un peu plus de lui, lui faisant lâcher son sachet dont le contenu se déversa sur le sol. Le souffle court, le caméléon porta ses mains au bras qui le poussait contre le mur, essayant vainement de le repousser. Il crachota plusieurs fois, le peu de force qu'il avait disparaissant chaque seconde un peu plus.
Le manque d'air lui fit rapidement tourner la tête et le jeune homme sentit ses jambes commencer à trembler, tandis que ses bras retombaient.

Les larmes aux yeux il prit la parole, tâchant de raisonner la personne qui lui faisait face. Il savait parfaitement ce que l'autre cherchait à faire : il voulait voir son visage couvert de ces affreuses écailles bleues qu'il détestait tant, et il utilisait le seul moyen qu'il connaissait pour le faire. C'était comme un douloureux retour dans le passé.

- Arrête... S'il te plaît, je- Peux- Pas choisir, tu s-

Ne parvenant pas à articuler quoi que ce soit de plus, Astalée vit son regard se brouiller. Ses poumons étaient pratiquement vides à présent, et il n'était plus qu'une question de temps avant qu'il perde totalement conscience et que son agresseur obtienne ce qu'il désirait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Mar 14 Fév - 20:56

Observant le ciel depuis le toit du prestigieux lycée Xényla, un jeune Origine couché sur le sol réfléchissait à tout et à rien. En ce lundi il avait décidé de ne pas se rendre en cours. Ce matin il était resté dormir au chaud dans son lit, cela lui importait peu de sécher dans le pire des cas il redoublerait et encore il n'était pas si con que ça, donc il pouvait peut-être espérer avoir son année -sauf s'il s'endormait pendant l'examen- , il soupira fatigué rien que d'y penser.

Bon aller j'vais bouger.

Sans hésiter une seconde de plus il se leva en un geste, pas question de se faire chopper par des pions, il serait ensuite obligé de passer voir le cpe, on lui donnera probablement des heures de colle -bien qu'il en aurait qu'il soit présent ou non- en plus et le pire il serait accompagné jusqu'à la salle de classe. Autant fuir tout de suite ça lui évitera en plus de tout ça de s'échapper par la fenêtre de la salle, c'était pas contre les cours en eux-même mais plutôt les profs...

Disons que se faire cracher dessus par une vieille prof blonde aux cheveux bouclés qui postillonne à chaque syllabes, c'était pas vraiment dans les délires du jeune homme plutôt crever ! Si encore c'était un cours intéressant ou encore qu'il y avait une prof plus esthétique  à l’œil que l'autre vieille mégère fripée, ou même un prof plus cool... Quoiqu'il en soit dans l'état actuel des choses ce n'était pas le cas donc il fuyait. Et il allait fuir loin, très loin ! Il était hors de question de rester caché dans le lycée, et ce même s'il s'entendait bien avec certains des pions. Ce lycée est fourbe, le principal serait bien du genre à lancer une chasse à l'élève !

Enfin bref, le mentaliste ramassa et plongea au fond de son sac la peluche du rat jaune que l'une de ses "sœurs" ne lui avait pour le moment jamais réclamé et dont il n'avait pas réussi à se débarrasser pour le moment. Il était actuellement 13h30 il irait bien manger un petit truc en ville, tout d'abord parce que vu les repas servis il préférait encore crever de faim, ensuite il n'avait pas l'intention de se cacher et pour finir il avait envie d'autre chose que la bouillie cheloue de la cantine. C'était donc décidé, direction le quartier animé de l'île.

Dans les couloirs il s'était fondu dans la masse d'élève pressée de manger -ou au contraire qui venait de terminer- ils ressemblaient presque à des animaux si on oublie que certains n'en était vraiment pas loin... Toute cette masse dégoûtait Sacha, il détestait vraiment tout ce petit monde juste de les voir brrr... Quoiqu'il en soit il avait fini par atteindre la sortie mais si tout était si simple dans la vie ce ne serait pas drôle, il fallait que tout soit pimenté, rien ne devait être si facile !

A croire que le pion face à lui avait prévu ce scénario... Lâchant un juron, le lycéen réfléchissait rapidement à comment fuir ce dérangement. Tandis que l'autre l'interpellait en lui demandant où il comptait aller, le jeune homme fit ce qu'il savait le mieux faire après frapper tout ce qui bouge : courir. Et vite, c'était mieux. Evidemment le surveillant s'était mis à le poursuivre et c'est qu'il courrait presque aussi vite le bougre. Cette course poursuite avait durée pendant un moment, c'est que le poursuivant était déterminé à attraper le jeune fugitif qu'était Sacha... Heureusement pour l'Origine une ruelle sombre qui sentait le rat mort l'avait sauvé...

Ravi de s'être débarrassé du pion le mentaliste après avoir vérifié que le chemin était sur, avait continué sans plus d'encombre son chemin jusqu'à un petit restaurant dans le quartier est, qui par ailleurs était toujours très plaisant même pour Sacha qui n'aimait pourtant pas grand chose dans la vie.  Il y avait un certain calme malgré tous Bermudiens qui passaient d'un trotoire à l'autre sans parler de ceux qui gueulaient dans leur téléphone comme si celui ou celle à l'autre bout de l'appareil était complétement sourd. Après vu la dégaine de tout ce petit monde, Sacha pencherait plutôt sur le fait que certains cherchaient tout simplement à se faire remarquer et quoi de mieux que d'hurler ?

Mais il n'y avait pas que ce genre d'individus, contrairement à ces derniers il y en avait des plus discrêts, des maladroits qui s'exusaient au moindre petit contact entre deux coudes. Il y avait aussi ces petits vieux qui se promenaient sourire aux lèvres, avec leur aura de bonne humeur constante mais qui sentaient le rat mort exactement comme la ruelle où il s'était planqué un peu plus tôt. Après il y avait toujours des exceptions, tous ces Bermudiens à la retraite n'étaient pas tous des amours, il y avait toujours des petits chieurs qui hurlaient sur le moindre môme qui osaient venir chercher un ballon trop près d'une maison… A bien y réfléchir il préférait toujours ces vieux croûtons qui gueulaient après les gosses, c'était toujours tellement amusant ce genre de scène !  Ce qui était moins drôle c'est quand ces stupides gamins se ramenaient devant l'Origine pour lui quémander de l'aide.

Enfin bref, toutes ces pensées avaient rendu le chemin jusqu'au restaurant beaucoup moins long que ce à quoi il s'attendait. Il entre dans le bâtiment et observe la salle peu convaincu. Il aurait peut-être dû aller un peu plus loin après tout quelques mètres de plus ou de moins il n'était plus à ça près… Mais, le mentaliste était atteint d'une maladie qu'aucun médecin sur cette île ne pouvait soigner au plus grand malheur de beaucoup de Bermudiens, principalement les parents qui voyaient leurs enfants se faire engloutir par cette affreuse maladie incurable jusqu'à présent : La flemme. Du coup le Madstolker se contenta de chercher une place du regard de préférence près des vitres histoire de pouvoir fuir les yeux de certaines Bermudiennes qui étaient clairement peu esthétiques pour la vue. De plus, observer la rue animée était toujours plus intéressant que d'observer les laiderons accompagnées surement par leurs copains ou frère allez savoir…

Pas question pour Sacha de soutenir les regards meurtriers de ces accompagnateurs, même si clairement il se ferait une joie de leur exploser la tronche. Depuis quand on observait les autres comme ça ? Ces petits cons -comme les appelait le lycéen- auraient bien besoin de se faire remettre à la bonne place. Soupirant d'exaspération, l'Origine trouva une place comme il l'avait souhaité et une fois assis, il préféra se concentrer sur le menu du restaurant, malgré les apparences les plats de cet endroit avaient l'air pas mal, en tout cas, c'était  toujours plus appétissant que la bouillie de la cantine ou encore les plats de la Fanny Madstolker… Quoiqu'il en soit après avoir lu en détail le menu proposé il se décida enfin à commander. Simple pas trop cher et ça n'avait pas l'air mauvais : tarte poireaux fromage de chèvre avec une petite soupe, un verre d'ice tea et un mi-cuit au dessert, si déjà il allait se faire plaisir !

Il observa quelque secondes la rue puis finalement reporta son regard vers son téléphone il était aux alentours de 14h, il se mit à penser à ses cours, il n'avait pas ailleurs aucune idée de ce qu'il devait avoir actuellement mais au final il n'avait pas longuement cherché. Honnêtement ? Il s'en moquait un peu. Seulement il resta à observer son fond d'écran pendant un petit moment, parfois il se disait qu'il pourrait presque avoir l'air d'un fragile si quelqu'un décidait de lui piquer son phone pour x ou y raisons. Pourquoi ? Tout simplement qu'il avait mis une photo de sa mère -la vraie pas la pouffiasse qui l'avait adoptée- . Plus il observait la représentation de cette femme aux traits tellement doux plus il se disait que cette dernière ne serait sûrement pas fier de lui.

Est-ce qu'elle l'aurait grondé ? Puni ? Ou au contraire elle lui aurait fait la moral mais avec une grand gentillesse un truc du genre ''Sacha ce n'est pas bien qu'est-ce que tu feras si on ne t'accepte pas l'année prochaine tu ne pourras même pas travailler'' ou bien ''S'il te plait ne me décoit mon ange'' le lycéen n'avait pas du tout de réponse à cette interrogation. Mais quelque chose lui disait que si elle était vivante, sa mère lui demanderait probablement de ne pas la décevoir et surtout à lui donner des surnoms du même type que mon ange. En y réfléchissant bien il aurait presque aimé entendre une fois dans sa vie la voix de cette femme l'appeler. Même par un surnom qu'il qualifierait aujourd'hui de stupide, ça lui ferait tellement plaisir. Vraiment.

Tcheu...

Soupirant tout en secouant la tête, l'Origine rangea son téléphone. Dire qu'il avait une boule au ventre c'était tout s'implement affreux. Sa gorge était serrée et il n'avait clairement pas l'habitude de ressentir quelque chose de sembable, il en était frustré. Surtout que ça lui arrivait subitement en plein milieu d'un resto, super discrêt… Quoiqu'il en soit il fut sorti de ses pensées par un serveur qui lui apporta sa tarte sa soupe son dessert et sa boisson.  Le jeune homme le remercia aussi étonnant que cela puisse paraître.

Ce n'est que trente voire même quarante minutes plus tard que Sacha termina son repas, néanmoins il ne s'en alla pas immédiatement. Après tout il n'avait pour le moment nul part où se rendre pour être tranquille alors autant rester ici pour le moment.

Seulement l'improbable arriva, laissant dérriver une nouvelle fois son regard sur la rue il remarqua un Bermudien aux cheveux aussi bleu que le ciel. Il était sur de savoir de qui il s'agissait, comment aurait-il pu l'oublier alors qu'il lui avait mis une sacrée raclée à la Battle School… Astalée. Il en était sur, ce qui le bouleversé plus c'était qu'il n'était pas en cours.

Qu'est-ce qu'il fout là celui là?

Sacha ne voulait pas croire que le Bermudien séchait… Pourquoi ? Il avait plus l'allure d'un élève sérieux et ponctuel. Or actuellement il n'était clairement pas au lycée… L'Origine resta à le fixer de ses yeux rouges. Près de l'Evasion, un autre mec qui de loin semblait être un sacré petit con, largement moins fragile que le lycéen à la touffe bleue.  Qu'est-ce que ces deux là faisaient ensemble ? Pas que ça génait l'Origine, après tout le Astalée faisait comme il voulait, seulement cette rencontre entre les deux Bermudiens dans ce coin de rue plutôt sombre le perturbait plus qu'autre chose et en plus de cela, ça lui rappelait étrangement une scène passée avec ce vieux croûton blond…  

Jamais il ne pourrait oublier cet individu. Il parlait énormément, se méprenait aussi… Ahhh comment il pouvait effacer de sa mémoire ce mec chelou ?  C'était tout bonement IM-PO-SSIBLE. Secouant la tête de droit à gauche le mentaliste se reconcentra sur la scène qui se passait dans la ruelle. Astalée semblait gêné mais ne faisait rien contre l'autre bouffon avec sa cigarette, d'ailleurs l'Evasion n'avait pas plus réagit que ça quand l'imbécile lui souffla la fumée de sa cigarette dans l'oreille. Le noiraud serra les poings, pourquoi il  ne faisat rien ?! Il n'allait tout de même pas rester là sans rien faire ?

C'est alors que l'Evasion tenta de s'enfuir du bras que le fumeur avait alors passé autour de lui mais ça avait été peu concluant. Bientôt ce cher Astalée s'était retrouvé plaqué contre le mur de la ruelle, soupirant Sacha se leva, direction la caisse. Dans quoi est-ce qu'il allait encore se lancer… Par l'Uniqiue que quelqu'un l'arrête… Son repas étant payé il était décidé à se diriger vers la ruelle et visiblement c'était une bonne idée. Le fumeur n'avait visiblement pas hésité une seule seconde avant de plaquer son bras contre la gorge du lycée. Et cet idiot d'Astalée il ne bougeait pas plus que ça.  

L'Origine n'avança nénamoins pas immédiatement il voulait d'abord voir si l'Evasion comptait réagir, peut-être qu'en réalité il cachait vraiment bien son jeu ? Gros doute. S'il s'était fait malmener à la Battle School c'est qu'il ne devait pas vraiment cacher son jeu…. D'ailleurs il en était désormais sur et certain. Alors que le Madstolker  s'avance vers les deux autres Bermudiens, il avait simlement pu entendre Astalée supplier son agresseur d'arrêter, tandis que l'autre n'y prêtait nullement attention, au contraire il avait même redoublé de force.

A ce rythme il allait crever sur place. Arrivant près des deux individus, Sacha attrapa fermement le bras de ce l'imbécile le faisant ainsi lâcher prise, alors que l'autre tête d'Evasion était clairement au bout de sa vie…

- Ca t'arrive souvent de t'en prendre à plus faible que toi?

Il repoussa l'individu l'écartant ainsi du lycéen aux cheveux bleus et par la même occasion de lui-même.  Il était écoeuré, ce contact avait été tout sauf plaisant il en avait la nausée.  Par ailleurs le pouvoir de ce dernier avait été permuté avec celui du Bermudien à la caisse du restaurant, leurs mains s'étant frolées lorsque l'Origine avait tendu les pièces nécéssaires ainsi qu'un billet. Sur la tête du fumeur deux oreilles de lapin étaient apparues, cette vision  fit sourire Sacha, ce mec était tout simplement affreux et en plus de ça, il était maintenant ridicule.

- A ta place j'partirais avant de me faire éclater la gueule, crois-moi tu veux pas que j'me mette en colère. Dégage avant que j't'enfonce ta cigarette au fond du cul.

Faisant craquer les os de ses doigts, le mentaliste observa l'actuel hybride lapin lui lançant un regard froid des plus sombres. Qu'il s'approche, l'Origine n'aurait aucune pitié pour l'être inférieur qu'était le Bermudien.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Mer 15 Fév - 18:48


Tandis que des étoiles commençaient à apparaître devant les yeux du jeune Évasion, la pression qui écrasait sa gorge se retira soudain. Son agresseur venait enfin de le relâcher, probablement par pitié. Ou plus vraisemblablement parce qu'il avait eu ce qu'il voulait de la part de l'hybride, et qu'il n'allait pas risquer de lui faire totalement perdre conscience.
Vacillant, Astalée sentit ses jambes se dérober sous lui pour le faire tomber à quatre pattes sur le sol. Courbé de la sorte, le jeune homme se mit à tousser et crachoter de tout son soûl, son corps essayant tant bien que mal de récupérer un semblant de réconfort dans le retour d'air qui pénétrait violemment ses poumons.

- Ça t'arrive souvent de t'en prendre à plus faible que toi ?

Le caméléon ne voyait pas ce qu'il se passait au-dessus de lui, sa vision toujours légèrement brouillée, mais lorsqu'il entendit cette deuxième voix s'élever au-dessus de lui, il eut l'impression que son cœur allait bien s'arrêter de battre. Cette voix... elle ne lui rappelait pas des souvenirs plus chaleureux que celle de l'autre bouledogue : il en était certain, c'était Sacha MadStolker qui venait de parler, son adversaire durant la Battle School qui l'avait sévèrement battu.
Face au sol, Astalée vit ses doigts fins se serrer en deux poings contre les pavés, reflétant faiblement de fines tâches bleutées vers son visage. Cette simple vision suffisait à lui donner envie de se terrer au fond d'un trou : on avait refait de lui une bête de foire, une fois de plus. Et pire encore, cette fois-ci, il avait même eu droit à un public. Le bouledogue devait être tout à fait ravi.

Au-dessus de lui, il pouvait deviner une certaine agitation entre les deux autres jeunes hommes monter. L'un d'entre eux semblait avoir repoussé l'autre un peu plus loin de lui, mais il n'aurait su dire qui avait fait quoi - il était encore bien trop occupé à essayer de reprendre une respiration plus contrôlée.

- A ta place j'partirais avant de me faire éclater la gueule, crois-moi tu veux pas que j'me mette en colère. Dégage avant que j't'enfonce ta cigarette au fond du cul.

Reculant maladroitement pour essayer de s'asseoir contre le mur derrière lui, le jeune homme en profita pour lever les yeux vers son agresseur et l'autre lycéen. Bien qu'encore légèrement floue, sa vision avait commencé à lui revenir, lui permettant de discerner l'immense silhouette de Sacha face à son agresseur. Il ne comprenait pas ce que le froid Mentaliste pouvait bien faire ici, mais il devinait à présent qu'il était celui qui avait forcé l'autre hybride à le relâcher.
Et visiblement, quelqu'un n'était pas ravi d'avoir été interrompu de la sorte. Ou du moins c'est ce qu'on devinait en observant les traits agacés du bouledogue lorsqu'il s'adressa au nouveau gêneur.

- Nan mais de quoi j'me mêle ?

Face à Sacha, l'autre ne semblait que moyennement impressionné, en dépit de la différence de taille plutôt conséquente qui les séparaient. Mais il n'était pas pour autant totalement stupide, voyant très clairement qu'il était à son désavantage face à quelqu'un d'aussi sanguin. Après l'avoir regardé de bas en haut, un sourire faussement innocent fit son apparition sur le visage du bouledogue alors qu'il haussait les épaules face à son interlocuteur.

- On faisait que discuter tranquillement du bon vieux temps, rien de bien méchant, hein Astâche ?

Le jeune homme avait gratifié cette dernière affirmation d'un regard vers l'hybride toujours au sol, qui ne savait s'il était en droit d'y réagir ou non. Le ton qu'il avait employé était doucereux, faussement mielleux, à un point où n'importe qui aurait compris qu'il s'amusait de la situation. Et le caméléon était encore bien trop secoué par ce qu'il venait de se dérouler pour oser imaginer ne serait-ce qu'un instant se dresser contre lui pour lui répondre.

Mais alors qu'il levait les yeux vers lui en toussotant légèrement, Astalée se rendit compte de quelque chose de nouveau concernant son agresseur. En effet, au sommet de son crâne, deux immenses oreilles de lapin avaient fait leur apparition, cassant totalement l'image intimidante de l'hybride. Le jeune homme se frotta les yeux d'une main, ne sachant si le manque d'air le faisait à présent halluciner.
Devant lui, son ancien frère d'infortune avait commencé à doucement reculer face à Sacha, ayant apparemment décidé qu'il ne serait probablement pas une bonne idée de lui tenir tête davantage. Le Mentaliste montrait largement assez son envie de lui envoyer un poing en pleine face pour qu'il laisse tomber sa victime : jouer plus longtemps avec Astalée ne valait pas le risque de se battre en pleine journée, au milieu de la rue, avec un tel désavantage de gabarit.

- Mais c'est bon, tu peux ranger tes menaces, j'te le laisse si tu y tiens tant que ça. J'allais me casser de toute façon, j'ai eu ce que je voulais.

Marquant une pause dans son amorce de départ tranquille, il se retourna une dernière fois vers Astalée, un immense sourire aux lèvres. Honteux, celui-ci baissa les yeux, portant ses mains à sa tête pour enfoncer son bonnet le plus possible sur ses oreilles, avant de remonter son écharpe devant son visage. La satisfaction que son agresseur tirait à le voir couvert de ces monstruosités bleuâtres lui donnait envie de disparaître mais bien entendu, ça n'était jamais dans ces moments-là que ses réflexes d'hybride acceptaient de lui venir en aide.

Il était certain que si les deux jeunes hommes venaient à se recroiser par hasard, le bouledogue allait faire payer à l’Évasion aux écailles bleues l'intervention de Sacha à leur petite réunion de famille. Et cette simple possibilité suffisait à intimider Astalée : il n'aurait jamais pensé le revoir dans cette ville, et le savoir à présent si proche de lui n'était pas pour le rassurer.
Mais sans causer de problèmes supplémentaires, le bouledogue fit volte-face pour s'éloigner de l'hybride à terre, ignorant totalement Sacha. De son côté, Astalée prit appui sur le mur pour se relever, une main toujours fermement agrippée à son écharpe pour ne pas qu'elle découvre ses immondes écailles. Il ne faisait même plus attention aux médicaments à ses pieds, qui s'étaient étalés sur le sol un peu plus tôt : tout ce qu'il attendait, c'était de voir ce que le Mentaliste allait faire à présent.

Il avait honte de la scène qui venait de se dérouler, mais plus encore du fait qu'une personne telle que Sacha soit venue interrompre la chose, comme pour douloureusement lui rappeler son existence à lui aussi. Car même s'il l'avait aidé à l'instant, l'hybride n'en faisait pas plus confiance au jeune homme aux cheveux noirs, et craignait à présent qu'il n'ait demandé à l'autre de partir que pour pouvoir se divertir en le frappant à son tour.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Jeu 16 Fév - 21:21

L'actuel hybride lapin semblait tout sauf ravi. Visiblement l'intervention improbable de Sacha était clairement mal passée. Vraiment très mal passée. Mais qu'il soit satisfait ou non l'Origine s'en tamponnait le coquillage.

- Nan mais de quoi j'me mêle ?

Il allait lui refaire le portrait à ce sale petit con, en plus de ça il osait l'observer de haut en bas avec ses deux billes globuleuses qui lui servaient d’œil. S'approchant du fumeur le lycéen attrapa le col de ce dernier prêt à lui éclater sa sale gueule. Un sourire tout bonnement écœurant s'était dessiné sur le visage du Bermudien, en voila une autre de raison de lui écraser son poing en pleine tronche !

Qu'est-ce qui me retiens de lui mettre une tarte sérieux.

Sacha fronça les sourcils alors que l'autre déchet levait ses épaules, tous deux ne se connaissaient pas mais il était clair et net que si le mentaliste le recroisait, cette pourriture mourrait sur place.

- On faisait que discuter tranquillement du bon vieux temps, rien de bien méchant, hein Astâche ?

L'Unique seul savait que le mentaliste se retenait de ne pas craquer, qu'est-ce que c'était que ce mec ? Il aurait au moins pu s'entrainer par le passé ! Par ailleurs ce dernier semblait plus chercher de l'aide chez l'Evasion qu'autre chose. Malheureusement pour lui, la seule ''réponse'' du Bermudiens aux cheveux bleus avait été de tousser.

Haussant un sourcil Sacha s'était mis à penser que le Bermudien aux oreille de lapin face à lui devait vraiment prendre des cours de théâtre ou mieux laisser tomber et aller se cacher au fond d'un trou comme le ferait si bien un hybride comme lui.

- Oui oui, quand tu te seras pris la raclée de ta vie on dira aussi qu'on faisait que discuter tranquillement.

Le lâchant plus par pitié qu'autre chose l'Origine l'observa avec des yeux qui ne reflétaient que de la haine. Pas que c'était que contre lui, après tout le lycéen aux cheveux couleur charbon n'aimait personne, il détestait tout le monde. Néanmoins actuellement plus que toute l'île entière, c'était cette petite merde qu'il ne supportait pas.

- Mais c'est bon, tu peux ranger tes menaces, j'te le laisse si tu y tiens tant que ça. J'allais me casser de toute façon, j'ai eu ce que je voulais.

Serrant les dents et les poings, le mentaliste était prêt à se lancer contre cette pourriture. Ce sourire il allait le lui faire avaler, néanmoins il soupira et laissa ses yeux glisser vers l'Evasion. Ce dernier l'énervait. Pourquoi il bougeait pas ? Pourquoi il se laissait marcher dessus par un minable pareil ? Pourquoi n'essayait-il pas de faire face aux autres ? Que serait-il arrivé à ce crétin si l'Origine n'était pas intervenu ? Quel imbécile… Comment pouvait-il se cacher dans son bonnet et derrière son écharpe ?

C'était incompréhensible, combien de fois avait-il subi ce genre d'agression ? Soupirant le mentaliste remarqua finalement que pour commencer le déchet avait disparu ce qui en soit était une très bonne chose et que l'autre lycéen de Xényla s'était relevé avec énormément de peine. Si le foutu fumeur n'avait pas eu la bonne idée de bouger son cul de là, le Madstolker aurait envoyé sa patience se faire foutre pour s'occuper de ce dernier et le remettre à sa place.

Ensuite il remarqua qu'au sol gisait un sachet, vu la tronche du plastique il y avait très probablement des médocs à l'intérieur, ce qui maintenant que l'Origine y pensait, pouvait expliquer que l'Evasion ne soit pas en cours actuellement.

Passant une main dans ses cheveux noirs, il soupira exaspéré mais avant toute chose, il allait faire réagir ce crétin à tête bleue, p'tet qu'en le secouant un peu avec des mots il allait ENFIN réagir ! Posant alors son regard sur Astalée, Sacha ferma dans un premier les yeux respirant un bon grand bol d'air -qui restait néanmoins pollué- puis il expira jusqu'à vider totalement ses poumons. Ceci étant fait il leva les paupières laissant ainsi apparaître ses deux orbites rouges écarlates. Il frappa de toutes ses forces le mur froid derrière le bermudien qui de manière générale semblait être toujours plus calme que l'Origine.

Le Bermudien mesurant 1m93 avait vraiment eu besoin de se défouler alors autant faire ca sur le mur et mieux encore près du visage de l'Évasion histoire de le réveiller !

- Bordel mec t'es complétement con ou quoi? Tu te fais tabasser dans une ruelle normal, tu cris pas à l'aide soit, mais alors défends toi non?! Il te serait arrivé quoi si j't'avais pas reconnu de loin?! T'aurais crevé comme les rats cachés dans ce trou paumé c'est ça?! Tu t'es pas dit que peut-être il serait intelligent de réagir non?!

Approchant son visage à la hauteur du Bermudien aux cheveux  bleu , le Madstolker releva le menton de son camarade d'un geste de sa main gauche.

- Limite n'importe qui te voit peut te tabasser, tu bougeras pas le moindre petit doigt c'est ça...? Tcheu pourquoi j'te pose la question.

Se mettant dos à Astalée, Sacha passa une nouvelle fois une main dans sa touffe sombre avant de glisser la paume de sa main sur son visage. Il était à bout de nerf. Pendant quelques secondes il resta les yeux fermer, main sur la tronche, la nuque courbée. Désespérant. Ce mec était désespérant. Il lui faisait tellement de peine qu'il voulait l'aider, par l'Unique, Sacha. Aider. Deux mots qui étaient pourtant très incompatibles...

- Bon sinon, t'arrive à respirer? Il t'a pas donné de coups ailleurs?

Attendant une réponse de cette pauvre victime qu'était Astalée, le mentaliste se baissa à nouveau mais cette fois pour ramasser le sachet qui ne pouvait qu'être celui de l'autre lycéen de Xényla. Il s'approcha alors de ce dernier et tout en lui tendant de sa main le plastique rempli de médicament visiblement pour la gorge, il reprit la parole mais cette fois d'une voix tellement douce et calme que même lui ne savait qu'il en était capable.


- Hé j'vais pas te manger détends toi...

Un sourire serait la bienvenue mais l'Origine en était-il capable? Dans l'état actuel des choses, il ne se sentait pas encore prêt à sourire, il ne savait même pas comment faire exactement. Jamais il n'avait pensé qu'un jour il se retrouverait à devoir rassurer quelqu'un et il n'était même pas sur que l'Evasion allait lui faire confiance tranquillement.

La BS s'était assez mal déroulée pour lui étant donné que Sacha l'avait complètement amoché... Lui aussi ne ferait pas confiance à un Bermudien qui l'aurait amoché. Et puis niveau aura chaleureuse et douce il y avait clairement mieux que celle de notre cher lycéen adopté par des bourges.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Ven 17 Fév - 12:00


Face à Astalée, son camarade aux cheveux noirs semblait fulminer de tous ses pores, passant son regard du bouledogue aux oreilles de lapin qui s'éloignait au caméléon qui vacillait. Après quelques instants à l'observer de la sorte, Sacha passa une main dans ses cheveux et soupira, avant de se diriger vers l'hybride, le regard braqué sur lui. Adossé au mur, le lycéen malade, lui, attendait nerveusement de voir ce qu'il allait faire de lui.
Une fois bien face à lui, le Mentaliste ferma les yeux un instant, semblant prendre son temps pour inspirer longuement, pour ensuite expirer lentement. Ce pseudo-calme ne rassurait absolument pas son camarade, qui osait à peine respirer face au géant au caractère habituellement plus que sanguin.

Lorsque Sacha rouvrit enfin les yeux, il darda le caméléon d'un regard de braise, ses pupilles rouges donnant l'impression à l'hybride de fondre sur place. D'un geste brusque il leva ensuite son poing vers le caméléon apeuré, ce qui lui fit immédiatement fermer les yeux en anticipant le coup qui arrivait. Mais au lieu de s'écraser sur son nez, la main de l'autre lycéen vint claquer contre le mur à côté d'Astalée, sans le toucher.
Ravalant sa salive, l'hybride rouvrit les yeux et planta son regard terrifié dans celui du Mentaliste, leurs visages à présent seulement séparés par quelques centimètres. Dans un instant suspendu dans le temps, il vit Sacha inspirer puis ouvrir la bouche, son visage se tordant de colère alors qu'il se mit à lui aboyer dessus.

- Bordel mec t'es complètement con ou quoi ? Tu te fais tabasser dans une ruelle normal, tu cries pas à l'aide soit, mais alors défends-toi non ?! Il te serait arrivé quoi si j't'avais pas reconnu de loin ?! T'aurais crevé comme les rats cachés dans ce trou paumé c'est ça ?! Tu t'es pas dit que peut-être il serait intelligent de réagir non ?!

En temps normal, les écailles du caméléon auraient dû réagir à une telle agression verbale et se teinter de la couleur du mur derrière lui en guise de réflexe protecteur, mais l'organisme du lycéen semblait trop chamboulé pour réagir adéquatement. Les écailles couvrant son visage ainsi que le reste de son corps restaient aussi bleues que ses maudits cheveux, et le jeune homme ne parvenait pas même à bouger le moindre muscle face à la colère explosive de son camarade.

Face à lui, l'immense bermudien se baissa quelque peu pour se mettre au niveau du visage d'Astalée et avança sa main vers celui-ci, provoquant chez lui une réaction de recul. Réaction futile, puisque le mur dans son dos lui coupait toute fuite, ne lui laissant comme seule option que de se cacher dans ses vêtements.
Mais alors qu'il essayait de disparaître un peu plus derrière son écharpe, le caméléon vit les doigts du Mentaliste s'emparer de son menton, pour le forcer à regarder son camarade dans les yeux.

- Limite n'importe qui te voit peut te tabasser tu bougeras pas le moindre petit doigt c'est ça...? Tcheu, pourquoi j'te pose la question.

Si le visage d'Astalée ne reflétait que la peur, les paroles qu'il venait d'entendre n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd. Il était parfaitement conscient du fait qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il aurait bien pu se passer si Sacha n'était pas intervenu. Mais d'un autre côté, il savait également que son camarade exagérait de manière totalement stupide en pensant que son agresseur aurait pu le tuer.
Quelque part, tous ces reproches que son camarade lui faisait lui donnaient envie de protester, de se défendre de sa situation : Sacha ne savait pas, il ne comprenait pas. Il ne pouvait pas imaginer le nombre de fois où cet hybride l'avait malmené de la sorte, brisé de l'intérieur. Il ne savait pas ce que cela pouvait être, de n'inspirer que du mépris de la part de personnes mal intentionnées. Il n'avait probablement jamais vécu comme lui, dans l'intimidation et l'humiliation constante.

L'immense lycéen au regard écarlate s'éloigna alors de quelques pas, lui permettant de récupérer un semblant d'espace personnel. Lui tournant le dos, il passa sa main dans ses cheveux sombres en soupirant, trouvant probablement la non-réaction de la part du caméléon totalement désespérante.
Derrière lui, Astalée comprenait sa frustration, mais refusait de l'accepter. Il avait envie de lui hurler de se mettre à sa place, de se défendre, de tout évacuer sur lui.

- Tu ne sais pas...

Ces mots avaient été murmurés tellement bas que le lycéen doutait que l'autre n'ait pu les entendre. Mais même ainsi, il avait été incapable de formuler ses pensées, de dire ce qu'il avait sur le cœur. Sa gorge écrasée lui faisait mal, mais elle n'était pas la raison de son mutisme. Ses poumons avaient retrouvé l'air, mais il avait l'impression d'étouffer. C'était tellement plus simple lorsqu'il n'avait qu'une simple feuille blanche à remplir des sentiments de sa plume, mais les exprimer était une toute autre épreuve.

Astalée voulait réagir.
À ses agresseurs, aux paroles de Sacha.
Mais il n'y arrivait pas.

- Bon sinon, t'arrive à respirer ? Il t'a pas donné de coups ailleurs ?

Ces questions prirent le caméléon de court, qui ne s'attendait pas à ce que le Mentaliste ne s'enquiert le moins du monde de son état après l'agression verbale qu'il venait de lui faire subir. Muet, Astalée observa l'impressionnant lycéen se baisser à quelques pas de lui, pour le voir ramasser le sachet qu'il avait renversé au sol plus tôt. Il attrapa par la même occasion les comprimés pour la gorge qui s'en étaient échappés, avant de se relever et de le rejoindre pour lui refaire face, en lui tendant le tout.

- Hé j'vais pas te manger, détends-toi...

Lorsqu'il reprit la parole, Sacha le fit d'une voix douce que le caméléon ne lui avait jamais connu, le déstabilisant légèrement. Le Mentaliste face à lui sonnait tellement plus... attentionné ? Il ne lui donnait pas l'impression d'être celui qui l'avait roué de coups à la Battle School, et pourtant son corps tout entier se souvenait encore très bien de ce qu'il lui avait fait.
Timidement, Astalée répondit à ses questions en un souffle, momentanément soulagé par la gentillesse dont son camarade venait de faire preuve à son égard - quelque chose qui arrivait rarement à l'hybride. Les yeux rivés sur les pavés, il n'élevait pratiquement pas la voix, encore sous le coup de l'émotion de ce qu'il venait de se dérouler.

- C'est- Non, c'est bon, ça va.

Mais l'autre restait Sacha. Sacha MadStolker. Et Astalée était encore loin de pouvoir oser baisser la garde face à lui. Il ne savait pas quand, mais l'autre lycéen pouvait toujours se retourner contre lui et décider qu'il serait finalement plus intéressant de le frapper que de l'aider. Peut-être qu'il essayait simplement de lui faire baisser sa garde ?
Pour le moment, l'hybride ne savait trop qu'en penser, mais décida de délicatement prendre le sachet qu'on lui tendait, restant tout de même sur ses gardes. Ce faisant, il s'adressa à Sacha d'une voix qui se voulait calme, mais dont les tremblements qui l'agitaient trahissaient sa peur toujours présente. Ses yeux étaient rivés sur le sachet que ses doigts tordaient nerveusement.

- Merci mais...

Le jeune lycéen couvert d'écailles s'interrompit quelques instants, se mordant les lèvres alors qu'il levait son regard azur vers son impressionnant camarade. Ses excuses étaient sincères, il n'y avait aucun doute à avoir à ce propos, mais une question lui brûlait les lèvres. Une question dont il craignait d'en entendre la réponse. Il avait peur qu'elle soit celle qu'il attendait, peur de ne pas se tromper.
Rassemblant toutefois le peu de courage qu'il pouvait avoir, Astalée parvint à se calmer et soutint le regard ardent du lycéen qui lui faisait face. Il prit ensuite une longue inspiration, avant de s'adresser à lui avec la même douceur qu'on lui connaissait habituellement, la voix néanmoins toujours mal assurée.

- Pourquoi tu m'as aidé ?

Le besoin qu'il avait d'entendre les explications de Sacha était trop important pour qu'il se refuse de s'exprimer : il voulait comprendre, il devait comprendre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Sam 18 Fév - 19:13

L'Origine se recula laissant toute la place nécessaire au jeune Bermudien fort timide. Au moins il avait répondu à sa question même si....Visiblement Astalée était toujours effrayé, sa voix ne pouvait tromper personne encore moins Sacha.

Sauf qu'actuellement, le Madstolker ne savait pas trop quoi faire pour que l'Évasion ne soit plus autant sur ses gardes.... Enfin quelque part c'était compréhensible et le mentaliste savait parfaitement que la cause d'une réaction pareille était la battle school...

Il se souvenait de la rage qui l'avait envahi, son regard écarlate au lieu d'être tendre, chaleureux comme un feu qui réchauffe le coeur, était devenu froid, transperçant avec un semblant de haine. Il se rappelait de chaque coups qu'il avait donner à l'autre lycéen et l'Unique seul savait comme il s'en voulait. Même si il était toujours formel sur le fait que ce crétin d'Astalée aurait dû rester chez lui ce jour-là.

- Merci mais...

Secouant la tête le lycéen au sang toujours bouillonnant revint à lui. Il s'était rendu compte qu'il avait fixé ce qui semblait être un hybride, ce qui en soit était une chose plutôt gênante, il détourna donc les yeux passant nerveusement sa main dans ses cheveux. Par ailleurs il remarqua que l'autre Xénylien -si on pouvait appeler ça comme ça- était tout son contraire.

Une voix naturellement douce, une certaine hésitation pouvait se ressentir et puis il était évident que ce cher Astalée semblait toujours être habité par une certaine peur. Peur qui mettait Sacha très mal à l'aise. Mais ce dernier n'était pas du genre à savoir comment rassurer. Ca avait déjà été énorme de parler d'une voix calme... Il ne se voyait pas commencer à faire des câlins ou même dire des mots doux. On ne parlera évidemment pas de sourire... Lâchant un petit " Hm...?" le jeune homme aux cheveux sombres attendait la suite.

- Pourquoi tu m'as aidé ?

Pourquoi? Il haïssait l'injustice, n'importe qui pouvait s'en prendre à plus faible, plus petit, plus désavantagé. Il n'était peut être pas le mieux placé pour parler mais au moins il ne frappait jamais sans raison. Sacha était quelqu'un qui s'énervait, devenait agacé ou irrité très rapidement. Il détestait devoir se répéter, par exemple comme ce jour avec Charly qui s'était mis a le chevaucher dans la salle de théâtre pour une stupide lettre. Au final il avait pris un sacré coup...

Ceci étant l'Origine n'était pas préparé à répondre avec de vraies explications, explications qui l'avaient poussé à agir ainsi non. Il refusait de parler honnêtement, l'Evasion allait encore croire que notre Madstolker s'inquiétait pour lui ! Il avait bien retenu la leçon avec l'autre éclopé précédemment ! Bon dire qu'il s'inquiète serait un peu fort mais ce n'était pas très loin d'être la vérité.

- C'était...Instinctif.

C'était quoi ça? Moi aussi quand j'te vois t'es instinctif.


Il aurait pu se mettre la main en pleine face. Niveau excuse il avait trouvé mieux dans le passé. Instinctif. Qu'est-ce que c'était que cette blague franchement... Bon évidemment maintenant que c'était dit c'était dit, personne ne pourra revenir en arrière et si Sacha devait être honnête entre son excuse bidon d'instinct et un "j'avais envie" c'était déplorable dans les deux cas.

Il se remit alors à observer le Bermudien à la chevelure bleue, il se souvenait alors de la battle school et du changement de couleur de la touffe colorée. S'il se souvenait bien ça avait eu lieu quand il avait échangé les pouvoirs, parfois il se demandait si cette couleur lui posait problème, quelque part ce n'était qu'une couleur. Plein de Bermudiens au lycée et même dans la rue avaient des cheveux... Originaux...?

Pourtant les seules fois où les deux lycéens s'étaient croisés, il avait un bonnet et une écharpe enfin il pensait, il n'en était plus aussi sûr.

- Tu sais, tu devrais parler plus fort, regarder les autres dans les yeux et dire ce que tu as à dire. Ne laisse pas les autres te marcher dessus.


Il s'arrêta un instant observant plus en détail son camarade. Il n'avait désormais aucun doute c'était un hybride, les écailles sur sa peau ne pouvaient tromper. Il n'y avait pas immédiatement fait attention trop concentré à rouspéter après l'Evasion.

- Par ailleurs tu ne pourras jamais avancer en continuant à te cacher derrière ton écharpe.

S'approchant alors à nouveau de ce pauvre Astalée, le mentaliste releva à nouveau le visage de ce dernier, plongeant son regard écarlate dans le regard bleu du jeune homme. La tronche du Bermudien était effectivement recouverte de pas mal d'écailles. Pour le Madstolker ce n'était pas plus choquant que ça, il y avait pire sur l'île...

- Alors mec, bouge ton cul.

Sur ces dernières paroles, le lycéen espérait faire réagir ce cher Astalée et pourquoi pas l'entendre pqrler avec assurance? Ou quelque chose qui y ressemblait un peu...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Dim 19 Fév - 16:26


Si Sacha avait reculé de quelques pas et ainsi enfin créé une certaine bulle d'air pour l'autre lycéen, celui-ci ne s'en sentait pas moins étouffé par la présence du géant. Cette situation était inconfortable. Ce dialogue entre eux n'avait pas de raison d'être, et Astalée regrettait déjà avoir posé sa question.
Face à lui, son camarade de lycée semblait relativement hésitant vis-à-vis de la situation présente. Et cette hésitation ne présageait rien de bon du point de vue de l'hybride.

- C'était... Instinctif.

Un mot. Astalée n'avait eu droit qu'à un seul mot pour expliquer la présence de l'autre lycéen ici, pour justifier son action. Un mot qui ne faisait pas le moindre sens. Instinctif. Il n'y avait pourtant rien d'instinctif à venir se mêler des problèmes d'autrui, à s'interposer entre deux inconnus, ou à aider quelqu'un qu'on s'était fait un plaisir de frapper comme un sac de sable quelques semaines plus tôt. Tout cela n'avait pas le moindre sens.
Mais Sacha n'avait visiblement pas envie de s'embarrasser de détails ou d'explications supplémentaires, puisqu'il n'ajouta rien à cette réponse évasive. Au lieu de cela, il semblait analyser la chevelure du caméléon en détail, ce qui mettait ce dernier plus mal à l'aise que jamais. Le caméléon tremblait légèrement : pourquoi fallait-il toujours qu'on l'observe de la sorte ? Qu'on fasse comme s'il ne voyait pas cette attention déplacée ?

Il resta cependant silencieux et n'en fit rien, attendant simplement que l'autre ne fasse quelque chose. Qu'il s'en aille. Qu'il tourne les talons, pour ne plus jamais lui adresser la parole. Mais Sacha ne semblait pas prêt à partir, puisqu'il reprit la parole, le regard toujours fermement ancré sur lui.

- Tu sais, tu devrais parler plus fort, regarder les autres dans les yeux et dire ce que tu as à dire. Ne laisse pas les autres te marcher dessus.

Le lycéen au regard écarlate marqua un arrêt, sans cesser de l'observer. Serrant ses doigts autour du sachet qu'il tenait, Astalée voulait lui demander de se taire, de se mêler de ses propres affaires. De s'arrêter là, de rebrousser chemin, de l'oublier et de ne plus jamais venir lui adresser la parole. Et plus que tout, de cesser de l'observer comme un objet défectueux.
Intérieurement, l'hybride hurlait.

Sacha ne comprenait rien.

Pire encore, il en aurait été parfaitement incapable, même si l'hybride lui expliquait tout en détail. Il ne valait pas mieux que l'autre bouledogue, pas mieux que toutes ces autres brutes. Il était comme eux. Pas une seule seconde il ne semblait pouvoir envisager qu'Astalée n'ait pas la moindre envie de l'entendre lui faire des leçons de vie.
Il ne savait rien de lui, il n'avait aucun droit de s'adresser à lui de la sorte. Les deux jeunes lycéens n'étaient pas amis, ils étaient à peine des connaissances. Mais le mentaliste semblait avoir un avis tranché sur la manière d'exister d'Astalée, puisqu'il se sentit obligé de reprendre la parole, comme pour s'immiscer encore un peu plus dans la vie personnelle du caméléon.

- Par ailleurs, tu ne pourras jamais avancer en continuant à te cacher derrière ton écharpe.

Il se trompait, il se trompait tellement. Astalée avait passé sa vie à vivre de la sorte, à avancer la tête basse, à se cacher du monde qui l'entourait. C'était la seule chose qui lui permettait d'avoir un tant soit peu de tranquillité sur cette Île, la seule chose qu'il connaissait, la seule chose qui lui avait permis de tenir aussi longtemps dans ses horribles familles d'accueil qui s'étaient succédées.
Il ne voulait rien entendre venant de quelqu'un qui raisonnait avec ses poings.

Se rapprochant à nouveau de son camarade, Sacha tendit une main vers lui pour lui attraper une nouvelle fois le menton, forçant l'hybride à soutenir son regard écarlate. À nouveau, les visages des deux lycéens n'étaient plus séparés que par quelques centimètres, le mentaliste ne laissant aucun autre choix à l'hybride que de subir son regard ardent.

- Alors mec, bouge ton cul.

Astalée n'en pouvait plus.

Il avait l'impression de n'être qu'un animal, de ne rien valoir. Une fois de plus.
De quel droit Sacha se permettait-il de lui dire quoi faire ?
Les yeux brillants, l'hybride sentit son corps se secouer de tremblements. C'était la phrase de trop. Le geste de trop. Il ne pouvait pas en prendre davantage, il ne pouvait pas rester stoïque.

Fermant les yeux un instant, il sentit une larme s'échapper du coin de son œil lorsqu'il prit une longue inspiration, avant de lever les bras pour repousser le géant qui l'oppressait d'un geste aussi brusque que maladroit, lui permettant de se libérer de l'emprise de Sacha. Rouvrant des yeux humides, il darda le mentaliste d'un regard amer, avant d'élever la voix à son encontre.

- Et qu'est-ce que ça changerait ?

Vacillant légèrement, le caméléon fit quelques pas en arrière pour s'appuyer de sa main droite contre le mur. Pris d'une violente quinte de toux, il desserra quelque peu son écharpe, pour laisser son cou respirer. Sa tête tournait, ses poumons lui faisaient mal, sa gorge brûlait. Mais plus que tout, son cœur lui donnait l'impression qu'il allait exploser. Son corps tout entier semblait vouloir lui rappeler sa faiblesse, son inutilité, son incapacité à faire tout ce que l'ignorant face à lui lui demandait.
Il n'avait pas besoin des conseils d'une brute comme Sacha MadStolker. Il n'avait pas de leçons à prendre de sa part.

Retirant sa main de la surface froide du mur, il laissa aller son dos contre celui-ci, préférant reposer une surface plus importante de son corps contre un soutien solide. Il en avait besoin, le geste de répulsion qu'il venait de faire contre Sacha lui ayant violemment rappelé son état de faiblesse. La respiration saccadée, Astalée faisait tous les efforts du monde pour ne pas céder au torrent d'émotions qui le prenaient.
Cette journée n'en arrêtait plus de tester les limites de sa résistance émotionnelle, et le caméléon avait toute la peine du monde à ne pas abandonner. À tout relâcher.

- Ça a toujours été comme ça. Ça sera toujours...

L'hybride avait détourné son regard de son camarde en disant cela, sa voix ne tenant plus qu'à un fil.
Le monde était ainsi fait. Les gens comme lui subissaient, tandis que ceux comme Sacha faisaient comme bon leur semblait. Astalée avait fini par l'accepter depuis des années, et il n'avait pas besoin de l'avis d'un nouveau venu qui ne savait rien de qu'il subissait quotidiennement pour lui dicter sa conduite.
Il savait ce qu'il avait à faire, il n'était pas stupide.

- Tu ne sais- Il hoqueta légèrement, la voix brisée -même pas de quoi tu parles, tu...

Il avait déjà essayé tout cela. Il avait déjà osé imaginer que se dresser contre ceux qui lui marchaient dessus lui apporterait la paix. Mais la réalité était tout autre. Parler plus fort, bomber le torse, parader et user de la force pour se faire une place dans la foule ; il ne voulait pas d'une telle façon de vivre. Il n'était pas question qu'il devienne comme eux.

Si la vie lui avait bien appris une chose, c'était qu'il n'y avait aucun moyen de sortir de cette spirale de violence. Qu'elle lui suivrait, partout où il irait. Il n'était pas simple pour lui de l'accepter, mais il avait fini par se faire à cette idée.
Il pensait que tout cela cesserait à sa majorité, que tout s'arrangerait une fois loin de ces familles sans cœurs, loin de ces gens qui ne voyaient en lui qu'une bête de foire à martyriser. Mais il commençait à comprendre que cela ne s'arrêterait jamais : sa vie qui avait commencé dans la violence, se finirait de la même manière. Il n'y avait aucun moyen pour lui d'y réchapper, alors autant s'y résigner.

- Je ne suis pas comme toi. Je suis... juste...

Une erreur.
Voilà ce qu'il était.

Mais ces mots ne voulaient pas franchir ses lèvres. Celles-ci ne faisaient que trembler, tandis que les joues écailleuses de l'hybride brillaient sous l'écoulement des larmes qui commençaient à se déverser sur elles.
Il ne pouvait plus se retenir, il ne pouvait faire taire ce mal-être qui montait en lui, qui le rongeait de l'intérieur chaque jour, qu'il tentait d'étouffer en l'ignorant. Il voulait se reprendre, stopper ses larmes. Il n'arrivait pas à croire qu'il était en train de se fendre en deux de l'intérieur face à quelqu'un comme Sacha, et cette simple pensée faisait couler ses larmes de plus belle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Mar 21 Fév - 3:29

L'hybride avait enfin réagi ! Il avait commencé par repousser Sacha qui a ce geste laissa un sourire se peindre sur ses lèvres. Néanmoins l'Evasion était maintenant en larme, quelque part il ressemblait à l'autre tête de pioche en Processus. Toujours à pleurnicher, tous deux hybride mais à la seule différence, le bermudien aux cheveux bleud était largement moins éloquent que le May. Bien qu'actuellement il parlait beaucoup plus fort que précédemment !

Il avançait lentement mais sûrement, c'était pas mal. Le mentaliste n'avait rien dit durant le monologue du petit lycéen, et étrangement cette scène lui rappela la soirée où il avait bu avec sa camarade qui lui contait ses peines et déceptions. Par l'Unique il avait honte de ce soir... Habillé comme un clochard à dire des conneries dont il ne se souvenait pas exactement et encore moins depuis le temps qui s'était écoulé.

Secouant la tête pour oublier ce moment gênant il se re concentra sur les paroles d'Astalée. Il allait lui foutre son poing dans la gueule à ce rythme ! Comme l'hybride écureuil le lycéen n'allait pas au bout des phrases et en plus de ça il avait complètement craqué. Génial. Passant comme toujours sa main gauche dans sa touffe noire, Sacha soupira. Il n'était pas du tout doué pour consoler. Vraiment pas doué.

Quelle situation de merde... Le mentaliste savait qu'il n'était pas un amour mais pas au point de faire chialer chaque élève de Xényla qu'il croisait ! Dents serrées il s'approcha de l'autre fragile à tête bleue et posa une main sur le sommet. Détournant le regard Reol se demandait encore qu'est-ce qu'il faisait... ce geste était devenu instinctif, il avait vue beaucoup de Bermudiens reproduire ce mouvement sur leurs mômes. Même la Fanny Madstolker le faisait pour calmer les gamines qui lui servaient de filles et qui pourtant avaient pratiquement la vingtaine...

Voilà. Voilà. Bon. L'Origine ne savait absolument pas comment agir, déjà là il était mal à l'aise. Il se mettrait presque à prier pour que l'Unique le sorte de cette merde... Il prend alors une grande inspiration et tente de parler aussi calmement que possible.

- Personne ne te force à être comme moi, mais s'affirmer de temps à autre ça ne peut-être que positif.

S'arrêtant un instant, il réfléchit. Dans quoi était-il embarqué sérieux... Par ailleurs il restait persuadé que le Bermudien vivrait mieux s'il arrêtait de se faire marcher dessus. Rien ne l'empêchait de rester quelqu'un de gentil et tout ce qu'il voulait... Seulement une fois de temps en temps péter un câble c'était pas ma. Ca avait bien fonctionné sur la pote Evasion à l'autre tête de pioche qui ne cessait de verser des larmes. Enfin pote, ils étaient dans la même classe, des Evasions quoi... La petite Sekai lui faisait un peu penser à Astalée qui semblait être quelqu'un de bien tout comme la gamine sans parler de la couleur de leurs cheveux qui étaient bleues.

Enfin bref. l'Unique savait à quel point cette mentaliste l'avait impressionné lors du bal. Il avait rarement vu une demoiselle à la base si gentille entrer dans une colère aussi noire. Balancer ses chaussures sur l'autre p'tit Processus, le gifler avec force, demander à une tobias si elle avait besoin de lui enfoncer ses talons dans le cul... Comme quoi les apparences sont parfois trompeuses.

Sauf avec cette tête de pneu usé en déprime total... Soupirant il se sentait à bout, bientôt il se mettrait à sourire pour rassurer les mômes ca promettait...

Il aretz finalement sn mouvemen sur la tête de l'hybride et à la place il fit basculer son sac sur son épaule... Farfouillant à l'intérieur il tomba nez à nez avec le rta jaune en peluche de sa fangine. Il en eut des frissons tout le long du dos. Déplaçant la peluche il chercha.à attraper le aquet de mouchoir au fond et ne fois faut il proposa d'une main lenpaquet a l'Evasion.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Dim 5 Mar - 22:35


Astalée ne faisait même plus attention à son camarade qui lui faisait face à présent. Il ne pouvait pas se résigner à adresser le moindre regard à cette brute ignorante, bien trop honteux de se retrouver à pleurer en sa compagnie. Les larmes qui coulaient le long de ses joues le débectaient et ne lui donnaient pour seule envie que de partir, de mettre de la distance entre cette ruelle de malheur, l'Origine et lui-même.
Et pourtant il restait là.

Il avait l'impression d'avoir froid. Quelque part, il espérait que les tremblements qui agitaient son corps ne viennent que de la température ambiante. Mais il savait que la réalité était tout autre : c'était ses propres sanglots qui le secouaient. Aucun son ne s'échappait de ses lèvres, mais les larmes suffisaient à témoigner de son état à elles seules.

Il ne comprenait pas lui-même sa réaction aux paroles prononcées par Sacha.
Il avait simplement honte.

Mais tandis qu'il restait debout, le dos appuyé contre le mur de l'édifice derrière lui et les yeux fixés sur ses pieds, l'hybride sentit quelque chose se poser sur le sommet de sa tête. Une légère pression qui appuyait sur son bonnet, se déplaçant légèrement de gauche à droite.
Il n'avait même pas envie de regarder pour vérifier s'il avait raison ou non : Sacha venait de poser sa main sur lui, il en était certain.

- Personne ne te force à être comme moi, mais s'affirmer de temps à autre ça ne peut être que positif.

Astalée ferma les yeux, la tête toujours orientée vers le sol. Il pouvait sentir les doigts de Sacha effleurer ses petites cornes à travers son bonnet et ne comprenait pas pourquoi il faisait cela. Cette main qui caressait le haut de son crâne lui donnait autant envie de hurler et de se recroqueviller sur lui-même, que de se réfugier dans les bras de quelqu'un.
Il avait besoin de ce réconfort - aussi moindre soit-il -, oui. Mais pas de la part de cette brute ignare qu'était le jeune MadStolker.

Mais il ne dit rien. Il ne protesta pas, malgré l'inconfort que lui procurait cet échange. Il continuait simplement de tenir son petit sachet, tête baissée, ravalant de son mieux ses larmes pour mettre fin à cette scène gênante.
Le jeune homme n'aurait osé se l'avouer, mais quelque part, le geste de l'autre lycéen l'aida quelque peu à se calmer - aussi étonnant cela soit-il. Le simple contact d'une main tendue vers lui ne lui faisant aucun mal était d'un apaisement exceptionnel pour le caméléon, tant qu'il en oubliait presque à qui elle appartenait.

Presque.

Car la dernière phrase que Sacha lui avait adressé résonnait dans son esprit, comme un énième coup de couteau.
Le Mentaliste avait beau ne rien comprendre, il avait au moins raison sur un point : Astalée gagnerait probablement à s'affirmer davantage. Mais il était encore loin d'accepter ces mots. Il ne pouvait pas accepter qu'une pauvre brute telle que lui puisse avoir un raisonnement correct.
Plus que cela, il ne voulait pas donner raison à quelqu'un comme lui.

La main sur le sommet de sa tête se retira alors, tandis que l'hybride voyait la silhouette de l'autre lycéen s'éloigner légèrement de lui. Silencieux, il commença lentement à lever les yeux vers Sacha, pour l'observer apparemment en train d'ouvrir son sac, avant de se mettre à le fouiller. Le caméléon ne prêtait pas spécialement attention aux affaires qui pouvaient dépasser de la poche ouverte du sac, tâchant simplement d'essayer de comprendre ce que le jeune MadStolker pouvait bien être en train de faire.
Face à lui, l'autre extirpa alors un paquet de mouchoirs de son sac, qu'il ne tarda pas à lui tendre, le visage impassible.

Quelques secondes s'écoulèrent tandis que les deux jeunes hommes se regardaient dans les yeux en silence. Astalée fut celui qui le brisa, lorsqu'il tendit sa propre main pour repousser doucement le paquet qu'on lui tendait.

- Tu peux garder ça.

Sa voix ne tremblait plus et bien que son ton restait aussi doux qu'à son accoutumée, on pouvait sentir un refus catégorique traduire ces quelques mots. Les yeux bleus de l'hybride avaient beaucoup encore être légèrement mouillés, son regard soutenait à présent celui de l'Origine sans la moindre hésitation.
Ne tenant à présent son sachet plus que d'une seule main, Astalée porta la deuxième au niveau de son visage pour essuyer ses joues, avant de replacer son écharpe ainsi que son bonnet correctement, sans lâcher son interlocuteur des yeux.

Il était parfaitement hors de question pour lui d'accepter la main qu'on venait de lui tendre, et ce malgré le geste affectionné dont Sacha avait pu faire preuve quelques instants plus tôt. À vrai dire, maintenant qu'il le voyait lui tendre ses mouchoirs de la sorte, Astalée ressentait même une certaine colère, une aversion envers ce geste.
Envers ses mots.
Envers tout ce que cette brute de MadStolker pouvait avoir dit ou fait depuis son arrivée dans cette ruelle.

Sacha l'avait frappé comme un moins que rien quelques mois plus tôt, il ne lui avait lancé que quelques vagues excuses avant de s'en aller, et maintenant il se comportait comme s'il était une sorte d'ami pour lui. Comme s'il avait quoi que ce soit à faire du bien-être d'Astalée. Comme si le passage à tabac qu'il lui avait fait subir lors de la Battle School n'avait pas la moindre importance, comme s'il était quelqu'un de bien.
Le visage détendu, Astalée desserra lentement les dents pour prendre à nouveau la parole, ne laissant à son interlocuteur aucun loisir de s'exprimer avant lui.

- Je ne veux ni de tes conseils, ni de ton aide. Tu penses avoir tout arrangé et que ça te donne le droit de me faire la morale, mais tu te trompes. Ignore-moi à l'avenir.

Astalée avait prononcé ces mots le plus froidement possible, bien qu'il se rendait compte que son interlocuteur ne le remarquerait probablement même pas.
Il avait beau être assuré dans ses paroles, détester l'attention soudaine que son ancien adversaire lui portait et considérer Sacha comme une brute de plus, il restait parfaitement incapable de le communiquer de manière ostentatoire. À son plus grand malheur. Il pensait toutefois chaque mot qu'il avait prononcé, espérant sincèrement ne plus jamais avoir à adresser la parole à ce lycéen par la suite.

Sans la moindre hésitation, le jeune caméléon fit ensuite quelques pas pour commencer à s'éloigner de son camarade, sans lui adresser le moindre regard. Mais après seulement quelques mètres, il sentit comme une pointe de remord naître au creux de son estomac. Il voulait quitter la compagnie de cet élève au plus vite, oui, mais il ne pouvait toutefois pas totalement ignorer ce que Sacha avait fait pour lui.
C'est pourquoi il s'arrêta après seulement une poignée de foulées, les doigts de sa main droite jouant avec les anses du petit sachet contenant ses médicaments. Il porta ensuite lentement sa main gauche à son cou, caressant légèrement celui-ci en repensant à ce que le bouledogue lui avait fait subir avant que l'autre n'arrive.

Élevant la voix juste assez fort pour que Sacha puisse l'entendre, il reprit la parole dans un souffle, sans toutefois prendre la peine de se retourner pour s'adresser à lui.

- Et... Merci.

Sans s'attarder plus longtemps dans cette ruelle de malheur, il reprit ensuite le cours de sa marche, les yeux rivés sur les pavés devant lui.

Pourquoi avait-il remercié cette brute alors qu'il venait seulement de lui dire de ne plus l'aider ? Cela ne faisait absolument aucun sens pour lui, mais il s'était senti obligé de le faire. Il ne comprenait pas ce qu'il venait de se dérouler entre lui et l'Origine, mais il était au moins sûr d'une chose concernant le violent MadStolker : il ne voulait plus jamais avoir affaire à ce stupide mentaliste.

J'aurais peut-être tort ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laisser courir sa plume,
puis s'égarer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kristal - Mikhaïl - Gwendal
Anthony - Caelan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lightskyblue
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker] Ven 10 Mar - 23:58

Astalée commençait enfin à réagir et cela faisait sourire Sacha. Il aurait probablement péter un câble si l'hybride n'avait pas réagit, les pleurs ça allait deux minutes au-delà ça ne faisait qu'accroître l'envie de frapper de l'Origine.

Quand il y pensait, il était réellement très peu sensible aux aux larmes. Même si effectivement il y a encore quelques secondes il avait tenté un geste rassurant. Il ne comprenait même pas pourquoi il se prenait la tête surtout que cela n'avait absolument pas servi à grand chose.

La victime à touffe bleue semblait plus agacée par le geste qui était pourtant parti d'une bonne intention ! Enfin, le mentaliste n'avait jamais su s'y prendre, il avait appris à rester loin de toutes ces choses appelées Bermudiens et quand on lui tapait trop sur le système, il frappait.

A force serre trop gentil on se faisait marcher dessus et Reol refusait de servir de paillasson plutôt crever ! Quoiqu'il en soit, le lycéen aux cheveux bleus lui avait bien fait comprendre qu'il ne le portait pas dans son cœur et qu'il pouvait aller se faire foutre lui ses conseils et son aide.

En réalité vu comme ça, l'Évasion n'était pas si différent du reste du monde. Il est vrai que l'Origine était tout sauf un amour mais de la à le remballer de la sorte alors qu'il venait de l'aider. Enfin peu importe, de toute manière le Madstolker n'aimait personne et ne voulait se faire aimer par personne ! Alors tant pis s'il se fait haïr par l'île entière à cause de sa façon d'être. Bien que, il pourrait effectivement tenter de faire des efforts et donc essayer s'être moins violent, plus doux, souriant, agréable...

Soupirant, il passa sa main gauche dans ses cheveux et alors qu'il pensait que ce cher Astalée s'en irait sans un mot de plus, ce dernier le remercia d'une voix qui sonnait tellement calme. Ce simple merci avait mis Sacha mal à l'aise, jusqu'à présent il ne souvenait pas avoir entendu un seul merci depuis un long moment. Rugissant comme jamais il détourna le visage tout entier vers une autre point à fixer.

"
Stupide Évasion... Tch !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci Anny keur sur toi <3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Deux rencontres impromptues. [ft. Sacha R. MadStolker]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: