Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
11 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
8 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Écouter mon intuition [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Écouter mon intuition [SOLO] Lun 30 Jan - 20:16


Cette lettre entre les doigts, je soupire. De l'encre sur du papier, voilà tout ce que c'est. Des mots tracés pour parler. J'ai tout essayé pour oublier, pour faire passer ce moment de ma vie de côté. Mais c'est dur d'oublier. Je n'y arrive pas et je crois que je n'en serai jamais capable. C'est parfois horrible des souvenirs. Ils peuvent être si beaux par moment, fermer les yeux et voir un visage souriant. Mais là, ils font mal. Des souvenirs enfermés dans une enveloppe.
Ces souvenirs dans ma main, je me retiens de pleurer. Je l'ai écrite il y a quelques jours cette lettre, mais je ressens encore tous ces sentiments. Des sentiments si divers, si douloureux. De la peine, de la colère, presque de l'amertume. Il s'agit de toute ma rancœur, de tout mon chagrin. J'ai voulu tout laisser avec ces mots, je porte toujours tout en moi. C'est douloureux. J'y avais mis tout mon cœur, il est désormais brisé.

J'essuie une larme qui coule sur ma joue et me repositionne sur mon lit. Le jour n'est pas encore levé. Je regarde autour de moi. Narra n'est pas là, comme d'habitude et Raph dort encore. Je tends la lettre au-dessus de mon visage. Dire que j'ai failli la perdre. Si Sacha l'avait lue, je me serais sûrement jeté du toit. C'est peut-être exagéré, mais sur le moment, j'aurais pu. Je ne vais plus bien en ce moment.
Une autre larme tente de s'épanouir. Je l'essuie immédiatement. Je dois faire peine à voir. Je me suis mis mal pour cette histoire. Je suis beaucoup trop crédule, j'ai voulu y croire. Mais croire en quelque chose d'aussi beau, c'était trop. Personne ne serait tombé dans le panneau, sauf moi. L'amour qu'est-ce que c'est au final ? C'est une passion. L'amour se range tout près de la colère et de la tristesse, je crois. Les trois font mal…

Mon réveil indique 4 heures du matin. Je devrais dormir, j'irai déposer cette lettre après. Cela ne changera rien de toute façon, le mal est fait. Je ferme donc les yeux, la lettre posée sur mon torse. Mais fermer les yeux ne m'aide pas. Je revois la pire soirée de ma vie. À chaque fois que je ferme les yeux, je revis cette soirée. Cette situation si douloureuse. Pourquoi ? C'est la seule question que je me pose toujours.
J'étais au bal de Noël. Il ne devait pas y avoir d'écureuil plus heureux que moi à ce moment là. J'étais enthousiaste. Je me sentais bien. Je n'avais qu'une envie, voir Nett. Mon cher Nett. Mais ce cher Nett ne venait pas. Je l'attendais. Le nombre de messages que je lui avais envoyé, je m'en souviens : 17. J'avais bien fini par comprendre qu'il ne viendrait jamais. J'aurais dû le comprendre directement au lieu de m'inquiéter pour lui. Mais c'était plus fort que moi. Mais la cerise sur le gâteau, fut l'échange de pouvoir que me fit subir ce sifgpnerfgidfn de Sacha. Il a réussi à ruiner ma tenue et ma soirée et a détruit le reste de mon cœur.

Comme d'habitude, je rouvre les yeux juste avant de me revoir en train de m'en aller en pleurant. Je ne veux plus me rappeler de ça. Ce qui coulait sur mes joues, ce n'était pas des gouttes de froid, ni de pluie. Juste mes larmes, pas des armes. Toute ma peine et ma haine. Je ne veux plus me souvenir de la fin de la soirée. Le reste non plus, je veux oublier. Tout oublier.
J'attrape la lettre que j'avais posée sur mon cœur. Je n'arrive pas à croire que j'ai fait ça. Je me dégoûte. Ce sentiment, je ne pensais pas y avoir droit. C'est peut-être moi le problème au final ? Peut-être que ça expliquerait beaucoup de choses…

Je me lève de mon lit. Je dois me débarrasser de ces souvenirs. Je ne veux plus les garder. Il est temps que cette lettre aille trouver son destinataire. J'en fais des cauchemars. Je me souviens de cette fois où je suis allé dormir avec lui dans son lit à cause d'un mauvais rêve. J'étais bien. Maintenant, c'est lui mon mauvais rêve.
Je sors discrètement dans la chambre et pose mes pieds sur le sol froid du couloir. Je dois juste aller devant la chambre 7 et glisser cette lettre sous la porte. Rien de plus compliqué. Mais à chaque pas, je tremble un peu plus. J'ai peur. J'ai peur des conséquences de ce que je vais faire. Mais je veux le faire, ce n'est plus possible sinon. C'est horrible ce que je ressens donc j'ai besoin de ces changements. Ça ne peut plus continuer, je le sais très bien.

Mes respirations sont rapides. Je m'arrête devant la porte et je me baisse. Je peux le faire, je dois le faire. Je tends la lettre devant moi et deux larmes tombent dessus. Tant pis, j'ai besoin de pleurer, mais je pleure trop. Il faut que ça s'arrête.
Je glisse la lettre sous la porte et je m'en vais. Je ne me retourne pas. Pas de regrets pour cette lettre, mais des regrets pour mon histoire.

Cette lettre, que dit-elle ? Et bien la voici :

Cher Nett,


Je n'ai pas l'habitude d'écrire, ce n'est pas une chose que j'aime particulièrement faire. Mais actuellement, je crois que j'en ai besoin. Il est temps que je le fasse, vraiment temps.


Un bout de papier un peu abîmé
Comme mes souvenirs, des lambeaux de passé.


Tu dois sûrement te douter de ma démarche, de son but. En tout cas, je l'espère, je sais que tu t'en doutes. Il est temps de mettre les choses au clair, je n'en peux plus.


Il est des évidences
Qui ne se dénient pas.


Pourquoi ? J'ai besoin d'explications. J'aurais jamais cru ça possible de toi. Je n'ai rien vu venir. J'étais trop aveuglé par tout ce à quoi je croyais. Je suis trop stupide. Tu ne comprends pas ? Laisse-moi t'expliquer. Tu es plus distant avec moi, de jour en jour, c'est pire. Et à Noël, tu me laisses tomber. Ce devait bien arriver à un moment. J'ai beaucoup trop cru en mes rêves, en toi. J'avais confiance et tu n'as rien respecté.


À trop t'aimer, à trop vouloir te passionner pour notre histoire.
À trop rêver, à trop y croire, je m'inventais de faux espoirs.


Ça me fait mal. Tu le comprends ça ? J'ai été trop naïf. Comment ai-je pu croire que le premier mec était le bon ? Tu aurais pu être le bon, mais tout dépendait de toi. Moi, je t'aime, mais toi, je n'ai plus l'impression et du coup, je doute.
J'ai pas envie de douter. Depuis des jours, je me pose des questions et je n'arrive pas à trouver des réponses. J'essaye de les oublier, mais rien n'y fait. Je déteste ça. Je ne peux pas continuer comme ça.


Je ne dis pas que tu ne m'aimes pas, juste pas assez,
Pour oublier les autres et faire de moi ta moitié.


Il me faut du temps… Enfin non. Je ne veux plus t'accorder tu temps alors que tu ne m'en donnes pas. Que c'est-il passé entre Halloween et Noël ? Qu'est-ce que je t'ai fait ? Je veux savoir… Enfin non, tu n'es pas obligé de me répondre. Je crois que je ne peux plus te croire. Je ne sais pas si je peux encore autant donner de ma confiance à quelqu'un par amour.


Moi, j'avais des sentiments.
Je croyais tellement qu'avec du temps,
Tu apprendrais à te suffire de moi.
Mais toi, tu ne m'aimais pas.



C'est con. J'arrive plus à écrire. Juste en mettant ça sur papier, ma tristesse et ma colère remontent. Mais je n'en veux pas alors j'arrête là. J'arrête cette lettre et ça me fait mal, mais… Je crois qu'il faut qu'on arrête. Je n'ai pas envie, mais tu n'es plus là pour moi.


Pour toi, ce n'était qu'un jeu,
Tu n'y voyais rien de sérieux.


Les souvenirs, ça fait si mal. Je ne veux pas m'en rappeler. On va peut-être me détester pour le choix que je vais faire, mais je ne peux pas continuer comme ça, c'est trop pour moi. Je me dois de tout arrêter, je suis beaucoup trop rongé. Je pleure, mais bonjour la Liberté. C'est mon choix.

      J'espère que tu ne m'en voudras pas.


Charly.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Revenir en haut Aller en bas
Écouter mon intuition [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un site pour écouter vos sports favoris..
» présentation Bob Solo [Validée]
» La Musique que vous aimez écouter ?
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: